L’armée de Terre va se doter de systèmes de contrôle aérien mobiles auprès de l’américain Collins Aerospace

Pour les opérations de ses groupements aéromobiles en campagne, l’Aviation légère de l’armée de Terre déploie une tour de contrôle mobile, associée au radar SPARTIATE [Système Polyvalent d’Atterrissage et de Recueil de Télécommunication et d’Identification de l’Armée de Terre]. Ce dispositif a été mis à l’honneur en 2021, après avoir permis de guider l’équipage d’un avion commercial pris dans une tempête de sable à Gao [Mali].

Seulement, de tels équipements ont fait leur temps, le SPARTIATE ayant ainsi été développé il y a plus de quarante ans par la Direction techniques des constructions aéronautiques [DTCA]. Alors qu’il était encore à la tête de l’armée de Terre, le général Thierry Burkhard, l’actuel chef d’état-major des armées [CEMA], avait plaidé pour leur renouvellement, en 2020.

« Il y a également des capacités vétustes dans le domaine aéronautique qu’il est essentiel de remplacer telles que le radar d’approche SPARTIATE qui arrive en fin de vie », avait-il en effet déclaré, lors d’une audition parlementaire. « Ce radar permet à l’ALAT de déployer ses hélicoptères en dehors de toutes plateformes aéronautiques et de coordonner les mouvements de plusieurs escadrilles d’hélicoptères qui manœuvrent de concert », avait-il souligné.

Quatre ans plus tard, ce souhait est sur le point d’être exaucé. Le 17 juin, l’entreprise américain Collins Aerospace, filiale de RTX [ex-Raytheon], a fait savoir qu’elle venait d’être désignée par la Direction générale de l’armement [DGA] pour fournir à l’ALAT des systèmes ATNAVICS [Air Traffic Navigation Integration and Coordination System]. La valeur de la commande n’a pas été précisée.

L’ATNAVICS est utilisé depuis plus de vingt ans par les forces américaines, qui en comptent 54 exemplaires au total. L’armée de Terre en sera le premier client étranger. C’est le « seul système d’approche contrôlée au sol [GCA] complet, entièrement autonome, hautement mobile, éprouvé sur le champ de bataille, conforme à l’Organisation de l’aviation civile internationale et transportable dans un seul avion C-130 », a fait valoir Collins Aerospace.

Ce système repose sur deux véhicules de type HUMVEE. Le premier est équipé d’un radar primaire en bande S, capable de « voir » à 60 nautiques à la ronde [c’est à dire sur 360°], d’un radar secondaire IFF et d’un radar d’approche de précision en bande X, d’une portée de 10 nautiques. Quant un second, il s’agit d’un véhicule de commandement et de contrôle.

« Nous attendons avec impatience de recevoir cette nouvelle capacité, qui permettra à nos forces d’ouvrir rapidement les théâtres d’opérations », a commenté une responsable de la DGA, citée dans le communiqué de Collins Aerospace.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

34 contributions

  1. lecoq dit :

    ca ne se monte pas sur un Renault rafale blindé ???
    va falloir prévoir les pieces détachés pour les hume … 🙂

  2. Gargouille dit :

    Nous remplaçons un système de 40 ans par un système de plus de 20 ans. C’est indéniablement une modernisation…

    • LORENZI dit :

      Ils nous donnent même de l’argent avec pour qu’on les en débarrasse…

    • Mémoire dit :

      Ce n’est pas parce que c’est vieux que c’est négligeable militairement.
      https://theatrum-belli.com/96l6-ap-vs-an-alq-249-rupture-russe-dans-la-detection/

      En ex-Yougoslavie, le F-117 était furtif tout comme on le dit du F-35 aujourd’hui.

      Bien avant, en France, de très vénérables militaires français dans une école à feu pourraient bien vous raconter les échos bizarres aperçus avec le Roland alors que les américains assuraient que personne chez eux n’étaient sur zone.
      https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=199

      Après leur avoir dit « dans ce cas ce sont les soviets, nous allons ouvrir le feu », il nous a été répondu « attendez » et puis les échos ont disparus peu après…

      Le jeunisme et l’obsolescence programmée, faut les laisser au marketing.

