Armement terrestre : La France et la Belgique entrent dans le capital de John Cockerill, le repreneur d’Arquus

Après avoir scellé les partenariats stratégiques CaMo 1 et CaMo 2 dans le cadre du programme SCORPION, puis signé une lettre d’intention relative à la production conjointe de munitions de petit calibre, la France et la Belgique vont accentuer leur coopération en matière d’armement terrestre, avec la reprise du français Arquus par John Cockerill.

Cette opération avait été annoncée en janvier. Propriétaire d’Arquus, Volvo Group fit en effet savoir qu’il venait de signer une promesse de vente avec le groupe belge et que la transaction se ferait une fois « les consultations obligatoires avec les instances représentatives du personnel terminées ».

Au-delà des programmes intéressant la France et la Belgique, comme le VBAE [Véhicule blindé d’aide à l’engagement], ce rachat de l’industriel français par John Cockerill devait alors permettre de créer un ensemble réalisant un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard d’euros grâce à un catalogue « élargi ».

Six mois plus tard, le « processus d’acquisition » est toujours en cours, a indiqué John Cockerill, via un communiqué diffusé le 17 juin. Mais il ne devrait pas tarder à se concrétiser après que le président français, Emmanuel Macron, et le Premier ministre belge, Alexander de Croo, ont signé un « mémorandum d’entente » censé permettre une « coopération industrielle renforcée dans le domaine de la défense terrestre » entre les deux pays, en marge d’un Conseil européen tenu à Bruxelles.

« Ce mémorandum d’entente démontre la volonté commune franco-belge d’œuvrer en faveur d’une Europe de la défense toujours plus forte », a souligné l’Élysée. Et d’ajouter : « Un premier volet de ce rapprochement se concrétisera rapidement au travers du rachat de la société Arquus par l’entreprise John Cockerill Defense et la participation des États belge et français au capital de John Cockerill Defense ».

Côté belge, on fait valoir que ce « mémorandum d’entente » permettra de soutenir et d’encadrer un « rapprochement harmonieux et mutuellement bénéfique entre les industries de défense belge et française dans le domaine terrestre ».

D’après les explications livrées par l’industriel belge, la France et la Belgique sont convenues de prendre chacune une participation de 10 % dans le capital de John Cockerill Défense.

« Cette prise de participation capitalistique sera prochainement formalisée et sécurisée par la conclusion d’une Convention d’investissement et d’un Pacte d’actionnaires, définissant le cadre juridique et financier de l’opération », a-t-il indiqué.

Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, n’a pas [encore ?] fait de commentaire, contrairement à Ludivine Dedonder, son homologue belge.

« Grâce à cet investissement de la Belgique et à l’acquisition de la firme française Arquus par John Cockerill Défense, nous franchissons une étape majeure dans le renforcement et l’ancrage de notre industrie de défense belge et européenne. Nous ancrons notre savoir-faire technologique et sommes à la tête d’un bras industriel solide, prêt à garantir l’avenir de nos forces terrestres », a-t-elle déclaré.

Et de conclure : « C’est aussi un exemple supplémentaire de coopération et d’interopérabilité entre la Belgique et la France avec la constitution d’un champion industriel dans le domaine de l’équipement de nos armées ».

Photo : John Cockerill Defense

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

55 contributions

  1. NRJ dit :

    Une consolidation de l’armement terrestre n’est clairement pas une mauvaise chose, surtout quand on se rappelle que Volvo appartient à un groupe chinois.
    Surtout que la société John Cockerill est plus grosse et a des activités très variées, y compris en France. Arquus sera donc soutenu lors des mauvaises passes.

    • Why not dit :

      NRJ. Sauf erreur, la branche militaire de Volvo était exclue de la reprise par les chinois.

      • NRJ dit :

        Ah d’accord, je l’ignorais.

        • Faut pas pousser dit :

          Cela a été dit et répété maintes fois sur ce blog que vous fréquentez pourtant assidûment. Vous ne lisez que les réponses à vos propres commentaires ?

