La Pologne et la Grèce appellent l’Union européenne à se doter d’un bouclier antimissile

En février, la Grèce a fait savoir qu’elle rejoindrait l’European Sky Shield Initiative [ESSI], un projet de bouclier antimissile lancé en octobre 2022 par Berlin, dans le cadre de l’Otan. Plus précisément, il s’agit de développer une défense aérienne multicouche à l’échelle européenne, en favorisant la mutualisation les achats de capacités dédiées. Parmi les systèmes retenus figurent l’IRIS-T SLM, produit par le groupe allemand Diehl Defense, l’Arrow-3, conçu par Israël avec l’appui des États-Unis, et le Patriot PAC-3 américain, dont certains composants sont produits en Allemagne.

Comme la France et l’Italie, la Pologne s’est d’abord tenue à l’écart de l’ESSI, le président polonais, Andrzej Duda, l’ayant qualifié de « projet commercial allemand ». Seulement, bien qu’arrivé en tête des dernières élections législatives, le PiS, dont il est issu, n’est pas parvenu à nouer des accords politiques pour continuer à gouverner, contrairement au centriste Donald Tusk, avec lequel il doit désormais composer.

Or, sur bien des sujet, M. Tusk entend revenir sur la politique suivie par Mateusz Morawiecki, son prédécesseur, quitte à s’opposer frontalement avec M. Duda, comme cela s’est récemment produit au sujet de l’opportunité de rejoindre le projet allemand de bouclier antimissile.

Ainsi, en avril, après s’être entretenu avec Mette Federiksen, son homologue danoise, M. Tusk a évoqué la possibilité pour la Pologne de se rallier à l’ESSI, qu’il a improprement comparé au « Dôme de fer » israélien, qui n’est que la « première couche » de la défense aérienne de l’État hébreu, les deux autres étant respectivement constituées par les systèmes « Fronde de David » et « Arrow ».

« La récente attaque iranienne [contre Israël] a confirmé l’importance de disposer d’un système similaire à celui de la défense aérienne israélienne, le Dôme de fer. […] Il ne faut pas beaucoup d’imagination pour comprendre que nous sommes peut-être également dans une zone dangereuse », a en effet affirmé M. Duda, avant d’estimer que l’ESSI pourrait être « complémentaire » des capacités polonaises en la matière. Celles-ci ne seront pas négligeables puisque Varsovie a commandé des batteries Patriot supplémentaires, le système CAMM conçu par MBDA et un Système de commandement de combat intégré pour la défense aérienne et antimissile [IBCS – Integrated Air and Missile Defense Battle Command System].

Lors de l’attaque massive lancée par l’Iran le 13 avril dernier, 99 % des drones et missiles ont été interceptés, non seulement par les systèmes antimissiles israéliens [qui couvrent une surface équivalente à celle d’un département français, ndlr] mais aussi par l’aviation de chasse, dont le rôle aura été déterminant. En outre, un bouclier antimissile suppose également de disposer de moyens de détection [ou d’alerte avancée], comme les radars et les satellites, ainsi qu’une solide chaîne de commandement et de contrôle [C2].

Dès lors, peut-on envisager de mettre en place une telle défense antimissile à l’échelle européenne, sachant que, par exemple, celle déployée par les États-Unis pour protéger leur territoire a jusqu’à présent coûté plus de 40 milliards de dollars ?

En tout cas, M. Duda le souhaite, de même que Kyriakos Mitsotakis, son homologue grec. Le 23 mai, les deux hommes ont en effet adressé une lettre commune à Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, pour plaider la cause d’un « bouclier antimissile » censé préserver l’Union européenne [UE] de « toute menace entrante » [drones, avions, missiles].

« L’Europe sera en sécurité aussi longtemps que le ciel au-dessus d’elle sera sûr », ont fait valoir MM. Mitsotakis et Tusk, qui sont membres du Parti populaire européen [PPE], comme Mme von der Leyen. Cette lettre tombe d’ailleurs à point nommé… puisque cette dernière a évoqué la nécessité d’un bouclier antimissile au moins à deux reprises au cours de ces derniers jours…

Quoi qu’il en soit, pour MM. Mitsotakis et Tusk, un tel bouclier « renforcera la dissuasion européenne » ainsi que les « capacités globales de défense » de l’UE. En outre, elle encouragera la base industrielle et technologique de défense européenne [BITD-E] à « développer des technologies de pointe et à devenir un ‘leader mondial’ dans ce domaine », ont-ils estimé. « Ce sera un catalyseur qui permettra à l’Europe de moderniser davantage ses industries de défense et de sécurité », ont-ils insisté.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

62 contributions

  1. Bastan dit :

    Van der Leyden va négocier seule par SMS l’achat de missiles Patriot pour plusieurs milliards Il ne restera plus aux Etats Européens qu’à payer.

