Le français Eviden fournira les calculateurs des futurs avions de guet aérien E-2D Hawkeye de la Marine

En décembre 2021, le Pentagone fit savoir qu’il venait de notifier à Northrop Grumman un contrat d’une valeur d’environ 354 millions de dollars pour « la production et la livraison » de trois avions de guet aérien embarqués E-2D « Advanced Hawkeye » pour le compte du ministère français des Armées. Et de préciser que ces appareils seraient remis à la Marine nationale d’ici avril 2027.

Évolution de l’E-2C Hawkeye actuellement mis en œuvre par la Flottille 4F, l’Advanced Hawkeye est ravitaillable en vol. Doté d’un radar à balayage mécanique et électronique AN/APY-9, il peut suivre simultanément un plus grand nombre de pistes, qu’elles soient aériennes ou navale, à 360° et sur de plus longues distances. Il dispose également d’un système de mesure de soutien électronique [MSE] AN/ALQ-217, de la Liaison 16 et d’un dispositif IFF [identification amis/ennemis].

Cela étant, la fourniture d’un calculateur multifonction n’était pas inscrite dans le devis et le bon de commande. Et pour cause. « Les trois aéronefs E-2D commandés pour la Marine nationale seront adaptés aux besoins français par l’intégration d’un calculateur spécifique, développé par le Service industriel de l’aéronautique [SIAé], qui sera le garant de la capacité d’évolution autonome du système », avait en effet expliqué le ministère des Armées, en décembre 2020.

En réalité, ce calculateur sera fourni par Eviden, l’entité qui fédère les activités cybersécurité, big data et cloud du groupe Atos. L’annonce en a été faite le 17 juin.

« L’atelier Industriel de l’Aéronautique [AIA] de Cuers-Pierrefeu du Service Industriel de l’Aéronautique [SIAé] aura la charge de l’intégration du calculateur multifonction de la gamme MLS Gateway pour le cloisonnement de la chaîne tactique française embarquée à bord de l’E-2D Hawkeye », a fait savoir Eviden.

« Ce nouveau contrat dans le domaine de l’aéronaval militaire démontre notre expertise et notre capacité à livrer des calculateurs sécurisés multifonctions », s’est félicité Bruno Milard, vice-président et Directeur de l’entité Electronique de Défense et Aéronautique de l’industriel. Et d’ajouter : « Avec notre gamme de solutions MLS Gateway, nous mettons à disposition de nos clients des passerelles sécurisées et souveraines qui répondent à leurs exigences métiers et à leurs spécificités environnementales ».

La solution retenue pour les futurs E-2D Advanced Hawkeye de la 4F permettra « l’échange bidirectionnel en temps réel entre des données autorisées provenant du système natif américain et des données tactiques complémentaires françaises, garantissant ainsi le cloisonnement et la souveraineté de la chaine des systèmes embarqués », explique Eviden.

Bien que ces trois avions de guet aérien doivent être livrés en 2027, la Marine nationale aura à patienter trois ans de plus avant de pouvoir les exploiter. En effet, une fois sortis des lignes d’assemblage de Northrop Grumman, ils passeront par le SIAé afin de recevoir leurs équipements français [dont le calculateur d’Eviden]. La Direction générale de l’armement [DGA] les prendra ensuite en compte, avant de les remettre au Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale [CEPA/10S]. Leur admission au service devrait être prononcée au moment où le porte-avions Charles de Gaulle terminera son troisième [et dernier] arrêt technique majeur.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

58 contributions

  1. Félix GARCIA dit :

    « l’Advanced Hawkeye est ravitaillable en vol »
    Il nous faudra donc des ravitailleurs dans notre aéronavale.
    Quelles solutions autres que les « Rafale nounous » ?
    Drones ? —> AAROK-citerne ?
    Hydravions-ravitailleurs ? —> EENUEE (pas taper Olivier 15 ! ^^) ? Frégate F-100 d’HYNAERO ?