    • Maurice dit :

      Le Volvo propriété d’un groupe chinois est le constructeur de VL civil. Volvo Group fabrique des PL et des moteurs que l’on retrouve dans certains véhicules militaires français (Jaguar).

    • Mic dit :

      Je rappelle une nouvelle fois que seul la partie automobile appartient à une société chinoise…
      Toutes les autres activités, par exemple Volvo trucks, sont suédoises !

      • Delos dit :

        Ici de larges sourires …… Donc encore une fois, c’est la même chanson que pour  » Quant à et quand….. » Décidément ils ne retiennent rien ces lapins, « bainkerisés » qu’ils sont dans d’improbables labyrinthes guerriers.

      • JC dit :

        Pour la petite histoire, il y a quelques années les actionnaires suédois de Volvo n’avaient pas voulu que Renault (partenaire majeur) prenne le contrôle de Volvo Automobiles. Et quelques années plus tard….Comme quoi, il n’y a pas que les latins qui font des erreurs même les nordiques en font aussi.

  2. Lecoq dit :

    Prendre une participation dans le capital de JC, je n’y croyais pas.
    C’est une maniere de reprendre un peu le controle de Arquus, qui, je le rappelle, n’était PLUS francais …

    Volvo avait d’ailleurs refusé que la france rachete Arquus …

  3. VonBulot dit :

    Je pense que ce rapprochement est bcp plus sain que celui de KMW et Nexter => quasiment aucune ligne de produit commune, deux véhicules différents pour chaque type … Il suffisait de visiter leur stand à Eurosatory pour que cela saute aux yeux. Par contre John Cockerill est un spécialiste des tourelles et Arquus des véhicules blindés à roues, ils vont donc avoir une certaine complémentarité.

  4. OBIOU dit :

    Volvo automobile appartient aux Chinois n’avait rien avoir avec Arquus , mais pas Volvo Trucs

  5. Vdunord dit :

    Il s’agit de Volvo trucks qui n’a rien à voir avec la Chine.
    C’est Volvo cars qui est filiale de geely

  6. Jeanot dit :

    j’espère qu’on aura pas le proto du véhicule en photo à la place du scarabee d’arquus

  7. Frérot Georges dit :

    Très bonne nouvelle.
    Pourquoi ne pas étudier en urgence, avec les composants sur étagère, une famille de blindé autour des 45/50 tonnes avec NEXTER et Arquus.
    Ceci nous évitera d’être pris au dépourvu et mis devant le fait accompli.

  8. HDO dit :

    attention :
    les voitures Volvo sont devenues une marque mondiale sous contrôle d’une société chinoise GEELY en 2010 à ce jour
    mais VOLVO TRUCKS et sa filiale ARQUUS ( et moteurs Marine/industriels) est resté Suédois à Göteborg.
    https://www.zonebourse.com/cours/action/AB-VOLVO-6492152/societe/
    https://en.wikipedia.org/wiki/Geely

  9. Xave dit :

    Volvo Cars est chinois
    Volvo Truck et Défense sont suédois est indépendant

  10. Howk dit :

    Investissements communs, programmes communs, interopérabilité. Très bon départ ! Étape par étape ensuite. La démarche bilatérale met en valeur des intérêts réciproques, dans un contexte très concurrentiel où ceux qui la jouent « solo » font face à des surprises récurrentes. Je veux dire que tout futur projet coordonné a plus de possibilités (débouché, export éventuel) que tout « jejemoije » qui coûte une blinde aux contribuables à long terme.

    On peut raconter ce qu’on veut sur les Belges (achat F-35 ou risque debattable si intégration SCAF), je suis content que nos voisins s’impliquent objectivement dans notre défense commune. On va plus vite tout seul, on va plus loin ensemble.

    Je vais boire une bonne bière de qualité ce soir, trinquant à la santé des frangins.