    • Bazdriver dit :

      @Nastan. Les plus de 2000 missiles Patriot commandés ces dernières années sont produits par … MBDA….

      • Argo dit :

        On peut même préciser MBDA Allemagne…

      • Roland Desparte dit :

        @Baddriver.
        Alors là vous y allez fort dans la désinformation !
        Le système et ses missiles sont produits par la firme américaine “Raytheon“ (Le missile est produit dans son usine de Camden en Arkansas).
        Ce n’est que pour la sous-traitance en Europe qu’interviennent diverses entreprises (dont, à une époque, “Rheinmetall Air Defence and Radar Systems“, “RUAG“, “Mercury Systems“,…) et surtout actuellement “COMLOG“, une coentreprise “Raytheon“ et l’allemand “LFK GmbH“ fondée à 50/50 en 1987 (et implantée à Schrobenhausen, le siège de “LFK GmbH“ en Bavière ; mais aussi à Unterschleißheim et Ulm).
        Effectivement, depuis 2011 “LFK GmbH“ a rejoint le groupe MBDA Deutschland.
        Mais actuellement, les sociétés implantées en Europe ne s’occupent que de la maintenance et de la modernisation des missiles en Europe, pas de la production ! (Il en est cependant question, sur proposition allemande pour augmenter son influence en Europe et devenir le site marchand européen… Vassalisation oblige !).

        • Bazdriver dit :

          @Roland. Voir ma réponse plus bas. Ensuite, MBDA/LFK produisent (si, si…) également sous license des PAC-3. Et ces derniers ne sont pas de RTX, mais de LM.

      • Goose dit :

        @Bazdriver
        NON !
        Les Patriot que vous évoquez sont produits par COMLOG, co-entreprise de MBDA (Allemagne) et Raytheon, située à Schrobenhausen depuis 1987……

        • Bazdriver dit :

          @Roland. Faux. Les contrats passés ces 4 dernières années sont produits sous license par MBDA Allemagne. C’est la stricte vérité, aucune desinformation..

          • Robert Collins dit :

            Les anglophones produisent sous « license », les francophones produisent sous licence.

        • Bazdriver dit :

          @Goose. Les emplois sont en Europe, c’est le plus important. Et cela rapporte beaucoup d’argent à MBDA et LFK. ..

    • Arnaud dit :

      magnifique, merci

  2. Félix GARCIA dit :

    Pas besoin de chercher midi à quatorze heures …
    « AQUILA: MBDA’s new Hypersonic Threats Interceptor »
    https://www.youtube.com/watch?v=cewdBLLIZvA
    « Eurosam SAMP/T systems with ASTER missiles »
    https://www.youtube.com/watch?v=HSORsqnnQRY&t=168s
    « L’expertise technologique du canon électromagnétique de l’ISL au cœur du projet européen THEMA »
    https://www.isl.eu/news-fr/actualites-fr/1283-l-expertise-technologique-du-canon-electromagnetique-de-l-isl-au-coeur-du-projet-europeen-thema
    « New CIWS by Naval Group »
    https://www.youtube.com/watch?v=w5JzM5Xu7MM
    « Présentation du RAPIDFire par Nexter et Thales »
    https://www.youtube.com/watch?v=48CQyShS44Y
    Il y a aussi le Skyranger allemand, etc …

    Pi on pourrait peut-être même faire des centrifugeuses pour intercepteurs AQUILA (interceptions extra-atmosphériques) :
    « L’américain SpinLaunch a expérimenté avec succès une centrifugeuse pour envoyer des objets en orbite »
    https://www.opex360.com/2021/11/11/lamericain-spinlaunch-a-experimente-avec-succes-une-centrifugeuse-pour-envoyer-des-objets-en-orbite/

    Après, si le but recherché est tout autre …
    https://www.youtube.com/watch?v=0Z5gkgTbMSg

  3. HMX dit :

    Sur le fond, il est éminemment souhaitable que l’Europe se dote d’un rideau défensif antiaérien, notamment pour protéger son flanc Est et son flanc Sud.

