Faut-il doter les fantassins de fusils de chasse pour abattre les drones FPV ?

Récemment, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], le général Pierre Schill, a estimé que l’usage généralisé de drones commerciaux de type FPV [First Person View – Vue à première personne] dotés d’une charge militaire, comme c’est le cas en Ukraine, ne durerait pas.

« C’est un instantané dans le temps. […] Aujourd’hui, l’épée – c’est-à-dire ces drones aériens – est puissante, plus puissante que le bouclier. Mais le bouclier va s’améliorer », a-t-il en effet affirmé lors d’un entretien accordé à Defense News.

En attendant, ces drones FPV seraient responsables de 80 % des destructions de blindés sur la ligne de front. Ayant une portée pouvant être trois fois supérieures à celle d’un missile antichar « classique », ces engins peuvent aisément suivre leurs cibles avant de les frapper à l’endroit où elles sont les plus vulnérables.

Pour le moment, les parades contre les drones FPV sont essentiellement technologiques dans la mesure où elles reposent sur des capacités de guerre électronique. Pour neutraliser un tel appareil, l’idée est de brouiller son système de navigation et/ou de couper la liaison avec son opérateur.

Cependant, un moyen plus « rustique » peut être mis en œuvre : le fusil de chasse, les plombs d’une cartouche de chevrotine pouvant être suffisants pour déstabiliser un drone FPV et le rendre inefficace. D’ailleurs, en avril dernier, il a été rapporté que l’armée ukrainienne venait de commander de telles armes – en l’occurrence des Escort BTS12 – auprès de l’armurier turc Hatsan.

L’Escort BTS12 est un fusil de chasse semi-automatique qui tire des cartouches de calibre 12 contenant de la grenaille de plomb [chevrotine]. En configuration « bullpup », cette arme est relativement courte, ce qui fait qu’elle peut éventuellement être utilisée par les équipages de véhicules blindés.

En France, le fusil de chasse fait aussi partie des moyens de lutte antidrone [LAD]. Ainsi, et l’information était passée un peu inaperçue quand elle fut publiée en juin 2023 à l’occasion de la première édition de l’exercice LADA Day, les fusiliers marins disposent de « fusils à pompe approvisionnés en munitions ALDA » pour abattre les drones aériens. Et cela en complément de leurs fusils BADA [brouilleur anti-drone autonome].

Un an plus tôt, le PDG de l’entreprise Humbert CTTS s’était félicité de la notification par le ministère des Armées d’un contrat de 4,5 millions d’euros pour la fourniture de fusils à pompe Benelli Supernova Tactical de calibre 12, en trois versions différentes [canon 18,5 pouces Tactical, canon 14 pouces Tactical et canon 28 pouces Anti-drone].

Cela étant, le fusil de chasse a le défaut d’avoir une portée très limitée [50 mètres en moyenne, voire un peu plus pour certains modèles], ce qui en fait une arme de dernier recours, sachant que les drones FPV peuvent voler à une altitude d’environ 120 mètres, à une vitesse maximale comprise entre 140 et 160 km/h.

En tout cas, l’armée ukrainienne est convaincue de l’utilité de telles armes. « L’industrie militaire russe ne se développe pas en jours, mais en heures, leurs drones ont des fréquences différentes, qui changent également à la volée, si bien que, souvent, les dispositifs de guerre électronique ne peuvent pas les neutraliser. Aussi, l’ancienne méthode fiable pour abattre une cible volante demeure », a fait valoir l’un de ses officiers.

Photo : 1 – Fusil à pompe tactique SuperNova – Benelli / 2 – Marine nationale

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

100 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    « Ainsi, et l’information était passée un peu inaperçue quand elle fut publiée en juin 2023 à l’occasion de la première édition de l’exercice LADA Day, les fusiliers marins disposent de « fusils à pompe approvisionnés en munitions ALDA » pour abattre les drones aériens. »
    Bien.

    Clash Report@clashreport
    Russian soldier shoots down a drone with a shotgun.

