Avec une LPM 2024-30 en suspens, le ministère des Armées va au devant de gros problèmes budgétaires

Les urnes ont livré leur verdict et la « clarification » souhaitée par le président Macron au moment de l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale, le 9 juin dernier, n’a pas eu lieu dans la mesure où aucune formation politique n’a obtenu la majorité absolue, fixée à 289 sièges.

Ainsi, avec 178 élus, le Nouveau front populaire [LFI, PS, PCF, écologistes, NPA, etc.] en est très loin, même si son résultat est supérieur à celui qu’avait précédemment obtenu la Nouvelle union populaire écologique et sociale [Nupes] dont il est la continuité. Sa progression est surtout due au PS, qui double pratiquement le nombre de ses députés, alors que LFI en a perdu une poignée [71 contre 75].

L’ancienne majorité présidentielle, composée notamment de Renaissance, de Horizon et du Modem, a sans doute « sauvé les meubles ». Mais ses 156 députés ne seront évidemment pas suffisants pour former un gouvernement. Même chose pour le Rassemblement national et ses alliés issus des Républicains qui, malgré un écart conséquent en termes de suffrages exprimés par rapport au Nouveau front populaire [3’134’022 voix], n’a obtenu que 143 sièges. Enfin, avec une soixantaine de députés, Les Républicains sont parvenus à maintenir peu ou prou leur position par rapport à la dernière assemblée.

Dans de telles conditions, il sera très difficile, de former un gouvernement… et donc de maintenir un cap politique en esquivant les motions de censure que ne manqueront pas de déposer ses opposants. À moins de trouver d’improbables majorités de circonstances ou quelques élus dont l’échine est plus souple que celle de leurs collègues, ce qui, en l’état actuel des choses, est une tâche impossible.

En attendant, l’heure de vérité arrivera très vite, avec la Loi de finances initiale pour 2025, qui doit être soumise au Parlement à la fin du mois septembre [du moins, en théorie]. Et cela alors que l’état des finances publiques s’est encore aggravé au cours de ces derniers mois.

Ainsi, selon les derniers chiffres de l’INSEE, à la fin du premier trimestre 2024, la dette publique avait encore augmenté de 58,3 milliards pour s’établir à 3159,7 milliards d’euros [soit 110,7 % du PIB]. Quant au déficit public, aucune amélioration n’est en vue : il devrait s’élever à 5,1 % du PIB en 2024… Ce qui a d’ailleurs motivé la Commission européenne à placer la France en « procédure de déficit excessif », quinze jours après que l’agence de notation Standard & Poor’s a dégradé la note de la dette française de AA à AA-.

« La France […] soumettra son plan national budgétaire et structurel à moyen terme [pour une durée de cinq ans] le 20 septembre 2024. La Commission procédera ensuite à son évaluation. Ce n’est qu’en novembre 2024 que la Commission formulera ses recommandations. La France aura six mois pour s’y conformer. Et, si, en juin 2025, la France n’a pris aucune mesure correctrice, alors la Commission pourrait envisager des sanctions », explique le site officiel Vie Publique.

Le risque est donc de voir les taux d’intérêts augmenter, ce qui augmentera mécaniquement la charge de la dette, sur laquelle il n’y a aucune marge de manœuvre. Aussi, pour le projet de loi de finances 2025, on peut s’attendre à des débats houleux sur les mesures à prendre : faudra-t-il augmenter les recettes [et donc les impôts], réduire les dépenses, ou faire les deux à la fois ?

Quoi qu’il en soit, au vu des positions affichées [et défendues] par les uns et les autres, trouver une majorité pour faire passer ce texte [qui, par ailleurs, ne manquera pas d’être modifié par le Sénat] avant le 31 décembre prochain sera une gageure. D’où l’hypothèse très probable d’un retour à une pratique qui était en vogue lors des IIIe et IVe Républiques, avec leurs majorités instables : la méthode dite du douzième provisoire.

Concrètement, en cas de blocage, le Parlement vote une loi d’urgence budgétaire dont les dépenses et les recettes, identiques à celles de la précédente loi de finances, sont divisées par douze. Ainsi, on appliquerait ces douzièmes pour chaque mois de l’année 2025, tant qu’un nouveau budget n’aura pas été adopté.

Sauf que, selon la Loi de programmation militaire [LPM] 2024-30, qui n’est pas contraignante stricto sensu, il est question d’augmenter le budget du ministère des Armées de 3,3 milliards d’euros en 2025, pour le porter à 50,5 milliards. Un effort quasi identique est prévu pour les annuités 2026 et 2027.

Si la méthode du douzième provisoire s’applique, alors le ministère des Armées devra faire une croix sur la trajectoire financière de la LPM, alors que plusieurs programmes d’envergure ont d’ores et déjà été engagés et que la modernisation de la dissuasion est un impératif. En outre, il faudra aussi prendre en compte les effets de l’inflation, ce qui compliquera davantage une équation déjà difficile à résoudre, d’autant plus que les marges de manœuvres sont déjà étroites…

Avec la guerre aux confins de l’Europe, l’apparition de nouveaux champs de conflictualité et des menaces qui s’empilent, une telle sitation n’est évidemment guère confortable. Se posera également la question de l’engagement de la France auprès de ses Alliés.

Une solution serait de faire en sorte que les crédits du ministère des Armées soient votés en dehors d’un projet de loi de finances initiale. Là, il n’y aurait aucun difficulté à trouver une majorité confortable, le bloc central comme le RN et LR ayant pris l’engagement de respecter la LPM 2024-30 durant la campagne électorale. Seulement, il n’est pas certain qu’un tel expédient puisse être possible d’un point de vue juridique.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

301 contributions

  1. Cortex, on est pas sorti du bois... dit :

    sauf que le président peut utiliser le 49.3 pour les questions budgétaire autant qu’il l’estimera nécessaire. Et sauf erreur de ma part, il ne sera pas possible d’utiliser la motion de censure avant Juillet 2025…

    • Anthony Franck dit :

      Ce n’est pas le Président de la République qui utilise le 49.3 mais le Premier Ministre du Gouvernement.
      https://fr.statista.com/infographie/5327/utilisation-article-49-3-gouvernement-premier-ministre-et-nombre-motions-de-censure/

    • Eurafale dit :

      Ce n’est pas au président d’utiliser le 49.3 mais au Premier Ministre qui engage alors la responsabilité de son gouvernement.

      • Thierry le plus ancien dit :

        En effet, fini l’époque du 49,3 car le premier ministre ne sera pas de mouvance macroniste.

        Un premier Ministre de gauche pourrait en revanche utiliser le 49,3 pour faire annuler toutes les lois voté par 49,3, mais la gauche a un autre défi à relever faute de quoi elle se retrouvera à terre avant la prochaine présidentielle si elle utilise les mêmes méthode qui a rendu macron si impopulaire.

        Toutes ces réformes pourri par 49,3 n’auront aucun mal à rassembler des majorités parlementaire contre elle, il sera facile de défaire la réforme des retraites par exemple, mais aussi toutes les autres depuis Manuel Valls, le 49,3 compulsif qui s’est fait explosé comme un kamikaze !!!

        le 49,3 fait bien plus de dégâts à celui qui l’utilise qu’à celui qui le subit.

        La gauche est face à des défits énorme à relever et peu de temps pour y arriver, c’est la rançon du succès : marche ou crève… mais en cas de succès quelle gloire !!!!

        • Chat l'ange dit :

          Un défi, des défis.
          Je défis, tu défis, il défit.

          • Conjugaisons dit :

            Essayons d’éviter les confusions :

            – Défier :
            Présent de l’indicatif : je défie, tu défies, il défie.
            Passé simple de l’indicatif : je défiai, tu défias, il défia.
            Présent du subjonctif : que je défie, que tu défies, qu’il défie.
            Imparfait du subjonctif : que je défiasse, que tu défiasses, qu’il défiât.

            – Défaire :
            Présent de l’indicatif : je défais, tu défais, il défait.
            Passé simple de l’indicatif : je défis, tu défis, il défit.
            Présent du subjonctif : que je défasse, que tu défasses, qu’il défasse.
            Imparfait du subjonctif : que je défisse, que tu défisses, qu’il défît.

        • Infinitif dit :

          Qui s’est fait exploser.

    • LEONARD dit :

      @cortex le mal nommé
      C’est le 1er ministre qui déclenche le 49.3, pas le Président.
      https://www.vie-publique.fr/infographie/291319-infographie-article-493-de-la-constitution-dans-quel-cas
      C’est la dissolution qui ne peut avoir lieu avant 1 an.
      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2024/06/09/qu-est-ce-que-la-dissolution-de-l-assemblee-nationale_6238345_4355770.html
      Félicitations, 2 assertions, 2 erreurs, devriez faire de la politique…

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Cortex « sauf que le président peut utiliser le 49.3 pour les questions budgétaire autant qu’il l’estimera nécessaire. » Vous mélangez un peu, c’est le Premier Ministre qui peut après délibération du conseil des ministres (présidé par le P.R.) déclencher l’article 49-3 de la Constitution pour engager la responsabilité de son gouvernement.
      « Et sauf erreur de ma part, il ne sera pas possible d’utiliser la motion de censure avant Juillet 2025… » Petite erreur en effet, il n’y a pas de notion de délai pour le dépot d’une motion de censure, vous devez confondre avec le délai de dissolution de l’Assemblée Nationale, effectivement le P.R. ne pourra pas dissoudre avant un an
      https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/en/actualites-accueil-hub/dissolution-de-l-assemblee-nationale-en-application-de-l-article-12-de-la-constitution
      https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/synthese/fonctionnement-assemblee-nationale/evaluation-politiques-publiques-controle-gouvernement/la-mise-en-cause-de-la-responsabilite-du-gouvernement

    • Courmaceul dit :

      Une nouvelle dissolution dans un an. Une motion de censure, c’est tout de suite.

      • peterr dit :

        euh, non (dans l’état actuel de mes connaissances)
        Une motion de censure qui passe c’est le gouvernement (ministres) qui tombe. Les députés eux gardent leurs sièges.

    • radionucleide dit :

      « erreur de ma part, il ne sera pas possible d’utiliser la motion de censure avant Juillet 2025 »

      oui grosse erreur de votre part

    • presque-anonyme dit :

      Bonjour,

      Ce n’est pas le président, mais le gouvernement qui utilise le 49.3 et ce n’est en rien une assurance avec une majorité très relative .

      Vous confondez une motion de censure qui permet de renverser le gouvernement, qui reste faisable à tous moment, et dissolution de l’assemblée.

    • francois dit :

      tout faux..

    • Mickael dit :

      Alors c’est le gouvernement qui engage sa responsabilité, pas le Président. Encore faut-il en avoir un à l’heure actuel, et c’est pas gagné.

      Il est tout à fait possible de déposer une motion de censure (article 49-2), ne pas confondre avec la dissolution qui sera elle possible qu’à partir de juillet 2025.

    • LaMeuse dit :

      Ce n’est pas le Président qui utilise mais le Premier ministre, qui a peu de chance d’être du même bord. La censure du gouvernement est parfaitement possible, c’est la dissolution de l’Assemblée nationale qui est bloquée jusqu’à fin 2025.

    • Yoann GEORGES dit :

      Il n’y a que le premier ministre qui peut utiliser le 49.3, pas le président

    • Pldem806 dit :

      Le 49.3 est utilisé par le premier ministre sur le vote d’un texte qui engage la responsabilité du gouvernement. L’Assemblée Nationale peut parfaitement déposer (dans les 24 heures) et voter une motion de censure.
      Ce qui n’est pas possible est une nouvelle dissolution de l’AN par le Président avant juillet 2025.

    • kaiox dit :

      non c’est le premier ministre..donc tout d »pend du premier ministre qui sera choisi, et j’ai un doute qu’il soit du camps présidentiel, tous les autres seraient ravi de faire une motion de censure
      La motion de censure est tout à fait possible par les député c’est la dissolution de l’assemblée par le président qui est impossible

      • FNSEA dit :

        Ces questions politiques sont bien loin des réalités tangibles de nos belles campagnes françaises, néanmoins, une chose est certaine : le mot camp s’écrit sans s au singulier.
        Le camp présidentiel, un camp retranché, le camp du bien, le Camp des Loges, un camp de toile, le camp d’Aquarium.

  2. Bob dit :

    Il y a plusieurs possibilités de coalitions et ou bien placer des technocrates dans les ministères. Rien n’est fait encore et si parle argent avec les déficits publics croissants, le budget des armées sera aussi peut-être réduit et comme argent est important la DGA commande en masse en décembre donc on verra bien pour le budget et avec les affaires de corruption chez la BITD froggys englués, baisser le budget pour exiger des dividendes de la guerre moins important est tout aussi bien surtout si le technologisme d’élites est enfin terminé. Mais il ne faut pas tout espérer.

    • Gaulois78 dit :

      @Bobby
      J’ai seulement compris que vous crachez sur la France, votre post est incompréhensible, faites un effort, problème de traducteur ?

      • Pascal, (l'autre) dit :

        @Gaulois78 « votre post est incompréhensible » Ne vous formalisez pas c’est OK « Baube », il a ses vapeurs/chaleurs, c’est comme ça!

    • rainbowknight dit :

      Bob c’est trop commun , cela me fait penser à une espèce de chapeau de broussard pas encore fini…. alors Zob fais un effort pour qualifier les français autrement que « froggys », tu gagneras en crédibilité et à être moins con en affirmant des choses que tu ne peux démontrer…..
      Troll ou bot, c’est la Putinka vodka qui dicte tes mots ?

    • Why not dit :

      Bob. Since you’re unable to write french properly, you should try switching to english, if you can?

      • Robert Collins dit :

        Ne jamais décourager un allophone qui fait l’effort de s’exprimer en français, même si le résultat est perfectible.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      OK…………… »Baube »!

    • Vinz dit :

      Même le sénile Biden dit des trucs plus compréhensibles.

  3. Le Breton dit :

    Pas grave, ça fera plus de sous pour construire d’autres infrastructures comme…des barrages !?

    • PK dit :

      Et l’élevage de castors sera confié à l’EN…

      M…, c’est déjà le cas…

      • La ligue des Profs dit :

        Oh non ! Nos valeurs (post-)républicaines de discrimination raciale et ethnique se sont fait la malle. Vite, super prof xéno, sauve nous !

      • 30 millions de bébés phoques dit :

        Mais arrêtez d’embêter les castors, vous ! Ce sont des animaux extrêmement utiles.

        Un castor qui construit, et la nature revit !
        Protéger les castors, c’est redresser nos torts !
        Les bièvres sont précieux, ils sont un don des cieux !
        Un ruisseau sans castors, ce n’est plus qu’un bras mort !

        • PK dit :

          « Un ruisseau sans castors, ce n’est plus qu’un bras mort ! »

          Une Ripoublique aussi manifestement…

    • Why not dit :

      Le Breton. J’ai crû comprendre qu’il était question de privatiser les barrages…

      • Le Chouan dit :

        Je confirme et même que les allemands seraient sur le coup, 🙂 😉 ;).
        Le bordel commence…

    • MC² dit :

      Il me semble que la quasi-totalité des lieux aménageables ont été utilisé. S’il en reste, je n’ose imaginer les levées de bouclier contre les travaux !
      De toute façon, tous cela est mis en vente dans le cadre de la privatisation généralisée. Pas envie de payer la construction du coup.

