Artillerie : La Croatie toque à la porte du club CAESAr

A priori, après l’Arménie, l’Estonie devrait profiter du salon de l’armement aéroterrestre EuroSatory 2024 pour confirmer la commande d’au moins 12 Camions équipés d’un système d’artillerie de 155 mm [CAESAr]. En attendant, la Croatie pourrait rejoindre très prochainement le « club » des utilisateurs de l’obusier automoteur commercialisé par KNDS France.

En effet, le 17 juin, le patron de la Direction des approvisionnements du ministère croate de la Défense, Ivica Grebenar, a signé un accord cadre avec l’ingénieur général de l’armement Gaël Diaz de Tuesta, le directeur du développement international à la Direction générale de l’armement [DGA] en vue de rejoindre un programme d’achat conjoint de CAESAr.

Non contraignant, un tel accord définit le cadre juridique et les modalités d’une éventuelle coopération entre les pays signataires dans le processus d’achat conjoint de CAESAr et de leurs équipements associés. En clair, la Croatie prépare le terrain en vue d’une possible commande, via une procédure inspirée par le dispositif américain dit des Foreign Military Sales [FMS].

« La France a proposé à la Croatie de rejoindre le programme d’acquisition conjointe de CAESAr. Les achats conjoints seraient effectués par l’intermédiaire de la DGA, mandatée pour notifier des contrats non seulement pour les forces armées française mais aussi au nom d’autres pays intéressés », explique le ministère croate de la Défense.

Cette forme de « FMS à la française » doit remplir plusieurs conditions. D’abord, il faut que l’accord intergouvernemental signé soit adossé à un marché public passé entre la DGA [qui agit au nom de l’État client] et le fournisseur. Ensuite, il faut que l’opération envisagée ait une « ampleur suffisante » et qu’elle s’inscrive dans le cadre d’un partenariat stratégique avec l’État client. Enfin, les matériels concernés doivent être déjà en service au sein des forces françaises et, par conséquent, être « technologiquement et industriellement matures ».

Reste à voir si l’armée croate confirmera ses intentions par la suite. Actuellement, celle-ci dispose d’une vingtaine d’obusiers automoteurs, à savoir 15 PzH 2000 de facture allemande, et environ 9 2S1 Gvozdika de conception soviétique.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

61 contributions

  1. Grano dit :

    Apporté déjà ceux dédier à la Belgique… on attend encore là.

  2. Frérot Georges dit :

    Ne serait-il pas temps sur cette base d’envisager un partenariat avec BAE pour un « Archer » européen.

    • Arthur dit :

      Quel intérêt, et pour qui?
      2 systèmes bien différents… BAE Bofors n’a pas le moindre intérêt de transférer ses technologies du Archer à la France, et dans ce domaine, BAE Bofors n’a aucune compétence à acquérir à la France, le Caesar n’a rien que BAE ne sait pas faire.
      Et la France veut un système pas cher, et le Archer a pour désavantage s’augmenter le coût. Ils répondent à des attentes différentes !

    • Roland Desparte dit :

      @Frérot
      Quel serait -pour KNDS France- l’intérêt d’un partenariat avec BAE ? Son système d’artillerie Archer est inférieur au CAESAr (L’archer est nettement plus lourd, roule moins vite, a une autonomie moindre, …). La BITD suédoise est vraiment performante (SAAB/BAE/Eurenco/…) mais avec l’Archer elle s’est un peu ratée… Quant à envisager un CAESAr européen (sous licence KNDS), bonne idée, mais il y a encore de l‘eau qui va couler sous les ponts du Rhin avant…

      • Arthur dit :

        Inférieur en quoi?
        L’Archer ne va pas moins vite, sur le Volvo, ils annoncent 70 km/h, et 90 km/h sur le Rheinmetall 8×8. Pour le Caesar, c’est 90 km/h également en 8×8.
        En 6×6, le Archer est bien plus mobile en tout terrain. Il est plus lourd, mais ses roues sont plus larges.
        Le Archer n’est pas raté du tout, il correspond à ce que la Suède voulait. Si cela ne correspond pas aux attentes du marché, cela ne signifie pas que le système est raté.

        • Momo dit :

          Il n’est pas raté le Archer, c’est vrai, mais il est moins bon que le Caesar.
          C’est comme ça, et ce n’est pas très très grave.

