Premier des six nouveaux patrouilleurs outre-Mer, l’Auguste Bénébig a mis le cap vers Nouméa

Initialement, les patrouilleurs P400, mis en oeuvre dans les départements et territoires d’outre-Mer par la Marine nationale, et les patrouilleurs de haute-mer [PHM, ex-Avisos] devaient être remplacés dans le cadre du programme BATSIMAR [Bâtiment de surveillance et d’intervention maritime], qui, en raison des contraintes budgétaires, ne put être lancé comme attendu, au risque de provoquer des « ruptures temporaires de capacité » [RTC] susceptibles de devenir définitive.

Cela étant, et afin de parer au plus pressé, le ministère des Armées commanda, en 2015, trois « patrouilleurs Antilles-Guyane » [PAG, ex-patrouilleurs légers guyanais] auprès du chantier naval Socarenam. Et il fut décidé de scinder le programme BATSIMAR en deux.

« J’avais initialement l’intention de remplacer les patrouilleurs métropolitains et les patrouilleurs outre-mer par une même classe de bateau. Je n’y parviens pas. Ce serait trop cher. […] Je propose donc de déployer outre-mer des bateaux deux à trois fois moins chers, pour les avoir plus vite. Je suis donc prêt à échanger du niveau de spécification contre un raccourcissement des délais », avait en effet expliqué l’amiral Christophe Prazuck, alors chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], en 2017.

D’où la commande de six patrouilleurs outre-Mer [POM], notifiée en décembre 2019 à Socarenam… Quant aux patrouilleurs océaniques [dix unités prévues], ils font l’objet d’un programme distinct, lancé en juin 2020.

Quoi qu’il en soit, trois ans plus tard, le premier POM de la classe « Félix Éboué », l’Auguste Bénébig, a appareillé de Brest, où il était jusqu’à présent basé afin de mener ses essais en mer, pour rejoindre Nouméa [Nouvelle Calédonie], où il doit remplacer [ou « épauler »?]le patrouilleur P400 « La Glorieuse », admis au service en 1987. Il y sera rejoint en 2024/25 par un second POM, le « Jean Tranape », dont la construction a débuté en octobre dernier.

« Le premier des 6 patrouilleurs outre-mer, l’Auguste Bénébig, prend aujourd’hui la mer pour rejoindre son port-base de Nouméa.
Cette série de navires modernes marque le renouvellement des moyens positionnés dans nos outre-mer pour protéger nos concitoyens et nos espaces maritimes », s’est félicité l’amiral Pierre Vandier, l’actuel CEMM.

Pour rappel, la construction du POM « Auguste Bénébig » a menée « tambour battant », dans un contexte marqué les mesures sanitaires prises pour juguler la pandémie de covid-19. Mis à l’eau à Saint-Malo en octobre 2021, le navire a ensuite été transféré à Boulogne-sur-Mer pour son armement. Puis il a rejoint Brest pour ses essais de qualification, menés par l’équipage commandé par le lieutenant de vaisseau Jean-François Cabaret.

Affichant un déplacement de 1300 tonnes [soit trois fois plus qu’un P400] pour une longueur de près de 80 mètres, une largeur de 12 mètres et un tirant d’eau inférieur à 3,5 mètres, le POM peut naviguer à la vitesse maximale de 24 noeuds, pour un rayon d’action de 5’500 nautiques. Équipé du système de gestion de combat Lyncea, du radar de surveillance Kelvin Hugues Mk11 SharpEye en bande X et d’une capacité de communication par satellite, il sera mis en oeuvre par un équipage d’une trentaine de marins.

Cependant, et alors que l’on parle de plus en plus de « durcissement des opérations navales », l’aremement d’un POM est léger… puisqu’il se compose d’un canon télé-opéré de 20 mm et de quatre mitrailleuses [deux de 12,7 mm et deux de 7,62mm].

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

146 contributions

  1. DarkCed dit :

    1300 tonnes pour déplacer 4 mitrailleuses et un canon de 20mm …… et encore ………… J’aurais commandé 30 FDI pour en faire la colonne vertébrale de notre marine avec autour quelques FREMM et basta. Ces nouveaux bateaux sont sous armés et ne servent qu’a dissuader des pêcheurs. Avoir des FDI un peu partout sur le globe permettrait d’avoir du répondant en cas de besoin (pour peu qu’elle soit armées comme celles pour les grecs).

    • LBzh dit :

      Pourquoi pas. Et on met qui dessus ? O_o

    • dolgan dit :

      CaÇa Tombe bien , Leur boulot Sera de faire peur aux pecheurs .

    • AirTatto dit :

      oui… c’est comme ça, on aime bien construire des bateaux inutiles. Concernant les pécheurs, la milice Chinoise et les garde-côtes chinois ont de quoi découper ce bateau en rondin. Les FDI sont un très bon choix si on voulait avoir une utilité avec la marine Australienne et participer a RIMPAC.

      • tow dit :

        Le jour où on aura la « milice » chinoise et les garde-côtes chinois au large de la Nouvelle Calédonie, on en reparlera.
        D’ici là un cours de géographie sera utile pour comprendre que la Nouvelle Calédonie ne se trouve pas à côté de la Chine, elle n’est pas Taiwan, elle n’est pas une île des Paracels , va falloir bien se le mettre dans le crâne et arrêtez de penser que des patrouilleurs sont là pour dissuader ou combattre la marine de guerre chinoise.

      • Carin dit :

        AirTatoo
        Vous pensez vraiment qu’un bateau de la garde-côtes chinoise accompagnerait des pêcheurs jusque dans les eaux françaises??
        Et qu’en plus il ouvrirait le feu sur un POM?
        Et bien sûr après l’avoir coupé en rondelles, il s’en servirait pour agrémenter son apéro?
        A propos d’apéro, vous êtes sûr de ne pas en avoir abusé, pour avoir de telles pensées?

      • Jack dit :

        Ce que vous appelez des « garde-côtes chinois » sont en réalité une véritable marine équipe de vrai-faux navire de guerre.

        Dans tous les cas, pensez vous que le faite de découper un POM ou une FDI en rondin, change quelque chose ? Réponse : Non. Dans les deux cas, il s’agit d’un acte de guerre qui sera traité comme tel par la France.

    • Auguste dit :

      Il y a de la place pour quelques tubes lance-torpille,non?

      • Carin dit :

        @Auguste
        Ça ferait pas un peu cher payer l’amende non?
        Parce que c’est ça son boulot… appréhender les bateaux en infraction et leurs coller une grosse prune, voire les détourner vers un port français, pour y présenter les contrevenants à la justice, et confisquer leurs pêches…

      • dolgan dit :

        Les voitures des douanes sont équipés de poste de tir mistral pour leur auto protection ?

    • Niko dit :

      Pour le même poids, il y avait la classe d’Estienne d’Orves, qui ne manquait pas de mordant! Faudrait la refaire avec un drone de ciblage, 4 MM40, 8 Mica-VL et un RapidFire.

    • VladVirus22-23 dit :

      « En même temps », on ne va pas mettre des Aster/Exocet/Artémis sur des patrouilleurs. Sinon, pourquoi ne pas équiper nos gendarmes d’Akeron/Mica/Bonus ? Ça ne manquerait pas de « croustillant », me direz-vous peut être !

      Blague à part,
      1300T, meilleure tenue en mer, autonomie accrue, spectre des missions élargi, pour un équipage équivalent, je signe volontiers pour 3 de plus. Une triplette par bases navales me semble le bon format.

      • VladVirus22-23 dit :

        Gageons en plus sur une triplette d’EPC « grecque » par bases navales et là, on sera pas mal. ^^

      • FredericA dit :

        Remarque fort pertinente 🙂 … mais qui passera inaperçue car une majorité des commentateurs trouve logique d’envoyer une porte-avions pour lutter contre la pêche illégale 🙁

        • Czar dit :

          parce que tu penses que « la pêche illégale » ce sont trois braconniers qui cherchent à arrondir la paquette de beurre des épinards komdutandeugrônpapa ? nan mais quel con… et en plus le mec il te donne des leçons de réalisme

          le crime organisé s’introduit dans ça comme dans n’importe quel domaine dan lequel y a marqué « illégal »

          https://mobilisé.es/le-crime-organise-sempare-de-la-peche-mexicaine

          et les narco-cartels mexicains, qui ont des moyens équivalents sinon parfois supérieurs à ceux des forces régulières de leur pays tu vas voir s'(ils vont être très impressionnés par la doctrine Prazuck et par tes 4 mitrailleuses lors d’une rencontre malheureuse

          « la peur du gendarme », c’est celle du gros bâton kifémal pas de l’uniforme, hein

          il s’agit pas de se dire que l’armement est opérant dans 95% des cas ce sont les 5% qui feront toute la différence

          • dolgan dit :

            Vous tremblez face à la marine des cartels mexicain ? Sérieusement ?

          • Jack dit :

            Profondeur de la réflexion = 1 %
            Etendue de la vulgarité = 99 %

            Vos statistiques sont en fortes augmentation, encore un effort et vous serez à 100 %. Au vu de la quantité de commentaires désobligeant et discourtois que vous nous assenez quotidiennement, ce record est facilement atteignable 🙂

          • VladVirus22-23 dit :

            Merci Czar de mettre en évidence la considération que vous portez envers ceux qui ne partagent pas votre approche.
            Cela étant, concernant votre gros bâton kefémal, j’évoquais l’idée d’une triplette de POM pour l’action de l’état en mer, mais également une triplette d’EPC « grecque » dans le rôle de navire de combat.
            Maintenant, libre a vous de prôner l’affectation d’un GAN+SNLE pour chacune des nos bases d’outre-mer si cela vous fait plaisir…

          • Czar dit :

            la seule chose que je crains réellement, Duglan, c’est que la masse bêlante des cons ne m’emporte dans son suicide panurgique., Hormis ça, sois rassuré, vous pouvez tous crever de votre connerie et inadaptation mentale, ça m’en touchera même la première pour qu’elle joue au pendule, ça s’appelle l’évolution et on en a fait de chouettes bouquins

          • VladVirus22-23 dit :

            Merci Ô Grand Czar, mon Seigneur est trop bon.