    Quant à savoir s’il est opportun que ce rideau soit constitué de missiles et de technologies américaines et israéliennes, chacun se fera sa propre opinion. Sachant que les américains et les israéliens ont déjà démontré à maintes reprises leur propension à jouer des leviers offerts par l’utilisation de leurs technologies militaires pour influer ou « punir » des clients qui n’iraient pas dans le sens de leurs intérêts… Il faut croire que le mot « souveraineté » ne dispose pas de son équivalent en allemand.

    Au delà de la démarche purement mercantile et de l’excellent « coup » politique réalisé avec l’ESSI, le pari stratégique de l’Allemagne derrière ce projet (à supposer qu’il y en ait réellement un…) consiste probablement à espérer que l’utilisation de matériels et technologies américaines va « obliger » les USA à rester arrimés à l’Europe, qui restera ainsi leur premier client et leur plus fidèle allié. Cela ressemble un peu à la déclaration d’amour d’un amant éconduit, espérant que l’être aimé sera sensible à ses larmes et à son bouquet de fleur, et que tout redeviendra comme avant… On notera que dans la vie comme en matière de relations internationales, cette stratégie n’a que peu de chance de succès.

  4. Titeuf dit :

    Toute cette histoire pue la magouille à plein nez…
    Déjà Ursula n’est pas du tout crédible avec toutes les affaires qu’elle traîne ….
    Le fait de ne pas inclure l’Aster Franco Italien qui a pourtant de très bonnes capacités et qui plus est, européen, prouve la magouille industrielle qui se dégage de cette proposition.

  5. Sorensen dit :

    Lumière et chaleur, douze rayons au front d’une nouvelle bête ; l’Europe s’éveille.

  6. Nexterience dit :

    Pour rappel, la France a fait une contre-offre purement européenne à ESSI qui favorise la mainmise israélo-américaine (Boeing + l’agence étatique iraélienne IAI + Diehl)
    https://www.lemonde.fr/international/article/2023/06/18/face-au-projet-de-bouclier-antimissile-allemand-la-france-esquisse-sa-contre-offre_6178195_3210.html

  7. Matou dit :

    Un bouclier anti-missile OUI. Un bouclier anti-missile germano-israelo-états-unien, NON ! La France et l’Italie ont développé une solution performante, je ne souhaite pas, en tant que citoyen franco-européen que mes impôts servent à payer des systèmes aux USA et à Israël alors que nous avons tout ce qu’il faut. C’est ridicule, c’est de la stratégie politique et industrielle de la part de l’Allemagne, c’est falacieux pour la France et l’Italie en la matière. L’Allemagne, dont la culture orienterait plutôt vers la politique du consensus, a pris unilatéralement cette initiative sans consulter ni la France, ni l’Italie. Faut-il encore des preuves plus flagrantes pour démontrer que notre voisin ne nous souhaite pas du bien sur le plan militaro-industriel ? La réponse est NON. Est-ce qu’on va longtemps se laisser faire par l’Allemagne via le très dynamique monsieur Pistorius ? C’est au gouvernement d’apporter la réponse.

    • Sorensen dit :

      Vous ferez ce que décidera l’axe germano-israelo-états-unien, ce projet est supérieur aux intérêts mercantiles de votre basse cour méditerranéenne, nous allons obtenir la majorité aux élections du 09 juin, on imposera le bouclier pour le bien de l’Europe et des entreprises partenaires.Pour jouer dans la cour des grands il faut apprendre à gérer un budget en mark, votre portefeuille est vide.

      • Mic dit :

        Sorensen, une chose que vous oubliez de dire c’est que le patrimoine des français s’éleve à 6000 milliards d’euros…..
        Pourquoi croyez vous que l’on prete à la France versus le déficit de l’état français.
        Quand il s’agit de dezinguer le savoir technologique des entreprises françaises vous êtes toujours à nous taper dessus, mais pour rappel le deuxième exportateur mondial de matériel de défense c’est la France et cela vous rends complètement partial et malhonnête !

        • Pascal, (l'autre) dit :

          @Mic Laissez tomber, il est dans la provoc pure! Sorti de l’Allemagne…………………il me rappelle un certain @José qui ne cessait de glorifier la Germanie tout en rabaissant systématiquement la France! Son discours ressemblait à la virgule près à ce qu’il s’écrivait sur des blogs nord africain voire du Sahel!

