Le général Pascal Ianni a été confirmé à la tête du nouveau Commandement pour l’Afrique

Diminution « visible » de la présence militaire française en Afrique, mise en place d’un « nouveau modèle de partenariat » pour faire monter en puissance les forces africaines, cogestion des bases avec les pays d’accueil… Telles sont les grandes lignes de la « Stratégie pour l’Afrique », dévoilée par la président Macron en février 2023.

Depuis, suite au putsch survenu à Niamey, le Niger a pris ces intentions au pied de la lettre, les forces françaises ayant été priées de plier bagage par la junte désormais au pouvoir… Ce qui fait que la France ne peut compter que sur le Tchad pour maintenir une présence militaire dans la bande sahélo-saharienne [BSS].

D’où l’importance de la base aérienne projetée [BAP] de N’Djamena, qui, rappelle le Centre d’études stratégiques aérospatiales [CESA] de l’armée de l’Air & de l’Espace dans le dernier numéro de sa revue « Carnets de vols », est le « point d’appui stratégique pour les opérations françaises en Afrique centrale et de l’ouest » ainsi qu’un « outil de combat, interarmées, versatile, à long rayon d’action » et une « base logistique autonome et capable de soutenir une montée en puissance importante et variée ».

Et le CESA d’ajouter que le « foncier autorisé par le gouvernement tchadien offre des capacités d’évolution importantes, l’accord domanial en vigueur se terminant en 2033 ». En outre, souligne-t-il, le « territoire tchadien permet le maintien de savoir-faire opérationnels spécifiques pour être prêt à intervenir à tout moment ».

Au moment des annonces de M. Macron, les forces françaises au Sahel mettaient déjà en œuvre un partenariat opérationnel avec l’armée tchadienne. Même chose pour la « cogestion » des emprises militaires, la BAP de N’Djamena étant implantée sur la base aérienne tchadienne « Sergent-chef Adji Kosseï ». Mais il s’agit d’aller plus loin, leurs effectifs devant être réduits de deux tiers, si l’on en croit les plans en cours de finalisation.

Selon plusieurs sources concordantes, excepté le cas de Djibouti, qui relève de la stratégie pour l’Indo-Pacifique, il est aussi question de ne conserver qu’une centaine de postes au Gabon [contre 350 actuellement], en Côte d’Ivoire [contre 600] et au Sénégal [contre 350]. En clair, le format des forces françaises en Afrique serait équivalent à celui d’un gros bataillon… Et cela alors que, dans le même temps, la Russie ne cesse d’étendre son influence sur le continent.

Sur ce point, lors d’une audition parlementaire, le chef d’état-major des armées [CEMA], le général Thierry Burkhard, a expliqué que la réduction de cette présence militaire en Afrique ne remettrait pas en cause la capacité à recueillir du renseignement et à « exercer une influence dans le domaine de la lutte informationnelle ». En outre, il s’agira aussi de garder la capacité à remonter rapidement en puissance en cas de besoin, d’autant plus que la France est encore liée à plusieurs pays africains par des accords de défense.

Cette réorganisation va reposer sur un « Commandement pour l’Afrique » [CDT Afrique], dont la création a été actée par un arrêté publié le 10 avril dernier.

« Le Commandement pour l’Afrique est un état-major opérationnel du niveau opératif, organisme interarmées relevant du chef d’état-major des armées. Dédié aux opérations en Afrique il est chargé, sur sa zone de responsabilité, de la préparation et de la conduite des opérations ou engagements opérationnels interarmées dans l’ensemble des milieux et des champs matériels ou immatériels. […] Il est subordonné au Centre de planification et de conduite des opérations [CPCO] en tant que contrôleur opérationnel », précise cet arrêté.

Ce CDT Afrique sera dirigé « par un officier général assisté d’un officier général commandant en second, qui le supplée en cas d’absence ou d’empêchement », poursuit-il.

Ces derniers jours, certaines sources ont indiqué que le général Pascal Ianni était pressenti pour prendre les rênes de ce nouveau commandement. Ce qui a été confirmé lors du Conseil des ministres du 26 juin.