  11. valerianf dit :

    Arquus, anciennement Renault Trucks Defense.
    Quelle perte de souveraineté de la France après que Volvo ait pris le contrôle de la division camion de Renault.
    Nos politiques n’avaient pas été à la hauteur, une fois de plus.

    • tschok dit :

      Je crois que vous n’avez rien compris à cette opération.

    • Trenet dit :

      Le subjonctif est presque systématiquement précédé de « que », mais « que » n’est pas toujours suivi du subjonctif.
      Ainsi, « après que » doit être suivi de l’indicatif : Après que Volvo a pris le contrôle de la division camion de Renault.

      https://www.academie-francaise.fr/apres-que

      ∼ ⋄ ∽

      Longtemps, longtemps, longtemps
      Après que les poètes ont disparu
      Leurs chansons courent encore dans les rues

      • tschok dit :

        Oui bon, mais le mec se fait pas chier: il nous pousse sa chansonnette sur la perte de souveraineté et la trahison des zélites. Mais en 10 secondes on comprend qu’il n’a rien pigé à ce qui s’est passé.

        Il est là le problème, pas dans le subjonctif.

        Il est dans le mimétisme, et dans l’absence de réflexion.

        Perso, je préférerais qu’il réfléchisse, au subjonctif ou à l’indicatif, je suis pas bégueule, plutôt que de répéter servilement les conneries qui flottent autours de lui et qu’il reprend à son compte en croyant que ça va faire de lui un mec intelligent.

        Tu comprends Trenet? Faut essayer de faire passer valerianf du stade de système nerveux qui se décharge au stade de cerveau qui réfléchit. Chuis d’accord que ça passe par l’usage de la langue. Mais il faut aussi qu’un aiguillon lui pique les fesses pour qu’il se bouge le cul.

        Or, si le mec sait pas parler correct à son âge, c’est que déjà dans son enfance l’aiguillon de la grammaire lui a pas fait bouger son gros cul de connard. Donc, maintenant, faut passer en mode t’es un gros con. Faut l’humilier, quoi.

        Mais faut y aller progressif, parce que c’est une victime. Il parle comme une victime. Mais il va falloir lui filer des coups de trique quand même. Il a pas été victime d’un viol. Il a accepté qu’on lui mette en tête qu’il a été trahi, c’est ça son traumatisme. Mais personne l’a violé. C’est un mec normal, avec une destinée normale. Rien de grave.

        Mais il gémit. Il a été programmé pour ça.

        Plutôt que de lui dire qu’il aurait dû employer l’indicatif après la locution « après que », et pas le subjonctif, je propose de passer direct au stade supérieur et de lui dire: nan, chéri, le problème c’est pas la langue, le problème, c’est toi. T’es trop con, chou. Faut que tu te reprennes. Là, t’es conditionné pour être un complotiste victimaire. On n’a rien fait pour mériter ça. Tu as eu toutes les cartes en main, mais tu nous fais pas payer tes échecs. Sois un homme, quoi. Bouge toi le cul.

        Arrête de mettre dans tes phrases des trucs comme: « Nos politiques n’avaient pas été à la hauteur, une fois de plus ».

        Oooh le pov petit chéri. Encore un qui va voter Le Pen ou LFI pour réparer les injustices de ce bas monde, comme c’est mimi.

        Chouette, on a gagné une mauviette de plus.

        • Trenet dit :

          Chacun fait ce qu’il peut à son niveau. Vous bottez les culs, je défends la langue.
          Je n’ai, pour ma part, pas la verve remarquable qui vous caractérise.
          Merci d’être passé me voir.

        • zippo dit :

          Bravo ! C’est presque du Santantonio. Fleuri et argotique juste ce qu’il faut, anti-académique à plaisir et bourré de bon sens. C’est ça aussi défendre la langue, celle de Molière, de Hugo, de Prévert, de Dard et de tant d’autres admirables causeurs tous partis … La nôtre 😉

          • Béru dit :

            Ouais, presque du « Santantonio ». Encore un effort et ça sera du San-Antonio.

