L’épave d’un sous-marin néerlandais coulé en 1941 au large de la Malaisie a été pillée

Dans un communiqué diffusé le 4 juillet, le ministère néerlandais de la Défense a fait le point sur des recherches archéologiques concernant deux sous-marins de la Marine royale des Pays-Bas [Koninklijke Marine] qui furent coulés au large de la Malaisie durant la Seconde Guerre Mondiale.

Ainsi, admis au service en 1939, HNLMS O 20, l’un des premiers sous-marins à être doté d’un schnorchel, fut très vite affecté aux Indes orientales néerlandaises. Après l’attaque japonaise contre la base navale américaine de Pearl Harbor, il reçut l’ordre de patrouiller en mer de Chine méridionale, avec son « jumeau », le HNMS O 19. Le 19 décembre, repéré par trois « destroyers » de la marine impériale japonaise, il s’embourba dans la vase après avoir évité plusieurs grenades sous-marines.

Ayant finalement réussi à refaire surface, le HNLMS O 20 commença à prendre l’eau au niveau de son arbre d’hélice. De nouveau pris en chasse, gravement endommagé, son commandant donna l’ordre de le saborder. Le « destroyer » Uranami récupéra par la suite les 32 survivants de l’équipage.

Ce n’est qu’en 2002 que l’épave du HNLMS O 20 a été découverte par une équipe de plongeurs, à 35 nautiques au nord-est de Kota Baru [Malaisie], à environ 44 mètres de profondeur.

Étant donné l’intérêt que suscite chez les « ferrailleurs » les restes de navires coulés lors de la Seconde Guerre Mondiale, la mission néerlandaise visait à vérifier si elle s’y trouvait toujours. Ce qui n’était pas acquis d’avance puisque, en 2019, les épaves de deux autres sous-marins de la Koninklijke Marine n’avaient pas pu être retrouvées.

Or, d’après le communiqué du ministère néerlandais de la Défense, l’épave du HNLMS O 20, qui est aussi probablement la dernière demeure de sept sous-mariniers portés disparus à l’époque, a été retrouvé intacte.

« Compte tenu des déceptions précédentes de 2019 […], il y avait peu d’espoir pour l’O 20. Nous avons été très heureux et surpris de découvrir que ce sous-marin est toujours là ! », a résumé Martijn Manders, archéologue naval et chef de l’expédition lancée par l’Agence du patrimoine culturel des Pays-Bas.

En revanche, il en est allé différemment pour le second sous-marin recherché, à savoir le HNLMS K XVI.

Déployé dans les Indes néerlandaises en 1935, soit un an après son admission au service actif, ce navire de 1000 tonnes environ s’était illustré en coulant le « destroyer » japonais Sagiri, à environ 35 nautiques au large de Kuching [Malaisie], le 24 décembre 1941. Après avoir échoué à en faire autant avec le Murakumo, il fut pris en chasse par le sous-marin nippon I-166, lequel ne lui laissa aucune chance. Il sombra dans les profondeurs de l’océan avec ses 36 hommes d’équipage.

L’épave du K XVI fut découverte en octobre 2011 par des plongeurs amateurs australiens et singapouriens. Mais sa position aurait dû rester confidentielle… car elle a depuis été pillée.

« Malheureusement, le K XVI n’a pas été trouvé à l’endroit où il a coulé. Les plongeurs n’ont trouvé que quelques restes. Il y avait aussi d’autres objets indiquant qu’il y a eu des activités de récupération. Ce sous-marin a donc été récupéré illégalement. La tombe des membres d’équipage tués a été profanée », a dénoncé le ministère néerlandais de la Défense.

« L’acier des sous-marins coulés est précieux car il est d’une qualité exceptionnelle pour avoir été produit avant les premières explosions nucléaires dans l’atmosphère », a-t-il expliqué.

La Chine est régulièrement accusée de se livrer au pillage des épaves de bateaux coulés lors de la Seconde Guerre Mondiale. Le navire de sauvetage Chuan Hong 68, exploité par Fujian Ya Rui Marine, est connu pour ce mener ce type d’activité. L’an passé, il a été accusé d’avoir « enlevé » les épaves du cuirassé HMS Prince of Wales et du croiseur HMS Repulse, coulés au large de la Malaisie.