      • Mic dit :

        Si la France s’y oppose …et coupe les fonds qu’elle verse à l’UE tout ce programme germano machin chose se plante !
        La France est deuxième plus gros contributeur et paye plus qu’elle ne reçoit….

        • tschok dit :

          Non, parce que l’UE n’a rien à voir là-dedans.

          J’ai l’impression que Matou n’a pas compris, lui aussi. Il dit qu’il ne veut pas que son pognon en tant que contribuable européen serve à payer des systèmes aux Ricains et aux Israéliens, parce qu’il s’imagine qu’il s’agit d’un programme piloté et financé par l’UE, et dont l’Allemagne aurait pris de commandement subrepticement, sans nous consulter.

          Il a l’impression que la France s’est fait déposséder de quelque chose et qu’elle a été trahie par ses alliés, et vous aussi je crois.

          En fait, c’est pas ça, c’est autre chose: l’Allemagne a lancé un projet comme une grande, qu’elle finance en ce qui la concerne sur ses deniers personnels, auquel se sont ralliés une vingtaine d’autre pays, dont la Turquie et même la Suisse, qui financeront ce projet chacun en ce qui les concerne sur leur budget national.

          En gros, c’est un accord intergouvernemental classique regroupant des membres de l’Otan, et deux pays neutres européens (la Suisse et l’Autriche). Si vous cherchez une organisation internationale malfaisante, c’est plutôt vers l’Otan qu’il faut tendre votre index accusateur que vers l’UE.

          Des briques de ce programme pourront néanmoins être financées par l’UE via le FEDef et son système de projet. Mais comme ce fonds finance aussi des projets où la France est présente, en gros ça s’équilibre.

        • Bazdriver dit :

          @Mic. L’ESSI n’est pas financé par des fonds de l’UE, mais par les pays participants, dont certains ne sont pas membres de l’UE d’ailleurs. Vous pouvez continuez à aboyer tant que vous voulez, la caravane passe quand même… C’est regrettable pour la France et l’Italie mais c’est ainsi. Il fallait être beaucoup plus dynamique et prendre les devants… Les Franco-Italiens ne l’ont pas été…

      • Pirlouis dit :

        @soso, ne vous énervez pas, pensez à votre ulcère.
        Les choix stratégiques de votre pays de rêve l’Allemagne l’ont amené à être entièrement dépendant de la Russie de Poutine. Son abandon de sa filière nucléaire a renforcé sa dépendance au charbon et au gaz renchérissant ses coûts de production le conduisant à son déclin constaté et à l’affaiblissement plus général de l’UE ainsi qu’à son décrochage avec les USA. Merkel et Shröeder ont bien mérité leur salaire en rouble. Espérons maintenant que l’esprit de l’UE saura transcender les égoïsmes nationaux que nous saurons construire de nouveau avec la volonté de l’intérêt de tous plutôt qu’avec la volonté de dénigrer les voisins qui, semble-t-il vous anime.

      • Tu abuses un peu... dit :

        @Sosotte
        Et avec tout ça… tu es a ton maximum… où tu en as encore à cracher !.?

    • Mic dit :

      Complètement d’accord avec vous….
      En plus,comme certains intervenants le disent,cette ESSI sent la magouille à plein nez ….Surtout que savoir faire existe en UE, le fait que la proposition allemande fait abstraction totale du savoir faire franco italien est un scandale en soit !

      • Soi soie soient sois soit dit :

        C’est surtout un scandale en soi.

      • tschok dit :

        Non, ce n’est pas scandaleux. Ca ne nous plaît pas, c’est sûr, mais c’est un autre problème.

        Et puis nous n’avons pas été très moteur dans le domaine ABM, parce que ça froisse notre doctrine de dissuasion nucléaire. On peut difficilement reprocher à nos partenaires européens de rechercher le dynamisme ailleurs, là où il se trouve: aux Etats-Unis et en Israël. Et en Allemagne.

        Nous, on s’est endormi sur nos lauriers et on se réveille après le départ de la course, parce qu’on vient juste de comprendre que c’est un sujet qui est devenu hyper-stratégique et qu’il ne faut plus freiner, mais accélérer. On peut pas obliger nos partenaires à se caler sur notre lenteur d’esprit, non plus.

