Pour une raison inconnue, un sous-marin nucléaire lanceur d’engins chinois a fait surface près de Taïwan

Il n’y a pas encore si longtemps, la République populaire de Chine [RPC] assurait qu’elle ferait revenir Taïwan dans son giron de manière pacifique. Mais le ton a changé quand le président chinois, Xi Jinping, a déclaré qu’il ne promettait « pas de renoncer au recours à la force », estimant que l’indépendance de l’île « ne pourrait conduire qu’à une impasse ».

Depuis, l’Armée populaire de libération [APL] ne cesse d’accentuer sa pression militaire sur Taïwan, en organisant régulièrement des manœuvres de grande ampleur. En 2022, Wei Fenghe, alors ministre chinois de la Défense, avait prévenu que Pékin « n’hésitera pas un instant à déclencher une guerre, quel qu’en soit le coût » si jamais « quelqu’un osait séparer Taïwan de la Chine ». Deux ans plus tard, son successeur, Dong Jun, a tenu le même discours lors de la dernière édition du Dialogue Shangri La, le 2 juin.

L’APL « a toujours été une force indestructible et puissante dans la défense de l’unification de la patrie, et elle agira à tout moment avec détermination et force pour freiner l’indépendance de Taïwan et faire en sorte qu’elle ne réussisse jamais dans ses tentatives », a en effet déclaré M. Dong.

Quelques jours plus tôt, la Chine avait « salué » à sa manière l’investiture de Lai Ching-te, le nouveau président taïwanais, en mobilisant des avions et des navires de guerre pour encercler l’île durant quarante-huit heures. Appelées « Epées tranchantes unies 2024A », ces manœuvres sont une « punition sévère pour les actes séparatistes des forces ‘indépendantistes de Taïwan’ et un avertissement contre l’ingérence et la provocation des forces nouvelles », fit valoir un porte-parole du commandement du théâtre Est de l’APL.

De son côté, la diplomatie chinoise se montra tout aussi martiale en déclarant que « toutes les forces séparatistes en faveur de l’indépendance de Taïwan [allaient finir] dans le sang, la tête brisée face à l’événement historique d’une réunification complète de la Chine ».

C’est donc dans ce contexte qu’un évènement peu banal est survenu dans les environs des îles Pescadores [ou Penghu], située dans le détroit de Taïwan, à 45 km de la côte sud-ouest de Taïwan et à 140 km de la Chine continentale. Ainsi, le 18 juin, un sous-marin nucléaire lanceur d’engins [SNLE] chinois, probablement de type 094 [ou classe Jin] y a soudainement fait surface, à proximité d’un bateau de pêche taïwanais. L’équipage de ce dernier a d’ailleurs pris des photographies, lesquelles ont ensuite été diffusées via les réseaux sociaux.

Selon le témoignage des pêcheurs taïwanais, un navire de surface de l’APL, dont le type n’a pas été précisé, a ensuite rejoint le SNLE pour, a priori, l’accompagner vers son port d’attache de Qingdao.

Pour rappel, affichant un déplacement de 11’000 tonnes en plongée pour une longueur de 135 mètres, un SNLE de type 094 serait doté d’une douzaine de missiles balistiques stratégiques JL-2, pouvant emporter chacun 3 à 4 têtes nucléaires sur une distance de 7 à 8000 km.

Dans le même temps, le ministère taïwanais de la Défense a de nouveau fait état de la présence de vingt avions et de sept navires de l’APL dans les environs de Taïwan. « Douze de ces avions ont traversé la ligne médiane [du détroit] et sont entrés dans notre zone d’identification et de défense aérienne [ADIZ] », a-t-il précisé.

Quant au SNLE, le ministre taïwanais de la Défense, Wellington Koo, a assuré que Taipei avait la situation sous contrôle, sans donner plus de détails. « Nous disposons des moyens de renseignement, de surveillance et de reconnaissance, mais je ne pense pas qu’il soit approprié de divulguer ici nos méthodes d’investigation », a-t-il dit.

Cela étant, la force aérienne taïwanais [RoCAF – Republic of China Air Force] possède 12 avions de patrouille maritime P-3C Orion ainsi que des hélicoptères 500MD et S70C Super Blue Hawk, dotés de capacités de détection sous-marine.

Reste à voir les raisons qui ont conduit ce SNLE chinois à faire surface. Le fait que les eaux du détroit de Taïwan sont relativement peu profondes [moins de cinquante mètres environ, au niveau des îles Pescadores, ndlr] peut être une explication. Mais une source militaire taïwanaise sollicitée par l’agence Reuters a émis l’hypothèse d’un dysfonctionnement, lequel l’aurait contraint à faire surface. À moins qu’il ne s’agisse d’un « signalement stratégique » qui entrerait dans le cadre d’une sorte de guerre psychologique menée contre Taipei.

« En plus de la force militaire, la République populaire de Chine a de plus en plus recours à des méthodes de coercition non traditionnelles pour tenter de forcer Taïwan à se soumettre. Mais Taïwan ne cédera pas à la pression », a d’ailleurs déclaré M. Lai, ce 19 juin. « Le peuple de Taïwan défendra fermement la souveraineté nationale et conservera son mode de vie constitutionnel démocratique et libre », a-t-il ajouté.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

149 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Cet SNLE classe Jin, réputé bruyant, risque peut-être un peu moins que les autres SNLE à se montrer un peu en surface (que ce soit de gré ou de force, cela importe peu),
    car les sous-marins de cette classe n’en sont sans doute plus au stade où la préservation de leur signature acoustique soit si absolument essentielle … sachant qu’il est très probable qu’elle soit déjà bien connue des Occidentaux.
    Il lui resterait moins de choses à cacher que bien d’autres SNLE.

  2. Le Suren dit :

    Bon, les Chinois menacent d’envahir l’ile si déclaration d’indépendance.

    Il y a 50 ans, la Chine populaire n’avait absolument pas les moyens d’envahir TaI-Wan.

    Dans ce cas, pourquoi Tai-Wan n’a pas déclaré son indépendance à cette époque ? Les Chinois, mis devant le fait accompli n’auraient rien pu dire ni faire.

    Tandis qu’aujourd’hui …

    • Marine dit :

      Les Taïwanais ne veulent pas être « indépendants » de la Chine communiste. De leur point de vue, historiquement, ce sont les rebelles communistes qui se sont emparés de la Chine continentales, forçant les dernières forces chinoises républicaines (eux) à se replier sur l’île de Formose (Taïwan si vous préférez). Donc, les rebelles dissidents, ce ne sont pas les Taïwanais, mais le Parti Communiste Chinois. Bon, ça fait un paquet de temps que les républicains de Taïwan ont renoncé à reprendre la Chine aux communistes, mais ils ne s’en considèrent pas moins chinois.