Jusqu’à présent, même s’il a été arraisonné à plusieurs reprises, le Chuan Hong 68 a toujours réussi à esquiver les poursuites. Du moins était-ce vrai encore récemment… En effet, le 2 juillet, les autorités malaisiennes ont indiqué qu’elles l’avaient immobilisé après avoir constaté, lors d’un contrôle, des « irrégularités dans les documents du bateau et les certificats de dédouanement ».

En attendant, le ministère néerlandais de la Défense a annoncé que des consultations auront bientôt lieu avec le gouvernement malaisien afin de trouver un moyen pour préserver l’épave du sous-marin O 20 de toute tentative de récupération illégale.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

73 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    « Ouiiiiiiiiiiiin … pourquoi personne ne me nem ?! »
    Colons, voleurs, pilleurs, profanateurs, agressifs, insultants …
    Y a pas à dire, ils savent se faire aimer ces Chinois …

    • Berger dit :

      en la matière ce sont les bataves qui ont pille la Malaisie bien aidé par les roastbeef, donc que des malais pillent les bataves ce n’est qu’un retour d’ascenseur

    • Un passant dit :

      Il n’y a pas à dire les Chinois sont nos égaux.

      D’ici à qu’ils pillent le Titanic… Trop tard, on l’a déjà fait. ^^

      • Félix GARCIA dit :

        « Il n’y a pas à dire les Chinois sont nos égaux. »
        —> « From a China Traveler »
        By David Rockefeller
        Aug. 10, 1973
        […]
        « The social experiment in China under. Chairman Mao’s leadership is one of the most important and successful in human history. How extensively China opens up and how the world interprets and reacts to the social innovations and life styles she has developed is certain to have a profound impact on the future of many nations. »
        https://www.nytimes.com/1973/08/10/archives/from-a-china-traveler.html

        —> « The Commons Project »
        The Commons Project is a non-profit public trust, established with support from the Rockefeller Foundation, to build digital services for the common good. Its CommonHealth Android platform lets people collect and manage their personal health data and share it with the health services, organizations and apps they trust.
        https://www.weforum.org/organizations/commons-project/
        (à l’origine du « Passe Sanitaire/Vaccinal » [je peux toujours expliquer et réexpliquer … encore et encore … « and again and again, and again and again and again… » ])

  2. Poumon d'acier dit :

    « L’acier (…) est d’une qualité exceptionnelle pour avoir été produit avant les premières explosions nucléaires dans l’atmosphère »
    Bien étrange. C’est à dire ?

  3. Thorgal dit :

    N’oublions pas le sous-marin français Phénix, qui a sombré au large de l’Indochine pour des raisons inconnues peu avant la déclaration de guerre, en 1939.
    Jusqu’à présent, les autorités vietnamiennes ont refusé à une association de plongeurs français le droit de plonger sur l’épave pour une cérémonie d’hommage à l’équipage disparu… serait-ce parce que la coque de ce 1500 T océanique aurait été pillée, avec la complicité des autorités locales ? Après tout, entre apparatchiks de démocraties populaires populaires, ils se comprennent. Surtout lorsqu’ils pratiquent le langage universel , celui du Dollar !

    • Berger dit :

      parce que les français n’ont pas pillé l’Indochine ?

      • Thorgal dit :

        Non, ils ne l’ont pas pillée, il suffit de se promener dans Hanoi pour constater que tous les grands ouvrages d’art Français et les bâtiments officiels sont encore debout, utilisés par le pouvoir communiste. L’Indochine était bien gérée et s’est développée sous l’administration Française, grâce notamment à la diffusion de progrès médical (Yersin et d’autres).
        Donc, au final, encore une réflexion ridicule.
        Allez, tiens, poussons dans l’absurdité, on va faire un procès à l’Italie parce que Jules César a pillé la Gaule. No pasaran les romains !

        • Bazdriver dit :

          @Thorgal. Pourquoi les communistes ne les auraient pas réutilisés?? Qui plus est ce sont les travailleurs Indochinois qui les ont bâti sous direction française. La France n’a pas conquis ce territoire juste pour ces beautés… C’était une une vraie perle économique. Et il en va ainsi de tous les empires. La France n’a été ni pire ni meilleure que les Anglais,Néerlandais, Belges et autres.

