La marine italienne a soutenu les essais en mer de l’AW609, l’aéronef de type tiltrotor conçu par Leonardo

Pour assurer les liaisons entre ses porte-avions et la terre ferme, l’US Navy exploite une flotte d’avions C-2 Greyhound, qui sera bientôt retirée du service, ainsi que des aéronefs V-22 Osprey, de type tiltrotor. Du moins est-ce le cas quand ces derniers ne sont pas soumis à des restrictions de vol, comme c’est arrivé fréquemment ces derniers mois.

La Marine nationale ne possède pas une telle capacité, d’autant plus que celle-ci nécessiterait de faire un peu de place à bord du porte-avions « Charles de Gaulle »… Mais peut-être qu’elle sera envisagée quand l’admission au service actif du porte-avions de nouvelle génération [PANG] sera prononcée. Et elle pourrait reposer sur l’AW609, conçu par le groupe italien Leonardo.

Comme le V22 Osprey, cet aéronef est doté de rotors basculants, ce qui lui permet de combiner les capacités d’un hélicoptère à celles d’un avion. Son développement a commencé au tournant des années 2000, dans le cadre d’une coentreprise entre l’américain Bell Helicopter et le constructeur italien Agusta [alors filiale de Leonardo]. Seulement, n’ayant pas été épargné par les vicissitudes, avec notamment la perte accidentelle d’un prototype en 2015, ce projet a pris beaucoup de retard.

Cela étant, Leonardo ayant repris les affaires en main, le développement de l’AW609 suit à nouveau son cours, avec un total de 1900 heures de vol d’essais réalisées en Italie et aux États-Unis.

La dernière campagne d’essais en date a été menée en avril, avec le concours de la Marina Militare, qui a mis le porte-aéronefs ITS Cavour à la disposition de Leonardo. Et celle-ci, qui a mobilisé un AW609 « pleinement représentatif de la configuration finale de production », a été un succès.

« Le tiltrotor, avec les pilotes et les ingénieurs d’essais de Leonardo, soutenus par le personnel de la Marina Militare pour les opérations embarquées, a décollé de la base de Maristaer Grottaglie [Pouilles] en direction du porte-aéronefs ITS Cavour, à 20 nautiques au large. […] Les procédures d’appontage et de décollage ont été effectuées dans plus de quinze conditions différentes, dont une approche directe et latérale, un atterrissage vertical et une sortie latérale », a expliqué Leonardo.

Ces essais ont été réalisés dans le cadre des activités d’un groupe de travail réunissant Leonardo, la Marina Militare, l’Esercito Italiano [armée de Terre italienne] et la Guardia di Finanza [police des douanes]. Et cela afin d’évaluer « le potentiel des technologies de rotors basculants en tant que capacités complémentaires aux actifs déjà utilisés par les services gouvernementaux », a expliqué l’industriel.

Mis en place 2022, ce groupe de travail doit évaluer les capacités d’un tel appareil en matière de transport et de surveillance maritime. Les données collectées lors de cette dernière campagne d’essais vont faire l’objet d’une « analyse détaillée », afin de permettre à Leonardo d’éventuellement améliorer l’AW609 pour les opérations en milieu maritime.

