Les réparations du porte-avions HMS Queen Elizabeth pourraient durer plus longtemps que prévu

En février, le porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth devait participer aux manœuvres Steadfast Defender, organisées par l’Otan. Seulement, au moment d’appareiller, il fut victime d’une avarie l’ayant contraint à déclarer forfait. D’où son remplacement, au pied levé, par son jumeau, le HMS Prince of Wales, qui avait connu une mésaventure similaire en août 2022.

À l’époque, la Royal Navy avait expliqué que la décision d’immobiliser le HMS Queen Elizabeth à Portsmouth avait été prise par précaution. En outre, il s’agissait aussi de réaliser des investigations plus approfondies afin de déterminer les causes de son problème mécanique. Le verdict ne tarda pas à tomber : le navire de 65’000 tonnes avait un souci au niveau d’un accouplement SKF de sa ligne d’arbre tribord, ce qui nécessitait un passage en cale sèche, au chantier naval de Rosyth [Écosse].

Plus précisément, il apparut que de l’eau de mer était entrée en contact avec l’un des trois accouplements de la ligne d’arbre, entraînant un risque de rupture du mécanisme à cause de la corrosion.

Initialement, il était prévu d’immobiliser le porte-avions pendant « quelques semaines », étant donné que les réparations devaient se concentrer sur la seule ligne d’arbre tribord. Finalement, la Royal Navy a décidé de remplacer aussi celle de bâbord, comme cela avait été fait pour le HMS Prince of Wales. Pour rappel, celui-ci avait dû rester en cale sèche pendant neuf mois, ce qui avait coûté 25 millions de livres sterling.

Cependant, les travaux iront plus vite à bord du HMS Queen Elizabeth, à en croire les explications données par le site spécialisé britannique « Navy Lookout« . En effet, le remplacement des deux lignes d’arbre avait été prévu pour un arrêt technique majeur [ATM] programmé en 2025.

Aussi, la Royal Navy a donc décidé de profiter de l’occasion pour prendre de l’avance, ce qui permettra de réduire la durée du prochain ATM de son porte-avions. « Vraisemblablement, le fabricant a été en mesure de livrer les nouveaux composants à temps et la révision du calendrier est logique puisque le navire est déjà en cale sèche et que les travaux sur les lignes d’arbre étaient de toute façon prévus », avance Navy Lookout.

A priori, le HMS Queen Elizabeth pourrait reprendre son cycle opérationnel, au plus tôt, en août prochain.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

87 contributions

  1. albert dit :

    PA non opérationnels, avions non opérationnels … quelle flotte …

    • Le Breton dit :

      Quelle flotte…ou quelle fiotte…

    • Arthur dit :

      C’est fou d’être non opérationnel et d’enchaîner les heures de vol. Ce qui est furtif chez le F-35 vis-à-vis des Français, ce sont les faits. Ils passent inaperçus.

      • Grosminet dit :

        @ Arthur:

        Ce qui passe inaperçu,sur le pont des PA Britanniques,sont les F35!

        8 disponibles sur un effectif normal de 24,implique forcément d’enchaîner les heures de vol pour la même quantité de boulot

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @Grosminet Désolé pour le H.S. mais en réponse à votre commentaire
          « Puis-je me permettre de vous corriger (en tout bien tout honneur! ) ? » Mais vous êtes tout à fait dans le droit de le faire et de rectifier si j’ai énoncé des « bétises ».
          « LES avionS en question (1 à 3 par semaine! Des An 124 et 747) étaient essentiellement Ukrainiens (je n’en ai vus que 2 « bleus » transiter pendant cette période,mais il est vrai que je n’y chargeais pas tous les jours) ,et surtout,ce fantastique et regretté AN225 (UKRAINIEN) ….. » Il est vrai que la noria des masques n’a pas été faite en une seule rotation. Pour le reste votre intervention est tout à fait pertinentes en apportant des précisions que j’avais ignoré! Les Antonov étaient mis en service surtout par les deux compagnies, Antonov Airlines ukrainienne et Volga Dniepr russe. Merci d’avoir précisé le rôle que vous avez tenu concernant cette opération en étant compréhensif concernant votre discrétion!

      • Tomcat dit :

        Non non il enchaine bien les heures de vol…et les crashs, je crois que tout le monde est au courant.

  2. Félix GARCIA dit :

    Leur aéronavale vogue de galères en galères.