    J’insiste : un porte-aéronefs, basé sur le PA NG, mais pour drones et hydravions, me semble être un excellent « investissement ».

  2. Jean dit :

    Sait-on pourquoi c’était mieux d’acheter ces E-2D Hawkeye plutôt que des Global Eye de SAAB ?

    • Goose dit :

      Euuuuuuuh…. au hasard….
      Peut être parce qu’il s’agit d’avions embarqués et qu’ils sont destinés à notre futur porte avions ? 😉

      • Sempre en Davant dit :

        Pourquoi ne pas étendre vos ambition à la piste nécessaire pour le SAAB?
        Puis vous mettez € devant porte n’avions. Et si ça ne paye pas assez vous ajoutez un « e »: e-€PA
        Et il n’est pas interdit de prévoir des toits et des façades végétalisées. Si le budget le permet ça s’étudie! 😉

      • Gueugueu dit :

        Question à la c……. A l’entrée en service de cette future merveille le PANG, les E-2D ne seront-ils pas déjà un peu trop lessivés et ce au point qu’il faille les remplacer par et au hasard par des……. Global Eye ?

        • Dolgan dit :

          Non car je cite : « Euuuuuuuh…. au hasard….
          Peut être parce qu’il s’agit d’avions embarqués et qu’ils sont destinés à notre futur porte avions ? « 

        • Grominet dit :

          @ Gueugueu:

          Oui,pour le coup,vraiment c*n comme question!
          Vous remplaceriez sur un PORTE-AVIONS un avion conçu pour en décoller et y atterrir par un autre non prévu pour cet usage????

          Vous ne voudriez pas utiliser un A330 MRTT pour faire de la chasse,tant que vous y êtes?

          • Cinéphile... dit :

            Certains ont trop regardé un film des années 80 avec Coluche…
            Le bien nommé Banzai… où pour les plus jeunes qui n’ont pas vu… un Boeing tente d’atterrir sur un porte avion… mais bien sûr, et même dans le film… ça fini très mal…

          • Ni nid nie n'y dit :

            @Cinéphile…
            Si ça finit mal, c’est que ça s’est mal fini.

    • Even dit :

      Bein l autre décolle d un PA et pas l autre …

    • Pascal, (l'autre) dit :

      @Jean Les Hawkeye ont dès le départ été conçus pour une utilisation sur P.A. ce qui implique une cellule renforcée, des trains d’atterissages adaptés à un usage « aéronaval » ce qui n’est pas le cas du S.A.A.B. GlobalEye, il ne peut décoller/atterir sur un P.A. Une éventuelle « navalisation » est très peu probable du fait du coût qui risque de faire piquer aux yeux et d’un point de vue modifications de l’avion actuel là aussi peu probable que ce soit techniquement réalisable et……………viable!

    • mich dit :

      Merci !!!

    • Wagdoox dit :

      Le premier apponte, l’autre pas …

      • Lin Chi dit :

        pour que la wake puisse apondre, ne pourrait-on pas utiliser les mêmes élastiques que le Rafale ?

        • Jokari dit :

          Pour que le woke puisse pondre, ce n’est pas une question d’élastiques.
          Pour que l’Awacs puisse apponter, ce n’est pas qu’une question de brins d’arrêt.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          Il faut se méfier des élastiques, il vaut mieux éviter de se le prendre dans la tronche, vous prouvez que cela peut générer des………………..dégâts!
          ps: il faudrait changer de traducteur!

        • B. Cherel dit :

          « Apondre » est un verbe qui n’existe que par la magie de votre syntaxe très élastique.

          Apponter : j’apponte, tu appontes, il apponte, nous appontons, vous appontez, ils appontent.
          L’appontage.

          Pondre : je ponds, tu ponds, il pond, nous pondons, vous pondez, ils pondent.
          La ponte.