    • Lado dit :

      Il y 50 ans le KMT était encore au pouvoir , » il était la Chine »;..(voir le Musée National à Taipei pour le saisir)
      Les cadres de la dictature militaire du KMT (Kuo Ming Tang) étaient des chinois du continent exilés après 1950
      L’ émergence des « autonomistes », liberaux , democrates est récente 25ans+ qui ressentaient la mainmise des « continentaux ». Taiwan, alors Formose fut une colonie japonaise et beaucoup des cadres locaux avaient été formés au Japon

    • Cortex, pupuce made in taiwan dit :

      Here is the corrected version of your text:

      « Politique américaine, c’était un peu trop long d’expliquer ça ici, mais les Chinois communistes s’étaient engagés à ne pas attaquer Taïwan en échange notamment du siège au Conseil de sécurité que Taïwan occupait à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. En même temps, Taïwan garantissait de ne pas déclarer son indépendance et, en échange, elle bénéficiait de la protection des États-Unis. Taïwan avait par la suite envisagé de démarrer un programme nucléaire qui fut arrêté à la demande des USA. Aujourd’hui, le commerce des puces électroniques est devenu la garantie pour Taïwan de ne pas être abandonnée par les USA. Il faut noter que les Taïwanais disposeraient de missiles de longue portée capables de détruire un barrage hydroélectrique qui pourrait ravager une très large partie de la Chine densément peuplée. Cette doctrine est souvent vue comme un moyen de destruction aussi puissante qu’une arme nucléaire. »

      • dit :

        Un « missiles de longue portée capables de détruire un barrage hydroélectrique », je doute que cela puisse exister hors explosif nucléaire. Il faudrait une sacrée charge d’explosif classique pour entamer le béton d’un gros barrage au point de le faire céder, chose qui n’est pas du tout facilité par la caractéristique « longue portée ».

    • lecoq dit :

      mic Mac des américains, et des occidentaux en general
      on en paye les consequences aujourd’hui

      • joe dit :

        Plusieurs millions d’individus fuyant le « paradis » communiste cela vous parle ou pas ? Rien à voir avec l’Occident. Demandez aux pays Baltes et Polonais si ils veulent revenir en arrière, littéralement. Les Taïwanais ne sont une menace pour personne et mérite d’être épauler contre l’autre dictature qu’est la Chine. Cessons de donner les armes aux dictateurs en leur donnant notre argent (achats et investissements), il y a beaucoup de pays démocratique qui ne demande qu’à bénéficier de la manne.

        • Videau dit :

          dire que les occidentaux n y sont pour rien c est n avoir rien compris à l Histoire du monde depuis la fin de la 2 guerre mondiale .mon pauvre ami l époque où les usa pouvait régenter le monde pour le mettre à sa botte est révolue. Cuba, le Chili, le Vietnam, etc , c est fini ,les brics arrivent et vouloir intervenir dans ces pays pour soi disant défendre la démocratie (on rit) c est comme voir demain Paris bombardé si le président Marine Le Pen décidait de renouer avec la Chine et la russie pour mettre à sa place un agent us comme BHL ,attali ou autres …voilà l Histoire du monde depuis 80 ans .. c est fini et heureusement ! les agents us comme macron prêts à sacrifier leur population pour la « democratie » des assassins de whasington…c est fini !!

          • Remplidhuile dit :

            Et qui rémunère le mieux vos services ? Les Russes ou les Chinois ?

          • Pascal, (l'autre) dit :

            @Videau le p’tit nouveau « c est fini ,les brics arrivent  » Les B.R.IC.S., les B.R.I.C.S……..arrêtez de vous pignoler avec vos « B.R.I.C.S. Pour le reste au titre de me répéter n’est vraiment pas Tom Clancy qui veut!
            « Attali »
            « Washington »
            « Macron »
            « si le président Marine Le Pen décidait de renouer avec la Chine et la russie  » Déjà « présidente »? C’est long 3 ans! sinon sachez qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué! Observez, il avait été promis qu’en quelques semaines l’opération spéciale aurait été réglé…………………..PUTAIN DEUX ANS ET QUATRE MOIS!

          • Pascal, (l'autre) dit :

            J’avais oublié « Russie »!

        • Conjugaisons dit :

          Les Taïwanais méritent d’être épaulés.
          Beaucoup de pays démocratique qui ne demandent qu’à bénéficier.

    • Thomas dit :

      Parce qu’à l’époque, le kuomintang réfugié à Taiwan pensait pouvoir encore reprendre la Chine continentale aux Communistes.
      Par la reconnaissance officielle de la République Populaire, la France admettait également que les nationalistes de Taiwan ne reprendraient jamais pied sur le continent.
      Avec le temps et la chute des généraux, l’île est devenu de facto indépendante, mais néanmoins éternellement lié au continent, la reconnaissance d’une Chine unique par les USA éloignant l’idée d’indépendance, contre un accord de défense.
      Tout simplement.

    • St-Denis dit :

      Oui y ont pas été très malin… à l’époque c’est eux qui se disait la vraie Chine… et qui voulaient réunifier le continent…

      • Carin dit :

        @St Dénis……
        Et au regard de l’histoire, ils ont raison… Taïwan a laissé tomber la réunification, mais revendique d’être la vraie chine.
        C’est précisément ce fait qui met la chine continentale dans son mauvais droit lorsqu’elle parle de « réunification par la force si nécessaire », car les 2 sont reconnus par l’ONU… aujourd’hui les occidentaux ont placé la chine continentale à l’ONU en lieux et place de Taïwan, contre un traité de non agression…
        Taïwan ne parle jamais de fonder un pays, seule la continentale veut le faire croire en le criant continuellement sur tous les toits, formose demande son autonomie, tout en restant la chine!

        • Archipel dit :

          « car les 2 sont reconnus par l’ONU… »
          Vous auriez des liens pour étayer cette affirmation ?

    • Pierrot dit :

      Réponse : Taiwan se considère comme la République de Chine, i.e, le gouvernement légitime de TOUTE la Chine. Déclarer son indépendance, c’est renoncer à ses prétentions sur le continent.
      Non pas qu’ils aient la moindre chance de le récupérer militairement, mais ils comptaient peut-être sur une opportunité politique.

      Après, d’accord avec vous, ils auraient dû se rendre compte que cette option sentait le sapin quand dans les années 70 tout le monde a commencé à ne reconnaître que la RPC comme légitime (principe d’une seule Chine), et auraient dû déclarer leur indépendance…

    • Olivier C dit :

      Le gouvernement actuel de Taïwan est celui de la Chine d’avant la seconde guerre mondiale. Taïwan ne déclare pas son indépendance puisque pour eux, ils sont aussi le gouvernement de la Chine continentale

    • tschok dit :

      Parce que déclarer son indépendance est une chose, mais ensuite vous avez le problème de la reconnaissance internationale de votre indépendance. Dans les années 70, ce point était déjà problématique non seulement pour les taïwanais, mais surtout pour les autres pays: les deux parties (Chine continentale et Taïwan) prétendaient toutes les deux incarner la Chine. Donc, reconnaître l’une signifie que vous ne pouviez pas reconnaître l’autre.

      Par exemple, la France de De Gaulle a reconnu la Chine populaire (celle de Mao). Donc, exit la Chine de Tchang Kaï Chek (Taïwan). Et de fait, Taïwan a fini par se faire virer de l’ONU, au point qu’aujourd’hui c’est un pays fantôme qui existe (on lui a vendu des Mirage 2000 et des frégates) mais qui n’est pas censé exister dans l’ordre juridique international. Mais alors on les a vendus à qui, ces Mirage et ces frégates?! Ben on les a vendus à… euh… ben à une île qui s’appelle Taïwan. Et une île, ça peut acheter des armements? Ben la preuve que oui, puisqu’on les a vendus.

      C’est pas du tout comme si la Corse obtenait son indépendance, puis était reconnue plus ou moins laborieusement par la communauté internationale. C’est un schéma plus complexe. Si on avait été dans un schéma de ce genre, ce que vous dites aurait déjà eu lieu depuis longtemps.

      • Bazdriver dit :

        @tschok. HS: le Magr indien existe également en L52 calibres…

  3. Bastan dit :

    Pas un des pays disant soutenir Taïwan face à la Chine ne reconnaît Taïwan par peur des réactions de la Chine. Et vous pensez qu’ils sont prêts à faire la guerre à la Chine pour défendre Taïwan ? Suffit de regarder un globe et voir les immenses problèmes logistiques. D’autant plus que la Chine à une frontière terrestre avec la Russie et la Corée du Nord. Corée du Nord qui malgré les sanctions économiques produit plus d’obus au bénéfice de la Russie que les pays de l’OTAN ne peuvent ou ne veulent en produire pour l’Ukraine.