        • alexandre dit :

          l’Indochine à été conquise militairement par la France ce qui suppose tout de même des pillages comme lors de toute conquête.

        • Historix BESSON dit :

          Cit :[ Non, ils ne l’ont pas pillée, il suffit de se promener dans Hanoi pour constater que tous les grands ouvrages d’art Français et les bâtiments officiels sont encore debout, utilisés par le pouvoir communiste.]

          L’Indochine est présentée par tous les historiens et les géographes , quelque soit leurs chapelles , comme une  » colonie d’exploitation  » depuis le XIX éme siècle pseudos @Thorgal et @jéjé
          Tout simplement par ce que c’était le statut qui lui a été assigné par les chefs politiques et militaires Français jusqu’aux dernier instants de cette entité administrative figurez vous !
          Après que des chemins de fer , des routes  » coloniales  » ( RC ) , des ports , des bâtiments administratifs et même des cathédrales aient été construits c’est le minimum minimorum ! Vous auriez peut-être souhaité un système de porteurs humains comme dans l’Oubangui-Chari ?

          Pour des paniers et des pains de caoutchouc peut-être mais pour le charbon c’est bordeline amtha !

          C’est aussi un minimum minimorum que le système de santé s’occuppe de l’état de santé des collies .
          OUI !C’était une colonie très bien gérée au seul profit des gérants : Les compagnies minières , agricoles , de transport maritimes , les affréteurs et les détenteurs de monopoles en tout genres .
          Y compris le système financier et bancaire reposait in fine sur M. Taxepayeur en métropole tandis que les entreprises de TPE de la région toulonnaise recelaient le produit des trafics en construisant des immeubles sur toute la côte .

          Si vous n’en êtes pas convaincu , je vous propose le n°1 de la revue  » Indochine Sud-Est Asiatique  » éditée par les autorités coloniales civiles et militaires . Vous voyez ce n’est pas particulièrement une revue Marxisante , hein ! Celui de décembre 1951 , 20 piastres , 150 Francs .
          P°36 :  » La bataille du caoutchouc  »

          https://img.leboncoin.fr/api/v1/lbcpb1/images/67/99/75/6799757aad8de003787d16eef174590bb049c772.jpg?rule=ad-large

          Cit :[ Donc, au final, encore une réflexion ridicule ]

          Elle est peut-être exagérée mais pertinente ! ( voir supra )
          Si vous n »avez rien à faire , je vous conseille  » SOS Indochine  » : 1954 est écrit en 1936 !

          https://www.youtube.com/watch?v=6Q7C3oGKRKE

      • jéjé dit :

        construire des milliers de kilomètres de route , de pont ,d infrastructure, créer des hôpitaux ,des écoles ..le seul pillage de la région est du fait des communistes et des millions de morts qui vont avec

        • Orties dit :

          Le vieux fond raciste, suprémaciste français est toujours là. Les autoroutes d’Hitler sont-elle des réalisations qui font disparaitre les génocides Nazi?? Mutatis mutandis le colonialisme est un crime contre l’humanité. La convention de 1948 sur la répression du crime de génocide parle des  »génocides coloniaux qui ont infligés tant de souffrance à toute les période de l’histoire ». La France a commis des actes de génocide dans toute ses colonies.

          En plus le pillage était institutionnalisé. Une monnaie de billon pour les colonisés n’ayant cours que dans la colonie et une monnaie d’or ou d’argent pour les colons. Ces derniers frappaient la monnaie de billon à volonté ce qui leurs permettaient de s’approprier les richesses coloniales sans pratiquement rien faire. Ensuite les denrées ou matières premières étaient vendue en Europe par des compagnies privées qui encaissaient tous les profits alors que le trésor français avaient déboursés de l’argent pour les infrastructures. Ce stratagème permet à des gens comme Lugan de dire que la colonisation étaient déficitaire.

          La France est dépourvue des matières premières nécessaires au maintient de sa puissance. Elle est actuellement chassée de ses ex-colonies. L’effondrement politique en cours n’est que le reflet de l’effondrement global résultant de plusieurs siècle de mépris de l’altérité des africains.