    Peut-être que les Mojave leur permettront de valoriser un peu plus leurs porte-aéronefs :
    « Pour la première fois, un porte-avions britannique a lancé et récupéré un drone MALE de type Mojave »
    https://www.opex360.com/2023/11/17/pour-la-premiere-fois-un-porte-avions-britannique-a-lance-et-recupere-un-drone-male-de-type-mojave/
    Même si la route est encore longue …

    Espérons pour eux que leurs MRSS seront mieux conçus :
    « Fearless MRSS: Enabling Littoral A2AD Pushback, Raiding and Landing Operations »
    Steller Systems unveiled today at Combined Naval Event (CNE) 2024 its Fearless-class, a hybrid UxV mothership / amphibious vessel, designed to answer the UK’s Multi Role Support Ship (MRSS) requirement.
    https://www.navalnews.com/event-news/cne-2024/2024/05/fearless-mrss-enabling-littoral-a2ad-pushback-raiding-and-landing-operations/
    « Fearless MRSS by Steller Systems »
    https://www.youtube.com/watch?v=IQWg1dOGlak
    La conception semble plus pertinente que celle de leurs porte-aéronefs.
    ^^
    Pour ma part, je le trouve très « séduisant » ce concept, et je ne serai vraiment pas étonné qu’ils trouvent preneur à l’étranger.

  3. Rakam dit :

    Pas de moquerie…rien ne dit que notre vénérable Charles est dans l’avenir soucis lui aussi…

    • Walter Galvan dit :

      en effet ; il est fringant . il a pu effectuer une croisière d’un mois dans les approches méditerranéennes avant de rentrer sagement à Toulon comme d’habitude pour de très longues grandes vacances qui nous mènent sans problème jusqu’au mois d’octobre prochain.. 30 jours en opération pour environ 130 jours de repos bien mérité; nous avons battu les Anglais très largement, encore bravo les champions !

      • Momo dit :

        Jaloux mon pauvre Walt?
        🙂

      • Toujours un com' qui me rappelle dit :

        Toujours la même rengaine.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        @ Walter Galvan « pour de très longues grandes vacances qui nous mènent sans problème jusqu’au mois d’octobre prochain.. 30 jours en opération pour environ 130 jours de repos bien mérité; » Avez vous des infos à ce sujet, je suis preneur!
        Sinon le Charles de Gaulle lui a navigué, participé à des exercices et réalisé des tests divers! Le P.A. anglais lui est resté à………….quai depuis……………………….
        Bravo pour votre si « brillante » contrribution! Nous avons à faire avec un nouvel « expert »!

      • Roland Desparte dit :

        @Walter Galvan.
        Votre moquerie serait-elle digne de la “perfide Albion“ ? Et ce alors que nos deux armées sont désormais confraternelles et que la coopération militaire franco-anglaise est exemplaire depuis les accords de Lancaster. L’avenir de l’un engage l’avenir de l’autre, jusqu’au partage des installations radiographiques liées aux programmes de dissuasion nucléaire de nos deux pays (traité de Teutates).
        Alors, faut-il bêtement vous rappeler mon Cher Walter que ce surnom de “perfide“ trouve son origine à la bataille d’Azincourt (1415) où, au détriment du code d’honneur de la chevalerie, les “valeureux“ soldats anglais ont massacré la majorité des soldats français qui s’étaient rendus…
        Aujourd’hui, nombreux sont ceux sur ce site qui déplorent la succession “d’ennuis“ dans lesquels est plongée la Royal Navy et espèrent que bientôt celle-ci va retrouver son rang.
        Au passage, je vous signale que le dernier arrêt technique (IEI) pendant huit mois à l’Arsenal de Toulon n’était pas une avarie… Rien d’anormal, car tous les cinq ans c’est le passage en cale sèche pour révision approfondie et mise à niveau (De nouveaux bouilleurs pour les catapultes, la modernisation de l’hôpital du bord, des ateliers aux cabines des marins, etc.).
        Après des essais à la mer réussis, notre PA a été pleinement déployé en mer pendant 35 jours dans le cadre de la mission Akila (OTAN), à la différence d’autres… Tous nos alliés ont souligné le haut niveau d’interopérabilité du PA et son GAN avec les forces de l’OTAN, ainsi que la parfaite préparation à un éventuel engagement naval symétrique de haute intensité.
        Un juste retour à la base après un déploiement n’est que salutaire, car il faut préparer la prochaine grande mission planifiée de 2024 jusqu’en 2025… Ce nouveau déploiement du GAN devrait l’emmener (sauf imprévu…) jusqu’en Asie et dans le Pacifique, afin d’affirmer la présence militaire française dans cette région si stratégique.
        Puis, entre 2027 et 2028, ce sera un nouvel arrêt technique majeur (ATM3), pendant 18 mois, pour une nouvelle modernisation afin de lui permettre de rester opérationnel au moins jusqu’en 2038 (ATM3 = des milliers d’heures de travail pour modifier l’îlot du PA, intégration du nouveau radar multifonctions Sea Fire de Thales et du nouveau système de direction de combat SETIS 3.0, rénovation des lanceurs verticaux octuples Sylver A43 pour 32 Aster 15 EC, etc.).
        Alors, pendant l’indisponibilité du Charles de Gaulle, avant l’arrivée du PANG, espérons que la Royal Navy aura réglé ses problèmes pour redevenir des champions !

