Arquus prépare une version autonome du blindé Scarabee et dévoile le Drailer, son premier robot terrestre

Avec la création de la section Vulcain, chargée de mener des expérimentations en vue d’élaborer des concepts d’emploi, et le défi CoHoMa [collaboration entre l’homme et la machine], organisé sous l’égide de l’Agence de l’innovation de défense [AID] et du Battle Lab Terre, l’armée de Terre fait de la robotique l’une de ses priorités.

Priorité confirmée par la Loi de programmation militaire [LPM] 2024-30, laquelle prévoit une enveloppe de cinq milliards d’euros sur la période pour la robotique au sens large. Outre les incontournables drones aériens et autres munitions téléopérées [MTO], il s’agit aussi de développer des robots terrestres « capables de coopérer avec le soldat et son environnement, sous son contrôle, pour réduire l’exposition » des forces.

Si KNDS France [ex-Nexter] a investi ce créneau bien avant la LPM 2024-30, le groupe français Arquus a pu laisser le sentiment de s’être laissé distancer. Aussi a-t-il mis les bouchées doubles à l’occasion du salon de l’armement aéroterrestre EuroSatory 2024, avec deux annonces, dont l’une était passée jusque-là inaperçue.

Développé en vue du programme VBAE [Véhicule blindé d’aide à l’engagement] devant permettre de remplacer le VBL [Véhicule blindé léger], le démonstrateur Scarabee a fait l’objet de plusieurs améliorations depuis qu’il a été dévoilé, il y a maintenant six ans. La dernière évolution en date porte sur une version téléopérée.

« Depuis un an, le Scarabee est téléopéré au-delà de la vue directe avec une vitesse pouvant aller jusqu’à 50 km/h », a en effet indiqué Arquus, dans son dossier de presse dédié à EuroSatory 2024. Il est question d’aller encore plus loin, l’industriel ayant fait part de son intention d’intégrer sur ce véhicule des « briques d’autonomie ». Et d’évoquer le « déplacement d’un point A à un point B de manière automatisée », avec la capacité d’éviter les obstacles… ce qui a d’ailleurs été l’objet de la première édition du défi CoHoMa, remportée par l’équipe Squadbot, emmenée par… Arquus.

Outre le Scarabee autonome, l’industriel a également dévoilé sa première « plateforme robotisée de soutien au combattant », à savoir le Drailer.

« Pouvoir utiliser des engins téléopérés ou robotisés pour éloigner les hommes et les femmes du danger est une réflexion poussée chez Arquus depuis plusieurs années. Le DRAILER est le fruit de cette réflexion, intégrant les compétences d’Arquus dans la mobilité et l’intégration de systèmes », explique-t-il.

Téléopérable jusqu’à 2 km, le Drailer est un robot doté de quatre roues motrices et directrices, ce qui lui permet, grâce aussi à des suspensions indépendantes, d’évoluer sur des terrains accidentés et de franchir des pentes allant jusqu’à 60 % et des dévers de 30 %.

Sa propulsion repose sur un moteur électrique alimenté par une batterie batterie Li-Ion de 14 kWh et affichant une puissance de 76 kW ainsi que sur une génératrice Diesel. Il peut rouler à une vitesse 40 km/h en tout terrain et de 90 km/h sur route, tout en étant « extrêmement silencieux ». Il est en mesure de fonctionner en continu pendant 200 km, à 20 km/h.

Avec son plateau plat au format 2 450 x 1 600 mm modulaire, le Drailer peut porter une charge utile de 700 kg, ce qui en fait un « robot mule ». Mais, modulaire, il peut être configuré pour d’autres missions, comme l’appui à l’infanterie, la reconnaissance, la surveillance de zone, la lutte antichar, la lutte antidrone, voire la guerre électronique. Pour cela, il suffit de lui installer un tourelleau téléopéré HORNET 12,7 mm, un lance-grenades automatique de 40 mm, des munitions antichars, des caméras ou bien encore des modules de guerre électronique.

La Section technique de l’armée de Terre [STAT] discuterait avec Arquus pour organiser une première campagne d’essais dès l’automne prochain. Les retours du terrain permettront ainsi d’affiner ce concept et de présenter une solution aboutie d’ici la prochaine édition d’EuroSatory.

Photo : ARQUUS

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. Robmac dit :

    Tout cela donne l’illusion que les guerres se feront sans victimes ;;;; Alors que les soldats meurent par dizaines de milliers dans les tranchées et que les civils sont massacrés !