    Note that he has a radio sensor/warning device for drone detection.
    https://x.com/clashreport/status/1806447071144071522

    —> « Shotgun Trick Shots | Dude Perfect »
    https://www.youtube.com/watch?v=dFLj3DeKT-E

  2. Prof de physique dit :

    Je trouve que ce fusil turc, escort BTS 12 a une furieuse ressemblance avec notre FAMAS.
    Simple convergence de forme ?
    https://hatsan.com.tr/?product=escort-bts12

    • tschok dit :

      Changez la couleur et l’impression de ressemblance s’atténue fortement.

      Mettez-le en finition bronze par exemple.

  3. Mexpo2 dit :

    Intéressante déclaration d’un secrétaire particulier de Poutine, qu’on ne peut guère accuser d’être un valet du Zelensky, ni payé par l’OTAN  » Le sexe de Vladimir ne fait pas plus de 5cm, etc…… »
    Voilà donc une déclaration d’une personne de terrain et « aux premières loges » , si l’on peut dire : il a donc toute autorité pour parler et ses propos doivent être pris au sérieux. J’espère que les trolls habituels de ce site en prennent bonne note ..

    C’est une belle journée.

  4. Tito dit :

    on utilise des Benelli depuis 2015 pour la LAD… couplé au brouilleur avec des résultats diverses..
    selon l’habilité du tireur et du type de drone ainsi que la munition tirée.

  5. Félix GARCIA dit :

    « Eurosatory 2024 : la roquette antidrones, une première mondiale dévoilée par Thales »
    https://www.forcesoperations.com/eurosatory-2024-la-roquette-antidrones-une-premiere-mondiale-devoilee-par-thales/
    —> « EM&E new naval rocket launcher and Thales new counter drone rocket »
    https://www.youtube.com/watch?v=3InriCvZFx8
    (vers 2:43 / 5:06)

    • HMX dit :

      @Felix GARCIA
      Une munition qui a toutes les chances de trouver sa place sur le LMP de Naval Group. Outre les drones UAV qui constituent sa cible principale, on peut supposer que cette roquette disposera logiquement d’une intéressante capacité d’interception de missiles à vol rasant, ainsi que d’une une capacité à neutraliser des drones/embarcations de surface.

      Cette roquette est également appelée à être intégrée sur des véhicules et systèmes antiaériens terrestres, en complément des missiles.

  6. Biffin ≠ deux fois fin dit :

    En général, l’importance d’avoir un fusil à pompe dans certaines situations est souvent sous-estimé.
    https://www.forcesoperations.com/de-nouveaux-fusils-a-pompe-pour-larmee-de-terre/

  7. benoit dit :

    pas si simple que ce qu en le general
    les ruSSes et les Ukrainiens ne sont pas des idiots les drones actuellement n ont pas de parade toute prête.

    brouillage ?

    drone anti drone ?

    autre ?

    si le tir au pigeon était si évident alors à se saurait…

    puis du 5.56 serait tout aussi efficace qu une chevrotine.

    non les drones quand tu les vois c est trop tard…

    ils sont quasi silencieux. très difficile à repérer visuellement…. et pas cher.

    pour le brouillage facile à dire mais pour les drones ils utilisent des signaux analogiques….

    • PK dit :

      « puis du 5.56 serait tout aussi efficace qu une chevrotine. »

      Putain, on a un bon là…

      • tschok dit :

        C’est pas si idiot que ça, si on veut aller au-delà de 50 m.

        Bon, la limite, c’est que le 5,56 a du mal à remonter la pente (Cf retex Afghanistan). Donc, pas adapté pour le tir sur des cibles en hauteur, comme les drones.

        Et si on veut faire du tir de saturation, faut un truc genre minimi, sauf que ça veut dire épauler une arme de 7 à 8 kg. Pas vraiment commode.