        D’une façon générale, un pays comme la France, qui est lent à la détente, va énormément souffrir durant la période actuelle, qui exige une très grande agilité stratégique, avec une capacité à produire des sursauts et de l’inattendu. Et on se remet à la gym, tout doucement, sans pousser Mémé dans les orties, en espérant que le monde nous attendra.

        Or, avec l’ESSI, on se rend compte que même nos partenaires européens ne nous attendent pas. C’est à nous de bouger plus vite.

        Là, on est dans la phase où on réagit au changement stratégique comme des frustrés aigris, jaloux et méfiants, c’est-à-dire comme des cons. C’est normal. Mais il va falloir passer à la phase où on est plus dynamique et positif.

        La phase gros con frustré doit se finir, les gars. C’est le moment de vous vider de vos dernières gouttes de fiel. On va pas s’éterniser là-dessus, non plus. Vidons-nous de nos ondes négatives et passons à la phase constructive.

        • Bazdriver dit :

          @tschok. +1. Mais vous allez vous attirer les foudres des souverainistes….

    • rainbowknight dit :

      Qui serait en mesure d’inquiéter Europe l’endormie et couvrir ses cieux d’une pluie portant la terreur ? L’unique prétendante parce que géographiquement la plus proche c’est Dame Russie…. et de surcroit elle en aurait momentanément la capacité. Mais pas en tous lieux.
      Cette Russie ne sait que trop bien qu’elle ne pourrait tenir dans la durée face à la Belle réveillée. Dame Europe est trop puissante économiquement, démographiquement et militairement pour être terrassée par la seule force conventionnelle…
      L’Europe saurait elle, en se dotant du bouclier, intercepter tous les missiles qui seraient dans son ciel ?
      Faut il alors avoir peur du recours à l’arme nucléaire ? Naturellement oui. Mais la Russie sait aussi que l’ Europe , la France en premier lieu, est elle aussi en mesure de supprimer la vie dans ses territoires. Un suicide programmé ?
      Pourquoi ne pas agir inversement et donner à Europe les moyens de frapper qui voudrait la menacer ? Obliger le potentiel adversaire à dépenser pour sa défense dans de coûteux programmes pas toujours efficients si l’on se réfère à la couverture défensive des cieux russes…
      Europe choisie le bouclier là où d’autres choisissent le glaive. Une défense qui divise par définition n’est pas sûre…

    • JOël dit :

      La pologne qui dit qu’il faut que la BITD européenne se développe ??? c’est pas un peu l’hôpital qui se fout de la Charité ???

    • Souvenir d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Matou, ton bombage de torse concernant ce sujet devient juste « consternant » au regard des menaces qui pèsent sur l’Europe démocratique !
      Cela montre que tu n’as rien compris, RIEN !

  8. Rakam dit :

    Si c’est Ursula qui est à la manoeuvre… la planche à billets va chauffer…

  9. Damien dit :

    L’Allemagne a bien vu le coup politique avec le bouclier anti missiles. Elle nous torpille par la même occasion. Quand nos dirigeants mettront fin à la relation dite spéciale avec l’Allemagne ?

    • Bazdriver dit :

      @Damien. La France, si elle mettait un terme à sa relation avec l’Allemagne, enverrait un très mauvais signal aux autres États de l’UE, et de fait, se retrouverait très isolée….

  10. GL57 dit :

    Bouclier, oui mais seulement si c’est un « projet commercial allemand », ou américain.

  11. dambrugeac dit :

    Qui s’étonnera ? Tusk est l’homme des américains en premier et des allemands par effet domino. La lettre opportunément adressée à l’Impératrice von der Leyen est un véritable complot offrant la maîtrise aux américains et israéliens sous imprimature germanique, le tout ouvertement hostile aux français et italiens, mais avec leurs contributions lorsqu’il faudra payer. Cette histoire russo ukrainienne tourne à une prodigieuse captation des financements européens nationaux et de l’Union au bénéfice de deux ou trois pays, dont certains hors UE. Les sommes totales sont colossales. Cela sent la combine à plein nez…

    • tschok dit :

      Oui, une grosse combine qui veut nous nuire. Parce que le monde est très méchant. Il est très méchant le monde, oulala.

      On est les victimes innocentes d’un complot qui nous veut du mal et nos zélites nous trahissent!

      Mort aux traitres!

      Vengeance!

      Et patati et patata, et cetera d’égout.