    • gotoRaptor dit :

      Faut vraiment rien n’y connaitre en militaire et guerre pour penser ça.

      • PK dit :

        C’est pourtant le narratif des médias occidentaux depuis quelques années… qui crient d’effroi dès qu’on perd des hommes et qui nient tout dégât en face…

      • Éparpillé façon puzzle dit :

        Remettons les choses dans l’ordre : « Faut vraiment ne rien y connaître » ou « Faut vraiment n’y rien connaître ».

    • mich dit :

      Question illusion vous n ‘ êtes pas mal non plus !

    • Why not dit :

      Robmac. Donc, il faudrait se laisser massacrer par les russes et autres fdp sans rien faire! Evidemment, de votre point de vue, ce serait parfait, et plus économique…

      • Robmac dit :

        Non bien sûr : il est important que nos militaires nous protègent des autres militaires … Mais il est regrettable que les civils ne puissent pas se protéger des militaires …

        En fait, les militaires tous uniformes confondus devraient s’entretuer dans l’immense Sahara, et ficher la paix aux populations.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          Les civils………………….comme ceux que l’on voit dans mes manifs gueulant « cramez les, tuez les » en parlant des policiers? Les civils……………………….comme ceux qui sont au pouvoir et qui déclenchent des guerres?
          « ficher la paix aux populations. » Exactement, il suffira simplement d’observer au bout de combien de temps elles vont commencer à se foutre sur la g*****
          Après les « Caliméro » les……………………….bisounours!
          ps: votre numéro d’immat c’est toujours bien « 75 » et votre prénom « Raymond?

        • Bangkapi dit :

          Mais rappelez nous dans quels pays des militaires qui ont décidé les guerres actuelles sont au pouvoir : en tout cas pas dans l’occident dépravé ni dans les dictatures expansionistes dont je ne donne pas le nom.

          Je vous accorde quelques pays ( Egypte, Soudan, Birmanie ) mais ce ne sont pas vraiment elles qui mettent en danger la planète contrairement aux pays dirigés par des civils.

        • PK dit :

          « Non bien sûr : il est important que nos militaires nous protègent des autres militaires … Mais il est regrettable que les civils ne puissent pas se protéger des militaires … »

          Il suffit que les civils créent une armée de militaires pour se protéger des militaires. Éventuellement, les militaires pourront rendre à la vie civile certains de leurs membres afin de créer un peuple à protéger… qui pourront alors créer une nouvelle armée de militaire pour se protéger des autres militaires…

  2. Paul Bismuth dit :

    ARQUUS n’était sans doute pas assez « européen » avec son SCARABÉE.
    https://mars-attaque.blogspot.com/2022/08/scarabee-arquus-demonstrateur-hybride-hybridation-satory.html

    L’entreprise avait ce marché presque dans la poche, comme pour le renouvellement des camions logistique des armées.
    Caramba, encore raté !!!

    Le VBAE, 19 industriels originaires de 9 pays différents pour faire une bagnole blindée pas avant 2030 au mieux!

    Ce sera un véhicule électrique au moins, il faut penser à la planète…

    • dolgan dit :

      il n a jamais été question d un achat sur étagère. le scarabée n a donc jamais eu de chances sur le VBAE.

    • FSV dit :

      FAMOUS (si c’est bien de cela dont vous parlez) n’est pas uniquement le VBAE (mais au moins 3 types de véhicules différents). Et si vous pensez que sur le VBAE il n’y a pas au moins 19 sous-traitants / équipementiers en plus du maitre d’oeuvre, c’est mal connaitre le secteur… Par ailleurs, suivez un peu le groupement momentané d’entreprises qui a signé avec l’OCCAR sur le programme VBAE et notez la présence d’Arquus… Cela fait des années qu’Arquus sait que le Scarabée ne sera pas point par point ce que sera VBAE du fait de certaines spécifications, notamment pour la motorisation par exemple ou la gamme de poids…
      Quant aux camions, cf. les récentes annonces sur CCNG, cela devrait permettre de relativiser beaucoup vos envolées…

    • Jack dit :

      Les premiers esquisses du Scarabee datent de 2018. De même, il est proposé à l’export depuis plusieurs années. Pour autant, AUCUNE armée n’a souhaité le commander. Un complot… assurément.