    • Mauvais Dragon dit :

      A quoi vont te servir tes obus nord-coréens si tu peut pas faire traverser le détroit de Taïwan a ton artillerie, Banane? Quand à la Russie elle peut pas livrer d’obus, elle en manque pour sa propre armée tant qu’elle a pas réglé son léger soucis d’ « opération militaire spéciale de 72 heures »!

      • Cantatrice dit :

        S’il vous plaît. Quant à. Avec un t. Pas un d.
        Quant à = En ce qui concerne. Quand à = Lorsque à.
        Quant à la Russie, elle ne peut pas livrer d’obus.

      • Bastan dit :

        @Mauvais Dragon. La Corée du Nord a une frontière terrestre avec la Chine, …..et la Russie. Donc on se calme dans la façon de répondre.

        • Mauvais Dragon dit :

          Le problème c’est pas la livraison des obus nord-coréens ou russes, mais quelle serait leur utilité pour envahir Taïwan puisqu’il faut d’abord que les forces Chinoises arrivent à franchir le détroit du même nom et tenir une tête de pont sur place ce qui est loin d’être gagné. Je les vois mal tirer des obus d’artillerie sur la côte ouest de Taïwan depuis les côtes chinoises pour soutenir leur débarquement vu que le détroit en question fait 130KM DE LARGE DANS SA PARTIE LA PLUS ETROITE!
          Pour info les CAESAR, ATMOS-2000 et PzH-2000 qui sont parmi les meilleurs systèmes d’artillerie actuels éprouvés envoit leurs obus à 40-42km maxi et les obus propulsés à 50-56km maxi. Je crois pas une seconde que les Chinois fasse mieux avec leur matos. D’ailleur leur dernier canon automoteur en date, le PCL-181, qui essaie de copier le CAESAR et l’ATMOS-2000, est sensé atteindre les 40km avec des obus classiques et 53km avec des obus propulsés (sur wikipédia on peut trouver 72km mais ça vaut ce que ça vaut et de toute façon 72km ça fait pas 130km)
          https://www.opex360.com/2020/05/02/larmee-chinoise-confirme-la-mise-en-service-du-pcl-181-un-nouveau-canon-automoteur-de-155-mm/
          En plus le calibre des obus c’est du 155mm pour le PCL-181 alors que la Corée du nord n’a a priori que des obus de 152mm et j’aimerais bien voir leur qualité… et puis leur production faudrait voir aussi. Ils fournissent beaucoup d’obus à la Russie parce que comme elle la Corée du nord a accumulé des stocks d’armes et de munitions gigantesques depuis la fin de la guerre de Corée en 1953, c’est d’ailleurs aussi pour ça que souvent la qualité des obus livrés aux Russes laisse a désirer: beaucoup datent des années 1970..
          Pour la Russie je t’ai déja dit qu’il faudrait déjà qu’elle arrive a terminer sa guerre en Ukraine AVANT d’avoir les moyens de fournir des munitions et des armes à qui que ce soit d’autre ce qui la aussi est loin d’être gagné

          Quant a l’humeur de mes réponses elle diffère selon la personne à qui je les donne.
          Toi depuis le temps que tu commente sur ce site, je sais que tu es prorusse, prochinois, pro-nord-coréen… bref tout ce qui peut être de près ou de loin antioccidental y compris antifrançais donc j’ai beau être quelqu’un de respectueux, je m’adapte à la personne que j’ai en face de moi et je suis pas du genre à tendre l’autre joue.
          Quand quelqu’un fait du bashing permanent sur mon pays et ses intérêts, qu’il raconte des aneries plus grosses les une que les autres pour mieux déverser la propagande d’une puissance étrangère qui ne nous veut pas du bien, je lui réponds avec le même mépris dont il fait preuve lui-même envers mon pays et envers quelque chose à laquelle je tiens beaucoup et qui s’appelle l’honnêteté intellectuelle (parce que c’est une VERTU FONDAMENTALE pour qu’un débat digne de ce nom puisse avoir lieu dans une conversation entre 2 individus civilisés). Mais bizarement ce genre de loustics n’apprécie jamais qu’on utilise leurs propre méthodes contre eux-mèmes, sans doute une histoire de 2 poids 2 mesures..
          En résumé: pour être respecté encore faut-il être respectable. Le jour où tu suivras cet adage je serai près à révisé mon jugement à ton égard.

          • Prépositions dit :

            Prêt à (disposé à) ou près de (proche de), mais ni « près à » ni « prêt de ».

            Je serai prêt à réviser mon jugement.

          • S&C dit :

            Un PCL-181 n’étant pas doué de conscience, il est malaisé de le qualifier de sensé ou d’insensé, néanmoins, pour dire ce qu’il est supposé pouvoir faire, on peut écrire qu’il est censé atteindre les 40 km.

        • Mauvais Dragon dit :

          Je suis retourner voir certains messages dans d’autres articles plus anciens et je crois bien que je t’ai confondu avec un autre gaillard. Je te fais donc mes plus plates excuses et ne tiens pas compte de la 2ième partie de mon précédent message ça ne te concerne pas tout compte fait

    • ludo dit :

      sur la question des obus, il ne suffit pas de produire, il faut, qu’ils explosent et au bon endroit…….

    • lecoq dit :

      la guerre avec la chine débutera suite au lancement de la Corée du Nord dans le jeu

    • appolo dit :

      puisque vous parlez de logistique, un petit ajout pour vous
      les importations chinoises de pétrole et ses exportations passent pratiquement toutes par le détroit de malacca. 2 sous marins us peuvent y bloquer le commerce chinois et dans le coin la chine ne compte pas beaucoup d’alliés 🙂
      Alors, vous en dites quoi ?
      Et pour info, la corée du nord ne produit pas plus d’obus que l’otan, jute elle a des stocks immenses (et de mauvaise qualité si on en croit les retours sur le terrain), mais des stocks, ce n’est pas éternel …

      • aleksandar dit :

        La Corée du Nord produit 1,2 million d’obus par an soit plus que l’OTAN.
        Le stock estimé est de 7 millions.
        Concernant la qualité il faut demander aux ukrainiens.

        Bloquer le détroit de Mallaca, pourquoi pas.
        On verra quelle économie plongera en premier,l’économie de production chinoise ou l’économie de consommation et de transformation occidentale travaillant à flux tendu.

        • Mauvais Dragon dit :

          Après faut voir la précision des tirs. Les obusiers de l’OTAN ont moins besoin d’obus que ceux des Russes pour toucher leur cible. C’est ce que montre clairement la guerre en Ukraine que ça te plaise ou non.
          Dans ces conditions que les Coréens du nord ait besoin de produire et stocker plusieurs millions d’obus de plus que l’OTAN pour alimenter leur artillerie au moins autant archaïque sinon plus que celle des Russes c’est pas vraiment une surprise. C’est pas un concours de b*te!

          Pour l’asphyxie économique de la Chine ou de l’Occident il faut prendre en compte que la première est extremement dépendante aux importations agricoles que ce soit les céréales, la production laitière, la viande bovine et même encore pour la viande de porc malgré une politique volontariste pour devenir autosuffisant sur ce marché spécifique.
          Alors qui résisterait le plus longtemps entre la Chine qui peine à nourrir sa population ou l’Europe et les USA qui y parviennent sans mal mais qui patine sur certains pans industriels? Difficile a dire mais dans tous les cas ça serait le chaos dans tous les pays du monde et bien peu même parmi les neutres parviendrait à sortir leur épingle du jeu.

