Commande de 14 avions ravitailleurs A330 MRTT (enfin) en vue pour l’armée de l’Air?

Actuellement, les capacités de ravitaillement en vol de l’armée de l’Air reposent sur les avions ravitailleur de type Boeing C-135 FR, entrés en service dans les années 1960. Ces derniers constituent aussi l’un des maillons essentiels de la composante aéroportée de la force de frappe nucléaire française, tout en étant indispensables aux missions effectuées quotidiennement par les aviateurs français. Ils ont d’ailleurs été particulièrement sollicités à l’occasion des opérations menées en Libye.

En raison de leur grand âge, le coût d’une heure de vol avec ces appareils mis en oeuvre par le Groupe de Ravitaillement en Vol 02.091 « Bretagne » est de 23.000 euros, dont 10.000 euros pour le Maintien de la Condition Opérationnelle (MCO). Au total, leur entretien coûte 55 millions d’euros par an.

Aussi, la dernière Loi de Programmation Militaire (2009-2014) a prévu de les remplacer par 14 avions ravitailleurs. Restait à savoir quand. En déplacement à Toulouse, en avril dernier, le ministre de la Défense, Gérard Longuet, avait rappelé cette nécessité.

« Nous devons en acheter de nouveaux et je n’en vois pas de meilleur » avait-il déclaré au sujet de l’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport), qui est quasiment le même appareil soumis par EADS dans le cadre de l’appel d’offres (re)lancé par l’US Air Force et perdu au profit de Boeing en février. Mais « laissez-moi négocier les meilleurs prix : l’acheteur pressé à toutes les chances de se voir fixer les conditions du vendeur » avait-il ajouté.

L’Hôtel de Brienne a-t-il obtenu le prix qu’il souhaitait? Toujours est-il que, selon Challenges, un contrat portant sur l’achat de 14 A330 MRTT devrait être prochainement notifié. Pour autant, il ne faut pas s’emballer trop vite : les premières livraisons seraient attendues pour 2017.

Le montant de cette commande a été évalué par l’hebdomadaire économique, et sur la base de celles passées par l’Australie et le Royaume-Uni, à 2,4 milliards d’euros, le prix d’un A330 MRTT étant de 175 millions d’euros.

Outre le ravitaillement en vol, cet avion peut également accomplir des missions de transport de fret et d’évacuation sanitaire, avec une capacité d’emport de 300 soldats ou de 45 tonnes de matériel.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].