  3. Guilhom dit :

    toujours en retard
    toujours trop technique
    toujours en démonstrateur

    parfait pour des armées avec un affrontement de basse intensité sans guerre électronique.

    c’est l arlésienne un peu comme le tigre en hélicoptère tellement cher qu en perdre un limite son exposition dans une guerre de très haute intensité…

    on préfère dépenser des millions pour trouver une solution pour éviter de perdre une vie et surtout éviter d exposer nos hommes dans un conflit…
    ça veut tout dire.

    alors qu’il faudrait quelque chose de rustique
    facile a produire
    facile d entretien
    facile a utiliser pour former
    facilement remplaçable
    a faible coût d achat.

    pour le drone d accompagnement on va réinventer la mule… si ça continue.

  4. Leroy dit :

    Un peu plus gros avec un canon de 90 + un missile AC, et par 3, il remplace le char de 55 tonnes.

  5. ji_louis dit :

    Téléopéré veut dire sensible au brouillage EM. Les russes ont installé des émetteurs sur (certains de) leurs blindés pour contrer les drones FPV, il leur suffira de capter la fréquence d’émission/réception de ce Drailer, puis de l’émettre plus fort pour que l’opérateur perde le contrôle de ce robot (pas besoin de décoder l’émission cryptée, il suffit de saturer la fréquence porteuse) et qu’il puisse être capturé sans tirer un coup de feu. Qui plus est, un tel robot dont on a perdu momentanément le contrôle peut avoir été miné, et ramener à sa base une bombe qui la détruira.

    • dolgan dit :

      Oh non. personne n y a pensé. merci de combler ce vide.

    • E-Faystos dit :

      liaison par évasion de fréquence et faisceau étroit pas satellite.
      ça fonctionne bien avec des drones dont les Ukrainiens sont bien contents parce qu’ils résistent mieux au brouillage le problème persistant restant le brouillage GPS.
      mais les solutions alternatives se développent.
      notamment l’intelligence artificielle qui permettra d’exécuter des missions simples.

      • ji_louis dit :

        L’évasion de fréquence existe depuis plus de 50 ans (GPS, radar Iguane, etc), cela n’est pas suffisant.
        La liaison par satellite est actuellement relativement sûre parce que les satellites sont épargnés, les russes ont démontré qu’ils peuvent les détruire (Cosmos-1408), il est présomptueux de penser que cela durera toujours.
        De même, la transmission peut être brouillée/saturée (comme ils le font pour les signaux GPS).
        La redondance (42 000 satellites Starlink à terme), n’est pas une solution suffisante face au brouillage.

        Il ne reste que la navigation autonome (caméra/IA/centrale à inertie).

        Le Drailer fera-t-il mieux qu’un âne conditionné (comme vu chez les taliban) ?

        @dolgan et WhatsTheFrites
        Ironie facile, mais tous les lexteurs n’ont pas vôtre (nôtre?) savoir, il faut parfois (souvent?) être didactique.

        • Diacritique dit :

          Concernant les « lexteurs », il est difficile de se prononcer, mais en ce qui concerne les lecteurs, espérons qu’ils savent pour la plupart qu’il faut un accent circonflexe à « nôtre » et « vôtre » quand ces termes sont précédés de « le », « la » ou « les » (le nôtre, la nôtre, les nôtres, le vôtre, la vôtre, les vôtres), mais que « notre » et « votre » s’écrivent sans accent quand ils sont immédiatement suivis d’un nom ou d’un groupe nominal.

          Mais tous les lecteurs n’ont pas votre (notre ?) savoir.
          Les savoir des lecteurs est-il le même que le vôtre (le nôtre) ?

          https://vitrinelinguistique.oqlf.gouv.qc.ca/24534/lorthographe/cas-particuliers-lies-a-lorthographe/distinction-entre-notre-et-notre-votre-et-votre

        • dolgan dit :

          Les russes n arrivent déjà pas a empêcher les drones UKR low cost de voler, ni les mitrailleuses téléopérées. C est l une des révélation de cette guerre , la russie étant souvent présentée comme a la pointe du brouillage avant cette guerre.

          Pensez vous sérieusement qu ils nous poseraient plus de problèmes? Les Chinois oui, les russes c est du passé.

          Il existe des solutions. La plus simple étant le filaire. La plus compliquée l IA autonome.

    • WhatsTheFrites dit :

      Arquus, la DGA et le Ministère des Armées n’ont certainement jamais pensé à ce détail. N’hésitez pas à leur transmettre votre analyse afin qu’ils commencent à étudier une parade.

  6. Frédéric RATEAU dit :

    Faut faire des commandes en urgence pour la Gendarmerie

    • Historix " Caustic " BESSON dit :

      Cit :|[ Faut faire des commandes en urgence pour la Gendarmerie ]

      Cela arrivera amtha plutôt que vous ne le pensez !