          • Czar dit :

            tenez les petits bouffons « la vue du fier étendard Prazuckien tiendra ces vils moricauds en raisspayyy » petit retex du monde réel au mexique apaisayyy (bientôt en seine hadj diniz)

            ciudad juarez https://twitter.com/DonkeyJunkMedia/status/1611119429072338944?s=20&t=1XY20mdAdh6n_8iBA8kwmg

          • basstemp dit :

            Le cas mexicain est unique : Alors certes oui manifestement un des « cartels » a mis la main sur le controle de la pêche au méxique mais est ce vraiment une chose étonnante quand on sait qu’il existe des régions entières dans ce pays ou certains cartels sont allés jusque très loin pour ni + ni – remplacer l’état qui n’a été que trop absent !

            Oui il existe des localités au mexique ou l’état n’est plus du tout présent au point que ce sont les cartels qui l’ont remplacé jusqu’a l’administration de l’assurance sociale : C’est le cartel qui fait les remboursement de médicaments et d’hospitalisation quand il y a évidemment lieu de le faire sur la base des pratiques qui se faisaient avant son installation, mais une chose est certaine : C’est que cette prise de role étatique par ces cartels va loin, très loin ! Au point qu’on puisse clairement parler d’état dans l’état ou l’administration mexicaine n’existe plus et n’est plus que celle du « cartel »

            Pour la population ça ne change pas grand chose : Voir même des exemples qui montrent qu’apparemment le cartel se montre + généreux que l’état mexicain pour divers services publics, pensions et remboursement médicaux-sociaux a ceci près que bien entendu en retour il est exigé un soutien sans faille au cartel bien au de la d’une quelconque exigence « patriotique » passée quand l’état mexicain était aux manettes de ces régions

            Mais la puissance financière de ces cartels est telle : Que pour les populations locales, hors de question de revenir en arrière, certes ça leur a couté une certaine « liberté » , mais en retour ils ont maintenant une structure « étatique » tellement + généreuse … Enfin si on peut bien entendu parler de générosité

    • Félix GARCIA dit :

      Il est aussi prévu des patrouilleurs océaniques.
      Ils devraient être équipés de RapidFire.
      On pourrait les équiper de munitions téléopérées pour leur donner un peu d’allonge si nécessaire. Pi ça prendrait pas beaucoup de place.

      Il y a aussi les EPC : « European Patrol Corvette ».

      Par contre, 10/15 FDI, ce serait chouette.

    • Jean Le Bon dit :

      Je partage votre point de vue. Pour ce type de missions de « présence » dans les eaux territoriales et la ZEE, ce devrait être la Gendarmerie Maritime (subdivision de la Marine) , appuyée par d’autres Administrations (civiles) ayant des moyens nautiques ( Douane, Affaires Maritimes dans le cadre de l’AEM) qui devraient armer ce type de navire qui n’est pas un bâtiment de combat car -commpe d’hab – sous-armé en dehors de ces missions de police maritime…
      C’est sans le problème de la Marine Nationale (et des Armées en général): être « partout » alors que son coeur de métier est le combat naval…
      En « supervision »: pas d’arbitrage, nada, rien -comme d’hab…

    • john dit :

      L’erreur que vous faites est de comparer ces navires.
      La France n’a pas de corps des Gardes-Côtes. La Marine Nationale logiquement doit aussi assumer ce rôle. Et parmi les missions, il y a la surveillance des frontières maritimes et des eaux économiques exclusives de la France. Vouloir des frégates pour ces missions est absurde.
      En plus de ces missions, ces bateaux de patrouille peuvent servir à des missions anti contre-bande. Ce ne sont pas des missions militaires qui visent à combattre une marine étrangère. Les canons de 20 et 40mm permettent de se protéger des drones civils, et des menaces réelles. Si un contrebandier parvient à obtenir de l’armement plus lourd, rien n’empêche d’emporter ensuite des armements « mobiles ». Armer le VSR 700 est possible (missiles légers). Le radar de surveillance de surface et le système optronique des POM pourraient être liés à un système d’arme basé sur le missile anti-navire léger dont la portée atteint 20 km. (110 kg). La Royal Navy utilise le missile Martlet qui est plus léger, et le vombine à une tourelle 30mm. Rien n’empêcherait d’utiliser les tubes de missiles existants pour les équiper sur ces patrouilleurs, par exemple les missiles Akeron longue portée. Bref, les solutions existent pour armer si nécessaire. Mais clairement, c’est loin d’être une priorité…

      De plus, en mentionnant cela, vous oubliez aussi les autres programmes en cours et les programmes prévus. En gros, la flotte de surface française devrait comprendre (sans mentionner les ravitailleurs, PAN, PHA et navires non armés) dans l’ordre de puissance / déplacement:
      – 2 Frégates Horizon modernisées (défense anti-aérienne) (7’000 t)
      – 8 FREMM (2 défense anti-aérienne, 6 anti-sous-marine) (6’300t )
      – 5 FDI (capacités comparables aux FREMM mais moins d’armement) qui remplaceront les La Fayette 1 pour 1 d’ici 2030. Potentiellement 2 conservées au-delà pour de la patrouille océanique. (4’500 t)
      – 3-5 EPC remplaçant Classe Floréal (3’000 t)
      – 10 Patrouilleurs Océaniques (2’000 t)
      – 6 Patrouilleurs Outre-Mer (1’300 t)

      Les EPC seront les plus petits navires de combat français, 2 versions intéressent la France
      1. anti-surface et anti-aérien (missiles Aster 30 + exocet ou remplaçant)
      2. anti sous-marine
      Les 2 versions peuvent emporter le NH90.

      Les PO seront équipés de radars 3D, et l’armement principal sera le RapidFire 40 mm + Narwhal 20mm. Il serait conçu pour accueillir le H160. Et celui-ci emporte le missile anti-navire léger ANL / Sea Venom, franco-britannique, portée de 20 km.

      • Le Chouan dit :

        @ John. Mise à part les Horizon, les Freem et la seule POM, avant de voir tous les autres navires en service, il y aura beaucoup d’eau de passé sous les ponts !
        1ère remarque: « Si un contrebandier parvient à obtenir de l’armement plus lourd, rien n’empêche d’emporter ensuite des armements « mobiles ». » C’est pas mal ce que vous dites, Donc je résume, si un contrebandier à de l’armement plus lourd, on attend qu’il y ai des morts et des blessés ou que le navire soit gravement endommagé pour réagir et modifier après coup son armement létale, vous me surprenez, je comprends tout maintenant….
        2ème remarque: Pour les tonnages des bâtiments, il est bon de préciser pour les lecteurs si ces déplacements (tonnage) sont en lège ou en poids total en charge (pc) car autrement çà ne veut rien dire, il faut être plus précis, par exemple: (D lège/D pc) pour les Horizon (5600/7050 t), les Freem (4500/6040 t) etc, etc…
        Alors d’en ce que vous avancez et qui pour beaucoup ne sont pas encore construits, donc loin de naviguer :
        Les PO: Déjà j’ai hâte de voir ce qu’il en sera, si l’armement correspond à ce que vous annoncez, autant dire que nous y sommes pas du tout et que ceux qui en sont à l’origine, n’ont toujours rien compris aux enjeux maritime de manière générale.
        Les EPC: J’attends de voir aussi, déja rien que le mot europe me donne des boutons.
        Les POM:, J’en ai déjà parlé, 1300 t pour ne mettre qu’un canon de 20 mm Narwhal et 1 mitrailleuse de 12,7 mm, alors qu’il aurait fallu au moins un canon de 40 mm RapidFire, 1 canon de 20 mm Narwhal, 1 système Simbad pour missiles Mistral et quelques mitrailleuses, là et seulement c’était OK !
        Les FDI: C’est déjà mieux, mais le programme va nettement s’étaler, alors que c’est maintenant que nous en avons besoin pour avoir réellement 15 frégates de 1 er rang.
        Pour le PANG: La réponse c’est oui, ouf ! Mais sa mise sur cale n’est pas pour tout de suite alors que là aussi il aurait fallu démarrer sa construction dans les plus bref délais afin que ce soit éventuellement le 2ème PANG qui remplace le CDG.
        Les ravitailleurs ou plutôt les 4 futurs BRF: Pareil, le programme va être lui aussi étalé alors que nous nous trimbalons les 2 seuls BCR qui nous reste et qui sont en fin de vie, la Marne et la Somme (mise en service, 1987/1990), et à moins de les maintenir jusqu’à la fin du programme des BRF, nous risquons d’ici là de rester en sous capacité…
        Les SNA: Là aussi çà traîne en longueur et qu’attendons-nous pour créer en cours de route une nouvelle version de ces Barracuda (je ne sais pas exactement où ils en sont dans ce programme mais il pourrait évoluer avec un système VLS (comme le prévoit les anglais avec leurs futurs SSNR) et commander 2 SNA supplémentaires.
        Enfin d’autres programmes tardent à se mettre en place !!

  2. Bourbaki dit :

    un super armement pour repousser une flotte chinoise?

  3. Bourbaki dit :

    lui evitera t-on un sort analogue à celui du « Mousquet » qui a attaqué avec courage mais sans grands moyens , l’Emden en 1914 à Penang. on est bien légers encore sur ce coup là!

    • themistocles dit :

      Ou la Zelee et son unique canon de 90mm a Tahiti face a l`escadre de Von Spee

  4. Anonyme dit :

    c’est drole qu’on parle armement meme pour un navire quasi desarmé …

  5. patex dit :

    En quoi les frégates gowind étaient-elles inadaptées à ce marché ? ces navires me semblent notoirement sous armés ! on va passer pour des charlots…

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les gowind doivent coûter au minimum 4 fois le prix de ces patrouilleurs. Peut-être parce que ce sont des corvettes……
      Ces patrouilleurs auront une grosse autonomie pour rester longtemps sur zone, de la place pour leur drone aliaca , des passagers, des plongeurs, et un peu de marge à priori pour embarquer éventuellement du matériel avec sa grue. Ce navire est pour l’action de l’état en mer. Le sonar le rapidfire c’est pour les patrouilleurs de haute mer.
      C’est le remplacement des frégates de surveillances qui sera fait avec des corvettes (EPC) et dont il faudra scruter l’équipement. Sonar? Mica VL?

  6. dolgan dit :

    Il embarquera également le SMDM . Et 29 passagers.