  8. vrai_chasseur dit :

    Les ESDA de l’armée de l’air avaient été précurseurs
    http://archives.defense.gouv.fr/operations/monde/grand-levant/chammal/breves/chammal-lutte-anti-drone-sur-la-base-aerienne-projetee-en-jordanie.html
    (le brouilleur a été amélioré depuis 2018 mais reste toujours le fusil de chasse)

  9. Rakam dit :

    Je possède un calibre 12 juxtaposé il tire du gros sel…ça peut aider…

  10. Kamelot dit :

    Un bon coup de 12 vaut mieux que rien et il est redoutable en combat rapproché. Ce n’est pas une découverte pour l’AAE. De là à assurer la sécurité d’une colonne blindée contre les « drones », je n’irai pas jusque là…

  11. Kamelot dit :

    Pour raccourcir une arme à feux il n’y a pas 36 solutions. Les Turcs n’allait pas réinventer l’eau chaude…

  12. Alfred dit :

    Si on se référe aux données énoncées, un tireur diposera pour un drone volant à 140km/h de moins de 50×3600/140000 = 1,3 s pour l’abattre a partir du moment où il sera à portée de tir. Il va falloir s’entrainer au ball-trap

    • Roberto dit :

      Vous comprenez bien que l’on parle de vitesse maximale en ligne droite. Les drones sont pilotés. L’opérateur doit toucher sa cible, donc la viser avec application. Toutes les vidéos disponibles sur le net montre des drones évoluant à des vitesses bien inférieures à celles annoncées.
      Il est aussi très facile d’abattre un drone qui vous fonce directement dessus. Beaucoup plus facile que le ball-trap.

      • Alfred dit :

        Je vous remercie. Ma vue baissant avec l’âge, je vais tirer des drones. L’ennui, c’est que c’est plus onéreux que de tirer des plateaux paraît-il

  13. Stakhan Vada dit :

    En toute logique, la meilleure arme anti drone c’est… le drone lui même. Il convient de faire évoluer le concept à l’étape d’après c’est à dire de passer du drone de bombardement actuel au drone de chasse anti drone.

    • Boxus1 dit :

      déjà d’application par les Ukrainiens. vidéos disponibles (la dernière que j’ai vu, un fpv shootait un lancet. En revanche, je ne crois pas qu’il ait une configuration particulière air-air.

  14. Sempre en Davant dit :

    En métropole il faudrait s’arrêter sur la question billes d’acier et zones humides.
    Si l’on peut se réjouir que l’époque des ball-trap au dessus des fleuves étang etc avec des cartouches au plomb soit révolue il faudrait vérifier la différence de portée et d’effets entre « acier » et plomb.

    Comme toujours la longueur de la douille fait la munition.
    Même si les fusils à pompe ou semi automatique sont en 12/76 les cartouches de 12/70 ou 12/67 pouvant être chambrées et tirées.
    C’est donc une charge de 36g qui sera employée.
    Pas sûr que ce soit de la chevrotine pour autant en raison de la dispersion à 40-50 des cartouches à 6 ou 9 grains. D’ailleurs existe t’il toujours des chevrotines chaînées ? Les chasseurs réquisitionnés pour les battues administratives que j’ai connu n’aimaient pas cela…

    Donc, et le calibre 10/89 avec 60 g de projectiles ?
    https://blog.airetnature.fr/calibre-10-a-quoi-bon/ (il y a plusieurs cal 10 et j’ai oublié le 12/89 mea culpa)
    Quelle taille de « plombs »?
    Et pas forcément une solution unique pour les défenses de zone, les combattants débarqués et les équipages.

    Enfin les équipages qui ont été surpris par un drone porte grenade avec les trappes ouvertes devraient appartenir à l’histoire.
    Mais cela montre que la détection sonore avec triangulation via les capteurs de plusieurs engins (et les procédés de leurrage forcément) n’ont pas dit leur dernier mot.

    Pas les mêmes besoins pour une centrale que pour une patrouille ou un équipage.
    N’oublions pas les 40mm… Sainte Logistique priez pour nous !

    • Sempre en Davant dit :

      Une évidence : un FPV comporte une caméra. Donc ça peut s’aveugler.
      Quel que soit le moyen (des lampes très puissantes, des stroboscopes, des lasers, ou un miroir de détresse… Le four solaire de Font Romeu) il est possible de nuire au fonctionnement de la caméra ou de l’opérateur. Gagner du temps pour lui plomber les dents…

  15. Pierre Legoux dit :

    pourquoi pas des calibres plus puissant style 10 ou même 8 la charge de plomb est bien plus importante ,donc une surface plus conséquente ! plus de chance de l’abattre le sacré drone

  16. Bruno dit :

    Je dirais que c’est inutile, les vidéos ukrainiennes montrent que lorsque le fantassin aperçoit le drone, il est déjà trop tard.