        • robin darbin dit :

          Et ce alors que nos deux armées sont désormais confraternelles et que la coopération militaire franco-anglaise est exemplaire depuis les accords de Lancaster ? Cette coopération est tout sauf exemplaire. La perfidie a un nom AUKUS. Les anglo-saxons n’ont aucune parole.

          • Pascal, (l'autre) dit :

            « Les anglo-saxons n’ont aucune parole. »S’il n’y avait qu’eux! En quelle parole peut on encore croire aujourd’hui?

          • Roland Desparte dit :

            @robin darbin
            Je pense que c’est un sac de nœuds un peu plus compliqué que cela…
            AUKUS est un accord qui à la base a été secrètement négocié entre l’Australie, le R-U et les USA, qui est apparu au grand jour suite à l’affaire des sous-marins australiens. Il ne faut pas oublier que le grand patron d’AUKUS ce sont les Etats-Unis ; le Royaume-Uni et l’Australie n’étant que deux vassaux… Et ce sont bien les Etats-Unis qui ont été à la manœuvre pour forcer les australiens à se désengager du contrat français, en leur rappelant leurs engagements, mais aussi en promettant de les aider tant financièrement que militairement pour le développement d’armes hypersoniques…
            Qui est responsable : les Australiens ! Ceux-ci ayant signé un contrat qui déplaisait fortement à l’Oncle SAM (qui veut conserver le monopole des initiatives de défense en Indo-Pacifique).
            Qui profite : Les anglais, qui n’ont fait que sauter sur la demande de participation offerte par Biden pour la construction de SNA pour les kangourous… (L’exportation directe de SNA américains posant de multiples problèmes, tant politiques qu’industriels). Par ailleurs, le R-U -qui n’est qu’un suiveur des décisions américaines- ne peut se désengager des accords de 1958 dits “UK–US Mutual Defence Agreement“, d’où le différend commercial avec notre pays… Mais toutes les autres coopération sont franches, loyales, et efficaces :
            https://ihedn.fr/2023/09/21/relation-de-defense-royaume-uni-france-une-progression-constante/#:~:text=UN%20PARTENARIAT%20%C3%80%20LONG%20TERME,dissuasion%20et%20de%20coop%C3%A9ration%20internationale.
            Qui sont les dindons d’la farce : les Australiens, qui ne recevront pas de sous-marins avant 2032, au plus tôt… Et dépendront de la ficelle américaine…
            PS : NavalGroup a été dédommagé de 555 millions €, ce qui est apparu correct par cet industriel. Il est cependant regrettable d’avoir constaté l’inaction de nos services de renseignement avant-contrat et l’impuissance diplomatique après-contrat…

      • Manu83 dit :

        L’avantage quand on ne sait pas de quoi on parle, c’est qu’on peut sortir n’importe quoi avec aplomb…

      • Jim dit :

        Des ronds dans l eau dans la Mare Nostrum…
        L autonomie du nucléaire s impose, il a un problème l Ocean Atlantique ?
        Beaucoup trop de jours à quai. C est pour quand les grandes croisières de plusieurs mois à l autre bout du monde comme un porte avion nucléaire américain lambda.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Des ronds dans l eau dans la Mare Nostrum… » Vous n’osez pas parler de « pédiluve » un autre « expert » ne s’était pas géné, sinon c’est peut être au niveau de la Mare Nostrum qu’il y a des tensions de plus il suffit simplement de constater sur une carte les accès à cette Mare Nostrum, les pays qui la bordent et la densité de population, rien que cela!
          « Beaucoup trop de jours à quai.  » Contactez la M.N. pour proposer vos services!
          « C est pour quand les grandes croisières de plusieurs mois à l autre bout du monde comme un porte avion nucléaire américain lambda. » Vous croyez que tous les P.A. de l’U.S. Navy sont tous en mission? La M.N. combien de P.A., l’U.S.Navy combien?