    • peterr dit :

      et des logements sociaux

  4. Corsu dit :

    A moins de corriger drastiquement ses dérives budgétaires, la France va être confrontée à de graves problèmes budgétaires… pour ne pas dire la ruine

    La faute à 50 ans de laxisme budgétaire, d’un système social toujours plus obèse , du gaspillage systémique

    Ne nous faisons pas d’illusions , l’armée française n’aura pas ses augmentations de budget et je suis prêt à parier que l’on va vers 40mds d’euro de budget pour l’armée

    Quid de la montée en puissance ? De l’effort sur de nombreux programmes critiques ? Il va falloir des choix

    Nous n’avons pas les moyens de nos ambitions , alors messieurs les politiques , avant d’être va-t’en guerre , contentez vous de fermer la boutique a l’abri des M51 … tout en veillant au conditions de travail et matériel des forces de sécurité intérieures , qui vont être nettement plus utiles dans les prochaines années

    Fermez le ban , les carottes sont ( trop ) cuites.

    • Thorgal dit :

      Corsu,
      bien écrit et bien résumé.
      Pace e salute.
      Un viking du cap Corse.

    • Les Français sont des veaux ! dit :

      On va devoir vendre Nexter, Airbus, Air France et peut-être même nos sous marins nucléaires pour se payer une retraite à 62 ans …

    • Robert Larousse dit :

      Va-t-en-guerre.
      Avec trois traits d’union.

      « DIFFICULTÉS : ORTHOGRAPHE : Attention aux traits d’union : ne pas se laisser influencer par l’impératif va-t’en, qui s’écrit avec apostrophe après t, forme élidée du pronom toi. » (Larousse)

    • tow dit :

      Un pays comme la France ne peut pas être « ruinée ».
      Qu’il y ait un déséquilibre budgétaire (déficit public) c’est une chose, mais ce n’est pas la raison qui va mener à une
      ruine. Le déficit est maintenu pour deux causes, la première c’est que les français ne veulent pas faire le moindre sacrifice sur ce qu’ils reçoivent ( ne pas payer plus pour la santé, ne pas partir plus tard à la retraite,ne pas payer plus d’impôts, vouloir moins de taxes, plus d’aides etc…) et d’un système financier qui permet l’endettement facile car justement le pays va bien économiquement.
      Le pari actuel c’est d’attendre la croissance (donc l’augmentation des revenus) pour réduire le déficit pour ne pas froisser les français.
      La problématique n’est pas celle d’un pays ruiné, c’est celle d’un équilibre budgétaire. La France n’est pas sans le sous, elle va juste devoir faire des choix pour atteindre un déficit acceptable et rassurant. Donc à défaut d’avoir plus de ressources il va falloir faire des économies.
      Il n’y aura pas de banqueroute d’un état comme la France, qui reste un pays riche brassant des centaines de milliards par an. La mauvaise gestion d’un budget n’est pas synonyme d’un pays en difficulté économique. On peut demain faire 100 milliards de dépenses en moins , qu’on afficherait alors un excédent budgétaire, ce n’est pas pour autant que le pays serait différent ou aurait connu un boom économique.
      Les pays les plus endettés au monde sont les pays les plus riches, non sans raisons. Si vous avez un pays qui va afficher un excédent budgétaire, cela ne veut pas dire que ce pays va mieux économiquement que nous, c’est peut être juste qu’il dépense moins dans son système social, le régalien ou autres. Ce n’est pas parce qu’un pays a peu de dettes qu’il va mieux qu’un autre en ayant beaucoup, car la dette n’est pas la conséquence d’une ruine ou d’un déclin économique (ce n’est pas la fin du mois dans le rouge de votre compte en banque) , la dette c’est de l’investissement lié à la confiance des investisseurs. Ce n’est pas la Somalie qui va pouvoir s’endetter à 100% de son PIB ce n’est pas donné à tout le monde et il convient de bien comprendre qu’avoir de la dette ne veut pas dire avoir des problèmes comme ne pas avoir de dettes n’est pas signe d’un pays qui va bien.
      Quant à l’armée française, elle a ses augmentations depuis 6 ans, comme prévu. Bien que des gens comme vous répètent en boucle chaque année que ce n’est pas vrai, que c’est un leurre où je ne sais quoi juste pour ne pas approuver le pouvoir en place. Il y a 7 ans, le budget des armées était à 34 milliards, pour 2025 on en est à dépasser les 50 milliards, la peur de certains n’est même pas sur une baisse de budget, c’est le risque que la hausse ne soit pas approuvé dans les temps.
      Mais comme à chaque fois, elle passera. Ce n’est pas en raison du fait que le NFP a fait mieux légèrement mieux que les 2 autres gros blocs qu’ils vont diriger à leur envie. La plus grande des possibilités c’est que le premier ministre reste issu du bloc présidentiel et qu’il y ait des ministres de droite et de gauche, sans être du RN et de LFI. Puis des mesures de droite et de gauche seront proposées, négociées, sans entrer dans les extrêmes et en maintenant une direction centrale du parti présidentiel. Pour le président il va y avoir besoin de capter la droite (LR) ainsi que la gauche (PS et écolos) pour renforcer un bloc central et marginaliser la LFI et le RN.

    • Saint Benoit dit :

      La France est confronté au déficit depuis l’élection de de Macron, depuis 7 ans aucun des services de l’Etat ne fonctionne, par exemple Météo France a perdu 2000 salariés, a fermé toutes les stations hydrologiques de précipitations qui demandaient des réfections, ce qui explique que les prévisions météo ne sont même pas fiables à un jour. Les dépenses de la Défense sont absurdes car ce ne sont point des tanks qu’il nous faut ou des achats de drones américains , des frégates pour contrer les Houtis ou les chinois, mais une politique hors OTAN qui nous fera éviter de dépenser un fric de dingue en armant et donnant des milliards à Netanayou pour son génocide des palestiniens. Nos dirigeants sont des incapables, et de grands généraux français actifs ou à la retraite le soulignent.

      • Tilleul dit :

        Allez, un grand bol de tisane. Mais oui, elle est bénite.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « et donnant des milliards à Netanayou pour son génocide des palestiniens.  » Palestiniens! On donne des milliards aux Israéliens………………ah bon et je pose la question (malgré l’absence quasi certaine de réponse!) avez vous des preuves de ce que vous avancez?
        « et de grands généraux français actifs ou à la retraite le soulignent. » Et………………….qui sont ils?
        ps: Vous seriez pas pote avec, Saint Estèphe, Saint Emilion, Nuit Saint Georges des fois?

        • Y'aurait pas de l'la pomme ? dit :

          On peut craindre qu’en ce qui le concerne ce soit plutôt Poutinkaïa Vodka.

          • Pascal, (l'autre) dit :

            @Y’aurait pas de l’la pomme? Vous avez raison quel gâchis se serait!

          • Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? dit :

            @Pascal, (l’autre)

            Quel gâchis Ce serait.

  5. Bastan dit :

    Mais des personnalités politiques comme Hollande ayant été aux plus hautes responsabilités n’en n’ont que faire, ils ont été élus uniquement grâce aux voix de LFI. La Défense Nationale comme la majorité des sujets a été absente des débats qui ne tournaient que sur le NFP et le RN, et le sondage du jour qui alimentait la discussion sur les plateaux et médias. Sondages qui jusqu’au dernier jour nous ont mené en bateau volontairement ou alors sont des incapables. Le réveil sera difficile.

    • Rions un peu... dit :

      Tout ça, c’est principalement la faute des Allemands et de l’Union Européenne.

    • Why not dit :

      Bastan. Il se pourrait que les français soient plus intelligents ou moins cons que vous le pensiez…

    • Abbé Cherèle dit :

      « des personnalités politiques […] n’en n’ont que faire »

      Vous trouverez toujours en moi un défenseur infatigable de l’emploi de la négation « ne » dans les phrases négatives, mais point trop n’en faut, car un seul « ne » suffit : des personnalités politiques […] n’en ont que faire.

  6. Félix GARCIA dit :

    « Publication des candidatures et des résultats aux élections »
    https://www.resultats-elections.interieur.gouv.fr/legislatives2024/ensemble_geographique/index.html

    —> Michel Goya@Michel_Goya
    Pour que la France puisse s’unir, agir et resplendir. Qu’elle soit digne de l’« indéfinissable splendeur de ceux qui sont destinés aux grandes entreprises »
    Vœux du président de la République, 31 décembre 2023

    On est pas bien là, unis et splendides ?
    https://x.com/Michel_Goya/status/1800884623322542395

    —> On a des nouvelles de la puissance d’équilibres ?
    https://x.com/Michel_Goya/status/1801967726816080234

    -_-‘
    https://x.com/nocontextfre/status/1801177230300660107
    https://x.com/nocontextfre/status/1800992559646286220/photo/1

    • La France, la France, la ruine ! dit :

      Vous me faites penser à quelqu’un qui, il y a peu, écrivait « la France, la France, la France ! » Demain, il écrira « la ruine, la ruine, la ruine! »
      On va voir votre capacité à régler vos problèmes. A mon avis, on va rire…

  7. Audry dit :

    « Seulement, il n’est pas certain qu’un tel expédient puisse être possible d’un point de vue juridique. »

    Vous avez entièrement raison, les principes constitutionnels d’unité budgétaire et d’universalité budgétaire s’opposent à la mise en oeuvre de cette bonne idée.

  8. Lakolo dit :

    A méditer alors que les menaces aux frontières terrestres, aériennes, maritimes e spatiales n’ont jamais été aussi réelles .
    A qui profitent ces résultats des législatives ?

    • Jean Louvain dit :

      Je suis bien d’accord. La ou je vis, les frontières terrestres de notre beau pays ne sont pas loin. Je pense devoir déménager à cause des risques d’invasion !
      Ceci en plus avec toutes les mauvaises décisions de Macron, il n’y a plus rien pour nous défendre. Ça fait peur !

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « Je pense devoir déménager à cause des risques d’invasion ! » Ne le pensez pas, faites le!
        « Ceci en plus avec toutes les mauvaises décisions de Macron, il n’y a plus rien pour nous défendre.! Vous avez suivi c’est de la « fôôteàmacron! Vous allez constater que le meilleur est à venir!
        « Ça fait peur ! » Des gugussdes comme vous oui ça fait peur, si vous nequittez pas la France commençer à repasser un drapeau blanc…………………………….on ne sait jamais

    • Why not dit :

      Lakolo. A votre avis, quelle puissance étrangère finance les extrêmes?

    • Le Chouan dit :

      Le vote des Français profitera à ceux et celles qui seront capables de faire l’effort de s’adapter.

  9. JILI dit :

    Malheureusement et comme dit avant les dettes pharamineuses et les divers déficits dont celui de la sécurité sociale, avec en plus le déficit économique dont personne ne parle, ne vont pas tarder à remettre les pendules à l’heure. En effet et malgré toutes ces promesses faites aux Français, il n’y a plus depuis longtemps les moyens de les financer. Hé oui, la vérité est là et comme d’habitude car il va falloir réaliser beaucoup d’économies, la Grande Muette ou l’Armée va être la première à en faire les frais. Vraiment, c’est dramatique et comment peut-on promettre des avantages aux gens alors qu’il n’y a rien dans les caisses pour payer?

    • peterr dit :

      Tant que les français n’auront pas compris que bosser 36h par semaine et d’entretenir 6 millions de personnes ne travaillant pas ou peu n’est pas viable et ne permet pas de fabriquer ce que nous consommons ça ne fera qu’empirer.
      Le pb est que personne (en schématisant) ne votera pour un politique qui dira « ça va être dur, très dur et il va falloir vous remonter les manches » :
      – on repasse au 40h (à iso salaire)
      – à iso budget on augmente le smic et on baisse le RSA (histoire qu’il devienne plus intéressant de travailler que de rester chez soi)
      – ceux qui sont en mesure de bosser doivent prendre le travail qu’on leur propose sous peine de perdre toutes leurs aides. Charge à elles de se trouver un autre travail à la hauteur de leurs aspirations et mieux rémunéré
      – en // on rouvre les filières de formation en cours du soir pour ceux qui veulent s’en sortir
      Les français veulent leurs 2 voitures, leur nouveau GSM tous les 2 ans, avoir un médecin à leur disposition, des instits, des flics (enfin quand ça les arrange), des pompiers qui viennent les secourir (ou qu’on peut calliasser, c’est selon), etc, etc …
      Ouias, ben tout ça il faut le payer et ne pas compter sur les chinois pour nous nourrir. Mais par quel miracle nos politiques imaginaient depuis 43 ans que ça pouvait durer ? Moi, perso, cela fait plus de 30 ans que je trouve qu’on va dans le mur.

      Le français ne veut pas prendre le travail un peu trop cassant. Qu’à cela ne tienne. On invente les néo esclaves. On fait venir des Maliens (ou autres) pour faire la plonge ou ramasser nos poubelles. Dans 5 ou 10 ans ils seront « affranchis » et deviendront français de plein droit. Mais qu’est qui nous laisse imaginer qu’à ce moment ils continueront à vouloir faire notre boulot. Ils exigeront leurs « droits », se mettront au RSA et on n’aura plus qu’à faire venir une nouvelle fournée. Combien de temps ce système peut encore durer ??

      Quand est-ce que les petits « esclavagistes » vont aussi comprendre que ce ne sont pas forcément la volonté de faire des « sales boulots » qui manque mais de les faire au prix où on les paie. Il faut en // que les français acceptent de payer le prix pour les services. Juste un exemple, aux US en bas de la note il y a marqué « TIPS »
      https://www.prestige-voyages.com/usa/guide-usa/pourboire.html#:~:text=En%20r%C3%A8gle%20g%C3%A9n%C3%A9ral%2C%20on%20laisse,somme%20inscrite%20sur%20la%20ticket.
      Je vous laisse imaginer combien un français laisserait à la personne qui l’a servi si on passait à un tel système: 10%, 5% … rien ??

      Bref, on a le résultat que l’on mérite. Comment tout cela va finir ? Assez mal je le crains

      • Félix GARCIA dit :

        « Qu’à cela ne tienne. On invente les néo esclaves. On fait venir des Maliens (ou autres) pour faire la plonge ou ramasser nos poubelles. Dans 5 ou 10 ans ils seront « affranchis » et deviendront français de plein droit. »
        😮

         » Mais qu’est qui nous laisse imaginer qu’à ce moment ils continueront à vouloir faire notre boulot. Ils exigeront leurs « droits », se mettront au RSA et on n’aura plus qu’à faire venir une nouvelle fournée. Combien de temps ce système peut encore durer ?? »
        😮 !!!

        —> https://www.youtube.com/watch?v=zsO9uJz8svw
        ^^

      • Alex dit :

        très schématique votre histoire, vous ne parlez pas d’une minorité de Français qui bénéficie d’avantage extraordinaire et qui s’en s’ont mis dans les poches comme jamais, qui bénéficient de nombreux services de l’état dont le quidam n’en a que faire, du passeport Français qui à lui seul vaut et nous coûte une petite fortune (dont je n’en ai que faire), ces personnes qui représentent 1% de la population sont les vrais assistés de la vie et ne reversent pas leur part au pot

        • peterr dit :

          heu, j’en parle. Mais vous n’avez pas lu.
          Après je fais la distinction entre
          – ceux qui font leur beure en France mais se domicilient dans les paradis fiscaux (C. Ghosn, etc) qu’is soient industriels, artistes, etc
          – ceux qui spéculent en bourse, revendent ce qu’ils ont acheté dans la journée en dévoyant complétement l’esprit d’être actionnaire et donc prendre une art active dans la vie d’une société. D’ailleurs savez vous qu’une personne qui achète et revend dans la même journée n’est pas taxée alors qu’un investisseur LT sera lui taxé. Bref lois instaurées pour favoriser la spéculation au détriment de la valeur travail.
          – un type comme C. Tavares (très décrié par les mélanchonistes) mais qui a sauvé Stellantist de la faillite et surement sauvé des 10 de milliers d’emplois. Je trouve ses revenus (36 millions d’€ autrement plus mérité que MBAPE qui touche … le double. Pourtant personne gueule.
          – le PDG qui coule une boîte mais part avec un parachute doré.