    • lucnets dit :

      Ce n’est pas une question de soutenir Taiwan. Si Taiwan n’a pas fais de demande d’indépendance c’est parce que le statu quo de 1949 aprés la guerre civile convient à tout le monde : pas de reonnaissance internationale, pas d’indépendance mais taiwan reste libre de gérer son territoire. Si les habitants de taiwan le souhaitent rien n’empechera le retour. La chine joue un jeu tres dangeureux pour plaire a son opinion publique.

      • Franz dit :

        Je serais surpris que l’ « opinion publique » chinoise se préoccupe de l’unification avec Taïwan… je pense plutôt qu’il s’agit d’un exemple de plus de l’égo des dirigeants corrompus par le simple exercice du pouvoir.
        « Je, moi, à moi » : https://www.youtube.com/watch?v=seqaTuXkqFI (comme dirait Félix ^^)

    • Olivier C dit :

      Des obus qui n’explosent d’après les retours des artilleurs russes…

    • Nike dit :

      Pas besoin de mener une lutte armée contre la Chine. Le modèle économique Chinois est basé sur les exportations. Il suffirait de réduire les importations venant de Chine pour provoquer des millions de chômeurs. Le PCC craint cela plus que tout. Une personne qui ne travaille pas, a le temps de réfléchir, de prendre du recul, et de se rendre compte qu’elle est bien dans une dictature. Pas certain que le régime ne subirait pas des soubresauts. C’est cela qui retient les Chinois d’envahir Taïwan pas la guerre.

    • tschok dit :

      Non Bastan, ce n’est pas ça. Aucun pays ne reconnaît Taïwan, parce que Taïwan ne le demande à personne.

      Donc, aucun pays n’a peur.

      Mais si Taïwan déclarait son indépendance et demandait à ce qu ‘on la reconnaisse, là, tout le monde aurait peur. Mais elle ne le fait pas. Donc, personne n’a peur.

      Sinon, le nombre d’obus produits par la Corée du Nord a sans doute un rapport avec Taïwan, mais là, tout de suite, je dois vous dire que je ne le vois pas. Vous faites partie de ces esprits supérieurs qui réussissent à mettre en rapport des choses si différentes que je ne parviens même pas à seulement me le figurer.

      Mais alors, y a t-il un lien entre Taïwan et le nombre de poils de couilles sur les burnes du pape? C’est peut-être possible, ça? Qu’est-ce que vous en pensez?

      Eclairez-nous*, par pitié.

      * Nous, les Terriens en détresse

    • UnKnown dit :

      Le problème des Taïwanais, à savoir être aussi proche des côtes Chinoises, est au final aussi un problème pour les Chinois… Pour monter une opération amphibie de grande ampleur et être capable de soutenir les éléments débarqués, il faut concentrer énormément de moyens dans des espaces réduits. Ce qui est très difficile désormais, quand on voit le retex de l’Ukraine. Les champs de bataille sont désormais transparents, et le C2 adverse très réactif face à des concentrations de troupes. Taïwan n’a pas besoin d’une force aérienne pléthorique, d’une marine de surface conséquente ou d’une armée terrestre suréquipée. Elle a besoin de missiles, de drones, par milliers. Qu’elle est en train d’accumuler.

  4. Félix GARCIA dit :

    Au Shangri-La dialogue, les seuls qui semblent agressifs et qui engueulent tout le monde, c’est les intervenants chinois, qu’ils soient sur scène ou dans la salle … pi avec une mauvaise foi crasse, on est pas dans l’incompréhension culturelle/stratégique … c’est juste de l’expansionnisme déguisé sous une tonne de « ouin-ouinade » … comme les discours de POUTINE …

    Cela me rappelle une proverbe (antisémite ?) polonais : « They cry out in pain as they strike you » / « Ils crient de douleur lorsqu’ils vous frappent »

    • zardoz dit :

      Je pense qu’ au contraire ce sont les américains qui poussent au crime comme en Ukraine.
      Dans leur projet impérial, ils espèrent une autre guerre d’ attrition en jouant leur alliés ou vassaux ? en place.
      Ce que veut Xi n est pas difficile à comprendre, la sécurité des routes commerciales en premier lieu, serait ce si difficile à négocier ?
      On pourrait envisager la réunification de la Chine, pour donner des leçons de démocratie aux Chinois, par la voie du dialogue dire des paroles de vérité salutaires, sans arrogance, ni sentiments de supériorité.
      La démocratie a commencé par des considérations commerciales avant de consacrer la personne, l’ individu.
      Si le libéralisme économique a permis le développement incroyable de la Chine moderne, un homme comme Xi doit bien voir les limitations de son pouvoir aujourd’hui, qui en sont la conséquence.
      Embastillé le dirigeant d’ une grande entreprise a forcément des conséquences sur les marchés.
      Emmuré sa population ne lui a pas réussi non plus, en fait il semble qu il y a une forte émigration vers les USA en ce moment.
      Le monde semble en route pour la guerre qui devra décider qui en sera le chef.
      c’est la lourdeur et la bêtise qui nous font aller dans ce sens, la paresse et le manque de foi dans ces valeurs et principes humains qui devrait régir le monde au delà des nations.
      Si on réfléchit à leur nature, ils ne peuvent s’ imposer par la force ou la domination.
      L’ Amérique est tombé dans ce piège, les voilà devenu aussi dur et sournois que les Japonais d’ avant guerre.
      La maladie de l’ empire.
      Le monde mérite t il de vivre ?
      Si ce n’ est pas le cas ce sera vite résolu, en appuyant sur le bouton.

      • joe dit :

        Ah bon ? Factuellement, les US ont envahis l’Ukraine ? Ils rasent des villes entières ? Des hôpitaux ? Cherche propagandiste russe, putler sait très bien que les missiles volent dans les deux directions 🙂 Il suffit de fournir armes et support à l’Ukraine pendant quelques années et la russie s’effondrera ou putler avalera son thé de travers….

      • tschok dit :

        A 100% d’accord avec vous zardoz, et j’irais même plus loin: l’autre jour, j’ai garé ma bagnole sous un arbre, eh ben vous me croirez si vous le voulez, mais les pigeons ont chié dessus. Et moi, je vous dis que les Amerloques n’y sont pas pour rien.

        C’est eux qui ont poussé au crime les volatiles, comme en Ukraine, où ils ont insidieusement forcé les Russes à entrer en guerre à l’insu de leur plein gré, pour les obliger à envahir ce pays, injustement victime de cette odieuse agression, dont la responsabilité leur incombe totalement.

        Et à Taïwan, ils vont faire la même chose, je le sens, alors qu’il serait si simple de régler le problème par la négociation. Que veut la Chine, en fin de compte? Envahir et mâter Taïwan. Bon, est-ce que c’est si inacceptable que ça? Les Taïwanais pourraient quand même faire un petit effort, merde! Il en va de la paix mondiale, ils pourraient faire preuve d’un peu de civisme, ça leur arracherait la gueule à ces cons?

        Et je le dis sans arrogance ni sentiment de supériorité, hein?

        D’ailleurs, et comme vous le dites, Xi voit bien les limitations de son pouvoir, c’est un type raisonnable, comme Poutine. Je pense qu’on pourrait trouver un accord avec lui et je suis sincèrement et profondément convaincu que la défense de la paix exige des sacrifices auxquels j’ai le courage – oui, j’ose le dire! – de consentir sans faiblesse: je suis d’accord pour que la Chine et Taïwan soient enfin réunifiés, car le grand peuple chinois, si fier et si noble, ne mérite pas d’être divisé. Et que les Américains leur foutent la paix. Qu’ils s’occupent de leurs oignons.