  7. Zigomar dit :

    Un beau petit navire de type corvette…mais véritablement sous-armé…Qui, franchement, pourrait être impressionné et dissuadé par un tel déploiement..?
    Encore et toujours au fil du temps …nous n’avons pas les moyens, affichés, de nos ambitions fièrement claironnées… L’emblème de la Marine nationale devrait être le têtard batracien…avec que de la gueule et du ventre…

    • Gégétto dit :

      Les Sri-Lankais, certainement, vu leur précipitation à anticiper l arrivée du POM POM PIDOU et à débarquer en Nouvelle Calédonie.^^

  8. philbeau dit :

    Un élégant bâtiment , certainement très marin au vu de son franc – bord élevé (à comparer à un aviso A 69 de dimensions et tonnage comparable ) . Mais évidemment sous – armé , la doctrine classique de la DGA qui n’a que faire des réflexions en cours dans les états majors …Au moins aurait – on pu exploiter le volume disponible pour une plate forme pour hélicoptère léger ou drone lourd à venir , voire embarquement de containers de service public…Cette petite série de bâtiments va enfin combler partiellement avec quel retard le vide capacitaire de nos outremers lointains . En attendant le renfort qui n’est toujours pas défini des patrouilleurs océaniques . Et des frégates de surveillance , qui semble devoir passer par l’incontournable « coopération européenne » synonyme délais et de coûts mal maîtrisés . https://www.meretmarine.com/fr/defense/epc-ou-en-est-le-projet-des-futures-corvettes-europeennes

    • Le Chouan dit :

      @philbeau. Entièrement d’accord, sinon, vous avez oubliez une chose très importante et vraiment dissuasive, LE DRAPEAU ! 🙂 🙂
      Comme je l’ai déja dit, dans les années 60 à 90 nous alignions pour les DOM-TOM, une très belle série de 9 Avisos-escorteurs (1750 T lège/2230 T pc) fort bien armée. Et pourtant, à cette époque il n’y avait pas vraiment de danger… chinois !
      Enfin , il suffisait d’accélérer le programme des FDI et au fur et à mesure de leurs mises en service, on remplaçait les FS type Floréal par des FLF (type Lafayette) rénovées en Nouvelle-Calédonie (2), en Polynésie (2) et à la Réunion (1 + 1 FS) et ainsi on renforçait significativement et à moindre coût nos moyens dans ces zones. Cette solution permettait également et dans l’immédiat, d’orienter nos dépenses sur d’autres point faibles de notre marine et donnait du temps pour trouver une solution idéale afin protéger nos territoires ultra-marins.
      Mais pour cela, il faut de l’ambition mais aussi mettre les moyens afin de moderniser l’ensemble de ces 5 FLF et surtout, améliorer significativement leurs armements. Je rappelles que ces FLF en plus d’être très furtives, sont de très bons navires bien entretenus et qui peuvent être facilement prolongés au-delà de 2030 (2040 pour les plus récents). De plus, ces frégates (FLF) ont une très bonne autonomie (7000 N à 15 nœuds / 9000 N à 12 nœuds) certes, c’est légèrement moins bien que les FS (10000 N à 15 nœuds) mais fut une époque où l’on s’accommodait bien des 7500 N à 16 nœuds des Avisos-escorteurs (quoiqu’une remotorisation des FLF dans le cadre de cette modernisation aurait pu être envisagée et ainsi améliorer leurs autonomies et performances). Alors pour terminer, côté armement sur ces FLF, j’aurais remplacé en plus de ce qui à été fait sur les 2 premières, l’antique tourelle de 100 mm (mod. 68) par une de 76 mm Oto-mélara bien plus performante et surtout plus légère. Autrement, tout en installant les 2 systèmes Sadral, J’aurais tout de même conservé le système Crotale quitte à lui faire une énième remise à niveau (vu que les ukrainien en sont très satisfaits). Enfin, l’installation sur chaque bord d’un tube d’éjection pour mettre en oeuvre des torpilles Murène me parait plus que nécessaire pour en faire de bons bâtiments de combat.

    • Jack dit :

      En synthèse : c’est la faute à la DGA et à la coopération européenne… Comme souvent dans vos commentaires.

      • philbeau dit :

        Vous voyez qui sinon ? Ce ne sont pas les offres intéressantes de nos chantiers qui manquent dans cette catégorie de bâtiments , sur étagère . Mais évidemment , pas question de shunter la DGA .

    • HMX dit :

      @Philbeau
      Je partage ce point de vue. Comme à l’accoutumée, la DGA a calibré le cahier des charges « au plus juste » : le besoin ainsi défini portait sur des bateaux strictement cantonnés à la police des pêches, avec une bonne autonomie et une bonne tenue à la mer. Point barre. A aucun moment, on a voulu imaginer que ces bateaux puisse être confrontés à autre chose que des pêcheurs récalcitrants, d’où l’absence « logique » d’armement. On risque, au grand minimum, une grosse humiliation le jour où ces bâtiments seront confrontés à la dure réalité du « durcissement des opérations navales ».

      Encore pire, et impardonnable de mon point de vue, ces bâtiments n’ont même pas été conçus pour pouvoir accueillir de l’armement ultérieurement, « au cas où ». Il n’aurait pas coûté grand chose de prévoir des disposition à la construction (pré-câblage, place disponible), pour pouvoir ajouter ultérieurement des capteurs et de l’armement sur ces patrouilleurs si le besoin se faisait sentir : a minima une tourelle RapidFire et un affût SADRAL (récupéré sur des F70 désarmés, par exemple). L’absence d’une « simple » plateforme hélico est également assez incongrue sur des bâtiments de 1300 tonnes : une telle plateforme aurait permis d’envisager l’emport d’un petit drone hélico (type SDAM/ VSR700) qui aurait considérablement accru les capacités de ces patrouilleurs dans l’exercice de leurs missions, tout en permettant de faciliter l’accueil ponctuel d’un hélicoptère (pose de matériels et équipements y compris pour des missions de service public, évacuation ou rotation de personnels, ou de commandos…). ça n’aurait pas coûté grand chose d’ajouter cette plateforme hélico, au dessus du pont arrière, lors de la conception et de la construction. Mais non, comme tout le reste cela a été jugé inutile et/ou excessif…

    • Carin dit :

      @philbeau
      Vous pensez vraiment que l’état-major de la royale a demandé des bateaux de premier rang pour aller faire de la police des pêches là ou la gendarmerie/police/douane ne peuvent intervenir, parce que beaucoup trop loin?

      • philbeau dit :

        Puisque vous parlez de police des pêches , vous ne trouvez pas que 1300 t ça fait un gros bâtiment pour une mission exclusive et demandant peu ?

        • dolgan dit :

          Ça ne vous viendrais pas à l esprit que ce n’est pas leur mission exclusive ?

        • Twisted dit :

          Cette inflation se retrouve partout, conséquences de nouvelles normes de sécurité, augmentation des exigences des marins, tenue à la mer pour pouvoir mettre en oeuvre un drone…

        • Aymard de Ledonner dit :

          La taille permet l’endurance à la mer par l’emport de vivres, de carburant, de quartiers pour l’équipage bien conçus, de pièces détachées éventuellement, de pouvoir caser quelque part l’équipement dont on peu avoir besoin…

        • Carin dit :

          @philbrau
          Ce bâtiment travaille beaucoup plus loin que les autres, d’une part (cela justifie son tonnage), et est également chargé de faire du renseignement, (d’où son équipement radio passant par nos satellites militaires). Ce qui n’était pas le cas des P400, dont les transmissions étaient toutes interceptées et très écoutées, par les flottes de pêches d’une part, qui pouvaient jouer au chat et à la souris, et par les gros trafiquants d’autre part, pour les mêmes raisons.
          Aujourd’hui, ces gens ne sauront plus qu’un bateau français arrive, et ne pourront donc le voir que lorsque ce dernier passera la ligne d’horizon… et il sera trop tard pour fuir.
          Et nous entendrons parler de ces POM bien plus souvent que des précédents P400, de par le nombre d’interceptions qu’ils vont opérer, pour le plus grand bonheur de nos marins qui verront enfin la concrétisation du travail de traque qu’ils font.

    • Twisted dit :

      Quels délais et coûts mal maîtrisés dans la coopération maritime? Z’avez suivi les ravitailleurs? Les Fremm? Les FDA?

    • Aymard de Ledonner dit :

      Encore et toujours une mauvaise compréhension du mode de prise des décisions pour ce type de programme. Pourtant il est écrit noir sur blanc dans l’article que la Marine a décidé de couper le programme de patrouilleurs en deux pour en avoir une partie rapidement même si les capacités sont moindres.
      La DGA récupère les désidératas de la Marine et les fait valider par le politique. Le politique choisit entre plusieurs scénarios. Les économies se font en réduisant le nombre de matériels commandés et/ou en allongeant les délais.
      Donc la Marine obtient des capacités qu’elle a validé. Elle en voudrait plus et plus vite mais il est faux de dire que la DGA a décidé à sa place de commander des patrouilleurs alors qu’elle voulait des corvettes.

      • HMX dit :

        C’est précisément ce « mode de prise de décision » qui aboutit à de mauvais choix, voir parfois à des choix désastreux. Les patrouilleurs ne sont hélas qu’un exemple parmi d’autre. La tendance lourde est de systématiquement sous estimer. Cela commence « naturellement » par une sous-estimation du besoin (manque de vision prospective, autocensure, voir carrément manque de lucidité ?), cela se traduit ensuite « logiquement » par un cahier des charges a minima, puis cela aboutit toujours aussi « logiquement » par des matériels et équipement peu adaptés, sous-armés, trop petits donc peu évolutifs, et en décalage avec ce qui se produit ailleurs dans le monde.

        Le process décisionnel, tel qu’il fonctionne depuis quelques années, est aujourd’hui catastrophique. La DGA y joue un rôle très important (c’est elle qui rédige les cahiers des charges et qui lance les appels d’offre…), mais elle n’est clairement pas la seule fautive. L’état major a une tendance fâcheuse à intérioriser et à devancer les inévitables contraintes et objections budgétaires, en s’autocensurant dès le départ sur la définition du besoin, ou en réalisant des calculs douteux (Ex : on privilégie la construction de coques même désarmées pour sécuriser le programme, on pourra toujours rajouter de l’armement plus tard…). Et bien sûr, au sommet de cette pyramide décisionnelle, trône l’exécutif avec un ministre qui ne fait que passer et dont la préoccupation première est de « boucler » un budget de la défense, et qui a pour consigne de trouver chaque années de nouvelles sources d’économies. Durée de vie d’un ministre : 2 à 3 ans en moyenne. A quoi bon prendre des décisions courageuses et se fâcher avec Bercy, ou pire, avec le Président ? Autant obéir religieusement aux consignes, et tout ira bien… les militaires n’auront qu’à revoir leur copie, et décider eux même ce qu’ils pourront ou voudront couper : ils ont l’habitude, et en plus ils ont le bon goût de le faire en silence ! Une fois le budget voté, on pourra toujours habiller les renoncements derrière de beaux discours, en rappelant qu’on a sauvé l’essentiel (la dissuasion), en invoquant De Gaulle et la souveraineté, ou (c’est tendance…) appeler de ses vœux l’indispensable « Europe de la défense »…

        Face à cette infernale machine à perdre, on rêve d’un changement de culture : une armée davantage communicante, qui s’exprimerait sur ses besoins et sur ses choix programmatiques, en prenant la parole dans la presse et sur les plateaux tv. Bien sûr, il ne s’agit pas de transformer l’armée en vulgaire groupe de pression, ou en syndicat. La parole doit se libérer, mais dans le respect de nos institutions et des règles de la démocratie. C’est le cas dans de nombreux pays démocratiques. Et on rêve de généraux et d’amiraux qui auraient le courage d’aller « au front » médiatique, de dévoiler et s’opposer aux petites stratégies sournoises de Bercy en prenant l’opinion publique à témoin, quitte à « tomber au champ d’honneur » comme l’a fait le général De Villiers. C’est à ce prix que l’institution pourra retrouver de la visibilité, et de la crédibilité dans les arbitrages budgétaires.