Saint-cyrien [promotion 1992-95 « Capitaine Stéphane »] et ancien chef de corps du 2e Régiment d’Infanterie de Marine [RIMa], le général Ianni est actuellement affecté au pôle « prospective et stratégie militaire » de l’EMA.

Particulièrement au fait de la lutte informationnelle menée par la Russie contre la France en Afrique [il était porte-parole de l’EMA au moment de l’affaire de Gossi et il a fait plusieurs interventions sur ce thème, ndlr], le général Ianni prendra ses nouvelles fonctions à compter du 1er août.

Photo : Le général Pascal Ianni, quand il était porte-parole de l’EMA [avec les galons de colonel]

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

58 contributions

  1. Naoned46 dit :

    si je comprends bien deux généraux pour superviser un bataillon au total sur place et sans doute une flopée de secrétaires et d’analystes pour traiter le renseignements et les partenariats

    • rainbowknight dit :

      Vous oubliez sciemment de mentionner une autre officine qui se propose de surveiller les barbus qui partouzent ou autrement dit les barbouzes……
      Dans le marigot … les crocos.

  2. astracity dit :

    la vidéo est super intéressante, le raisonnement est bien, mais elle date de 2 ans et on n’a pas l’impression que quoique ce soit ait changé. Les militaires ont conscience de ce qui se passe,ils ont des solutions à proposer, un cerveau (bien fait en ce qui concerne ce monsieur), des mains et des outils pour agir, mais on continue a se faire tailler…
    quid ?

  3. j K dit :

    y a t il encore quelque chose à gouverner en Afrique ?

  4. Kardaillac dit :

    Il va commander quoi ? La base de Djibouti d’un côté avec de l’autre, les 300 permanents de la base résiduelle du Golfe de Guinée ?
    Nous avons un don pour empiler partout des fromages !

    • Fromager débutant dit :

      …empiler des fromages… je connaissais pas cette expression… c’est comme le mille-feuille..!.?

  5. R2D2 dit :

    le dernier qui part éteint les lumieres.

  6. VinceToto dit :

    Cela calquera mieux avec cette organisation:
    https://www.defense.gov/About/combatant-commands/

  7. Un civil dit :

    je ne suis pas un spécialiste, et je ne connais pas k’ Afrique, mais il me semble qu’ en matière d’ influence les  » diplomates » , » attachés culturel  » ou agent d’influence son plus efficace qu’ une garnison française clairement affichée
    il faut sans doute ce faire plus discret et faire comme les autres, ne plus influé sur les potentiels locaux, mais sur leur opinion publique, à être trop visible et à soutenir des gens douteux nous sommes devenus des cibles, il faut peut-être ce faire discret quelques temps et utilisé les mêmes méthodes que nos compétiteurs

  8. PHILIPPE dit :

    rions un peu :
    en résumé un porte-parole bientôt sous l’arbre à palabres ?!!!

    • Franz dit :

      S’il est respecté, écouté, et que son avis est pris en compte par les autorités locales, pourquoi pas ?

  9. aleksandar dit :

    Cela m’intéresse comme affectation de fin de carrière.
    Si on pouvait délocaliser le truc à Toulon, Perpignan ou Bayonne, ce serait parfait.
    Que de belles missions de contrôle tout frais payé a venir.
    Comme a Beyrouth, au Cap Vert, a Djibouti, a la Réunion ou Nouméa.
    En évitant les mission d’inspection à Papeete, trop loin, trop d’heures d’avion, on n’a pas le temps d’inspecter correctement la piscine de l’hôtel.
    Et les îles Kerguelen.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Quand on lit vos contributions comme affectation de fin de carrière vous devriez envisager le……………Donbass, vous feriez……………………….merveille!

      • aleksandar dit :

        Merci pour cette intéressante contribution au débat, basée sur des arguments solides, et qui démontre de votre part une capacité d’analyse hors du commun.

