L’armée slovaque a l’intention de se doter de plus de 100 nouveaux chars de combat

Le profil de Juraj Cintula, l’individu qui a tenté d’assassiner Robert Fico, le Premier ministre slovaque, le 15 mai, interroge. Interpellé peu après les faits, cet homme de 71 ans aurait justifié son acte en affirmant qu’il n’était pas d’accord avec la politique menée par le gouvernement.

En 2015, Juraj Cintula semblait proche du parti « Notre Slovaquie », classé à l’extrême droite, ainsi que du groupe paramilitaire pro-russe « Slovenskí Branci » [« Recrues slovaques »], de mèche avec le club de motards russes « Les Loups de la nuit ». Puis il a radicalement changé de bord, en manifestant son soutien à Zuzana Čaputová, candidate de « Slovaquie progressiste » à l’élection présidentielle de 2019 [qu’elle a remportée, ndlr]. Et, trois ans plus tard, il a condamné l’invasion de l’Ukraine par la Russie dans un article publié par le Mouvement contre la violence.

Or, l’une des premières mesures prises par M. Fico dès son retour aux affaires a été de mettre un terme à l’aide militaire slovaque à Kiev. « Nous considérons l’aide à l’Ukraine uniquement comme une aide humanitaire et civile, nous ne fournirons plus d’armes à l’Ukraine », avait-il en effet déclaré, le 26 octobre dernier. Et d’ajouter : « La guerre en Ukraine n’est pas la nôtre, nous n’avons rien à voir avec cette guerre ».

Cela étant, en aidant son homologue ukrainienne, l’armée slovaque n’a pas été perdante puisque, grâce à l’initiative allemande « Ringtausch » [« échange d’anneaux »], elle a pu troquer 30 de ses vieux véhicules de combat d’infanterie [VCI] BVP-1 de facture soviétique contre 15 chars Leopard 2A4.

Ceux-ci « renforceront considérablement notre bataillon blindé et nous permettront de respecter notre engagement de mettre en place une brigade lourde mécanisée dans le cadre des objectifs capacitaires de l’Otan », avait commenté Jaroslav Nad, alors ministre slovaque de la Défense.

Selon les plans actuels, l’armée slovaque mettra en œuvre 45 chars de combat – 15 Leopard 2A4 et 30 T-72M1 devant être modernisés – au sein de sa 2e brigade mécanisée. Mais d’après le capitaine Jakub Murcek, de la direction de la modernisation du ministère slovaque de la Défense, il est question d’aller plus loin.

En effet, lors de la conférence sur les « futurs véhicules blindés d’Europe centrale et orientale », organisée à Budapest, la semaine passée, l’officier a expliqué que les T-72M1 ne seraient finalement pas modernisés puisqu’ils seront prochainement retirés du service. Dans le même temps, l’armée slovaque a l’intention d’aligner deux bataillons dotés chacun de 52 chars.

En clair, si l’on tient compte des 15 Leopard 2A4 déjà livrés, Bratislava envisage d’acquérir 89 nouveaux chars supplémentaires. D’après le capitaine Murcek, le ministère slovaque de la Défense n’a pas encore le modèle qu’il entend commander. « Les offres des industriels sont en cours d’évaluation », a-t-il dit, avant de préciser qu’un accord devrait être signé en 2024, voire en 2025 au plus tard.

Même si on ne peut écarter une éventuelle commande de chars K2 sud-coréens, voire de M1A2 Abrams américains ou de KF-51 « Panther », l’hypothèse la plus probable est que le choix de Bratislava soit le même que celui de Prague, l’armée tchèque ayant l’intention de se procurer 70 Leopard 2A8, en plus des 28 Leopard 2A4 déjà livrés [ou en passe de l’être].

Photo : Leopard 2 – Ministère slovaque de la Défense

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

40 contributions

  1. Clavier dit :

    Ils feraient mieux de se procurer des drones…..