  9. Thierry HENRY dit :

    Les chinois tremblent certainement…

  10. hoche38 dit :

    Encore une chance qu’on ne l’ait envoyé à Odessa, par le Rhin et le Danube, pour servir à la guerre entre les Russes et les Américains en Ukraine.

    • Pain et sel dit :

      La guerre entre les Russes et les Ukrainiens en Ukraine.

    • lgbtqi+ dit :

      vous voulez parler de la guerre entre Ukrainiens et troupes de poutin je suppose.

      Chose très en rapport avec le sujet de l’article…

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      Ah Les USA sont entrée en guerre contre la Russie?

      Vous rentabilisez bien votre abonnement à Russia Today.

    • lgbtqi+ dit :

      kak voyna ?

      « Opération militaire spéciale » vous a dit votre maître.

  11. Ulysse dit :

    pas de plateforme hélico. un drone avec un rayon d’action de 20kms. Bof,bof.

    • RIP dit :

      et v’lan passe moi l’éponge : pas d’entrée en guerre officielle, avec roulements de tambour et déclarations à l’ONU et tout le décorum habituel, mais bel et bien une guerre effective, par OTAN-UE interposés, et avec la plupart des moyens sophistiqués des USA, en dehors de l’arme atomique .. Les américains appliquent encore une fois leur stratégie de guerre par procuration, en chargeant leurs alliés les plus aveugles d’aller se faire tuer pour leurs intérêts : et ça marche ! ils fournissent les sous, les armes, les conseillers et les formateurs, et la chair à canon peut aller se faire écraser pour eux…
      vous ne lisez donc pas les journaux ?

      • et v'lan passe moi l'éponge dit :

        il y aura guerre effective si des soldats de l’OTAN tirent ou se font tirer dessus par des russe.
        Pour l’instant c’est loin d’être le cas, sauf pour la Russie qui y voit une raison au fait que ce que tout le monde considérait comme la première armée du monde, est incapable de faire plier les Ukrainiens. Histoire de ne pas perdre la face.
        Je m’informe oui, des deux cotés mais je sais prendre du recul sur ce que l’on me raconte.

  12. Fralipolipi dit :

    Pour la police des pêches, ce bateau là sera très bien, mais pas au delà.
    Mais ne dénigrons pas trop, car le besoin premier, et de très loin, est bien celui-là : la police des pêches.
    En Nvelle Calédonie, il y a bien assez de boulot de ce côté là (VS les blue boats vietnamiens ou chinois) , et avec une nécessité d’aller loin (les récifs visés sont souvent très éloignés de l’île principale) et d’y durer.
    Du coup, ce bateau est bien sur-mesure pour cela ! Tip-top ce qu’il fallait.
    .
    Au delà, et en attendant le remplacement des FS Floréal (par des corvettes vraiment bien armées ce coup là, espérons-le),
    armons déjà les futurs avions Dassault Albatros du missile ANL, … ça pourrait permettre de voir venir … un peu.

    • Frede6 dit :

      5500 nq et 30 jours d’autonomie, c’est correct pour sa zone, en tout cas un mieux par rapport aux P400.

      Pas très sur s’il a déjà reçu son SMDM mais de pouvoir identifier un client à l’horizon radar ou au delà est un sacré progrès vs P400.

      20mm téléopéré Nexter bof à en croire les Retex. Ca me semble inadapté et léger pour un tir de semonce/tir au but sur un commerce.

      Bref c’est pas mal mais peut mieux faire. Comme mentionné il faudra attendre l’étape d’après pour voir l’ampleur de notre réarmement…

  13. Sylvain dit :

    1 canon de 20mm, 4 mitrailleuses…. c est sur que dans les eaux de Nouméa, ça va terrifier les chinois. en même temps, ce sera un bon moyen de cumuler haute intensité puis maîtrise des fonds marins (en épave…)

  14. St Chamond dit :

    En attendant on arrête pas d’évoquer le non-remplacement du groupe aéronavale.

    https://meta-defense.fr/2023/01/17/la-chasse-embarquee-francaise-est-elle-menacee-par-la-prochaine-loi-de-programmation-militaire

    Et l’article de conclure : « On ne construit pas une grande nation en fabricant des porte-clés, mais en fabricant des porte-avions » CdG

    • dolgan dit :

      Ça fait vendre du papier.

      • RIP dit :

        dolgan : ça serait une excellente solution à bien des problèmes . Quel est le rapport coût/ efficacité de cet outil dipsendieux ? La présence du CDG a apporté une rupture dans un conflit, déjà ? lequel ?

  15. Pour la Polynésie Française & la Nouvelle Calédonie, à quand une croisière « Revival » type Alpha 1966 ?. Je vous en propose une nouvelle version pour 2026, 60éme anniversaire, avec le Charles dans toute sa splendeur. Cette pimpante Star capricieuse environnés d’insectes par ailleurs remarqués, serait accompagnée par son dévoué secrétaire particulier le Sieur de Forbin ou, si ce dernier est retenu, par son discret frère caché. Bien entendu, ce fidèle des fidèles ? tel un Ludovic Cruchot ne pourrait s’empêcher d’être odieux avec le petit personnel, oui 02 des membres de la besogneuse et respectée famille Freem. Tout ce beau monde se donnerait régulièrement rendez-vous chez J.Chevalier, un tavernier à la mode qui monte. Enfin en observateur/ rapporteur discret, le père Suffren seul ? aurait bien entendu une place privilégiée pour nous témoigner ? du comportement ad-hoc manifesté par cette assemblée, et ce à l’occasion de remarquables mondanités sises en Océan Indien, mer de Java, ou ailleurs……Bref dans le coin !

  16. Félix GARCIA dit :

    ôO

    La chasse embarquée française est-elle menacée par la prochaine loi de programmation militaire ?
    « Et dans ce domaine, l’hypothèse qui revient le plus souvent dès lors que l’on s’adresse à des personnes dites « proches du dossier », n’est autre que l’annulation du programme de porte-avions de nouvelle génération PANG, voire de la suppression pure et simple des capacités de chasse embarquée de l’aéronautique navale, pour les remplacer par des capacités basées sur des drones et de projection de puissance aérienne à longue portée traditionnelle. Si pour l’heure, aucun arbitrage ferme n’a été fait à ce sujet, un tel abandon constituerait une rupture profonde des moyens militaires à disposition des armées françaises pour peser dans des crises au delà de ses bases aériennes nationales ou alliées. »
    https://meta-defense.fr/2023/01/17/la-chasse-embarquee-francaise-est-elle-menacee-par-la-prochaine-loi-de-programmation-militaire/

    Dites-moi que je rêve …

    • Frede6 dit :

      Sans me prononcer sur le fond l’abandon de ce programme deux ans après avoir été en dirait long sur la vacuité de ceux qui nous gouvernent

      • Czar dit :

        ça en dirait encore plus sur les cons qui l’ont réélu parce qu’il fésérieu

      • Frede6 dit :

        Perso je ne l’ai ni élu, ni réélu…Par ailleurs je ne considère ni Sarkozy, ni Hollande comme meilleurs que cela soit de manière générale ou en matière de Défense. Quant à Chirac je m’abstiendrai…paix à son ame.
        Bref la vacuité est assez répartie entre bords politiques et les générations. Ne rêvant pas ou plus d’un grand homme, encore moins d’une grande dame, c’est le fonctionnement de l’Etat / des Institutions qu’il faut changer, mais c’est un autre débat.

    • olgi dit :

      Hélas, non….
      Plusieurs ici l’avaient annoncé suite au discours de lecornu.
      Si c’est pour créer plusieurs base projetée dans les les outres mer avec des rafales de manières permanente, pourquoi pas. Si c’est juste pour payer le quoi qu’il en coûte, les banquiers si nous gouvernent auront gagné.

      Je vais voir et je reviens

      • olgi dit :

        Je voulais écrire : je vais vomir et je reviens

      • Félix GARCIA dit :

        « Si c’est pour créer plusieurs base projetée dans les les outres mer avec des rafales de manières permanente, pourquoi pas. »
        Les deux sont complémentaires, et même synergiques.

    • Fralipolipi dit :

      « voire de la suppression pure et simple des capacités de chasse embarquée de l’aéronautique navale, pour les remplacer par des capacités basées sur des drones »
      .
      … encore ce fantasme imbécile du drone magicien rikiki, que l’on pourrait mettre en œuvre depuis un petit pont plat type BPC … et qui malgré son petit format, malgré le manque de catapulte, pourrait qd même embarquer des armements lourds sur des milliers de kms de vol !!!!!!!
      Du pur fantasme pour endormir les benêts.
      .
      Car la seule vérité est que les lois de la Gravité restent universelles, et s’appliquent aux drones (même les plus « magiques ») comme aux avions pilotés.
      Pour mettre en œuvre un armement aeroporté conséquent depuis la mer et ayant un minimum de rayon d’action, il faut de gros aéronefs (piloté ou dronisé, c égal) et à ce niveau le surpoids requis pour le pilote (cockpit’ fauteuil et pilote lui même) est négligeable.
      De plus, ce n’est pas à partir d’un pont plat type BPC, ou même Super-BPC … encore pire si sans catapulte, que l’on pourra jamais mettre un œuvre un équivalent Hawkeye … même dronisé … sachant que la veille radar aéroportée très lointaine et si importante en mer pour s’assurer l’ascendant sur l’ennemi !!!
      .
      Les choses sont claires : soit on veut avoir une vraie capacité aéro de combat embarquée (à base de drones ou avions pilotés … peu importe), et il faut un gros Pont plat avec catapultes (à minima du format du PACDG),
      soit on se prépare à se contenter de jouer aux billes !
      .
      Marre des mensonges et de l’enfumage en prêtant aux drones tous les super pouvoirs des guignols de Marvel … simplement parcequ.il y en a encore si peu en vol, qu’ils sont encore mal connus, et que de ce fait le quidam est « censé ou perçu » comme prêts à tout gober.
      .
      … mais ce n’est pas comme si la 2nde plus grande ZEE du Monde était française …
      Et comme cette ZEE est massivement « ultra-marine », ce n’est pas comme si l’abandon de la chasse embarquée par la France ne constituerait un signal majeur que nous laissions totalement tomber nos territoires ultramarins (forts de presque 2millions de citoyens) face à tout risque de convoitises ennemies …
      .
      Car c bien connu, il n’y a que des blanches colombes dans ce bas monde …
      .
      Bordeldemerde, mais ils jouent à quoi dans les bureaux parisiens ???!!!???