        PS: La Russie a gagné cette guerre le jour ou elle a commencé.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Merci pour cette intéressante contribution au débat, basée sur des arguments solides, et qui démontre de votre part une capacité d’analyse hors du commun. » Je ne fais que rendre hommage à un commentaire de « haute volée » dont vous êtes……………coutumier!
          « La Russie a gagné cette guerre le jour ou elle a commencé. » Un « expert » comme vous………cela ne peut être que « vrai », enfin le tout c’est d’y croire nessspas?

          • Pasmoilcendar dit :

            « enfin le tout c’est d’y croire nessspas? »
            Et de ne surtout pas donner de date de fin.

          • aleksandar dit :

            Cela n’a rien d’une croyance, juste le résultat d’une analyse des forces en présence.
            D’ailleurs votre ami Zelinsky commence à chanter une autre chanson et à parler de négociations pour mettre fin a la guerre.
            Avec deux ans et 400 000 morts de retard.

        • Dupont & Dupond dit :

          Nous dirions même plus : la Russie a commencé cette guerre le jour où elle l’a commencée.

    • tschok dit :

      Je connaissais un type qui est parti inspecter un stock d’engrais dans les docks de Beyrouth et, bizarrement, je n’ai plus de nouvelles. Il s’est littéralement… euh… volatilisé.

      Ah! l’Orient et ses mystères…

      • Raoul et les Volfoni dit :

        Je pense avoir des infos… il a fini dispersé façon puzzle…

  10. Alfred dit :

    Avec un accord domanial expirant en 2033, les nouvelles infrastructures seront achevées pile poil pour etre livrées à ceux qui remplaceront la France. Non ?

  11. Jean-Charles Garet dit :

    Combien de soldats Français tués au Tchad depuis 1960 ?

  12. TIIT dit :

    Encore un commandement mais sans unité.

    • Franz dit :

      Ce n’est pas un poste de commandement mais de diplomatie, de relations, avec en plus la responsabilité de la collecte de renseignement et de sa qualité (et un premier niveau d’analyse à transmettre à Paris).

      • aleksandar dit :

        Les militaires ne sont pas des diplomates.
        Chacun son métier et les vaches seront bien gardées.
        Concernant le renseignement, cela fonctionne déjà et plutôt bien.
        Cette structure est complètement inutile.
        Elle est même contre productive vis a vis des pays africains a cause de son coté « nostalgie du colonialisme ».

        • Franz dit :

          Sauf que la diplomatie c’est compliqué, et qu’en général, plusieurs réseaux complémentaires ne nuisent pas.

      • VinceToto dit :

        Cela ferait doublon avec https://www.opensocietyfoundations.org/, entre autres, mais les moyens, dont de renseignement et d’analyse, en moins.
        Probablement juste des postes de propagande interne en plus pour que les militaires français restent dans leur bulle « C’est la faute aux Russes, pas à des stratégies et politiques complètement stupides. ».
        Les Russes ont pris la place « Européens » en Afrique car la France et d’autres ont décidés d’être les serviteurs des bas-fonds de Babylone plutôt que simplement juste français ou européens en Afrique. C’est aussi simple que cela.

  13. vrai_chasseur dit :

    Le président algérien dit de plus en plus clairement qu’il n’aime pas l’Africa Corps russe et la relation de ce groupe paramilitaire avec, entre autres, le Mali.
    http://www.slate.fr/story/267038/presence-groupe-paramilitaire-wagner-afrique-algerie-menace-diplomatie-russie-niger-mali-libye-soudan-geopolitique
    Sa relation avec la junte malienne est à couteaux tirés, au point que la diplomatie russe, qui voit Alger comme un allié, a proposé de jouer les intermédiaires, sans succès pour le moment.

    Du grain à moudre pour ce général nouvellement nommé mais qui connaît bien le terrain.

    • VinceToto dit :

      Des histoires de « slate.fr » comme source d’info en Afrique?
      « Slate.fr est détenu par :
      Cattlyea Finance, groupe familial d’Ariane de Rothschild (90,21%)
      ses fondateurs et ses cadres » sources: Slate.fr
      Vous démarrez très fort sur le plan diplomatie et influence en Afrique.
      Si vous pouviez éviter d’appeler « Bigeard » la mission diplomatique en Algérie, ce serait sympa. Déjà que le concept de « Commandement français de l’Afrique » c’est pas gagné au niveau diplomatique. Merci d’avance.