Selon sa fiche technique, l’AW609 peut transporter 6 à 9 passagers ou 2,5 tonnes de fret, à une vitesse de croisière de 509 km/h et sur une distance de 1852 km.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Pour réaliser le COD (Carrier Onboard Delivery), notre MN ne dispose en effet de rien de plus que le Caïman (pas fou pour les longues distances) ou le Rafale M lui même (pour le très léger et pas volumineux, à noter le projet en cours de container sous Rafale M en lieu et place du bidon central pendulaire de 2000l, et reprenant exactement la même forme que ce bidon de 2000l).
    .
    Malheureusement, lorsque l »US Navy a proposé à la France de racheter qques C2-Greyhound de 2nde main, vers 2000, nous n’avons pas su sauter sur l’occasion … et c’est bien regrettable (du coup, 10 ans plus tard, pour Harmattan, ce sont 2 C2-Greyhound « US » qui ont fait des rotations depuis Hyères vers notre PAN CDG opérant au large de la Libye … donc l’utilité est bien réelle !).
    .
    Nous concernant désormais, ce n’est certes pas sur ce AW609 Tiltorotor à la technologie onéreuse et un peu trop sujette à caution (en ce qui concerne la fiabilité et donc la sécurité : Cf les problèmes avec l’Osprey) qu’il nous faut nous focaliser … d’autant plus que ce dernier AW609 ne peut emporter que 2,5 tonnes de charge, carburant inclus … c’est bien trop peu pour du COD digne de ce nom.
    .
    Non, côté français c’est bien sur le nouveau girodyne Airbus RACER qu’il nous faut nous tourner, car ce dernier, en dehors du fait qu’il soit pour bonne partie tricolore, promet de pouvoir emporter nettement plus lourd, tout aussi vite, et avec une techno de propulsion que l’on perçoit très vite comme beaucoup plus sûre.
    .
    Vivement les premiers tests d’appontage du RACER à bord des PHA Mistral, puis BRF Jacques Chevallier, et enfin sur frégates Forbin et Fremm !!!

    • tschok dit :

      Le Racer est rapide, mais est-ce qu’il embarque de la masse sur de longues distances?

      Racer = rapid and cost effective rotorcraft

      Et niveau encombrement du fret, on reste dans les volumes que permet d’embarquer le H160.

      En même temps, le COD, c’est pas de la logistique lourde (cela dit, l’OSPREY, c’est quand même 9 t de cargo en soute).

      • Fralipolipi dit :

        @Tschok
        « le COD, c’est pas de la logistique lourde  »
        … Si en fait … Le Osprey a été retenu justement parecqu’il avait la capacité d’embarquer un moteur de F35 dindon … pas mal volumineux (bien plus que lourd) 😉
        .
        Quant au RACER, vous bilez pas, ce n’est qu’un prototype.
        Le plus probable est que sa première version de série concerne un classe 10 tonnes (idem Puma/Caracal).

    • Nexterience dit :

      Le Caiman est tout de même très efficace pour de lourdes charges.
      Gagner 20min de trajet semble dérisoire pour ce type de mission.

      • Fralipolipi dit :

        @Nexterience
        Ce n’est pas qu’une question de temps, c’est plutôt une histoire d’allonge.
        En théorie, un girodyne tel le RACER ou un appareil à rotor basculant comme l’Osprey ou le AW609 sont censés avoir un rayon d’action nettement plus grand qu’un hélicoptère usuel.
        A vitesse équivalente, et avec un fret équivalent, ils sont censés aller bien plus loin … et ils garderont un net avantage sur cette question d’allonge même s’ils vont plus vite encore, car l’écart de performances est conséquent.

    • Castel dit :

      Au départ, L’ AW609 devait être exclusivement un aéronef civil.
      A noter que contrairement a l’A280 Valor, sa technologie est la même que le V22 Osprey, en ce qui concerne la position des rotors.
      Il faut aussi rappeler que durant ses essais, il y a eu deux accidents graves, qui entraina la mort des ses deux pilotes d’essai dans le deuxième cas.
      Alors, qu’il n’y a jamais eu rien de tel à signaler pour le V280.
      De plus, lorsque l’on compare les performances respectives des deux machines, on peut se rendre compte que l’AW 609 est surclassé dans presque tous les domaines ;
      Charge utile : 4,5t pour le Valor contre 2,5 pour l’AW, 14 hommes transportables contre 9 pour l’appareil Italien
      autonomie également supérieure pour l’appareil Américain.
      Seul point positif pour l’AW, une vitesse de pointe nettement supérieure : 600km/h contre 500 pour le Valor.
      Il me semble que quelque soit l’usage prévue, le V280 parait supérieur pour un usage militaire……