          « C est pour quand les grandes croisières de plusieurs mois à l autre bout du monde comme un porte avion nucléaire américain lambda.

          • jim dit :

            En son temps j’ai demandé ardemment de faire mon SN dans la MN, rêve de gosse, j’ai « écopé » des blindés à Mourmelon… Maintenant j’ai plus de 70 ans, si ils sont preneur à cet âge, OK .
            Bien sur que les PA US ont des longues périodes de maintenances , mais aussi de plus longs déplacements.
            Et si la Mare Nostrum est « chaude » elle ne nécessite pas une autonomie océanique.

      • Jim dit :

        En complément de ma précédente remarque: Le Charles De Gaulke a t il passe le Cap Horn plus souvent que le PenDuik 6 de Tabarly construit lui aussi à l Arsenal de Brest ?
        Pas sur.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Le Charles De Gaulke a t il passe le Cap Horn plus souvent que le PenDuik 6 de Tabarly construit lui aussi à l Arsenal de Brest ? » Le tout est de savoir si cela a une utilité quelconque d’un point de vu géostratégique!

        • Momo dit :

          Quand tu sortiras de ton sommeil éveillé, tel hibernatus mais en moins drôle, tu apprendras que le canal de Suez et celui de Panama ont été creusés.
          Et qu’il n’y a aucune raison que le CdG passe par Panama pour réaliser ses missions dans le Pacific.
          Suez c’est parfait (étudie les cartes une fois le cerveau remis en route).
          Ne ronfles pas trop fort, tu es importun.

        • dolgan dit :

          combien d avion a bord du penduik 6?

        • Roland Desparte dit :

          @Jim
          Juste l’équivalent de 30 tours du monde pour le Charles de Gaulle,…

        • Van de Walle dit :

          Le Charles de Gaulle.

      • Aymard de Ledonner dit :

        N’importe quoi. Le PA était déjà sorti en avril et effectuera d’autres missions à l’avenir, bien avant octobre, mais vous comme moi n’en savons rien.

      • Courmaceul dit :

        Opération Akila, une croisière ? 130 jours de repos, pas plus ?

        Encore un brave patriote du week-end le Walter !

        • Géné@logie dit :

          Oui, enfin, Walter, c’est un diminutif. Son nom complet est Walterotin Galvanotin, dit Guitou.

          • Kirsten Fleming dit :

            ah ! : toujours un com qui me rappelle ! encore un sachant ne sachant rien et qui balance du n’importe quoi sans savoir quoi que ce soit ! ça devient une épidémie ici !
            Le jour où serez en mesure de prouver ce que vous balancez et qui n’intéresse personne surtout, il fera nuit !
            vous travaillez au commissariat de la Rue Lauriston ?

        • Momo dit :

          Ce n’est bien sûr pas un français 😉
          Comme Jim si ce n’est pas le même.

      • bullnar dit :

        votre Amiral Kouznetsov est en effet une reference « brulante » vu les nombre d incendies a bord sans meme quitter le quai…

    • Jason Bourne dit :

      Le Charles a eu son lot de soucis quand il a commencé à naviguer et ils ont été corrigé et depuis 20 ans. Tout roule pour notre navire amiral. Il ne restera plus qu’il tienne encore 15 ans, le temps que son successeur arrive et fasse les essaies…

    • Wagdoox dit :

      Les anglais se sont ils retenus quand le cdg a cassé une helice ?
      Non ! Pas de quartier donc 😉

      • KOUDLANSKI Romain dit :

        Même en France , certains se sont moqués des déboires du Charles De Gaulle ,au début de sa carrière .

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @Romain Et encore récemment même sur ce blog!

        • Van de Walle dit :

          Le Charles de Gaulle.

        • Momo dit :

          C’est tout à fait exact, les media notamment ‘pacifistes’ se sont déchainées de ce que l’on voit dans les archives.