    • RIP dit :

      Croyez-vous que c’est seulement pour le plaisir, que la France a testé plusieurs fois déjà la projection de forces aériennes de combat à très longue distance ? et non pas en une dizaine de jours, avec toutes les lourdeurs inhérentes à un groupe aéronaval complet..
      les déploiements de forces de combat aérien à très longue distance ont été des succès, si l’on se fie à ce qui a été publié.. il va de soi que certaines personnes haut placées en ont tiré toutes les conséquences

      • Fralipolipi dit :

        @RIP
        Mort de rire … ou mort tout court.
        .
        Depuis quand une élongation sur des milliers de kms (au delà de 3.000 et jusqu’à 20.000kms), seulement possible grâce au soutien continu des A400M et A330MRTT (… pas précisément les avions les moins exposés aux menaces – Cf l’article précédent), est-il un gage de sécurité et d’efficience … même et surtout en cas de conflit de haute intensité ???
        .
        … et encore plus s’il s’agit d’occuper le terrain dans la durée, et non uniquement pour un bombardement ponctuel.
        Et quid des autorisations de survol des autres pays, ou des BAP (qui requièrent tant de négociations diplomatiques) et j’en passe…
        .
        Vous rêvez les yeux ouverts avec vos Raids à 10.000 ou 20.000 kms de distance depuis la Métropole pouvant équivaloir l’action d’un GAN sur site !!!
        .
        Pour la Libye, à la rigueur, c’est pas bien loin depuis Solenzara… et encore même pour Haramattan, les stats prouvaient très clairement tous les avantage du PA CDG vs les avions de l’AAE … le playtime des flotilles respectives n’avaient strictement rien de comparable (immense avantage aux Rafale M).
        .
        Et demain, Quid si le Brésil bolsonariste remonté à la manière d’un régime poutinien, se met en tête de nous foutre dehors de Guyane … une fois que les aéroports et pistes locales sont détruites ou prises d’assaut, vous intervenez comment mon ami ?
        .
        Si vous êtes tentés de répondre, via des Rafale « depuis la Martinique », je vous suggère d’étudier une carte avant de poster.
        .
        Par ailleurs, les US sont 100x à 1000x mieux équipés que nous pour le bombardement à longue distance, … et malgré cela, avez vous perçu une seule seconde qu’ils abandonnaient leurs Porte-Avions ???
        Non. C’est tout le contraire qui se passe.
        Ils investissent dans des PA toujours plus lourds et capables.
        .
        Et côté Chine, n’avez vous pas perçu qu’ils sont partis pour avoir une flotte d’au moins 6 porte-avions (les 3 suivants devant être avec propulsion nuke et catapultes).
        .
        Bref, vous me semblez avoir de belles oeillères.

        • Bench dit :

          @Fralipolipi : le moins que l’on puisse dire c’est que je ne suis pas un grand fan des élucubrations dont RIP est coutumier, mais ici, hormis son petit « si l’on se fie à ce qui a été publié », force est de reconnaitre qu’il a raison dans ce qu’il écrit.

          Donc, avec votre réponse à son post, permettez moi de vous dire que c’est vous qui faites doucement rigoler.

          Rien que le début « Depuis quand une élongation sur des milliers de kms……. est-il un gage de sécurité et d’efficience … même et surtout en cas de conflit de haute intensité ??? » dénote chez vous une sacré méconnaissance de ce que sait faire l’Armée de l’Air et son efficacité. Envoyer des Rafale à l’autre bout du monde sous court préavis pour désamorcer un conflit ou agir comme échelon précurseur peu d’armées savent et ont la capacité de la faire. Le GAN et le soutient viendront plus tard, parce que figurez vous que ça prend du temps de traverser l’Atlantique ou d’aller jusqu’à Nouméa sur l’eau!
          Pour ce qui est d’Harmattan, les deux composantes Air et Marine étaient complémentaires et les Rafale venaient de Saint Dizier.
          Il n’a non plus jamais été question pour la France d’abandonner son Gan pour ce genre d’affaire.

          Pour info, Bolsonaro n’est plus président du Brésil. Et quand bien même il le serait encore, je vois mal au nom de quelle lubie les Brésiliens qui travaillent en coopération avec l’Armée française en Guyane envahiraient subitement cette région.

          Bref sur ce thème particulier, c’est plutôt vous qui les portez les œillères.

          • Fralipolipi dit :

            @Bench
            Vous faites de nombreuses erreurs.
            Pour commencer, vous pourriez relire mon post en détails, car il semble que vous ayez occulté la moitié de ce que j’ai écrit (car vos remarques sinon sont un peu à côté de la plaque).
            .
            Je suis l’actu des Rafale au quotidien depuis tant d’années. Alors forcément, je connais déjà bien tout ce que l’AAE a pu déployer au lointain : par exemple opération Marathon-Monfreid vers la réunion, Heifara vers Tahiti ou bien Pitch Black l’an dernier vers l’Australie (avec bcp d’escales dans ce dernier cas).
            Donc … pas de « sacré méconnaissance » de mon côté. Merci.
            Par contre, il semble que de votre côté vous n’ayez pas poussé bien loin l’analyse.
            Je vous invite à recommencer.
            .
            Ces élongations ont été faites grâce à plusieurs jours (et mêmes semaines) de préparation.
            Il n’y a rien eu d’instantané non plus. Il y avait seulement 2 à 3 voire 4 Rafale en opérations, et pour des raids one-shot.
            … Et aucun moyen de renouveler l’opération plusieurs fois par jour, pendant des semaines, comme peut le permettre un Porte-Avions !!!
            A noter que le raid type (Marathon = Réunion>France en 11heures de vol non-stop, 2 Rafale – 5 ravitos) n’a pas été fait pour simuler du bombardement de soutien à des troupes au sol … mais pour de la simulation de tir ASMP-A à très longue distance … ce n’est pas du tout la même chose.
            .
            Et vous noterez que pour tous ces raids, il y avait quasi autant d’avions ravitailleurs mis en oeuvre que de Rafale (plus l’A400M de plus en plus souvent … par exemple pour permettre de larguer une chaine SAR au pilote qui devrait s’éjecter au beau milieu de l’océan sans aucun soutien d’un batiment de la MN … alors que depuis le Porte-Avion le Caiman peut intervenir tellement plus vite).
            Et tous ces avions ravitailleurs sont autant de maillons faibles, car très exposés à une éventuelle opposition ennemie à tout niveau de l’élongation du raid … surtout si celui-ci doit être répété tous les jours pendant des semaines.
            Bref, les raids longue distance en Rafale, pour du one-shot, type tir ASMP-A ou opération Hamilton-Scalp, c’est parfait … du One-Shot !
            Mais pour du soutien quotidien, bombardement en masse, vols reco, ET supériorité aérienne, …. sur un théâtre de combat au lointain, … et dans la durée = tous les jours durant des semaines … c’est quasi du pipeau. Ce n’est pas du tout adapté en tous les cas. Faut arrêter de rêver.
            .
            Encore une fois, même les US avec leurs flottes de B52, B1B, B2 trouvent toujours l’absolue nécessitée de disposer de GAN (au moins 10).
            Il y a bien une raison.
            .
            Réanalysez la guerre des Malouines au passage, ça vous ouvrira encore un peu plus les yeux (les Anglais ont fait de sacré miracles pour assurer quelques bombardements ponctuels … ).
            .
            Alors j’ai beau adorer le Rafale (et même sans doute trop), il faut arrêter de rêver. Les raids longues distances de l’AAE – à vraiment longue distance – ne remplaceront jamais l’efficience d’un GAN … ça n’arrive même pas à la cheville !
            .
            Et ici il est bien question de se passer de tout GAN et toute chasse embarquée (relisez bon sang) …
            donc votre réflexion sur le raid Rafale AAE en attendant le GAN est un non sens, puisqu’il est justement question de sacrifier ce GAN !… ouh ouh Wake-up ! Relisez l’article, relisez les post …. et plus en diagonale cette fois.