        S’est-on, à l’époque, opposé à la réunification de l’Allemagne de l’Ouest et de l’Est, qui a été voulue et préparée par l’URSS, contre la volonté des Américains, qui souhaitaient maintenir leur emprise sur l’Europe? Alors, au nom de quoi s’opposerait-on aujourd’hui à la réunification des deux Chine, après des décennies d’une douloureuse séparation? Séparation, je le souligne, voulue par les nationalistes chinois de Tchang Kaï Chek, évidemment soutenus par les Etats-Unis, comme par hasard…

        C’est du simple bon sens.

        • Félix GARCIA dit :

          Excellent.

        • Lémurien officiel dit :

          Bon, j’avoue, les pigeons, c’était nous.

        • Diacritique dit :

          S’il veulent envahir Taïwan pour « mâter » cette île, on se demande un peu quel serait le but de l’opération.

          Même en y installant des mâts de hauteur exceptionnelle assortis de voiles d’une surface inégalée, il est plus que douteux que l’île se déplace pour rejoindre le continent.
          Dans le principe, c’est une bonne idée pour régler le problème du séparatisme taïwanais et du passage de trop de bateaux militaires occidentaux dans le détroit de Taïwan, mais dans la pratique, ça ne fonctionnera pas. Même en aidant à la manœuvre avec des remorqueurs…

          Ou alors ce sont des mâts d’éoliennes. Là, c’est un autre objectif. Mais là-bas comme chez nous, planter des éoliennes partout soulève bien des oppositions, qu’il faudra mater au préalable.

        • LEONARD dit :

          @tschok
          Les pigeons sont des drones du gouvernement. En conchiant votre véhicule, ils le « marquent » pour faciliter la surveillance satellitaire américaine.
          Tout est là….
          https://pigeonsarentreal.co.uk/pigeons-arent-real-accueil/
          @zardoz, diffusez largement, le monde doit savoir !!!

          • Lémurien officiel dit :

            Remarquez que si vous croyez que c’est les Américains, nous, ça nous arrange….

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @Tschok Belle démonstration mais @Zardoz est dans son trip! Quelque que soit son problème c’est « delafôôteauxstatsunis », pour lui c’est comme un « mantra » une invocation quasi divine! Rien ne sert de discuter, argumenter! On lui demanderait son avis sur la météo pourrie que nous connaissons il écrirait que c’est encore un coup des U.S.!

      • Infinitif dit :

        Embastiller le dirigeant d’une grande entreprise a des conséquences.
        Emmurer sa population ne lui a pas réussi.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « Je pense qu’ au contraire ce sont les américains qui poussent au crime comme en Ukraine.
        Dans leur projet impérial, ils espèrent une autre guerre d’ attrition en jouant leur alliés ou vassaux ? » C’est de la fôôôte aux « statsunisetàsesvassauxoccidentauxotaniens » le tube de l’été?
        « Ce que veut Xi n est pas difficile à comprendre, la sécurité des routes commerciales en premier lieu, serait ce si difficile à négocier ? » Allez donc exposer votre « point de vue » aux Philippins, Vietnamiens, Japonais! Ils vont être…………………ravis de votre « vision » des choses!
        Pour le reste de votre commentaire………………..une chatte n’y retrouverait pas ses chatons!

      • Félix GARCIA dit :

        (Little) Think Tank@L_ThinkTank
        Images des affrontements entre des gardes-côtes chinois et des marins philippins alors que ces derniers tentaient de ravitailler un navire de la marine des Philippines. Les gardes-côtes chinois ont confisqué plusieurs armes. Plusieurs marins philippins ont été blessés dans l’incident.
        https://x.com/L_ThinkTank/status/1803527354402349520

    • Félix GARCIA dit :

      * « en vous frappant » serait une meilleure traduction il me semble …

    • Félix GARCIA dit :

      PS : Le terme « confisqué » n’est pas adéquat.

  5. Lolo dit :

    Vu le rôle d’un SNLE, je n’imagine pas que cela soit volontaire, à part une panne. Dans les deux cas c’est carrément de l’amateurisme.

    • Requin dit :

      Autant je vous suis sur le coté involontaire, autant l’amateurisme est à relativiser fortement. Des SNA et SNLE français, de l’OTAN et soviétiques/russes ont déjà eu de gros problèmes, parfois avec des morts.
      Les SNLE ne sont pas considérés pour rien comme les constructions les plus difficiles à réaliser dans le monde. Dans un espace très réduit, on a un réacteur nucléaire, une base de lancement spatial, des missiles nucléaires, des armes conventionnels, un équipage de plus de 100 personnes qui doit pouvoir rester autonome pendant plusieurs mois,.. le tout dans un sous-marin qui doit pouvoir résister à plus de 30 bars de pression hydraulique.
      A coté, une station orbitale habitée, c’est facile.

  6. Auguste dit :

    Pas plus malins à Pekin qu’à Moscou.D’une Ukraine,aux liens solides,au moins culturellement,avec la Russie,Poutine en a fait un ennemi des plus tenaces.Même topo pour la Chine qui ,elle,n’a pas l’excuse de l’OTAN à sa porte,mais qui va finir par l’avoir.

  7. PK dit :

    Si les Chinois eux-mêmes décident d’aller à pied par la Chine…

  8. Tomcatters dit :

    Pas la peine de faire surface, tout le monde savait qu’il etait là !

  9. Olivier C dit :

    Vu qu’ils considèrent Taiwan comme une de leurs provinces, il n’y a aucune chance qu’ils utilisent ces missiles sur l’ile. C’est juste du bluff

    • v_atekor dit :

      Oh, on a vu des dictateurs dézinguer leur économie, leur armée et s’aliéner des populations qui étaient auparavant très proches, pour récupérer moins de 0,3% de la superficie de leur propre territoire, territoire qu’ils auront largement détruit et stérilisé dans le cas où ils le récupéreraient.
      .
      C’est un peu comme un but contre son camp, ou jouer à la roulette russe avec un pistolet automatique : ce n’est pas parce que c’est très bête que c’est du bluff.

  10. Robmac dit :

    Un SNLE ne fait jamais surface sauf grave incident technique.

    • Marine dit :

      … ou quand il rentre à son port d’attache, comme c’était peut-être le cas ici.

    • PK dit :

      D’ailleurs, en cas de grave incident, un SNLE peut même ne jamais refaire surface 🙂

    • LEONARD dit :

      @Robmac
      Ne jamais dire jamais…. Dèjà, en 2021….
      http://www.hisutton.com/Chinese-Navy-Type-094-Submarine-OSINT.html
      Par ailleurs, ne pas négliger la notion « d’affichage ». Récemment, les U.S ont fait de la com:
      https://www.twz.com/another-u-s-ballistic-missile-submarines-movements-peculiarly-publicized
      Dernier point, le détroit de Taïwan est relativement peu profond, et donc dangereux pour la navigation sous-marine, et le contournement de Taiwan est long. Donc, possibilité d’un simple transit vers un port-base pour entretien. (Le navire d’escorte est standard et le reste de la nav s’est faite sans assistance, ni incident)

    • vrai_chasseur dit :

      …ou problème médical grave ne pouvant être résolu à bord.