    • Simon Mallet dit :

      Thorgal : Vous devriez garder vos sous-entendus diffamatoires pour vous, car vous ne semblez pas connaître le cœur de ce dossier et la raison du refus Vietnamien, refus réitéré étant donné l’insistance de ces  » plongeurs » parfaitement innocents,( paraît-il )…
      Les « plongeurs » veulent investiguer dans le secteur supposé de ce naufrage, qui se trouve à l’endroit le plus sensible de la force navale Vietnamienne : la baie de Cam Ranh, la plus belle de l’Asie du Sud-Est, et qui abrite, entre autres, la base des sous marins du Vietnam, et d’autres navire et installations sensibles. Les plongeurs souhaitaient investiguer dans toute cette zone, avec des caméras sous-marines notamment …
      Vous imaginez un groupe de plongeurs Russes qui demandent à investiguer l’espace sous-marin dans toute la zone de la Rade de Brest et notamment près de l’Ile Longue, sanctuaire des SNLE français .. ? On les accueillerait à bras ouverts ?
      Soit ces braves « plongeurs » sont naïfs à l’extrème, soit ils ne sont pas ce qu’ils disent être … je penche pour la seconde hypothèse, évidemment .

      • Bench dit :

        @SM , sacré Guitou va, toujours pas question pour vous de critiquer votre sacro saint lieu de villégiature asiatique!
        Cela dit revoyez vos sources, car il n’était pas du tout question d’investiguer toute une zone étant donné que la position de l’épave est connue et répertoriée. Il est donc facile aux autorités du pays de surveiller une mission archéologique sur une épave parfaitement localisée. Maintenant, connaissant la paranoïa aigue de ces régimes communistes, rien ne m’étonne!
        Tout comme je ne suis pas surpris de votre conclusion tout aussi paranoïaque quant à ce groupe de plongeurs qui bien évidemment pour vous ne sont pas ce qu’ils prétendent être. Paranoïa quand tu nous tiens …… Sacré Guitou!

      • Thorgal dit :

        Et moi je crois en leur sincérité.
        Vous ignorez les modes opératoires des services.
        Le jour où une puissance aura besoin de cartographier les fonds de cette baie, elle ne demandera l’autorisation à personne.
        C’est ce que font les russes (qui utilisent Cam Ranh), les chinois, les américains, les anglais, etc.. partout.
        Au fait, les fonds devant Cam Ranh sont connus, les américains s’en sont chargés dans les années 1970, complétant les relevés Français, car il était prévu (en 1938-39) de faire de cette baie la base majeure des FNEO.
        Donc je demeure persuadé que derrière le refus, se cache une basse manœuvre de pillage d’une tombe militaire, au mépris de la protection juridique dont elle aurait du bénéficier de par les traités internationaux sur le sujet.

        • Daniel " Hatterras " BESSON dit :

          Cit :[ Au fait, les fonds devant Cam Ranh sont connus, les américains s’en sont chargés dans les années 1970, ]

          Les Etasuniens font des relevés dans la région depuis 1935 ! C’est un cas d’école! ;0)

          https://amti.csis.org/spratlys-geopolitics-secret-maritime-sea-lanes/

          Maintenant pourquoi cette fixette des plongeurs ? Pourquoi pas une cérémonie avec une gerbe jetée à la mer selon une tradition assez répandue dans le monde maritime pour les  » Péris en mer  » ????

          • Thorgal dit :

            Parce que lorsqu’on commémore (en dehors des cérémonies bien jolies et bien proprettes sur la grand place), il est normal de suer et souffrir un peu beaucoup, en l’honneur de nos anciens et pour preuve de notre respect et de notre reconnaissance envers leur sacrifice.
            C’est une tradition très militaire (répandue dans toutes les vraies armées du monde) et j’ai bien l’impression que cette dimension vous échappe complètement. Après, rien ne vous empêche de vous parer de pseudos (plus ou moins…) glorieux .

      • Intourist dit :

        Et vous, avez-vous été autorisé à y barboter ?

        • Simon Mallet dit :

          @  » Intourist » : Dans votre fausse naïveté enfantine, vous posez une question à laquelle je peux répondre par l’affirmative : oui je suis allé à cet endroit, oui j’y ai fait trempette, ( et personne ne m’a rien dit..) et j’ai même bu quelques gouttes de cette eau marine que je ne connaissais pas jusque-là, pour voir si elle ressemble à celle que je connais du nord de la Bretagne.