          • Fralipolipi dit :

            @Bench
            « Pour info, Bolsonaro n’est plus président du Brésil. Et quand bien même il le serait encore, je vois mal au nom de quelle lubie les Brésiliens qui travaillent en coopération avec l’Armée française en Guyane envahiraient subitement cette région.  »
            … Clairement, j’ai cité cet exemple non pas parcequ’il est très probable, mais parceque, géographiquement, il est très représentatif d’un théâtre sur lequel nous serions en très très très grande galère sans le support essentiel d’un GAN !
            .
            Sur un tel théâtre, même depuis une BAP à la Martinique, l’AAE serait très handicapée … et notre Armée dans sa globalité aussi … tant la domination du ciel est en élément majeur et stratégique (en ce sens, le guerre en Ukraine n’est pas du tout révélatrice : c’est un conflit de terriens, et pas de longue élongation / de plus, les AA respectives des Ukrainiens et Russes sont clairement sous capacitaires d’un point de vue technologiques …. donc trop faibles pour assurer une quelconque supériorité de théâtre … sans surprise côté ukrainien, mais grosse surprise du côté russe).
            .
            Bref, pour revenir à mon exemple Brésil-Guyane, un conflit est clairement très très improbable, … à ce jour …. et surtout tant que la France conserve son arsenal nuke (mais irions-nous jusqu’à bombarder le Brésil pour la Guyane ?), et surtout surtout … tant que nous disposons d’un GAN pleinement efficient et efficace comme l’est celui constitué autour du PAN CDG !!!
            .
            Vous connaissez les classiques :
            1/ gouverner c’est prévoir
            2/ qui veut la paix prépare la guerre
            … c’est pas d’hier.
            .
            Et côté brésilien, vous semblez occulter (ou ne pas connaître bien des choses).
            Tout d’abord, Bolsonaro a beau être parti, la moitié de la population brésilienne s’est tout de même très nettement radicalisée (les événements récents à Brasilia le prouve).
            L’opinion publique est déchirée, il n’y a plus de Centre en politique, plus que 2 extrêmes …
            Les Bolsonaristes sont toujours bien là et actifs, et risquent forts de revenir au pouvoir un jour.
            Et ces derniers alimentent une rhétorique anti-France assez continue et insidieuse, depuis des années … allez sur les réseaux sociaux brésiliens pour vous en convaincre.
            Il n’est pas interdit de croire qu’un jour ou l’autre (alors que les équilibres de la paix dans le monde n’ont jamais été autant menacés depuis plus de 30 ans) cela puisse déraper.
            Allez à nouveau sur les réseaux sociaux brésiliens. Vous y trouverez tout un tas de gars qui expliquent comment le Brésil pourrait envahir la Guyane française … il y a même des films sur Youtube illustrant le scénario … C’est certes des idées et des scénarii de gogos et d’imbéciles heureux … mais ça fait du buzz … tout comme savent le faire certains autres troll en Afrique … ou tout marche comme sur des roulettes, même si l’idée de départ est de la merde en barre !
            .
            A noter également que le régime des généraux (au Brésil) avait aussi élaboré des plans d’invasion de la Guyane française dans les années 60 … cette idée inavouable n’est pas nouvelle du tout dans les esprits de certaines strates sociales ou certains cercles au Brésil …
            .
            Et si vous songez à la solidarité européenne au cas où il y aurait du grabuge en Guyane, alors détrompez vous à nouveau.
            Nombre de nos « partenaires » nous jalousant bien plus qu’ils nous soutiennent, seraient ravis de voir le CSG de Kourou tomber en désuétude pour pouvoir enfin investir ailleurs en Europe (aux Açores ou aux Canaries, ou Nord Suède -Kiruna, ou ailleurs où les « Nord-européens » se sentiraient plus à l’aise sans les Français …).
            Il est inutile de tabler sur une solidarité européenne ou de l’OTAN (qui n’intègre pas les territoire ultra-marins français).
            Nous serions tous seuls … comme les Anglais aux Malouines.
            .
            Donc, au risque de me répéter :
            1/ gouverner c’est prévoir
            2/ qui veut la paix prépare la guerre
            .
            Le GAN est obligatoire pour nous, en Amérique du Sud, océan indien, océan pacifique, Afrique, etc …
            ce n’est pas un sujet pour la 2nde ZEE mondiale.
            ce n’est pas un sujet si vous considérez vraiment les presque 2 millions de Français ultra-marins comme des concitoyens !

        • RIP dit :

          Fralilpoli : la raison des PA américain, comme de leur immense flotte d’avions de transport et de ravitaillement, c’est que c’est une puissance impérialiste, mondiale, installée dans des centaines de bases sur toute la planète et avec le besoin de gérér leur domination mondiale .. que cette grosse évidence vous échappe est ahurissant !

          • Carin dit :

            Des « centaines » de bases…
            Mon pauvre, tu veux la disparition du PA français juste parce que ton amoureux n’en a pas! Tout le monde a bien compris, ne te prends pas la tête pour faire tourner en boucle les éléments de language du Kremlin sous tes différents pseudos, je t’assures qu’on a bien compris, tes désirs de « gargamel » ou
            « D’isnogood » de bas étages.
            Sache quand même que tes efforts ne seront pas récompensés.. nous allons vers 2 GAN!

            Et les troupes russes vont se faire virer d’Ukraine à coups de pieds au cul, d’ici la fin de l’été 2023…
            Et en prime les américains s’installeront directement au Donbass, et le port militaire de Crimée sera Ukraino/OTANIEN
            Et chaque base que les ukrainiens ouvrirons vera arriver des troupes venants de pays OTAN…
            Je te souhaite une bonne année 2023 pleine de ….
            Voilà, j’ai respecté autant qu’il m’était possible la consigne de
            « Bienséance » de notre hôte, alors ne va pas lui pleurer dans le gilet.

          • Fralipolipi dit :

            @RIP
            Sans jamais se vouloir impérialistes, les problématiques de protection de nos territoires – face aux crapauds énervés du moment ou de demain – impliquent également UN MINIMUM de notre part, et avec une zone à protéger qui elle-même est à échelle quasi planétaire (2nde ZEE au monde + nombreux accords de défense de part le monde).
            Merci de ne pas sacrifier trop vite les presque 2 millions de citoyens français ultra-marins …
            Par ailleurs, on ne parle pas de 10 GAN pour la France, mais d’un seul (voire de deux).
            .
            Ici même, vos propos paraissent eux aussi terriblement ahurissants, et décalés, … de mon point vue.
            Seriez-vous Suisse, ou bien décliniste, ou bien un pur égoïste, ou alors un gentil bisounours ?

        • Bench dit :

          @Fralipolipi . Quelles erreurs?
          Chipoter comme vous le faites avec la différence entre simuler du bombardement de soutien à des troupes au sol et la simulation de tir ASMP-A à très longue distance ne rime à rien. On sait faire, on l’a fait et on peut le refaire sans passer des mois en préparation. Point! Je ne dis pas autre chose.
          Il ne me semble pas non plus avoir dit qu’un GAN ne servait à rien, ni avoir lu nulle part que l’avenir de l’actuel, ou du prochain, était compromis. Ca c’est le fantasme des pseudos experts qui comprennent que ce qu’ils veulent et les arrangent en écoutant un ministre qui parle d’un texte de loi qui n’est même pas encore paru!
          Pour ce qui est du Brésil et de la Guyane, vous le dites vous même c’est plus qu’improbable. Par contre là où je ne vous rejoins pas du tout c’est que, vu la proximité de La Martinique et de la Guadeloupe avec la Guyane, y installer une BAP en cas de besoin serait tout à fait logique et pas du tout handicapante. Handicapante pour quoi d’ailleurs? Une flotte d’avions de transport stratégique ça sert à faire du transport stratégique sur des milliers de km. Les Britanniques que vous citez lors du conflit des Malouines l’ont bien fait avec un gros spot logistique à Ascension en passant par Gibraltar.

          • Fralipolipi dit :

            Ok Bench … restez dans votre déni.
            .
            Des gars qui veulent pas réfléchir (pour X raisons), y-en a plein les rues en ce moment. On n’est pas à un près.

        • Bench dit :

          @Fralipolipi, « Ok Bench … restez dans votre déni.
          Des gars qui veulent pas réfléchir (pour X raisons), y-en a plein les rues en ce moment. On n’est pas à un près. »
          Déni, refus de réfléchir? Vous exagérez sacrément là. Nous avons échangé nos points de vue, et nous ne sommes pas d’accord sur plusieurs points. Cet argument venant de quelqu’un qui écrit que son interlocuteur ne pousse pas bien loin l’analyse et l’invite à recommencer me semble bien tiré par les cheveux. Si vous n’êtes pas capable d’entendre ce que l’on vous dit, abstenez vous de commenter avec condescendance et des scénarii improbables.

      • Frede6 dit :

        Projection après un an de préparation et sans armement…comme dirait mon collègue : mdr

        Bah si ça permet de tweeter c’est l’essentiel.

        • RIP dit :

          Frede6 : combien de temps pour préparer et qualifier un groupe aérien embarqué, ses pilotes, ses navires d’accompagnement, et pour l’amener en Nouvelle Calédonie, par exemple ? Pourquoi le PA ne fait-il qu’une campagne par an ? c’est mieux ? Tant qu’ à twitter, autant que cela ait un sens ..

          • Fralipolipi dit :

            @RIP
            « combien de temps pour préparer et qualifier un groupe aérien embarqué »
            Pour Harmattan, il a fallut à peine plus d’une semaine entre la décision d’envoi du PA et le départ effectif du GAN prêt au combat.
            Les faits réels et concrets sont là.

    • Félix GARCIA dit :

      Mais bon, après tout, si même les Chinois sont « URSS 2.0-compatibles »:
      « Special Address by Liu He, Vice Premier of the People’s Republic of China | Davos 2023 »
      https://www.youtube.com/watch?v=aRjfygkP3rE

      – « Net-Zero » ou pseudo « Neutralité Carbone » : Quotas Carbone et Crédits Carbone
      – The Commons Project (Identité Numérique / Crédit Social)
      – Terra Carta (Crédits Carbone + Crédit Social)
      – C.B.D.C. (Central Bank Digital Currency)
      – Droits de Tirage Spéciaux
      – « Synthetic Hegemonic Currency » (D.T.S. + C.B.D.C. + Crédit Carbone + Crédit Social)

      —> On peut résumer le tout par la formule d’Edmond DE ROTHSCHILD : « Conservation Banking »

      —> Alors, pourquoi se faire du mouron ? Pas besoin de porte-avion(s) …

      Pour ceux qui écouteront cette intervention, comparez les propos introductifs de Klaus SCHWAB avec ceux-ci :

      From a China Traveler
      By David Rockefeller
      Aug. 10, 1973
      « The social experiment in China under. Chairman Mao’s leadership is one of the most important and successful in human history. How extensively China opens up and how the world interprets and reacts to the social innovations and life styles she has developed is certain to have a profound impact on the future of many nations. »
      https://www.nytimes.com/1973/08/10/archives/from-a-china-traveler.html

      Les propos de Liu HE ne sont pas différents d’ailleurs …

      Tout comme ceux du prez’ :
      « Je réponds à vos (premières) questions sur l’écologie. »
      https://www.youtube.com/watch?v=Z6T_58TsZ1M
      « Je réponds à vos questions sur l’écologie, la suite ! »
      https://www.youtube.com/watch?v=_FmtLxUk5C4
      « Vos questions sur l’écologie : je m’y remets ! »
      https://www.youtube.com/watch?v=3iCoEWMsjkQ

      Il annonce dans sa dernière vidéo de Youtubeur, qu’en gros, ce sera le sujet du « One Forest Summit » au Gabon :
      – Les « puits de carbone » permettront l’émission de « quotas carbone » qui seront répartis et alloués en « Crédits Carbone » … en fonction du Crédit Social, bien évidemment. …
      –> C’est ce que ces tyrans et escrocs appellent « la justice climatique ».