    • olivier 15 dit :

      Quel intérêt ? La France a une excellente maîtrise de cette artillerie. Partager est rarement bon. C’est un peu comme les pneus 4 saisons: moyens partout, excellents nulle part !

    • HMX dit :

      Malgré une concurrence qui affute ses arguments, Le Caesar fait la course en tête et se vend comme des petits pains. La version mk2 bientôt en production s’annonce à son tour très prometteuse. Dans ces conditions, pourquoi diable aller s’embarquer dans une coopération avec BAE ???

      La suite logique de cette « succes story », c’est au contraire d’étendre la famille Caesar, à la fois par le haut et par le bas : par le bas, avec une version 105mm montée sur un véhicule léger 4×4 qui aurait probablement beaucoup d’intérêt (mobilité, aérostransport…). Le Caesar demande également à être complété « par le haut », avec un système de frappe dans la profondeur basé sur le couple missile/roquette (cf l’offre de MBDA/Safran présentée à Eurosatory). Le tout avec un système de gestion des feux commun à toute la « famille »…

      autre piste de modernisation : la famille Caesar gagnerait à être doté de sa propre gamme de drone d’observation et de désignation de cible. Une batterie de Caesar deviendrait ainsi beaucoup plus autonome.

      • Mauvais Dragon dit :

        Voila des bonnes idées! J’approuve 😉

      • Nimbus - parfois cumulo dit :

        Dans la famille CaESAr je demande le Brutus… Ah non zut, nom déjà utilisé par un concurrent copieur… 🙂
        Plaisanterie mais j’approuve tout à fait votre commentaire !

    • Scipion dit :

      Je commence à en avoir marre de ces projets Européens qui trainent systématiquement pendant des années, et dont les coûts dérapent à chaque fois à un point tel qu’ils reviennent plus chers à l’unité que lorsqu’il s’agit de projets nationaux.

      • Shareholder dit :

        Ils ne reviennent pas pas plus « chers » à l’unité, ils reviennent plus cher à l’unité.

        Après un verbe d’appréciation (revenir, payer, acheter, coûter, valoir…), « cher » est un adverbe et est invariable  : ils reviennent cher, elles coûtent cher.
        Après le verbe être, « cher » est un adjectif et s’accorde (cher, chère, chers, chères) : ils sont chers, elles sont chères.
        C’est le même fonctionnement que pour « lourd » : elle est lourde, elle pèse lourd.

  3. Hugo dit :

    Franchement, aidons plutôt les Serbes.

    • Arthur dit :

      Seul pays en Europe qui cherche la guerre, quelle bonne idée !

      • Triste jour dit :

        @ Hugo bien différent de l’humaniste mondialement connu serait-il aussi l’un des membres du Paris Pouchkine’s club. Endroit notamment fréquenté par un éventuel….. Mais pour la suite le concernant,c’est après le début du second semestre de 2024.
        En tout état de cause comme aurait le Général « ça craint ».

    • Roland Desparte dit :

      @Hugo
      Il est vrai que l’actuelle situation conflictuelle entre la Bosnie et la Serbie semble annoncer une nouvelle guerre dans les Balkans… Pour l’instant l’U-E laisse pourrir la situation…
      Peut-être que la signature (septembre 2023) avec la C-E d’un possible partenariat stratégique pour exploiter l’un des plus gros gisements de lithium en Europe (La mine de Jadar dans l’ouest de la Serbie) va assagir la Serbie ?
      Mais il est vrai que si demain un conflit éclate de nouveau dans les Balkans il ne faudra pas jouer les candides ignorants… L’Europe se concentre sur l’Ukraine, mais là-bas ça bouge, ça fume, ça sent mauvais, et certains stratèges évoquent le retour d’un conflit armé piloté par la Russie pour nous emmerder.
      Idem pour le conflit frontalier entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan soutenu par Moscou ; la France semble être le seul pays européen à tenter d’aider l’Arménie… Que fera l’Europe si l’Azerbaïdjan attaque de nouveau ?
      De nombreux voyants sont “au rouge“ ! Malheureusement…
      Même si ce n’est pas très populaire en cette période d’élections, il faut vite massifier les moyens d’intervention de nos Armées.