      Pour ceux qui se demandent, les SNLE français ont fait surface 15 fois en 54 ans de patrouille, en majorité pour des problèmes médicaux urgents. Ce qui est extrêmement peu par rapport aux autres marines dotées de SNLE. Durant la même période de 54 ans, 110 anesthésies ont été pratiquées à bord par les médecins embarqués.
      (source Amiral Morio de l’Isle, ancien patron des Forces Océaniques Stratégiques lors d »un exposé)

  11. Kamelot dit :

    Gesticulaton impérialiste et ce n’est pas le meilleur endroit pour se pavaner… Avant de « vitrifier » Taïwan, qui demeure une province de la Chine…, il serait préférable de chercher les vents dominants.
    Après tout ce sous-marin a eu, peut-être, un problème technique. 🙂

    • Christophe dit :

      Ha bon, à quelle époque Taïwan a été une province de la Chine communiste?

      • Marine dit :

        C’est une province de la Chine tout court. En 1949, les rebelles communistes se sont emparés de la partie continentale de la Chine, laissant les loyalistes républicains retranchés sur l’île de Formose (Taïwan) avec le gouvernement chinois légitime.

  12. Momo dit :

    Intéressant. La piste du dysfonctionnement est de très loin la plus probable.
    . Un navire de surface est venu à proximité du Jin
    . Il est reparti vers son port d’attache en surface et accompagné
    . Il n’y a aucune raison même ‘non traditionnelle’ d’utiliser un SNLE pour envahir Tai Wan et si c’est pour faire peur aux US (qui sont déjà parfaitement au courant et suivent les soum chinois) pas la peine d’en faire sortir un à proximité de Taiwan.

    Ceci étant il est vraisemblable que dans la longue tradition de nos amis communistes nous allons avoir droit à un communiqué de victoire contre les sardines faisandées formosiennes ou une autre histoire de calamars lubriques destinés au BBQ.
    Cette technique a ses échos chez nous dans le panier de crabes gauchistes et antisémites mais en nettement moins amusant.

  13. radionu dit :

    « Un sous-marin nucléaire lanceur d’engins chinois a fait surface »

    il faut éviter de manger du chou en plongée

  14. Le Chouan dit :

    Menaces et impuissances des chinois.
    Aux USA de faire de même dans le détroit, puis à la prochaine occasion, que les taïwanais coulent l’intrus.

    Arrêtons d’acheter chinois et misons sur la chute économique de cette dictature qu’est la chine, sans pognon venant de l’occident ce pays s’effondrera.

    • rainbowknight dit :

      Ce pays s’effondrera non sans poser problème à nos économies mais plus que cela il faudra aux éminents membres du PCC trouver un bouc émissaire pour endiguer la colère populaire….
      Quoi de mieux qu’une reconquête des frères égarés et au besoin démontrer aux USA que leur puissance ne peut s’imposer à l’ Empire du Milieu…
      L’APC trouvera certainement dans les millions de mingong des citoyens soucieux de défendre la patrie ou échapper à la misère…
      L’Histoire repassera les plats, les généraux argentins avaient promis les Malouines….. la suite nous la connaissons.
      Quand l’équilibre est précaire pourquoi vouloir tout précipiter sans savoir pour qui la chute sera la plus dure ?

    • Dior dit :

      « Arrêtons d’acheter chinois », vraiment ? alors, les français n’auront quasiment plus rien à achater, vu ce quie st produit en France .. vous êtes un malin vous, vous croyez encore que la France produit quelque chose en dehors des canons et du vin rouge ?

      • Thomas dit :

        Des fromages et des sonars tractés aussi

      • joe dit :

        Il est possible de produire aux mêmes coûts en Inde ou pour à peine plus cher en Tunisie, Maroc, ex-pays de l’est. Ce n’est pas pour rien que la robotique a été inventé. les trois quarts des produits gris peuvent être fabriqués à bas coûts dans des usines robotisées en Europe… un peu de travail en plus en Europe (ouvriers de l’usine et fabrication de robots) et beaucoup moins pour la chine. Il faut une décision politique si la chine continue de supporter la russie… L’invasion n’a toujours pas été condamné et ils répètent les délires de putler en boucle. La Chine n’est PAS un partenaire fiable, 40 ans de progrès économique et toujours une dictature. Arrêtons de les financer comme nous avons fait avec les russes !

        • Participe dit :

          La robotique a été inventée.
          L’invasion n’a toujours pas été condamnée.

      • Le Chouan dit :

        Alors, ne faisons rien !
        C’est avec des propos défaitistes comme le vôtre que notre pays s’enfonce un peu plus chaque jour.
        Donc continuez d’acheter chinois ainsi que la corde pour vous pendre…

    • lecoq dit :

      c’est deja le cas pour ma part, mais force est de constater que faire le tri est bien compliqué voir impossible, vu que toutes nos productions contiennent des produits (ou matières premieres) chinois …

      • Avekoucenzeh dit :

        Pour dire « et même », il convient d’employer l’adverbe « voire » (généralement précédé d’une virgule) plutôt que le verbe « voir » (qui n’a pas ce sens).

        Faire le tri est bien compliqué, voire impossible.

  15. On écrit « Prés de Taiwan », soit 45 kilomètres au Sud Ouest du club Mickey de la plage des baleines. Il n’y a pas là de quoi faire rentrer les petits à la maison. Bon maintenant l’intérêt de la chose, c’est que ce vieille importun a donné le temps de l’observation visuelle, sonore, etc à ceux qui savent. Conclusion : Un merci pour tout à la Chine Continentale.

    • Pourquoi tant de e ? dit :

      Ce vieil importun, cette vieille commère.

      • Sorry. Dans la Navy les vaisseaux sont des Ladies……Enfin, vous ne savez pas tout poor little Froggy .

        • PK dit :

          Ça tombe bien, on n’est pas dans la Navy, mais dans la Royale ici…

        • Franz dit :

          Non, personne ne sait tout, mais un commentaire écrit en français n’a pas nécessairement à s’inspirer du genre des noms communs en Anglais, si ? et de l’Olde English ? la soleil et le lune ?
          Et, poor little froggy que je suis aussi, votre pseudo me pousse à répondre : when you get older, you’ll know better.
          Be blessed!

        • Momo dit :

          Ah! tu écrivais en anglais?
          Essaye en français pour voir, on ne sait jamais
          (parce que là tu fais rire tout le monde)

          NB: j’ai toujours un peu de compassion pour mes amis du Royaume mais là ce n’en est pas un.

        • enfant de Jean Bart dit :

          Dans ce cas « une vieille importune »… parlez froggy demande un certain niveau

          • Pascal, (l'autre) dit :

            « parler froggy demande un certain niveau »Même si c’est du français mal prononcé!

  16. Fralipolipi dit :

    Question : Bob est-il le Sorensen Rouge ???

    • Bazdriver dit :

      @Fralipolipi. Mieux, nous avons là un authentique membre du PCC, une vraie « Band of Brothers ».

    • Momo dit :

      Troll chinois, depuis le début.
      J’adore le DPRK, les chantiers abscons et le feu nucléaire salavatrice…
      Il y a longtemps qu’elle a quitté la Bretagne 😉

    • Franck O'Fony dit :

      Toujours *pas ça.

    • Pascal, (l'autre) dit :

      Non, c’est…………………………Baube!

  17. Mic dit :

    Vous imaginez un SNLE US ou Français ou Britannique faire surface à 45 km des cotes Russes !!!!!!!
    J’entends d’ici les ricanements de certains intervenants, les commentaires du genre « quelles bandes de ploucs ces occidentaux, ils sont nuls de chez nuls, ils n’ont que du matériel pourri, leurs équipages sont des incapables »……

  18. Patatra dit :

    Qu’un SNA face surface… C’est une chose, pour montrer que la marine chinoise est présente. patati patata, ils l’ont déjà fait à 2 miles derrières u GAN américain.
    Parcontre qu’un SNLE face surface… Drôle manière de montrer les crocs… Est-ce pour montrer aux américains que les chinois ont des SNLE, est-ce pour dissuader Taïwan qui a toutes les raisons de se doter d’une force nucléaire ? Est-ce une panne ?
    Les chinois sont quand même meilleurs en comm’ que les Russes.