          Quand les geignards s’apercevront :
          – que sans PDG de valeur les boîtes coulent et qu’ils se retrouvent à pôle emploi
          – que certains commencent à s’intéresser aux économies des français (6.000 milliards) pour éponger la dette
          – que Mémé parle de taxer l’épargne salariale (la plus part placée en actions de la boîte en LT) sans se rendre compte qu’un salarié actionnaire s’intéressera sûrement beaucoup plus à la vie et à la performance de la boîte dans laquelle il travaille
          … et ben il sera trop tard. Mais il est tellement facile d’influencer les esprits faibles en agitant quelques gousse d’ail pour se faire élire et avoir le pouvoir avec un minorité de gens qui pensent comme vous. En excluant les centristes :
          – électeurs pour l’ensemble des droites : 47%
          – électeur pour l’ensemble des gauches 27%
          Cherchez l’erreur

          • Plus-value dit :

            Le plus part vers le haut et le moins part vers le bas, mais la plupart du temps, cela revient au même.

          • Madame Mado dit :

            « Ceux qui font leur beure »
            Et que lui font-ils, à leur beurrette ? Rien que de très convenable, espérons-le.
            Sinon, ceux qui font leur beurre sur le travail des beures, on peut craindre que ce soit le terme de proxénétisme qui corresponde le mieux à la description de leur activité.

        • Trollala dit :

          De qui parlez-vous ?

      • vno dit :

        Pourquoi ISO salaire ? Le passage aux 35 heures c’est fait avec une baisse de salaire et il avait été précédé de l’abandon de l’échelle mobile des salaires et pensions avec un décrochage des salaires et retraites par rapport à l’inflation puis l’euro, donc du pouvoir d’achat et l’explosion des aides sociales … En 1981, il n’y avait que peut d’intérêts à travailler au Luxembourg, aujourd’hui pour un même job, c’est deux fois mieux payé qu’en France, sauf pour les migrants trop couteux à employer pour un smic à 1900 euros ? Le nombre nettement moins important de bons à rien et philosophes qui ont fait sciences po dans leur administration peut être, au profit de gens qui savent s’occuper de leurs intérêts et compter ?

        • peterr dit :

          >> Pourquoi ISO salaire ?
          pour 3.000 milliards de bonnes raisons.
          Ce n’est bien sûr pas la seule mesure à mettre en place mais créerait un choc psychologique salutaire. Le système « social » prôné depuis 81 en se finançant sur la dette arrive à son terme. L’atterrissage risque d’être violent.

          Taxer les super profits passe mieux chez les gens simples. Oui, ils peuvent essayer :
          – TOTAL commence (ou a ?) à vouloir migrer aux US
          – l’histoire nous a appris ce qu’il se passe quand on veut pressurer ceux qui font vivre un pays

          Il y a bien d’autres mesures bien plus efficaces pour redresser le pays en quelques années

        • Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? dit :

           
          Le passage aux 35 heures S’est fait avec une baisse.

          https://jeretiens.net/ca-ou-sa-ce-ou-se-ces-ou-ses-cest-ou-ses

      • JILI dit :

        Oui et le plus grave est qu’on ne trouve plus de travailleurs manuels ( boucher, électricien, carrossier, maçon etc.), comme je le vois tous les jours dans le privé alors que les entreprises paient pour la formation près de 2% sur4 le montant de leurs salaires pour des taxes concernant la formation professionnelle et d’apprentissage des jeunes. Le problème est comme pour les dettes d’état, à savoir où va cette argent ? Au lieu de faire des promesses aux gens qu’ils ne pourront pas tenir car toutes les caisses sont vides, ils feraient mieux de dire on va diminuer les dépenses excessives et anormales et créer des emplois. Malheureusement toute cette clique n’a pas de bon sens et donc ne sait pas le faire, et donc pour commencer ils vont réduire très certainement le budget militaire ! Dis poliment, quand on a affaire à des incapables, il faut encore attendre que la situation s’aggrave, devienne invivable pour les Français afin qu’ils décident de dégager définitivement tous ces beaux parleurs. Cependant et au regard de l’actualité, il faut vraiment être un inconscient et un phénoménal abruti pour réduire le budget militaire alors que le bon sens exige son renforcement immédiat pour lui donner une puissance certaine afin de nous protéger.

      • KERGUELEN dit :

        Eh oui, les temps changent… Churchill a sauvé Londres en promettant néanmoins à la population « de la sueur, du sang et des larmes »…

      • tschok dit :

        @Peterr,

        Vos propositions sont contradictoires.

        Ex:

        – « ceux qui sont en mesure de bosser doivent prendre le travail qu’on leur propose sous peine de perdre toutes leurs aides »
        – « Le français ne veut pas prendre le travail un peu trop cassant. Qu’à cela ne tienne. On invente les néo esclaves. On fait venir des Maliens (ou autres) pour faire la plonge ou ramasser nos poubelles. »

        Si vous forcez les Français à prendre les boulots de merde sous-payés, vous ne pouvez pas, dans le même temps, ouvrir les vannes de l’immigration pour, justement, filer ces boulots de merde aux immigrés.

        Cela dit, c’est en réalité ce qu’on fait déjà: on incite les chômeurs à prendre rapidement un travail, même sous-qualifié, et on flèche les emplois sous-qualifiés vers l’immigration. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons une immigration en France, et pas seulement pour des motifs liés au regroupement familial, qui a été restreint.

        Et il se produit la même chose en Italie, ce qui a précisément conduit Mme Meloni à se « méloniser » (à finalement dire oui à l’immigration, pour ne pas réduire les capacités productives du pays, qui lui aussi est endetté).

        Par ailleurs, si vous augmentez simultanément le SMIC, alors que vous ouvrez les emplois sous-qualifiés aux immigrés, tout en forçant les chômeurs à se « déqualifier » vous amplifiez le phénomène de déclassement: un immigré sous-qualifié sera aussi bien payé qu’un Français diplômé ayant un job de merde et qui a déjà l’impression d’être déclassé en acceptant un job sous-qualifié alors qu’il est diplômé.

        Le déclassement, c’est quand, à iso situation personnelle, je suis rejoint par quelqu’un d’une catégorie censée être inférieure: en tant que smicard, je suis quand même mieux traité qu’un immigré ayant un boulot de merde, jusqu’au moment où l’écart se réduit parce que l’immigré gagne autant que moi, puis devient Français. C’est là que se produit l’effet de déclassement et que vous avez un phénomène gilet jaunes et de xénophobie (Français de papier), ce qui débouche sur un vote RN ou LFI et une ambiance insurrectionnelle.

        Nos sociétés sont stratifiées: si vous changez quelque chose dans les strates, vous bouleversez une hiérarchie invisible. Faut faire attention à ça. En économie, on gère du rang social, pas seulement de la répartition de la richesse. La France est le pays le plus égalitaire de l’OCDE sur un plan économique. Mais si vous demandez aux gens si la France est égalitaire, ils vous répondent non, parce que la donnée déclassement n’est pas prise en compte dans le calcul économique.

        • peterr dit :

          Vous faites une lecture très orientée de mes propos, n’en comprenez pas les objectifs et m’opposez des arguments qui, si vous aviez compris, non pas de sens.

          >> Si vous forcez les Français à prendre les boulots de merde sous-payés,
          Justement mon but est qu’ils soient mieux payés
          >> vous ne pouvez pas, dans le même temps, ouvrir les vannes de l’immigration pour, justement, filer ces boulots de merde aux immigrés
          oui, c’est le but

          J’essaie de reformuler :
          – les néo esclavagistes font venir les néo esclaves justement pour tirer les salaires vers le bas et ne pas payer des français au prix où il devraient l’être
          – il n’y a pas de sous métiers. Juste des métiers pénibles, contraignants et qui mériteraient d’être mieux payés
          – des personnes mieux payées trouvent anormal de payer le prix des services rendus et se complaisent dans le fait d’avoir des néo esclaves. Cela leur permet par ailleurs de se payer un tas de trucs inutiles (le plus souvent achetés en Chine et donc du fric qui part de France) qui, sans cela, permettraient de mieux payer le « petit personnel »
          – si on augmente le SMIC et qu’on baisse le RSA automatiquement cela poussera des gens qui s’en satisfont très bien (selon pas mal d’études un gars au RSA a un pouvoir d’achat équivalent voir supérieur à un smicard). Il faut bien évidement que tous les salaires pour les personne un minimum qualifiées soient tirés vers le haut. Cela poussera les personnes non qualifiées à le devenir
          Le système actuel nous tire vers le bas. A ce moment de la discussion il me parait important de vous informer que j’ai justement commencé avec la plus petite des qualification de l’époque et des boulots de merde. Un système plus vertueux permettrait de nous tirer vers le haut.
          Pour cela il faut aussi éviter de fermer les filières BTS en cours du soir et de réduire de 50% le quota d’heures attribué à certaines UV (math géné A pour ceux qui connaissent). C’est ce que fit notre ami François M. au lendemain de son élection tout en vantant la « promotion sociale » le soir à la télé. J’en étais sur le cul moi qui vivait cela de l’intérieur. Mais il y en a que ça arrange d’avoir des électeurs sous instruits et facilement manipulables.
          Ce que j’ai réalisé beaucoup d’autres pourraient le faire mais il faut pour cela y inciter les gens et leur faciliter la démarche. Si on arrêtait de tirer la société vers le bas et qu’on la tirait vers le haut on vivrait tout bien mieux … y compris ceux qui ont des boulots de merde.
          Et évitez de me parler de perte de compétitivité ou autres conneries de la même farine. Il existe des pays ou le niveau de vie est bien supérieur au notre et qui s’en sortent très bien

    • Why not dit :

      JILI. Donc, selon vous, personne ne parle du déficit économique de la France? Merci d’être là pour relever le niveau…

      • JILI dit :

        Effectivement, très peu en parle des véritables problèmes et la véritable vérité est bien dissimulée par contre les promesses quasiment irréalisables pour être élu , ça fuse de partout. Ils devraient tous plutôt s’inspirer de la période gaulienne où le Grand Charles a fait accomplir au Pays des prouesses économiques, scientifiques, financières, militaires et bien d’autres. Bref, comme dit le dicton, il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes !

        • peterr dit :

          Bien dit. Mais changer les mentalités soigneusement entretenues depuis 81 pour les raisons que vous évoquez … ça va pas être simple

        • tschok dit :

          ]JILI,

          Le contexte économique lui a grandement facilité les choses, jusqu’en… mai 68. Là, le Grand Charles a été rattrapé par des questions sociétales qui passaient complètement sous son radar. Dans un premier temps, il a récupéré la situation, mais l’année suivante, il a constaté qu’il n’avait plus la légitimité politique et il a filé sa dèm.

          De fait, ses successeurs ont dû gérer tout ce qui avait été poussé devant pendant la période gaullienne. Et c’est là qu’on s’est rendu compte qu’il y avait pas mal de lacunes sous la couche de ripolin du gaullisme légendaire, sur tous les plans, y-compris économiques.

          Aujourd’hui on idéalise, mais la réalité est bien plus nuancée.

    • Le Chouan dit :

      Comment peut-on croire aux promesses alors que tout le monde sait que les caisses sont vides ? Heureusement, les Français ont de l’épargne, ils pourront survivre un certain temps…

      • peterr dit :

        Ben non. Certains de justement lorgner sur cette épargne. Ce ne serait pas la première fois qu’on nous fait les poches ni les seuls à qui c’est arrivé. Le process est bien rodé

      • JILI dit :

        Certains rêvent éveillés car le grand et dramatique dénouement financier est très proche alors que depuis longtemps, ceux qui ont de gros revenus se sont organisés pour ne pas être plumés en FRANCE. Beaucoup sont déjà partis et d’autres se préparent à le faire , et parmi ces gens là, un grand nombre n’est pas spécialement fortuné car ce qu’ils veulent est de pouvoir travailler normalement sans être incessamment harcelés par une bureaucratie et des charges excessives. Ainsi ces pauvres et braves Français qui ont conscieusement épargnés pour leurs vieux jours car le Français est l’un des meilleurs épargnants au monde, vont avoir de sérieux ennuis car les dernières générations de politiciens ont été incapables de gérer le Pays et de le rentabiliser. De même ça fait plusieurs années, que ceux qui ont des fonds sur leurs comptes ont tout fait pour les retirer, et comme certains ont vendu leurs biens immobiliers. En effet, ils se sont doutés que le Fisc allait bientôt taxer ces secteurs car partout ailleurs, il est bien difficile pour ce dernier de taxer car quasiment tout est en déficit. Je suis un optimiste mais il faut être réaliste pour améliorer ou changer les choses, et non taper financièrement à outrance sur les autres.

        • J'y lis bien des choses dit :

          Vous aimez bien généraliser abusivement à partir de quelques exemples non représentatifs, hein ?

        • tschok dit :

          Les politiciens ont fait ce que les Français leur ont demandé de faire: pousser devant. Remettre à plus tard le règlement des problèmes anciens et chroniques qui, pourtant, on des solutions supportables.

          On attend que la maladie devienne douloureuse pour prendre un remède de cheval, encore plus douloureux que la maladie elle-même. Le pousse devant marche bien quand vous avez de la croissance. Quand elle diminue, c’est une stratégie intenable.

          On ne renoncera pas au pousse devant. C’est notre culture, on est incapable de faire autrement. La clé, c’est de le rendre supportable. Donc, en définitive, il nous faut de la croissance. Or, si on en croit des gens comme Jancovici, on a un problème structurel de croissance lié au climat, à l’énergie et aux ressources.

          Il est là notre problème: un ensemble de contraintes (climat, énergie, ressources, etc) nous interdisent de recourir à notre antidote traditionnel, la croissance économique, pour continuer dans le pousse devant, comme nos ancêtres ont toujours fait depuis la Révolution industrielle.

          Donc, on est condamné à innover, à changer de modèle. Et pour l’instant, on n’est pas prêt. L’innovation, ça se prépare, mais on a l’esprit ailleurs.

          Un truc qu’il faut absolument faire, par exemple: une base lunaire française permanente à l’horizon 2050. Personne ne vote pour ça en France. Les obnubilations du moment, c’est la double nationalité, l’immigration, le pouvoir d’achat et l’insécurité. Pas un gramme d’innovation dans le schéma mental des Français en ce moment.

    • . dit :

      @ JILI
      Les caisses vides peuvent être remplies. Certains Français gagent mille fois le Smic, c’est peut-être légèrement indécent et pas très en phase avec notre devise nationale.

      • peterr dit :

        Les lois sont faites pour les protéger. La plupart ne sont pas domiciliés fiscal en France.
        Pourquoi ne taxe-t-on pas les GAFA là où ils font leurs bénéfs ?? Pourquoi ces boîtes ne sont taxées qu’à qq % alors qu’une PME française l’est à 25 ou 30%
        Qui font les loi ? Je connais un pays qui est présidé par un type venant de la finance et ayant bossé chez Rothschild & Cie, entré en 2008 et associé-gérant en 2010 puis « placé » à la présidence en 2017. C’est cool comme progression.
        Ca me fait penser au curling avec des mecs qui balayent devant la pierre pour qu’elle arrive à la bonne place. Mais je suis complotiste 😉

        • Matador dit :

          Le coup du curling, au moins c’est original, et ça change de la corrida.

        • tschok dit :

          Parce qu’il faut que tous les pays taxent la même chose partout, sinon, pour échapper à l’imposition, il suffit de se localiser dans un paradis fiscal.

          Et il en suffit d’un seul pour être le maillon faible qui rend toute la chaîne fragile.

