En Ukraine, les récents bombardiers tactiques russes Su-34 « Fullback » sont mis à rude épreuve

Selon les estimations du site Oryx, qui documente les pertes subies par les deux camps depuis le début de la guerre en Ukraine, les forces russes auraient perdu 68 avions et 74 hélicoptères, dont au moins 30 Ka-52 « Alligator », admis en service au début des années 2010. Certains de ces appareils ont été détruits [ou trop gravement endommagés pour être remis en état] alors qu’ils étaient au sol, leur base ayant été attaquée par les Ukrainiens, comme celles de Saki, en Crimée [août 2022].

Quoi qu’il en soit, les avions d’attaque Su-25 « Frogfoot » et les bombardiers tactiques Su-34 « Fullback » représentent respectivement 37% et 26% des pertes subies par les forces aérospatiales russes [VKS] en Ukraine. Et, pour la plupart, ces appareils ont été perdus dans des actions de combat.

Si, malgré leur robustesse, le nombre de Su-25 détruits n’est pas surprenant au regard de leurs conditions d’emploi, celui des Su-34 l’est davantage, d’autant plus qu’il s’agit d’avions figurant parmi les plus modernes des VKS.

Pour rappel, surnommé le « char volant » en raison de sa masse de 45 tonnes au décollage, due à son blindage de 17 mm et à sa capacité à emporter entre 8 et 12 tonnes de munitions, le Su-34 est un biréacteur doté d’une avionique moderne, d’un radar de suivi de terrain, d’un système de désignation laser et de contre-mesures électroniques. Pouvant voler à la vitesse de Mach 1,8, son rayon d’action est de 1100 km. Et il censé remplacer progressivement les Su-24 « Fencer », dont 9 exemplaires ont été perdu durant la guerre en Ukraine.

Avant le début de celle-ci, les VKS avaient reçu 124 Su-34 « Fullback ». Et une commande portant sur 76 appareils supplémentaires, portés au standard « Su-34M » [ou « Su-34 NVO »], fut notifiée en 2020. Et, à ce jour, 14 exemplaires de ce nouveau lot ont été livrés [les derniers l’ayant été le 29 décembre, ndlr].

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce nombre d’avions d’attaque et de bombardiers tactiques perdus par les VKS. La première tient à la qualité de la défense aérienne ukrainienne, dont les capacités, en plus d’avoir été relativement peu dégradées par l’aviation russe, ont été renforcées par l’aide occidentale [missiles MANPADs, blindés anti-aériens Gepard, batteries NASAMS et IRIS-T SLM, par exemple, sans oublier l’action de ses pilotes de chasse, qui ont multiplié les sorties].

Et cela d’autant plus que, comme l’a souligné Jean-Christophe Noël dans une note [.PDF] de l’Institut français des relations internationales [IFRI], la doctrine russe, héritée de la période soviétique, réserve « principalement l’usage de l’aviation au soutien des forces terrestres ».

En outre, les VKS font face à des difficultés structurelles, en plus d’être apparemment tenues à l’écart, aucun de ses officiers ne figurant dans l’organigramme du haut commandement militaire russe. Pire : en 2017, le Kremlin avait nommé à leur tête le général Serguei Sourovokine… un officier issu de l’infanterie motorisée [et qui dirige, depuis octobre 2022, les opérations en Ukraine].

Mais au-delà de cet aspect, les forces aériennes russes manquent de pilotes confirmés, bien entraînés et, surtout, aguerris, leurs derniers engagements, comme en Syrien ne les ayant pas préparées à un conflit de « haute intensité ». Leur modernisation, avec la livraison de nouveaux appareils, ne s’est pas accompagnée par une hausse des heures de vol de ses équipages.

Or, relève l’IFRI, ceux-ci « ont besoin de s’entraîner pour maîtriser la complexité de leurs avions multirôles les plus modernes ». Et selon le Royal United Service Institute [RUSI], un centre de réflexion britannique, « le nombre d’heures de vol moyen des pilotes de chasse russes serait de moins 100 heures par an »… Pour rappel, la norme de l’Otan est de 180 heures par an…

« Les équipages s’entraînent fatalement moins à certaines missions que d’autres et participent à peu d’exercices où ils peuvent évoluer avec d’autres acteurs, dans des dispositifs aériens complexes ou en coopération avec des troupes au sol », en conclut la note de l’IFRI.

Quoi qu’il en soit, la tentation des VKS serait d’engager ses pilotes les plus expérimentés, notamment parmi les instructeurs de ses écoles de pilotage, dans les actions de combat en Ukraine. C’est d’ailleurs ce que note le RUSI, dans un récente étude.

« L’armée ukrainienne a noté une présence plus nombreuse de pilotes très jeunes ou d’autres très âgés dans les forces aériennes russes, avec des pilotes expérimentés renvoyés au front », indique-t-elle. Et cela pourrait avoir pour effet de limiter la capacité des VKS à former de jeunes pilotes… alors qu’elles sont déjà confrontées à des difficultés de recrutement.

En effet, rappelle une note du Centre d’études stratégiques aérospatials [CESA] de l’armée de l’Air et de l’Espace [AEE], le ministère russe de la Défense avait fait état d’une pénurie de 1300 personnels navigants en 2015… et lancer une campagne de recrutement pour y remédier. « La démarche est cependant très longue et le processus de recrutement, sélectif et procédurier, ne permet souvent pas d’honorer les objectifs. Par ailleurs, comme dans le domaine spatial, les postes de technicien, d’ingénieur ou de pilote pour le compte des armées sont rarement valorisés, notamment au niveau financier », explique le document.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

366 contributions

  1. portu geese dit :

    Le plus important surtout est je pense le fait que les russes n’utilise aucune munitions de précisions sur leurs aviations tactique. Malgré leurs modernité les SU-34 bombardent a coup de bombe lisse et de roquettes non-guidés tel l’US Air Force au Vietnam il y a…60 ans ! Dans ces conditions, l’entrainement des pilotes ou la qualités de la défense aérienne importe moins que le risque inhérent lié a des pratiques militaire d’un autre age. De la meme maniere la pluspart de la chasse russe est équipée pour la longue portée de missile FOX1 a radar semi-actif réduisant fortement l’interet des appareils les plus récents. L’éfficacité d’un systeme d’arme se mesure a la qualitée de ses pieces les plus faibles.

    • clémentF dit :

      j’allais le dire

    • Ion 5 dit :

      Sauf que, le Su-34 est censé remplacer le Su-24, le Su-25 et même partiellement le Su-27/30 en raison de ses capacités manoeuvrières théoriquement suffisantes pour assurer sa propre défense contre les chasseurs adverses.

      On pourrait…mais on ne va pas discuter 107ans sur le concept. Logiquement, l’avion est aussi exposé qu’un Su-25 ou un Warthog lors de ses missions d’attaque au sol. C’est la raison pour laquelle il porte un blindage très conséquent (1,5 fois la masse de celui du Su-25). Evidemment et malgré cette protection, cette logique ne l’aide pas beaucoup pour sa survie.

      Même si ce que vous dites par ailleurs est parfaitement juste…

    • Seb dit :

      Tu voulais surement dire missile FOX3, la plupart des avions ukrainiens se faisant abattre par des R-27

      • Pascal, (l'autre) dit :

        FOX 1 missile à guidage radar semi actif (AIM 7 Sparrow, R530, super 530, R27 code O.T.A.N. AA 10 « Alamo », R40 code O.T.A.N. AA 6 « Acrid »
        FOX 2 missile courte portée à guidage infra rouge Magic, Sidewinder, K13 code AA 2 « Atoll »
        FOX 3 missile longue portée à guidage electro magnétique à autodirecteur actif (mode « fire and forget », tire et oublie) A.R.A.A.M, Mica E.M., Meteor, Vympel R 77 code AA 12 ‘Adder »
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Missile_air-air
        Pour le Vympel R77 le code OT.A.N. a peut être été attribué en référence à la « Puff Adder » où vipère heurtante surnom donné en raison de l’attaque brutale dont elle est capable pour frapper sa proie.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Vip%C3%A8re_heurtante

    • didie dit :

      surtout qu’il on peu être consommer tout ou partie de leur stock de munition de précision qui coutte cher et que même nous on a en nombre restraint

  2. Raymond75 dit :

    « leurs derniers engagements, comme en Syrien ne les ayant pas préparées à un conflit de « haute intensité » … Comme les Français après soixante ans d’Opex en Afrique, à lutter contre des pickups Toyota et des petites motos ? pour défendre des dictateurs corrompus et incapables ?

    • Aramis dit :

      Ah le troll anti français par excellence. Toujours aussi ridicule.

    • Chocolatine dit :

      Ok … On déclare la guerre à qui du coup pour se faire la main sur la « haute intensité » ?

      Quant à l’éternel petit couplet sur la Françafrique, je n’ai pas souvenir d’un état cherchent à apporter bonheur et prospérité au mépris de ses propres intérêts…
      Je dirais même que la Nature ayant horreur du vide, l’affreux colon sanguinaire a été vite remplacé par des états, certainement très bien disposés à l’égard du continent africain et qui lorgnent depuis bien longtemps sur notre fauteuil, si vous voyez ou je veux en venir …

    • Stoltenberg dit :

      Indépendamment de ce que l’on pense de l’intérêt politique, économique ou sociétal des Opex, il faut admettre que c’est quasiment la seule chose qui motivait les responsables à allouer un quelconque budget pour les armées. Et ce dans le contexte d’un désintérêt généralisé pour la sécurité de la France envers les menaces actuelles et émergentes, qui a marqué les 30 dernières années. C’est aussi ce qui a permis de survivre aux nombreux industriels de l’armement français et empêché que plus de filières partagent le sort de celles des munitions petit calibre, chars d’assaut ou encore fusils d’assaut par exemple. Enfin, lors de ces engagements, l’Armée a acquis un certain nombre d’expériences sur la conduite des opérations et sur l’utilisation des armements nouveaux qui sont cruciales dans des conflits à haute intensité.

    • NRJ dit :

      @Raymond75
      Il est clair que si la France fait une guerre de haute intensité demain, les premières semaines de guerres seront l’occasion de lourdes pertes et de grosses remises à niveau.

      • NRJ dit :

        En Afrique on défend nos intérêts, comme le font les chinois, les russes ou les américains. Rien de plus rien de moins.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « Il est clair que si la France fait une guerre de haute intensité demain, les premières semaines de guerres seront l’occasion de lourdes pertes et de grosses remises à niveau. » Encore un expert!

        • NRJ dit :

          @Pascal
          Historiquement, tous les pays qui sont entrés en guerre de haute intensité après avoir été en paix pendant plusieurs décennies ont eu de lourds problèmes à leur entrée en guerre.

      • Seb dit :

        La France seule n’aurait pas tenu 3 jours face à la Russie, et on aurait de toute façon capitulé avant même la prise de Paris.

        • Alain d dit :

          @ sacré guignol
          Pourtant face à l’Ukraine qui n’avait pas de marine, et qu’une aviation dépassée et limité en nombre et en munitions guidées, les forces de Poutine n’ont pas réussi à maitriser le ciel ukrainien, ni les approches des cotes ukrainiennes pas les mers.
          Pour la logistique, Poutine n’ a pas réussi à prendre Kiev, située à quelques dizaines de km des frontières russe et biélorusse. La deuxième ville ukrainienne Kharkiv était encore plus proche de la Russie. Dès le premier jour de l’agression, les banlieues de ces deux grandes villes étaient sous le feu direct des plus gros canons et lance-roquettes de Poutine.
          Et contrairement à la France, l’Ukraine n’a pas la chance d’avoir de vraies lignes de défense montagneuses, ni un très large accès à la mer.

          • Aramis dit :

            @Alain

            « Pourtant face à l’Ukraine qui n’avait pas de marine, et qu’une aviation dépassée et limité en nombre et en munitions guidées, les forces de Poutine n’ont pas réussi à maitriser le ciel ukrainien, ni les approches des cotes ukrainiennes pas les mers. » La mer si ils ont réussi car il n’y avait rien en face. Leur aviation était trop mauvaise pour pouvoir détruire les avions et la DCA Ukrainienne.

            « Pour la logistique, Poutine n’ a pas réussi à prendre Kiev, située à quelques dizaines de km des frontières russe et biélorusse.  » C’est loins de la frontière Russe, donc loins des bases de l’armée Russe. Les unités présentes en Biélorussie n’avaient rien stocké sur place, leur chaine logistique partait de Russie et comme elle était mauvaise ils ont très vite manqué de tout.

            « La deuxième ville ukrainienne Kharkiv était encore plus proche de la Russie.  » Bien fortifiée et bien défendue. Face à l’armée combinée qualitativement et quantitativement la plus faible elle a tenu. La logistique n’est pas le seul problème des Russes, la qualité de certaines unités était proche de zéro avec un moral pas plus élevé. Et à un contre deux ça ne pardonne pas.

            « Et contrairement à la France, l’Ukraine n’a pas la chance d’avoir de vraies lignes de défense montagneuses, ni un très large accès à la mer. » Au nord est on a rien.

            Après ces remarques oui Seb a 100% raison. Notre armée peut tenir en extension maximum 80Km de front à l’heure actuelle selon… l’état major qui pense pouvoir déployer 25 000 hommes maximum. Face à l’armée Ukrainienne ou l’Armée Russe du 24 Février nos forces terrestres aurait été écrasées si elles s’étaient retrouvées à côté géographiquement. Elles auraient eu un ratio pertes subis pertes infligé excellent le premier jour avant de finir encerclées très vite faute de pouvoir tenir un front.

        • Lotharingie dit :

          à Seb

          Bonjour,

          « …France seule n’aurait pas tenu 3 jours face à la Russie, et on aurait de toute façon capitulé avant même la prise de Paris…. »

          Il me semble que vous oubliez un  » léger détail  » en terme de doctrine pour la défense de la France.

          La politique étrangère de la France n’est ni hégémonique ni belliqueuse, mais il y a une  » ligne rouge  » connue de l’ensemble des nations :

          Si nos forces conventionnelles sont submergées et que les frontières métropolitaines sont indéniablement  » perforées  » par des armées ennemies, la réponse est  » nucléaire « .

          La capacité à détecter puis détruire un ou deux SNLE en maraude dans les océans, en préalable de l’invasion de notre pays , n’est pas donnée à toutes les armées du monde.

          Et je doute que beaucoup de dirigeants dans le monde souhaitent en réponse d’une tentative d’invasion de notre pays, prendre le risque de recevoir une volées de M51 sur son pays.

          Bien à vous.

          • Aramis dit :

            « Si nos forces conventionnelles sont submergées et que les frontières métropolitaines sont indéniablement » perforées » par des armées ennemies, la réponse est » nucléaire « . » Avec la géographie ce cas n’arrivera pas. Le soucis sera plutôt si on doit affronter loins du territoire une autre armée.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « La France seule n’aurait pas tenu 3 jours face à la Russie » Encore un expert!
          « on aurait de toute façon capitulé avant même la prise de Paris. » Dans ce cas je vous imagine assez en train d’agiter votre petit drapeau russe et hurler des « bravo » en accueillant vos « libérateurs »!

          • Aramis dit :

            Seb a 100% raison. Notre armée peut tenir en extension maximum 80Km de front à l’heure actuelle selon… l’état major qui pense pouvoir déployer 25 000 hommes maximum. Face à l’armée Ukrainienne ou l’Armée Russe du 24 Février nos forces terrestres aurait été écrasées si elles s’étaient retrouvées à côté géographiquement. Elles auraient eu un ratio pertes subis pertes infligé excellent le premier jour avant de finir encerclées très vite faute de pouvoir tenir un front.

        • Desty dit :

          En cas de guerre France-Russie, au bout de 3 jours, il est probable qu’il y aurait à peu près autant d’avion russe à terre qu’il y avait de munition anti-aérienne dans notre arsenal au début du conflit, et plus beaucoup de munition air-sol dans l’arsenal non plus (gros dégâts sur les infrastructures d’Allemagne et du Bénélux en perspective, tous les ponts sur le Rhin détruit).
          Heureusement nos voisins et les Américains, qui ont un large accès à notre pays par sa façade Atlantique, sont nos alliés et ont des munitions compatibles à nous fournir.
          Les Russes devraient de leur côté avoir atteint le stade stop ou encore. Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ?

          Mais bon ça relève de la science-fiction: vu la faiblesse des capacités de projection qu’ils ont démontré contre l’Ukraine, un conflit France-Russie ne pourrait se faire qu’après l’invasion de la Pologne et de l’Allemagne, ce qui déclencherait immanquablement un engagement de tout l’OTAN.
          A moins que la France décidait seule et avec ses petits bras d’aller libérer la Crimée (à nouveau). Dans ce cas là aussi un approvisionnement en munition en provenance des USA et à flux tendu sera sans doute indispensable au bout de 3 jours. En plus un combat pour la maitrise du ciel bombes lisses vs bombes lisses (vu que notre industrie n’aura pas le temps de suivre le rythme pour la fabrication des kits de guidage et que les Russes n’ont que ça) ça équilibrera un peu les choses.

          • Aramis dit :

            « Heureusement nos voisins et les Américains, qui ont un large accès à notre pays par sa façade Atlantique, sont nos alliés et ont des munitions compatibles à nous fournir. » Pas en air air sauf météor.

            Sur le plan terrestre les Ukrainiens du 24 février aussi nous auraient étrillé car on ne peut pas tenir un front.

      • Bomber X dit :

        Oui, et contre qui cette guerre de haute intensité ?
        Mais je vous en prie, faites nous partager vos expertises.

    • SOF dit :

      Vos commentaires sont toujours aussi hargneux et anti français.
      Et vos analyses pitoyables …..

    • Momo dit :

      Et beh mondmond, c’est la nouvelle année et t’a pris des résolutions pour défendre plus encore tes copains islamo terroristes de BSS?
      On en parle plus trop et c’est normal chez nous alors pour toi ce serait bien qu’on les laisse massacrer les innocents en silence?
      Et de continuer la désinformation sur l’intervention de nos forces la_bas?
      (Je te rappelle, plus de 6000 nuisibles éradiqués de la planète, magnifique résultat avec un ratio de pertes de plus de 100 immondes pour un de nos soldats).