    • tschok dit :

      Normalement, quand un SNLE refait surface, sa mission est cramée. Même en temps de paix. Bref, c’est la honte, quoi. Le truc est censé se fondre dans l’océan et ne jamais montrer le bout de son kiosque avant le retour au port, et s’il est obligé de le faire, sa mission est foutue. Or une mission de SNLE, c’est des mois de préparation, d’entraînement, de remise à niveau, etc. Tout est foutu en l’air en un instant, dès que le truc refait surface.

      Donc, s’il est remonté, c’est qu’il a eu un pépin grave. Pas un petit truc, genre le cuistot qui s’est brûlé avec le manche d’une casserole laissée sur le feu. Nan, un truc si grave que le commandant a estimé qu’il devait abandonner la mission et remonter à la surface. Le tout sous le pif de l’ennemi, à 45 km de ses côtes, et devant le premier chalutier venu, qui a sorti la webcam pour filmer la bavure. Deux minutes plus tard, tout Internet était au courant. Youpi.

      Donc, un événement qui compromet la sécurité du bâtiment, je vois que ça. Genre, le bateau a tapé sur le fond, ou un élément du relief. A cet endroit, il y a 50 m de profondeur, dit l’article. Un SNLE de 11.000 t, de 135 m de long, dans 50 m de fond, sans doute avec des courants dans tous les sens et du trafic au-dessus de la tête, ça se tient.

      Alors, il y a la thèse du « signalement stratégique » dans le cadre de la guerre psy, mais passer pour un con qui se plante dans le décor, est-ce que c’est un bon moyen d’impressionner l’adversaire? Bof. Ce serait quoi, le message? Un truc comme: « je me sens si fort que je fais passer mes SNLE par le détroit, à 45 km de tes côtes, et je me paye le luxe de te le dire, nanère ».

      Oui, mais un ennemi normal répond: « merci pour l’info, comme ça je saurai où les chercher ». C’est pas malin…

      Bon, pas très dissuasif, toussa. Donc, je penche pour le pépin grave.

      • Fralipolipi dit :

        @tschok
        Bonne analyse.
        Après, se faire gauler ainsi, c’est dans doute moins grave pour ce SNLE réputé bruyant, et dont la signature acoustique doit être connue, que pour un SNLE occidental plutôt habitué à la dilution totale.
        D’ailleurs ici, ce qui est curieux, c‘est que ce SNLE ne soit pas du tout dilué dans les mers, alors qu’il est pourtant si loin de sa base de Qingdao (et même de celle de Hainan … l’autre base de soums nucléaires en Chine).
        Aussi, cela donne l’impression que ce SNLE, pour basculer du Sud à l’Est de la Chine, n’ose pas contourner Taiwan par le large à l’Est et préfère un itinéraire de cabotage dans le détroit peu profond, itinéraire qui devrait être interdit ou hors-sujet pour tout SNLE censé patrouiller …
        Auraient ils si peur que cela des sous marins occidentaux (US) qui marauderaient plutôt de l’autre côté de Taïwan (du côté des abysses) ?!?… c’est l’impression que cela donne ici 😉

    • Face à face dit :

      Qu’un SNA fasse surface face à un GAN américain, il ne perd pas la face.
      Qu’un SNLE fasse surface face à Taïwan, il perd la face.

  19. ludo dit :

    et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu

  20. aleksandar dit :

    « Douze de ces avions ont traversé la ligne médiane [du détroit] et sont entrés dans notre zone d’identification et de défense aérienne [ADIZ] ».
    Taiwan n’est pas un état souverain reconnu.
    L’île ne peut se targuer de posséder une quelconque ADIZ et des limites territoriales ariennes ou maritimes.

    • tschok dit :

      « Taiwan n’est pas un état souverain reconnu ».

      Alors, il faut distinguer un Etat souverain, et un Etat reconnu.

      Exemple d’un Etat qui n’est plus souverain, mais qui reste « reconnu »: la France occupée après 1940. Elle n’est plus souveraine, parce qu’elle est occupée, mais elle reste reconnue, par exemple par les Etats-Unis, qui y ont une ambassade, alors qu’ils se méfient de De Gaulle à qui ils n’accordent aucune forme de reconnaissance officielle pendant longtemps.

      Ensuite, si, Taïwan a été reconnue. Si, si:https://www.lexpress.fr/monde/asie/taiwan-qui-sont-les-12-etats-qui-reconnaissent-lile-HU6F7OKLFFFSROAR5R26LY4OZ4/

      Bon, ok, elle a été reconnue par un paquet de confettis, mais c’est déjà ça.

    • Scionnère Dick dit :

      « des limites territoriales ariennes (sic) ou maritimes. »
      Vous avez de mauvaises lectures ?

  21. De passage dit :

    Pas encore au point les sous-marins de l’Empire du milieu…. c’est pour cela qu’il y a tant d’étudiants et d’étudiantes chinoises à Brest.
    Et ça donne une idée de l’état du reste, car la quantité sans un niveau de qualité minimal, c’est catastrophique.

    • Thomas dit :

      Votre exemple, bien que pertinent, est incomplet :
      Ces étudiants chinois, ils sont au plus près de toutes les bases navales d’occident et d’ailleurs

      C’est là une différence majeure, de l’immense somme sortira bien quelque chose de puissant, à n’en pas douter

    • tschok dit :

      Non, cela ne donne aucune idée de ce genre. Ca veut juste dire que dans le domaine du SNLE ils sont suffisamment sûrs d’eux-mêmes pour les faire passer par un détroit, où les conditions de navigations semblent délicates.

      Là, quelque chose a déconné, mais rien ne vous dit qu’ils ne le font pas depuis longtemps et sans problème. Mais c’était peut-être une première, on n’en sais rien.

      C’est d’ailleurs une info qu’il serait intéressant de vérifier, au passage. Vous voyez l’enjeu: un SNLE a un chemin de dissolution. Il est toujours intéressant de savoir par où passe ce chemin, surtout s’il s’agit d’un détroit.

      • tschok dit :

        Euh… on dit pas dilution, plutôt?

        • Vous pouvez éteindre la télévision et reprendre une activité normale dit :

          L’influence de l’actualité, sans doute. Ou de mœurs dissolues ?

      • Adhemar dit :

        chemin de dilution plutôt non?

  22. Aymard de Ledonner dit :

    Il y a une chose que la Chine ne pardonnerai pas aux russes, c’est l’utilisation d’une arme nucléaire en Ukraine, donc contre un pays non doté car cela constituerai un précédent qui pourrai justifier une évolution de la position taiwanaise vers l’acquisition de l’arme nucléaire.
    Menacer Taiwan en exhibant ostensiblement un SNLE ne me parait pas extrêmement pertinent dans ce cadre.
    Donc on peut en conclure à mon avis que cette balade en surface était involontaire.

    • Conditionnel dit :

      Le Chine ne pardonnerait pas.
      Cela constituerait.
      Un précédent qui pourrait.

  23. Souvenir d'Asie Centrale Soviétique dit :

    Donne-nous tes sources, au lieu de te faire un film et de te la jouer, ça serait plus sérieux ………………Bobby !

  24. Why not dit :

    Bob. Abscons veut dire difficile à comprendre comme votre commentaire : » »L’US Navy…au siècle dernier ». Que vouliez-vous dire?