          La fiscalité doit changer d’échelle, or elle reste une prérogative souveraine, donc limitée à un pays. C’est un jeu d’enfant de truander le fisc à ce compte-là. Cela dit, on voit apparaître une fiscalité européenne qui rend imaginable la taxation des GAFAM.

          Mais, les gens veulent-ils plus d’Europe, ou moins? Ben pour l’instant, c’est moins. Après 20 ans de matraquage souverainiste en Europe, les peuples ont moins envie d’Europe. Eh ben dans ce cas, tintin pour l’imposition des GAFAM et on continuera à se faire baiser par les multinationales et les ultra-riches, qui localisent leurs avoirs financiers partout dans le monde en trois clics.

          Faut être cohérent avec soi-même.

  10. Achille-64 dit :

    ‘Gouverner, c’est prévoir et décider’
    Voilà une maxime pour un grand homme politique, quand il aura fini de jouer au poker.

    1% de croissance avec 5% de déficit et 3-5% d’inflation … qui seront les variables d’ajustement ?
    Le ‘tout Rafale’ était-il prévu pour 2032 ? Ou pas ?
    Parce que les -5F …
    A moins que le futur escadron de chasse Raf.6 ou Raf.7 soit un escadron franco-allemand ? Cigognes d’un côté, Richthofen de l’autre, … bon je m’égare.

    Heureusement que les gouvernements Macron ont eu la bonne idée de quitter plusieurs pays africains … ça fait des économies. Avec 500 millions, on peut construire les infrastructures de plusieurs ‘Raf’.

  11. Félix GARCIA dit :

    « Ainsi, selon les derniers chiffres de l’INSEE, à la fin du premier trimestre 2024, la dette publique avait encore augmenté de 58,3 milliards pour s’atablir à 3159,7 milliards d’euros [soit 110,7 % du PIB]. Quand au déficit public, aucune amélioration n’est en vue : il devrait s’élever à 5,1 % du PIB en 2024… »
    —> « Dégradation des finances publiques : conférence de presse »
    Présentation à la presse par Claude Raynal, président, et Jean-François Husson, rapporteur, des conclusions du rapport de la mission d’information sur la dégradation des finances publiques depuis 2023, créée au sein de la #ComFinSénat.
    https://www.youtube.com/watch?v=TyELvv74e_s

    • rainbowknight dit :

      Faut il préconiser une énième coupe dans le budget des Armées, variable d’ajustement pour Bercy, sachant que les efforts consentis pour moderniser nos forces constituent aussi une véritable manne pour notre balance commerciale ? La France deuxième pays exportateur mondial pour l’armement…..
      L’argent placé dans notre BITD produit des effets dans de multiples domaines( R&D) et assure la France d’un retour sur investissements…. renoncer c’est procurer à d’autres nations concurrentes des opportunités pour nous évincer diplomatiquement et industriellement..
      Qui osera prendre le risque de fragiliser un domaine dans lequel la France est encore un pays qui compte et pas uniquement pour des prunes ?

      • Félix GARCIA dit :

        « Qui osera prendre le risque de fragiliser un domaine dans lequel la France est encore un pays qui compte et pas uniquement pour des prunes ? »
        C’est ce qui a été fait dans tous les autres domaines. Domaines ô combien stratégiques soit dit en passant.

        Par exemple, chez moi, dans les Deux-Sèvres, ma députée, c’est Delphine BATHO.
        Bah aujourd’hui, elle lutte contre la « saturation éolienne ». Saturation qui n’est que la conséquence de l’accord des « écolos » avec le PS pour flinguer le nucléaire. C’est elle qui a signée cela en tant que ministre …
        Pi elle rempile avec « le Pacte Vert » …
        Des inconséquents incompétents et caquetants.

        « Éoliennes : quatre (sur six) autorisées en Haut Val de Sèvre à « La Plaine de Balusson »  »
        https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/commune/auge/eoliennes-quatre-sur-six-autorisees-en-haut-val-de-sevre-a-la-plaine-de-balusson
        « Deux-Sèvres : un projet éolien retoqué par le Conseil d’État »
        https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/commune/rom/deux-sevres-un-projet-eolien-retoque-par-le-conseil-d-etat

        Je compte plus d’une centaine d’éoliennes sur la route ( Des êtres hors-sol, au propre comme au figuré.

        • Félix GARCIA dit :

          Ah ! Il manque toute la fin …

          * Je compte plus d’une centaine d’éoliennes sur la route ( Sol (pédologie) : Le sol est la partie vivante de la géosphère. Il est à la fois le support et le produit du vivant, couche de la biosphère à l’interface entre la lithosphère et l’atmosphère.
          ^^

        • rainbowknight dit :

          La situation économique de notre pays ne permet plus aujourd’hui de jouer avec des pans industriels qui sont encore un atout pour la France…
          Rares les responsables politiques qui savent dire « Nous » de préférence avant le « Je », c’est important de privilégier son sort quitte à ce que cela se fasse au détriment de celui des autres…

  12. Le Faucheur dit :

    Les français ont voté, ils ont choisi, et ils doivent maintenant assumer toutes les conséquences et toutes les implications de leur vote.

    Que leur destin s’accomplisse, et qu’ils n’aillent pas chercher un responsable ailleurs, pour tout ce qui va suivre, qui était couru d’avance et dont ils ont été prévenus.
    Il ne faudra pas, par exemple, dire que c’est de la faute à Vladimir Poutine .
    Certain promettait de mettre la Russie à genoux : il se retrouve aujourd’hui, comme les autres, dans le cloaque parlementaire qui résulte du vote des français.
    Un net remugle de fosse d’aisance se dégage désormais de ce pays qui, paraît-il, fut autrefois à la fois riche et florissant, digne, glorieux, respecté car respectable, et même le phare de l’europe.
    C’était il y a un peu plus d’un siècle, c’était il y a une éternité…

    • Roberto dit :

      Toujours a sortir Poutine, c’est maladif votre truc, Guillo-machin etc… faut consulter…

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Il ne faudra pas, par exemple, dire que c’est de la faute à Vladimir Poutine . » Nous coller Poutine dans un sujet 100% français…………………on va vous accuser de faire une………………..fixette!
      « le cloaque parlementaire qui résulte du vote des français.
      Un net remugle de fosse d’aisance  » C’est étonnant moi je sens surtout le……………………cuivre!
      « C’était il y a un peu plus d’un siècle, c’était il y a une éternité… » Ce besoin de réécrire l’Histoire hein « Joe Dassin »!

    • Eric dit :

      … Mais si vous préférez vivre dans le merveilleux pays enchanté de votre dieu vladimir, sachez qu’on ne vous retient nullement. Ca contribuerait d’ailleurs à ce que ça sente un tout petit peu moins la fosse d’aisance ici.

    • peterr dit :

      Oui, ce n’était pas il y a un an. Ca c’est clair.
      https://youtu.be/cN-OCHlfRTU

    • rainbowknight dit :

      Les responsables sont ? Préconisez vous une « bonne » dictature pour que le peuple souverain dénué de bon sens ne puisse exprimer librement et démocratiquement des choix contraires aux vôtres ? La véritable et intelligente démocratie est celle qui élit des dictateurs comme Putin…..
      Quant à l’empuantissement il est bien plus désagréable chez les néo soviets……
      Si la France était aussi triste que vous tentez de le faire croire elle cesserait d’attirer les candidats au bonheur y compris les investisseurs qui fuient la Russie……
      Troll ou bot ?

    • PK dit :

      « C’était il y a un peu plus d’un siècle, c’était il y a une éternité… »

      Plutôt 2 siècles… avec un accident pendant la SGM, quand les Français ont retrouvé la France pendant l’Union Sacrée.

      Maintenant, on est dans la merde, mais on l’a mérité. Tant mieux quelque part… Il faudra au moins cela pour retrouver la France.

      En attendant, Poutine, lui, doit être mort de rire…

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « En attendant, Poutine, lui, doit être mort de rire… » Encore mort de rire…………………décidemment maintenant si cela pouvait être vrai ce serait une excellente nouvelle qui serait fêté avec l’esprit français………………………..Champagne!
        ps: je ne pense pas au contraire que le résultat de dimanche soir l’ait spécialement………..enchanté!

    • Toujours un com' qui me rappelle dit :

      Et en matière de cloaque, vous vous y connaissez.

    • Jean Louvain dit :

      Oui c’est sûr qu’il y en a pleins qui devraient prendre exemple sur la Russie qui encore une fois nous donne une leçon de démocratie.
      Est-ce que l’on a déjà vu un pareil bordel au parlement Russe ?

  13. Carin dit :

    Je pense que si le RN et LR font ce qu’ils ont affirmé dans leurs programmes, ils devraient voter ce budget avec l’ex majorité présidentielle… ce qui donnerait une écrasante majorité…
    Même si ces 2 formations vont sûrement essayer de vendre leurs voix, il n’en demeure pas moins, qu’elles ne peuvent pas voter contre, ni faire du blocage par amendements successifs, leurs électeurs pourraient se souvenir de cette petite traîtrise en 2027…
    Surtout que les élus d’en marche (et bien d’autres), ne cesseraient de le crier sur tous les toits!
    Et à gauche, il reste le Parti socialiste qui sur cette question est du même avis que l’actuel président… donc des triangulaires certes, mais le budget de nos armées ne devrait pas trop risquer???

    • Félix GARCIA dit :

      « leurs électeurs pourraient se souvenir de cette petite traîtrise en 2027…
      Surtout que les élus d’en marche (et bien d’autres), ne cesseraient de le crier sur tous les toits! »
      De concert avec leurs alliés objectifs du NPA ?
      NPA – L’Anticapitaliste@NPA_officiel
      Le @NPA_officiel rappelle son soutien aux PalestinienNEs et aux moyens de luttes qu’ils et elles ont choisi pour résister. Nous lançons un appel à l’organisation rapide de mobilisations de soutien au peuple palestinien.
      5/6
      8:12 PM · Oct 7, 2023
      https://x.com/NPA_officiel/status/1710719826539250144

      • Carin dit :

        @Felix…..
        Et que pèse le NPA, dont je n’ai pas parlé ?

        • Félix GARCIA dit :

          Niveau indignité et infamie ? Lourd. Très lourd.
          En termes de sièges au parlement ? Rien.
          Politiquement ? Trois fois rien.

          Ce n’est après tout qu’une charge de plus dans la barque de l’indignité et l’inconséquence macronienne.
          Et pour du vent …

          Mais en effet, ce ne seront pas ceux qui reprocheront une inconstance dans la LPM.
          Ce ne seront pas non plus leur électeurs qui s’en offusqueront.

          Je rebondissais avant tout sur l’idée de traîtrise vis-à-vis des électeurs …

    • rainbowknight dit :

      Quel serait le message envoyait par la France si elle ne soutenait pas sa BITD par le biais de ses Armées ? Un secteur dans lequel la France dégage encore un excédent commercial…..

  14. Jéjé dit :

    « il est question d’augmenter le budget du ministère des Armées de 3,3 milliards d’euros en 2025, pour le porter à 50,5 milliards. »

    Porter le budget à 50,5 milliards j’ai bien lu ??

  15. Gaulois78 dit :

    L’armée sera-t-elle la première sacrifiée sur l’autel de la redistribution sociale ?

    Le premier effet de l’inconséquence du en même temps, d’une dissolution pour rien, un costume bien trop grand pour lui, nous allons payer cher l’égo démesuré de cet homme immature..Chacun de nous va devoir faire face au résultats du 07/07, va falloir assumer vos votes dès septembre..

    • Astérisque dit :

      Une armée pour défendre quoi ? Nous n’avons plus ni argent, ni honneur. Il n’y a plus rien à protéger.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « ni honneur.  » Merci de le préciser vous concernant, il est vrai que pétochard et honneur ne s’accordent pas !

        • Gaulois78 dit :

          @Pascal, (l’autre)
          Il est est prêt pour collaborer avec l’ennemi (avec entrain), à la fin du conflit il se découvrira résistant..

          • Pascal, (l'autre) dit :

            « à la fin du conflit il se découvrira résistant.. » Et en exerçant le métier de coiffeur spécialité « boule à zéro »!

    • ĀĒĪŌŪ dit :

      « cet homme immature »
      Très drôle. Rappelez-nous l’âge de Jordan ?

    • PHILIPPE dit :

      Les multiples insuffisances de la France ne datent pas du 7 juillet.
      Pour la seule partie militaire la manière dont le général de Villiers a été remercié est édifiante.
      il a suffi à Sarkozy de convoquer le congrès à Versailles pour envoyer aux oubliettes le résultat du référendum sur le traité de Lisbonne.
      Pour terminer un peu d’humour :
      « la dictature c’est fais ce que je dis et la démocratie c’est cause toujours. »

      • Cedant arma togae dit :

        « la manière dont le général de Villiers a été remercié est édifiante. »

        Article 13 : « [Le Président de la République] nomme aux emplois civils et militaires de l’État. »
        Article 15 : « Le Président de la République est le chef des armées. »

        Qu’est-ce qui vous gêne ?

      • Électeur dit :

        Les contributeurs sous cet article semblent mélanger beaucoup de notions voisines mais différentes. En lisant ça, on comprend que la presse subventionnée s’autorise à raconter n’importe quoi.
        Sans faire l’inventaire du bêtisier qui précède, il faut quand-même rappeler que le Général de Villiers a démissionné pour cause d’un désaccord budgétaire avec le Gouvernement, plus précisément avec le ministre des Comptes publics (l’on revient ainsi au sujet du jour, rappelant que les militaires, conscients de leurs responsabilités pour la France, ne sont pas prêts à tout accepter).
        .
        Le PR avait alors une alternative ( = deux possibilités) : 1) refuser la démission du Général et ainsi désavouer le ministre Darmanin qu’il avait nommé sur proposition du Premier ministre (article 8 de la Constitution) ; 2) confirmer son profond mépris pour les militaires (cohérent avec son mépris pour le Peuple) et accepter la démission. Mépris dont il a pu mesurer la réciprocité en maintes occasions.
        .
        [ HS : ce mépris réciproque ne l’a pas empêché d’être réélu ; ceci avec la complicité des partis politiques incapables de présenter des candidats valables et dont on aimerait connaître les sponsors. ] https://www.edition999.info/Retablir-la-souverainete-du-Peuple.html

      • tschok dit :

        Le référendum de 2005 a scrupuleusement été respecté: la traité constitutionnel a été rejeté.

        Ensuite il a fallu gérer les conséquences: le traité de Lisbonne a donc été négocié avec nos partenaires et un accord a été trouvé avec eux.

        Après, il a fallu décider si on soumettait la ratification de ce traité à un référendum ou non. Un type a été élu président, un certain Sarkozy, et il a dit non.

        Il a prévenu les Français, lors de la campagne, qu’il ne soumettrait pas la question au référendum, et il a été élu:https://www.vie-publique.fr/discours/169654-declaration-de-m-nicolas-sarkozy-president-de-la-republique-sur-les

        Je cite:

        « Pendant la campagne présidentielle, je m’étais engagé à tout faire pour convaincre nos partenaires de tourner la page de la Constitution européenne qui ne pouvait plus entrer en vigueur alors que deux pays, la France et les Pays-Bas, l’avaient rejetée par référendum et qu’il n’était pas question de demander au peuple français et au peuple néerlandais de se déjuger »

        Donc, les Français ont voté pour un type qui leur a dit pas de référendum.