      Et hop, la boucle est bouclée !

      LES GUIGNOLS DE L’INFO —- World Company : Les apparatchiks du capitalisme
      https://www.dailymotion.com/video/x4du7uh

      Tous ensemble vers l’URSS 2.0 ! En avant vers le Nouvel Ordre Mondial !
      https://www.youtube.com/watch?v=Rm6q_3WGy9M

      • Félix GARCIA dit :

        PS : Mort à la tyrannie techno-féodale fabienne !
        Et vive la France !

    • Alex dit :

      on en est pas encore la, la chasse embarqué, n’en déplaise à certain a encore de beaux jours devant elle. Les soit disant porte avions inutiles, le sont pourtant bien, utile. Les Chinois en construisent, avec une vrai difficulté à monter en compétence (recrutement d’instructeur occidentaux) Les Russes essaient encore (reno interminable de leur truc flottant) Les indiens persévèrent ( commande de rafale ou F18 à venir un jour ) et tous le restent s’échenillent à trouver des plateformes pour atterrir avec des F35. L’avenir, c’est le drone c’est sur en meme temps les techniques de brouillage avancent en même temps que le technologie donc on reviendra nécessairement à l’homme en dernier recourt

      • Asinerie dit :

        On n’en est pas encore là.
        La chasse embarquée.
        N’en déplaise à certains.
        Les soi-disant porte-avions inutiles.
        Le sont pourtant bien, utiles.
        Une vraie difficulté.
        Recrutement d’instructeurs occidentaux.
        Les Indiens persévèrent.
        Et tout le reste s’échenille.
        C’est sûr.
        En même temps.
        La technologie.
        En dernier recours.

      • Félix GARCIA dit :

        En tout cas, je suis bien curieux d’entendre les arguments d’éventuels partisans de l’arrêt du PA-NG.

    • Le Chouan dit :

      @ Félix GARCIA. Fin de la chasse embarquée ? Le coup risquerait d’être très rude, un recul, une catastrophe et la fin de nos ambitions, donc la fin de la France ! Sinon comme dit au-dessus pour ces nouveaux patrouilleurs « 1300 tonnes pour mettre 4 mitrailleuses dessus » quelle mer… !
      N’ayant pas eu le temps de vous répondre à votre post sur mon idée de FLF NG, pourquoi pas les EPC mais côté armement j’attends de voir quelle sera la version définitive et aussi le coût final, d’ou l’idée d’une version améliorée des FLF dans un soucis d’économie et de rapidité d’acquisition, alors qu’il y a tant de chose à faire et à préserver dans l’immédiat comme par exemple notre aéronavale…
      Concernant les FDI (5 sont prévues, peut-être seront-elles définitivement les seules, donc delà à les faire évoluer ???)). Sinon comme pour les Freem, oui ces FDI sont évolutives mais Naval Group à cette fâcheuse tendance à toujours étudier de nouveaux navires, même s’il le faut parfois pour alimenter les BE afin de créer de nouveau concept mais peut-on aussi améliorer ce qui peut l’être! C’est pour cela que je prenais exemple sur les américains qui eux font vraiment évoluer leurs navires (comme les DDG Arleigh Burke). La solution que je présente, c’est surtout dans le soucis de parer au plus pressé compte tenu de la situation internationale mais aussi économique sachant que nous avons peu de temps pour réagir, alors FLF NG ou EPC tout dépend de celle qui correspondra au mieux à nos intérêts tant sur le plan militaire que sur le plan économique, car en ce qui me concerne, je me méfie des programmes européens qui soit disant sont favorables économiquement mais qui au bout du compte ont toujours des coûts de conception, de construction, de mise au point, de maintenance et de fonctionnement pour le moins exorbitant. En attendant je reste convaincu que dans un premier temps, il serait bon d’accélérer le Programme des FDI afin d’atteindre réellement les 15 frégates de premier rang et de conserver en parallèle les 5 FLF en les modernisant toutes afin de parer au plus pressé et ainsi renforcer nos moyens dans l’Indo-pacifique. Pour la suite de l’histoire, nous verrons bien quelles sort sera réservé à notre marine, ainsi qu’au reste de nos armées d’ailleurs, j’attends avec impatience cette future LPM !! Voir mon post ci-dessus à @philbeau sur ce sujet des FLF. Sinon, certains de vos concepts navals sont également intéressants. 😉 🙂

      • Félix GARCIA dit :

        Cette évolutivité/modularité, il semblerait qu’elle est bien présente dans la conception des FDI.
        « La première FDI en construction au chantier Naval Group de Lorient »
        https://www.youtube.com/watch?v=b27-ETIt5oI
        « Mise à flot de la première frégate de défense et d’intervention – FDI »
        https://www.youtube.com/watch?v=J3WQhrpV_UU

        Votre idée de prolonger les FLF semble faire sens.
        J’ai entendu il y a peu de temps certains suggérer de prolonger,si possible, un ou plusieurs sous-marins pour protéger l’Île-Longue et les SNLE lors de leur dilution (et servir d’école ?). Si c’est possible, ça pourrait avoir un intérêt non ?

        « Pour la suite de l’histoire, nous verrons bien quelles sort sera réservé à notre marine, ainsi qu’au reste de nos armées d’ailleurs, j’attends avec impatience cette future LPM !! »
        Également.

        « Sinon, certains de vos concepts navals sont également intéressants. »
        Bah y a un truc qui me trotte pas mal, c’est une flotte de Ro-Ro type Neoline :
        https://www.neoline.eu/solution-neoline-transport-maritime-responsable-et-competitif/#neoliner
        Qui pourrait servir au transport de fret, de troupes, de matériels, de personnes, de ROV, ou de drones de surface (type de ceux utilisés par les Ukrainiens par exemple) et sous-marins. Ou encore, de porte-munitions téléopérées …

    • Alain CONTE dit :

      C’est pas un rêve, c’est un cauchemar. L’abandon du porte-avions (et donc de l’élongation qu’il donne à ses avions) signera le déclassement DEFINITIF de notre Marine en Marine de second-rang. Le porte-avions est une base aérienne déplaçable partout sur le globe ; jamais l’Armée de l’Air avec ses Rafales/Phénix ne pourra remplir le mêmes missions. Pour faire écho à St Chamond (plus haut), une autre citation de CdG « le bifteck c’est bon, la 4 CV c’est utile mais ça ne signe pas une ambition nationale ».

      • Félix GARCIA dit :

        « Le porte-avions est une base aérienne déplaçable partout sur le globe »
        Qui peut emporter l »arme nucléaire « de manière visible », pour envoyer des messages et faire savoir notre position, entre autres.

    • Carin dit :

      Félix
      Vous savez Meta-Defense est un journal… et comme tous les journaux, il faut vendre… et le catastrophisme est un excellent vecteur de vente…
      Dans la vraie vie, la royale se dirige vers 2 GAN, justement cause à sa collaboration parfaite avec la Navy. Par contre comme les PA américains, plus de nucléaire à bord en dehors de la propulsion, et par voies de conséquence moins d’autres bateaux/soums etc…
      Vous croyez que la France a les moyens de construire 4 pétroliers/ravitailleurs, et de lancer à coup de plusieurs millions d’euros les études de réalisation du PANG, pour le plaisir de jeter le pognon par les fenêtres?

      • Clavier dit :

        2 GAN ….? vous êtes vraiment optimiste ! ou un inconditionel de O.Veran ?

      • Félix GARCIA dit :

        « comme tous les journaux, il faut vendre… et le catastrophisme est un excellent vecteur de vente… »
        “Un chien mord un homme, c’est un fait divers. Un homme mord un chien, c’est un scoop.”
        ^^

    • dolgan dit :

      C’est méta defonce. Crédibilité nulle.

      Mais le putaclic marche mieux que l info

  17. radionucleide dit :

    les chinois vont trembler

  18. Nico80100 dit :

    Bof, pas de quoi fouetter un chat. Dans le passé on a connu mieux.

  19. Klaus Maffrei dit :

    Bateau sous-arme, avec son petit canon de 20 mm.
    Pourquoi ne pas avoir prévu un calibre supérieur, apte à traiter tous types d’objectifs, terrestres, navals, et aériens, comme le rapid fire de 40 mm CTC?
    Encore des économies de bout de chandelle, décidées par des comptables, sûrement pas par des militaires.

  20. VladVirus22-23 dit :

    Quelqu’un sait il pourquoi ce n’est pas la classe Auguste Bénébig ?

    • Dan le Bruch' dit :

      J’espère me tromper, l’un est un administrateur colonial, l’autre un simple adjudant compagnon de la libération…

    • Moana dit :

      La série se nommera « Félix Eboué » car ce dernier était gouverneur du Tchad lorsque ce pays était une colonie française. Auguste Bénébig n’était pas dans cette catégorie de personnes…

    • VladVirus22-23 dit :

      Merci Dan et Moana pour vos réponses.

      Néanmoins, l’hypothèse que vous exposez me laisse pantois. Ça ne fait pas assez noble ou premier de cordée ? Misère !

      Mais il est vrai que la tradition de nommage d’une classe en l’honneur de la tête de série, n’est pas toujours respectée. La classe Horizon pas exemple.

  21. Cynik dit :

    Sa mission sera de secourir et de faire venir les migrants illégaux, au large des Comores par exemple, c’est pour cela qu’il y a peu d’armes à bord : laisser de la place pour beaucoup de passagers. Tout s’explique…

  22. Catoneo dit :

    C’est un bâtiment de police ou douane. On en a besoin.
    La guerre des pêches « franco-chinoise » se traitera autrement.

  23. Vins dit :

    Pour protéger nos citoyens et nos espaces maritimes…
    La prochaine génération, ça sera un jet ski électrique…

  24. Vequiya dit :

    Il est clair que nous ne sommes absolument pas prêts pour une guerre moderne à haute intensité.
    La Marine Nationale fait vraiment peine à voir. Et nos DOM-TOM sont totalement sans défense…

  25. Hubert dit :

    Pas de pont pour un (petit) hélico?
    Pas de plateforme pour lancer un gros drone qui permettrait d’élargir facilement et rapidement la zone de recherche? Ex: repérage de pirates, contrebandiers, naufragés, pollueurs, pêcheurs illégaux? C’est l’avenir non?

    • dolgan dit :

      Ils seront doté de drones smdm.

      Ils ont une plateforme aéro compatible camcopter.

      • Hubert dit :

        Ha cool, merci sincèrement de votre réponse.
        Je suis rassuré car ça me paraissait important.