      Mais là tu ne passeras pas, même en état d’ébriété ^^

    • mich dit :

      Et bien vous commencez bien cette année 2023 ,toujours à cracher son fiel sans rien comprendre au sujet , allez Raymond même vous vous pourriez comprendre si vous lisiez au moins les sujets de ce site dont vous vous servez pour vous moquez des armées française ,votre vrai passion en fait !

    • patex dit :

      C’est la Russie qui perd des dizaines d’aéronefs, des milliers de blindés et des dizaines de milliers d’hommes… n’essaie pas de changer de sujet !

    • jm 64 dit :

      Bonsoir
      Avez- vous avez un problème avec l’Armée Française ? Que connaissez-vous des opex récentes ? Quelle expertise personnelle vous oblige à de telles déclarations ? L’ ‘Armée Française correspond au format que les politiques ont décidé. Les missions confiées sont également décidées par nos politiques. Nos soldats font leur job le mieux possible dans les opérations qu’ils mènent.
      Je vais être honnête : pas plus que vous je n’ai songé à un conflit de haute intensité. Et pourtant il se déroule devant nos yeux. Donc il va falloir s’adapter et dimensionner nos forces pour les éventuels conflits futurs.

    • JC dit :

      Les militaires français vont là où les politiques leur disent d’aller et ils font avec les moyens que ceux-ci leur octroient. Ne l’oubliez-pas.

    • fab le vrai dit :

      @Raymond75. Pourquoi un article sur l’aviation russe et ses difficultés doit-il donner lieu à un french Bashing de plus???

      • sepecat dit :

        A priori connaissant le bonhomme et sa propension à dénigrer tout ce qui a un vernis un tant soit peu français on peut raisonnablement penser que ce type d’intervention sur les forums n’est rien d’autre que sa raison de vivre… Le genre de personnage qui n’apporte rien de constructif, déverses son mal être à défaut de pouvoir tenir un raisonnement un tant soit peu évolué et ne pourrait exister sans ce vaste réseau qu’est internet où quasiment tout peut trouver écho, y compris et surtout les inepties les plus crades. Raymond75 et consorts ne sont rien d’autres que les benêts de service qui sévissaient autrefois dans les villages sans trop faire de dégâts. Aujourd’hui le net leur donne une audience quasi illimitée et l’occasion de se défouler. Ceci étant posé, leurs propos sont tellement caricaturaux et frappés de stupidité niveau école primaire qu’ils s’en discréditent d’eux-mêmes et rendent les personnages en question aisément repérables.

    • Frédéric dit :

      Toujours à craché son venin ? Cela ne m’étonne pas.

    • TheDogme dit :

      Ce cher Raymond, toujours le mots pour rire…
      180h de vol effectif pour nos pilotes volant dans les escadres OTAN, des exercices d’entrainements, des formations régulières…
      Bref, allez voir le travail d' »ATE » sur Youtube qui a été pilote de rafale marine.

    • Yannus dit :

      C’est bien pour cela que le conflit en Ukraine nous contraint de repenser de fond en comble l’organisation de notre défense.
      La techno on l’a, la tactique aussi, reste la quantité.
      Heureusement, les Ukrainiens nous font gagner un temps précieux.
      Slava Ukrainie

    • Thierry et Christel DOUMERGUE-RICHARD dit :

      Ridicule et stupide.

    • joe dit :

      Tellement vrai que… la France a quitté pour de bon le Mali pour justement ne pas soutenir la junte militaire au pouvoir. Votre commentaire est comme souvent, pathétique de désinformation et de haine envers la France.

    • Rascalou dit :

      je partage complètement, aucun pays n’est prêt a un conflit de haute intensité, pas même les USA

    • Rageot de La Touche dit :

      Et les USA qui traquaient Ben Laden avec des satellites, des avions espions type U2, des infiltrés sur le terrain etc etc
      Ben Laden se déplaçait la nuit en pétrolette, certains disent même qu’il voyageait en tapis volant !
      Comme quoi la technologie ne suffit pas toujours.

    • Axer dit :

      Raymond :: La guerre au Mali et en Afrique c’est pas la même chose ou les mêmes dimensions que celle en Ukraine. L’armée de Kadafi avait reçue énormément de soutien et de formation de pays comme la Russie, d’où on voit fleurir des unités légères, équipées de Pickups et de motos comme l’armée iranienne. Mais l’Ukraine c’est une dimension supérieure. Au passage, on a également vu l’armée israélienne se faire « surprendre » par la résistance et l’acharnement des libanais du sud. La très lourde – au sens Très Puissante – armée israélienne s’est faite gifler par des milices armées d’armes légères, de lance-roquettes mais bien abritées sous-terre. Même les forces spéciales israéliennes ont souffert face aux milices du Hezbolah. Est-ce étonnant de voir ce type de modèle se développer en Afrique ? En Orient, voir même en Ukraine ?

  3. Anonyme dit :

    Sans remettre en cause le fond de l’article, de qualité, comme toujours, je suis surpris quand je lis la presse et que je regarde la télévision (dont une chaîne titrait encore hier : « la débâcle russe en Ukraine »!) que les Ukrainiens ne soient pas encore aux portes de Moscou vu les (soi-disant) pertes russes humaines, matérielles et économiques (bizarrement, on ne parle jamais de celles de l’Ukraine…).

    • dolgan dit :

      Vous devriez diversifier vos sources d informations si vous avez l impression que personne ne parle des pertes Ukrainiennes. Vous êtes dans un tunnel informationnel.

      Il ne vous aura pas échappé que les Ukrainiens repoussent les envahisseurs russes depuis plusieurs mois .

      Par contre il est faux de croire que les Ukrainiens voudraient envahir la Russie.

      • RIP dit :

        dolgan : les ukrainiens repoussent les envahisseurs russesdepuis plusieurs mois, et tellement bien, qu’ils ont perdu des milliers de kilomètres carrés de leur territoire à ce jour, en atendant la suite …
        Il n’est pas faux de croire que les ukrainiens voudraient envahir la Russie car suite à de ses rêves le dirigeant ukrainiena cru pouvoir décider qu’il avait l’intention de reprendre la Crimée..
        ne vous en faites pas, vous verrez bientôt le bout du tunnel.

        • Cadences infernales dit :

          Vous travaillez trop, RIPotin. Votre style se relâche et vous ne vous relisez plus.

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « les ukrainiens repoussent les envahisseurs russesdepuis plusieurs mois, et tellement bien, qu’ils ont perdu des milliers de kilomètres carrés de leur territoire à ce jour, » Oui mais on attend toujours le défilé des valeureuses troupes anti « ukronazies » sur l’avenue Nowy Swiat de Varsovie, à l’ombre des tilleuls de Tiergarten à Berlin voire rue du Siam à Brest sans oublier de mentionner le mouillage de la flotte en face de Coney Island!
          « en atendant la suite … » En attendant qu’ils passent ……………la vitesse supérieure?
          « vous verrez bientôt le bout du tunnel. » Depuis le 24 février! Qu’il est long votre tunnel!

          • rainbowknight dit :

            Onze fuseaux horaires avant d’arriver aux frontières, il faut se reposer, remettre dans les corps du liquide antigel « Vodka » puis un coup de fil aux proches pour dire que…. boum déjà la fin.

        • albatros dit :

          l’Armée ukrainienne est tout à fait incapable d’envahir la Russie (comme la nôtre d’ailleurs..)
          Par conte elle est très capable de mettre KO ses forces sur son propre territoire, ce qu elle fait depuis 10 mois sous nos yeux ébahis et admiratifs.

    • Bench dit :

      @Anonyme , surpris que les Ukrainiens ne soient pas encore aux portes de Moscou ? Vous êtes bien un des seuls à être surpris. Peut-être aussi tout simplement parce que les Ukrainiens, qui se défendent plutôt bien, n’ont jamais eu cette prétention, ni d’ailleurs les moyens de le faire.

      • rainbowknight dit :

        L’Ukraine est riche, belle, cultivée, pourquoi donc perdre son temps chez des ploucs qui vont encore satisfaire leurs besoins dans un trou creusé au fond du jardin ?
        Les russes volent toilettes et bidets pour se rincer les dents….

        • Eugene dit :

          c’est pour cela les ukrainiens allaient chez les russes pour travailler au black, avant la guerre?

    • mich dit :

      L ‘ art de renverser le récit dirait certains , dites moi qui devait être à Kiev « spécialement » depuis un petit moment ?

    • Castel dit :

      Les pertes ukrainiennes, si elles sont sans doute importantes, le sont sans doute moins que celles des russes, mais sont sans doute loin d’être négligeables, et c’est bien pour ça que les Ukrainiens progressent moins vite qu’ils ne le pourraient; ils tiennent à limiter la casse, contrairement aux russes, qui semble envoyer au « casse pipe » leurs troupes les moins bien équipées pour ensuite, pouvoir utiliser leurs troupes d’élite une fois que les Ukrainiens ont utilisé la plus grande partie de leurs munitions…
      Quelques soient les pertes, dans une dictature, seule une révolution pourrait remettre en cause la volonté militaire du pouvoir, qui ne semble pas tenir compte des pertes sur le terrain.
      Alors que dans une démocratie ( même relative depuis le début du conflit ), le pouvoir en place doit tenir compte de l’opinion de sa population, sous peine d’être désavoué, et donc, essayer de limiter les pertes autant que possible, avec donc une progression relativement prudente, ce qui retarde forcément une avancée qui pourrait être plus rapide si ce facteur n’était pas pris en compte !!

      • Rsaf dit :

        @castel

        Les pertes ukrainiennes moins importantes que les russes? Soit.
        Si tel est le cas pourquoi Kiev supplie autant les occidentaux pour obtenir des blindés et du materiel en quantités industrielles?
        D’autant plus qu’avec tout le materiel soit disant abandonné sur le terrain par les ruskovs les Ukrainiens n’ont qu’à se baisser pour ramasser ?

        • Quant-à-soi dit :

          « le materiel soit disant abandonné »
          Soi-disant.
          Quoique le matériel ayant rarement l’occasion de prendre la parole, prétendument conviendrait mieux.

        • botha dit :

          Parce que les russes partent avec une réserve de matériel bien plus importante au départ.
          Pas besoin d’avoir fait saint Cyr pour savoir que si je commence la journée avec 10 bonbons et mon voisin 2, si j’en mange 5 et lui 1 seul, j’en aurais plus mangé que lui même si j’en ai toujours plus en réserve que lui.

        • albatros dit :

          Matériels abandonnés, armée en déroute et peu motivée qui s’accroche comme elle le peut…
          Quand on est la (soit disant) « seconde armée du monde » et qu on se fait secouer par la petite armée ukrainienne, on n’est pas « soit disant » nul, on l’est réellement.

        • Castel dit :

          @ Rsaf
          Tout simplement parce que malgré le matériel abandonné sur le terrain, les russes en possèdent encore bien plus que les Ukrainiens, notamment en ce qui concerne les munitions classiques, en dehors des missiles les plus modernes, ce qui semble être leur seul point faible…
          De plus, la grande majorité de leurs usines de fabrication d’armement se trouvant hors de portée -pour l’instant du moins- des frappes Ukrainiennes, ils peuvent continuer à fabriquer du matériel militaire, pour remplacer celui perdu au cours des combats, ce qui n’est pas le cas des Ukrainiens dont les unités de production sont bombardés en permanence, et souvent inutilisables lorsque les installations électriques sont hors service, par exemple.
          Donc, ils sont bien obligé de compter sur une aide occidentale, qui jusqu’à présent refuse de fournir des armes offensives, tel que des chars d’assaut en dehors de ceux que possèdent encore certains pays ayant appartenu au pacte de Varsovie, exclusivement d’origine soviétique….

      • Seb dit :

        « ils tiennent à limiter la casse, contrairement aux russes ». Tout votre récit repose sur le seul postulat que l’armée ukrainienne a moins de perte, voir beaucoup moins de perte que l’armée russe. Ce postulat, à mon avis, est à remettre totalement en question, avec des pertes allant de 200 à 300 milles ukrainiens. Sachant cela, et sachant avec quelle agressivité les recruteurs capturent les hommes dans la rue, cela ne remet il pas en question le récit d’une Kiev qui « limite la casse, contrairement aux russes » ?

        • Comptabilité macabre dit :

          Puisque c’est de votre avis qu’il s’agit, ce n’est pas « sachant cela » qu’il faut employer, mais « supposant cela », ou « présumant cela », ou « pensant cela », ou « postulant cela ».

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « cela ne remet il pas en question le récit d’une Kiev qui « limite la casse, contrairement aux russes » ? » Pourquoi poser une question en fin de commentaire sachant que le reste du même commentaire contient la réponse?

        • Robert dit :

          Tout est propagande dans ce conflit, et des deux côtés.
          L’éluder ou le nier est puéril.
          Un exemple récent, visiblement mal fait.
          « Les médias ukrainiens reproduisent le fac similé d’une « note à un soldat russe » qui appellerait au meurtre de tous les Ukrainiens afin « d’effacer la nation ukrainienne de la surface de la terre ». Cette note émanerait de la métropolie de Bryansk de l’Eglise orthodoxe russe (non loin de la frontière ukrainienne), avec en-tête officiel de la métropolie et ses armoiries.
          Sauf qu’il n’existe pas de métropolie de Bryansk.
          Le diocèse de Bryansk fait remarquer que c’est la deuxième fois qu’un tel faux est produit. La première fois c’était en mars.
          Le CIPSO (Centre pour l’information et les opérations psychologiques) manque d’imagination et de technique. Mais ce deuxième faux grossier entre dans le cadre de la persécution de l’Eglise orthodoxe ukrainienne : il faut à tout prix discréditer l’Eglise orthodoxe russe. »
          http://yvesdaoudal.hautetfort.com/media/01/02/184352021.jpg
          Mais dans l’esprit des occidentaux, ça rentre puisqu’ils ne cherchent pas à entendre d’autre son de cloche. Pas un mot des prêtres agressés, dont un égorgé en plein office, ni de la tentative kiévienne de reconstitution de la pseudo église qu’avait inventé Staline pour remplacer l’Eglise orthodoxe persécutée. Personne ne dit qu’en Europe, des paroisses de l’église orthodoxe ukrainienne sont créées, donc favorable à Moscou, et qui sont fréquentées par des paroissiens ukrainiens qui ne le sont pas mais ne font confiance qu’à la seule église orthodoxe historique, l’église d’Ukraine ayant été crée par Porochenko. Je ne nie nullement mensonges et dissimulations russes, mais je constate qu’un seul son de cloche passe dans nos gros médias qui finit par modifier la perception de toute la réalité.

        • Aramis dit :

          « Ce postulat, à mon avis, est à remettre totalement en question, avec des pertes allant de 200 à 300 milles ukrainiens. » Postulat également.

        • Castel dit :

          Seule une présence sur le terrain en permanence d’observateurs impartiaux pourrait vraiment trancher la question, car on sait très bien que dans n’importe quel conflit, les deux camps auront tendance à minimiser leurs pertes, et augmenter celles de l’adversaire.
          Mais on peut estimer que ce sont surtout lors des offensives que les pertes sont les plus importantes, surtout lorsqu’elles aboutissent à des échecs, comme c’est souvent le cas pour les russes depuis le début du conflit.
          Par contre, ceux-ci semblant posséder un stock de munitions classiques beaucoup plus important que les ukrainiens, ils doivent au moins compenser partiellement celles-ci par des tirs d’artilleries bien plus nourris, même si la précision ne semble pas être leur point fort !!

      • Axer dit :

        Il est toujours étonnant, voir choquant de voir le nombre de désespérés-de-mère-Russie que l’on voit et rencontrons dans la société française moderne. Certes, tous nous souvenons du régiment Normandie-Niemen, les héros russes et français combattant côté_à-côte contre l’armée nazie. Mais les temps n’ont-ils changés depuis 1945, et le mur de fer qui s’était installé sur une partie de l’Europe ? Aujourd’hui, dans cette guerre aux portes de l’Europe « occidentale » promet d’être dur, longue, sans pitié, pour aucun des deux antagonistes. Rappelons tout de même, face aux cachotteries que les Russophiles jouent à nous faire des blaguounettes, rappelons que l’armée russe est partie « la fleur au fusil » mais avec un stock de près de 15.000 chars, pas en Ukraine, mais dans l’arrière pays, avant ou au-delà de l’Oural. L’Ukraine, pro-Europe, avait-elle les mêmes stocks ? Peut-elle compter sur 145 millions d’habitants ? L’Ukraine avec moins de 2000 chars a récupérée quelques centaines sur le terrain, mais en a perdu également énormément, surtout dans les premiers mois de la guerre. Actuellement on voit les « européens de l’Otan » pleurer de toutes leurs larmes quand ils donnent, transfèrent 40 VBCI allemands, 50 Bradley américains, 30 à 50 Amx-10RC. Demain ces mêmes gens qui soutiennent la Russie, juste de la bouche, iront-ils défendre Paris, Berlin ou Varsovie si un général russe décidait de pousser jusqu’à Madrid ? C’est un scénario fiction, mais c’est pour poser le cas d’école qui nous agite, quelque part, au fin fond de notre esprit. On connait déjà la réponse, ou presque. C’est évidement le renoncement à tout le confort occidental, la remise en cause du niveau de vie et de confort qui attend l’Europe Moscovite, où le Tsar aurait droit de volonté et de mort sur un chacun, sans aucun type de droit démocratique. Certains, il est certain, seront d’accord et obtempéreront aux grondement des maîtres du Kremlin, qui dans leur paranoïa, s’imaginent qu’il va les aider à expulser les migrants, les arabes, les noirs, les américains, les gay LGBT et autres « féministes hystériques »… Bref, c’est la fin d’un monde, d’une Europe puissance, une Europe qui se renferme peu à peu sur elle, avec la bonne volonté de Moscou et de ses maîtres tsaristes. Que ne ferait-on pour revivre sa France « rêvée » de simple jeunesse, au temps où il n’y avait ni mosquées ni africains, où on chantait seulement de veilles balades des campagnes, sans le son intriguant du Rock venu d’Angleterre ou des USA, sans surtout la musique raï, chinoise, maliennes et sénégalaises. Une Europe ethniquement pure, culturellement blanche et sans métissage, une Europe Poutinienne, mais bon, il y aura toujours néanmoins le monarque tsariste Kadirov, qui claironnera tout de même aux oreilles des bien-pensants de notre France libérale, catholique et blanche…Eh oui on peut pas tout avoir, même avec une Ukraine qui perdrait la guerre dès demain matin !