        Aujourd’hui, ils se plaignent d’avoir été trompés. Typique:

        – Attention les gras, si vous votez pour moi, pas de référendum, c’est bien compris?
        – Oui, oui, on vote pour vous, on vous aime!
        – Bon ben voilà, c’est fait, Lisbonne est ratifié. Promesse tenue.
        – Mais quel scandale, on a été privé de notre vote!
        – Nan mais attendez, c’était pourtant clair au départ, non?
        – Oui, oui, mais on fait nos victimes, on aime trop ça.
        – Pffff

        • Électeur dit :

          tschok, vous avez raison (pour cette fois). Mais vous négligez deux points qui sont essentiels dans nos élections présidentielles : 1) l´influence massive et nocive de la presse dominante et subventionnée ; 2) l´incapacité (peut-être volontaire et rémunérée) des partis politiques à nous présenter des candidats valables.
          .
          On peut reprocher tout ce que l’on veut aux électeurs, mais ils n´ont pas vraiment le choix dans un jeu truqué qui leur échappe.

  16. Framlucasse dit :

    Cette loi n’était pas financée de toute façon, poudrozyeux macronienne… Ca ne changera sans doute pas grand chose au résultat final, qui était très hypothétique.

    • Carin dit :

      @Fram…. (spécialiste du voyage intemporel)……
      En attendant, ça fait 7 ans que l’actuel président augmente comme il l’avait promis le budget des armées.
      La cible finale était 60 milliards d’euros….

  17. Matou dit :

    Tout ceci n’arrive pas au bon moment, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais y’a t-il un bon moment ? Personnellement, je ne le crois pas. Le problème le plus critique me semble être le déficit excessif de notre pays. Cela le prive des moyens nécessaires à ses ambitions et lui fait donc perdre en influence, les autres pays connaissant très bien la situation. Nous allons finir par nous retrouver comme en Grèce au pire de la crise. Il y a pourtant des moyens de réduire la dette mais il faut du courage et cesser de promettre des choses avec de l’argent qu’on n’a pas. Ces emprunts permanents sont une folie. Comment être crédible face à une Allemagne qui a les moyens parce qu’elle a su gérer correctement son budget. Il va falloir une décennie au moins pour s’en relever avec une classe politique divisée. A suivre.

    • EchoDelta dit :

      Pour redresser les finances de notre pays il faut traquer les dépenses inutiles et il y en a beaucoup, ainsi que les abus. Rien que sur la fraude sociale il y a des dizaines de milliards à récupérer. De même sur la fraude fiscale de la vente en ligne. Diminuer le budget des communes qui donnent généreusement aux associations pro-migrant : si elles ont trop de budget ce n’est pas la peine de leur en donner ce surplus etc. Ca passe par un travail de fourmis ou plutôt de comptable à tous les étages. Mais on peut être sur qu’il y a beaucoup de gabegie à stopper, sinon les « élites » parisiennes n’auraient pas aussi une peur aussi maladive du RN… Ils veulent juste continuer encore un peu à se gaver sur la bête.
      L’autre chose à faire est de desserrer grandement les multiples contraintes et obstacles que l’administration française et parfois européenne s’évertuent à mettre en place pour freiner les entreprises. Au point que je n’imagine même pas une entreprises françaises pouvant respecter 100% la loi. Il y a toujours des choses qu’elles n’auront pas vue, et de là peuvent se faire coincer à la discrétion des administrations. Cette épée de Damoclès qui règne en permanence sur les entreprises est mortifère pour le développement économique de notre pays.
      Bref les idées pour bien faire ne manque pas, c’est juste le courage et un minimum de pragmatisme qui manquent cruellement.

      • vno dit :

        Prés de cinquante mille euro de déficit dans ma commune pour un budget de 700000 euros. Exclusivement pour une association de gauche qui assure le périscolaire au niveau départemental ( à gauche). Une quarantaine d’élèves. Il y a beaucoup de coûts à réaffecter aux parents ! Ils partiront moins en vacances et les célibataires qui payent un peu plus ! Je rappellerai pour nos armées, la pratique du travail au noir ( payé 1550 heures pour en faire plus de 5000 pour certains marins ) et des droits à la retraite trés aléatoires ! C’est des taxes qui ne rentrent pas…

      • Pfffff dit :

        « Mais on peut être sur qu’il y a beaucoup de gabegie à stopper, sinon les « élites » parisiennes n’auraient pas aussi une peur aussi maladive du RN… »

        Argument de caniveau.

      • Mic dit :

        Et la lutter contre la fraude fiscale estimée à 80 à 100 milliards par an par des économistes sérieux et pas gaucho !
        Quand Attal a donné le chiffre de 15 milliards récupéres suite aux contrôles, cela m’a fait rire jaune !

      • tschok dit :

        Les élus RN ne sont miraculeusement pas immunisés contre la gabegie et les détournements divers, bien au contraire.

        Non, c’est pas sur ce plan que les zélites parisiennes en ont peur. Les élus du RN sont même d’assez bon candidats aux mises en examen pour détournements et fraudes diverses. Simplement, le RN est téflonné: l’électorat lepeniste lui pardonne tout, y-compris les fraudes alors qu’il y a soustraction de deniers publics.

        Maintenant, vous avez le droit de vivre avec vos illusions de pureté, vous êtes bon client.

        Nan, les zélites parisiennes ont peur du RN en raison de sa dimension révolutionnaire: le projet de transformation sociale que porte le RN implique un démantèlement des valeurs républicaines qui, au bout du compte, est révolutionnaire dans son essence, parce qu’il y a un phénomène de « tabula rasa ».

        Ce n’est plus la même civilisation, si vous préférez. Pas seulement plus la même société.

    • peterr dit :

      Semez des graines de fonctionnaires et 40 ans plus tard vous obtiendrez un empilage de normes et procédures qui, tels des boulets aux pieds vous empêcheront de courir. Ils oseront même dire qu’ils ne sont pas assez nombreux pour surveiller la bonne application de leur bouillasse.

      Ce sont 2 architectes qui discutent. L’un est américain, l’autre est français. Ils débattent sur quel pays construit les meilleurs bâtiments. L’américain, toujours pragmatique, dit « c’est simple nous avons tout 2 un projet similaire à sortir. On se donne rendez-vous dans 1 an et on décide honnêtement qui de nous 2 a construit le meilleur immeuble ». 11 mois se passent. Le français reçoit un coup de fil. C’est l’américain. Il lui dit « dans 1 mois j’inaugure ma construction. On peut se voir ?. Le français de répondre « dans 1 mois j’aurai (peut-être) mon permis de construire »
      Have fun

      • Pascal, (l'autre) dit :

        @Petter +10 hélas……………………………….tellement vrai!

    • Why not dit :

      Matou. Vous avez oublié les moments où il a fallu financer l’Allemagne en difficultés?

      • tschok dit :

        Rappelez-moi quand ça a eu lieu, parce que là, tout de suite, je ne vois pas.

        La réunification? Elle a été financée par l’Allemagne.

  18. iroise dit :

    C est un peu comme en 1981 mais en largement pire vu les dettes, donc nous n’allons pas pouvoir attendre deux ans pour un nouveau changement, la situation était déjà catastrophique avant la dissolution ! Les français ont vraiment la mémoire courte à mettre en avant ce Front dit populaire, aucune culture politique ni économique. C’est dramatique….
    La position des LR au sein de l assemblée nationale est tout aussi dramatique..
    Avis de grosse tempête sur la France. Le bateau aura du mal à tenir…

    • Félix GARCIA dit :

      « Les français ont vraiment la mémoire courte à mettre en avant ce Front dit populaire, aucune culture politique ni économique. »
      -_-‘
      Le NFP est tout aussi méprisable que les autres partis/blocs.

      Mais, comme disait l’autre :
      « Il faut dépenser le mépris avec une grande économie, à cause du grand nombre de nécessiteux. »
      François-René de Chateaubriand

    • rainbowknight dit :

      Les français ont la mémoire courte…. il ne vous aura pas échappé que les français sont eux aussi victimes d’un phénomène étrange : la mort !
      Les nouvelles générations ignorent les « affres » du passé, elles ont d’autres considérations en tête….. elles gardent l’espoir de jours meilleurs.
      Si vous pensez que les quinquas, sexas ou septuagénaires de 1981 ou avant sont encore de ce monde et peuvent voter alors la France est le pays de Cocagne….

  19. Raskolnik dit :

    La majorité des Français a voté pour que rien ne change ; elle a reconduit un gouvernement qui a endetté le pays comme aucun autre avant lui. Vues les tensions, le budget de nos armées va à nouveau servir de variable d’ajustement budgétaire. Ça tombe mal : Trump, aussitôt réélu, va mettre les pays d’Europe devant leurs responsabilités en matière de défense. Mais on ne peut à la fois mettre des milliards dans l’accueil des immigrés et acheter des munitions. Comme en 1936 les Français ont choisi le beurre plutôt que les canons.

    • Vinz dit :

      Je serais assez tenté par un jeu de mot facile, mais je me retiens.

    • Courmaceul dit :

      Comme en 36? Pétain a voulu mettre mai 40 sur le dos du Front Populaire.

      Il a monté le procès de Riom mais pour éviter une pantalonnade, les Allemands ont stoppé ce procès.

      J’ai connu des extrêmes droiteux plus cultivés que vous.

      Mais comme disait l’autre pouette: « quand j’entends le mot culture, je sors mon ***** »

      • Vinz dit :

        D’autant que c’est la chambre 1936 qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain. Bon sauf les communistes, trop occupés à tresser des louanges à l’occupant.
        https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8791906/f2.item
        « Fraternité Franco-Allemande
        Les conversations amicales entre travailleurs parisiens et soldats allemands se multiplient.
        Nous en sommes heureux. Apprenons à nous connaître, et quand on dit aux soldats allemands que les députés communistes ont été jetés en prison pour avoir défendu la paix, quand on dit qu’en 1923 les communistes se dressèrent contre l’occupation de la Ruhr, on travaille pour la fraternité franco-allemande. »
        L’Humanité 13 juillet 1940.

        Foutue chienlit.

        • PK dit :

          Remarquez que les mêmes cocos, on les retrouvait au Monde et à Libération pour fêter la « libération » de Phnom-Penh par les cocos cambodgiens qui – il est toujours utile de le rappeler – ont réussi l’exploit de devenir les pires exterminateurs du monde dans le classement des tueurs de de leur propre population en tuant presque une personne sur deux.

          Cela méritait assurément les encouragements du journal Le Monde et Libération. Remarquez au passage que c’était les mêmes à l’époque à vouloir libéraliser la pédophilie, ce qui ne dérange pas grand-monde finalement, car un des chantres de cette « libération », rouquin de naissance, finit ses jours tranquillement comme député européens avec une solide retraite payée par l’État français…

      • Raskolnik dit :

        Courmaceul,
        Je vais vous rassurer sur ma culture : il ne m’a pas échappé que la démilitarisation des esprits et de l’armée n’a pas attendu le front populaire qui a, « a l’arrache » (quand il s’est avéré après la remilitarisation de la Rhénane que la « guerre hors la loi » et la SDN étaient de doux rêves) voté les crédits militaires contre lesquels ses partis avaient bataillé pendant plus d’une décennie. Pour autant, la loi sur les 40 heures a complètement grevé l’effort de réarmement et les militants du PC ont saboté a tout va…
        Je n’ignore pas non plus que Pétain, général éminemment politique a, se coulant dans l’air du temps qui était plutôt au pacifisme et donc a la défensive, Pétain donc a favorisé dans les choix budgétaires le « bouclier » (la ligne Maginot ») au detriment de la « lance » (les DLM et DCr) que notre politique étrangère tournée vers les alliances imposait de constituer dans le même temps…
        Bref, en ce qui me concerne je ne mets pas en doute la culture de mes contradicteurs en sortant de surcroit une citation hors de propos.
        Avec mes sentiments les meilleurs.

        • tschok dit :

          Pétain ne s’était pas opposé à la construction de la ligne Maginot?

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_P%C3%A9tain

          Le problème avec l’histoire, c’est que c’est contre intuitif.

          Je crois par exemple me souvenir que, sauf erreur de ma part, celui qui a interdit les syndicats pendant l’Occupation était n°2 de la CGT avant guerre.

          Les gens ne sont pas toujours là où on les attend.

      • Raskolnik dit :

        Courmaceul,
        Je vais vous rassurer sur ma culture : il ne m’a pas échappé que la démilitarisation des esprits et de l’armée n’a pas attendu le front populaire qui a, « a l’arrache » (quand il s’est avéré après la remilitarisation de la Rhénanie que la « guerre hors la loi » et la SDN étaient de doux rêves) voté les crédits militaires contre lesquels ses partis avaient bataillé pendant plus d’une décennie. Pour autant, la loi sur les 40 heures a complètement grevé l’effort de réarmement et les militants du PC ont saboté a tout va…
        Je n’ignore pas non plus que Pétain, général éminemment politique a, se coulant dans l’air du temps qui était plutôt au pacifisme et donc a la défensive, Pétain donc a favorisé dans les choix budgétaires le « bouclier » (la ligne Maginot ») au détriment de la « lance » (les DLM et DCr) que notre politique étrangère tournée vers les alliances imposait de constituer dans le même temps…
        Bref, en ce qui me concerne je ne mets pas en doute la culture de mes contradicteurs en sortant de surcroit une citation hors de propos.
        Avec mes sentiments les meilleurs.

    • Le Grec dit :

      Heureusement que nous avions le beurre sinon ça aurait fait trop mal.

    • kaiox dit :

      la critique est un peu facile et aveugle…certes le gouvernement aurait pu faire mieux pour le déficit sauf qu’aucun des autres partis n’était pour (sauf avec des lubie pas à la hauteur des chiffres qui n’engage à rien tant qu’on n’est pas au pouvoir, car ni un ISF pour la gauche, ni la chasse au à l’argent donné aux immigré pour le RN n’aurait rapporté ne serait ce que 10% du déficit, sans compter l’absence de proposition crédible de la droite). Du reste toutes les propositions d’économie du gouvernement étaient systématiquement rejeté (il n’y a qu’à voir pour les retraite, que les républicains étaient incapable de voter alors que c’est leur programme traditionnel).
      Sans compter quelques petits imprévus comme la Coviddans lesquels tous les pays ont dépensé beaucoup d’argent (nous plus que les autres mais j’ai pas l’impression que les français, quelques soit leur orientation était vraiment contre), ainsi qu’une guerre

    • Opticien dit :

      Vu les tensions, pas « vues les tensions ».

      Dans cet usage, il ne s’agit pas de l’adjectif « vu(e)(s) » mais de la préposition « vu », qui est invariable.
      https://dictionnaire.lerobert.com/definition/vu

  20. Jean Louvain dit :

    Je ne pensais pas devenir un expert en politique en lisant ce blog consacré aux sujets militaires !
    Chapeau l’artiste !

    • Gaulois78 dit :

      @Chapeau l’artiste
      Sans argent, pas d’armée, pas de bidt souveraine, c’est le politique qui détient les cordons de la bourse..

      • Jean Louvain dit :

        Mais sinon, c’est quoi la réalité ?
        Je ne m’étais pas rendu compte que l’argent avait disparu en France.
        J’ai du dormir longtemps …

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « J’ai du dormir longtemps … » Vous êtes encore fatigué vous devriez aller vous recoucher! Suivre les conseils de @Tilleul une petite infusion et au…………………..lit!

    • peterr dit :

      Et moi je me pose la question de qui a pu voter pour la NUPES 2.0 en les lisant

      • Félix GARCIA dit :

        Si les Français lisaient, écoutaient et comprenaient les programmes, ils voteraient blanc ou « tabouret », si tant est qu’ils prennent seulement la peine de se déplacer …

        Pour ma part, je suis dégoûté par la laideur, l’imbécilité et l’inconséquence de l’immense majorité de notre classe politique.
        Des vermines pataugeant dans un entre-soi détestable …

        Veauter à défaut de voter.

  21. Mat49 dit :

    Gros problèmes en perspectives…

    • Ursula dit :

      Le plus important est que j’ai été reconduite dans ma fonction de présidente de la Commission Européenne, sans difficulté. Les problèmes régionaux sont relatifs.