          J’étais là-bas notamment pour jeter un coup d’œil sur le renforcement conséquent de la base aérienne et civile locale, avec de nouveaux bunkers bétonnés, des brins d’arrêt, et ce grand espace ou paraît-il viennent régulièrement des avions de ravitaillement russes qui sont engagés dans de longues missions de patrouille maritime jusqu’aux environs de la base aérienne et maritime américaine que constitue l’île de Guam…

          non loin de là, dans la ville touristique et administrative qu’est Dalat, fondée à l’intiative de français dont le célèbre ( célèbre là-bas seulement, hélas) Docteur Alexandre Yersin, grand bienfaiteur de cette région, j’ai même eu l’occasion de boire un café en compagnie d’un jeune militaire russe et de sa famille, installée sur place comme bien d’autres, pour une conversation sympathique et enrichissante.

          Voilà pour ce que vous appelez : « barboter » mais qui se rapproche plus , en vrai , d’une activité très modeste et humaniste, de présence française discrète dans un pays convoité à l’extrême et qui nous échappe parce que nous le voulons bien mais surtout parce que nos maîtres ont fait savoir haut et fort qu’ils y sont prioritaires, bien qu’ayant été chassés de là « manu militari » en 1975….

          • et v’lan passe moi l’éponge dit :

            Oser boire de l’eau de la Mer Orientale c’est couillu, c’est un peu comme boire l’eau de la seine…

          • Bench dit :

            @SM :  » présence française discrète dans un pays convoité à l’extrême et qui nous échappe parce que nous le voulons bien  » faudrait savoir Sim! Un jour vous vous réjouissez que les Russes , les Chinois sont toujours les grands mentors du Vietnam, le lendemain vous chouinez sur ce pays qui selon vous échappe à notre convoitise à cause de votre grand Satan us!
            Cela dit votre « qui nous échappe » a comme des relents nauséabonds de nostalgie coloniale, non?
            Quant au reste de votre post c’est toujours la même rengaine à base de je ceci, je cela. Merci néanmoins de nous faire part de vos commentaires du touriste de base qui profite bien des joies de la plage en faisant trempette à Cam Ranh.
            Pour ce qui est du « J’étais là-bas notamment pour jeter un coup d’œil sur le renforcement conséquent de la base aérienne et civile locale, avec de nouveaux bunkers bétonnés, des brins d’arrêt, et ce grand espace… » vous savez qu’on voit aussi tout très bien sur les cartes du net sans prendre le moindre risque?

          • Thorgal dit :

            Attention, je ne connais pas votre profession, mais si ce que je pressens est juste, vous en dites beaucoup trop… surtout sur ce BLOG où l’ennemi rode ici bas…

      • Historix BESSON dit :

        Cit :[ Vous imaginez un groupe de plongeurs Russes qui demandent à investiguer l’espace sous-marin dans toute la zone de la Rade de Brest et notamment près de l’Ile Longue, sanctuaire des SNLE français .. ? On les accueillerait à bras ouverts ?]

        Les plongeurs du « Pays Noir » –  » 4584  » « y ont plongé en compagnie de M. Vladimir Volkoff au vu et au su de la MN ! ;0)
        Si c’est pour une mission identique je serai inquiet à la place des Viets à Cam Ranh : C’était peut-être pour y implanter une balise destinée à cataloguer des signatures acoustiques ou alors une mine-torpille comme pour  » 4584  » . ( Ce n’est pas de la SF , c’est planifié par l’USN ) .
        Remarquez que c’est peut-être par ce que le  » Shtandart  » devait mouiller pas loin de l’ Ile Longue que la Préfecture Maritime lui a interdit finalement toute escale. Il y avait peut-être des plongeurs et un drone à bord ???? ( C’est le journaleux de Ouest-France qui semble l’insinuer! )
        https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/fetes-maritimes/pourquoi-le-navire-russe-shtandart-est-interdit-aux-fetes-maritimes-de-brest-3af492fa-3cf7-11ef-a94b-3d33d29d1a10

        Ps : La moustache c’est au dessus de la couverture !

