Berlin a attribué à Rheinmetall un contrat-cadre de 8,5 milliards d’euros pour la livraison d’obus de 155 mm

C’est assurément l’un des plus gros contrats de l’histoire de Rheinmetall. En effet, le 20 juin, l’Office fédéral des équipements, des technologies de l’information et du soutien en service de la Bundeswehr [BAAINBw] lui a notifié un accord-cadre d’une valeur pouvant atteindre les 8,5 milliards d’euros pour la livraison de différents modèles d’obus de 155 mm, destinés aux systèmes d’artillerie.

En réalité, il s’agit plutôt d’un avenant à un précédent accord-cadre qui avait été attribué à Rheinmetall en juillet 2023. Depuis, le groupe allemand a lancé la construction d’une nouvelle usine à Unterlüß [Basse-Saxe], dont la capacité de production devrait être, à terme, de 200’000 obus par an.

En outre, via le programme ASAP [Acte de soutien à la production de munitions] lancé par la Commission européenne, Rheinmetall doit recevoir une subvention de 130 millions d’euros pour accroître sa production d’obus d’artillerie.

Le contrat-cadre que vient de notifier le BAAINBw vise non seulement à regarnir les stocks de la Bundeswehr mais aussi ceux des forces néerlandaises, danoises et estoniennes. En outre, il s’agit également de continuer à soutenir l’Ukraine, qui recevra une partie des obus produits par Rheinmetall.

Une première tranche de 880 millions d’euros a d’ores et déjà été activée, les livraisons devant commencer dès 2025.

« Nous sommes ravis d’avoir obtenu la plus grosse commande de l’histoire récente de notre entreprise. Cet accord-cadre à grand volume souligne […] notre position de plus grand fabricant mondial de munitions d’artillerie. Nous sommes reconnaissants de la grande confiance exprimée dans cette mission à long terme dans le cadre des mesures de sécurité de la République fédérale et de ses alliés », s’est félicité Armin Papperger, le PDG de Rheinmetall.

Pour donner une idée de l’importance de ce contrat-cadre, le chiffre d’affaires réalisé en 2023 par Rheinmetall s’était élevé à 7,176 milliards d’euros [soit en progression de 11 % par rapport à l’exercice précédent].

« Le gouvernement fédéral tient parole. Cet accord-cadre garantit l’utilisation des capacités de la nouvelle usine que nous construisons sur notre site d’Unterlüß en Basse-Saxe pour approvisionner nos forces armées en munitions », a continué M. Papperger.

À noter que, en mai dernier, Rheinmetall avait annoncé qu’un « client de l’Otan » venait de lui commander des obus d’artillerie pour un montant de 300 millions d’euros. « Les livraisons auront lieu entre 2024 et 2028 », avait-il précisé. Deux mois plus tôt, l’Espagne lui avait notifié un contrat de 208 millions d’euros pour 94’200 obus de 155 mm.

Pour répondre à la demande, Rheinmetall peut compter sur ses différentes unités de production implantées non seulement en Allemagne mais aussi en Afrique du Sud, en Espagne, en Hongrie et, prochainement, en Ukraine, où le groupe a récemment annoncé la création d’une coentreprise avec une « société partenaire ukrainienne ». Le groupe prévoit de produire jusqu’à 700’000 obus et 10’000 tonnes de poudre par an.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

42 contributions

  1. Rakam dit :

    8,5milliards d’euros….qui au final partiront en fumée …putain l’homme est sérieusement bien touché….après une industrie doit tourner et faire vivre ses employés…et puis le complexe militaire est un des principaux facteurs d’emploi dans le monde donc, finalité, rien de nouveau….

    • joe dit :

      C’estvrai ça, construisons des usines pour faire drapeaux de bienvenu et des confettis… c’est sur, elles vont nous protéger de toute agression, ce n’est pas comme si le sanguinaire du Kremlin n’avait pas attaqué 3 pays souverain aux cours des 20 dernières années. L’adage: « Qui veut la paix prépare la guerre » n’a jamais eu autant de sens. Si nous avionsfait autre chose que protester à l’ONU en 2014, cette tragédie, aussi bien Ukrainienne que russe ne serait jamais arrivée…

      • dupain dit :

        L’Irak, l’Afghanistan, la Syrie la Libye n’étaient pas souverains?