      (bon, je veux bien qu’on sombre tous dans le complotisme victimaire, mais faudrait pas que ça dure trop longtemps, quand même, parce que ça rend complètement con, et c’est pas vraiment le moment de l’être)

  12. Mitridate dit :

    Il y a les aigles libres de penser toujours plein de ressources. Et dans la basse cour il y a les canards qui dependent du bon vouloir de la fermiere. Dans cette affaire, le canard c’est l’Allemand. Decapité, il entraine une grande partie de ses congénères dans la course vers sa chute. Prenons nos distances et ne nous prenons pas pour des aigles

  13. farragut dit :

    Et pourquoi donc les Allemands n’ont-ils pas demandé à Trump comment et avec quoi il avait intercepté les deux missiles balistiques lancés le 13 janvier 2018 su Hawaii et le 17 sur le Japon ?
    https://exopolitics.org/was-a-space-based-weapons-platform-used-against-hawaii-bound-ballistic-missile/ns
    https://exopolitics.org/the-secret-navy-behind-the-ballistic-missile-attack-on-hawaii/

    • NCC 1647 dit :

      Peut-être parce qu’ils ne fréquentent pas un site qui cible les adolescents attardés.

  14. valerianf dit :

    Quand Trump pourrait être le prochain Président des USA et quand le chancelier Allemand se déclare prêt arrêter et extrader le Premier ministre Israélien il est utopique de vouloir concevoir un système de défense européen autour des Patriots et de l’Arrow3.
    Il faut augmente les cadences de production des batteries SAM P/T et développer le matériel complémentaire.
    Pauvre Europe.

    • Bazdriver dit :

      @valerianf. Curieux commentaire. Trump sera tout content de voir les Européens dépenser autant d’argent pour leur défense. Quant à l’éventualité où les Juges de La CPI lanceraient les mandats d’arrêt demandé par le procureur, ils vont faire quoi les Allemands??? Lancer un commando en Israël pour arrêter et emmener Netanyahu en Hollande??? MDR. Le programme se fera de toute façon avec ou sans lui….

    • Bazdriver dit :

      @Valerianf. Trump ne va sûrement pas empêcher les Européens de dépenser de l’argent pour renforcer leur défense. Quant à Netanyahu, en admettant que les juges de la CPI suivent le procureur, les Allemands vont monter une opération commando pour l’arrêter en Israël et l’envoyer en Hollande??? MDR. Avec ou sans lui, le programme se fera de toute façon…

  15. Carin dit :

    Jugement rapide de l’ensemble des contributeurs…
    Si ce courrier est adressé à Ursula VDL, c’est justement pour contrer la solution ESSI présentée par l’Allemagne pour le compte des USA.
    Ce qu’il va se passer, c’est que l’Europe nantie de son tout nouveau pouvoir décisionnaire, va procéder comme pour le futur char lourd européen, et ouvrir une ligne de crédit pour la recherche d’une solution entièrement européenne.
    Cette solution existant déjà chez les différents constructeurs européens, la contre proposition française sera la base de cette solution.
    Il est évident, que les pays ayant investit dans le PAC3 américains seront également de la partie, mais cette couche de protection n’aura aucune subvention européenne, et devra être entièrement assumée par les états eux-mêmes.
    Et Donald TUSK rejoindra l’ESSI Allemand,
    ( sa demande n’a pas encore été formulée), que si la réponse d’Ursula VDL ne va pas dans ce sens.
    En gros il est impossible pour les 40 ans à venir de se débarrasser des produits américains déjà présents ou en commandes, mais ceux issus d’israël ne passeront pas au niveau de l’Europe.
    Et c’est donc la seule entité européenne qui sera choisie pour chapeauter cette solution… j’ai nommé MBDA, qui est déjà implantée dans des pays européens, et qui a dans cet ensemble toutes les couches de ce bouclier, déjà en service.. pile la contre proposition française!
    A l’arrivée il y aura 2 bouclier… celui de l’Europe et celui de l’ESSI, car nos amis américains ne vont pas lâcher l’affaire.

    • Bazdriver dit :

      @Carin. MBDA n’a pas encore de système comparable à l’Arrow 3 aujourd’hui… Par contre, le risque qu’il y ait 2 boucliers est effectivement très grand. L’important sera alors de les rendre interoperables..

    • tschok dit :

      @Carin,

      L’UE, financer un bouclier antimissiles européen sur la base de la proposition française? Pourquoi pas?