    • Yo-ho-ho dit :

      Vous ne savez pas encore que dans l’UE, l’intelligence a été interdite ? Ils dépenseront leur budget défense avec des tanks.

    • Nexterience dit :

      C’est pour cela que les russes en refabriquent tant!

    • Jack dit :

      Vous comptez sur les drones pour :
      – Interdire l’accès ?
      – Tenir une position ?
      – Sécuriser la progression des troupes au sol ?
      (rayez la mention inutile)

      • Alain d dit :

        Interdire l’accès ?
        Tenir une position ?
        Drones + missiles antichars + pièces d’artilleries avec suffisamment de munitions = association qui permet de remplir ces actions ! Prouvé tout de même plusieurs fois en Ukraine.
        Hors mines et frappes d’artilleries, les missiles antichars et les drones savent faire le job.
        Dans l’ordre, pour tuer la progression d’une colonne blindée : mines (ou pas), drones puis antichars avec ou sans artillerie. Actuellement, par manque de munitions, les forces ukrainiennes contraient souvent sans l’artillerie.
        Par manque de munitions, mais certainement par voie de conséquence pour protéger leurs pièces d’artillerie, qui du fait de la famine de munitions ne peuvent prendre l’avantage dans la contre-batterie.
        D’ailleurs, pas de percées russes, juste des grignotages, acquis par la supériorité de chairs à canon et d’obus engagés, bien aidés par les bombes planantes aussi.
        Pour « Sécuriser la progression des troupes au sol » c’est plus discutable, mais ca dépend du type de terrain, du nombre de chars que l’adversaire peut engager pour contrer la tentative de progression, et si c’est une percée ou un grignotage qui est ciblé.
        Nombre de cas de figures différents en rapport avec le climat, le relief, la visibilité, les position enterrées, les coupures d’eau, les bataillons en présence, leurs spécialités, leur masse et les voies logistiques.
        Les drones et missiles antichars cassent plus de chars lourds que les chars lourds !
        Autre variable importante démontrée dans cette guerre, les chars n’aiment pas les goulots d’étranglement, pas plus les coupures d’eau, et doivent s’afficher sur de grandes surfaces avec un appui logistiques très important. Et les drones kamikazes n’ont pas tous ces problèmes !
        Et puis, le nombre des drones ukrainiens produits augmente d’une manière exponentielle, alors que le nombre de chars russes disponibles diminue ou stagne.
        Verdit final, il n’en restera qu’un, le drone gagne, et ce sera sans appel !

        • Alain d dit :

          Evidement ceci dans un contexte dans lequel aucune aviation n’a réussi à prendre le dessus sur l’autre, donc où la suprématie par les airs n’est pas jouable.
          La Russie comme l’Ukraine ont fortement augmenté leurs productions de drones, et ce n’est pas pour amuser la galerie.

    • Marine dit :

      Qui vous dit qu’ils n’en ont pas achetés aussi ?

  2. Deres dit :

    Je ne suis pas certain que le choix du leopard soit tres judicieux. L’experience ukrainienne a montre que son blindage tres imnportant etait loin de lui assure une protection superieuere a d’autres vehicules contre les menaces modernes de type drone. Et ce blindage inutile le rend tres lourd et donc difficile a deployer. De plus, il n’a pas de chargeur automatique donc 4 menbres d’equipage et ils ont ete obliges de supprimer la moitie des munitions qui se trouvaient en caisse de peur d’avoir eux aussi le fameux effet bouchon des chars sovietiques a chageur de fond de tourelle.

    • Marine dit :

      Ce n’est pas propre au Leopard. Les M1A1 américains et les T-72/80/90 russes ne sont pas moins vulnérables, comme les retours d’expérience du front ukrainien le démontrent assez régulièrement. Le Hezbollah et le Hamas ont également prouvé, depuis 2006, que les Merkava israéliens ne sont pas forcément meilleurs sur ce point. Et on peut raisonnablement penser que les Leclerc français, Challenger britanniques, et même les K-2 coréens, seraient tout autant « fragiles » si confrontés aux mêmes menaces.