    • Captain Cook dit :

      Imaginer que le Rafale ait un jour une mission similaire à celle d’un livreur Amazon, voire d’un livreur de pizzas, c’est à la limite insultant..
      Mais les moyens attribués à la Défense étant ce qu’ils sont, on peut en effet s’attendre à tout et surtout au n’importe quoi, d’autant que nos NH90 étant aussi, ce qu’ils sont, la pauvre aéronavale n’a même pas d’hélicoptères lourds disponibles pour quoi que ce soit : on a pu le vérifier encore une fois lors de l’exercice  » Ocean Hit » qui vient de s’achever à Landivisiau et au cours duquel ce sont deux EH101 anglais de Culdrose qui faisaient tout ce qui peu revenir à des hélicoptères lourds embarqués : une petite humiliation de plus pour la France …

      • Fralipolipi dit :

        @Captain Cook
        « Imaginer que le Rafale ait un jour une mission similaire à celle d’un livreur Amazon, voire d’un livreur de pizzas, c’est à la limite insultant.. »
        … Je n’y vois rien d’insultant. L’urgence et l’importance priment.
        Le fait est que le Rafale M a (aurait) déjà servi pour le transport vers le PA de petits colis urgents.
        .
        On peut faire preuve d’un peu d’imagination pour trouver qques cas qui pourraient le justifier (une carte électronique essentielle ? un médicament essentiel ? … avec plus de 2.000 membres d’équipages à bord du PA, statistiquement, le champ des possibles est assez vaste).

      • tschok dit :

        Il n’y a pas d’humiliation, grande ou petite. C’est culturel: l’armée française n’a pas de culture de l’hélicoptère lourd. Pour elle, est lourd un hélicoptère de 10 t (NH90, Caracal). Donc, la France n’a cherché ni à développer un hélicoptère lourd, ni à s’en procurer sur le marché.

        Maintenant, ce qu’il se passe, c’est qu’il y a l’amorce dun changement culturel: des militaires se disent que des hélicoptères lourds, tout bien pesé, c’est pas si mal que ça. Mais l’armée elle-même n’a pas procédé à son aggiornamento, donc on reste sur la doctrine traditionnelle (lourd = 10 t et on ne va pas au-delà). Et puis il y a des questions de coût, aussi.

        Alors, ensuite, il est possible que vous, à titre perso, vous viviez ce frein culturel et budgétaire comme une humiliation. Et il est également possible que vous « universalisiez » = ce que je ressens, la France le ressent, car je suis la France à moi tout seul. J’universalise, quoi.

        Et au bout du bout, vous dites alors: « une petite humiliation pour la France ».

        Merci d’avoir décidé pour la France qu’elle devait se sentir humiliée, parce que les gens qui universalisent, on en manque dans ce pays. C’est hyper rare et hyper précieux. Si, si. M’enfin, ça reste quand même gonflé.

        • Bench dit :

          @tschok : captain crook est un zigoto qui utilise de préférence les mots qui choquent parce qu’il se doute que ça va faire réagir, et qui semble vraiment penser et croire aux énormités qu’il dépose ici par paquets! Ce qui, si c’est vraiment le cas, est soit très con, soit inconscient!
          Bref parler d’humiliation relève de cette stratégie idiote qui consiste à forcer le trait.
          Il sait très bien pourquoi la France, depuis l’arrêt du Super-Frelon, n’a pas d’hélicoptères lourds. Il sait très bien que l’on peut s’en passer et que quand le besoin s’en fait sentir les alliés sont là pour fournir les aéronefs . Exemple au Sahel. Sauf que là aussi ce branquignol trouvera à redire puisque selon ses idées tordues, on ne sera pas autonomes car aux ordres de je ne sais trop quelle entité étrangère croqueuse de notre souveraineté nationale nous entrainant dans des conflits lointains qui ne sont pas les nôtres, etc…
          Re bref, ce qui est humiliant c’est de se dire qu’on a, hélas, des compatriotes de cet acabit!