    • St-Denis dit :

      Je me disais la même chose… mais je n’osais le commentaire…

    • joe dit :

      C’est disponible, éprouvé, certifié et sur étagère. La France n’est pas les US et n’a pas les moyens de fabriquer chaque boulon de chaque équipement. Il faut croire qu’il n’y avait pas de solution perenne en Europe ou qu’il s’agit d’une retour d’ascenseur, les US nous achètent aussi du matériel.

      • PK dit :

        w C’est disponible, éprouvé, certifié et sur étagère. La France n’est pas les US et n’a pas les moyens de fabriquer chaque boulon de chaque équipement. »

        Ça, c’est juste de la propagande mondialiste pour couler la souveraineté française.

        Les « mineurs isolés » en France nous coûtent 2 MILLIARD d’euros par an… Croyez-vous qu’avec une fraction de cette somme nous ne sommes pas capables de développer un tel système ?

        • Petit koala dit :

          Les mineurs isolés aussi, cèlafautozétazunis ?

        • Antisocial, tu perds ton ... dit :

          Et les mineurs isolés, vous les laissez dans la rue ?
          Vous les regardez se transformer en ce que vous souhaitez le plus qu’ils deviennent : des délinquants ? C’est pratique, ça renforcerait ainsi votre théorie xénophobe. Ça se tient…
          Ces 2 milliards (si vous le dites), ça évite de construire plus de places dans les prisons. Je peux vous l’assurer, j’ai de nombreux exemples, réels et concrets, d’anciens mineurs isolés qui sont aujourd’hui de bons citoyens français qui travaillent et participent au bon fonctionnement du pays.
          Il suffit de leur donner un coup de pouce au bon moment et ensuite, roule ma poule.

          • PK dit :

            « Il suffit de leur donner un coup de pouce au bon moment et ensuite, roule ma poule. »

            On pourrait vous croire si ce cirque ne durait pas depuis 50 ans avec les conséquences que l’on connaît aujourd’hui.

            Mais continuez à foncer dans le mur, vous allez bientôt le sentir…

          • rainbowknight dit :

            Sont ce les mêmes qui voient les familles se cotiser pour payer le voyage vers la France amie à ce mineur afin de ne plus supporter ses errements au pays ? Le « mineur » avant d’être parfaitement intégré faute d’avoir rempli ses obligations au regard du droit français aura suffisamment agi pour jeter le discrédit sur ses concitoyens….
            Vous seriez étonné de découvrir combien d’entre eux ne sont plus mineurs si l’on se réfère aux lois de la République….
            Dire des contre-vérités ne met pas en lumière la vérité mais il est vrai que certains et certaines sont irréprochables et une chance pour la Nation
            Le coup de pouce est donné par les familles pour éviter que la honte ne retombe sur elles et la critique ne soit formulée sur le laxisme de l’éducation apportée au déjà primo délinquant. La France ferme les yeux. Les états d’origine ne sont pas pressés de récupérer des citoyens qu’ils savent poser plus de difficultés que de chances…… là aussi il y a, plus encore, de nombreux exemples réels et concrets de ces gens qui ne savent que dire: Nique la France avant de tenir des propos susceptibles d’alerter sur l’idéologie inamicale manifestée envers la nation française…

      • steven dit :

        tout à fait d’accord. Il faut arrêter de crier à la trahison ou à l’anéantissement de la souveraineté française dès que l’armée achète des composants efficaces à l’étranger, dans ou hors europe.

        • PK dit :

          Personne ne dit qu’il ne faut pas acheter quelques trucs à l’étranger. Mais il faut faire comme nos meilleurs amis américains : une usine sur notre sol pour les fabriquer…

          • Aymard de Ledonner dit :

            Brillante idée ! On va construire une usine pour fabriquer 3 systèmes et demi…. Et une fois qu’on les a fabriqué, que fait on de cette usine?

          • PK dit :

            « Brillante idée ! On va construire une usine pour fabriquer 3 systèmes et demi…. Et une fois qu’on les a fabriqué, que fait on de cette usine? »

            On la range dans un coin pour le jour où l’on aura besoin éventuellement d’en produire en masse.

