Un des dangers pour les pilotes de chasse est ce que l’on appelle le voile noir. Ce phénomène peut arriver lors de manoeuvres serrées qui impliquent un facteur de charge élevé (les fameux « g »). Le sang n’irrigue alors pas suffisamment le cerveau du pilote qui perd ainsi non seulement la vision, d’où le nom de