      • Trollala dit :

        « Slate.fr est détenu par : Cattlyea Finance, groupe familial d’Ariane de Rothschild (90,21%) »
        Et alors ?

  14. dambrugeac dit :

    Liquidation à tous les étages ! Le transfert est en cours en métropole tous les jours plus important. Sa tâche pourrait être de créer un musée de nos actions de 1830 à 2024… Solde pour fin de mission. Opération Macron.

  15. Thierry le plus ancien dit :

    Encore un poste placard avec une coquille vide à gérer sur son bureau.

    Comme elle est loin l’époque ou Paris défendait le Tchad contre Kadhafi, cette colonne blindé de mercenaires libyens anéanti par un raid d’avions Jaguar et la France était effectivement un sauveur populaire, mais depuis bien des choses ont changé et pas en mieux, j’en veux pour preuve la tente de Kadhafi planté à l’Elysée sous Sarkozy, de sombre magouille de financement de campagne politique et de tentative de vendre des Rafales à Kadhafi, qui bien entendu s’en serait servit contre le Tchad. Tout cela aura tourné vinaigre et kadhafi dessoudé par son nouveau copain de toujours…

    Ainsi on ne peut pas dire que la relation entre macron et le Tchad soit sous les meilleurs hospices, mais plutôt à l’hospice en soin intensif et en état de mort cérébral. Macron n’aura qu’à être lui même pour que ça finisse aussi mal que pour les autres pays alentour, il ira se la péter une fois de plus avec un short colonial et des chaussures en croco sous la clim des grands zotels ninternationaux, l’arrogance c’est la cerise sur le gateux, euh… le gâteau ! et si en plus il aura le RN dans ses bagages, là ça sera la descente de lit d’ortis en couronne d’épine ! le pas sage de la flamme pas olympique du tout qui va tout cramer sur son passage !
    On n’a pas fini de se marrer ! y’a encore des épisodes croustillant à diffuser !

    • Gargl dit :

      Vous faites un concours de vannes pourries avec Speedbird ?

    • Scionnère Dick dit :

      « là ça sera la descente de lit d’ortis (sic) en couronne d’épine ! »

      Les lits « d’ortis », c’est comme les cuisines Darty ? Vous êtes content de la qualité ?
      C’est important, le rapport qualité-prix, car quand on a payé cher pour de la camelote, on a envie de se flageller avec des orties.

    • tschok dit :

      Les meilleurs hospices gagnent à être connus, c’est certain.

      Par ailleurs, si un jour une femme vous demande de la conduire à l’hôtel, ne dites pas oui tout de suite, réfléchissez bien à toutes les conséquences, avant. Si dans sa tête elle écrit le mot autrement, ce n’est pas exactement le même engagement. Par exemple, dans le premier cas, vous allez enlever votre costume, dans le second, vous allez en mettre un.

    • EHPAD dit :

      Les meilleurs hospices ne sont pas nécessairement les plus coûteux. En espérant que votre transfert dans cet établissement se passe sous les meilleurs auspices.

  16. Raskolnik dit :

    L’armée mexicaine !
    Au delà de ces considérations organisationnelles, il est clair que Macron, par son arrogance, a réussi en 7 ans à mettre fin à plus de 150 ans de présence française en Afrique…Comme à dit Trump : « tout ce que touche Macron il le transforme en m… »

    • Alors une pensée... dit :

      pour tous ceux à qui il a serré la main…
      Un va bientôt perdre le pouvoir… alors que l’autre (Trump) va finir par y revenir

    • tschok dit :

      Il n’aurait peut-être pas dû lui serrer la main, alors. Parce que dans son cas, la prophétie s’est réalisée.