      • Achille-64 dit :

        Pas d’inquiétude, l’OTAN va gérer tout ça.
        Quoique, un misérable gisement de lithium n’est sûrement pas suffisant pour que cette clique de bienfaiteurs désintéressés s’intéresse au sujet.

        • Le Pompiste dit :

          Ah le lithium …….On ne va pas nous la refaire comme pour le Pétrole avec ce que cela veut dire comme tractations et conflits en ce bas monde. Personnellement je soutiens les travaux de l’ETH de ZURICH qui a l’issue d’années d’études propose un « Carburant solaire ». Il s’inscrit dans l’objectif de décarbonatation de l’ensemble de nos activités. A ce propos, lisez l’article de Pascal Kummerling publié le 04/06 24 par le site Avia News. Un point essentiel est à signaler, Lufthansa.Group ( soit plusieurs compagnies aériennes ) soutient clairement ce projet. C’est plus qu’un signe pour qui sait voir et interpréter. C’est tout.

      • Keskidi dit :

        La « C-E » ?

      • joe dit :

        Et les Serbes, ils vont faire la guerre avec quoi ? La russie n’a rien à leur vendre et encore moins à donner, tout est aspiré dans le chaudron Ukrainien. Les Finlandais viennent d’ailleurs de dire que 80% des forces russes à leur frontière ne sont plus la… Toutes en Ukraine. Par ailleurs vous oubliez comment l’aventure Serbe c’est terminé la dernière fois et nous sommes aujourd’hui dans une configuration ou les forces armées en Europe et en provenance des US sont en « alerte » semi-permanente. Ils ont des kalibr a tirer sur les Croates ? des milliers de canons et de chars ?

    • alors dit :

      Oui et fournissons des armes aux russes par ailleurs, n’est ce pas ?

    • Charcot84 dit :

      …et pourquoi ?

    • aleksandar dit :

      Aidons les deux.
      L’opposition Croatie-Serbie n’existe plus depuis 25 ans.
      La Serbie a fait son deuil de la Craina et la Croatie a démocratiquement viré les nostalgiques de nazisme.

    • Slasher dit :

      Vu leur proximité avec la Russie, on va éviter.

      • Optimist dit :

        Les serbes ont le coeur a Moscou, mais aimeraient avoir le portefeuille a Bruxelles.
        Laissons les choisir d’abord. Et renoncer à leur propagande victimaire.

  4. KOUDLANSKI Romain dit :

    Si ça se fait , ce sera la preuve de l’excellence du Caesar .

    • Nimbus - parfois cumulo dit :

      Non, mais la preuve que la Croatie, après l’achat de Rafale, serait capable de se fidéliser pour le matériel et les armes français… Conditionnel car achat à confirmer !

  5. Pascal, (l'autre) dit :

    De plus en plus de pays semblent interessés par l’acquisition du Caesar, à priori les performances dece matériel semblent être appréciées et ce malgré un « retex » quelque peu………………………….dirigé d’un responsable ukrainien et de certains propos « d’experts » tenus sur ce blog! Pour une « daube »………………………..

    • Roland Desparte dit :

      @Pascal
      Comment expliquer alors que sur demande de Volodymyr Zelensky le Groupe KNDS ouvre une filiale en Ukraine afin de fabriquer des pièces détachées et des munitions pour les canons CAESAr (et les AMX10RC) ?
      Comment expliquer que la chaîne de télévision ukrainienne K24 vante l’efficacité du matériel français ( « L’effet fut frappant : les canons français ont transformé l’équipement russe en viande hachée. ») ?
      Comment expliquer les commentaires de l’armée ukrainienne qui attribue au CAESAr une efficacité 30 % supérieure aux autres canons similaires ?
      Et pourquoi produire en 2024 plus de 75 CAESAr pour le front ukrainien » ?
      Il y aura toujours des détracteurs, laissons-les cracher leur venin…

    • Rémi dit :

      Le probléme du césar est que ce n’est pas un AUF1: Pas tout terrain.
      Et ca n’est pas une machine concue pour canoner 2000 obus jours.
      Le système est un tireur d’élite concu pour placer cinquante obus au bon endroit.
      Après, tout dépends de votre scénario d’emploi.
      Si vous avez trois millions d’obus en stock, le Cesar est moyennement adapté.
      Si vous avez un stock limité (Je vais ici présumer que c’est le cas de la Croatie) alors, chaque obus compte.
      Ceci dit, ca suppose une grosse chaine d’acquisition de renseignements ou une dépendance à une capacité étrangère!