    • Réfléchissez svp :/ dit :

      parce que y en a un qui fait 30m de long, 45 tonnes, a des ailes fixes, ne se catapulte pas et à besoin de 1800m de piste pour poser
      et l’autre fait 20m, 25 tonnes, a des ailes qui se replient, se catapulte et se pose sur 100m
      en gros y en un qui est fait pour porte avion et l’autre pour roissy

    • Jean dit :

      Merci Mic, Réfléchissez svp, Pascal, (l’autre), Even, Grominet & Goose pour vos réponses.

      • Momo dit :

        Heu, comment dire…
        Des fois c’est mieux de na pas insister, le doute peut persister.

  3. Lado dit :

    Décolle et se pose sur un PA?

  4. Jili dit :

    oui, c’est une réel plaisir de savoir que de la technologie française remplacera de l’américaine, mais par contre ce qui est inquiétant est que ce nouveau matériel provient de la société française qui est en très grande difficulté, et doit normalement être reprise par une société étrangère. En effet, les transactions de sa reprise sont très confuses et donc très compliquées. Alors, très prochainement ces calculateurs seront Français ou etranger?

    • Roland Desparte dit :

      @JILI, bonjour.
      Non, aucune prise de contrôle par l’étranger (Comme à l’époque de la vente d’ALSTOM par Jupiter…).
      Pour rappel, le Groupe ATOS est l’un des leaders internationaux de la transformation digitale, numéro 1 européen du Cloud et de la cybersécurité, et est le seul constructeur européen de supercalculateurs (souvent utilisés pour des programmes d’IA). Suite à des errements stratégiques, ce fleuron français de l’informatique (> 120.000 salariés dont ≃ 10.000 en France, CA ≃ 11 milliards €) est au bord de la faillite (Son action a perdu 95 % de sa valeur en 5 ans… Dette de 4,8 milliards €…).
      Or ATOS est un fournisseur stratégique dans la cybersécurité et la gestion de données dans le nucléaire et pour nos forces armées (Marine et AAE en particulier), et de ce fait l’Etat ne peut laisser tomber ATOS…
      Si le Conseil d’administration d’ATOS a pris la décision d’une restructuration financière (la proposition du « consortium Onepoint », intégralement avec des acteurs européens), Bruno Le Maire a de surcroît annoncé fin mai son intention de placer « Worldgrid » sous le contrôle de l’État, d’acquérir 100% des activités d’ATOS jugées « stratégiques », dont les branches « Advanced Computing » (de la Sté « Eviden ») et « Mission-Critical Systems » une entité développant des stratégies de sécurité robuste en prévention et gestion des attaques informatiques (Valeur estimée de l’ensemble « entre 700 millions et 1 milliard € »), et ainsi conserver la pleine souveraineté du « contrôle-commande » tant des centrales nucléaires françaises que de notre dissuasion.
      Je précise que «Worldgrid » est la filiale stratégique du Groupe ATOS, elle-même filiale de la Sté « Eviden » qui doit fournir les calculateurs des futurs avions de guet aérien E-2D.
      Espérons que l’instabilité politique actuelle ne vienne pas contrarier le plan de sauvetage.

    • Roland Desparte dit :

      Je fais un petit aparté pour exprimer le désir qu’un jour on détermine les vraies responsabilités tant de la vente d’ALSTOM que de la quasi-faillite d’ATOS, deux fleurons français pourtant très performants (surtout ATOS) mais en proie à des difficultés de gouvernance politico-financières…

      • JILI dit :

        Merci pour les renseignements, et bien sûr il faut absolument que les auteurs de ces 2 désastres paient au prix fort la note car ça sent tres fortement l’escroquerie et l’ingérence étrangère.

      • Momo dit :

        Je vous rejoins.
        Mais c’est comme les vaccins Pfizer et Wonder Lahyene, la probabilité est extrêmement faible.

  5. farragut dit :

    Si j’ai bien compris, une livraison en 2030, dans 6 ans, se fera avec des calculateurs datant de 2024 ? Ou bien, la DGA attend de voir ce qui pourrait être disponible comme technologie informatique française (à supposer que ATOS survive) embarquable dans 6 ans ?