        • Félix GARCIA dit :

          Vous avez raison de le rappeler.
          Et si on se met à la place des autres, on se dit qu’ils ont en partie du assister à cela en « spectateurs » horrifiés, considérant probablement aussi qu’il s’agissait là « d’agressions sous voûte nucléaire » … à l’exception du fait qu’on a menacé personne avec à ma connaissance, et que pas grand monde n’aurait voulu se mettre en travers de toute façon.
          Le complexe obsidional de certains fut donc nourri de manière bien compréhensible.
          Cela ne donne cependant aucun légitimé à la Russie ou à la Chine pour essayer d’envahir ses voisins.
          Pas plus que nous n’en avions précédemment pour foutre la merde dans des régions entières (même si c’était pas le taupe avant qu’on intervienne).

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @dupain Dans les quatres pays que vous citez les populations étaient(sont) la proie de leurs dirigeants! Mais vous avez raison on aurait du les laisser dans leur m****, nous aurions évité des pertes inutiles, (les nôtres) et nous aurions économisé des « pépettes »! Après tout c’est………………………leur problème!

      • J'aime bien comprendre dit :

        « attaqué 3 pays souverain aux cours des 20 dernières années. » : J’en identifie deux, mais je ne vois pas lequel est le 3e…

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « rien de nouveau…. » Vous nous le…………………prouvez!

      • Rakam dit :

        @l’autre…et ben je l’…….de, autre chose?

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « et ben je l’…….de, autre chose? » Non, c’est suffisamment explicite, nul besoin d’en………rajouter!

          • Pascal, (l'autre) dit :

            Je précise que je parlais bien sûr de votre premier commentaire!
            « et ben je l’…….de » Nullement surpris c’est le propre des « trous du c**!

    • boom dit :

      Les prix des munitions en Europe ont été multipliés par 4 voir 7 pour certaines munitions
      Obus de mortier de 82, 70 euros en 2022, 450 en en 2024.
      Obus de 155 , 800 contre 3000.
      La guerre c’est bon pour les affaires…..

      • Félix GARCIA dit :

        « Rapport d’information n°2625 »
        […]
        « La BITD européenne a également souffert de décennies de sous-investissement, qui ont obéré la capacité des chaînes de production à remonter en puissance. L’abandon de certaines compétences critiques, telle que la filière souveraine de la poudre, et la promotion d’un modèle basé sur les flux tendus et l’optimisation des stocks sont les conséquences d’un tel sous-investissement.

        L’industrie de défense européenne, et plus particulièrement ses PME-ETI, est en outre sous-financée. Elle pâtit notamment de la forte réticence des investisseurs institutionnels à investir dans la défense, en raison d’un prétendu risque réputationnel et d’une interprétation erronée des normes économiques, sociales et de gouvernance (« ESG »).

        Enfin, l’industrie de défense est fortement dépendante des pays tiers pour ses approvisionnements stratégiques. Or, cette dépendance est devenue une arme dans les mains de nos compétiteurs stratégiques. La Chine a ainsi réduit ses exportations de nitrocellulose – un composant essentiel pour la fabrication de poudres – aux industriels européens pour privilégier son partenaire russe, dans le contexte de la guerre en Ukraine. »
        […]
         » La Chine raffine également près de 90 % des terres rares, ensemble de 17 métaux indispensables aux produits technologiques de pointe et notamment aux équipements militaires.

        ● Or, la Chine n’hésite plus à instrumentaliser la dépendance des industries de défense européennes à ses approvisionnements stratégiques, en vue d’affaiblir le soutien occidental à l’Ukraine dans un contexte de renforcement de son partenariat stratégique avec la Russie.