    • Être et avoir dit :

      Concentré que vous étiez sur l’effort à faire pour ne pas rire, vous en avez confondu les verbes « être » et « avoir ».

      Dans « rien ne dit que notre vénérable Charles ‟est” dans l’avenir soucis lui aussi… », le verbe « être » est utilisé à mauvais escient (et il manque quelques mots).
      Dans « rien ne dit que notre vénérable Charles n’ait pas dans l’avenir des soucis lui non plus… », le verbe « avoir » est employé légitimement (au subjonctif).

    • albert dit :

      Sauf que lui il a 23 ans, il a fait ses preuves … et des avions pleinement opérationnels

    • Dolgan dit :

      ben nous, il navigue, il a une disponibilité exceptionnelle et il dispose d avions a mettre sur son pont.

      les éléphants blancs britanniques, je suis pas certain qu ils auront leurs avions avant leur retrait du service.

      on dépasse le stade de la moquerie pour se désoler de la faiblesse de nos alliés.

      • Félix GARCIA dit :

        « les éléphants blancs britanniques »
        —> L »un des commentaires sur « Navy Lookout » :
        « Both white elephants. Pointless. Should have been catapult. F35A better operationally. The threat of swarm drone attack. And lack of overall air defence capability. Very venerable unless out of range in blue ocean operations. Not mediiterranean or Black sea. Container ships carrying banana’s more reliable. »
        La fin m’a bien fait rire.
        ^^

    • Laurent DAVID dit :

      Les « capital ships » sont des investissement de long terme. Aujourd’hui les Britanniques ont 130.000t de capital ships contre 40.000t. pour nous. Ils ont fait le choix de serrer les boulons budgétaires pour l’équipage, la maintenance et l’aviation embarquée du « Prince of Wales », de sorte que son taux de disponibilité est aujourd’hui assez bas, mais il peuvent y remédier facilement et rapidement en cas de montée des tensions internationales, alors qu’il nous faudrait au minimum 15 ans pour construire 90.000t. de capital ships. En 1800, ils faisaient pareil avec un certain nombre de capital ships + ou – immobiles et avec équipage réduits, alors que les Français se vantaient du fait qu’il ne nous manquaient aucun bouton de guêtre. On connaît la suite….

      • flixm dit :

        point de vue intéressant… si on ne tient pas compte du fait que former des équipages opérationnels et performants est de loin ce qu’il y a de plus complexe et de plus long.
        Par exemple, réapprendre à gérer une aéronavale ne va pas de soit: pour preuve le crash d’un F35B anglais par oubli d’un cache d’entrée d’air.

      • Momo dit :

        Vous trouvez que les tensions sont à quel niveau sur votre échelle?
        Quant à l’exemple donnée de ‘remédier facilement et rapidement’ à la disponibilité vous montrez excellemment que vous êtes au bord de la Manche et pas de l’English Channel.

      • Roland Desparte dit :

        @Laurent
        Oui, c’est vrai, mais au XVIIIème siècle on recrutait les marins dans les bistrots, caboulots et gargotes, sans oublier les lieux de débauche… Tirer sur un bout ou tirer une femme de joie, ce n’est plus la même chose que d’être aujourd’hui un marin qualifié et performant ! Maintenant, en faisant le tour des Ehpad du R-U ont peut peut-être armer un bateau avec des anciens marins ? Bon OK, je sors…

  4. Kardaillac dit :

    Sur les PA anglais les chats du bord sont noirs !

  5. speedbird101A dit :

    Les Britiches n’ont qu’à utiliser les joints tournants si ils ont des merdes avec leurs presse -étoupe….j’ignore comment est foutu leur truc , mais dans ce système que je cite ,la lubrification, tout comme l’étanchéité à l’eau de mer ainsi que le refroidissement du système d’accouplement ,est assurée par un film d’eau de mer qui s’ajuste micrométriquement entre la bague tournante en inox fixée sur l’arbre d’hélice, et la bague fixe en carbone fixée sur le tube d’étambot …il semblerait, sauf erreur de ma part, que c’est la solution retenue sur nos sous marins nucléaires …si il y a des spécialistes ici en ingéniérie navale pour confirmer ou infirmer mes propos ,je suis preneur…

    • Elwin dit :

      Besoin d’en connaître ?