        • RegardEffaré dit :

          Joli texte, avec des idées et analyses pertinentes, ce qui change des seuls invectives et mensonges habituellement lancés par les gens de votre « bord », « bord » pour caricaturer.
          Mais, à vous lire, j’ai l’impression que, vous aussi, vivez dans la France de votre enfance:
          – vous avez toujours l’impression d’être dans une démocratie
          -vous ne prenez pas en compte la violation continue de la Constitution et des principes généraux du droit depuis trois ans à travers des organes décisionnels d’exception inconstitutionnels et hors de tout contrôle parlementaire, fut-il pourtant complaisant jusqu’à la veulerie.
          -vous ne prenez pas en compte les mesures liberticides et discriminatoires prises d’une façon massive depuis trois ans
          – où est passée le pluralisme des médias ? Et que sont devenus les journalistes ?
          -vous ne prenez pas en compte la destruction et mise en coupe réglée de notre pays, tous secteurs confondus, au bénéfice d’intérêts étrangers
          -quand au nazisme en Ukraine, il vous faut vraiment ignorer les admonestions et vote du parlement européen en 2012 à l’encontre de son emprise sur ce pays, il faut faire fi de la canonisation du SS Bandera par le régime et une partie du peuple, il faut s’aveugler aux multiples références aux divisions Das Reich, Galicie et à leurs symboles publics et gravés sur les corps, il faut regarder ailleurs quand les enfants sont embrigadés sur les mêmes refrains idéologiques et gestuels que les hitlerjugend.
          -Il faut ignorer que la guerre pour les USA n’a pas cessé avec a chute du mur de Berlin et que pour vaincre et dépecer la Russie, il leur a fallu leur refuser l’accès à l’OTAN et à l’UE, sinon ils n’auraient pu ultérieurement la diaboliser; il a fallu violer la parole donnée en 1991 de non extension de l’OTAN sur les pays de l’ex pacte de Varsovie; il leur a fallu réaliser des putschs sur le dernier carré de fidèles de la Russie; il leur a fallu violer les accords de Minsk pour gagner du temps et doter l’Ukraine d’une armée aux normes OTAN susceptible d’envahir partie du territoire de Russie dans l’espoir de la fragmenter en une quinzaine d’Etats contrôlés par les USA, étape indispensable avant de faire la guerre à la Chine.
          Alors, au final, y-a-t-il lieu de s’étonner que des patriotes français préfèrent voir la table de jeu renversée, y compris par l’intermédiaire des Russes, plutôt que de servir les intérêts des oligarques étrangers anglo-saxons ou saxons tout court qui détruisent petit à petit notre pays, ombre de la France tombant en tyrannie comme tout l’Occident?

          • rainbowknight dit :

            Nostalgique du « maréchal nous voilà » ? Quel beau crédo pour défendre une France défaite par l’idéologie démocratique…..
            Stepan BANDERA était un nationaliste, un patriote, un idéaliste ukrainien… Les nazis n’ont pas hésité à l’interner dans un camp.
            N’avez vous pas trop froid à St Petersbourg?
            Quant aux hordes nazis en Ukraine, elles existent malheureusement, mais elles sont moindres qu’en Russie et hélas aussi en France !

          • Castel dit :

             » ou est passé le pluralisme des médias, ou sont passé les journalistes »
            Il me semble quand même qu’il existe pas mal de journaux d’opposition dans notre pays, et même si il est vrai qu’une grande partie de la presse est contrôlée par des groupes financiers, les journalistes chez nous n’acceptent pas de se laisser dicter leurs éditoriaux par les patrons de presse, allant jusqu’à faire grève le cas échéant.
            Et en tout cas, ils ne risquent pas d’aller en prison, lorsqu’ils ont le malheur de déplaire au pouvoir en place, comme certains pays que vous devriez connaître !!!

          • Pascal, (l'autre) dit :

            « y-a-t-il lieu de s’étonner que des patriotes français préfèrent voir la table de jeu renversée » Saurez vous trouver l’erreur?

        • Vieille suspente dit :

          Heu @axer vos propos sont tout aussi méprisants que ceux que vous dénoncez. Je suis blanc ( voir même un peu pâlot) et catholique et je ne me sens ni poutinien ni kadirovski, ni digne héritier du 3ème reich. Je comprends mal votre ostracisme basé sur ma croyance et ma couleur de peau. Vous allez peut être être étonné mais en fait vous êtes raciste ! Et à vous lire je pense que la part de population française blanche et catholique ne fait pas partie de « votre France ». Peut-être devriez-vous rencontrer de vrais catholiques…  « Jesus is my lord » et je ne vois pas où est la honte. Dois-je être noir et musulman pour mériter votre considération ? Finalement vous dénoncez peut-être ce que vous êtes en réalité au fond de vous même … un pauvre type frustré ?

          • Castel dit :

            @ Vielle suspente
            Je pense que la plupart des Français, disons de souche Européenne ( la gauloise étant sans doute minoritaire depuis longtemps) aurait préféré que l’on reste « entre nous », mais voila, le colonialisme a fait que nous avons ouvert la voie à l’immigration.
            Bien sûr, il me semble inévitable que l’on fasse le maximum pour essayer de la contrôler, mais, on aurait dû s’y prendre un peu plus tôt, maintenant , il faut essayer de rattraper le temps perdu…….
            Cependant, je voudrai quand même vous rappeler une chose ; le mélange de sang n’est pas toujours une mauvaise chose pour l’amélioration de la race :
            Je vous rappellerai le fléau à une certaine époque dans nos campagnes, ou on trouvait souvent celui qu’on appelait « l’idiot du village », qui résultait souvent de la consanguinité qui se produisait dans certaines familles.
            Alors, bien sûr me direz vous, pas la peine d’aller chercher quelqu’un venant de très loin pour
            éviter ce problème, mais cela montre qu’il ne faut pas montrer que les côtés négatifs dans l’immigration, à condition qu’elle soit contrôlée avec plus de rigueur que par le passé !!

          • Vieille suspente dit :

            @castel vous avez mal compris mon propos. @axer se veut probablement le chantre du wokisme et peut être même un hussard noir de la république. Hélas, à vouloir dénoncer le racisme il tombe dans un travers des plus douteux, car la définition du racisme est la suivante : « Discrimination, hostilité violente envers un groupe humain ». Je suis désolé, mais blanc et catholique, je comprends mal pourquoi on m’assimile obligatoirement à un raciste ou un homophobe. Mon certificat de baptême m’offre t il de facto une place au sein de la division Charlemagne ? Devrais-je avoir honte de mes racines et de ma religion ? En réalité je vomis ces raccourcis qui veulent que parce que je suis blanc et catholique je serai un vilain nazi. Venez dans ma paroisse et vous verrez que nous nous habillons tous en toge et capuchon blanc tous les samedis soir pour lyncher et pendre des étrangers et des homosexuels ! Par ailleurs vos propos sur l’amélioration de la race dans les campagnes où règne la consanguinité est tout aussi douteuse… on dirait que vous parlez d’un troupeau de bétail.

    • elsassfrei dit :

      vous avez parfaitement raison

    • Twouan dit :

      Les vietnamiens n’ont non plus jamais marché sur Washington. Pourtant, ils ont gagné la guerre.

      Les ukrainiens en bavent, pas de toutes la dessus.

    • Frédéric dit :

      Tiens un troll qui n’écoute qui n’écoute que d’une oreille. Les défis ukrainiens en matière économique, de gestion de millions de réfugiés, de reconstruction, sont pourtant bien présent dans les médias. Et oui, cette guerre en Ukraine est une débâcle pour la Russie encore bien pire que l’Afghanistan pour les États-Unis.

      • Seb dit :

        La guerre en Ukraine coute déjà 3 fois plus aux USA chaque année, que la guerre en Afghanistan. Cela ne parait il pas évident que cela coute plus cher de combattre une armée avec une artillerie, 500 milles hommes, 10000 chars et 1000 avions, que des fermiers en sandalettes ?
        En 2022 Kiev se reposait sur le stock soviétique, les occidentaux n’apportaient donc qu’une aide « annexe », ce qu’il manquait. En 2023 ce stock est épuisé, il faudra apporter l’aide à tous les niveaux. Ca commence avec les chars, à un moment il faudra envoyer les F-16 qui seront abattus à 1 ou 2 exemplaire par jour.
        Pensez vous réellement que cela coutera moins cher que l’Afghanistan ? Le temps révélera tout cela, mais à mon avis 2023 va être terrible.

        • Paddybus dit :

          Oui, en effet, 2023 risque d’être terrible et une surprise pour ceux qui veulent encore nier ce qui se passe réellement…
          J’ajoute qu’on nous raconte que l’armée Russe perd beaucoup de matériel « abandonné » par leurs soldats… pourquoi pas… mais alors que les ukro-nazis manquent de matos et qu’ils connaissent parfaitement le matériel Russe, pourquoi ne trouve-t-on pas ce matos dans les rangs ukros…??? Nous raconterait-on des blagues…???

          Il y a des années « Science et Vie » avait une rubrique « BLURG » : Balivernes Lamentables à Usage Réservé des Gogos… Je me demande si cette rubrique n’aurait pas été généralisée à toute la presse…??? ;0)))

          Cette guerre est plus que jamais une guerre de comm’ et trop nombreux sont ceux éblouis naïvement

          • Camping Paradis dit :

            « et trop nombreux sont ceux éblouis naïvement »
            Ce que vous démontrez à longueur de commentaires.

          • Paddybus dit :

            Tenez camping… je ne semble pas seul naïf…
            https://www.youtube.com/watch?v=RxGOmdLmA3o

            Pourquoi vous aussi n’avez que les attaques personnelle…??? La réalité vous fait peur..??? quand vous voudrez donnez nous des arguments…!!!

          • Desty dit :

            Le retrait de l’Irak décidé par Barack Obama c’était quand déjà ? 2014 ?
            Entre l’entrée et la sortie il se serait passé 12 ans ? ça a couté 2000 milliards de dollars ! Soit plus de 150 G$/an.

            Sur l’année écoulée, les Américains ont fortement soutenu les Ukrainiens en matériels militaires et aides de tous types. ça leur a couté 60 milliards de dollars.
            Si on poursuit la courbe au même rythme sur 10 ans, ça coutera 600 milliards de $…

            ça parait énorme mais en fait c’est très peu comparé à l’argent gaspillé en Afgha et surtout en Irak qui reste certainement une faute stratégique énorme de Washington compte tenu de l’impact régional que ça a eu !

            Où en sera l’armée russe, prétendument la 2eme du monde, dans 10 ans si l’affaire se poursuit au même rythme ?

            600 milliards de dollars pour détruire l’armée russe et saigner la Russie d’un point de vu économique et politique, est-ce que c’est si cher payé ?

            Sous réserve que les Russes puissent soutenir un tel traitement pendant 10 ans évidemment, sinon ça en coutera bien moins cher que ça…

        • Lotharingie dit :

          Seb :

          Bonjour,

          « ..La guerre en Ukraine coute déjà 3 fois plus aux USA chaque
          année… »

          Il me semble que vous méprenez :

          Les contribuables américains devaient verser près de 20 Milliards de dollars américains par mois pour financer la guerre en Afghanistan ( je passe sur les morts, les blessés et les traumatismes de leurs soldats ), pour rien.

          Actuellement, le financement mensuel de la résistance ukrainienne s’élève pour les contribuables américains à moins de 4 milliards de dollars américains. ( A vérifier par vos propres recherches !) qui permettent d’alimenter en retour leur complexe militaro-industriel.

          Sans compter, qu’aucun soldat américain ne meurt ni n’est blessé sur le front du Donbass.

          Et grâce à cette invasion poutinienne ubuesque, l’économie américaine « tourne  » à plein régime au détriment de l’Europe et l’Eurasie ‘ : produits manufacturés, services, énergies et matières premières.

          J’ose espérer que les américains sauront reconnaitre en poutine, l’homme providentiel de leur relance économique, en érigeant à Washington, une gigantesque statue à son effigie.

          Et mettant délibérément nos économies européennes sous tensions, le régime dictatorial et belliqueux poutinien est devenu indubitablement l’ennemi de l’Europe.

          Bien cordialement.

          • Félix GARCIA dit :

            « J’ose espérer que les américains sauront reconnaitre en poutine, l’homme providentiel de leur relance économique, en érigeant à Washington, une gigantesque statue à son effigie. »
            😀

            On apprendra dans 60 ans que c’était un agent de la « London Connection » et de la CIA !
            ^^

          • rainbowknight dit :

            Eternellement de grands enfants ces américains.. combien ont ils payé pour aider la France et les alliés lors de la WW1 ?
            Un prix plus grand encore lors de la WW2…
            De grands enfants qui feront les efforts pour voir chuter cette idéologie qu’ils exècrent : communisme ou Poutinisme….bref le totalitarisme.
            Pour eux la Démocratie n’ a pas de prix.

        • Axer dit :

          Seb : C’est tout à fait logique, mathématique, que pour un pays composé de 45 millions d’habitants, chaque perte humaine compte triple qu’un pays disposant de 145 millions d’habitants. 15.000 chars d’un côté, moins de 2000 de l’autre, 5 ou 6000 bombes H contre 0, 1000 ou 1500 avions contre moins de 200 ! C’est donc normal que des citoyens pro-russes nous disent « il faut qu’on pose les armes » devant Poutine et que tous les ukrainiens se rendent avant que papa Staline-Poutine ne voit rouge et s’énerve. C’est déjà entendu, depuis des années : si l’Europen blanc, catholique et anti-atlantique est gentil et soutient les vus politiques du Kremlin, pépère staline les aidera à se débarrasser des blacks, des musulmans et des LGBT, ils prépare déjà le terrain en Afrique, pour recevoir tout ce beau monde. Staline re-peuplera l’Afrique. Les bons et gentils européens qui vivent dans leur jeunesse avec des chansons de papa-noël pourrons continuer à jouir de leur retraite dorée, plus de noirs, de maghrebins, de chinois en France, Poutine règne sur le monde, il compartimentera la planète et les genres, chaque continent vivra selon sa couleur comme les anneaux symboliques des jeux olympiques. Et dire qu’on pleure pour le transfert de 40 Marders et 50 Bradley.

          • Vieille suspente dit :

            @axer cf le commentaire plus haut je suis français, donc européen, blanc, catholique et atlanto-sceptique (dans la mesure où de l’autre côté de l’Atlantique je ne pense pas qu’il n’y ait que de gentils scouts généreux et désintéressés n’ayant aucune visée impérialiste). J’ai la faiblesse d’aimer mon pays et préférer l’Europe aux USA. Je ne soutiens en rien ni Poutine ni n’ai des visées d’épuration ethnique de l’Europe. Avez-vous un réel problème avec le catholicisme et les gens blancs de peau ? Si oui alors vous êtes un bon vrai et gros facho ! De grâce prenez d’autres critères pour jeter des gens à la vindicte populaire !

        • Aramis dit :

          « Ca commence avec les chars, à un moment il faudra envoyer les F-16 qui seront abattus à 1 ou 2 exemplaire par jour. » Si vos chiffres étaient vrais les Russes auraient détruits de très nombreuses fois plus d’avion que tout ce que l’europe compte d’avion.

          Une partie des fournitures est gratuites…

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « il faudra envoyer les F-16 qui seront abattus à 1 ou 2 exemplaire par jour. » Ah, un expert en guerre aérienne!

    • Lotharingie dit :

      à Anonyme

      Bonjour,

      « …Ukrainiens ne soient pas encore aux portes de Moscou… »

      Soyez rassuré,  » l’Opération Spéciale poutinienne de 10 jours,… pardon : de 10 semaines,…oups désolé : de 10 mois »; se déroule selon le plan !

      Certains petits relais du Kremlin nous assurent même sur ce site, et sans ambage aucun, que l’économie russe ne s’est jamais aussi bien portée que depuis le lancement de l’offensive militaire en février dernier.

      Les industries lourdes, manufacturières et extractives tournent à plein régime ; et que dire des échanges commerciaux : incroyables !

      Le rouble russe se trouve à des sommets jamais atteints jusqu’à ce jour . Ce sera bientôt la seule et unique monnaie utilisée dans quelques semaines pour le commerce international !

      Capitaux étrangers et vagues migratoires de compétences très qualifiées ne cessent de déferler sur ce nouvel  » eldorado  » comme des tsunamis, pour y faire des affaires. C’est un bon point pour la démographie locale !.

      Et que dire de la population russe, qui bénéficie maintenant du même niveau de vie que les luxembourgeois et monégasques ; mais ça c’est grâce au  » Super PIB en PPA poutinien  » qui transforme par magie, le plomb en or et les machine à laver occidentales importées, en missiles hypersoniques russes !

      A croire selon eux, qu’une bonne « Opération Spéciale  » du style  » tentative d’invasion d’un pays voisin  » serait un formidable stimulant économique et sociétal pour le pays agresseur ( un peu moins pour le pays agressé, il faut bien l’admettre ).

      Il faudrait que les économistes occidentaux y réfléchissent et en face part aux politiques.
      Messieurs Macron et Sholz devraient en discuter pour nous organiser quelques  » p’tites opérations spéciales réciproques  » afin de relancer nos économies respectives ?!…

      Bien à vous.