      On a déjà franchi le cap- uniquement psychologique – de la surveillance des manifestations par drones . Les  » digues  » comme on les appelle vont vite céder les unes après les autres …
      Et ne pariez pas trop sur la couleur politique de ceux qui le feront : C’est le gouvernement du Front Populaire qui a déployé le premier des Somua S-35 de l’EBGN contre des ouvriers en grève !

      https://www.youtube.com/watch?v=56hqrlQxMMI

  7. Automatic BESSON dit :

    Cit :[ Téléopérable jusqu’à 2 km, le Drailer est un robot ]

    Ukrainiens et Russes utilisent des drones-fardiers autonomes pour acheminer des munitions et du ravitaillement en première ligne sur des distances comparables .
    Les robots téléopérables ce sont d’archaïques MT-LB bourrés d’explosifs ou alors des véhicules pour creuser des tranchées .

    Les Russes utilisent aussi une IA optique développée pour la conduite automatique des machines agricoles qui en décembre 2021 était en voie d’intégration sur les principales marques Occidentaliennes mais la société a été sanctionnée en janvier 2022 ,avant les  » événements  »
    C’est celle qui a été utilisée pour le déminage de la plage de Marioupol avec des robots Uran-6 .

    Au niveau des drones de combats , c’est la date du 28 mars 2024 qu’il faut retenir . Ce jour là six robots  » Kurier  » développés par le blogueur Boris ROHZINE et l’ingénieur-blogueur Chingiz DAMBIEV , armés d’un  » lance-patate  » АГС-17 à alimentation électrique ont mené une attaque en autonomie du côté de BERDYCHI
    Si comme l’affirme David AXE deux des six robots ont été détruits par des drones FPV de la 47éme brigade mécanisée des FAU ( vidéos à l’appui ) , il n’en demeure pas moins que la mission semble avoir été un succès puisque 4 robots n’ont pas été détruits et ils ont obligé les FAU à évacuer les positions prises à parti . C’est confirmé par M. Xavier RAUFER qui semble avoir ses sources .
    Cette première attaque qui historiquement rappelle la bataille de Flers-Cotterêts le 15 septembre 1916 montre la nécessité de doter à minima les drones de combat terrestres de brouilleurs . Ce sont des technologies déjà utilisées par les deux parties pour leurs robots-fardiers . C’est ce à quoi travaillent actuellement les deux concepteurs qui après avoir bénéficié de l’appui du ministre CHOÏGOU bénéficient désormais de l’appui du ministre BELOOUSSOV.

    Le Drailer me rappelle furieusement le robot semi-autonome Rex MKII Israélien , le Marker Russe au niveau de son son architecture et des projets Ukrainiens semblables ( КБ Роботікc™ , Roboneers™ ) mais qui n’ont pas été déployés .
    Après il faut voir la modularité et la souplesse de la motorisation ( électrique , hybride ) et le niveau de technologie ( et non pas de technologisme ! ) .

    https://www.iai.co.il/iai-unveils-rex-mk-ii-multi-mission-unmanned-land-vehicle
    https://www.i24news.tv/en/news/israel/technology-science/1631551019-israeli-firm-unveils-remote-controlled-armed-robot-to-patrol-battle-zones
    https://intelligence-artificielle.com/rex-mkii-robot-semi-autonome/

    Je trouve deux éléments particulièrement intéressants :
    – La motorisation hybride
    – La recharge en mode tracté

    La chaîne cinématique , l’électronique de puissance , les actionneurs doivent faire parti des  » plus  » de ce robot .

    https://www.youtube.com/watch?v=5PN2yfuzgQY

    Ps : La prime de 1 Mio de ₽ pour la capture d’un robot THEMIS™ est tombée . ll aurait été utilisé dans des missions de ravitaillement lors de sa capture ?

    • dolgan dit :

      Donc les russes ont remporté un succès avec leurs drones terrestre. Mais ils n ont pas jugé bon de les réutiliser ou les produire en masse.

      Ce sont des systèmes de contre mobilité (ils étaient surtout porteurs de mines, le lance patate n étant pas capable de viser) qui ont vraisemblablement échoué a cause d une perte de contact a mi distance des lignes ukrainiennes. Ils étaient immobilisés avant d être détruits et trop loin des lignes ukrainiennes .

    • Surprise-party dit :

      « faire parti », c’est ce qu’on doit faire en vue des élections. Une fois que le parti est créé, on peut demander à des gens d’y adhérer pour en faire partie.