Mali : M. Fabius a été contredit par le chef de la diplomatie russe

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a sans doute parlé un peu trop vite, le 13 janvier dernier, quand il a affirmé que l’Algérie avait donné l’autorisation aux avions français de survoler son territoire dans le cadre de l’opération Serval. Ses propos ont en effet mis les autorités algériennes dans l’embarras alors que d’après certains journaux, les Rafale de l’armée de l’Air en question seraient passés par le Maroc

Et, il y a quelques jours, M Fabius a probablement encore parlé trop vite au sujet d’une proposition russe consistant à aider à l’acheminement de troupes et de matériels militaires français au Mali. Ou à moins que Moscou ait subitement changé d’avis depuis…

« Il y a des transports qui seraient pour une part par les Africains eux-mêmes, pour une part par les Européens, pour une part par les Canadiens. Les Russes ont proposé d’apporter des moyens de transport pour les Français, donc c’est assez divers », avait-il en effet déclaré à l’occasion lors du Grand Rendez-vous Europe1, i>Télé et Le Parisien.

Seulement, son homologue russe, Sergueï Lavrov, a donné une version différente, lors d’une conférence de presse donnée à Moscou le 23 janvier. « Quand mon collègue Laurent Fabius m’a appelé (…), il m’a demandé si la Russie avait la possibilité d’aider en matière de moyens de transport. Ma réponse fut la suivante : ‘j’ai appris que nos compagnies privées bénéficiaient de contrats avec différents pays, y compris avec le ministère français de la Défense et les ministères de l’Intérieur d’une série de pays africains. », a-t-il affirmé.

« Il s’agit de leur décision et de leurs projets commerciaux. C’est tout ce qui a été dit à ce sujet » a-t-il poursuivi. Et de conclure : « Quand cette information est sortie, nos collègues français se sont excusés et ont dit qu’il s’agissait d’une déformation de nos propos. »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].