  22. Vik dit :

    La constitution de la Vème République ne fait nulle part mention des douzièmes provisoires. ce procédé a très certainement été abandonné avec la IVeme République.
    on pourrait par contre se tourner vers l’article 45 de la LOLF qui permet de séparer le projet de loi de finances en deux parties, ou bien qui permet au gouvernement de publier des décrets ouvrant des crédits en attendant la fin de la procédure de discussion du PLF.

  23. Rakam dit :

    Si il y avais que la Défense..mais non,tout le pays est devenu un foutu bordel…vivement la suite…

  24. Jules Termignong dit :

    Je suis vraiment inquiet par les choix et les décisions de Macron !
    Ça craint pour l’avenir de l’armée

    • Eric Dumbig dit :

      Et encore, je suis sûr que l’on as pas vu le pire !
      De toute façon avec tous ces politiciens, le pire est toujours à venir !

    • Jean Louvain dit :

      J’en parlais avec mon voisin l’autre jour.
      Et tu sais ce qu’il m’a dit ?
      Il faudrait une bonne guerre pour régler le compte de tous ces profiteurs !
      Ben il a bien raison

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « e suis vraiment inquiet par les choix et les décisions de Macron ! » Enfin il n’était derrière chaque votant dimanche!

    • Mbap dit :

      Notez toutefois que ce n’est pas Macron qui a voté… Et ce ne sont pas les Allemands non plus !

    • Matou dit :

      Pour le coup, il faut rappeler que le président Macron est le seul à avoir tenu les engagements sur les dernières LPM, contrairement aux 3 précédents au moins, dont on évitera de parler tant le désastre actuel leur incombre également. Le problème, c’est que désormais, il n’a plus les mains libres sur ce sujet avec un ensemble de politique qui font briller la défense par son absence dans les débats. On parle uniquement de sécurité (comprendre « sécurité intérieure »). Tout cela pendant que les chinois organisent maintenant des manoeuvres en Biélorussie, donc à la porte de l’Europe. Là où Macron a très mal joué, c’est de laisser filer l’endettement et ne pas réformer ce qui doit l’être en matière de dépenses, notamment dans la distribution des aides, mais pas seulement. Le scandale, il est là avant tout. Au final, je comprends les allemands qui filent seuls devant désormais. Comment prendre notre pays au sérieux avec un tel peu de rigueur budgétaire. Ils savent très bien que sans argent, il n’y a pas de moyen, quelle que soit la qualité (en l’occurence bien réelle, elle) de notre armée. Quant au RN et au NFP, c’est à qui présentera le programme le plus cher avec des équilibres budgétaires trouvés dans des pochettes surprises. C’est nimporte quoi, la France mérite mieux que cela.

      • Sheba(ab) pour lui je t'aime dit :

        @ Matou
        Nous avons dépensé un milliard par an pendant dix ans pour courir après des barbus, quémandé auprès des financiers du djihad mondial (et premiers importateurs d’armement) de quoi payer le G5 Sahel et financé des projets de développement qui sont allés dans des poches profondes.

        De quoi en payer des équipements aux soldats français…

        La facilité européenne pour la paix est aussi une sacrée pompe pour les moyens de l’armée, il faut juste s’intéresser à ce mécanisme qui porte si mal son nom.

        C’est juste un business et les retro-commissions sont des caresses qui les font ronronner nos politicards « professionnels ou amateurs » et c’est avec notre avenir que tout ces crédits trouvent prêteurs.

        Quevle personnel s’amuse et après eux le déluge…

        • Pognon dit :

          Vous avez raison. On aurait dû depuis longtemps supprimer tous les avantages et toutes les primes liés aux OPEX, comme ça on aurait pu projeter nos troupes à l’étranger en limitant les surcoûts.

  25. Vinz dit :

    « Quoi qu’il en coutât », de Sergio Leone, sera suivi d’ « Un bouclier pour trois », pour finir par une « Pour une poignée de 1000 milliards d’euros. »
    Heureusement Bruno le petit Bobo est là pour donner des cours de phynance.
    Pendant ce temps nous aurons mis à terre l’économie russe. Donc ça valait bien le coup.

    • Why not dit :

      Vinz. N’en doutez pas, elle souffre!

      • Vinz dit :

        La pensée magique n’a jamais été un remède.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « La pensée magique n’a jamais été un remède. » Pourtant nous avons Bien des magiciens qui depuis PUTAIN DEUX ANS ET QUATRE MOIS illusionnent un public ébahi que tout ce déroule normalement selon le plan! Mais il est vrai que le cirque de Moscou a une certaine réputation!

          • Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? dit :

             
            Que tout Se déroule normalement.

  26. Eric Dumbig dit :

    Merci pour cet article vraiment bien documenté !
    Ça fait peur !
    J’en avais parlé ce week-end avec un copain Colonel qui me disais que depuis Macron, tout va mal dans l’armée !

    • Jules Termignong dit :

      Tu aurais des infos ?
      Cela fait longtemps que j’ai quitté l’armée …

    • Coléo91 dit :

      Ah bon !
      Il a pourtant augmenté substantiellement le budget de la Défense Nationale….Un ingrat sans doute…

      • PK dit :

        Quand on on chute trop vite avec un parachute trop petit et qu’un gus vous file un autre parachute, toujours pas assez grand pour ralentir la chute mortelle, ce n’est pas un sauveur…

        Mais c’est trop compliqué à comprendre chez la majorité des gens : ils ont besoin de percuter la planète pour s’en rendre compte…

        • Pascal, (l'autre) dit :

          Tiens un expert en …………..troupes aéroportées! Sinon vous avez du faire du parachutisme et visiblement vous avez fait l’objet …………….. d’ « incidents »!

          • PK dit :

            Tiens, mon amoureux transi. Toujours le besoin de venir poser un petit cadeau derrière mes posts ?

            Je vous ai dit que je n’étais pas intéressé : je ne suis pas de la partie…

        • Petit koala dit :

          Il se pourrait que vous l’ayez percutée un peu trop souvent.

          • PK dit :

            Au moins, j’ai été para, ce qui n’est pas le cas de la plupart des posteurs compulsifs, et manifestement vous aussi. Parce qu’à part les attaques ad hominem, vous ne semblez pas avoir beaucoup de loisirs. Un manque de capacité ? D’idées ?

            Continuez à faire le castor : les dents longues et la queue écrasée vous siéent à merveille…

          • Petit koala dit :

            PK, l’effet des percussions répétées semble se confirmer, vous perdez en cohérence : un koala ne peut pas être un castor.

    • Ancien des opex dit :

      @Eric Dumbig
      C’est notre force (et j’en parle d’expérience) : tout va toujours mal dans l’armée française, c’est tradi. Même en exercice, on est bordéliques. Heureusement, il y a des domaines basiques où l’on est sérieux , notamment pour ce qui est la précision des armes et l’art de s’en servir. Mais à part çes fondamentaux, on est habitués à agir dans une relative pagaille.
      C’est pourquoi la plupart du temps l’ennemi (je parle de ce que je connais : les opex) n’est pas vraiment un problème. On le traite par la méthode qui nous réussit le mieux : le système D, l’improvisation.
      Le seul vrai problème, c’est quand on reçoit des directives politiques qui nous disent comment on doit faire et qu’il y a des officiers trop disciplinés qui écoutent ces directives pourtant inadaptées. Les débiles qui nous gouvernent ignorent que le rôle du Politique, c’est de définir le résultat à obtenir, donner les moyens et attendre le résultat.

      • Eric Dumbig dit :

        Merci !
        C’est presque rassurant à vous entendre.
        C’est sûr que tous ces politiques devraient faire leur service militaire avant donner des ordres absurdes !
        Il n’y a qu’à voir le bordel que c’était en Bosnie !

      • peterr dit :

        En gros c’est comme dans l’industrie. Les donneurs d’ordres imposent souvent les solutions à employer au lieu de se concentrer sur l’expression de leurs besoins et de laisser le soin aux gens dont c’est le métier de définir les moyens et les solutions pour les réaliser.
        Enfin, ça c’est quand les donneurs d’ordres savent ce qu’ils veulent et c’est loin d’être toujours le cas.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « J’en avais parlé ce week-end avec un copain Colonel qui me disais que depuis Macron, tout va mal dans l’armée ! » Ce colonel est réel où virtuel? Parce que le célèbre « gag » de l’homme qui a vu l’ours, qui a vu l’ours, qui a vu l’ours et que l’ours n’a pas………………………….vu!
      Chez les officiers supérieurs on cultive un certain entre-soi, le terme « copain » détonne un……………peu!

      • Twartagl à la récré dit :

        Peut-être un de ces militaires factices que l on appelle « réservistes » et qui manquent de réserve.
        En parlant à la place des professionnels, ils nous font beaucoup de tort auprès des civils.

  27. Michel dit :

    Nous allons assister à de belles empoignades.
    Mais finalement tous les groupes parlementaires sont pour la protection des intérêts des français et de ses frontières et vont agir avec tendresse et amour pour certains donc pas d’inquiétude pour nos armées et nos militaires le budget sera conséquent et peut être même augmenté à moins que l’on nous ai menti et que nos militaires ne fassent plus partie de l’équation.

  28. Rigoletto dit :

    On devra bientôt faire comme l’Ukraine et demander aux USA de nous aider…

  29. Il mio nome è Nessuno dit :

    Quid de la dernière promesse d’aide militaire à l’Ukraine d’une enveloppe de 3 milliards d’euros promise en février pour l’année 2024, lors de la signature de l’accord de sécurité? Elle ne serait pas bien cette aide pour notre défense?
    Enfin moi je n’y connais rien, je n’ai pas fait l’ENA, ni HEC, juste une longue carrière militaire qui m’a permis de constater d’année en année le déclassement de mon outil de travail au nom de la variable d’ajustement.

  30. LEONARD dit :

    Ni la gauche ni l’extrême droite, ni le Centre ne peuvent gouverner seuls.
    Ils seraient donc obligés de participer à une coalition avec des partis plus « centristes », ce qui les obligera à des reniements et des « compromissions ». Ceux qui y participeraient seraient qualifiés de « traîtres » par ceux qui en seront exclus (les deux extrêmes).
    Or, décevoir ses électeurs interdit de se présenter à la Présidentielle, à laquelle désormais les chapeaux à plume rêvent, d’autant plus que l’état de l’économie interdit les cadeaux électoraux.
    Et pour eux, maintenir une Assemblée ingouvernable sera plus payant électoralement que de se « compromettre » à soutenir des coalitions de gouvernement.
    Par conséquent, comme il faudra bien gouverner, on va tout droit vers le plus petit dénominateur commun, un gouvernement neutre pour ne rien faire, jusqu’à la prochaine dissolution.
    Donc, budget 2024 reconduit pour 2025, plus de croissance, pas de nouvelles mesures budgétivores, 150 milliards de déficit et 300 milliards à emprunter pour les fins de mois avec un spread qui passera les 100 en fin d’année, puis s’envolera quand la Procédure de Déficit Excessif de la Commission Européenne entrera en vigueur en fin d’année.
    Les probas de voir le budget des Armées revenir à un niveau d’efficience sont proches du 0.

    • Félix GARCIA dit :

      Tout ça parce-que Néron refuse de démissionner …
      Cet homme est désavoué par la France entière, et même par ses courtisans … mais non, il reste !

      • PK dit :

        « Cet homme est désavoué par la France entière, »

        N’exagérez pas : il a seulement pour lui 20% des votants, soit environ 10% de la population. Il est donc désavoué seulement par 90% de la population.

        Mais comme les Français sont bêtes à manger des castors, ils revotent pour lui pour le plaisir de pouvoir s’en replaindre ensuite…

        • Isoloir dit :

          En raisonnant comme ça, le RN a été désavoué par 83 % de la population.

        • 30 millions de bébés phoques dit :

          Manger des castors ? Mais vous êtes un monstre !
          La grande Stéphanie de Monaco n’a-t-elle pas dit « Les animaux sont des êtres humains comme les autres » ?
          En plus, c’est une espèce protégée.

          Qui mange un castor mange un trésor !
          Mangez donc des fèves, pas du civet de bièvre !
          Les castors sont nos amis, laissez-les vivre leur vie !
          Un castor dans la cuisine, c’est la Terre qu’on assassine !

        • tschok dit :

          Ben non, en fait. Vous avez trois blocs et pas assez d’écart de force pour que l’un de ces trois blocs gouverne sans les autres.

          La légitimité des uns et des autres est problématique, même pour le RN. Le RN, c’est moins de 11 millions d’électeurs sur plus de 49. Un peu plus d’un électeur sur 5.

          Tout le monde a un problème de légitimité quand le vote est émietté, le tenant du titre comme les challengers. Mais tout le monde prétend être le plus légitime, bien sûr. Classique. Par exemple, Méluche fait comme s’il avait personnellement gagné les élections, alors qu’on est à peu près sûr qu’une majorité d’électeurs n’en veut pas comme premier ministre. Et le RN se prétend premier parti de France, alors qu’il est arrivé troisième. Quant à la majorité présidentielle, du moins ce qu’il en reste, elle fait comme si elle pouvait se passer des deux autres blocs pour gouverner comme si de rien n’était.

          Mais si vous regardez le nombre d’électeurs qui votent pour les uns et les autres, c’est très morcelé, à l’image d’une société devenu un archipel.

      • Isoloir dit :

        Vous parlez de celui dont le bloc électoral est le deuxième plus important de l’Assemblée ?

        • Félix GARCIA dit :

          Vous vivez dans un univers parallèle ?

          Vous faites preuve du même déni et de la même mauvaise foi/volonté que notre ministre de l’Intérieur …
          Cerfia@CerfiaFR
          « Je ne voterai pas un seul texte du Nouveau Front populaire », a affirmé Gérald Darmanin, élu député aux législatives grâce au désistement de la candidate du Nouveau Front populaire. (itw)
          https://x.com/CerfiaFR/status/1810975562288017558

          On est loin du « ce vote m’oblige » (on a vu à quel point …) du locataire actuel de l’Élysée en 2022 …
          La plupart des Français ont voté contre, pas pour.

          Quant à savoir combien de temps « la Macronie » sera la Macronie avant de s’auto-trahir et s’auto-dissoudre à nouveau, je ne me prononcerai pas …

      • Pascal, (l'autre) dit :

        @Félix OK mais qui voyez vous à sa place?

        • Félix GARCIA dit :

          Un tabouret …
          ……
          ..
          Plus sérieusement : chaque chose en son temps.
          D’abord, il démissionne, puis on voit ce que ça fait bouger, quelles têtes émergent, etc … pi on choisira.
          Mais s’il s’agit de nommer : je ne vois personne qui soit à la hauteur (intellectuellement, humainement, politiquement …) actuellement.
          Les seuls politiciens qui ne m’inspirent pas de mépris ne sont pas à la hauteur.

          • J'y lis bien des choses dit :

            Vous aussi, vous vous lancez dans le dégagisme irréfléchi ?

  31. Alfred dit :

    Il y a ce qui serait souhaitable, et ce qui sera réalisable. Concrètement, l’idéal serait de fixer dans un premier temps des priorités a l’echelon national, et dans un deuxieme temps d’etablir un classement des dépenses en matière d’investissement et de fonctionnement dans les differentes strates politiques et administratives allant de celles necessaires et/ou incompressibles à celles superflues, car il y en a quoi qu’on en dise ou pense (Voir les reformes, changements d’implantation, d’appellation, de logos, et autres passes temps destinés à donner l’illusion de changements qui n’en sont pas ou contribuent à degrader une situation existante). Ce n’est pas impossible à realiser. Il faut avant tout qu’il y ait une volonte à la tête, accompagnée de compétence, rigueur et efficacité à tous les niveaux. Ce qui suppose de renoncer au clientelisme electoral, de s’entourer des personnes ad’hoc d’où qu’elles viennent, et d’accentuer le contrôle au stade de la mise en oeuvre.