  26. Carin dit :

    Allô… non mais allô quoi!
    Je rappelle que jusqu’à ce jour, le boulot de surveillance des ZEE était effectué par des P400 de justement 400tonnes… la on passe à 1300T, nos marins vont déjà apprécier la différence de confort… ensuite ce boulot consiste à faire de la surveillance/renseignement de périmètre et des bateaux de pêches, pas la guerre à une armada chinoise…
    Personnellement je trouverais très con, d’être
    « armé comme un PA, avec des flingues de concours » pour aller dresser des contraventions, et confisquer des cargaisons de pêches… je rappelle qu’un 20mm est tout à fait capable de découper façon timbre poste un bateau de pêche même coque acier, je rappelle que ces POM filent 24 noeuds, largement au dessus d’un pêcheur, et je rappelle aussi qu’à bord se trouve un lanceur MMP et ses cachous… de quoi intervenir dans tout le spectre des missions attribuables à ces bateaux et haut la main.

    • Chrislo974 dit :

      Exacte, on pourra aussi toujours y mettre des munitions rôdeuses de gros calibre type Hero 400EC…par ex.

  27. Rageot de La Touche dit :

    Bâtiment profilé, bâti, armé par des contrôleurs de gestion et des comptables.

  28. Loïc dit :

    Encore une fois, on sous équipe l’armée pour lui apprendre qu’elle ne peut mener ses missions sans une « étroite coopération » internationale… Nous sommes devenu si petit dans la tête de nos dirigeants!
    30 hommes d’équipage… au moindre accrochage, avarie ou perte humaine les capacités de survivabilitées sont faibles
    Je subodore une grande automatisation, qui créera un nombre de panne et diminueront leurs disponibilités de ces navires!

  29. Celtibère dit :

    À lire la plupart des commentaires qui dénigrent ce bâtiment et son armement, je constate une fois de plus la méconnaissance du sujet, l’incompétence et la bassesse de vue de leurs rédacteurs. C’est un peu comme si ces gens voulaient équiper les brigades de gendarmerie avec des chars Leclerc et des lance-roquettes en lieu et place de leurs Renault kangoo. Du pur hors sujet. Ces patrouilleurs sont destinés à effectuer des missions de police et de soutient aux populations locales, et non pas à participer à une guerre navale. D’ailleurs, en dehors du Pacifique, où est-ce qu’une puissance navale menacerait nos outre-mers? À la Réunion? Aux Antilles? Maintenant, il est certain qu’en ce qui concerne la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie, en cas de guerre ouverte avec la Chine, on peut espérer que nous aurions le temps de nous y préparer et d’envoyer une flotte et des moyens de défense plus consistants. Donc ces bâtiments sont parfaitement adaptés aux besoins.

    • Le Chouan dit :

      @ Celtibère. « C’est un peu comme si ces gens voulaient équiper les brigades de gendarmerie avec des chars Leclerc et des lance-roquettes en lieu et place de leurs Renault kangoo. »
      Oui, pourquoi pas, très bonne idées!! Au minimum, je rétrocéderais une partie des ERC 90 et AMX 10 RC ainsi que VBL et autres VAB équipés de mitrailleuses, aux gendarmeries mobiles et aux Compagnies républicaines de sécurité pour faire régner l’ordre dans tous les quartiers de notre pauvre France. Enfin pour le reste, vous n’avez toujours rien compris, c’est plus facile de défendre que de reprendre, surtout des îles…. Ha, dans les années 60, 70 et 80 nous avions de vrais navires de combat dans ces zones, des avisos-escorteurs et des petits patrouilleurs mieux armés comme les Patras de seulement 150 t pc de déplacement sur lesquels il y avait, 1 canon de 40 mm et 3 mitrailleuses de 12,7 mm, il ont même eux pendant un temps des missiles SS 12. Même les P 400 de 480 t pc étaient mieux armées que votre coquille vide de 1300 t !! Des croiseurs nucléaires, 2 PANG et X frégates de 1er rang pour tenir en respect cette chine et les appétits de XI dit tête de p…. comme dirait L. Gerra !!

      • Félix GARCIA dit :

        On peut adjoindre des Akeron-MP sur le Narwhal, ainsi qu’un poste Akeron-MP d’infanterie et quelques munitions téléopérées. Rien n’empêche d’embarquer quelques Mistral épaulés.
        Il ne s’agit pas « d’une montée en puissance spectaculaire », mais ça permet de donner de l’allonge et de la puissance de feu aux POM sans grands changements. Juste quelques formations pour l’équipage.

        Un autre moyen d’adjoindre une force de frappe aux POM, c’est depuis la terre, avec des drones de surface du type de ceux utilisés par les Ukrainiens (avec une portée de 600/1200 km), ou des drones de surface n’emportant que quelques missiles, du type ANL ou Akeron-MP/LP, et des moyens de transmission, pour pouvoir frapper des navires de bonne taille à bonne distance. Ces drones pourraient suivre les POM et être ravitaillés par eux, ou être « appelés » depuis le large, ou encore, envoyés pour stationner/dériver dans une zone, prêts à « tendre un guet-apens » en haute-mer (en étant semi-submersibles par exemple, pour attendre discrètement et furtivement sur zone). Combinés avec des drones-relais pour la transmission vidéo et garder « l’homme dans la boucle », avec la possibilité de « verrouiller une cible sur base optique ».

        Quelques drones sous-marins basés à terre pour la lutte anti-mines et ASM, ainsi que pour la patrouille maritime.

        En couple avec la PATMAR, et des hélicos basés à terre, on a déjà un truc solide à « pô cher ».
        Si en plus, on un patrouilleur océanique et une FDI dans le coin (voire FLF et aviso), on est pas mal.
        Si à terre dans nos outremers, on a des Rafales (avec quelques Exocet), on est encore mieux. Si ceux-ci on un MRTT Phénix pas loin, ainsi que 2 Falcon 10X, dont un PATMAR et l’autre bombardier à long rayon d’action, alors on est refaits.
        Et si ces emprises et matériels sont protégés par des radars, des MAMBA, des MICA-LV, des Mistral, des CAESAr-RapidFire, des HELMA-P et des brouilleurs, et une force terrestre convenable avec quelques « Gazelle 2 », alors là, c’est la cerise sur le gâteau.
        Avec des ports et bases aériennes capables d’accueillir plus de navires/bâtiments si nécessaires.

        Là, on dissuade sans de trop nombreux équipages ou sorties.
        Et la cavalerie : le GAN et le reste de notre Marine Nationale, pourra vaquer à ses occupations l’esprit serein.
        🙂

        • Félix GARCIA dit :

          Sans oublier de magnifiques « nEUROn » et autres équivalents des MQ-9B SeaGuardian basés à terre.

          Tindin ! « Et voilà ! »

        • Carin dit :

          @Felix
          Tous les bateaux de ce type dans la royale ont des MMP au râtelier, même les soums en sont équipés…

      • Félix GARCIA dit :

        On pourra aussi utiliser des ballons stratosphériques manœuvrant pour nous aider.

      • Félix GARCIA dit :

        Pi quelques Caracal basés outremers.

        • Carin dit :

          @Felix
          Il est prévu de remplacer les PUMA… la vraie question est par quel hélico?
          A mon avis des H160…

      • botha dit :

        Oui employons des chars sur notre territoire national quelle brillante idée. Pas du tout démagogique, pas du tout absurde, vraiment la riche idée. Je propose aussi le tir au MILAN sur les manifs, bien ça.
        A quand la mise en orbite, vous avez pas fini de tourner.

    • Acadomia dit :

      Il soutient les populations locales. Il a une mission de soutien aux populations locales.

    • Frede6 dit :

      A quand une classe Georg Floyd

    • breer dit :

      Il faut arrêter de délirer, en quoi la Chine aurait besoin de venir jusqu’en Polynésie ??? et même en Nouvelle Calédonie, leur objectif c’est Taiwan. Les japonais durant leur expansion, lors de la WWII ne l’ont pas fait. En cas de conflit internationalisé dans le Pacifique, la Polynésie serait bien trop loin pour les chinois, et l’US Navy bien plus près et présente pour les contrer (cf bases à Yokosuka, Pearl Harbor, Guam et aux Philippines où des accords avec les USA sont de nouveau en cours). La nouvelle Calédonie étant très proche de l’Australie et de la Nouvelle Zélande, ces nations ne verraient sans doute pas d’un bon oeil les chinois se rapprocher d’aussi près militairement. Il serait sans doute contre productif pour les chinois de se mettre définitivement à dos, toutes ces nations, dont certaines autres qui s’allieraient peur être (Canada, Japon etc..). Par ailleurs la France pourraient y détacher quelques bâtiments tout au plus, et sûrement pas le PA, car elle ne pourrait pas se permettre de démunir nos flottes continentales.

  30. jp dit :

    j’aurais fait quelques gowind de 2500t en supplément, pour graduer les renforts avec les patrouilleurs sur notre ZEE. faire ou acheter un petit missile/drone anti navire devient accesssibles à certains réseaux criminels ou terroristes qui ont des moyens financier.

  31. breer dit :

    Pourquoi parlez tout le temps des chinois, le gouvernement chinois aurait donc décidé d’envahir la Nouvelle Calédonie et la Polynésie ?? Lol. Ces patrouilleurs là, seront cantonnés à faire de la surveillance et de la présence autour des iles polynésiennes et Néo calédoniennes. Ils n’ont pas vocation à remplacer les bâtiments de la classe Prairial.

  32. ventoux du 40 dit :

    Avant il y avait le bâtiment de transport léger (Batral) Jacques Cartier amphibie pour beacher sur la plus part des iles et ilots. Si utile pour amener du matos lourd sur zone (aide aux populations, débarquement,.,…)
    Son remplaçant ne l’est pas !
    Des POM il en faudrait 6 pour couvrir toute la zone toute l’année. Donc plus de marins, plus de logements…
    Pour cela, une vision pour O. Mer, ……

    • Plus-value dit :

      Le plus part vers le haut et le moins part vers le bas, mais la plupart du temps cela s’équilibre.

      La plupart des îles et îlots.

  33. Chrislo974 dit :

    On parle ici de patrouilleur, et non de corvette, ni de frégate/destroyer, encore moins de croiseur (pour les commentaires). pour ma part j’attends avec impatience 2025 pour le Felix Eboué, dernier livré mais la classe de navire porte son nom?!
    j’espère aussi que parmi les 11 SMDM reçu par la marine nationale en feront partie dès leur service actif. c’est qu’il y a tt de même quelques miles marins a surveiller lol.