      • Paddybus dit :

        Vraiment..???
        https://youtu.be/KVo5gnD_cAE
        https://youtu.be/RjDAHA1fiFI

        Il se dit aussi que la Russie a en 2022 eu des rentrées de l’ordre de 220 milliards de dollars, contre 120 l’année antérieure…. et en livrant moins de matières premières, grâce à la montée des cours…. mais vous allez surement nous dire que c’est de la propagande…???

        Je doute chaque jour un peu plus de votre compétence… sur laquelle je n’ai jamais eu d’illusion… mais encore plus de celle de ceux qui prétendent gouverner la France…

        2023 risque fort d’être pleine de surprises…!!!!

        • Lotharingie dit :

          à Paddybus ;

          Bonjour,

          « ..Je doute chaque jour un peu plus de votre compétence…  »

          Libre à vous d’en douter, mes Conseils et partenaires économiques me connaissent et continuent à me suivre.

          Pour ma part, fils unique d’un couple d’expat, né sur un autre continent, puis abandonné par mon père ( Expert International à l’ONU ).Grâce à ma maman, la France ( Nation que je ne cesserai d’honorer et de servir par mes incroyables contributions fiscales) m’a accordé une aide pour valider 3 master ( à l’époque cela s’appelait DESS et DEA )…

          Ennuyé par un statu  » emmerdant » de salarié, j’ai vite entrepris de me créer un statu de TNS ( Travailleur Non Salarié ) afin de me construire de nombreuses « missions  » à l’international ou j’ai pu passer 1/ 5° de ma vie dans une vingtaine de pays afin de toujours apprendre et comprendre.

          De plus, appartenant à une famille d’érudits, j’ai été motivé en les observant pour apprendre et entreprendre ( certains occupent des très hautes fonctions dans des organisations étatiques et européennes ).

          Aujourd’hui, cinquantenaire marié sans enfant, installé en France métropolitaine ou je m’ennuie à gérer mes 3 modestes structures juridiques qui me font rentrer selon mon expert comptable, dans les contribuables multimillionnaires ( et donc imposé à outrance ), je dois faire face à deux cancers qui me minent et me détruisent physiologiquement et psychologiquement tous les jours un peu plus.

          ( Voilà, vous pouvez constater que rien n’est simple pour personne !.. Frustré et jaloux, je ne doute aucunement que cette information très personnelle sur mon état de santé vous réjouira ).

          Bien à vous.

          • Lotharingie dit :

            à Paddybus,

            Re bonjour,

            « …2023 risque fort d’être pleine de surprises…!!!!…. »

            Déjeunant régulièrement avec mes conseils, professions libérales, chefs d’entreprises et amis ( banquiers, assureurs, avocats, experts comptable, notaires, et nombreux autres que je salue avec le plus grand respect) ; je ne me fais aucune illusion sur l’année 2023.

            Cela sera extrêmement compliqué pour la France silencieuse, celle qui se lève tôt le matin et se couche tard le soir, qui ne bénéficie d’aucune protection sociale, et qui pourtant, contribue trop largement aux financements des largesses accordées par notre beau pays à certains.

            Mais cette situation ubuesque à quelle origine ?

            Poutine serait resté dans son pays à continuer à asservir son peuple soumis et vassalisé pour  » s’engraisser « , tout cela n’aurait pas lieu.

            Bien cordialement.

          • Paddybus dit :

            Si votre cv est là pour tenter de conforter VOTRE vision… ça ne prendra pas avec moi…
            Que vous soyez frustré et jaloux… ce n’est pas non plus mon problème… ;0)))
            Pourquoi ce propos hors de contexte..??? vous espérez prendre l’ascendant…
            Vous êtes comme un autre qui m’avait dit qu’il avait fait des études et avait un boulot… ben c’est bien… mais il n’est pas le seul…!!!

            Pour Finir, Poutine n’est en rien le responsable de la situation… et que vous niiez cela pour quelqu’un qui prétend fréquenter de l’international .. ça me laisse très perplexe…
            https://www.youtube.com/watch?v=RxGOmdLmA3o A écouter attentivement, il donne des éléments que je défend depuis des mois, et cite des sources… de plus il est du camps des bienpensants…

            Quand à vos soucis de santé, vous m’en voyez fort désolé, mais ne m’en sent absolument pas responsable, et ne peux rien pour vous…. à part vous souhaiter prompt rétablissement…!!!

            Pour ce qui est de votre parenthèse… vous ne me connaissez en rien, sinon mon opinion au sujet de quelques événements…. et d’office vous projetez une vision dégradante et avilissante de votre opposant…. belle mentalité… sachez quand même que le fonctionnement du corps humain est très complexe et que certaines attitudes peuvent selon certains chercheurs ou passionnés être à l’origine de certains dysfonctionnements… on y croit ou pas…
            Alors, prenez ce qu’on vous donne, n’extrapolez pas ce que vous ne savez pas, ne jugez pas un sujet et encore moins une personne avec seulement des bribes… qui ne donnent en rien une vison globale… Cela vous devez le savoir si ce que vous avez exprimé de votre cv est juste…
            Si ici chacun se contentait de ce qui est exprimé, et n’allait pas dériver et inventer une image ou coller une étiquette… qui le rassure en minimisant artificiellement l’autre, les débats seraient bien plus sereins, je ne serais pas comme d’autres obligé de répondre et d’envoyer les prétentieux agressifs sur les roses, qui avant même de connaitre aboient pour faire taire…

    • RotUnWiss dit :

      Je ne sais pas ou vous tirez ces informations… De mon côté on m’informe dans l’oreillete que Volodomyr a prévu de commencer par l’Est avec Vladivostok.

    • JCCDM dit :

      Je pense que les allemands auraient pu tenir le même discours en octobre 2018. Ce en quoi vous pouvez entrevoir les limites de vos dires.

  4. Sorensen dit :

    Avec le budget dont bénéficie l’armée Russe depuis une bonne décennie elle aurait dû être de qualité. Dommage pour eux que le budget soit parti dans les putes, les villas et les bateaux.

  5. Stoltenberg dit :

    Ce n’est pas du tout étonnant. Ce bombardier faisait déjà l’objet des critiques, voire d’une mini guerre entre les industriels russes et leur armée depuis des années. Les nombreux défauts de conception, de fabrication, de maintenance et d’exploitation montrent que la Russie n’est pas suffisamment développée pour avoir son propre avion qui serait (selon ses capacités nominales) un peu en dessous du niveau de la plupart des modèles dont l’Occident disposait dans les années 1980. Sur le plan opérationnel cet avion est inexploitable ce qui explique pourquoi il est utilisé de la même manière qu’un IL-2 ou encore SU-25 face à un adversaire un peu plus avancé (c-à-d en l’occurrence l’un des pays les plus pauvres de l’Europe). La Russie a en ce moment un très grand problème parce qu’une grande partie de sa flotte aérienne est composée des appareils qui datent de l’ère soviétique ou juste après et donc qui devront être rapidement remplacés après 30+ années de service. Pour cela, elle n’a ni l’argent, ni les moyens technologiques. Parce que si c’est pour remplacer un SU-25 par un SU-34 qui a finalement exactement les mêmes capacités opérationnelles, car tous les systèmes nouveaux sont défaillants, alors autant continuer à taper des SU-25.

    • Dodo dit :

      des affirmations qui ne reposent que sur des affirmations

      • Stoltenberg dit :

        Si vous cherchez des informations confirmées, documentées et chiffrées sur les performances de cet avion en conditions opérationnelles réelles, alors vous n’avez qu’à lire l’article ci-dessus M. Dodo.

    • Rsaf dit :

      @ Stoltenberg
      Un peu comme le F35?

    • Ion 5 dit :

      Ah? Quels sont ces nombreux défauts de conception et de fabrication du Su-34 dont vous parlez?

      • Stoltenberg dit :

        Lisez l’article d’Izvestia du 7.12.2012. Outre les nombreux autres défauts, chaque appareil issu de ce qu’ils appellent « production série » est différent. Ce qui prouve qu’en Russie ils ne savent même pas produire en série des avions modernes – c’est plutôt une production de type artisanal avec toutes ses implications que cela engendre.

        • Ion 5 dit :

          1) Merci
          2) Vous n’avez pas plus frais, comme nouvelles?
          3) Etes vous sur de différencier le défauts de conception et de fabrication? C’est bien de connaitre les termes, d’ici là à ce que vous en compreniez le sens…ce serait mieux!

          Les problèmes à l’époque (il y plus de dix ans!) provenaient essentiellement du radar et systèmes de visée et de navigation.
          Quid en 2022/2023?

          Ca n’en fait pas un mauvais avion, ni au niveau de la cellule ni des moteurs en tous cas…

          C’est un peu comme si vous disiez « ça voiture est pourrie parce que son navigateur GPS et son autoradio sont pourris ». Un peu léger, non?

          • Stoltenberg dit :

            Le premier vol du prototype SU-34 remonte à 1990, donc sur cette échelle l’article d’Izvestia est relativement frais.
            Vous venez de répondre à votre propre question – radar, systèmes de navigation… Ce sont bien des défauts de conception, non??? Je pensais que c’était évident. Une partie de ces problèmes ont subi une tentative de correction dans la version M donc en 2022 justement…
            « Ca n’en fait pas un mauvais avion »
            Pas mal, le temps passe mais vous continuez de briller – j’ai bien ri. Maintenant vous me direz quelle est la différence entre un SU-34 effectuant des attaques au sol à basse altitude (puisque c’est visiblement tout ce qu’il peut faire dans un conflit haute intensité) avec un radar défaillant, des systèmes de protection inefficaces et sans système de navigation, et un IL-2 Chtourmovik??? Vos comparaisons d’un bombardier tactique sans radar avec une voiture sans GPS et radio témoignent de votre niveau.

          • Ion 5 dit :

            @STO
            Le radar, systèmes de navigation ne SONT PAS DES DEFAUTS DE CONCEPTION DE L’AVION, mais d’équipements. Abruti.
            Après que vous imaginiez son radar encore défaillant et son système de protection inefficace, sans même les connaitre, c’est votre problème.
            Dans la réalité, faute de bombes guidées, ou d’objectifs désignés, l’avion est de toutes façon obligé de s’approcher, ce qui le rend vulnérable. Quelle que soit la qualité de son électronique embarquée, sur laquelle je ne sais rien. Tout comme vous d’ailleurs, sauf que je préfère le dire plutôt que de pipeauter à tout va.

    • Seb dit :

      Vous avez combien d’heures de vol sur Su-34 ?

      • Stoltenberg dit :

        Autant que bientôt la plupart des pilotes russes envoyés en Ukraine. 😉

    • Axer dit :

      Stoltenberg : bref, tu est en train de dire aux algériens, qui sont les seuls en Afrique a avoir acheté ce « berlingot volant » qu’ils se sont fait avoir de long en large ? même sans ça, tout comme l’armée russe, dont ils sont des fanatiques écervelés, en réalité, ce qui les intéresse c’est seulement l’argent et les contrats qui vont avec ces armes, ils savent qu’ils feront jamais la guerre, ou sinon comme la Russie, en envoyant des centaines de milliers ou des millions de jeunes en tant que chair-à-canon, leurs officiers savent que les avions russes sont impossibles à « maintenir opérationnellement », à moins de mettre des sommes démentielles, en ruinant leur pays, et dont les jeunes ne rêvent que quitter les plages pour aller vers la riche Europe occidentale. C’est valable pour la très grande majorité des pays africains par ailleurs. Les officiers préfèrent mettre le paquet en achetant des équipements russes, qui volent quelques semaines, quelques mois, ensuite ils sont abandonnés sur les terrains poussiéreux. Mais le chef d’Etat a pu acheter une belle villa sur le littoral français, espagnol ou italien, entre-temps !

      • Stoltenberg dit :

        Les injonctions dans ce genre de contrats sont surtout politiques. On voit bien les tendances dans ces 2 pays globalement non alignés: Maroc – ouest, Algérie – est. Et donc les Algériens sont obligés d’acheter du matériel en Russie en essayant de surfer sur la propagande que les Russes ont réussi à répandre au sujet de leurs produits. Mais aujourd’hui on a la preuve ultime que les équipements russes ont 40 années de retard sur les contreparties occidentales et cela n’augure rien de bon pour la stabilité de cette région car le Maroc pourrait anéantir l’Algérie en quelques jours avec leurs F-16V, M1, M109, Caesar, Mica VL, FREMM etc…

        • Ion 5 dit :

          Et vous avez quoi comme formation technique et scientifique pour estimer à 40 ans (et non pas 17 ou 63) le retard russe en matière de technologie…

          • Stoltenberg dit :

            Les F-16C/D bl.25 et 30 ont des systèmes comparables, voire meilleurs au Su-34M (lorsque tout fonctionne) et ils datent d’il y a 30-40 ans justement.

          • Ion 5 dit :

            @ STO
            Le jour ou vous connaitrez VRAIMENT ces systèmes, peut être pourriez vous affirmer cela.
            Et, ce n’est pas demain le veille…

  6. PK dit :

    « « le nombre d’heures de vol moyen des pilotes de chasse russes serait de moins 100 heures par an »… Pour rappel, la norme de l’Otan est de 180 heures par an… »

    Pour rappel, le nombre d’heures de vol des pilotes français devraient plafonner à 150 heures au maximum. Si c’est bien la cause des pertes des pilotes russes, ça en dit long de ce qui nous attend…

    • Momo dit :

      C’est sûr, cela veut dire que les russes vont prendre une raclée.
      Mais t’as pas compris, comme toujours…

      T’as fait des études littéraires toi, les ‘beaux-arts’ peut-être ^^
      (ou du foot?)

    • mich dit :

      Ce qui nous attends à quoi ? contre qui ? vous savez de quoi vous parlez ou vous balancez une phrase en l’ air ? pourtant l’ article est plutôt clair , il y a le nombre d’heure et ce que vous en faites .

    • Aymard de Ledonner dit :

      Entre 100 et 150 heures il y a quand même un un différentiel de 50%. Par ailleurs les 150 heures c’est pour 2023 uniquement puisque les livraisons qui interviendront dans le courant de l’année permettront d’augmenter ce chiffre.

      • Nike dit :

        même si les simulateurs ne sont pas aussi bien que des entraînements réels, ils permettent aussi de maintenir des compétences. Je ne connais pas les simulateurs Russes, mais je doute qu’ils soient aussi bien que les nôtres.

      • PK dit :

        Non. 2023 cache les misères des autres années. 180 heures, c’est quand tout va bien. De nombreux pilotes n’ont déjà pas ce taf d’heures. On officialise simplement la misère avec l’excuse des livraison.

    • Pb75 dit :

      150 heures par an, c’est bien plus que 100 heures par an. Même si, clairement, ce n’est pas assez.
      Mais 1 heure dans le cadre d’entraînements très qualitatifs en DACT, sur le polygone de guerre électronique et des passages à « mission commander » dans des exercices inter alliés de haut niveau, avec (à chaque fois) des restitutions très réalistes, c’est nettement supérieur à 1 heure à faire de la nav et de la maniabilité au dessus de la Sibérie.

  7. Achille-64 dit :

    Selon les informations, les sérieuses insuffisances russes en matière de bombes guidées ont induit des pertes de Su-34 du fait d’un emploi à basse altitude dans les secteurs très exposés aux défenses sol-air.
    A une moindre échelle, cela nous rappelle le 2000N abattu au dessus de Pale en août 1995.

    • Et v’lan passe moi l’éponge dit :

      Le cas du M2000n, est différent les pilotes n’avaient pas été averti de la présence de missiles AA dans ce secteur. Nos alliés américains qui ont eut l’information la veille, devaient prendre ce couloir avant nous, ne l’on pas fait et n’ont pas communiqué l’information…

    • Frédéric dit :

      Certes, mais depuis 1999, la France n’utilise plus aucune bombe lisse et les paniers de roquettes sont depuis avant le retrait des Jaguars réservés aux hélicoptères.

      • Achille-64 dit :

        Pour les bombes lisses, vous vous trompez car j’ai vu une campagne de tir avec bombes lisses très postérieure à 1999 … Donc ?
        A moins que des pilotes s’entrainent avec des armes qui ne figurent plus dans les outils opérationnels ? Bof …

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « car j’ai vu une campagne de tir avec bombes lisses » Vous avez vu donc vous étiez dans l’A.A (pas encore « E »)?
          « très postérieure à 1999  » C’est plutôt………………………vague! En quelle année exactement?

    • satsuma dit :

      Pas besoin de bombes guidées, pour frapper de façon précise on a besoin que de pods de désignation laser (type Archer , ou Atlis pour les + vieux ) .

      Donc, les Russes n’ont ni bombes guidées , ni pods(ou très très peu) , ce qui revient au même .

      C’était juste pour la concision .
      Bien à vous .

  8. Fafougaiijin dit :

    Vu cette article, je persiste et signe qu’au vu de tout les problèmes internes de l’armée russe ( matériel ne répondant pas aux cahiers des charges, corruption, stratégie ((un terrien pour commander des pilotes, c’est un exemple permis tant..)) tirer des conclusions en prenant l’exemple russe est trop tôt.
    Ça ne veut pas dire que l’on ne peut pas réfléchir, explorer des nouvelles pistes, s’adapter mais tout chambouler ou virer définitivement du matos comme le Japon veut le faire avec ses hélico de combat et d’attaque, qu’ils virent leurs chars, leurs avions d’attaque au sol, si on suit leur logique jusqu’au bout.

    • dolgan dit :

      Pour le terrien, c’est parce que poutine ne fait pas confiance à son armée de l’air.

    • fab le vrai dit :

      @ Fafougaiijin …. bien d’accord avec vous : gardons-nous bien des conclusions hâtives sur le Retex de ce conflit. Il y a des choses à apprendre mais il ne me parait pas assez significatif pour déclencher de grands chamboulements.