    J’espère que d’ici là, on sera passé aux neurolinks implantés dans les cerveaux des décideurs…

    • Roland Desparte dit :

      @farragut, bonjour.
      Les partenaires sociaux d’ATOS ont souligné le fait que malgré les inquiétudes les ingénieurs continuent de travailler, et ce qui est acheté en 2024 sera pleinement optimisé en 2030 (Evolution & Rétrofit).

    • PK dit :

      Vous savez, en microélectronique, entre les premiers plan et la production, 6 ans est souvent un exploit… Pour son Pentium Pro, Intel a juste pris 5 ans de retard sur son planning initial…

      • Momo dit :

        On voit que vous maitrisez ce sujet <:0)
        Non, sérieusement, allez y bosser ou renseignez-vous ailleurs que sur radio/france tv et après vous aurez le droit d'en parler parce que là…
        Détail: cela n'a rien à voir avec la "microélectronique", terme extrêmement ancien

  6. Mic dit :

    Le E-2D est embarqué sur un PA,
    Le Global Eye est un avion remplissant des mission équivalente aux Awacs donc basé à terre !

  7. Very Stupéfiant !!!!! Le niveau baisse ma bonne Dame. Ou alors c’est à cause de la prise de poids de l’Offre. Aujourd’hui nos petits jeunes semblent ne pas savoir ou comprendre  » d’instinct » et au premier coup d’oeil si un aéronef est apte à l’emploi à partir d’un flotteur, d’un pont plat etc . C’est sérieux qui dit l’autre. Meueuh non !!!!, Ya pire.

    • MONTEYNARD dit :

      Le petit jeune, s’appelle jean … donc c’est plutôt en vieux en fait

      • Momo dit :

        Jean est un prénom féminin tout à fait usuel par chez moi
        Alors pourquoi en faites-vous un être genré? Préjugé machiste d’un individu vraisemblablement blanc et boomer, donc coupable!!!
        Au Canada vous pourriez aller en prison s’iel porte plainte.
        Sérieusement

        • SimLabeng dit :

          Tiens, je pourrait aller en prison? Haha, elle est bien bonne.

          Les francais et les stereotypes…

          Moi aussi je peux utiliser les stereotypes. Momo, c`est francais?

    • ron7 dit :

      Meueuh…
      ??
      C’est la vache qui rit ou non !?
      Alors ce deal…
      Ce qui m’énerve, c’est le déroulé des choses ; En détail, quand les avions seront livrés, il n’y aura pas 100 % d’électronique à bord !
      3 zincs livrés, et « you know what »… Inutilisables pour ce qu’ils sont sensés faire pendant 3 ans ! Putain, 3 ans !
      Qui me dit que le calendrier initial de 3 ans sera respecté !
      Chapeau bas à nos décideurs, au sommet, on a des copains de la Franc Macronnerie ou quoi ?? Conneries sur conneries, et ça continue !
      Bref, 2 zincs sur 3 livré avec une électronique américaine . 2 zincs immédiatement opérationnels, ça n’était pas possible, ça ?? C’est une vraie question 😉
      C’était ô combien pertinent ; Là – avec 2 sur 3 bidules opérationnels – on serait un peu moins à poil pendant les années où la solution franco-française arrive !
      Allo, allo, y-a-t-il un cerveau qui fonctionne là-haut ??
      Autre point, la gestion des Alstom (Arabelle) et Atos et d’autre trucs qui remettent en cause notre souveraineté et notre engagement européen ne doit pas être laissé à l’exécutif seul. Il nous faut un comité de pilotage, des sages de la société civile, des gens avec un parcours réel dans la vie active, et… des militaires !
      Bref, les décideurs qui n’ont aucune vision stratégique, il y en a trop ! Des mauvais, c’est identique !
      Bref, on aurait peut-être échappé à ça !
      a) 2014 : Vente d’Alston ; Alstom (et Arabelle dans le pack) ; Ah, je l’avais pas vu !
      b) 2024 : Atos (Société éminement stratégique) est en grosse difficulté ; Une gestion douteuse avec certaines acquisitions, un bidouillages des comptes ! Et, on découvre ça avec stupeur (et tremblements) en 2024.
      Bah oui, certains avaient égaré leur lunettes : Un re-j’l’avais pas vu.
      L’actu dernière semaine de juin : En ce moment, tous les programmes pour les législatives avancent des promesses, et feuilles de route impossible à tenir !
      Rendez vous dans 8 jours… si vous le voulez bien !
      Après ça, on ne rêve plus, car, les problématiques « dette publique » et autres vont revenir dans notre quotidien !
      Comme un boomerang !
      C’est Bruxelles qui est au dessus de la France, on le rappelle.
      Trouver l’argent, et/ou en distribuer moins ; Il y a peut être des valises pleine de pognon qui quittent la France dès maintenant : Le jeûne Olympique, pardon, les restrictions après les Jeux olympiques ? C’est acté dès aujourd’hui !
      Le message qu’on va vous servir, existe déjà ; il est dans le dossier Enfumage-2 ou Enfumage-Ter !