      • joe dit :

        Aucun canon n’est capable tirer 2000 obus par jour… Tous les canons s’usent, la difference c’est que de base le Caesar est une plateforme globalement très satisfaisante, son canon est de meilleur qualité que les productions russe… mais devra de toute façon, comme tous les canons, être changé à un moment donné si les artilleurs veulent garder de la précision. Le choix est clair : on tire moins d’obus car ils sont plus précis. Si vous avez trois millions d’obus en stock, vous avez les canons qui vont avec, il ne sert à rien d’avoir 3 fois plus de canons russes qui tirent dans les coins juste histoire de faire boum trois plus que l’adversaire…

    • Slasher dit :

      L’état major ukrainien a déjà remis l’église au centre du village et les chiffres de pertes sur le matériel similaire confirme la très bonne survivabilité du CAESAR.

  6. PHILIPPE dit :

    si le succès du Caesar est indéniable la montée en cadence de la production ne doit pas se faire au détriment de la qualité.
    Des approvisionnements jusqu’à la livraison TOUT doit rester sous contrôle.
    En complément la production d’obus doit absolument suivre. Cet impératif est connu depuis maintenant plusieurs années. De son côté la Corée du Nord y arrive bien….
    Dans le cas contraire ces nouvelles « Ferrari » vont devoir rester au garage faute de carburant.

    • Mauvais Dragon dit :

      La Corée du nord y arrive parce que quasi tout son budget est engloutie par son armée depuis la création de ce pays et que comme les Russes elle a ainsi constitué des stocks d’armes et de munitions gigantesques (bien que sûrement vieilles et mal entretenus pour beaucoup) accumuler depuis la fin de la guerre de Corée en 1953. Tu penses pas ?

  7. Kardaillac dit :

    Peut-être que l’effusion d’obus sur les civils de Gaza tempère-t-elle l’ardeur des acheteurs du système Elbit.

    • Arthur dit :

      Il y a une concurrence qui amène certains à acheter un système, et d’autres à acheter l’autre système.
      Pour la Croatie, elle a acheté pas mal de systèmes français. Elle travaille avec KNDS sur le PzH 2000, donc il y a une continuité.
      Et en Europe, le Caesar s’étant bien vendu, il y a plus de facilité de coopération qu’avec le ATMOS 2000.
      Et un élément à ne pas oublier, il y a les obus qualifiés pour l’un et pour l’autre ! Comme la Croatie a déjà son obusier en 155mm qu’elle va conserver, si ses obus, ses charges sont qualifiées sur le CAESAR, c’est un avantage non négligeable.

    • v_atekor dit :

      C’est-à-dire ? Vous estimez qu’il a fallu trop d’obus pour obtenir ces destructions, qu’un César aurait pu arriver au même résultat avec des coûts moindres, et que le système d’Elbit n’est pas assez précis ou efficace ?
      .
      Un armement qui fait les preuves de ses destructions sur le terrain est généralement considéré comme de qualité. Personne n’aurait voulu construire de bombe atomique si, à Hiroshima, on n’avait déploré qu’un léger incendie au centre-ville.

    • rainbowknight dit :

      Realpolitik. Le cynisme n’a pas de considération pour les malheurs des uns ou les horreurs des autres. Business as usual….

  8. Kamelot dit :

    Les Caesar correspondent très bien aux terrains et budgets de la Croatie et de l’Arménie.

  9. Flash Gordon dit :

    En lisant trop vite, je n’ai pas vu le Q de votre pseudo!! ^^

  10. Rakam dit :

    Juste retour d’un produit d’exception…et les Croates ayant déjà acquis des Rafales gageons qu’ils soient intéressé par d’autres armes made in France…

    • rainbowknight dit :

      Des connaisseurs ces gens. Pour ne rien gâcher le pays offre des paysages magnifiques et à des prix convenables. Les touristes français appréciés et par une juste réciprocité nos produits le sont aussi…..