    • WhatsTheFrites dit :

      bouteille@moitiévide.fr 🙂

  12. penandreff dit :

    volvo truck n’est pas chinois, c’est les voitures volo qui sont chinoises.
    il faut rappeler que l’état Français a vendu ses actions dans volvo truck propriétaire de RTD » renault truck defense », les gouvernements reprennent des actions de blocage dans la nouvelle entité.
    pour arquus une fois que les commandes franco belge auront été faites, le futur risque d’être difficile , la concurrence dans les blindés à roue est très importante.

    • Le cas Lembourg dit :

      Et depuis qu’elles sont chinoises, les voitures « volo » partent à vau-l’eau ?

  13. Thierry le plus ancien dit :

    le gouvernement Belges et Français n’auront que 20% d’actions cumulés, on ne peut pas dire que leur prise sera très forte, à part une minorité de blocage pour contrer des décisions qui ne leur plaise pas (une délocalisation par exemple), ils n’auront pas la possibilité d’orienter les choix interne et devront se contenter de la soupe qui leur sera servit, que ça leur plaise ou non. De mon point de vue c’est insuffisant, surtout pour les munitions de petit calibre qui sont actuellement en tension et sur lesquels il y a désormais spéculation… comme sur la nourriture, l’essence, etc… On peut faire mieux que ça.

    • Mic dit :

      Voir le commentaire de « Courmaceul » de de jour :
      Si ma mémoire est bonne, John Cockerill est une société de droit belge qui a pour actionnaire majoritaire une holding de droit luxembourgeois détenue par un …français.
      Je confirme son commentaire.

    • Lothringer dit :

      Effectivement, en droit Belge, il semble que la minorité de blocage soit à 25% (33,33% en France).

      • Amiral Apoual dit :

        Non, cela dépend des statuts, le la forme légale de la société et du type de décision. 20% à deux, c’est énorme.

    • Qui qu'ils fussent dit :

      Les munitions sur lesquelles il y a désormais spéculation, pas « les munitions sur lesquels ».

    • Amiral Apoual dit :

      Autre exemple, les gouvernements Français et Italiens ont respectivement 7.5% chacun dans ST Microelectronics – de mémoire – c’est largement suffisant pour s’assurer de l’ancrage.

  14. Roland Desparte dit :

    Sébastien Lecornu l’a évoqué il y a quelques semaines (mais ne l’a pas confirmé).
    Je cite “X“ :
    @SebLecornu
    Nous avons construit avec la Belgique une relation de confiance, et un partenariat stratégique que nous renforçons encore.
    Avec mon homologue @DedonderLudivine, signature d’une lettre d’intention :
    1. Élargir le partenariat terrestre CaMo (Capacité Motorisée), à travers l’acquisition par la Belgique de capacités d’artillerie : 28 Caesar et 24 Griffon équipés de mortiers.
    2. Recréer une filière de petit calibre en France, en partenariat avec l’industrie belge.
    3. Projet de fusion entre John Cockerill Defense et Arquus pour créer un nouveau champion industriel européen.

  15. JC dit :

    Le chinois Geely grignote, grignote,…
    En décembre 2017, le groupe Geely prend une participation minoritaire de 8,2 %, lui donnant droit à 15,6 % des droits de votes, dans le groupe AB Volvo pour 3,25 milliards d’euros25.
    En février 2018, Geely rachète 9,69 % des actions du groupe Daimler AG (Mercedes) pour un total de 7,2 milliards et devient le plus gros actionnaire du groupe allemand.
    En août 2021, Geely et Renault annoncent un accord de partenariat.
    Voilà comment deux constructeurs européens Renault et Volvo, vont se faire phagocyter.

    • Grosminet dit :

      @ JC:

      Oui,mais vous parlez des gammes VL….Donc AUCUN rapport avec ce qui nous occupe ici,c’est à dire les branches PL

      • JC dit :

        Oui, vous avez raison. J’apportais simplement quelques infos au sujet de la situation de Volvo par rapport à l’actionnaire chinois, évoqué précédemment.