  3. ray dit :

    Vos mieux commander des chars léopard que des Leclerc, le premier sera livret cette année 2024 , le second le char Leclerc pas avant 2050.

  4. Vinz dit :

    100 MBT pour 5 millions d’habitants et une armée totalisant 20 000 personnels. Pas mal. On y croit pas trop, à moins que ce pays ne veuille rétablir la conscription.
    Enfin le ringtaüsch financé par l’UE, c’est un vrai jackpot pour KMW et Reinhmetall.

    • Atchoum dit :

      Bonjour , ou bien en prévision de l effondrement prévisible de l Ukraine , se qui permettrait ace pays ( mais aux autres également ) de récuperer une partie de l Ukraine a forte minorité linguistique slovaque , il semblerait que la Roumanie voisine aie modifié elle aussi ses lois au parlement en vue également de protéger ( récupérer ) une importante zone ukrainienne a forte minorité roumanophone, et la Hongrie ne serais pas elle non plus la dernière , le dépeçage débuteras lorsque ce pays ne seras plus viable.

      • Thierry le plus ancien dit :

        Vous présumez que l’ Europe n’est qu’une assemblée de plusieurs Poutine attendant en charognard de dépecer la bête morte.

        Si vous pensez comme Poutine alors vous êtes des leurs et non des nôtres, la logique de l’Europe c’est de soutenir et porter assistance, pas d’achever une nation soeur en difficulté.

        Oui je sais c’est dur à envisager pour votre camp qui plante des couteaux dans le dos et tue jusqu’à leurs amis si ça sert leur intérêt, mais il se trouve que l’union (européenne) fait la force et la Russie isolé fait la faiblesse et aussi la honte.

      • Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? dit :

         
        Ce qui permettrait à ce pays.

        https://jeretiens.net/ca-ou-sa-ce-ou-se-ces-ou-ses-cest-ou-ses

      • Pfffff dit :

        Tissu de propagande russe.

    • Qui ça ? dit :

      La Slovaquie est enclavé, elle n’a donc pas de marine à financer (donc pas de portes-avions et de sous-marins). Elle n’a pas l’arme nucléaire, qui en France représente un 20-25% du budget défense. Le pays ne fait pas d’Opex dans ses anciennes colonies (car elle n’a jamais eu de colonies). Elle n’a pas de lubie à commander des avions hors de prix (la dinde de Lockheed Martin). Elle ne subventionne pas par un système social généreux son invasion migratoire. Et elle n’a pas de familles comme les Dassault qui mélangent l’industrie, la politique et le presse pour forcer le gouvernement à acheter chez eux à leurs prix sans concurrence …

  5. V dit :

    et pourquoi ne pas proposer notre char invendable le leclerc ? okay okay je sors

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « okay okay je sors » Vous auriez du ne pas rentrer, cela vous aurait évité de passer pour le c** du jour!

    • Roland Desparte dit :

      Rupture de stock ! okay je sors aussi

    • Marine dit :

      C’est difficile de vendre quelque chose qui n’est plus produit… Ou alors, il faut en vendre d’occasion, mais dans ce cas les râleurs habituels (les mêmes qui râlent qu’on n’en vend pas, d’ailleurs) vont se plaindre qu’on déshabille notre propre défense.

    • dambrugeac dit :

      De toute façon allez à Saint Chamond, l’usine est en train d’être détruite. Donc elle ne risque pas de construire des chars Leclerc à l’avenir. Macron reindustrialise la France a grand coup de bulldozer…

      • Eric dit :

        Le Leclerc a été construit à l’ARE de Roanne, certainement pas à Saint-Chamond. Ca fait juste 90 kilomètres d’écart, une paille…

  6. Vequiya dit :

    Même eux…
    Slovaquie : 5.5 millions d’habitants, bientôt 100 chars de combat.
    France : 68 millions d’habitants, toujours 200 chars de combat dont 160 rénovés pour… 2030, au mieux.
    Logique.