    • vno dit :

      Ce n’est pas sur les presse-étoupes qu’ils ont des soucis, mais sur les « joints » délignables des lignes d’arbre. Leur montage nécessite une certaine compétence et savoir-faire pour détecter que quelque chose ne va pas.
      Quelqu’un a du décider que monsieur tout le monde pouvait le faire ou remplacer l’ingénieur sénior responsable du lignage laser des lignes d’arbre à la fabrication par un ingénieur stagiaire facturé comme un expert ! Pas chez nous que cela arriverait bien sur ! Ils devraient demander à Saint-Nazaire, à coté des pods, ils doivent bien encore avoir des spécialistes !

      • speedbird101A dit :

        @ vno…ils disent avoir des problèmes d’entrée d’eau de mer avec ces joints  » délignables…. » à part sur les presse étoupes, je ne vois pas ou et comment, l’eau de mer peut rentrer sur un parcours de ligne d’arbre d’ hélice ailleurs que par les presse étoupes …

    • Sempre en Davant dit :

      L’autre solution serait d’employer des « pods-moteurs » fixés sur la coque aux bons endroits.
      Ces ensembles propulsifs électriques et orientables ne demandent que du courant pour fonctionner.
      Les moteurs ne servent plus qu’à faire tourner les générateurs. Plus d’arbres, plus de fuites.

      • Ion 5 dit :

        Ah bon, il n’y a pas d’arbre qui fasse tourner l’hélice du pod-moteur?

    • Fanch le Lorientais dit :

      Sur mon bateau (une vedette ANTARES d’ancien modèle), . lors d’un changement de motorisation et de diametre de la ligne d’arbre , le chantier avait mis un joint à lèvre pour assurer l’etanchéité en remplacement d’un joint à bagues tournante en carbone. . Je suis vite revenu au joint tournant à bagues de carbone. Plus d’entrées d’eau! C’est très fiable! Ce type de joint est d’ailleurs utilisé pour les gaz liquides pour alimenter les moteurs de fusées..;

      • Kardaillac dit :

        Réfléchissez au diamètre d’une ligne d’arbre de porte-avions…

  6. dambrugeac dit :

    Il serait intéressant de chercher quels sont les causes des problèmes techniques récurrents qui apparaissent sur les deux PA britanniques comme sur les F35 américains ? Scoumoune, baisse de qualité des ingénieurs, trop de sophistication, incompétence pour le suivi d’entretien, divergence entre profits exagérés des constructeurs et qualité livrée ? Il me semble que les deux exemples sont liés… Rien ne dit que cela ne nous pend pas au nez.

    • Momo dit :

      Cela commence dés la conception, dans les deux cas cités. Trop d’injonctions paradoxales, d’en même temps et d’objectifs conflictuels.
      Le reste des causes est possible voire probable mais déjà là c’est fichu.

      C’est exactement pour cette raison qu’il ne faut surtout pas faire le scaf!
      Les allemands veulent prioritairement un gros machin rapide en réseau avec les US, sans capacité aéronavale ni nucléaire.
      Donc impossible de marier la carpe et le lapin (décidément…) alors fuyons malgré les réclamations hors sol des politiques.

      • Félix GARCIA dit :

        « impossible de marier la carpe et le lapin »
        —> « L’hypocrite aime se dépenser à concilier le feu et l’eau. »

      • Félix GARCIA dit :

        ♫ It is not bicôze you a-are ! ♫
        ♫ Aïl love you, bicôze aïl-doux ! ♫
        ♫ C’est pas parce-que you are mi ! ♫
        ♫ Qu’aïl-am you, qu’aïl-am you ! ♫
        https://www.youtube.com/watch?v=KeYGNCUSshI
        🙂

    • Laser Waterproof dit :

      https://meta-defense.fr/2024/05/30/us-navy-gao-classe-constellation/
      Cet exemple n’en fait peut etre pas une règle, mais il est édifiant. Je crois que l’on retrouve toujours les memes symptomes, quelques soient les secteurs d’activités, là ou sévit l’absence de vison à long terme.
      Cdlt

    • KOUDLANSKI Romain dit :

      Je pense soucis R.H , baisse des budgets , pour le F35 licenciement de personnes compétentes remplacés par des personnes de compétences moindres ,pour accroitre le profit de l’entreprise .