      • S&C dit :

        Il est malaisé de qualifier des avions, dénués de conscience, de sensés ou d’insensés.
        En revanche, pour dire ce qu’ils sont supposés faire, on pourra parler de ce qu’ils sont censés faire.

        • Ron7 dit :

          Bien vu ! S et C, on ne les confond pas !
          Mais que dire, de Macron et de sa lettre aux français.
          Français de papier…
          J’ai cherché et j’ai trouvé, car je n’ai pas fait Sciences Pot, mais – pour info – j’ai failli travailler chez Midas ! LOL
          Alors, j’ai appris quelque chose ce mois-ci …
          Extrait…
          « Français de papier est une expression xénophobe controversée, souvent opposée à Français de souche. Elle désigne les personnes ayant récemment acquis la nationalité française, c’est-à-dire immigrés ou descendants d’immigrés, lorsque leur volonté de s’intégrer ou de s’assimiler à la culture française est mise en cause.
          Macron joue avec des grenades dégoupillées, puis désormais surfe sur la vague français de souche et français « autres » issus de l’immigration ; Alors chapeau, avec Macron, on revisite l’art consommé de la division…
          On se souviendra des gares avec des gens qui ne sont rien en face de ceux qui réussissent ! Du clivage, ou, au delà du clivage ?
          De l’arrogance mâtinée de jusqu’au-boutisme ; On peut le dire !
          https://www.youtube.com/watch?v=mlxXW95qeK4
          ___
          Lettre aux Français : Le retour ?
          Moi, j’aime bien « lettre à France » de Paul Nareffe
          Je vous ai mis un nom qui sonne bien français
          LOL
          … Depuis que je suis loin de toi…
          ________
          Alors, le précipice pour tous après le dimanche 7 juillet ?
          Retour en décembre 2015 : Préquel… Non, ce n’est pas un préquel, le terme est inadapté.
          Mais la morgue de Macron, est bien mise en évidence
          https://www.mediapart.fr/journal/france/190915/la-morgue-de-macron-contre-la-fonction-publique
          ___________
          Morgue de Macron sur le dossier dissolution !??
          Parce qu’il ne doute de rien, par sa morgue supérieure qui l’empêche d’examiner les conseils de ceux qui ne sont pas premiers de la classe, mais qui connaissent l’histoire avec un grand H, ; Lui, il persiste et s’obstine.
          Dissolution, il y aura !
          ______
          Alors, le chaos à la mi-juillet, ou la France KO ?
          Les deux, mon Général !!
          Plus sérieusement : Rien n’est écrit à l’avance !!
          On suivra à l’insu de son plein gré (merci les Guignols de l’Info (Virenque & dopage))
          les tweets du président Macron, durant toute cette semaine…
          Le Sieur Macron va occuper le terrain ! La saturation à donf, pour dénigrer les extrêmes façon Sarkozy en face de Hollande lors du combat pour la Présidentielle : Extrait…
          Avec Hollande vous aurez la Grèce !
          ______
          Le coup de la grenade dégoupillée, c’était pour avoir notre attention !
          Il l’a notre attention désormais ; Rassembler la France, c’est le rôle premier d’un Président !
          Pas de chance, on a un Président qui connait davantage la politique de la terre brûlée…
          A suivre !