      • Bench dit :

        @Captain Crook, ça vous va mieux comme pseudo anglo saxon : ce qui est insultant c’est votre commentaire sur l’Aéro, mais bon on connait votre frustration et vous êtes tellement coutumier du fait qu’à la longue ça devient insignifiant!
        Quant à votre refrain sur les hélicos, là aussi on connait votre aversion prononcée pour le NH90, votre adorée supposée reine des hangars.
        Sinon, puisque manifestement vous en savez des choses sur Ocean Hit 2024 , vous pouvez nous préciser quelle version du EH 101 était présente à Landivisiau? Le Crownest ou le MK3 ex RAF transféré à la Commando Helicopter Force? Et tant que vous y êtes , précisez nous aussi ce qu’ils y faisaient, puisque là aussi vous restez vague. Du transport , de l’ASM , de ……, autre chose ? Ils étaient p’têt aussi embarqués sur la Fremm brestoise qui a participé à l’ensemble de l’exercice à la mer?
        Bref machin , encore un commentaire inepte et dénigreur sans base sérieuse.

  2. Patrico dit :

    Magnifique ! quand je dit régulièrement ici que les entreprises Italiennes Aéros et leurs développements Aéronautiques comme Léonardo et Aérospatiaux comme Avio sont les fleurons hors normes de l Europe! et bien au delà ! Merci pour la vidéo. Et chapeau pour leurs modesties.
    Merci Thank you merci a vous Tous

  3. Green dit :

    Superbe machine! Vue au Bourget en 2007 déjà (il ne volait pas encore en démonstration). Sans doute complexe et chère.

  4. Auguste dit :

    Je me demande si ce AW 690 (Leonardo-Bell) ne sert pas de cobaye,vu que Bell construit seul de son côté un Tiltrotor V-280 Valor,qui lui sera un engin d’attaque,contrairement à ce AW 690 qu’on verra probablement plus dans les opérations civiles que sur le champ de bataille.

    • blavan dit :

      @auguste. Ce concept est intéressant pour une utilisation cargo car avec une vitesse de 600 km/h on double les capacités des hélicoptères qui sont limités par le diamètre des pales ne pouvant pas atteindre la vitesse du son en bout de rotor . Par contre , aucun intérêt en hélicoptère armé. Le drone coutant bien moins cher , reste supérieur sur ce créneau.

    • LeMarquis dit :

      Pas du tout la même utilisation.

      Comme indiqué dans l’article, le AW609 sert à faire de la liaison entre la terre ferme et le navire. Il s’agit donc de transport de personnes et de fret.

      Le V-280 vise à remplacer les hélicoptères tactiques UH-60. Les Marines voudraient également qu’il remplace les hélicoptères d’attaque (l’US Army oppose, aux dernières nouvelles).

      L’utilisation est donc très différente. Dans le premier cas, ce serait surtout du transport dans un espace aérien contrôlé (après, rien n’empêche le développement d’une version plus dédiée au combat), dans le second, il y a clairement une volonté d’utiliser le V-280 dans des opérations de combat (transport tactique voire attaques au sol)

      • Bazdriver dit :

        L’USMC a besoin de petits volumes, et la place est comptée sur ses navires. Elle veut donc des appareils facilement missionisables. L’US Army a besoin de gros volumes, opèrent depuis des bases terrestres et peut donc envisager des versions différentes et des équipages spécialisés et dédiés aux différentes missions.

  5. Momo dit :

    Trés bien, dans tous les cas c’est un concept qui apporte des enseignements intéressants à l’aéronautique italienne, qui est réellement de qualité. Et même si le Cavour est à l’arrêt le fait de manœuvrer autour de cette structure est toujours un élément particulier tout à fait spécifique.
    Pas sûr du tout du tout que la techno du tilt rotor est réellement un avenir, même aux US malgré le V280, mais tout ce qui permet de défricher est bienvenu.
    Bravo à Leonardo

    • Être et avoir dit :

      Dans votre émerveillement devant une si belle machine, vous en confondez les verbes « être » et « avoir ».