    • Requin dit :

      Ces porte-avions n’ont rien de sophistiqué. Le problème vient de l’absence de Bureaux d’études expérimentés pour cette taille de navire et l’absence de chantier naval unique capable de les construire. Problème qu’a vécu le CdG en son temps et qui a été résolu avec la fermeture de construction neuve à Brest au profit des Chantiers de l’Atlantique pour lequel le PANG sera presque un petit navire.
      Le risque n’étant toutefois pas exclu avec les réacteurs et la transmission que la DGA veut électrique sur trois lignes d’arbre. Un choix qui pose question. Au vu de la largeur de coque à la flottaison, avec de puissants réacteurs, il aurait été logique de faire une transmission vapeur sur 4 lignes d’arbre, à l’instar des PA US qui avec 2 réacteurs est une transmission totalisant 260.000 cv, soit 65.000 cv par arbre. Non seulement héritier des PA classe Forrestal et tous les suivant et quasiment la même chose avec 2 lignes sur les Clem. De là à dire que les K22 seront limite en puissance pour un PA de 75.000t…

      • vrai_chasseur dit :

        @Requin
        Le choix de 3 lignes d’arbres avec 3 transmissions avait été proposé par DCNS (Naval Group maintenant) et STX pour un impératif de survivabilité : même avec une ligne d’arbre en avarie sur 3, le PA peut encore soutenir une vitesse de 20 noeuds et peut récupérer à l’appontage un avion lourd type Hawkeye sous contrainte de vent nul et avec panne des volets.
        Sur les PA anglais le choix est évidemment différent avec les chasseurs STOVL.
        Il faut quand même rappeler qu’une seule hélice pèse 33 tonnes, soit presque le poids d’un semi-remorque au bout de chaque ligne d’arbre.

        • Requin dit :

          Je vous rappelle que les études françaises menées par ce qui sont maintenant Naval Group et les Chantiers de l’Atlantique pour une version Catobar, avec des catapultes de 90 m de long, des CVF britanniques avaient parfaitement abouties en 2008, cela sans aucun changement dans la production d’énergie ni la transmission (2 lignes d’arbres). Votre argument du VSTOL ne marche donc pas. 3 hélices, c’est toujours mieux que 2, en effet, mais moins bien que 4. Cela évite déjà d’en avoir 2 qui tournent dans un sens et 1 dans l’autre. Et au-delà des hélices, il y a le choix de la propulsion. Certes, un moteur électrique a un meilleur couple qu’une turbine à vapeur, mais un réacteur nucléaire produit de la vapeur, qu’il faut dont transformer en électricité pour ensuite la transformer en mouvement mécanique, ce qui ne se fait pas sans perte d’énergie assez conséquente. Alors que la vapeur des réacteurs est directement injectée dans les turbines à vapeur. C’est le point commun avec les moteurs au mazout comme les Clem, les Forrestal ou les actuels PA chinois, pays qui affiche bien une volonté de PAN.
          Les PA UK sont des Diesel + TàG, le choix de moteurs électrique est plus logique.
          Le choix pour le PANG pose donc question.

    • farragut dit :

      Tant qu’à utiliser de l’eau de mer pour leurs moteurs, pourquoi ne pas se tourner vers une propulsion MHD « externe » à la JPP (pardon, façon « chenille d’Octobre Rouge ») ?
      A part des bulles partout, il n’y aurait que l’alimentation électrique des aimants supraconducteurs et des électrodes (à traiter contre la corrosion, quand même!) qui traverserait la coque… 😉
      Et pour freiner, on récupère l’énergie dans des batteries !
      Après tout, Faraday avait bien fabriqué de l’électricité à partir de la Tamise. 😉
      Bon, d’accord, il faudrait des réacteurs nucléaires pour faire comme sur un sous-marin soviétique, et ils ne veulent pas que cela soit dit qu’il utiliserait des technos françaises TechnicAtome et la recette de Orano pour du MOX (avec un peu de Pu pour pimenter le tout).
      https://www.youtube.com/watch?v=eoi0nSL3Z6Q
      Pour les turbines, cela ne devrait pas poser de problèmes avec GE, les américains comprennent même l’anglais novlangue de Macron… 😉
      Mais tant qu’à laisser leurs deux PA à quai pendant « un certain temps » pour leur remotorisation nucléaire, les Brits peuvent en profiter pour rajouter les catapultes EMALS et l’AAG du Ford. 😉
      Du coup, les porte-aéronefs deviendraient compatibles avec les F-35C, les Rafale, et le SCAF (ouaf, ouaf!).