  32. f.duchamp dit :

    Et pourtant pour le défilé du 14 juillet à Paris, nos militaires vont encore devoir « faire comme si », voire organiser des tableaux spectacle pour Sa Seigueurie…

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « voire organiser des tableaux spectacle pour Sa Seigueurie… » seigneurie! Le défilé du 14 juillet est pour la Nation toute entière! Sinon ne vous inquiétez pas les Danton, Saint Just, Marat et Robespierre arrivent, cela va être « fun » mais…………………………. ne venez pas chouiner après!

  33. Pascal, (l'autre) dit :

    Lors des élections de 1981 qui avait porté François Mitterrand au pouvoir c’était : »On a gagné, vive les forces de progrès, …. » et même pas deux ans après plus personne n’avait voté pour lui! Il est vrai que Pierre « gros quinquin » Mauroy venait d’annoncer le tournant de la rigueur! Fini trompettes et confettis, turlututu chapeau pointu, il faut se serrer la ceinture……………..Dans le cas présent je suis persuadé que se sera dans un délai beaucoup plus court où sera renié le vote de dimanche! Maintenant croire qu’après des années où les dirigeants de la défunte « N.U.P.E.S. » n’ont jamais cessé de se bouffer leurs grandes bouches leur nouveau front populaire va rouler sur du velours………………sérieusement? Le spectacle s’annonce savoureux mais dommage pour la France!
    Néanmoins une bonne nouvelle, nous ne mourrons pas du choléra………………..une mauvaise ce sera de la….peste!

    • Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? dit :

       
      Je suis persuadé que Ce sera dans un délai beaucoup plus court.

    • Gaulois78 dit :

      Nous étions riches à cette lointaine époque..
      1981, dette de la France 110,2 milliards – 22% du PIB
      2024, fin mars 3159,7 milliards, combien fin décembre ?
      Plus les engagements hors bilans de l’état, collectivités qui représentent pas loin de 3800 milliards fin 2022..
      https://afep.com/publications/les-engagements-hors-bilan-de-letat-un-risque-majeur/

      • Pascal, (l'autre) dit :

        @Gaulois78 « Nous étions riches à cette lointaine époque.. » Effectivement ce qui malgré tout n’a pas empêcher le « serrage » de vis de mars 1983! En 2024 les caisses sont perçés et servent surtout à payer les intérêts de la dette! Et on va encore distribuer en faisant payer les riches..bah les riches ils vont payer puis se………………….barrer! et qui paiera ensuite……… Pour Mélenchon être riche en France c’est avoir + de 4000 € de revenu mensuel mais ce qui n’est pas précisé c’est si c’est du brut où du net! Et c’est pas.pareil. En revenant sur les 4000€ il est question que ceux qui gagnerait moins ne verrait pas d’évolution de leurs impôts à la hausse! Mais qui peut croire, adhérer à cette fumisterie? En 2013 lors de la présidence de François Hollande (nouvellement rallié au N.F.P., heureusement que le ridicule ne tue pas!) son premier ministre de l’époque Jean Marc Ayrault avait déclaré suite à une augmentation des impôts à venir (une tradition des gouvernements de gauche) que 90% des Français ne verraient pas de différence sur leur feuille d’impôsition! En fait il s’était trompé il aurait du déclarer 10%!! Tout cela sous le couvert de réforme fiscale! Au fait sous quel gouvernement à été instauré la C.S.G. qui est en fait un impôt? et la C.R.D.S. (tiens c’est l’autre camp!)

      • peterr dit :

        N’oublions pas que c’est Giscard qui a commencé à poser les rails. Maintenant le train fou est lancé à pleine vitesse et on s’aperçoit qu’on n’a pas de freins.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @peterr Concernant Giscard il s’est quand même « farçi » le premier choc pétrolier qui a mis fin aux « trentes glorieuses » même si la situation du début des années 70 commençait à se dégrader. Aujourd’hui beaucoup s’accordent à dire que son septennat ne fut pas si mauvais que ça! C’est après que ça a commençé à merder dans les grandes longueurs!

      • tschok dit :

        A cette époque lointaine, la majorité des malades atteints d’un cancer en mourrait, aujourd’hui on en soigne 60%.

        La santé fait partie de la richesse, pour vous?

  34. VinceToto dit :

    Pas grave. On va les occuper avec la diversité et de l’émotionnel immature. Cela semble déjà le cas dans les pubs de recrutement et les coms du Ministère et des Armées. Après on leur montrera que c’est un grand combat qu’il sont en train de gagner avec un défilé des fiertés en uniformes: le progrès il n’y a que cela de vrai!(humour)
    Et puis comme les politiques de l’Etat ne me conviennent pas, j’en ai rien à faire tant que cela ne m’ennuie pas personnellement même si j’observe de loin au cas où.

  35. Kamelot dit :

    Le moins que l’on puisse dire c’est que les ennuis sont devant nous et depuis très longtemps. Le Peuple a parlé et il faudra faire avec… en se faisant à l’idée. Sur le fond comme la forme du budget de la Défense, il n’y a pas de problème mais que des solutions. Autant prendre les moins mauvaise sans espérer Byzance ou « Versailles ici ».
    Une bonne nouvelle, quand même, nous n’aurons pas besoin de nous acoquiner avec ViKtor Orban ou avec certaines affinités, en principe… 🙂

  36. Belzebuth dit :

    Nous allons prolonger la durée de détention de nos vieux machins et puis voilà…
    https://www.forcesoperations.com/des-perspectives-de-cessions-de-materiels-en-baisse-pour-les-armees-francaises/

  37. demontigny399 dit :

    Le résultat des élections est ce qu’il est, les gens ont voté et doivent assumer les conséquences de leur vote! Pour ce qui est du locataire de l’Elysée, peut-être devrait-il se souvenir de ceci: Père, gardez vous à droite, Père, gardez vous à gauche! On peut dire qu’il s’est plutôt bien gardé sur sa droite et parfois même dangereusement; maintenant, il a l’obligation de se garder sur sa gauche en essayant de briser l’alliance des démocrates de gauche avec les ultras de gauche! En patientant un peu, cela doit être possible, l’attrait du pouvoir est grand! Avec à la clef, un premier ministre socialiste un peu présentable entrainant avec lui tout ce qui n’est pas mélenchoniste… Drôle de cuisine, il faudra beaucoup négocier dans les couloirs pour sortir de ce sac de noeuds, avec des relents de Quatrième république! Mais il ne faut pas jouer avec les institutions. Pour ce qui est de l’image de la France, de sa Défense, de ses Armées, sans doute beaucoup d’entre nous continuerons à souffrir mais aussi à espérer… car il faut toujours espérer!

  38. Tom dit :

    L’armée? Pour quoi faire ? Il y a les groupuscules racistes de la gauche qui attaquent les flics aux cocktail molotov et qui détruisent les mcdo, si les russes se pointent ils vont voir, ça vaut 15 Rafale au moins…

  39. LaMeuse dit :

    La bonne méthode consisterait à mobiliser une majorité adhoc pour voter une loi de finances rectificative en 2024 portant en fin d’année les crédits ouverts au niveau de ceux de 2025. A défaut d’être générale sur les crédits des missions, cette LFR pourrait etre centrée sur des priorités à convenir entre nos élus (dissuasion, Ukraine, …).

    A noter que dans l’hypothèse d’absence de budget voté pour 2025, la principale contrainte pèsera sur les effectifs et les soldes.

    Nos anciens évoqueront l’histoire et le fait que les armées disposaient jusque dans les années 2000 de tout un ensemble de procédures financières spécifiques pour la solde et les dépenses courantes, afin précisément d’être immunisées contre les soubresauts du pays.

    • vno dit :

      Oui, mais c’était avant. Avant les réformes permettant de faire sauter les blocages permettant des synergies et de l’optimisation pour faire libérer les potentiels prometteurs…

    • vrai_chasseur dit :

      @LaMeuse
      Oui en effet le vote d’une LFR est probablement la seule voie de sortie.
      Cependant la recherche d’un consensus sur les priorités stratégiques va être ardue.

      D’abord parce que le législatif fonctionne mal.
      En gros, la France légifère maintenant à 3 pôles, le RN qui monétise uniquement les frustrations, les centres mal coagulés forcés de faire du « en même temps » et la gauche arc-en-ciel hétéroclite qui va ruer dans tous les sens. Chaque pôle rejette les 2 autres et n’a pas une culture très étendue de la chose militaire, si on en juge par l’indigence consternante de leurs programmes sur le sujet.

      Or la clarification stratégique de la défense reste à faire et c’est un gros travail.
      La LPM était un peu un non-choix : elle remusclait l’armée après des décennies de disette, mais sans chercher à remettre en cause sa posture générale. Donc on garde le format complet d’armée française qui sait tout faire, mais de façon échantillonnaire. Cette logique a certes des atouts : la France est le pays qui a probablement la meilleure charnière au monde entre son armée et sa BITD et c’est un gage de cohérence fort du savoir-faire militaire. On sait très bien faire à peu près tout, avec peu de moyens.
      Mais cette logique généraliste se heurte maintenant au mur budgétaire.

      Le travail de clarification est de faire évoluer les postures de l’armée française. On peut en distinguer 4 :
      – l’interventionnisme de pacification, seul ou à plusieurs : c’est « l’armée d’Afrique et du POMO », celle des OPEX,
      – la défense de la ZEE, la 2ème plus grande au monde et celle qui nous place de facto dans toutes les zones géopolitiques majeures où les enjeux bougent : c’est « l’armée de projection de force lointaine » notamment en Indo-Pacifique (exercice PEGASE, etc)
      – le rôle de défense de l’Europe : c’est « l’armée corps de bataille terrestre UE et OTAN »
      – la maîtrise des capacités transverses novatrices, renseignement, cyber, informationnel, spatial et bien sûr, la plus importante, la dissuasion nucléaire : c’est « l’armée maitrisant les capacités clefs de voûte ».
      On peut peut-être demander à l’armée française de continuer sur ces 4 postures, mais pas avec la même intensité. Il va falloir faire des choix éclairés et des renoncements.
      Éclairer les choix et renoncer, suppose de bien comprendre les menaces :
      – le véritable enjeu de la haute intensité, n’est pas de gérer la masse mais de gérer l’attrition, notamment industrielle.
      – les feux en profondeur se sont vulgarisés. Pour paraphraser le Général de Gaulle, « la guerre c’est comme la chasse aux lapins, sauf que les lapins ont des fusils ». Aujourd’hui, les lapins ont aussi des drones et des missiles balistiques.
      – Le système poutinien a un problème existentiel avec le modèle démocratique UE et restera une menace à l’est, quelle que soit l’issue du conflit ukrainien.
      – l’usage de la force brute s’est désinhibée. La dissuasion nucléaire n’est à la fois plus un tabou et plus une garantie, requérant une dissuasion conventionnelle plus forte.

      On peut sanctuariser le budget du ministère des Armées par une LFR. En revanche bon courage aux élus pour élaborer des priorités stratégiques cohérentes.

      • LEONARD dit :

        @vrai_chasseur
        Le travail de clarification des postures a déjà commencé:
        – L’interventionnisme de pacification est largement minimisé avec le rapatriement des OPEX africaines et la diminution des emprises. Reste le Liban, dont l’inutilité est flagrante, mais qui ne nous coûte rien en budget (mission ONU).
        – La Défense de l’Europe, se concentre surtout sur l’A.A et la Marine, ce ne sont pas nos quelques dizaines de Leclerc valides qui seront utiles. La plus grosse (et la seule) source d’économie est là, d’autant plus que notre savoir-faire industriel en matière de chars lourds a pratiquement disparu.

        Le tragique de notre pays est que nous avons les structures étatiques les plus dépensières au monde, et des services publics dont le fonctionnement se détériore. Il faudra bien un jour régler ce problème d’efficacité, auquel aucun politique ne veut s’atteler, puisqu’il passera obligatoirement par la remise en cause des prébendes de tout ou partie de son électorat.

        • tschok dit :

          « Le tragique de notre pays est que nous avons les structures étatiques les plus dépensières au monde »

          Stricto sensu, non, les dépenses de l’Etat sont relativement stables, comme ses effectifs.

          Ce qui est fatal, c’est l’empilement des dépenses du mille-feuille (collectivités territoriales, organismes sociaux, etc) qui, elles, augmentent et son même hors de contrôle. Et l’Etat consolide le déficit de l’ensemble dans le périmètre des textes européens, surtout parce qu’il le finance (c’est le prêteur en dernier ressort).

          Donc, on a l’impression que l’Etat est mal géré, mais en fait, c’est un ensemble où à peu près tout déconne.

          On a en particulier un effondrement des rendements (l’efficacité globale du système) dû à la complexité. On est à un stade du développement humain où on a créé de très grosses structures qui accaparent pour leur fonctionnement des ressources de plus en plus considérables pour un service rendu qui est perçu comme moindre. Donc, effondrement des rendements.

          C’est très visible avec l’Education national, par exemple: une énorme machine, ingouvernable, coûteuse, lourde, et dont les indicateurs de performance se dégradent continuellement, alors qu’on y met de plus en plus de moyens. Et plus on en met, plus la performance se dégrade.

          C’est normal: on a atteint un stade de développement où ces problèmes apparaissent (les rendements se cassent la gueule). Oui, on a un problème d’efficacité, mais il est structurel et inhérent à notre évolution.

          Un navire qui file à 30 nds absorbe bien plus que deux fois la quantité d’énergie qu’absorbe un navire qui file à 15 nds. Nous, on est à 30, plus à 15. On arrive au stade où il faut faire voler le navire au-dessus de l’eau, parce que si on rajoute un kW supplémentaire, ça servira à rien.

          En gros, c’est ça l’idée.

          Et en plus, ça sert à rien de maltraiter le gens en tapant sur les jeunes, les pauvres, en virant les étrangers, en obligeant les chômeurs à prendre un job de merde, etc, parce que c’est inhérent à l’évolution de la machine. Tout ce que les partis politiques proposent aujourd’hui (taper sur la gueule de quelqu’un, par exemple les riches si on est LFI) est à côté de la plaque. Les gens vont se faire du mal pour rien.

          C’est idiot, hein?

    • LEONARD dit :

      @PARTAGE
      Pour une fois qu’elle disait quelque chose d’intelligent, l’Extrême Droite lui est tombée dessus pour inquiéter l’épargnant. Ce qu’elle propose, et qui se fera in-fine quand nous serons placés sous tutelle budgétaire de l’Europe, c’est qu’une partie de l’épargne des français soit convertie en titres de dette de l’état. (C’est déjà le cas pour une partie de l’Assurance-Vie). Sur les 6000 milliards d’épargne des français, hors immobilier, 1000 pourraient être mobilisés (ceux des 20% de français les plus aisés, par ex), pour racheter de la dette étrangère et les convertir en dette de l’Etat français. Ca ne diminuerait pas la dette totale de la France, mais ça la rendrait moins dépendante de l’étranger (et donc des marchés, un peu comme la dette japonaise).
      Ce serait d’ailleurs une mesure assez juste, puisqu’il faut rappeler que pendant le Covid, l’état s’est endetté, alors que dans le même temps l’éparge des français a crû de 175 milliards.
      https://www.francetvinfo.fr/vrai-ou-fake/vrai-ou-faux-legislatives-2024-sandrine-rousseau-veut-elle-vraiment-piocher-dans-l-epargne-des-francais-pour-rembourser-la-dette-publique_6645198.html
      https://www.pwc.fr/fr/publications/2023/02/epargne-des-francais-un-potentiel-non-exploite.html

      Là où elle a tort, c’est qu’il faut avant tout s’attaquer à la source du mal: Des Services publics de moins en moins efficaces et de plus en plus coûteux.