  16. Bob dit :

    Les 10% d’actions de JC par Bercy coûtera certainement bien trop cher pour ne pas être décisionnaire ni avoir une minorité de blocage au conseil d’administration. Quand on voit le famélique budget d’Outre-Quiévrain ce sont les froggys qui vont devoir mettre la main à la poche pour permettre les dividendes de la guerre aux actionnaires de JC et de l’état belge.
    Il est regrettable que l’armée de terre coloniale ne se repose que sur le segment « bas du spectre » (selon Brienne) hormis la brêle du Leclerc. Mais les usines froggys de l’ancien arquus ne resteront pas en France avec un départ vers les piètres wallons et chez les indiens.

  17. Tribun dit :

    C’est le mariage de 2 entreprises en difficulté, soutenues par 2 gouvernement qui ont fait le choix du « léger ». Au vu des retex de la guerre en Ukraine, ce rapprochement dans le secteur des véhicules militaires à roues déjà saturé par la concurrence (bien moins chère) ne va pas apporter grand chose. Il n’y a pas de bousculade pour acheter des Griffon ou des Serval, juste quelques commandes belges et du Luxembourg ! quand au Jaguar c’est un ovni qui ne correspond à aucune demande du marché.
    Dans le secteur des VCI chenillés, la France et la Belgique ne proposent rien, et dans le domaine des chars de combat lourd, c’est l’Allemagne qui fait la loi en Europe.

    • Cantatrice dit :

      Ah si, j’ai finalement l’occasion de pousser le contre-ut :
      S’il vous plaît. Quant à, quant au. Avec un t (comme dans Tribun). Pas un d.
      Quant à = En ce qui concerne. Quand à = Lorsque à.
      Quant au Jaguar, c’est un ovni.

  18. PHILIPPE dit :

    seule la branche Volvo cars a été rachetée en 2010 par le chinois Geely. A cette occasion ce dernier a donc acquis :
    * une marque à la notoriété reconnue
    * un réel savoir-faire
    * mais surtout un réseau commercial couvrant l’Europe et surtout le marché Nord- Américain, très convoité, puisqu’il regroupe USA et Canada,

  19. Lothringer dit :

    H.S. (si autorisé par le gestionnaire du site)
    Puisque la France et la Belgique vont prendre chacune 10% dans ce groupe…

    En parallèle un fond d’investissement (financement participatif) est en train de se créer en France.
    https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/une-plateforme-de-crowdfunding-se-lance-dans-la-defense-2102342

    j’ai hâte d’en savoir davantage.
    https://www.souvtech-invest.com/

    • Zodiac dit :

      Quand il s’agit d’argent, de pognon, de tune, de flouze et de brouzoufs, on met un « S » au mot fonds au singulier comme au pluriel.
      Un fonds d’investissement.
      Le fonds de placement.
      Ce fonds d’intervention.
      À fonds perdu.

      Quand il s’agit du fond de la piscine, du trou, de la mer, de ma pensée, de l’air (qui alors est invariablement frais) ou des choses, le mot fond ne s’écrit avec un « S » qu’au pluriel.
      Le fond de ma poche, mes fonds de culotte.

  20. ron7 dit :

    Bon, ça me semble un deal pertinent, et… le coût est mesuré !
    Un deal France + Belgique, chacun y trouve son compte ; Il est clair que je n’ai pas toutes les données, mais…
    _______________
    Autre deal : Retour sur le deal Arabelle, (France-USA) qui est commenté ici avec une vidéo !
    2014~2024 ; Une lecture rapide qui mérite l’attention.
    https://www.youtube.com/watch?v=k_BwAiQo5k4
    ___
    5 + 2, ça fait 7 ans, et désormais…
    Il va falloir faire des sacrifices, comme l’a dit Balladur à une certaine époque !
    Parce que la France est déclassée ; L’actu du jour côté argent, c’est :
    La France et six autres pays épinglés par la Commission européenne pour leur déficit public excessif.