        La Chine joue ainsi un rôle majeur dans les goulets d’étranglement que connaissent actuellement les fabricants d’obus en Europe. Selon plusieurs personnes auditionnées, cette dernière a en effet réduit drastiquement, depuis le début du conflit en Ukraine, les livraisons aux industriels européens de nitrocellulose – un dérivé du coton nécessaire à la fabrication de poudres – dont elle est le principal producteur mondial. Les industriels européens ont donc été contraints de trouver d’autres fournisseurs, ce qui engendre des délais de requalification, ou de développer des substituts, le groupe norvégien Nordic Ammunition Company produisant par exemple de la cellulose à partir du bois. »
        […]
        « Ce travail de cartographie a notamment permis d’identifier, comme l’a relevé M. Fabrice Comptour, conseiller du commissaire européen Thierry Breton, que « l’Europe avait une capacité de production agrégée supérieure à celle des États-Unis : 500 000 obus de 155 mm par an contre 250 000 à 300 000 pour les États-Unis à cette époque. La Commission a ainsi identifié plus de 40 acteurs industriels intégrés dans la chaîne de valeurs (poudres, nitroglycérine, cellulose…), qui sont répartis dans 17 pays ». »
        […]
        https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/rapports/cion_def/l16b2625_rapport-information#

        • Bazdriver dit :

          @Felix. Les « aggregations de capacités  » c’est bien..les productions réelles c’est mieux. Pour les US, 170000/an en 2022, 240000 en 2023, 430000 cette année, et un objectif de 1000000 en 2025. Le plus gros producteur européen, Rheinmetall en était à 90000/an en 2022. Il annonce pouvoir atteindre 450000/an mais sans donner de date précise.

      • Avekoucenzeh dit :

        Pour dire « et même », il est possible d’employer l’adverbe « voire » (généralement précédé d’une virgule), mais pas le verbe « voir » (qui n’a pas ce sens).

        Les prix des munitions en Europe ont été multipliés par 4, voire 7 pour certaines munitions.

  2. LM dit :

    C’est bizarre, je ne me souviens pas avoir vu l’appel d’offre européen.
    Un oubli sans doute.
    C’est quand même curieux, de manière générale, quand l’Allemagne fait du nationalisme économique, pas un mot de la commission de Bruxelles.
    Quand c’est la France…

    • joe dit :

      Il n’y a pas d’obligation à faire un appel d’offre. Vous aurez noté que cette usine a été construite dans le but de produire ces obus. Un appel d’offre ou personne ne peut répondre (car pas assez de ligne de fabrication) est inutile. Les Allemands dépensent l’argent publique en Allemagne. Ajoutons que la production de munitions est un aspect souverain des pays, il ne s’agit pas encore de déléguer à un autre…

    • Arthur dit :

      Quel appel d’offre pour les achats d’obus français, pour l’achat de Rafale, pour l’achat de frégates? Bref, il faut arrêter de jouer à ce jeu…
      Et en plus, il n’y a pas la moindre chance pour qu’un contrat comme celui-ci aille ailleurs, c’est le producteur avec de loin la plus grosse capacité de production en Europe.

  3. Félix GARCIA dit :

    Mazette !
    Bon, au moins, à terme, on ne devrait pas trop en manquer dans l’coin si on s’y met tous comme ça.

  4. St-Denis dit :

    Si toute la somme annoncé est prévu pour des obus classique…
    et compte tenu de la remise pour une telle quantité…
    cela fait dans les 4.500.000 obus…
    de quoi se préparer…

    • Boby dit :

      je n’ai pas ce nombre, j’ai environ 3,768 millions d’obus pour une somme de 8,5 milliards (en prenant l’achat espagnol: 94500 obus pour 208 millions) , mais tout dépend du type d’obus

      • Grossous dit :

        C’est pour cela que St-Denis a pris la peine d’écrire « et compte tenu de la remise pour une telle quantité ».
        N’imaginez pas qu’un client qui commande plusieurs millions d’articles va accepter de payer le même prix unitaire que celui qui en a commandé moins de cent mille.

  5. Mic dit :

    Les 100 milliards d’euros ils sont partis ou ?Pour arroser les actionnaires des sociétés qui ont recu des contrats normalement destinés a la Bundeswehr, car s’il est nécessaire que le Gvt remette encore une rallonge de plus 8,5milliards je me pose des questions ?

    • Arthur dit :

      Qui parle de rallonge?