    • KOUDLANSKI Romain dit :

      @Vequiya nous on à une marine , 250 armes nucléaire à financé gros malin .

  7. dupain dit :

    Cette tentative d’assassinat de Fico par un supporter d’un parti progressiste faisant partie du groupe Renew montre que ces européistes ont des méthodes guère plus progressives que la Russie pour éliminer leurs opposants

    • La vengeance est un plat qui se mange avec des frites dit :

      Tremblez, trolls pro-russes, car la Main moite vous guette.
      Si vous avalez de travers votre café ce matin, faites-le analyser d’urgence.
      Et si l’oreille vous démange, restez stoïques, car il n’y a plus rien à faire.

  8. Bernard SCHALL dit :

    ce n’est pas qu’il est invendable, il n’est plus fabriqué c’est tout. et malgré tout le Leclerc est toujours parmi les meilleurs du monde car très en avance à sa sortie.

  9. LaMeuse dit :

    Toujours étonnant de constater que les amis proclamés des Russes (Hongrie, Slovaquie en l’espèce) se dotent massivement d’armées de Terre puissantes, alors qu’a priori les autres États qui les bordent sont supposés être des alliés …

    Où est la faille souterraine ?

  10. Flo dit :

    L’EMBT permettrait d’avoir des retombées industrielles en France. Avec un chassis de Leopard 2 qui maintient la coherence avec leur flotte actuelle.

  11. Elwin dit :

    Cette ressemblance de la tourelle du Léopard avec le Tigre est assez désagréable… comme un relent d’hommage.

  12. Tannenberg dit :

    C’est assez drôle cette constante des partis fouteurs de bordel en Europe depuis les années 50: apparemment a l’extrême droite ils sont le plus souvent soutenu par la Russie, et a l’extrême gauche, par les US… j’imagine que les chinois sont plus pragmatiques et cherchent plutôt a manipuler les ultra libéraux qui sont le plus susceptibles de sacrifier toute idée de souveraineté sur l’autel de la rentabilité des fabrications made in RPC. — quant a l’armée de terre slovaque, effectivement, prendre des Leo c’est un investissement largement au dessus de leurs pompes (acquisition, formation, munitions, MCO, etc…), miser sur des une chaîne type Griffon/Jaguar/Caesar/Drones semblerait plus judicieux.

  13. Rakam dit :

    Oui et alors …Américain naturellement..ou Allemands, ou Coréen, ou ..bref tout sauf nous..
    En même temps, nous n’avons plus rien…

  14. toufik dit :

    Tiens, le centre de maintenance – réparation de blindés et autres véhicules militaires de KNDS (dont les CAESAr) en Slovaquie, avait bel et bien été mis en place (info datant de fin 2022, puis plus rien jusqu’à cet article).
    https://www.defensenews.com/global/europe/2024/05/17/germany-slovakia-work-to-extend-repair-hub-for-ukraine-beyond-2024/
    Manifestement Fico n’a pas tout foutu par terre. Excellente nouvelle.

  15. Thierry le plus ancien dit :

    La Slovaquie, juste derrière l’Ukraine et la Pologne, en cas de débordement militaire russe, serait la 3ème sur la liste à Poutine pour se faire dézinguer, l’ogre russe ne manquerait pas d’envoyer une colonne vers Berlin et l’autre vers le sud par la Slovaquie qui deviendrais un lieu d’affrontement majeur et il est important qu’ils aient des chars lourd pour attendre les renforts de l’OTAN car le terrain s’y prête bien.

    Qu’ils choisissent donc celui qui sera le plus rapidement disponible, les ambitions envahissante de Vlad l’empaleur ne seront freinés que par des divisions blindés, il faut avoir des arguments convainquant de gros calibre. Au minimum cela sera dissuasif, une centaine de chars lourd (surtout ceux occidentaux) c’est pas rien contre l’armée russe dépareillé et qui fait dans le rétromobile d’antan accompagné de bagnards sanguinaire avec un pois chiche dans le tête.