  8. SpecialAgent dit :

    Concernant le F-35B et ses capacités de détection présentées comme avancées: a-t-il besoin du Hawkeye pour ses missions, ou peut-il s’en passer ?

    • Roland Desparte dit :

      @AgentSpécial
      Je pense que le Hawkeye qui, en cas de besoin, sert également de centre de contrôle et de commandement en se connectant en réseau avec des navires de guerre, des drones et même des satellites en temps quasi réel, peut également travailler avec des avions de combat, dont des F-35, pour dresser un portrait en temps réel du champ de bataille. Aussi avancé soit-il, un avion de combat et son pilote ne peuvent pas tout faire, surtout en ce qui concerne l’analyse globale de la situation.

      • SpecialAgent dit :

        Roland Desparte: C’est sûr, comme vous le soulignez, un avion fait partie d’un ensemble global de détection. Concernant le F-35B, présenté comme un quarterback du ciel, je me demandais si cet avion pouvait remplacer ou tout au moins diminuer le besoin de recourir au Hawkeye, car le F-35B est mis en oeuvre par des porte-aéronefs amphibies non équipés de Hawkeye.
        D’après ce que je lis ça et là, cet avion recueillerait par ses propres moyens quantités d’informations qu’il transmettrait ensuite aux autres composantes alliées de l’ensemble du champ de bataille.

        • Momo dit :

          Vous faites bien d’employer le conditionnel, contrairement aux magnifiques slides en couleurs et animées de LM.
          Elles sont très belles! Mais put..n que c’est cher!!!!

        • SimLabeng dit :

          Quarterback: vous etes bien francais, incapable d`inventer un vocabulaire convenable francais ou d`emprunter celui de vos cousins nord-americains qui a du inverter par eux-meme, parce que si on attendrait vos lumieres, ca fait longtemps qu`on aurait disparus.

          Continuez de vous colonisez avec votre paresse intellectuelle de ne pas inventer de vocabulaire moderne et contemporains. Nous en avons la preuve avec le vocabulaire technique de la revolution industrielle du XIXeme siecles. Vous meritez d`avoir des F-35 et de vous faire achetez votre grandes industries par les USA, colonise que vous etes…

          quarterback=quart arriere.

  9. Roland Desparte dit :

    Et si on imaginait un partenariat franco-suédois autour d’un dérivé « GlobalEye » d’un Falcon “Marine“ ? Quoiqu’un 10X est trop imposant pour l’adapter en version PANG… Mais avec Dassault rien d’impossible !

    • Sayah dit :

      Les Falcon ne sont pas navalisables, il ne faudrait pas seulement revoir le train, mais absolument toute la structure.

      Et puis il faudrait sans doute un turboprop (mieux pour des decollages/appontages à faible vitesse).

      Bref, il faudrait un avion totalement nouveau, rien d’impossible, mais dépenser 15 milliards dans le développement d’un avion pour en commander 3 ça n’a pas de sens :/

      Il faudrait au moins un 2nd PA et d’autres variantes de la cellules (transport, lutte ASM), et donc au moins 10-15 avions, pour que ce soit rentable.

      Bien sûr on ne peut pas compter sur l’export car à part les US (et la Chine) personne n’aura l’utilité d’un avion catapultable

    • Momo dit :

      On peut tout imaginer mais là c’est non.
      Quoiqu’en dise Jean ma copine.