  7. LW dit :

    Le problème des bateaux à toujours été l’eau. Ballot.
    Marine d’eau douce.

  8. Marcel dit :

    Ça leur laissera le temps de trouver un équipage.

  9. Petibato dit :

    Pour les PA britanniques, il s’git d’un problème général de la construction navale UK. La lecture appprofondie des différents items du site cité « Navy Lookout » est très éloquente: destroyers type 45, sous-marins, fregates, tous connaissent des problèmes de conception, puis de construction, puis de MCO. La disponibilité de la flotte UK est pathétique…

    • Félix GARCIA dit :

      ^^
      Avec un commentaire moitié pertinent et amusant d’un dénommé « Iritate Taxpayer (Peter) » qui illustre cela :
      « Shipyard (Bad) Practice

      Let’s not beat about the bush here = the dockyard in this photo is a S***HOLE.

      Frankly I have seen better organised (and much tidier!) council run recycling centres….

      Whosoever at Bacbcock /Rosyth is responsible for this omni-shambles – especially storing flammable propane and oxygen/acetylene bottles like this – really ought to be keel-hauled.

      Has the RN not been told that the US Navy’s biggest-ever single loss of a commissined USN warship since VJ day, back in summer 1945, was:

      The USS Bonholme Richard – a 40,000T WASP class carrier – totally destroyed during the four-day-long “Battle of San Diego Dockyard (July 2020)”  »

      —> « Moitié pertinent » (et drôle), car la seconde moitié du commentaire est pour dire qu’il croit le Typhoon navalisable.

  10. Rakam dit :

    @dambrugeac…vous venez de tout résumé…vitesse et précipitation ne font pas bon ménage…ajoutez le déclin du niveau des ingénieurs et vous avez les ingrédients pour un échec récurent..

    • Scionnère Dick dit :

      « vous avez les ingrédients pour un échec récurent (sic) »

      Un phénomène récurrent revient fréquemment.
      Un produit récurant, s’il est mal utilisé, peut mettre en échec ceux qui récurent.
      Le récurage, quand il est fait régulièrement, est une tâche récurrente.

  11. Dardev dit :

    Bon en fin de compte
    En France on ne se porte pas si mal
    Je viens de lire un article ,sur les frégates us ils peinent à en fabriquer, délai vachement rallongé.
    Sinon cet article intéressant
    Le changement de stratégie français a eu lieu en juin-juillet dernier, a-t-il déclaré, Paris acceptant la sécurité à long terme de l’Ukraine en adhérant à l’OTAN, et donnant le feu vert pour l’envoi initial du missile Storm Shadow, puis Scalp, de missile de croisière.

    « C’était la première fois, lorsque, dans le domaine du soutien militaire, les pays européens ont essentiellement rompu avec Washington », a-t-il déclaré. « Cela, à son tour, a contribué à produire la seule percée stratégique que l’Ukraine a réalisée en 2023. »

    Ces armes ont permis à l’Ukraine de briser le blocus naval russe dans la partie occidentale de la mer Noire, a-t-il dit, et ont donné accès aux marchés internationaux et à l’expédition de quelque 23 millions de tonnes de céréales. Cela a aidé l’économie ukrainienne et les nations d’Afrique et du Moyen-Orient.
    On n’a pas de remerciement,mais Macron fait le job.

  12. dupain dit :

    Qu’attendre de bon d’un pays qui était déjà en pénurie de PQ en temps de paix

  13. MV44 dit :

    je me suis toujours posé la question de savoir comment certains arrivent à penser que les Marins du Charles De Gaulle sont en vacances lorsque celui-ci est en entretien.
    ceux qui pensent ça devraient s’informer avant d’écrire des âneries pareilles.
    Ils croient que l’entretien et la surveillance ne se fait que par des sociétés privées ???
    On croit rêver !!

    • Van de Walle dit :

      Du Charles de Gaulle.

      Il n’y a que deux cas dans lesquels le « de » de « de Gaulle » peut s’écrire avec une majuscule :
      – Au commencement d’une phrase :
      De Gaulle, dont le nom complet est Charles André Joseph Marie de Gaulle.
      – Lorsque la préposition « de » précède le nom « de Gaulle » (par convention typographique) :
      La politique de De Gaulle est la politique que de Gaulle a appliquée.

  14. Vins dit :

    Catastrophe financière et opérationnel. Faut croire au karma quand les britanniques nous ont planté sur le projet PA.