    • L'abus de carotène est dangereux pour la santé dit :

      Vous en êtes à citer Donald…

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Comme à dit Trump : « tout ce que touche Macron il le transforme en m… » » Comme tout ce qui vient de……………….Trump, dans le « fécal » il est plutôt fortiche!

  17. Francoisb17@hotmail.fr dit :

    Toujours les mêmes recettes et les mêmes biais. Cinquante ans après la décolonisation, on s’accroche toujours au mirage africain. Et on ne sait pas mettre à la tête de ce commandement quelqu’un d’autre qu’un troupe de Marine, ex troupes coloniales, pétri de nostalgie . Il serait temps de voir qui sont nos vrais amis sur ce continent et y mettre un général lucide.

    • 96marsouin dit :

      Pourquoi un officier des TDM serait-il obligatoirement « pétri de nostalgie de la colonisation » ? Les personnes votant à gauche sont-elles toutes pétries de nostalgie de l’URSS ?

      • PK dit :

        « Les personnes votant à gauche sont-elles toutes pétries de nostalgie de l’URSS ? »

        Quand on les écoute et qu’on voit leur programme, on n’est pas inquiet au sujet de leur nostalgie…

  18. KEL-TO dit :

    c’est nous les descendants des régiments d’Afrique les spahis , les chasseurs , les goumiers
    gardiens et défenseurs d’Empires magnifiques sous l’ardent soleil ….
    sic transit gloria mundi

    • Bangkapi dit :

      Après la guerre d’Algérie le régiments d’Afrique ont été intégrés à l’armée métropolitaine (Infanterie, ABC…) et progressivement dissous.
      Puis certains ont repris rang dans l’ordre de bataille pour la tradition ( 1er TR , 1er Spahis etc.. ).
      Mais les TdM qui eux venaient de la Coloniale , ont juste repris leur appellation d’avant les conquêtes coloniales.

  19. Pascal, (l'autre) dit :

    « quelqu’un d’autre qu’un troupe de Marine, ex troupes coloniales, pétri de nostalgie . Il serait temps de voir qui sont nos vrais amis sur ce continent et y mettre un général lucide. » Peut par son,parcours, son vécu il a une certaine expertise* en ce qui concerne l’Afrique!
    *Pour une fois ce n’est pas une…………….moquerie!

  20. Breizh31 dit :

    Bon, je suis rassuré, car on vient de créer un état-major avec 2 Généraux….sans troupe. La France reste bien la même, insensible aux évolutions en cours et qui arrivent dans les jours à venir. Parfois, on peut comprendre les décisions de nos partenaires et amis historiques de ce continent africain.

  21. Thorgal dit :

    Au risque de paraitre totalement réfractaire au glorieux passé de l’armée française en Afrique, force est de reconnaitre que le destin de la France n’était pas et ne sera jamais en Afrique, mais en Europe.
    C’est Bismarck qui au lendemain de la défaite de 1870-1871, a incité la France Républicaine à se tourner vers l’Afrique pour se refaire un moral de vainqueur.
    150 ans plus tard, on voit le résultat: c’est la colonisation inversée et sans espoir d’assimilation tant les différences culturelles sont abyssales…
    Là ou les milliards (1 par an pendant environ 20 ans, la somme donne le vertige) se sont perdus dans le Sahara, il aurait été plus rationnel de soigner nos forces conventionnelles (dans les 360 degrés du spectre: du matériel à l’infra, en passant pat la grille indiciaire, le soutien, etc…) et notamment l’armée terre, qui souffre du tropisme expédition exotique et du matériel léger qui va avec. Résultat, aucune crédibilité conventionnelle pour le théâtre Européen, cette même crédibilité conventionnelle étant complémentaire de la crédibilité nucléaire, celle-là Dieu merci, encore intacte. Sauf si notre Narcisse national décide tout seul parce que c’est lui le chef, NA ! de l’européaniser, mais quelque chose me dit qu’il ne sera bientôt plus au pouvoir…

  22. Première impression dit :

    Je n’ai strictement rien contre ce général, mais l’image sur laquelle est figée la vidéo YouTube qui accompagne l’article ne fait vraiment pas de lui un portrait flatteur.