Les marins canadiens privés de boissons alcoolisées

haddock-20141215Un mois après avoir été distingué pour une opération contre le crime organisé, le navire de défense côtière NCSM Whitehorse a été rappelé en urgence au Canada, cet été, alors qu’il participait à l’exercice majeur RIMPAC 2014 (Rim of the Pacific). En cause? Le comportement de trois de ses marins, lesquels auraient, visiblement, forcé sur la bouteille.

Par la suite, la rédaction d’un rapport intitulé « Examen interne de la conduite personnelle au sein de la Marine royale canadienne (MRC) », a été ordonnée « après que le comportement d’un petit nombre de membres du personnel de la MRC n’a pas été à la hauteur des attentes de cette dernière en matière de conduite personnelle ». Ses conclusions ont été rendues le 12 décembre.

Jusqu’à présent, les marins canadiens avaient le droit de consommer de l’alcool à bord de leur navire à la condition de ne pas être de service dans les 6 heures suivantes. En outre, ils pouvaient obtenir des boissons alcoolisés (vin, bière surtout) à bas prix. Mais cela fera bientôt partie du passé.

En effet, suite à la diffusion du rapport en question, le vice-amiral Mark Norman, le chef de la Marine royale canadienne, a décidé d’interdire la consommation d’alcool à bord des navires en mission.

« Nous ne pouvons jamais faire abstraction des problèmes d’alcool, mais ceci n’est pas à propos de l’alcool. C’est à propos du comportement de nos militaires et, malheureusement, l’alcool influence leur comportement et l’a influencé par le passé », a-t-il expliqué.

En fait, la consommation de boissons alcoolisées sera toujours possible, mais dans des conditions bien précises. En effet, le rapport a dit « considérer l’interdiction de la consommation d’alcool lorsque les navires sont en mer (sauf dans des circonstances spéciales qui seraient autorisées en vertu des politiques spécifiques de la Marine, par exemple lorsque le navire est au mouillage ou lors d’occasions/de cérémonies spéciales) » et recommander de « mettre fin à la pratique qui permet d’avoir accès à de l’alcool à quai ou en mer sans l’intervention d’un ‘serveur' ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].