    • dolgan dit :

      vous avez du rater beaucoup de vidéos.

      Le retex dira ce qu il en est.

      A vovschansk, plusieurs unités comportaient au moins un opérateur fusil a pompe (en arme secondaire je crois)

  17. Tannenberg dit :

    On devrait entraîner les opérateurs au ball-trap, et acheter une arme qui arrose un peu plus pour maximiser les chances de toucher sur une fenêtre de tir qui n’est généralement pas très large, genre jackhammer, non?

  18. Zaratoustra dit :

    Comme quoi, rien ne vaut un bon vieux coup de 12 !

  19. jl dit :

    il y a quelque temps j’avais émis cette idée concernant la protection des blindés et du 30mm contre les drones !!! il ne faut pas oublier que tout ce qui est lancé ou tiré en l air retombe quelque part ou sur quelqu’un . contre les drones type DJI ou contre tous ce qui est bipède, un barrage de plombs suffit . Concernant le calibre j’aurai bien une idée qui n’est que ce quel est , ex : une automatique avec des munitions de type calibre 12 ou 10 . Je sais cela parait ridicule , mais j’ai déjà utilisé de la Remington Nitro-Magnum la gerbe à 50m tient largement dans une C50 donc imaginez un système automatique tirant des rafales de Calibre 12 le mur de projectiles que cela ferait !!! sans compter sur la diversité des munitions aussi bien en prix, en projectiles ( Buckshot 00, 000, Sauvestre etc …) en plus des évolutions dans les projectiles . Nous pouvons imaginer des projectiles guidés , mini charge-creuse , flechettes en titane , mini grenades , c’est infini à la vu des volumes dispo pour ces cartouches .

  20. Wrecker47 dit :

    Les drones armés avec des grenades ou des roquettes type LRAC sont effectivement un des dangers les plus importants de cette guerre moderne .(En plus des armes anti-chars.)
    Le guet aérien reste le seul moyen-clé pour identifier le danger: ce qui implique dans tous les cas une trappe ouverte à cet effet pour l’observateur .
    Un guetteur aérien par char est possible ;mais impensable vu le danger et la petite taille des drones actuels surtout s’il, arrive « dans le soleil »…Sans parler des Snippers !
    Si des rétroviseurs permettaient jadis aux avions de ne pas se faire surprendre ,il n’en est pas de même pour un équipage de chars .La création d’un appareil de détection aérien s’impose en particulier de nuit pour les drones dotés d’IL .Penser à coupler à cet appareil une mitrailleuse automatique tirant des munitions de chasse n’est pas impensable ,mais certainement coûteux !
    Le temps de découverte ,d’alerte ,et d’ouverture automatique du feu permettrait peut-être de ne plus se transformer en » cercueils collectifs » !

    • dolgan dit :

      non, il existe toute une palette de système de détection des drones reposant sur diverses technologies. acoustique, optronique, radar, ew

  21. YA-K dit :

    opter pour l’optique SMARTSHOOTER (déjà retenue par UK, Allemagne, …) pour pouvoir engager à au moins 200m un drone. Largement plus que les 50m d’un fusil à pompe.

    • dolgan dit :

      cela a fait l objet d un test grandeur nature par nos TE. C est moyen efficace apparemment.

  22. Hecate_cable dit :

    évidemment qu’ils faut les équiper.
    peut-être pas un par soldats, mais au moins 3 par groupe c’est pas déconnant

  23. Auguste dit :

    Et entrainer des faucons,ce ne serait pas plus efficace qu’un fusil de chasse à courte portée?

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Auguste « Et entrainer des faucons » Cela a déjà été testé avec du plus « gros » encore mais j’ignore si l’efficacité a été prouvée d’une part et si des « associations » de protection animales n’y ont pas mis leur « grain de sel » d’autre part!
      https://www.youtube.com/watch?v=vsVnOEKo2dY

      • Charognard dit :

        @ Pascal (l’autre)
        Cela a été testé sur les quadrirotor à 50 euros de DJI et effectivement cela peut faire tomber le drone, mais le rapace peut se blesser les pattes.
        Donc autant les garder pour le péril aviaire.