  25. Pascal, (l'autre) dit :

    Enième démonstration de « force » où pb technique très « sérieux ». On peut supputer, extrapoler autant que l’on veut et constatant la « transparence » dont fait preuver la Chine nous ne sommes pas près de connaître les raisons de cette émersion!

  26. Franck O'Fony dit :

    Ce n’est toujours ça, le niveau de français des trolls chinois….

  27. PHILIPPE dit :

    compte tenu de la performance il est souhaitable que les sous-marins chinois se cantonnent encore un peu au plateau océanique.

  28. Tournicoti dit :

    Tom Clancy avait il écrit le tome 2 d' »Octobre Rouge »?

  29. Eric dit :

    Quelqu’un a compris ??? Parce que moi je sèche : Google traduction du chinois au français a encore des progrès à faire on dirait… « ses chantiers navals abscons », ouarf !!!

  30. lym dit :

    Ces pêcheurs ont dû être surpris de lever un tel poisson!
    J’espère que Tonton-Xi n’aura pas encore un joli voyage gâché par les aléas (ici moins tragique) de sa sous-marinade…
    https://lemarin.ouest-france.fr/defense/decryptage-accident-a-bord-dun-sous-marin-chinois-des-elements-contradictoires-sur-les-faits-fb5b53b3-248d-457b-912a-7f02a2ebc777

  31. EP04 dit :

    De toute façon, un SOUM de ce gabarit dans 50 m d’eau ça ne peut pas naviguer en immersion. L’immersion de sécurité c’est le tirant d’eau max des navires soit environ 16 m + une marge de sécurité 10 m à la louche + la hauteur du SOUM massif inclus soit au bas mot 22 m ce qui donne 64m. En plus il est nécessaire de prévoir une marge histoire de ne pas racler le fond réel, et pas seulement celui indiqué sur la carte. Il faut ajouter à cela que, le SOUM navigant en immersion, un éventuel problème sur les barres de plongée doit être pris en compte, ce qui impose un marge supplémentaire. Pour mémoire les SOUM français échappent le plateau continental (soit fond >>200m) pour prendre l’immersion, ce qui l’hiver promet un transit en surface pas toujours confortable pour rentrer ou sortir de la rade de Brest.
    Pour en revenir au 094 en question un transit par la zone citée (profondeurs parfois inférieure à 50 m) se faisait obligatoirement en surface ou au pire à l’immersion périscopique. En clair, il semble qu’il se soit trompé de route pour rentrer à la maison, à moins qu’il ait dû prendre un raccourci suite à un problème technique.

    • ji_louis dit :

      Une autre hypothèse peut être un acte volontaire.
      Le transit des sous-marins en surface est autorisé dans les eaux territoriales étrangères au titre du passage inoffensif (droit de la mer, Montego Bay, article 19). Par sa nature même, un SNLE est menaçant, mais il n’en a pas eu l’attitude. Les chinois signalent ainsi aux taïwanais que même les eaux à faible profondeur sont porteuses de menaces, ce qui multiplie la surface maritime à surveiller, pour éventuellement saturer et dépasser les capacités taïwanaises à le faire.

      • Marine dit :

        Il n’était pas dans les eaux territoriales taïwanaises… S’il était, comme indiqué dans l’article, à 45 km des côtes de Taïwan, alors c’étaient les eaux internationales. Les eaux territoriales, c’est jusqu’à 22 km (ou 12 miles nautiques) des côtes.

      • breguet dit :

        ji_louis: si les » …eaux à faible profondeur sont porteuses de menaces… » c’est surement pas en y faisant passer un SNLE mais bien plutôt un SNA…

    • Franz dit :

      Merci pour ces précisions factuelles.

    • Vincent Poursant dit :

      16 m + 10 m + 22 m, sur mon boulier, ça donne 48 m, pas 64 m.

  32. Le Suren dit :

    Je remercie Marine, Lado, Cortex, pupuce made in taiwan, lecoq, Thomas, St-Denis, Pierrot, Olivier C, Bastan de leur apport intéressant sur mon commentaire.

  33. Heron dit :

    Dans les règles non écrites de la guerre sous-marine en temps de paix, lorsqu’un sous-marin non identifié est illuminé par coup de sonar actif d’un autre sous-marin, il fait immédiatement surface.
    Le sous-marin qui a activé son sonar actif a signalé à l’autre sous-marin qu’il l’a détecté et qu’il s’est placé en position de tir.
    Le sous-marin illuminé en rejoignant la surface signale que la partie est finie pour lui, qu’il est « mort ».
    Comme entrer et naviguer dans des eaux territoriales ou s’approcher trop près d’un navire de guerre est un acte hostile, faire surface pour un sous-marin détecté, c’est signaler qu’il met fin à cet acte et qu’il ne prend pas le risque d’être détruit.
    Le SNLE chinois a peut-être été détecté par un SNA américain.

  34. Videau dit :

    Le précédent est vieux de 80 ans :Hiroshima, nagasaki…quand aux russes si l otan intervient alors oui ils seront tout à fait légitime à utiliser leur force nucléaire. Le président polonais vient de déclarer qui fallait deconstruire la russie en l éclatant en autant de pays indépendants que d ethnies composant la russie …on va donc rendre aussi l Alsace Lorraine à l allemagne ,la Corse à l Italie, Lille, roubaix ,Calais etc à la Hollande, Nice à l Italie, les polonais vont rendre la Prusse aux allemands etc etc . et nous allons deconstruire les usa ,le texas au Mexique , new york aux sioux ! ..l hypocrisie de l otan c est finit !!

    • Cantatrice dit :

      S’il vous plaît. Quant à. Avec un t. Pas un d.
      Quant à = En ce qui concerne. Quand à = Lorsque à.
      Quant aux Russes, si l’Otan intervient…

    • Remplidhuile dit :

      On dirait que Guigui a pris un stagiaire de classe de seconde mais que l’orthographe n’était pas au programme.

  35. vno dit :

    Que faisait-il à 45 km de Taiwan par petits fonds ? ses missiles sont inutilisables avec Taiwan pour cible à cette distance ? Manque de dispo dans les SNA ? Plus de monde à embarquer pour un cours de commandement suite à une promo décimée ? Quant à faire surface, par petits fonds dans un coin ou transite manifestement de trés gros bateaux visible sur les photos et au risque d’être chaluté en ne pouvant manœuvrer, il y a un moment ou il faut faire des choix, le moins couteux est souvent le meilleur ! Leurs bateaux noirs ont aussi des problèmes avec leurs installations de renouvellement de l’Atmosphère depuis quelques temps… Auraient-ils modernisés avec des plans français destinés à être volé par une stagiaire chinoise en formation pour identifier qui fourni les plan sur le WEB ?

  36. Pascal, (l'autre) dit :

    « Le précédent est vieux de 80 ans :Hiroshima, nagasaki » Nagasaki! A part cela ces deux cités ont été bombardés par un……………………..sous-marin?
    « Le président polonais vient de déclarer qui fallait deconstruire la russie  » Il parle au nom de…………..qui? Sinon que pensez vous d’un président qui déclare au sujet de l’Ukraine qu’elle n’avait pas d’histoire en tant que véritable nation?
    « nous allons deconstruire » Ce qui est intellectuellement votre…………………cas!
    Ouvrons une nouvelle rubrique « bienvenue aux p’tits nouveaux »! On la souhaite ce jour à @Videau!

  37. Simon Guillot dit :

    Résumons les commentaires : quand un sous-marin ennemi ( Russe, Chinois) fait surface, c’est qu’il est en panne ou qu’il prépare une agression contre un pays tiers.