      Ah si! je vois pourquoi: les trois quarts des pays européens sont déjà dans l’ESSI… qu’ils vont financer avec leur budget national, donc je les vois pas financer une second système antimissiles à base techno franco-italienne à travers leur contribution à un budget européen ad hoc, qu’il faudrait peut-être bien créer pour l’occasion, parce que là, je me demande si on est encore dans le périmètre du FEDef, vu la somme faramineuse que va encore coûter ce truc.

      Or, si on n’est pas dans le FEDef, on est hors traités de l’UE, donc dans le tabou européen en matière de défense, donc c’est niet.

      PS: MBDA Deutschland va produire des missiles Patriot en Allemagne

      https://www.opex360.com/2024/01/03/quatre-membres-europeens-de-lotan-vont-acquerir-un-millier-de-missiles-patriot-pour-5-milliards-deuros/

      Vous voyez sincèrement l’Allemagne dire oui à un projet antimissile européen, à base techno franco-italienne et de surcroît concurrent du système qu’elle met en place, et en plus le financer via sa contribution à l’UE? En envoyant aux chiottes tout ce que vient d’investir MBDA Deutschland dans sa coentreprise avec Raytheon en Bavière, alors que cette coentreprise vient de recevoir une commande de 1.000 unités pour 5 Mds d’€?

      Là, juste au moment où la Russie se montre un peu agressive?

      Ben vous avez de l’espoir, vous.

    • toufik dit :

      @Carin : merci pour la correction. Par contre, une question complémentaire : MBDA est un groupe dont le siège social et le CEO Eric Beranger sont français. Or c’est bien MBDA Deutshland qui a signé l’accord avec IAI sur l’Arrow 3, après l’initiative prise par le gouvernement allemand…?
      https://www.mbda-deutschland.de/pressemitteilung/arrow-3-kooperation-fuer-deutschland-israel-aerospace-industries-und-mbda-deutschland-unterzeichnen-memorandum-of-understanding/
      « MBDA soutiendra toutes les mesures nécessaires pour adapter, intégrer et maintenir le système en Allemagne ».
      La nuance est-elle dans une limite fixée au territoire allemand ?
      La direction du Groupe MBDA assume-t’elle cette association (/compromission)° ou n’a-t’elle pas le contrôle total de sa filiale ?

  16. Kardaillac dit :

    L’Hôtel-Dieu et la Charité, deux hôpitaux de Paris réputés jadis pour leur vétusté.

  17. PHILIPPE dit :

    Une nouvelle démarche de type F35 ?

  18. dupain dit :

    L’UE étant une organisation politique créée par les Etats-Unis d’Amérique il est un peu normal qu’elle leur appartienne.
    Et depuis les errances de Napoleon peu de ses pays membres ont envie de revenir sous le joug de la France, en premier les Allemands

    • Trollala dit :

      Et vous avez sûrement aussi une théorie concernant à qui appartiennent les USA…

      • tschok dit :

        @Trollala,

        Ben en général, on a:
        – Une cellule occulte tapie au sein de la galaxie des services secrets américains, comprenant en outre les membres les plus influents du complexe militaro-industriel et de la maffia,
        – Les ultra-riches du mooonde de la finance et des GAFAM, comprenant notamment des milliardaires libertariens et transhumanistes,
        – Et puis Woody Allen. Je veux dire: les Juifs new-yorkais. Bon, des juifs, quoi.

        Sinon, « les errances de Napoléon » quand on parle des Allemands, ça veut dire la bataille d’Iéna en 1806. C’est crypté. C’est une façon de dire que depuis Iéna, l’Allemagne veut se venger de la Frôônce et qu’on est les victimes innocentes d’un complot de taille mooondiââle, au sommet duquel se trouvent les Etats-Unis, et au sommet des Etats-Unis, l’un des trois conspirateurs en chef que je vous propose, voire un directoire suprême les réunissant tous.

        C’est un complot qui a une double représentation mentale:
        – En pyramide, avec des liens de vassalité d’un étage à l’autre,
        – Et en poupée gigogne (pour ne pas dire… russe!): un complot contient un complot qui contient un autre complot, etc.

        Et donc, dupain mange de ce pain-là, je pense. Ou un truc dans ce goût-là.