      • FredericA dit :

        @Fafougaiijin et fab le vrai : En tout point d’accord avec vous. Et pourtant, nombre de commentateurs de ce blog voudraient tout changer à la lumière de ce seul conflit. « Si on suit leur logique jusqu’au bout » (copyright Fafougaiijin 🙂 ), il aurait fallu tout changer après les OPEX en Afghanistan, en Libye, en Afrique Sub-Saharienne, etc.

  9. Polymères dit :

    Il y a une vingtaines d’années, les russes voulaient 200 Su-34 (pour 2020) pour remplacer leurs 300 Su-24. Ils disaient à l’époque, pour justifier la baisse quantitative par le fait qu’ils sont de meilleurs avions (je fais simple).

    Une fois n’est pas coutume les objectifs de livraisons n’ont pas été au RDV et aujourd’hui il ne devrait plus y avoir de Su-24 en service dans l’armée russe.
    Le gros problème du côté russe, c’est au niveau des pilotes, je ne vais même pas évoquer les heures de vol mais bien la quantité de pilotes en service qui est très réduite et qui s’est réduite considérablement au fil du temps.
    Car je vois que beaucoup de personnes disant que les russes ont encore beaucoup de Su-24 en réserve « au cas ou », mais comprenons que derrière il n’y a pas les pilotes, car soit ils sont à la retraite, soit ils ont été transformés sur Su-34. Donc peu importe qu’il y ait des avions qui sont stockés à tel ou tel endroit, ils ne servent à rien et la Russie sauf à aller trouver des volontaires à la retraite, ne pourra pas s’en servir. De la même façon chez nous, quand on a un escadron qui va passer sur Rafale, mettre les anciens Mirage de côté ne servira à rien car les équipages seront passés sur Rafale et vous n’avez pas une ressource de pilotes en « stock ». C’est une chose qui ne se voit peut-être pas, mais qu’il faut prendre en compte, un aéronef ce n’est pas un camion, un pilote met plus de temps à être formé qu’un avion à être produit, il est donc de nos jours, plus important de se focaliser sur la ressource des pilotes que sur celle des aéronefs dans une guerre d’attrition.

    Ainsi la guerre en Ukraine amène beaucoup de problèmes à une armée russe qui manque de pilotes, car vous ne remplacerez pas un Su-34 par un Su-24 car vous n’avez plus le pilote, de même que vous ne remplacerez pas un Ka-52 par un ancien Mi-24 comme ça. Les pertes en aéronefs ne sont pas aussi « acceptables » que les pertes au niveau d’un équipage de char .

    Le Su-34 n’est qu’un dérivé du Su-27, il reste donc un gros avion avec une grosse signature radar qui n’est pas inconnu aux ukrainiens comme aux occidentaux. Même s’il est récent, le problème des russes c’est qu’ils ne changent pas leurs méthodes, ni leur environnement. Ils font du neuf avec du vieux et vont l’utiliser comme avant, la plus valu que pourrait apporter ces avions (ou autres) n’est jamais exploité et cela conduit à une aberration, celle d’avoir dans notre exemple un Su-34 qui sur le terrain utilisera les mêmes munitions non guidées qu’un Su-24, des pilotes qui feront les mêmes approches, les mêmes tactiques de bombardement. En gros que ce soit un Su-34 en 2022 ou un Su-24 en 1980, rien ne change vraiment.
    C’est donc en pratiquant une approche de proximité dans le bombardement à l’aide de bombes non guidées que le Su-34 s’expose au tir adverse pas moins qu’un Su-24.

    Alors beaucoup de personnes vantaient la « méthode » russe en Syrie, car ils pensaient qu’ils faisaient exprès de bombarder avec des bombes non guidées pour réduire le coût, que c’était efficace et suffisant, qu’on devrait s’en inspirer plutôt que d’utiliser des bombes guidées précises. Pourtant déjà à l’époque, quand j’expliquais que les russes ne faisaient pas exprès, qu’ils larguaient cela car ils n’avaient pas autre chose, que chez eux la munition de précision ça reste une goutte d’eau dans l’océan, on me riait au nez en me prenant pour un russophobe. Quand je disais que les russes mettaient en scène des tirs de missiles Kalibr pour obtenir des images de tirs de précision pour donner l’illusion d’une armée moderne qui sait ce qu’elle fait, qu’il n’y a pas de bavures dans ses frappes. Car souvenons nous, dès le début de son entrée en Syrie, la Russie a voulu faire comme les occidentaux, en filmant leurs frappes aériennes, mais très vite on voyait des bombes tomber n’importe ou, sans grandes précisions, ils ont vite arrêter de filmer cela, ils ont même très vite arrêter de revendiquer des frappes pour laisser croire en permanence que les bavures et autres pourraient être l’oeuvre des aéronefs syriens.
    Le conflit en Ukraine a sans doute ouvert les yeux de pas mal de monde et je pense que certains qui ont fantasmés les capacités russes en prenant des gens comme moi pour des russophobes se sont un peu mis au silence.
    La Russie n’a pas aujourd’hui et elle ne l’aura pas prochainement, une capacité aérienne pour des frappes de précision. Elle dépend de missiles programmés pour des frappes à longue distance qui sont limités car doctrinalement destinés à des frappes contre des sites stratégiques et non pour aller appuyer des troupes au sol. Ces missiles peu nombreux sont compensés par divers autres missiles détournés de leur but initial et n’ont pas du tout une grande précision, comme les missiles S-300 qui comme on le voit sur les images, tombent souvent un peu n’importe ou. Les drones iraniens viennent eux aussi apporter une certaine « masse » mais ça n’est qu’une adaptation russe à un manque de capacité plus globale, tant pour frapper l’arrière ukrainien, tant pour avoir de la précision que pour compenser un faible volume de ses propres missiles qu’elle doit diluer dans des frappes « groupées » pour créer un effet de saturation.
    D’une manière générale, ces frappes qui font parler et sur lesquels les médias se tournent ne changent strictement rien sur le plan militaire, c’est d’ailleurs même principalement des cibles civiles qui sont visées.

    Le problème de la Russie c’est qu’elle n’arrivera jamais en Ukraine a créer une situation dans laquelle elle pourrait obtenir un avantage aérien. Soit elle va risquer ses aéronefs en acceptant les pertes, soit elle va les laisser au placard. On est donc face à une Russie qui pour maintenir une pression derrière les lignes ukrainiennes ne peut compter que sur des drones et des missiles qui ne changent rien à la situation militaire et qui sont également de moins en moins efficace sur l’aspect civil.

    Moscou ne comprend pas les limites de son potentiel militaire et se morfond de ses espoirs et volontés. C’est pour cette raison que cette guerre va continuer, qu’elle va continuer à bouffer le potentiel militaire russe jusqu’à l’os avec des pertes humaines qui seront de plus en plus importantes.
    Les ukrainiens ont déjà tenus le choc initial qui était le plus dangereux et le plus imprévisible. Ils ont réussis à pousser l’attaquant dans une position défensive tout en devenant celui qui a l’initiative. Les ukrainiens reçoivent toujours plus d’aides, de plus en plus importantes et qualitatives, c’est la météo qui fige le front et au printemps ça repartira au front, avec des 10RC, des Bradley, des Marder et très certainement qu’on aura vers l’été les Léopard2 et M1A1 Abrams. Faut être particulièrement aveugle pour croire que tout cela ne se fait que pour « résister » face aux russes, cela fait quelques mois que la bascule a déjà été faîte, ce sont désormais les russes qui cherchent à résister face à un engrenage militaire (dont ils sont responsables) dans lequel ils ne contrôlent plus grand chose en dehors d’une communication ou ils veulent faire croire que tout va bien, que tout est sous contrôle et qu’ils sont encore dans la situation ou ils imposent leurs conditions.
    Vous pensez sincèrement que si la Russie serait en train de gagner cette guerre et que le temps joue pour elle, qu’elle lancerait subtilement l’idée de terminer la guerre sur les positions actuelles (alors qu’on sait tous qu’elle nourrit un bien plus gros appétit sur l’Ukraine) ? On passe d’une conquête de toute l’Ukraine, de sa démilitarisation et décapitation politique à une simple préservation de 4 nouvelles régions? Sans compter que depuis ces référendums on a vu la Russie quitter Kherson et toute sa rive droite. Vous pensez vraiment que si l’Ukraine ne se sentirait pas en confiance pour continuer cette guerre, qu’elle refuserait à la Russie la fin de la guerre contre la perte de ces territoires?

    Non, bien sûre que non. La prochaine étape de cette guerre, ce n’est pas de savoir si Wagner va avancer de 100m à Bakhmut pour les beaux yeux de son patron, mais de savoir ou/quand et comment l’Ukraine forcera le dispositif défensif russe, de savoir si les russes pourront tenir. Ils ont commencés à fortifier l’entrée de la Crimée ainsi que la frontière russe, sans doute qu’ils anticipent…

    • Bofbof dit :

      Que des erreurs, tout est faux. Vous le faites exprès ou vous répétez ce qu’on vous dit à la télé ? Je rectifie seulement celle-là : La Russie a dit depuis le début, et répète encore aujourd’hui, que ses buts principaux sur lesquels elle ne négociera pas, sont le désarmement et la dénazification de l’Ukraine, en clair renoncer définitivement à l’OTAN et changement de régime. Non les dirigeants Russes n’ont pas proposé de terminer la guerre sur les positions actuelles.

      • Lecoq dit :

        Faudrait commencer a denazifier la russie elle meme …

        Oups !

      • joe dit :

        @Bofbof soit vous avez loupé la dernière déclaration de Putler lui-même pas plus tard que le 08 janvier 2023, soit vous le faite exprès. Vlad a dit textuellement :  » nous sommes prêt à négocier à la seule condition que l’Ukraine reconnaisse la capture des 4 Oblast comme définitivement russe »_____ Donc oui Vlad a renoncé à « dénazifié » l’Ukraine (nazis qui n’existent que dans sa rhétorique tsariste) car il ne peut tout simplement pas le faire, ni aujourd’hui ni demain, même avec une mobilisation partielle de plus d’un million d’hommes.

      • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

        La Fédération russe va s’user les dents là, comme sa grande sœur la feue URSS … plus personne ne croit les russes là !

        Mais je note que les collabos de Moscou ici, n’ont toujours aucun arguments ..et tournent dans la rhétorique et mauvaise foi !!!

      • Lyonpuce dit :

        @bofbof: vous vous voulez la face ! les dirigeants ruSSonazis ont toujours voulu prendre Kyiv en qlq jours, mettre un gvt fantoche téléguidé depuis le Kremlin et voler les richesses de l’Ukraine.
        Leur armée qu’on les croyaient invincible s’est révélée être une armée de merde fonctionnant comme dans les années 40, sans avoir le niveau de l’OTAN.
        ils ont cru que les Ukrainiens les accueilleraient à bras ouverts, encore raté, ils ont cru que l’UE expliquerait, encore raté, ils ont cru avoir foutu suffisamment le bordel ds l’OTAN en faisant copain/copain avec rododo dont le seul objectif est de consolider son pourvoir (ce qui ne peut arriver sans l’OTAN bienveillante à son égard).
        en résumé, votre mentor putler s’est planté sur toute la ligne et la seule chose qu’il lui reste aujourd’hui c’est d’appeler à négocier (comme il l’a fait à plusieurs reprises dernièrement) pour espérer garder un gain territorial plus que réduit aujourd’hui, et qui s’amenuisera au fil des mois avec la montée en puissance de l’aide otanienne apportée à Kyiv!!!
        putler est cuit et ne maîtrise rien, tout va lui péter à la tronche, et c’est très bien !!!
        vous avez le droit de croire au père Noël, mais en ce qui concerne putler, c’est plutôt le père fouettard qui va s’occuper de son cas!
        achetez des popcorns, et suivez l’arrivée des blindés de l’OTAN : vous allez vous régaler

      • Aymard de Ledonner dit :

        Si l’Ukraine arrive aux portes de la Crimée, on en reparlera. Je suis convaincu que Poutine est prêt à continuer la guerre pendant dix ans s’il le faut. Mais si le risque c’est la perte de la Crimée, il négociera, lui ou son successeur.

      • Bugul Noz dit :

        Vous êtes très birn inspiré de relever cette grossière erreur factuelle. Du coup, comment comprenez vous l’injonction russe à negocier « en intégrant les nouvelles réalités territoriales » ? Et l’intégration officielle du Donbass au territoire Russe « pour toujours », ça va avec le changement de régime ou la non adhésion à l’OTAN ?

      • Mal de mer dit :

        En effet, la Russie ne propose pas de terminer la guerre sur les positions actuelles, puisqu’elle déclare être prête à négocier mais que l’appartenance à la Russie des régions qu’elle a annexées (et qu’elle n’occupe que partiellement) n’est pas négociable. C’est donc sur des positions qu’elle n’occupe même pas qu’elle envisage une résolution du conflit qu’elle a déclenché.

        Quant aux buts de guerre déclarés, désarmer l’Ukraine alors que c’est elle qui est menacée (et attaquée depuis 2014) et la dénazifier alors qu’elle est démocratique et aucunement aux mains de nazis, on peut se demander qui le fait exprès et répète ce qu’on lui a dit de dire.

        Et de quel droit la Russie, qui a reconnu l’indépendance de l’Ukraine, pourrait-elle exiger que cette dernière renonce à adhérer à l’OTAN et change de régime politique ?
        Ce n’est pas parce que la Russie n’a pas renoncé à ses prétentions coloniales et voudrait que les pays de ce qu’elle appelle son « étranger proche » n’aient qu’une souveraineté limitée qu’il faut qu’ils s’y soumettent.

    • Lado dit :

      Entièrement d’accord .
      Je suis incapable de visualiser un scenario de victoire Russe , (mais j’ignore beaucoup de chose)
      Par contre il y a pas mal de scenarii crédibles d’une victoire Ukr. Sur le terrain?Par un effondrement politique?

    • Achille-64 dit :

       » (alors qu’on sait tous qu’elle nourrit un bien plus gros appétit sur l’Ukraine)  »
      Ah bon, vous savez ça vous ? Pas moi.
      Votre point de vue est tendancieux sur de nombreux points. Oeillères ou propagande voulue ?

      Pour l’évolution de la situation militaire, premier rendez-vous en avril, on verra si votre prospective est autre chose qu’un plaidoyer pro domo. Personnellement, en m’informant auprès de sources diversifiées, y compris aux USA, je vois des pronostics contraires les uns par rapport aux autres.

      Seule certitude absolue, beaucoup de milliers de morts de part et d’autre, et ce ne sont pas les fils de milliardaires du gaz et des armes qui y laisseront la peau.

      • Prolegomen dit :

        Et pourtant, contrairement à vos dires, il ne fait pas bon être oligarque en Russie ces derniers temps. Sauf à prendre quelques mesures de base : vivre au rez-de-chaussée, mettre des grilles aux fenêtres, ne pas prendre de thé, ne pas prendre le bateau et bien regarder des deux coté de la rue avant de traverser.

        Sur l’évolution de la situation militaire, force est de constater que les prédictions/souhaits/propagandes de l’ouest se sont révélés bien plus exactes que leur pendant russe. Pour rappel, passer du Kiev en 3 jours à sécuriser l’est de l’Ukraine, puis nous ne quitterons jamais Kherson, puis les territoires annexés sont russes pour l’éternité avant un « repli stratégique en bon et du forme » tous ça pour échouer à prendre Bakhmut qui devait être un exemple de la supériorité militaire russe. Le tout bien sur sans jamais avoir recours à la mobilisation et sans s’être fait couler le navire amiral de sa flotte. Vous admettrez que le bilan n’est pas fameux et la capacité de prédiction pour le moins foireuse.

    • Kingfis dit :

      je suis globalement d’accord avec votre analyse, ayant fait mon service militaire au 35 ème RI mécanisé stationné à Belfort au début des années 80 et de ce fait ayant étudié l’armement Soviétiques, je le suis toujours interrogé sur le réel potentiel de leur armée.
      car le constat que je fais notamment en suivant ce conflit est plutôt défavorable à la capacité Russe de faire une guerre.
      les hommes ne sont pas formés quelque soit l’arme.
      le matériel de hautes technologies soit est très faible ( en nombre) soit ne peut être utilisé car les munitions n’existe pas.e.t.c….
      en fait je crois que l’Occident a fantasmé sur l’équipement et la qualité de l’armée Russe.
      j’ai de plus en plus le sentiment que les Russes ont une armée de défilé avec du matériel qui peut paraître moderne mais sans les munitions ou les servants allant avec.
      et une armée active qui reste sur un équipement très anciens et surtout un commandement et j’y intègre Poutine qui pense la guerre comme en 1941.
      cette armée est prête à sacrifier des centaines de milliers d’hommes non préparés, en pensant que la masse fera le reste. Hors je ne suis pas sûr qu’aujourd’hui la guerre se conduit comme cela.
      l’avenir nous le dira, mais pour l’instant force est de constater que l’avantage est au commandement et à l’armée Ukrainien.

      • Conjonction dit :

        Conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car.
        Or, pas hors.
        Or, je ne suis pas sûr. Pas « Hors je ne suis pas sûr « .
        Merci.

    • H.G.A. dit :

      Puissiez-vous avoir raison !
      Bravo pour vos développements.

    • Leroy dit :

      Bonne analyse. Les russes n’ont pas la maîtrise du ciel ; les pertes en blindés sont considérables ; les stocks de munitions doivent être faibles (avec des délais de réapprovisionnement). Pour compenser 2 solutions : la défense ferme, la masse de soldats, en vue de la négociation à partir de l’acquis.
      Face à ces 3 données de base : la défense aérienne contre les missiles et drones, des blindés modernes et en nombre suffisant et des soldats formés mais à protéger en raison du différentiel démographique.
      Conséquences : faut-il attendre que la mobilisation de la masse russe soit réalisée ? Non, et plus tôt sera la percée (sa tentative), plus tôt Kiev saura s’il est temps d’accepter de négocier (en cas d’échec de l’attaque) : risque à prendre ? Dilemme.

