Afghanistan : Le général Druart, nouveau commandant de la région capitale

Depuis le 10 juillet, le général Marcel Druart est le nouveau commandant de la région capitale (Regional Command-Capital, RC-C) de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) de l’Otan en Afghanistan. Il remplace ainsi le général Michel Stollsteiner, arrivé à Kaboul le 6 août 2008 pour succéder au général italien Federico Bonato.

Admis à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr en 1978, après une année passée au collège militaire d’Aix-en-Provence, le général Marcel Druart choisit de servir au sein de l’infanterie. A l’issue de sa formation à l’école d’application de l’infanterie de Montpellier, en 1981, il est affecté au 7e Bataillon de chasseurs alpins de Bourg-Saint-Maurice.

En 1989, le général Druart est muté à l’état-major de la Direction de l’Enseignement militaire supérieur de l’armée de Terre (DEMSAT), avant d’intégrer la 106e promotion de l’Ecole supérieure de guerre. Une fois breveté, il est affecté au 13e Bataillon de chasseurs alpins de Chambéry, où il exerce la fonction de chef du bureau des opérations, puis, en 1996, à l’état-major de la 27e Division d’infanterie de montagne (DIM) en qualité de chef du Bureau emploi.

Deux ans plus tard, il devient le chef de corps du 13e BCA puis, en 2000, chef de section au Bureau de préparation opérationnelle (BPO) à l’état-major de l’armée de Terre, où il sera également chargé de missions du sous-chef opérations-logistique en 2003. L’année suivante, il est admis au Centre des hautes études militaires (CHEM) avant d’être affecté, en 2006, à la division Emploi de l’Etat-major des armées. Promu général de Brigade deux ans plus tard, il prend le commandement de la 27e Brigade d’infanterie de montagne, héritière de la 27e DIM et de la division alpine des FFI.

Au cours de sa carrière, le général Druart a participé à plusieurs opérations extérieures. Il a ainsi été chef de section au Liban en 1983 et chef renseignement en Albanie en 1997. Mais c’est surtout la Bosnie-Herzégovine qu’il connaît le mieux puisqu’il y a été affecté en tant que chef opérations d’un bataillon en 1995 et chef de corps d’un groupement tactique interarmes (GTIA) en 2000. Désormais, il aura à poursuivre la tâche de son prédécesseur, dont le bilan à la tête de la RC-C est très honorable.

En effet, sous le commandement du général Stollsteiner, la responsabilité de la sécurité de la région de Kaboul a été transférée aux forces afghanes. Les actions des troupes françaises, réalisées au cours de son mandat, ont permis de sécuriser la vallée d’Uzbeen, où 10 militaires appartenant au 8e RPIMa, au 2e REP et au Régiment de Marche du Tchad avaient été tués le 18 août 2008. Au total, ce sont 33 opérations ainsi que 250 missions hebdomadaires qui ont été conduites dans la province de Kaboul. Près de 11.000 munitions non explosées ont été trouvées et détruites.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].