        Ce débat autour des cimetières militaires marins et des pillages d’acier est typique d’un narratif Occidentalien qui s’accompagne d’un narratif anti-Chinois .
        La destruction de l’ HMS Prince of Wales et de l’HMS Repulse par exemple fut perçue dans toute l’Asie comme une  » victoire décoloniale  » , un narratif très largement relayé par les Japonais d’ailleurs et l’épave d’un navire de guerre Occidentalien n’ y est pas associé à un pathos de caractère  » URSSIen  » par les populations locales . ( L’épave d’un T-34 de la GGP découvert dans la tourbe qui fait la une de l’actualité de Rossiya1 et que l’on remonte en présence d’un Pope ) .Bien au contraire amtha .

        https://www.defensemedianetwork.com/stories/the-collapse-of-empires/
        https://news.usni.org/2024/07/04/chinese-ship-suspected-of-raiding-world-war-ii-wrecks-detained
        Film de propagande Japonais :
        https://www.youtube.com/watch?v=0d0DqFYYrX8

        Pour toutes ces sociétés Asiatiques largement marquées par le  » culte des ancêtres  » ces épaves lorsque elles étaient accessibles ne furent pourtant après la fin de seconde guerre mondiale que des sources à bas cout de ferraille ou d’aluminium pour les zincs . Et cela ne s’est arrêté que très récemment apparemment : Si vous regardez des reportages des années 70 vous seriez étonné de la richesse de ces sites et de leur pauvreté actuelle ( région de Rabaul par exemple ) . Je n’ y ai pas vu en 2002 le cinquième de ce que mon Père a vu en 1975 avec par exemple les lunettes d’un pilote dans un cockpit dans une épave dans la jungle .

        Pour le Vietnam , FR3 a diffusé à l’occasion du 80 éme anniversaire de la bataille de DBP un reportage sur une mission de collecte des dépouilles entreprise six mois après la bataille par un officier Français qui donnerait de l’urticaire à beaucoup de contributeurs : Un an après la bataille les Viets cultivaient leur petit jardin à proximité et parfois sur des tombes . Tout comme les agriculteurs travaillaient la terre des champs de bataille du Nord après leur déminage en 1919 .
        Pour la petite histoire il ya quelques années un ami a voulu honorer la mémoire de soldats Parpaillots occis par des Papistes prés de l’endroit où je louais une maison .
        Une bonne soixantaine . Il a donc ramené un détecteur de métaux mais il a vite déchanté lorsque je lui ai dit que la première chose qu’on du faire les peque… Agriculteurs du coin c’est de dépouiller les Parpaillots de leur ferrailles dont les célèbres salades ! ;0)

        https://www.lemonde.fr/culture/article/2024/05/06/les-fantomes-du-tonkin-sur-france-3-un-deuil-sans-fin-pour-les-familles-des-soldats-de-dien-bien-phu_6231941_3246.html

        Sur ce dossier des récupérateurs d’acier Chinois je n’ai d’autre part rien lu sur des épaves Japonaises , le  » fond de fer  » par exemple . Ils les boudent ou il y a une solidarité Asiatique dans le respect des morts ? Ou alors l’épave de l’  » IJN Musashi  » qui repose par 900 m de fond éparpillée » façon puzzle »…Même pas besoin de l’exploser ! Pour info la dernière modernisation de l’IJN Musashi ce fut plus de 400 T de ferraille en plus ( de mémouâre ) . On est loin de ces boites de sardines !

        Vous reconnaitrez l’IJN Yamato sur cette vidéo . Je pense , amtha , qu’on peut en faire pas mal de détecteurs !

        https://www.youtube.com/watch?v=C2-vYrMd4kY&list=RDC2-vYrMd4kY&index=1

  4. ORION26 dit :

     » L’acier des sous-marins coulés est précieux car il est d’une qualité exceptionnelle pour avoir été produit avant les premières explosions nucléaires dans l’atmosphère » » …. Quelqu’un peut m’expliquer le rapport entre la qualité de l’acier et les explosions nucleaires ?

  5. patex dit :

    Quel est le rapport entre la qualité de l’acier et les explosions nucléaires ?

  6. Bobdoors dit :

    Coucou, ne pourrions nous pas laisser ces sanctuaires ou ossuaires tranquille rip pour tout ces héros de leur patrie

  7. Wagdoox dit :

    Qualite de l’acier et teste nucleaire ?