    • Seb dit :

      Vous avez raison sur un point, la guerre va durer, 10 ans, peut être 20 ans. Je ne m’attends à rien d’autre. Car même si la Russie prend disons 50% du pays, il y aura toujours de la guérilla ukrainienne. Ca ne finira jamais en 2100 on en parlera encore.
      On peut toujours discuter du potentiel russe mais moi ce qui m’inquiète c’est le potentiel de l’Europe. Pas capable d’aligner quelques chars moderne ou une défense aérienne moderne, pas de munitions… on est totalement à la traine. On se rassure comme on peut en disant que les USA aident, moi ça me rassure pas.

      • Ion 5 dit :

        Oui enfin, même si dans 10 ans ou 20 ans la Russie venait à occuper jusqu’à 50% de l’Ukraine à l’Est, ça ne menacerait toujours pas les frontières de l’OTAN…Si cela ne vous rassure pas, mois si.

    • Petit Gibus dit :

      @Polymères
      Ne prenez pas ce qui suit comme une critique malveillante de vos arguments ou de votre personne mais plutôt comme une marque de l’intérêt porté à vos propos.
      En effet, il est toujours attristant de voir une pensée construite, développée dans un argumentaire dense et faisant appel à un vocabulaire riche, être affaiblie par une regrettable carence formelle.

      Ainsi : « Vous pensez vraiment que si l’Ukraine ne se sentirait pas en confiance pour continuer cette guerre, qu’elle refuserait à la Russie la fin de la guerre contre la perte de ces territoires? »
      Différentes constructions grammaticales sont possibles après la conjonction si, mais dans ce cas il convient d’employer « si + verbe à l’imparfait de l’indicatif + verbe au conditionnel présent » :
      Vous pensez vraiment que si l’Ukraine ne se sentait pas en confiance pour continuer cette guerre, elle refuserait à la Russie la fin de la guerre contre la perte de ces territoires ?

      Si cette intervention vous incitait à creuser la question, vous pourriez suivre ces liens :
      https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-49330.php
      https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-1517.php

  10. Popeye dit :

    En résumé, à l’attention des jeunessses post-sovietique : engagez-vous pour toucher 2 kopecks mensuel…. que vous ne toucherez jamais, vu que vous serez morts avant.
    Effectivement, pas très motivant comme job !

  11. Alex dit :

    si même les dictatures manquent de vison…..alors là c’est la fin de tout

  12. Bench dit :

    Où l’on constate la différence énorme entre la doctrine russe de l’emploi de l’aviation avec l’occidentale.
    Ce qui laisse à penser qu’en cas de confrontation directe entre Russie et occident la balance, malgré les pertes des deux côtés, pencherait rapidement en faveur de l’occident.

  13. Bofbof dit :

    Oryx n’est pas du tout une source fiable, c’est pro-OTAN à fond, et l’OTAN domine de haut la guerre de communication. Ceci dit, il est clair que cette guerre montre bien l’efficacité des missiles anti-aérien modernes avec caméra IR et logiciel reconnaissance de formes qui ne se laissent pas leurrer. Face à des missiles modernes, il me semble que l’utilité de l’aviation est en forte baisse.

    • NRJ dit :

      @bof
      « c’est pro-OTAN à fond » Sur quoi vous basez vous pour dire ça ? Si c’est juste le fait qu’ils indiquent de lourdes pertes russes, votre argumentaire serait assez léger.
      Oryx montre les pertes matérielles documentées, sur lesquels il y a donc des photos qui témoignent de la destruction. Il peut toujours y avoir des erreurs mais rien ne permet de dire qu’il y a un biais pro t
      OTAN.

      • Sorensen dit :

        Rire, ils ne sont pas pro-otan; ils sont OTAN.

        • Twisted dit :

          Ils sont pro-turcs, c’est leur coeur de leur propagande

          • Sorensen dit :

            Ce n’est pas secret, ni qui ils sont. De la même manière je lis aussi ce site avec une certaine prudence. Tout ce que je lis en fait.

      • Lotharingie dit :

        à NRJ

        Bonjour,

        « ..@bof « c’est pro-OTAN à fond  »

        Si, si, c’est bien un outil de propagande Pro-OTAN !

        Vous devriez le savoir :

        En Ukraine ce n’est une simple  » Opération Spéciale  » de quelques jours.

        Le génialissime poutine ne peux perdre aucun conflit, car ses armées sont de valeureux guerriers indestructibles.

        De plus l’OTAN n’a pas d’industrie d’armement pour fabriquer des munitions : les ukrainiens ne se battent qu’avec des cailloux et des bâtons.
        Quant aux destructions dans le Donbass, c’est due à une crise d’hystérie collective des populations locales.

        Pour les photos du site Oryx, regardez mieux, ce sont des épaves de vieux matériels des ex armées de l’OTAN, que les satanistes européens ramènent sur le champ de bataille la nuit, pour faire croire que ce sont des pertes poutiniennes.

         » On nous cache tout, on nous dit rien !  »

        Bien à vous.

      • RIP dit :

        Oryx a été fondé par des anciens de Bellingcat, site financé par les Services américains et anglais, et qui s’est fait « mettre à nu » d’où la création de Oryx, qui est la même chose. ça foisonne, les petits autoentrepreneurs de grande guerre informationnelle, aidés par des grands frères généreux qui paient tout en dollars .. …

        • Boussole dit :

          Parfait. Si Vidocq19-Shimou-Guillotin-RIP affirme qu’Oryx n’est pas fiable, c’est que ce site est encore plus digne de confiance que je ne le pensais.

          • RIP dit :

            Boussole : personne ne vous dénie le droit de vous faire enfumer du soir au matin et du matin au soir.,Bonne continuation, surtout.

    • EchoDelta dit :

      L’utilité de l’aviation est en forte baisse … dans le contexte d’utilisation russe, c’est à dire en prenant un maximum de risques inutiles dans le bombardement ce que les occidentaux s’éviteraient par les technologies déployée de bombes guidées.

    • Soresnen dit :

      Si, Oryx est fiable est sert de sources jsuqu’à des officiles. Si vous voulez voir pas les deux bouts, rien de vous dispense d’accompagner la lecture d’oryx de celle de Russian with attitude.
      Tout le monde à un tropisme.

  14. eric dit :

    90% des SU 34 on était abattus par le S300
    et les hélicoptère par le BUK-M1

  15. dolgan dit :

    De ce que j ai compris, su25 et su34 sont justement utilisés de manière très similaire en Ukraine. Même causes même conséquence.

    Les Russes ont eu l expérience de la Géorgie qui avait mis en lumière les failles et lacunes Russes dans un engagement de haute intensité. Ils étaient censés se reformer suite à ce retex. La réforme a vite été avortée avec le résultat qu’on observe en Ukraine.

  16. jul dit :

    La merde dans la quelle les russes se sont mis. Bonne chance pour tous reconstruire. Très clairement ils en auront pour 20 ans

    • ji_louis dit :

      Non,,,ce sont les ukrainiens qui auront à reconstire chez eux, tout comme l’Est de la France à la fin de la 1ère guerre mondiale.

      • PK dit :

        Sans compter les pertes humaines. On en est pas encore à la hauteur de nos pertes de 14, mais ça converge doucement.

        Nous ne nous en sommes pas remis…

  17. Nicolas ROGER dit :

    Je respecte votre site sur une large majorité de vos articles. Mais l’aviation Russe ne s’est jamais vraiment engagée. Priorité étant de détruire les « sol-air ». Ce qui se passe actuellement. Bref, quand les Russes vont envoyer les « coucous », on en reparlera.

    • Charcot84 dit :

      @Nicolas Roger….si l’aviation russe n’a pas été engagée, c’est peut-être pour des raisons structurelles . En effet, le nombre de pilotes est insuffisant , l’absence de doctrine d’emploi autre que celle datant de l’ère soviétique, le manque criant de munitions guidées font que l’aviation russe a subi de réelles pertes. La limitation de son emploi est avant tout dû au fait que les russes veulent garder leurs ressources. Même s’ils mettaient le paquet, il est évident que l’attrition serait très très importante et se transformerait assez vite en un énième échec pour Poutine qui les accumulent depuis 10 mois .

    • Chocolatine dit :

      Alors je ne suis pas stratège de la guerre aérienne mais ce n’est pas ce qui aurait du être fait depuis le début? Des missions SEAD afin d’acquérir la supériorité aérienne voire la suprématie?
      C’est un peu idiot de ne pas l’avoir fait si elle en a les moyens et d’avoir perdu autant d’aéronefs en plus de n’avoir pas pesé sur les combats comme l’aviation russe aurait du, non?
      Pourquoi autant de munitions lisses larguées à basse altitude alors que ça foisonne de MANPADS en bas?

    • YM dit :

      Vraiment ? Presqu’un an après on en est encore aux « non mais l’armée russe a pas tout envoyé encore, vous allez voir ce que vous allez voir » … ?

    • dolgan dit :

      Ah oui. Là c’est juste l échauffement. Une brillante stratégie. Laisser son armée de terre être détruite pour mettre l adversaire en confiance. Et quand il croit la victoire acquise, envoyer l aviation. Brillant.

      • Lyonpuce dit :

        Un coup de génie ruSSonazi de putler qui aurait imaginé un tel stratagème pour embrouiller l’adversaire ?
        si c’est le cas, il est temps qu’il prenne ses gouttes…
        peut-être tombera-t-il d’une fenêtre, dans un escalier ou fera connaissance avec un peu de polonium, sarin ou autre joyeuseté avant de comprendre qu’il s’est totalement fourvoyé.
        bizarrement, il semble vouloir s’enferrer dans son erreur, pourvu que ce lui soit fatal à brève échéance !!!

    • mich dit :

      Pourquoi ne le font ils pas ? presque 1 an déjà ,le sol air Ukrainiens c ‘est pas le pacte de Varsovie non plus ,pas presser de soutenir la force alors ,un peu étrange comme tactique ! en tout cas rarement vu .

    • Bob La Trousse dit :

      Ahhh elle est bien bonne… Les Russie n’engagé pas ses aéronefs car elle a subi des pertes enormes dans les premiers mois, ils ne savent pas faire du ‘SEAD’ et ils ont subi des frappes dévastatrice sur les aéroports de Crimé et meme en Russie…

      Les ukrainiens ont depuis reçus des SAM bien plus performant que le S-300 donc on est pas pret de les voir les coucous Russe…

      • Prépositions dit :

        Donc on est pas près de les voir.
        Éventuellement : donc on est pas prêt à les voir (mais ça change le sens).
        Mais ni « prêt de » ni « près à ».

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Bref, quand les Russes vont envoyer les « coucous », on en reparlera. » Quand on fait la guerre on y va à fond de suite! On n’attends pas le beau temps, le retour des hirondelles où la récolte des patates! Quand les Russes vont envoyer les « coucous »…….. en avril mai, c’est généralement à cette période qu’ils chantent! C’est depuis fin février 2022 qu’ils devaient balancer la purée……….c’est de l’analyse à la « RIP Guillotin »!

    • Lecoq dit :

      Oui oui tout se deroule selon le plan …

    • joe dit :

      Mais les « coucous », ils les envoient à quel moment ? Parce que ils étaient dans l’incapacité de le faire des mars 2022. L’Ukraine c’est largement étoffé depuis, non seulement en systèmes courte et moyenne portée mais aussi longue portée, pour contrer les attaques de drones et missiles. La situation au dessus de l’Ukraine est non viable et rien ne changera cela à moins d’envahir physiquement le terrain sur au moins les deux tiers du pays. Il n’y a aucun scénario réaliste qui montre cette possibilité, à part ceux prophétisés par les présentateurs TV russe… Plus le temps passe, plus l’Ukraine dispose de meilleurs systèmes, en qualité et nombre supérieur.

    • Seb dit :

      Deux erreurs. L’aviation russe est très engagée mais pas comme on l’entend en occident. Il n’y effectivement pas de bombardements massif façon OTAN depuis des portes avions etc… Ca c’est à cause de la défense aérienne de haute altitude, les S-300 et Buk-M1. Il n’y a aucune raison que les USA aurait fait mieux, puisqu’on ne sait pas ce que valent les USA face à une défense aérienne depuis la guerre du Vietnam (6000 avions perdus).
      Ensuite, on sait que l’aviation Su-25 est engagée à très basse altitude, et les Su-35S sont engagés dans la chasse air-air pour détruire les Mig-29, ce qu’ils font très bien en détruisant 1 ou 2 avions par jour avec des missiles à longue portée, face à des jeunes pilotes ukrainiens entrainés sur FlightSimulator dont le seul but de mission est de tirer des AGM-88 et faire demi tour.
      Troisièmement, il y a des choses que l’on ne sait pas. Comme les missions des Su-57. On sait que depuis qq mois l’ukraine a perdu un grand nombre de S-300, qui sont peu à peu remplacé par le matos occidental (et pour cette raison). Ces S-300 ne se sont pas détruits tout seuls.

      • Bob La Trousse dit :

        Ah oui et la guerre du Golf 1 & 2 c’est du poulet?

      • Comptabilité macabre dit :

        « ce qu’ils font très bien en détruisant 1 ou 2 avions par jour »
        D’où viennent ces chiffres ?
        Parce qu’à un tel rythme, depuis les 10 mois que dure cette guerre, c’est entre 300 et 600 MiG-29 ukrainiens qui auraient été abattus par les si efficaces Su-35 russes. Ca en ferait des as à décorer au Kremlin !

        • PK dit :

          C’est plutôt 0 à 1… Les Russes revendiquent une centaine d’appareils abattus dans ces circonstances.

      • Axer dit :

        Seb : Oui sauf que les avions russes coutent très chers à maintenir en état opérationnel, tout comme sinon plus que les F-35 US. Certains pays disent même que l’ingénierie dans les armes AIR russes « modernes » laisse à désirer. En ce cas, oui, les missiles sol-air restent la meilleure solution pour les ukrainiens, et le pire cauchemar pour les aviateurs russes.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « Ensuite, on sait que l’aviation Su-25 est engagée à très basse altitude, et les Su-35S sont engagés dans la chasse air-air pour détruire les Mig-29, ce qu’ils font très bien en détruisant 1 ou 2 avions par jour avec des missiles à longue portée, face à des jeunes pilotes ukrainiens entrainés sur FlightSimulator………………..
        Encore un correspondant de guerre!
        « On sait que depuis qq mois l’ukraine a perdu un grand nombre de S-300, qui sont peu à peu remplacé par le matos occidental (et pour cette raison). Ces S-300 ne se sont pas détruits tout seuls. » Encore un expert!

      • Aramis dit :

        @Seb « Il n’y a aucune raison que les USA aurait fait mieux, puisqu’on ne sait pas ce que valent les USA face à une défense aérienne depuis la guerre du Vietnam (6000 avions perdus). » Là par contre c’est grossièrement faux. Golfe 1 et 2 plus Kosovo plus Lybie le montrent.

        « face à des jeunes pilotes ukrainiens entrainés sur FlightSimulator dont le seul but de mission est de tirer des AGM-88 et faire demi tour. » Sources?

        « Ces S-300 ne se sont pas détruits tout seuls. » munitions rodeuses d’après les russes.

  18. Zigomar dit :

    Pour ma part…je pense que l’Occident se gargarise avec ce qu’il peut…en prenant, surtout, ses désirs pour la réalité…
    Voilà maintenant plus de 6 mois que l’on entend que l’Ours russe est blessé, en fuite et à l’agonie…Puis dans la foulée, courant octobre, l’armée ukrainienne lançait une contre-offensive générale afin de bouter l’Ours hors du Donbass, de Lougansk, reprendre Marioupol avant de récupérer la Crimée… – Rien que ça et excusez du peu..!
    Hors à ce jour… force est de constater que les troupes ukrainiennes piétinent, n’ont pratiquement rien repris de significatif, malgré les montagnes d’armements occidentaux déversées en permanence ainsi que la présence de conseillers-mercenaires très actifs sur le terrain des hostilités…
    D’ailleurs…chacun peut noter, selon la quotidienne propagande otanienne, que les pertes, semble-t-il, ne sont que du côté russe… l’armée de Kiev ne connaît pas l’attrition de son armement et ses combattants sont, probablement, revêtus d’une cape d’invisibilité…
    La fable est belle…mais la réalité douloureusement différente… en attendant la suite annoncée avec crainte, d’une nouvelle offensive d’envergure de l’Ours affamé à la sortie de son hibernation …
    Qui vivra verra…comment les choses évolueront alors véritablement sur le terrain…

    • Charcot84 dit :

      @Zigomar…Pour l’instant, force est de constater que les russes sont en recul même s’ils tiennent encore une partie non négligeable du territoire ukrainien. Leurs pertes sont importantes (tout comme celles ukrainiennes) et leur armée pour l’instant n’est qu’une machine mal huilée qui injecte toujours plus de troupes qui se font massacrer . Les russes comptent désormais sur la masse pour éroder lentement mais sûrement les troupes ukrainiennes. Quant à une supposée offensive de printemps des troupes russes, si Poutine la lance, ce sera un bain de sang plus grand pour ses soldats. Nul doute que le renseignement occidental aura détecté en amont de cette offensive, la position des troupes russes, l’articulation des unités et même la date de déclenchement des hostilités…Les ukrainiens seront sur des positions défensives et feront des cartons sur les russes. Ces derniers, s’ils veulent vaincre par la masse, il va falloir que la mobilisation des soldats augmentent encore d’un cran car 300 ou 400000 hommes, ce sera vite épuisé.