      Dans « Pas sûr du tout du tout que la techno du tilt rotor ‟est” réellement un avenir », le verbe « être » est employé de manière inadaptée.
      Dans « Pas sûr du tout du tout que la techno du tilt rotor ait réellement un avenir », le verbe « avoir » est utilisé à bon escient (et au subjonctif).

      • Momo dit :

        oui pour le verbe, tapé trop rapidement, non pour l’émerveillement.
        Lisez-vous le fond des textes ou seulement leur grammaire?
        Utilisez vous un correcteur automatique pour cela?
        Et finalement n’avez pas une valeur ajouté aussi élevée qu’attendue?

        • Être et avoir dit :

          Le fond m’intéresse mais les fautes m’empêchent de le savourer.
          L’emploi d’un verbe à la place d’un autre est suffisamment visible pour ne pas nécessiter l’utilisation d’un correcteur orthographique.
          Quant à ma valeur ajoutée, laissez-moi mes illusions.

  6. SimLabeng dit :

    La semaine derniere, j`ai fait la visite du musee nationale de l`aviation, a Ottawa. Nous avons garder le prototype du CL-84 Dynavert. Italien et americain sont tres en retard. Et nous, un peu imbecile…
    https://en.wikipedia.org/wiki/Canadair_CL-84_Dynavert

    En passant, j`ai fait coucou en pensant a vous au un des deux seuls Nieuport 12 encore debout et a une copie du Nieuport 17.

    • Bazdriver dit :

      @SimLabeng. Retard? XV-3, vous connaissez ?? Lui aussi est dans un musée…. Rendez-vous à Dayton

      • SimLabeng dit :

        Et il y a le LTV XC-142 quadrimoteur sortie aussi avant le Dynavert. Mais vous savez, moi aussi, je peux faire mon patriote et mon chauvin, il n`y a pas que les francais qui peuvent le faire…

        Quant a Dayton, fort probablement l`an prochain. En mode road trip. Mes kilometrages (comme tout bon canadien, les distances sont calcules en heures… Par exemple, distance Quebec-Montreal: 3 heures.)sont calcules.

    • Carnaval dit :

      Le musée national, la fête nationale.

    • Vigi dit :

      Merci pour le coucou en pensant à nous … et pour l’info sur le CL-84 !

      • SimLabeng dit :

        C`est les deux seuls avions francais du musee… Si je ne compte pas les quelques pre-grande guerre.

        Il y a plus d`allemands (3)!!!

  7. totoro dit :

    le osprey européen, féloches aux italiens, une belle machine qu’on devrai leur acheter pour soutenir nos efforts communs

    • Frédéric dit :

      En essais depuis 21 ans maintenant, cela fait beaucoup au point que j’ai pensé que le projet avait été enterré discrètement.

  8. Tannenberg dit :

    Honnêtement, je pense que pour la succession de l’ATL2 on pourrait demander a Dassault ou Airbus de sortir un appareil ayant des caractéristiques similaires au S-3 Viking, comme ça, on a un appareil ASM qui peut aussi embarquer sur le PANG et dont on peut aussi utiliser la cellule pour un appareil dédié au COD. Il y a d’autres pays qui seraient intéressés, comme le Japon ou la Coree du Sud. Oui, je sais, on peut toujours rêver, mais ça vaut aussi peut-être le coup d’essayer, parce que si on a la tune pour du Falcon 10X (75 millions USD), je pense que c’est faisable. *** pour l’oiseau de Leonardo, vus les déboires avec les V-22, je n’imagine pas cet engin avoir un grand succès, mais ça ouvrira peut-être la voie vers d’autres machines plus fiables.