  8. Pardinus96 dit :

    Pour info sur l’utilisation des aciers pré-atomiques https://fr.wikipedia.org/wiki/Low-background_steel

    • Crapaud55 dit :

      Merci pour cette info dont j’ignorais tout et qui explique le contexte de l’article.

    • Macron1er dit :

      c’est du grand n’importe quoi, quand une bombe nucléaire explose en atmosphère toute la matière fissible est désintègrée, il n’y a donc aucunes retombées radioactive, exemple Hiroshima et Nagasaki ou il n’y a aucunes radiations résiduelles.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « c’est du grand n’importe quoi » Votre post incontestablement!
        « toute la matière fissible est désintègrée, » Faux, toute la matière fissile ne se « désintègre » pas, une partie est vaporisée et dispersée par l’explosion mais ne « participe » pas à la réaction en chaîne. Dans le cas d’Hiroshima (bombe à U) sur les 63 kgs de la charge environ 700 grammes ont réellement fissionné!, Les 62 autres kilos sont passés ou d’après vous? Même dans le cas d’une explosion aérienne il y a des retombées certes minimes mais provenant de l’arme!
         » ou il n’y a aucunes radiations résiduelles. » Il y en a encore aujourd’hui même à bas bruit! Pour info le Pu239 qui composait la charge de la bombe de Nagasaki là aussi n’a pas fissionné en totalité et est encore présent aujourd’hui dans l’environnement!
        Pour info la « demie vie » (période où un radioélément perd la moitié de son activité) du Pu 239 est de 24000 ans et celle de l’U235 est de …………………703 millions d’années environ l’U238 (la charge de la bombe « Little Boy » d’Hiroshima était composée d’un « mix des deux isotopes d’U) est de……………………4,5 milliards d’années donc écrire qu’il n’y a aucunes radiations………………….!!

      • Pascal, (l'autre) dit :

        Et pour préciser lors de la fission l’U e le Pu se « transmutent en autres éléments radiactifs! le césium ‘Cs) en particulier l’isotope 137 (demie vie 30 ans), le strontium (Sr) isotope 90 (demie vie 28,79 ans)!
        Pour info
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Explosion_atomique#:~:text=Les%20principales%20mati%C3%A8res%20radioactives%20sont%20les%20suivantes%20%3A,des%20produits%20d%27activation%20des%20structures%20constitutives%20de%20l%27arme.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          radioactifs!

        • Prof de physique dit :

          Ayant travaillé dans le nucléaire dans une autre vie, je confirme les propos de l’autre Pascal.
          Macron 1er, vous êtes bien au niveau de votre pseudonyme.

          N.B. : il est aisé de constater que les candidats au pouvoir lors des dernières élections présidentielles n’avaient pas ou peu de formation scientifique et/ou technologique, pas d’ingénieurs ou assimilés avec un expérience industrielle, ceci pour gérer une nation qui se veut moderne au XXI° siècle.
          Par contre pléthore de licence de droit + Science Po, d’enarque, et parfois un banquier ou un financier.

          • Alcuin BESSON dit :

            Cit :[ N.B. : il est aisé de constater que les candidats au pouvoir lors des dernières élections présidentielles n’avaient pas ou peu de formation scientifique et/ou technologique, pas d’ingénieurs ou assimilés avec un expérience industrielle, ceci pour gérer une nation qui se veut moderne au XXI° siècle.]

            M. Manuel BOMPARD est ingénieur ENSIMAG figurez vous ! Juste un exemple .
            Vous le voulez comme 1er sinistre ? Ça tombe bien il est dans les tuyaux !

      • Oh le beau cas ! dit :

        Voui voui voui.
        C’est tellement n’importe quoi qu’il y a des entreprises prêtes à dépenser des fortunes pour aller récupérer de l’acier au fond des océans et d’autres pour le leur racheter bien au-dessus du cours d’un acier équivalent produit à notre époque.

      • iso-taupe dit :

        @ Macron1er
        Pas de chance, tu es tombé sur des opposants au second degré ;o)

        • Métallurgiste dit :

          Ou alors c’est que le premier degré était trop parfaitement imité.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @iso-taupe-inambour « Pas de chance, tu es tombé sur des opposants au second degré ;o) » Encore faut il savoir le manier ce qui n’est pas le cas de tout le monde! D’autre part ce blog est visité lu par des personnes pas spécialement au fait de ce qui touche au militaire, à sa technologie comme ici! Sous couvert de « second degré » qui est très commode pour botter en touche quand la conversation devient interessante donc difficile à suivre pour les esprits simples c’est l’argument………………..imparable! Vous savez entre le « second degré », l’ironie, la blague……………….que de justifications pour éluder!