  24. Belzebuth dit :

    Cela faisait longtemps que l’on attendait plutôt ceci pour anti-drone :
    https://www.forcesoperations.com/eurosatory-2024-cerbair-lance-le-chimera-200-et-met-la-lutte-antidrones-en-mouvement/

  25. Alfred dit :

    Il faudrait déjà pour faire du tir automatique remanier entièrement l’etui de la cartouche pour qu’il puisse etre sorti de la chambre par un extracteur et ne provoque pas les mêmes problèmes de chargement que les anciennes cartouches a bourrelet. Ensuite, du fait de la présence de bourre et de plusieurs projectiles au lieu d’un seul qui assure une bonne étanchéité pendant son deplacement a l’interieur du canon il est vraisemblable que l’arme ne puisse fonctionner par emprunt des gaz, mais plutôt par court recul du canon ou par deplacement d’une masse percutante. Ce qui donnerait une arme encombrante, lourde et/ou instable, pas tres compatible avec du tir instinctif.

  26. Pascal, (l'autre) dit :

    En voilà un qui pourrait donner des conseils! Certes c’était un drone « public » et le calibre du 22 long rifle mais quand même!
    https://www.tf1info.fr/justice-faits-divers/affaire-du-petit-gregory-un-drone-loue-par-netflix-abattu-par-le-proprietaire-de-l-ancienne-maison-des-parents-villemin-2094158.html

  27. Thierry le plus ancien dit :

    la portée d’un fusil de chasse à canon lisse peut aller jusqu’à 100 mètres sans problème, voir davantage avec des munitions plus forte.

    https://huntingheart.com/fr/a-quelle-distance-un-fusil-peut-il-tirer/#The_Shooting_Range_of_Shotguns_with_Different_Gauges

    Le fusil de chasse est tout à fait adapté contre les drones, ainsi que les armes automatique qui tirent en rafale, car grèle de plomb ou d’ogive chemisé de cuivre c’est du pareil au même.
    Mais peut-être que maitriser un tir en Rafale est plus difficile qu’un tir d’une cartouche de chevrotine, dans ce cas le fusil de chasse est le meilleur outil.

    ON NOTERA QUE LES DRONES CIVILS SONT EN ATTAQUE BIEN PLUS DANGEREUX QUE LES FUSILS DE CHASSE ET QU’ILS SONT EN VENTE LIBRE EUX…. LEGISLATION DEBILE ET INEFFICACE, TOUJOURS UNE GUERRE DE RETARD.

    Même les terroristes savent se servir de drones explosif désormais, plus besoin de fusils…

    • dolgan dit :

      merci de m indiquer ou je peut acheter un drone civil équipé d une tete de rpg.

      C est pour offrir.

      • 3e groupe dit :

        Je peux.
        Tu peux.
        Il/elle/on peut.

      • Thierry le plus ancien dit :

        vous trouverez le drone civil dispo n’importe ou, pour la charge explosive, n’importe qui peut fabriquer un truc artisanal à base de fusée d’artifices, ou tout simplement d’une bouteille en plastique rempli d’essence façon cocktail molotov qui va s’enflammer quand le drone kamikaze percutera la cible.

        Trop facile même pour un gamin de 13 ans… ça valait vachement le coup d’interdire aux adultes la possession d’un fusil à pompe, manquerait plus qu’ils réussissent à détruire le drone avant d’être atteint…

        Mais ceux qui ont décidés de cette législation auront eux aussi chaud aux fesses quand le ciel leur tombera sur la tête, y’a pas d’exemption… ils reviendront mais un peu tard chialer leur mère d’avoir été trop con, on a déjà vu ça avec le Covid qui a dévoré tout cru plus d’un freluquet ayant approuvé la fermeture des lits d’hôpitaux et du destockage des masques de protection. Y sont plus là pour voter Macron et ça se voit…

    • Fopakrié dit :

      Pas la peine de hurler.

    • Avekoucenzeh dit :

      Pour dire « et même », l’adverbe « voire » convient parfaitement, mais pas le verbe « voir ».

      Jusqu’à 100 mètres sans problème, voire davantage.