        Ah oui: et souvent, il y a un chassé-croisé des complots. Les pays qui nous veulent du mal se refilent les complots entre eux. Par exemple, au début, c’était les Etats-Unis qui devaient détruire notre BITD et l’Allemagne notre industrie nucléaire, sauf que maintenant c’est l’inverse. Ca varie en fonction de l’actualité.

        Et puis aussi, il n’est pas impossible qu’il y ait un quatrième conspirateur en chef au sommet du truc: les wokes. Ils émergent clairement dans les commentaires en tant qu’influenceurs malfaisants, pervers et subversifs, mais à mon avis, ils ne vont pas tarder à accéder au statut plus privilégié de conspirateurs en chef de taille mondiale. Donc au sommet de la pyramide des complots. C’est le top.

  19. Pascal, (l'autre) dit :

    « Et depuis les errances de Napoleon peu de ses pays membres ont envie de revenir sous le joug de la France, en premier les Allemands » Sous le joug de la France, venant des Allemands c’est presque surréaliste eux qui ont laissé avec « tonton » Adolf un souvenir impérissable en Europe dans quasiment tous les pays membres!

    • tschok dit :

      @Pascal,

      Oui mais non, c’est pas ça.

      C’est du langage crypté pour faire référence à la bataille de Iéna.

      J’ignore pourquoi, mais dans la culture conspi, elle marque le fait générateur du désir de vengeance de l’Allemagne contre la France. Pourquoi cette bataille plutôt qu’une autre? Chaipas.

      Faut apprendre à parler conspi, ils utilisent des marqueurs pour se reconnaître entre eux.

      Sinon, dupain reprend la vieille thèse complotiste selon laquelle l’UE est une création des services secrets américains, avec l’aide des affairistes juifs français et leurs séides, notamment Jean Monnet et Robert Schuman, qui est je crois d’origine soviétique, et qui a ensuite été reprise par l’extrême droite catho facho identitaire anti-européenne, qui l’a fait prospérer en lui donnant une tournure très nettement antisémite, pour finalement devenir une sorte de vulgate reprise à son compte par le tout-venant des complotistes, quel que soit leur bord politique ou leurs orientations idéologiques.

      De sorte qu’aujourd’hui, ceux qui y font référence n’ont pas nécessairement conscience de son origine et de son contenu antisémite. C’est peut-être le cas de dupain, je l’ignore. En tout cas, elle constitue une base importante de la grammaire complotiste moderne et elle est très répandue dans tous les milieux sociaux, quel que soit le niveau de diplôme.

      On peut dire que c’est la thèse complotiste passe-partout par excellence. Si ça se trouve, votre meilleur ami y croit, ou vos enfants y croiront, à votre grand dam, car elle est très plastique et existe sous différentes versions, dont la plupart sont assez anodines.

      D’ailleurs, dupain l’exprime sous une forme très anodine: « L’UE étant une organisation politique créée par les Etats-Unis d’Amérique il est un peu normal qu’elle leur appartienne ». Il n’y a rien de grave là-dedans, a priori. Pas d’appel à la haine, pas de diffamation, pas de racisme, pas de xénophobie, etc, c’est lisse. C’est juste dit comme ça, en passant, l’air de rien. Et c’est ainsi qu’elle se répand et qu’elle s’installe depuis plus de 60 ans maintenant dans notre univers mental. En douceur, sans faire de bruit.

      Ca me fait penser au conditionnement des masses par le Bene Gesserit dans Dune, c’est rigolo.

  20. Le Clech dit :

    Il est lamentable que la plupart des pays européens dont l’Allemagne en tête puissent à ce point renoncer à l’autonomie stratégique. Acheter US pour ensuite espérer leur soutien et prier tous les 4 ans lors des élections du président américain aille de notre côté. Quel manque de vision à long terme. Cessons les coopérations avec l’Allemagne. Privilégions la Belgique, l’Italie, la Suède et pourquoi pas des pays de l’Indopacifique ou de l’Amérique du sud. Après tout, les intérêts de la France ne se limitent pas qu’à l’Europe qui de toute façon n’achète et n’achètera qu’americain tout simplement parce qu’elle a renoncé a être une puissance comme la Chine et les USA .

    • tschok dit :

      « Privilégions la Belgique, l’Italie, la Suède »

      Arf, zut! Belgique et Suède font partie de l’ESSI. Va falloir les rayer de la liste des pays avec lesquels vous voulez que la France coopère de façon privilégiée…