    • peterr dit :

      C’est bien. Je vais me coucher moins bête ce soir.
      Question : les aciers type rails de chemin de fer ont (auraient) pu être récupérés pour cet usage ? (j’imagine qu’il reste quelques voies désaffectées qui n’ont pas encore été démantibulées). Si non on a un truc de 300m en plein Paris 😉
      Plus sérieusement on doit pouvoir en récupérer dans la déconstruction de vieux bâtiments. Vu l’usage recherché il ne doit pas non plus en falloir des 1000 de tonnes.

      Après, peut-être que refondre ce type d’aciers le contaminerait ? Quid des navires récupérés dans ce cas ?

    • Meiji dit :

      Très intéressant, merci

  9. Auguste dit :

    Faut pas laisser trainer de la ferraille dans ces coins là.Et quand il n’y a pas de ferraille,ils volent les câbles sous-marins.

  10. comme une poule qu'a trouvé un couteau :) dit :

    « L’acier des sous-marins coulés est précieux car il est d’une qualité exceptionnelle pour avoir été produit avant les premières explosions nucléaires dans l’atmosphère », a-t-il expliqué.

    quelqu’un pourrait en dire plus ? en quoi les explosions nucléaires atmosphériques ont des répercussions sur la production des aciers ?

  11. Robmac dit :

    Depuis le temps que les êtres humains s’entretient, les fonds océaniques sont tapissés d’épaves militaires et civiles. Ce ne sont pas des lieux sacrés car le mer dissout tous les restes humains : ce ne sont plus que des tas de ferraille.

    Par exemple il ne reste pratiquement aucune épave près des côtes normandes, car elles ont toutes été récupérées par des ferrailleurs, officiellement.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Ce ne sont pas des lieux sacrés car le mer dissout tous les restes humains : ce ne sont plus que des tas de ferraille. » Cela reste néanmoins des…………………….symboles! Bon dans le genre nous sommes bien allé déterrer des Pharaons en Egypte!

  12. LEONARD dit :

    Il sera plus facile aux houthis de piller la frégate iranienne Sahand, puisqu’elle a coulé à quai:
    https://www.navalnews.com/naval-news/2024/07/iranian-warship-sahand-capsizes-and-sinks/
    Notons la remarquable série d’accidents de la Marine Iranienne, (5 en 6 ans) mais ce n’est pas charitable de se moquer….

  13. Hyle dit :

    Pourrait-on m’expliquer en quoi l’acier pré-nucléaire serait de meilleure qualité ? Ce qui permettrait de mieux comprendre l’enjeu de récupérer ce type de ferraille.

  14. Roland Desparte dit :

    Comme c’est une question récurrente, rapport à la qualité de l’acier avant les explosions nucléaires, il vous est possible de consulter Wikipedia, sur le thème « low-background steel », …
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Low-background_steel

  15. JK dit :

    je suppose que le Protée est encore à l’abri de ces « pilleurs  » .

  16. Tatarinov BESSON dit :

    Cit :[ Exploiter, mettre en valeur, ce n’est pas piller.
    C’est une juste rétribution de la prise de risque et de l’effort consentis.]

    Ah ????
    J’espère que si vous vous le procurez , vous aurez le courage de lire ce livre jusqu’au bout ! Prévoyez toutefois un récipient prés de vous et évitez de le lire après un repas . C’est  » Le jardin des supplices  » mais en version reportage , pas roman .
    https://www.lesbonscaracteres.com/livre/indochine-sos

    Heureusement quand même que de tels propos se limitent à la blogosphère et pas aux diplomates !..

    Quand aux pseudos j’utilise ceux que je veux et je n’ai pas besoin d’un maître des élégances ou d’un directeur de moraline pour savoir celui que je peux utiliser . ;0)
    En l’occurrence c’est ce livre de ma jeunesse qui m’ a inspiré :
    https://www.livredepoche.com/livre/les-aventures-du-capitaine-hatteras-9782253240341

    https://www.youtube.com/watch?v=GcaVjlvMgQs