  28. Fastmike dit :

    Les drones voler à une altitude de 120m? Ils respectent la législation Française en zone de guerre??? Ils peuvent monter à plusieurs centaines de mètres si ils le désirent, même si la précision de largage peut s’en ressentir.

  29. weingarten dit :

    Il existait des « canardières  » qui avaient des portées utiles de l’ordre de 80mètres en 12 ga et il existe le Spas 12 que j’ai vu porté par des gendarmes alors lire les tests,chez nous les sangliers sont abattus quasiment au vol vu l’épaissir du maquis le temps de tir entre la visualisation de la bête courant et sa disparition est de l’ordre de deux a trois secondes et la distance n’éxède souvent pas 20 mètres

    • dolgan dit :

      vous tirez les sanglier aux plombs?

      • PK dit :

        Techniquement, la chevrotine, c’est du plomb… Ça ne disperse que du gros plombs, parfois liés en paquets pour augmenter l’efficacité (et surtout éviter trop de dispersion).

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Weingarten « et il existe le Spas 12 que j’ai vu porté par des gendarmes  » Concernant le Franchi S.P.A.S.-12 il a été en dotation dans le G.I.G.N. mais comme indiqué dans le lien ci-dessous il était desservi par sa complexité (d’où probablement des problèmes de fiabilité, c’est « brouillon » et surtout stressant une arme qui s’enraye en pleine « action »!), son encombrement et son coût d’acquisition. Pas sur qu’il soit encore en dotation. A noter que la photo illustrant la présentation sermble être un Benelli M3 Super 90 nettement plus apprécié par plusieurs forces de police dans le monde!
      S.P.A.S.12 Franchi
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Franchi_SPAS_12
      Le M3 Super 90 Benelli
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Benelli_M3_Super_90

  30. civis17 dit :

    Faudra inscrire les pioupiou dans un club de tir ou une ACA avec permis de chasser validé sinon pas de fusil de chasse pour le tir aux pigeons .

  31. Raskolnik dit :

    Parce que du côté de l’OTAN Tout est vérifiable bien sûr : la fiole d’anthrax brandie par Colin Powell au conseil de sécurité de l’onu, les couveuses débranchées de Koweït City , le massacre de Racak au Kosovo, la destruction du Nord stream par les méchants russes, le bombardement de la centrale de Zaporoje par les Russes qui l’occupent pourtant…Vous me faites rire les trolls de Washington

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Raskolnik Quel est le rapport avec la choucroute royale monsieur le « diplomé »?

    • Ménage de printemps dit :

      Ah, on dirait que Monsieur Lagneau en a oublié un peu quand il a passé la balayette.

  32. Francoisb17@hotmail.fr dit :

    On trouve sur YouTube des vidéos de soldats américains dotés de fusils de chasse et formés au tir au pigeons et entraînés sur des drones. Un tir couplé à des moyens canons et guerre électronique. Le 12 n’est peut-être pas la panacée mais utile dans un arsenal diversifié.

  33. Bob dit :

    Le CEMAT pense que la cuirasse sera plus forte que l’épée. Une bonne raison d’être en retard dans la guerre des UAV.
    La guerre électronique ne semble pas une bonne réponse sachant la multiplicité de fréquence qui empêche aussi aussi les UAV amis d’intervenir. Dommage.
    Il est question aussi de rockets à guidage laser, à voir si cela est pertinent sans radar. Les froggys ont mis en place le VAB avec un canon de 40 mm avec munitions « airbust » de RM, cela me parait bien même si les munitions sont sensibles au vent comme les UAV. Et vaut mieux une chevrotine qu’un fusil nerod de brêle.

  34. Alain d dit :

    Un sniper-chasseur pour chaque véhicule?
    Pour les transports de fantassins, solution simple, mais moins pour d’autres, augmenter la capacité des cabines, CAESAR, SAMP/T, futurs lance-roquettes ou lance-missiles?
    Ou alors automatiquement un véhicule binome (pilote + sniper-chasseur), quad, moto, petit VL, pour accompagner les plus gros?
    https://t.me/Ronins44_65/267

  35. Thaurac dit :

    Faudrait il pas au contraire un canon long full choke pour la portée..