      • Paddybus dit :

        Ben voyons… pensez vous vraiment que ce genre de guerre position va être LA solution…???
        La Russie a mené une offensive relativement douce, évitant à tout prix les destructions d’infrastructure… bien mal leur en a pris… ils ont espéré que le peuple ouvrirait les yeux… mais la propagande est puissante, et l’endoctrinement solide… voire la menace de représailles sur les familles freine toute tentative de sortir de la crise par la négo….ce qu le peuple ne peut pourtant que souhaiter ardemment…

        Les dernières semaines montrent une volonté non seulement de ne plus épargner les infrastructures, de faire tirer ou détruire les systèmes de tirs anti-aériens… mais il semble qu’un assaut de masse pourrait être donné avec des bombes guidées, sur les « nids » et positions enterrées… la stratégie ricaine dans toute sa splendeur…

        Il semble qu’en 10 mois, les ukros avaient tirés 13 années de production d’un type de missile ricain et 5 années de production d’un autre modèle… les anti-aériens pourraient aussi finir par manquer…

        Pour ce qui est des hommes, pourquoi ne rappelez vous jamais que les ukros en sont à la 9ème vague de mobilisation… qu’ils ont dû interdire la production de documents administratifs par les consulats pour obliger les fuyards à revenir en ukr-haine afin de les enrôler, qu’un certain nombre se sont « carapatés » à pied discrètement, certains ayant choisi de traverser les Carpates à pied et y ayant perdu la vie…

        Le nombre des morts ukros ne pèse pas du tout sur les instigateurs de cette guerre, et ceux là, bien planqués à vachequitonne et alentours ont joué un coup de maître pour semer la désolation dans la totalité de l’europe… et la mort… mais ça vous aussi, cela ne semble pas vous concerner…. rendez vous fin 2023 ou en 2024…. je crains que vous ne commenciez à comprendre votre méprise… vous pourrez accuser Poutine de toutes vos forces, la réalité n’en sera pas moins ce qu’elle sera…. et ceux qui ont manigancé tout ça eux tireront la marrons du feu… ni vous ni les ukr-hainiens ne seront gagnants… Dans votre soutien à l’otan, vous faites partie du lot bien trop nombreux, qui très mal informé se tirent une balle dans chaque pied…!!!!

        Ecoutez ça attentivement… il cite ses sources, et donne la même explication que je soutiens depuis des mois…. et pourtant il est de gauche… vous savez ceux qui pensent parfaitement bien….!!!!
        https://www.youtube.com/watch?v=RxGOmdLmA3o

        A votre sage réflexion…!!!

        • Prolegomen dit :

          Mince, si il y avait le moindre doute sur votre inclinaison et qui paie votre solde, la lecture de votre premier paragraphe ne laisse plus aucun doute. Vous avez plus votre place sur un plateau de Soloviev que sur n’importe quel endroit censé porter une discussion un peu sérieuse. Mince, le peuple ukrainien n’a pas ouvert les yeux à ce qu’il ne peut pourtant que souhaiter ardemment. Cette prose est absolument terrifiante. Surtout quand après vous dénoncer de la propagande. A vomir.

          Les faits sont pourtant simples et têtus:
          – Les ukrainiens ne veulent pas de la domination russe et sont prêt à se battre pour l’éviter;
          – l’ex deuxième armée du monde n’aurait jamais due se retrouver dans la situation actuelle, c’est donc un échec;
          – les occidentaux sont prêt à armer (pour des raisons diverses) les ukrainiens tant que ceux-ci se battent contre les russes, ce qu’ils sont prêt à faire: concordance d’intérêts.
          – Le plus beau dans tous cela : le Russie s’est mise toute seule dans ce bourbier en se lançant dans cette expédition impérialiste d’un autre âge. (et ne me sortez pas l’histoire des frontières de l’OTAN svp, l’OTAN n’a jamais envahit son voisin contrairement à certains).

          • Paddybus dit :

            Ha, l’argument massue … en mousse…. on sait qui te paye…. ben voyons… vous aussi êtes obligé d’en passer par la souillure plutôt que les arguments…???

            Vous n’avez pas répondu ou argumenté non plus sur l’interview de Monsieur Del Valle…. évidemment, tellement vous êtes creux… les sous entendus insultant de couille molle et de cervelle déconnectée…

            Mais vous allez peut-être avoir un avis sur celle là…???
            https://youtu.be/5bD8ydOoyrk

            Encore qu’attendre un avis de votre part… autant aller sur tf1…!!!!!! Pfffffffffffffff…!!!!!!!!!

    • SOF dit :

      Quelle analyse !!!!!
      Vous êtes un pote à Raymond75 ???
      Aussi ridicule en tout cas

    • dolgan dit :

      Kherson, entendu parler ?

    • mich dit :

      Et si vous qui parlez de fable !  » chacun peut noter  » ,ah bon car tout le monde lis la propagande de chaque camp comme vous alors ?

    • Goulag dit :

      La guerre de Poutine et ses laquais zélés vire au fiasco face à un pays « frère ». L’Ukraine a déjà gagné sa place dans le monde libre. Reste à savoir jusqu’où ils pourront repousser l’envahisseur russe, qui n’a encore une fois rien à faire dans un pays souverain.

      • RIP dit :

        Goulag : les trompettes qui accompagnaient votre commentaire, étaient un peu trop fortes; par contre j’ai bien apprécié les majoretteset et les violons :il y a même un moment pendant lequel j’ai failli me diriger vers une boîte de Kleenex en lisant votre panégyrique digne des meilleures sorties du dirigeant nord-coréen.

    • jm 64 dit :

      Si l’OTAN entrait réellement en guerre (avec ton ses moyens) pensez-vous que l’armée russe ferait face ? Avec leur supériorité numérique ils n’ont pas pu prendre Kiev. C’est certainement de la désinformation Otanienne. Pour le moment aucun avion de combat occidental n’est intervenu pas plus que les blindés lourds. Pour les morts et blessés je vous accorde que les pertes sont sensiblement identiques de part et d’autre.
      Cordialement

      • Hyle dit :

        L’OTAN s’écroulerait dès qu’elle annoncerait la guerre contre la Russie. D’ailleurs c’est je pense, l’erreur désormais de Poutine, de ne pas déclarer la guerre à l’OTAN. Pourquoi? Car il n’y a aucun européens de l’Ouest qui veut mourir pour l’Ukraine ou la Pologne et que les armées européennes sont impressionnantes car elles ont fait massacrer par procuration d’hommes 250K UA et leurs matériels.

        De plus, ça permettrait enfin à la Russie d’abattre les satellites et drones qui alimentent le champs informationnel ukrainien.

        Chiche ?

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Chiche ? » Que vous soyez la première victime……………………ça me va!

      • Seb dit :

        En mettant de côté les armes nucléaires, donc une guerre fictive conventionnelle, l’entrée en guerre de l’OTAN change la donne pour la Russie : ils peuvent enfin détruire tous les satellites de l’OTAN, couler des portes avions, et bien sûr mobiliser 5 millions d’hommes car elle sera directement attaquée. L’OTAN devra aussi accepter de perdre des centaines d’avions face aux S-400 et S-550 qui possèdent des antimissiles hypersoniques. Cette guerre personne n’en veut, couterait des milliers de milliards sans raison.

        • Chocolatine dit :

          C’est beau ces scénarios de science fiction.Beaucoup d’imagination à St Petersbourg.

        • Prolegomen dit :

          Ils arrivent déjà pas à toucher des pistes d’atterrissages d’aéroport, alors votre rêve éveillé fait doucement rire. Et mobiliser 5 millions d’hommes quand on arrive pas à en entrainer et équiper 300 000, pour quoi faire. Les lâcher en rase campagne avec pioche et fourches en leur disant que l’ouest c’est par là? Remarque, c’est déjà la situation à Bakhmut.

        • Aramis dit :

          « ils peuvent enfin détruire tous les satellites de l’OTAN, couler des portes avions,  » Comment?

          « et bien sûr mobiliser 5 millions d’hommes » équipés et encadrés comment. Déjà la mobilisation de septembre a été cahotique avec 300 000 hommes alos à 5 millions même pas en rêve si tant est qu’il y ait 5 millions de valides en âge de se battre qui se présente à la caserne.

          « L’OTAN devra aussi accepter de perdre des centaines d’avions face aux S-400 et S-550 » HARM et Growler.

          « qui possèdent des antimissiles hypersoniques » Supersoniques, ce qui et normal pour des batteries modernes.

          « Cette guerre personne n’en veut, couterait des milliers de milliards sans raison. » Cela n’arrivera pas.

    • patex dit :

      Bientôt un an que la Russie est tenue en échec, et épuise ses armements les plus sophistiqués pour un résultat misérable. Toute cette communication sur une Russie « rouleau compresseur », ce n’était que du flan. L’humiliation et la perte de totale de crédit de la Russie sont des réalités bien ancrées dans les mentalités maintenant.

    • Frédéric dit :

      Rire démentiel 🙂 Même les fanatiques de la Sainte Russie reconnaissent qu’elle est sur la défense après l’échec de son agression colonialiste initiale 🙂 L’Ukraine de 2022 a mieux tenu le coup devant les adeptes du retour de l’Empire Russe que la Finlande en 39/40 devant les appétits de Staline.

      • JC dit :

        Comparaison bancale. Le poids de l’aide internationale à la Finlande par rapport à celui que l’Ukraine reçoit régulièrement est-il le même ?

        • lgbtqi+ dit :

          Si on vous répond, ça va encore relever de ce qu’en votre parfait équilibre vous appelez « la Police de la Pensée » ?

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « La fable est belle…mais la réalité douloureusement différente… en attendant la suite annoncée avec crainte, d’une nouvelle offensive d’envergure de l’Ours affamé à la sortie de son hibernation … » C’est très joli, voire lyrique il suffit d’avoir un fond musical avec des balalaikas et on s’y croirait! Désolé mais le mode « on va voir ce que l’on va voir c’est depuis février 2022 que l’on entend cette éternelle ritournelle! Elle est de plus en plus « pipotée » pour se rassurer!

    • lgbtqi+ dit :

      N’importe quoi, as usual.

      Et au niveau orthographique : « hors » c’est hors de, dehors… Vous confondez avec la conjonction de coordination « or ».

      Et au niveau argumentaire : nous sommes peinées d’entendre les pertes du côté ukrainien à cause de la lâche agression perpétrée par vos frères, les enfants de poutin. Et depuis le temps que vous nous vantez cette bête qui pourtant se laisse chevaucher par poutin, la réputation de l’ours en prend un coup, comme lui d’ailleurs. Il y a des limites, même dans le trash movie.

    • joe dit :

      Les russes sont partis la tête basse après 10 ans d’Afghanistan, alors que les Talibans n’avaient qu’une fraction de l’aide que reçoit l’Ukraine à la fois en matériel et intellignece. L’année précédent leur départ, les stratèges militaires et politiques russe affirmaient qu’ils ne quitteraient jamais ce pays, que la victoire était inévitable, que la grande armée russe serait triomphante… on connaît la suite. Leurs pertes sont déjà trois fois supérieures en hommes et autrement plus importante en matériel, y compris chars lourds et avions… en 8 mois. Sans parler des sanctions jamais vues et de la fuite des investisseurs pour très très longtemps. L’ours russe est blessé. C’est une hémorragie économique et militaire, la seule différence est que Vlad se fout totalement de laminer le pays et de faire tuer les russes par centaines de milliers… la victoire est inévitable… Et la marmotte 🙂

    • Lyonpuce dit :

      Ben, dans vos rêves mon cher! Les griffes de l’ours dont vous parlez sont sérieusement émoussées…
      L’arrivée des blindés de l’OTAN et des récents systèmes AA ne vont pas aller dans le sens de vos amis ruSSonazis, il faudra vous y faire: la mafieuse ruSSie perdra cette guerre et l’Ukraine retrouvera l’entièreté de ses territoires, Crimée comprise. et Putler terminera sa vie misérable de criminel de guerre génocidaire dans les poubelles de l’Histoire et pas comme un leader héroïque qu’il voudrait mais comme le micro-Vlad qui aura fait imploser ce qu’il restait de l’Empire ruSSe après la chute de l’URSS. l’Histoire est en marche et la très faible armée barbare de colonisation ruSSonazie n’y pourra rien !!!

    • UnKnown dit :

      On en reparle dans 12 mois quand on en sera arrivé à livrer des F-16 et des CBU-105… La grenouille, marmite, tout ça…

    • Conjonction dit :

      Conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car.
      Or, pas hors.
      Or, à ce jour… force est de constater que. Pas « Hors à ce jour… force est de constater que ».
      Merci.

    • Arpenteur dit :

      « les troupes ukrainiennes piétinent, n’ont pratiquement rien repris de significatif »
      Rien de significatif ?
      Dans les 12 000 km² autour de Kharkiv et dans les 6 000 km² du côté de Kherson.

  19. Carin dit :

    Ce bien bel avion, ne sera pas plus efficace que ses prédécesseurs en Ukraine, pour la simple raison que nos amis russes n’ont pas de bombes guidées… il lui faudra descendre pour valider un kill… et se placer à portée de MANPADS et autres mitrailleuses anti-aerienne. Et le seul « allié » pouvant lui fournir ce genre de bombes, est la chine… qui a ce jour se refuse de prendre partie, et de fait ne livrera aucune bombes guidées.

    • Ion 5 dit :

      Oui bof. Vous pouvez le dire mais d’une façon plus nuancée.
      Il y a (avait) tout un arsenal de bombes guidées KAB-500 L ou bien KAB-1500 L pour les Su-34 sans parler des fusées X-29 ou des modules Damoclès pour BGL gentiment fournis par Thalès Group et produits à l’usine d’optique et mécanique de l’Oural qui ont sans aucun doute faire pas mal de dégâts chez les ukrainiens…

      Ceci dit, il n’y en a eu sans aucun doute pas assez…

      A part ça, vos élucubrations avec la chine concernent plus votre psychiatre/gériatre traitant que le forum… Prendre ses désirs pour des réalités peut avoir des liens avec la maladie d’Alzheimer.

      Pour les autres, on ne sait pas ce que veut la Chine, en dehors du pognon. Si Poutine paye, ils vendent. C’est aussi simple que cela. Inutile de se faire des illusions…

      • Chocolatine dit :

        Pour l’instant,la Chine ne fournit rien à la Russie. Même plus de moteurs de camions.
        Avoir un tel allié dont « l’amitié est indéfectible » et être obligée de se tourner vers l’Iran et la Corée du Nord pour quelques obus et drones, c’est pas génial quand même…
        Et entre la Russie et les sanctions occidentales, je pense que le comptable chinois sait ou se trouve son plus gros CA…

        • Ion 5 dit :

          On peut connaitre la source d’assertions aussi péremptoires?

          Parce que le comptable chinois lui, quand il vend ses obus (parfois guidés) via la Corée du Nord, et qui sait ou se trouve son CA, ne se sent pas obligé de l’annoncer ni à vous, ni à votre belle mère….

        • Ion 5 dit :

          @Choco
          Les chinois ne veulent pas vendre, dites vous. Que font-ils alors au Forum russe « Armée 2022 » avec leur matos et leurs maquettes?
          https://politexpert.net/23598747-ot_bpla_do_sverhzvukovih_raket_kitai_privez_na_armiyu_2022_arsenal_tehniki

          Bien entendu, la position officielle de la Chine est: nous sommes neutres, nous ne fournissons d’armement à aucun des deux belligérants.
          La position officielle de la Russie: nous n’avons pas besoin d’eux.

          Après, vous êtes libre de croire ce que vous voulez, après tout…

  20. Homere dit :

    Quand un article commence par selon ça veut dire invérifiable.

    • v_atekor dit :

      Toi, tu n’as pas eu ton bac français, Ok, mais pas besoin de t’en vanter.

  21. Félix GARCIA dit :

    (Little) Think Tank@L_ThinkTank
    L’armée russe a bombardé le district de Tavriiskyi, situé dans Kherson, aux munitions incendiaires bien qu’il s’agisse d’une zone densément peuplée. Pas de bilan humain disponible pour le moment.
    https://twitter.com/L_ThinkTank/status/1612075281719730176

    La grande classe …

    Au fait, les Russes, elle est où votre frontière occidentale ?
    Laissez-moi deviner —> « Ce ne sont pas nos affaires » ?
    https://www.lalibre.be/international/europe/guerre-ukraine-russie/2022/11/14/il-a-ete-assassine-comme-un-animal-un-deserteur-du-groupe-wagner-sauvagement-execute-la-famille-se-dit-horrifiee-PVPGPW7OBFHCRKTBBQS6DIXYGE/

    • lgbtqi+ dit :

      Merci pour ces infos.

      Cet ancien de Wagner avait commencé à se racheter en luttant auprès des Ukrainiens. Il a été tué à coups de masse sur la tête par des membres de ce gang d’inspiration nazie.

      Que le Paradis soit à lui en son repentir et après son affreuse exécution.

      Les enfants de poutin ne sèment que le mensonge, la souffrance, la désolation et la mort derrière eux. À coups de masse ou de bombes incendiaires contre les populations civiles.

      Tout en prétendant lutter contre un occident satanique… En bons fils du menteur.

      • Félix GARCIA dit :

        « Cet ancien de Wagner avait commencé à se racheter en luttant auprès des Ukrainiens. »
        Si c’est vrai …
        Vous basez probablement votre propos sur la vidéo de son témoignage, filmée par les Ukrainiens ? … voilà (entre autres) pourquoi il est interdit de filmer et diffuser des vidéos de prisonniers de guerre … la sincérité de leur témoignage est plus que sujette à caution …
        Ensuite, si c’est vrai, pourquoi les Ukrainiens l’auraient-ils échangé ? Et, pourquoi les Russes l’auraient-ils repris ? D’ailleurs, si tout cela est vrai, pourquoi le rendre à des Russes qui voulaient le reprendre ?
        (encore un mystère pour Scooby-Doo …)

        Dans cette affaire, les Ukrainiens ont « chié dans la colle » à plus d’un titre (mais c’est pas la première fois … ils filment et diffusent très [trop] souvent des images de prisonniers de guerre … et personne ne semble leur en tenir rigueur …).