      • tschok dit :

        Voilà l’exemple d’une mesure à côté de la plaque: aller punir les riches en leur piquant leur épargne, pour remettre à flots un système structurellement déficitaire.

        D’autres parti préconisent de punir les pauvres, les étrangers, les jeunes, etc. Chacun sa cible à droite, on veut plutôt taper sur les jeunes, les femmes, les étrangers, les homos, les écolos, etc. A gauche, on veut plutôt se faire les notables, les riches, les entreprises, etc.

        Alors que c’est la machine qui déconne, c’est pas les gens. Faut ouvrir le capot de la machine et comprendre pourquoi les rendements s’effondrent. Et trouver une solution. Inutile de martyriser les gens. Ca sert vraiment à rien.

        Faut que nos femmes et nos hommes politiques rangent leur martinet et sortent la clé anglaise.

        • LEONARD dit :

          @tschok
          On est d’accord sur le diagnostic (voir ma dernière phrase infra), mais il y a un problème de temporalité. Améliorer l’endettement, en mobilisant une partie de l’épargne, sera obligatoire dans quelques semaines/mois, tout au plus, (quelque soit le/les parti/s au pouvoir), alors que rendre « la machine » efficace, (sans trop de révolte) c’est une question d’années.

          Par contre, pour faire passer la pilule aux épargnants concernés, il faudra s’engager durablement dans la réforme de « la machine ». Or, aucun parti n’est prêt à se lancer dans les réformes indispensables, mais impopulaires, à 2 ans des municipales et 3 ans de la présidentielle.

          Parmi les choses à réformer, il y a le rythme et le calendrier des élections pour permettre au parti au pouvoir de mettre en oeuvre sa politique sans être sous le couperet de la prochaine échéance.
          Mais comme on est dans une société de l’immédiateté et de la frustration, remplacer le défouloir des échéances électorales successives par une longue période d’observation du pouvoir en place, c’est pas gagné.

          Par contre, pour revenir à la proposition de S.R (ou en tous cas de la mienne), il n’y a pas de « captation » de l’épargne, il y a fléchage d’une partie de l’épargne privée « flottante » vers la dette de l’état. L’épargnant n’est pas floué, simplement son épargne est arbitrairement orientée vers l’état, qui la lui garantit. L’avantage, dans ce scénario « à la japonaise », c’est une moindre pression des marchés sur les taux. L’inconvénient, c’est que seule la gauche est assez impopulaire auprès des épargnants ppour se le permettre et surtout qu’elle y verra une bonne occasion de dépenser encore plus vers sa clientèle électorale, bref, le contraire de ce sur quoi sur quoi nous sommes d’accord, améliorer le rendement de « la machine ».

          Dernier point, « c’est pas les gens qui déconnent », ce n’est pas mon avis. Nos concitoyens ont deux grosses tares congénitales: La nullité en économie et la captation des richesses de l’Etat. De Closets l’avait résumé par cette formule « Toujours Plus ».

  40. Thierry le plus ancien dit :

    Avec leur histoire de bouclier contre le RN le troupeau de français ayant suivi la consigne se sont enfoncés dans une autre impasse similaire qui rend le pays ingouvernable par une tripartite qui ne se mélangera pas, tel l’huile et l’eau.

    l’Alternative c’était pas terrible non plus : laisser le RN gouverner avec une majorité relative jusqu’à la prochaine élection ou ils auraient à payer de discrédit en exerçant le pouvoir ce qui les aurait affaibli avant la prochaine présidentielle.

    Pas sur à long terme que les français aient fait le bon choix, car le bouclier républicain a toujours renforcé l’extrême droite et c’est ce qui arrivera jusqu’à la prochaine présidentielle ou le bouclier sera fracturé sous le nombre toujours croissant de mécontent.

    Concernant la futur LPM, pas la peine de venir jouer du violon comme si elle était idéal alors qu’on la sait notoirement étriqué et insuffisante au vu des besoins. En plus les choix budgétaire, comme celui de commander encore des Rafales est très discutable et un blocage des commandes serait un rattrapage positif d’une grosse erreur.

    Si la LPM veut passer au travers des partis qui s’opposent, elle devra d’abord être un peu plus intelligente et moins bébête, et surtout débarrassé des lobby industriels qui ne sont pas des lobby de défense national mais celle des usines à fric pour l’actionnaire majoritaire qui se torche avec nos lois.

    pour faire conscensus la LPM doit coller aux exigences des uns et des autres, fini la domination du cyclope complêtement sourd qui n’en fait qu’à sa tête, il va falloir réintroduire la démocratie dans le système et accepter les avis divergents, c’est à ce prix que c’est possible, et aucun autre. Autant dire qu »‘avec Macron ça ne part pas gagnant mais chacun récolte ce qu’il mérite.

    Concernant la dette, c’est toujours le même couplet quand la droite se fait étriller, « y’a plus de pognon », « La France est ruiné », « rigueur, rien que la rigueur » et au final ils battent encore de nouveau record d’endettement comme Macron, en réduisant les recettes de l’état.

    • Compromis, chose due. dit :

      Consensus ne s’écrit pas comme conscience ou ascenseur.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Macron ne peut plus faire grand chose à part………..redissoudre dans un an où au delà mais en attendant il va vous falloir trouver un nouveau bouc émissaire!

    • tschok dit :

      Nan, c’est pas ça qui faut faire.

      Vous devez restaurer votre capacité d’investissement et financer l’effort d’équipement par emprunt.

      Pour restaurer la capacité d’investissement, il faut avoir un solde budgétaire primaire positif. Avoir un budget à l’excédent, hors charge de la dette, quoi.

      Et avec ça, vous tenez la trajectoire de la LPM.

      Compter sur une sorte de consensus mou, alors que les formations politiques françaises ont des divergences profondes et irréconciliables notamment, et surtout, sur le plan militaire, est illusoire. Alors que le rétablissement d’un solde primaire positif est concevable (pas tout de suite, mais à moyen terme oui) et il peut faire consensus non pas au niveau des partis politiques, mais au sein des Français.

      Mais pour ça, il faut enjamber les partis politiques et le seul qui le fait en France en ce moment est détesté par les Français. Oui, c’est Macron. C’est le seul qui soit opérationnel pour cette mission parce qu’il est branlé pour. Il est insupportable, je suis d’accord avec vous, mais c’est le seul. Tous les autres, même du côté des populistes prétendument anti-systèmes, sont des gens qui sont englués dans des partis politiques qui sont leur objet personnel. Ou ils en sont les apparatchiks.

      Il nous faut une sorte d’homme providentiel, mais en ce sens-là. On en a un, sauf qu’on le déteste. Donc, il faut s’en procurer un autre d’ici trois ans. Une seule mission: restaurer le solde primaire. C’est la mère des batailles. Le reste, on verra.

      • LEONARD dit :

        @tschok
        La « détestation » de Macron est toute relative. Son principal problème a été d’être le meilleur à son poste depuis De Gaulle, sans avoir derrière lui le RPF et les Compagnons de la Libération. (Avec Bayrou et Le Maire, on en est loin)

        Sauf qu’il est jeune, surdiplômé, égotique et qu’il gouverne à l’époque des réseaux a-sociaux. Bref, très peu d’électeurs s’identifient à lui et préfèrent donc le haïr plutôt que de se comparer, car ce serait en leur défaveur. Et puis, pour des vieux c**s, haïr les jeunes, c’est se venger.

        Pourtant, à mon sens, si sa politique économique a été positive, il n’a rien fait pour s’attaquer au Mamouth. Pire même, il a préféré gâcher les quelques % de potentiel d’endettement qui nous restaient, pour les perdre dans des politiques de soutien « sociales » ruineuses (Gilets Jaunes et Covid).

        Quand au solde primaire positif, pour rappel, le déficit budgétaire 2024 est prévu à 144.4 Milliards, avec une charge de la dette à 52 Milliards. Bonne chance pour trouver 92 milliards.

  41. Vins dit :

    Ce qui est drôle dans tout ça, c’est que plus on investi pour notre indépendance militaire, plus on s’endette, et plus on est dépendant des marchés anglo-saxons.
    La gauche veut se rapprocher des russes? Attaque des marchés on chute.
    Bref serpent qui se mord la queue. Quand a une invasion russe en France, on a le temps. On s’est fait virer d’Afrique, moyen orient, on va perdre le pacifique.
    Bref je ne vois pas trop de solutions. La seule vrai indépendance serait de racheter la dette… en confisquant l’épargne. Mais pas réalisable.
    Donc le budget militaire….

    • Cantatrice dit :

      S’il vous plaît. Quant à. Avec un t. Pas un d.
      Quant à = En ce qui concerne. Quand à = Lorsque à.
      Quant à une invasion russe en France, on a le temps.

    • 3e personne du singulier dit :

      On investit.

  42. Roland Desparte dit :

    Le risque est que les enveloppes qui devaient être allouées aux armées par la Loi de Programmation Militaire 2024-2030 soient réduites, ce qui inéluctablement va engendrer le déclassement de la première armée européenne mais aussi de la première industrie de défense en Europe.
    Deuxième exportateur mondial d’armes, économiquement, stratégiquement, notre pays a besoin des exportations de sa BITD. Et cela alors que, malgré les efforts consentis, dans le classement annuel de “Global Fire Power“, l’armée française a perdu deux places, se classant à la neuvième place des grandes puissances en 2023…
    Dans le secteur de l’industrie de l’armement, les requins rodent. De Rheinmetall à Elbit Systems, en passant par Hanwha (Corée du Sud), Aselsan (Turquie) et bien d’autres, nombre d’entre eux manœuvrent pour ravir notre excellence, ce qui est normal dans le cadre de la guerre économique.
    Aussi si nos “nouveaux gouvernants“ ne délivrent pas dans les plus brefs délais un puissant message de confirmation de la poursuite des investissements de défense pour atteindre les planchers d’investissement recommandés par l’OTAN (2,5 % du PIB en 2025), notre BITD va décrocher, et par capillarité tant notre diplomatie que notre économie vont rapidement en pâtir…
    Bien au-delà des jeux politiques intra-muros et des egos, c’est de l’intérêt supérieur de la Nation qu’il s’agit ! Mais j’ai bien peur que certains n’aient que faire de cette notion supérieure…
    Face aux arguties, n’oublions pas que quand l’Etat veut, l’Etat peut.
    « La politique la plus coûteuse, la plus ruineuse, c’est d’être petit… » (Charles de Gaulle).

  43. Carin dit :

    C’est assez croustillant de lire tant de posts dont les auteurs « se plaignent des effets, dont ils chérissent les causes »…
    L’assemblée Nationale reflète très précisément la France d’aujourd’hui… et c’est bien ce que voulait l’actuel président!
    « Il faut que les français assument leurs choix»…
    Et l’entre 2 tours n’a pas été avare de comiques qui disait tous la même chose
    « Moi, quand je serais premier ministre »…
    Cette dissolution a 2 effets possible…
    Soit les gens se ressaisissent, et retournent vers les gros partis, qu’était « la droite » et
    « la gauche »….
    Soit, on continue à jouer aux cons, et aucun gouvernement ne sera crédible…
    Le problème depuis quelques années maintenant, c’est que le moindre élu venant du trou du cul de la France, se présente au détriment de sa famille politique, sur laquelle il tape allègrement le temps des élections, mais prenant grand soin d’être sur la photo de famille sitôt celle-ci perdue!
    Certains appellent cela de l’ambition, d’autres y voient un droit immuable et inaliénable de chacun d’entre-nous…
    A l’arrivée l’entreprise France, voit le moindre technicien de surface, postuler pour diriger la boîte, en lieu et place du PDG.
    Le tout, offrant au technicien de surface, une place à un poste de « commandement » dès les élections perdues, tout en se foutant pas mal de la direction des poubelles vers laquelle, son « ambition personnelle » précipite son entreprise!

    • PK dit :

      « L’assemblée Nationale reflète très précisément la France d’aujourd’hui… »

      Heu… Il vous a sans doute échappé que l’AN reflète surtout les magouilles électorales de la France d’aujourd’hui…

      Mais c’est la « démocratie » française : une petite affaire entre coquins et copains sur le dos du peuple (qui est assez bête pour y croire ou penser que c’est pour son bien).

    • Futur simple dit :

      Quand je serai.

  44. Barfly dit :

    Comme à l’époque de l’ancien Front populaire, les gens vont danser au son de l’accordéon, et puis on va se retrouver à nouveau cul nu en rase campagne. Pays de cigales…

    • Lothringer dit :

      « Comme à l’époque de l’ancien Front populaire,….. »
      Hélas , qui se souvient que Pierre Laval était du front populaire, donc de gauche ? Et une grande tripotée de collabos du régime de Vichy avec lui étaient issus des rangs de la gauche. L’assemblée qui a voté les pleins pouvoirs à Pétain était l’assemblée « Front Populaire » élue en 1936.
      Qui s’en souvient ? Les journalistes ? Surtout pas !!! Il y a des choses dans certains milieux qu’il vaut mieux oublier et ne surtout pas transmettre aux générations futures. La stratégie de l’oubli sélectif.

  45. Gaulois78 dit :

    Enfin nous y sommes, Panot hier et Bompard ce matin ont clamé que Melanchon est la solution..Je suis impatient de le voir à l’œuvre..Les veaux sans mémoire, sans culture politique et économique vont pouvoir constater ce qu’est l’imposture du programme du nfp..Je leur donne rendez-vous pour le 30 juin 2025..

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Gaulois78 J’avais écrit dans un précédent post que le N.F.P. aura explosé avant la fin de l’année! Naïfs ceux qui croient que des dirigeants qui se sont bouffé la g***** » pendant 2 ans et se sont rabibochés en moins d’un mois pour créer cette chimère qu’est le N.F.P. vont soudainement travailler en bonne intelligence! La plupart de ses dirigeants ne veulent pas de Mélenchon mais ce dernier a démontré dès le résultat du deuxième tour connu que ce serait en fait le programme de L.F.I. qui serait appliqué! Il n’y aura pas de discussions, ce sera le programme, rien que le programme mais tout le programme! Message adressé à Macron où à ses « cogérants » du N.F.P.?

  46. Félix GARCIA dit :

    Mario Nawfal@MarioNawfal
    WARREN BUFFETT ON HOW TO END THE U.S. DEFICIT IN 5 MINUTES

    « You just pass a law that says any time there’s a deficit of more than 3% of GDP, all sitting members of Congress are ineligible for re-election. »

    Source: Yahoo Finance
    https://x.com/MarioNawfal/status/1810701126443934055

    xD

  47. Félix GARCIA dit :

    Le passage en question :
    https://x.com/TUPACABRA2/status/1810704808606843248
    ^^

  48. Félix GARCIA dit :

    HS : Espérons 2 bonnes nouvelles aujourd’hui ;
    – La réussite du vol inaugural d’Ariane 6
    – La victoire des Bleus face à nos chers voisins espagnols ! Allez les Bleus ! 🙂

    • Un aigle, c'est con un aigle! Et un poulet ? dit :

      Un sur deux.
      Ariane 6 c’est plus important.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Félix
      Pour la première « bingo »!
      Pour la seconde dans le dos (en restant poli!) A ce sujet dans le courrier des lécteurs du quotidien régional « la Voix du Nord » un lecteur avait écrit : » les footeux nous expliquent comment voter, moi je suis prêt à leur expliquer comment marquer »!

    • Von Zimel dit :

      Achhh… au moins pour Aranne 6 c’est passé…
      normal… y’a du germanique dedans…
      Vous pouviez pas battre nos vainqueurs… comme nous sommes supérieur… eux le sont encore plus…
      c’était imbozible…