  3. jeff dit :

    Le système sera livré avec son porteur HUMVEE ou on l’adaptera sur un porteur plus standard pour nos armées ?

    • dolgan dit :

      Le plus probable c est que ce soit monté sur serval. il est la pour cela.

      • R2D2 dit :

        Une possibilité mais un Serval c’est déjà beaucoup (et précieux).
        Ce système n’est pas en premiere ligne, n’importe quel camion peut l’emporter…

        • dolgan dit :

          Justement, le rôle principal du Serval est de servir de porteur pour tous les matériels qui ne sont pas en première ligne.

    • Comique troupier dit :

      On l’adaptera sur le VBAE d’ici 10-12 ans (humour).

    • Heron dit :

      La France a son Hummer, le Sherpa Light. L’armée française en a (avait ?) quelques uns équipés de missiles Mistral ainsi que le GIGN et la BRI. Peut-être que le radar sera adapté sur cette plateforme.

      • jeff dit :

        Il y en a aussi quelques uns dans les transmissions pour tirer des grosses stations satellite tractées. Ca passe partout et c’est un pur bonheur à conduire le Sherpa 🙂
        Se serai vraiment adapté pour ce système oui !

  4. KL42 dit :

    Bon ok mais le humvee on leur le laisse.
    On garde nos véhicules pour limiter l’impact sur la maintenance et la logistique.
    En plus ils sont vraiment pas beau. Ce véhicule on dirait qu’il a manger trop de burger…

    • Participe dit :

      En plus ils ne sont vraiment pas beaux. Ce véhicule on dirait qu’il a mangé trop de burgers…

  5. R2D2 dit :

    « le SPARTIATE ayant ainsi été développé il y a plus de quarante ans »
    « L’ATNAVICS est utilisé depuis plus de vingt ans »

    ^^’

  6. Geoffroy Bacque dit :

    Dommage qu’on ne nous dise pas les gammes de fréquences, : il va encore falloir aller à proximité avec les fameux scanners  » close call » dont je ne citerai pas la marque, pour se faire des séances de podcasts sympathiques dans l’ombrage rafraichissant de quelques arbres locaux : en zone d’arboriculture, donc plutôt vers le sud, les pruniers par exemple qui sont particulièrement appréciés pour leur fraîcheur et les qualités gastriques de leurs fruits séchés : l’utile ET l’agréable !

  7. Adnstep dit :

    Ben alors, on n’achète pas français ?
    lLAT, pense-t-elle pouvoir se passer d’intégration dans l’Espace Aérien contrôlé en environnement complexe ?

  8. Bastan dit :

    Un GCA mobile est plus rapide à déployer qu’un système ILS, et en plus dans une zone sommairement préparée. Son déplacement peut être opéré rapidement suivant les conditions opérationnelles. Le tout avec des minima permettant d’assurer une bonne disponibilité opérationnelle par mauvaises conditions météo.

  9. Phil dit :

    L’Armée de Terre aura une obligation de HUMVEE ? ou bien pourra t’elle puiser dans le catalogue des véhicules existants dans ses rangs? Sinon tu parles d’un boulet…

  10. Thierry le plus ancien dit :

    Pour le fond sonore j’ai ça :

    https://www.youtube.com/watch?v=ZAmOCXgc76U

    toujours aussi top ! (c;

  11. Ératosthène dit :

    Je ne comprends pas pourquoi on s’effraie de la dépendance au Humvee, qui est négligeable par rapport à celle à l’ATNAVICS, qui a 20 ans en plus.
    L’étagère est bien quand c’est urgent et qu’on sait pas faire.

    Quand les États-Unis nous désapprouvaient, ils avaient dit « On ne vous livrera pas de pièces d’entretien pour les catapultes ». Maintenant ils pourront dire « pour les catapultes et l’ATNAVICS ».

    À la limite, il faudrait jouer à l’Australien et que Bardella annule.

  12. ludovic stephan dit :

    Le porteur sera certainement le Sherpa

  13. Bob dit :

    Je suis rassuré que Brienne compte encore sur l’ALAT dans son format d’armée coloniale. On aurait pu croire que l’ALAT ne sert à rien comme les brigades blindées.