      • Mic dit :

        La question est simple est que ces 8,5 Milliards sont prevus dans la dotation de 100 Milliards pour la Bundeswerhs , annoncé par le GvT Allemands en 2023 me semble t’il ?
        Ou est ce une rallonge budgétaire ?

  6. Auguste dit :

    Les Ukrainiens en utiliseraient 240 000 par mois.(?).Ils ne vont pas chômer.A noter que la nouvelle usine fabriquera le « coup complet »: obus,charge explosive…etc,contrairement aux US qui font l’obus dans une usine,la charge dans une autre,…etc,le tout pas toujours coordonné.
    Et en France,on en est où?.On attend que ça se passe.C’est qu’il n’y a pas que l’Ukraine à alimenter,il va chauffer aussi au M.O.,entre autres.

  7. SCITUS LEPUS dit :

    L »usine qui sera installée en Ukraine risque de partir rapidement en fumée, à moins qu’à l’instar des allemands pendant la deuxième guerre elle sera souterraine à l’abri des coups.

    • Dolgan dit :

      pourquoi ? les autres usines d armement ukrainnienne partent rarement en fumée. pourquoi celle-ci serait plus exposée ?

      d autant que la capacité russe a frapper en profondeur se réduit et que la DCA ukrainnienne se renforce.

      • STARBUCKS dit :

        « d autant que la capacité russe a frapper en profondeur se réduit et que la DCA ukrainnienne se renforce » j’ai bien rit.
        C’est l’histoire de la marmotte….? Non?

        • 3e groupe dit :

          Je ris.
          Tu ris.
          Il/elle/on rit.

          J’ai ri.
          Tu as ri.
          Il/elle/on a ri.

    • rainbowknight dit :

      Penchez vous sur l’évaporation des forces russes et particulièrement sur les désertions. Une première indication sur l’engouement des « couillons » a prendre part à une Opération Militaire Spéciale dont ils commencent à douter….. Notez que les « chiens de garde  » Kadyrovtsy sont moins visibles donc moins d’efficience pour traiter ce sujet de « retrait anticipé » du champ tactique….
      Vous serez ravi de constater que les « contrôles » se renforcent dans le pays ( Fédération) pour retrouver ces « mauvais » citoyens. Il va sans dire que les conséquences en « région » sont particulièrement délétères. Seuls les morts savent se taire et encore…….
      L’Ukraine devient un sujet secondaire duquel les premiers intéressés semblent détourner le regard.
      La « petite musique » qui monte c’est vivre libre dans un pays en Paix, ce n’est pas au goût du Maître et de ses séides…..
      Pour Putin une OMS qui dure ça sent le roussi….

    • Bernard 1792 dit :

      Les russes n’ont pas perdu la capacité de frapper en profondeur le territoire Ukrainien, loin de là.
      La mer dAzov est leur plus récente base de lancement stratégique , et ce à partir de navires, et ça à l’air de fonctionner.

      • rainbowknight dit :

        Des navires, mais de quelle flotte viennent ils ? Vous avez raison tout fonctionne en Russie quand on porte un regard étranger au pays ….

  8. penandreff dit :

    L’Allemagne a passé une commande de 68 000 obus de munitions d’artillerie de 155 mm à KNDS .
    Cette commande fait partie d’un contrat cadre de 6 ans pour une production de 350 000 obus maximum à KNDS.
    L’Otan a passé aussi une commande de 155mm de 1.1 milliard à KNDS.

  9. Sur le bord dit :

    Et des usines de carpettes pour se prosterner devant un sanguinaire…selon le viel adage des années 80..plutôt carpettes que mort

    • dupain dit :

      99% du monde voit les dirigeants européens comme des carpettes de Washington.
      Ce sont uniquement deux petites professions, les politiques et journalistes, qui ne peuvent pas le dire.

      • C'est cela, oui dit :

        99 %, c’est tout ? N’hésitez pas à étaler la confiture sur votre pain et à écrire 99,99 %.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « 99% du monde » 99% de VOTRE monde!
        « Ce sont uniquement deux petites professions, les politiques et journalistes, qui ne peuvent pas le dire. » Mais vous êtes là pour faire jaillir la « vérité » sinon c’est quoi votre…………………..profession, relayeur de « bonnes » infos, lobbyiste, propagandiste?
        «