        Maintenant, ce que je soulignais, en effet, c’est la possibilité pour une organisation qui n’est pas censée exister, d’exécuter cruellement et « publiquement » quelqu’un sans que l’état y ait quoi que ce soit à redire … et on parle pas « d’un Syrien loin là-bas » … mais d’un citoyen de la Fédération de Russie sur le sol russe …
        Et je mettais ce fait en parallèle avec le fait que le plus vaste pays du monde ne semble même pas/plus savoir où est sa frontière occidentale suite à l’avalanche de délires du « Soviet Suprême » (invasion, annexions …) …
        En gros, l’état russe, c’est nawak’.
        Par exemple … la Biélorussie : c’est Russe ou Biélorusse ?

        « Tout en prétendant lutter contre un occident satanique… En bons fils du menteur. »
        C’est pas faux de parler du fait qu’il y a quelques satanistes chez nous :
        « Resurrect Dead on Saturn: Surrogates in the Metaverse Future »
        https://www.youtube.com/watch?v=HCRQu_DGo18

        Mais, comme le disait (à quelque chose près) Gérald DE PALMAS : « Regarde-toi bien face »
        « https://www.youtube.com/watch?v=AOPR08-seTc »

        —> »Aleksandr Dugin Embraces Aleister Crowley English Subs 1995 Crowley’s Memoirs »
        https://www.youtube.com/watch?v=l_PcWPlgzgw

        Pi bon, c’est qui « le Grand Manipulateur » actuellement ? Qui « singe l’œuvre de Dieu » ? Si ce n’est Poutine, Kirill, etc …

        • lgbtqi+ dit :

          aucune surprise concernant Douguine, bien au contraire… lol

          Aucune suprise non plus que poutin, le pur produit du kgb qui massacra le christianisme, se déguise en défenseur de la chrétienté… et laisse tomber les Arméniens dont il est le protecteur attitré.

  22. Catoneo dit :

    Bel avion quand même !
    Marcel Dassault disait que les qualités d’un avion de guerre se voient déjà à son esthétique.

    • Chocolatine dit :

      Non. Marcel Dassault disait qu’un bel avion est un avion qui vole bien.Pas plus.

    • Lecoq dit :

      Oui mais il faut quand meme savoir s’en servir …

    • Achille-64 dit :

      Je ne sais pas s’il a dit ça, mais en tout cas il ne le dirait plus aujourd’hui.
      L’esthétique a toujours à voir avec la qualité du ‘porteur’, mais le réacteur a sa part dans le bilan (et ça Dassault le savait, puisqu’il a dû faire avec des propulseurs faiblards pendant l’essentiel de sa carrière).
      Avec un bon porteur, mais une électronique-informatique insuffisante, vous ne faites plus un bon avion de guerre de nos jours, … vous faites simplement un bel avion pour les meetings.

    • Lyonpuce dit :

      c’est effectivement vrai, mais son efficacité dépend totalement de ses systèmes de guerre ce qui manque furieusement à l’aviation ruSSonazie, sans parler de son manque de pilotes opérationnels !

  23. GUEPRATTE dit :

    Je me demande si on doit se réjouir de la difficulté des Russes de gagner une guerre conventionnelle ou si on devrait plutot s’en inquiéter vu leur arsenal nucléaire « anti perte d’honneur » ……..les normes Otan mini sont 180 heures de vol par an sur un fighter ? ….. et bé peuchére……si on les applique on va pas aller loin avec çà…..Comment un pilote de chasse peut maitriser son avion high tech avec juste 180 heures de vol par an ?? j’espére qu’ils en font plus que çà ……parce que il n’y a pas que le cadre sécurisé du simu pour combler la carence d’heures ….la réalité du terrain comporte une infinités de situations non repertoriées avec variables cachées et non programmables en simulateur…. Sur un Airliner civil de type JAR /FAR 25 , aprés la premiére QT sur le type , il faut au moins 1000 à 1500 heures sur la machine pour commencer à etre à l’aise dessus et ce quelque soit le niveau d’expérience accumulé par les PNT ,à moins de voler sur des avions de la meme série constructeur en suivant juste les cours de différences .. le probléme des militaires d’etre budgétés par le contribuable sur choix annuel des politiques est maintenant un reél probléme , quand à l’inverse ,les compagnies aériennes civiles privées sont elles , budgetées par les pax et le cargo…..C’est comme çà que dans le civil on arrive à atteindre 18. 000 heures de vol sur avion de ligne en fin de carriére …..

    • yo dit :

      @GUEPRATTE

      Bah figure toi que l’AAE c’est un peu plus de 140h par an en ce moment si je me trompe pas…. Problème des heures de vols viens aussi du fait que la plupart des armées dans le monde (sauf les US) ont tendance à vachement réduire la masse.

      • GUEPRATTE dit :

        @ yo……..ah ben çà avec tous ceux qui planent dans la tropopause de nos ministéres , c’est sur qu’ils ne vont pas risquer de se promener politiquement au coffin corner en faisant du raw data avec l’argent des contribuables ……parce que quand on préfére le social éducatif à la défense nationale ……

    • PK dit :

      En fait, le 180 heures, c’est le minimum pour garder les compétences. Un pilote doit voler plus, beaucoup plus, pour acquérir des réflexes de pilotes. C’est impossible avec ce chiffre déjà…

      Mais bon, les comptables ont un cul vissé sur une chaise : ils ne risquent rien, si ce n’est de glisser par terre par inadvertance.

      • lgbtqi+ dit :

        et de se retrouver en PLS alors ?

        C’est bien la PLS, ça soigne tout.

    • Et v’lan passe moi l’éponge dit :

      Ah les heures de vol des civils…. Elles laissent rêveur tous les pilotes militaires!

      • GUEPRATTE dit :

        @ bob l’éponge………ben faut croire que çà les laisse reveurs vu que vers 35 ans ,ils débarquent tous en sélec chez Air France pour faire uniquement du car à touristes à 15000 euros par mois et s’encarter au SNPL….

        • et v'lan passe moi l'éponge dit :

          Mimile… Je faisait allusion au mode de calcul des heures dans le civil qui est très différent de celui des militaires.
          Qu’ils cherche a gagner plus c’est humain.

          • GUEPRATTE dit :

            @ bob l’éponge….Le mode de calcul est différent selon les compagnies…çà peut etre du « bloc bloc » ou du « on stick ! » sur 777 ,le salaire moyen Captain c’est autour de 250 /300 euros de l’heure de vol selon les compagnies ….Pour info ,les Chinois payent trés bien et mieux qu’à AF …

          • et v'lan passe moi l'éponge dit :

            Mimile… et quelles compagnie feraient du « on stick »?

    • lgbtqi+ dit :

      @ celui qui usurpe le nom d’un bâtiment de notre Royale :

      non mais c’est bon, on nous l’a déjà joué et rejoué celle-là et les autres associées :
      – prenez une défaite conventionnelle, ça vous évitera la bombe nucléaire
      – laissez gagner poutin, car vous ne savez qui il y a de pire pour le remplacer.

      Non, voyez vous, tout le monde ne se couche pas face à la menace. C’est même constitutif de la dignité et de l’honneur.

  24. Alpha (α) dit :

    Encore un article montrant que l’Armée russe n’était au final qu’un tigre de papier.
    Deuxième armée au Monde au nombre d’équipements, de personnels, de têtes nucléaires. Mais au niveau de la doctrine d’emploi et de la stratégie ? Bon derniers !
    Et revenons au nombre de têtes nucléaires, une autre question se pose : avec un budget de 66 Mds $ (à comparer au budget de la France qui est environ de 50 Mds $), comment font les Russes pour entretenir 5977 têtes nucléaires (France 300) ?…

    • Vdunord dit :

      Vu la différence de niveau de vie on peut imaginer un impact significatif sur certains coûts. Notamment la partie salariale des différentes parties prenantes

      • Alpha (α) dit :

        Ouais, ou alors, plus simplement, on peut imaginer une vaste fumisterie également dans l’entretien de ces capacités nucléaires…

      • Sorensen dit :

        Mais pas que. La question de Alpha ainsi que sa réponse à votre commentaire diligent sont stupides. Une PPA avec un coeff correcteur c’est déjà une bonne base, sinon si vous avez du courage : https://www.cairn.info/revue-defense-nationale-2015-2-page-101.htm

        Oui comme PK l’a écrit le ministère de la défense russe fait mécaniquement plus avec un euro que le ministère de la défense français.
        On peut aussi parler de la Chine dont les universitaires travaillant pour des armées OTAN sont désormais d’accord pour dire qu’avec son budget elle en fait presque autant que les USA.

        • Bomber X dit :

          Oui, il fait peut être plus le Mindef russe. Mais il faut savoir raison garder en comparant le nombre de têtes nucléaires, d’hommes ou pléthore d’équipements en service avec un budget à peine supérieur.
          Clairement, il y a quelque chose qui ne colle pas.
          Comme le fait Alpha, cela fait se poser des questions.
          Et les réponses, on les entrevoit aujourd’hui en Ukraine : matériels vétustes ou absents, troupes mal formées, utilisation détournée de certains équipements pour combler les manques, etc….

          • Sorensen dit :

            Mais c’est faux, on le savait déjà bien avant le début du conflit.
            Quant au coût de leur dissuasion nucléaire, il y a tout une littérature institutionnelle à ce sujet. Elle est estimée entre 10 et 15 milliards par an en euro. Vous n’avez pas d’excuse pour être mal informé et vous répandre entre stupidité et mauvaise foi.
            C’est dans les clous.

    • LEONARD dit :

      @Alpha
      « comment font les Russes pour entretenir 5977 têtes nucléaires »

      Ben, déjà, ils en ont 4477 en fév 2022, ça économise déjà 1/3.
      Ensuite, ils en déploient réellement 1588, les autres sont stockées ou en attente de démantèlement.
      https://www.tandfonline.com/doi/pdf/10.1080/00963402.2022.2038907?needAccess=true

      Alors, çà répond pas à la question de l’efficacité réelle des 1588 têtes déployées et de leurs vecteurs (on peut légitimement douter au vu du bordel dans le reste de l’armée), mais çà répond en partie à la question budgétaire, sachant que nos coûts de fonctionnement sont beaucoup plus élevés (voir les fameuses discussions sur le PPA)

      A l’inverse, chez nous, les 300, c’est le réel « déployable ». (enfin, pour ce qu’on en sait et qu’on peut calculer), même s’il y a toujours une 20ne de têtes en « maintenance ».
      https://www.reachingcriticalwill.org/images/documents/Publications/modernization/france-2015.pdf

    • GUEPRATTE dit :

      @lebreton Ben on se les garde pour nous au cas ou …on va tout de meme pas se foutre totalement à poil devant les Russkovs.

    • GUEPRATTE dit :

      @ alpha…mais avec l’argent des Mafias peuchére….

    • Bousignere dit :

      ‘La Matriochka, c’est en avoir une petite et faire croire que l’on en a une grosse

    • PK dit :

      Vous découvrez l’eau chaude ? Avec un euro en Russie, on ne fait pas la même chose qu’avec un euro en France.

      Ils n’ont pas la chance d’avoir un Le Maire qui les mettent sur orbite économique…

      • lgbtqi+ dit :

        Effectivement, il en sont réduits à rouler en moskvitch-3, une voiture chinoise en fait, sans pré-tenseur sur la ceinture de sécurité, sans ABS, sans … ou bien en occasions japonaises à volant inversées qu’on s’arrache à prix d’or à Vladivostok.

        Tous les enfants de poutin n’ont pas la chance d’avoir un public stupide pour croire à leur propagande. Je sais, c’est dur…

      • Alpha (α) dit :

        Aaaaah… PK et son agressivité ! (Ton dédaigneux)
        Je crois surtout que vos chers planificateurs militaires russes sont un peu mythos, et qu’une bonne majorité de leurs têtes nucléaires sont HS.
        Il en est de même, évidemment, de leurs vecteurs.
        De fait, le com de @Bousignere ci-dessus ci-dessus semble pertinent. De même, cela semble aussi s’appliquer à vous. Non ? 😉

        • Bomber X dit :

          C’est comme les rats : quand ils sont pris au piège, ils deviennent agressifs ces Trolls poutiniens.

          • lgbtqi+ dit :

            et ils parcourent sans arrêt le triangle de Karpman… L’échec de leur agressivité les amène à jouer ensuite les victimes, und so weiter… Ils couinent alors diffammation, harcèlement, police de la pensée, etc.

        • PK dit :

          « Aaaaah… PK et son agressivité ! (Ton dédaigneux) »

          Quand l’Hôpital se fout de la Charité…

    • Et v’lan passe moi l’éponge dit :

      L’entretien se fait de la même façon que pour tout le matériel russe qui est stocké.
      La rusticité est innée dans les conceptions russes.
      Il y a des questions auxquelles ont ne veut pas réellement connaître la réponse…

      • patex dit :

        La légendaire rusticité russe, avec ses russe-tiques sous-marins au traitement anti-rouille si russe-tique, russe-tiquement éventrés et laissés à l’abandon dans les russe-tiques décharges à ciel ouvert russes ! Hahaha
        Thalassa avait fait un très bon reportage à l’époque de G. Pernoud, dans une cité polaire misérable où une population alcoolique et irradiée attendait sans fin une hypothétique mobilisation, année après année, sans voir le soleil 6 mois par an.
        Tout un programme !

    • Lyonpuce dit :

      c’est simple, ils n’entretient (peut-être) qu’une faible proportion. mais est-ce si important?
      Entretenir un parc nucléaire pouvant détruire 20 fois la planète, quel intérêt alors qu’une seule fois suffit ?

    • RIP dit :

      Alpha (a) : et qui a martelé pendant des années et des années que la Russie était un danger mortel, une armée phénoménale prête à nous écraser, la deuxième armée du monde etc. etc.? qui nous a répété des bobards depuis 50 ans, comme à propos de la quatrième armée du monde, celle d’Irak et de ses célèbres armes chimiques ? qui est le grand menteur ? si ce n’est l’adversaire historique de la Russie, qui avait tout intérêt à essayer de la faire passer aux yeux du monde entier pour une redoutable menace ! Il y a un jour où il faut quand même essayer d’arrêter de prendre les gens pour des jambons, n’est-ce pas Monsieur Alpha ?

      • Bomber X dit :

        Le fait est que la Russie s’est toujours vantée de mettre en service tant et tant de matériels, de nouveaux missiles de « la mort qui tue », d’autres tout aussi invulnérables. Idem en ce qui concerne leurs stocks, qu’ils présentaient comme important.
        Las pour eux ! Mis en difficulté par la petite armée ukrainienne, la situation nous montre aujourd’hui une armée russe enkystée et incompétente, avec des doctrines d’engagement totalement dépassées, dont les matériels sont vétustes et les hommes livrés à eux mêmes ou dépendants de milices !
        Ce sont les Russes qui se sont fait mal eux mêmes, et ce sont donc vos modèles qui vous ont pris pour un jambon.

        • RIP dit :

          Bombex : les performances annoncées par les Russes sur leur matériel se sont révélées exactes. l’armée russe n’est pas mise en difficulté par la petite armée ukrainienne qu’elle a vite éradiquée dans ses principales composantes… elle est retardée par l’entrée en guerre d’une trentaine de payssous la bannière étoilée des États-Unis, avec le déversement continu d’argent, d’armes, de barbouzes, de renseignements, de commandos, de commandement, d’instructeurs et de formateurs privés et publics..

          elle se retrouve donc en face de la plus puissante armée au monde, et elle va bien devoir finir par utiliser le seul moyen approprié pour s’en débarrasser, qui est l’arme atomique tactique pour commencer.

          j’espère seulement que vous ne viendrez pas vous plaindre lorsque le jour sera venu : ce sont des gens comme vous qui l’auront bien cherché

          • Bench dit :

            @RIPotin : ah bon? La petite armée ukrainienne est éradiquée dans ses principales composantes? L’armée russe se retrouve à combattre sur le terrain une trentaine de pays qui ont des troupes sur place?
            Comment ça se fait que cette plus puissante armée du monde, on ne la voit jamais dans les journaux télévisés et chaines d’infos russes? Ils sont où tous ces barbouzes, ces commandos, ce commandement, ces instructeurs et ces formateurs privés et publics?
            Il va falloir alors que vous nous expliquiez pourquoi, si il n’y a plus d’armée ukrainienne, mais trente pays qui qui sont entrés en guerre, comment ça se fait que ces trente pays puissent se battre en Ukraine sans le soutient de l’armée ukrainienne? Armée ukrainienne qui, il me semble, est sur son sol national.
            L’entrée en guerre de votre plus puissante armée du monde ne s’est pas faite fin février, début mars 2022, non? Comment ça se fait que votre pote Ivan n’ait pas réussi à prendre Kiev et toute l’Ukraine avant l’entrée en guerre de cette si puissante coalition? Aujourd’hui à vous croire, c’est râpé sur le terrain pour Ivan et il ne lui reste plus qu’à vitrifier ce qu’il n’arrive pas à prendre tout seul parce qu’on le retarde. Vitrifier quoi au fait puisqu’il n’y a plus d’armée ukrainienne? Ca devrait aller tout seul.
            J’ai donc un peu de mal à piger dans votre scénario où  » les performances annoncées par les Russes sur leur matériel se sont révélées exactes. » puisque vous finissez par faire le constat inverse dans votre commentaire
            « l’armée russe n’est pas mise en difficulté … elle est retardée par l’entrée en guerre » , n’y aurait-il pas comme une contradiction dans vos propos là?
            Je ne sais pas à quoi vous carburez RIP, mais toujours est-il que pour ce qui est de pondre des romans de fiction vous êtes un sacré cador!

      • Carin dit :

        Mon pauvre diarrhéique, tu accuses les USA de gonfler artificiellement les capacités militaires russes, alors que ton amoureux fait exactement la même chose depuis 20 ans…
        Pire même, cette dernière année, il ne s’est pas passé une semaine sans que le petit (tout petit) père des peuples, n’annonce la mise en ligne d’un matériel de la mort qui tue sa mère…. Et cela ne change rien… il prends quand même une tannée… Aujourd’hui les russes contrôlent environ 20% du territoire ukrainien, je te l’ai déjà dit, je vais donc me répéter d’ici la fin du printemps ils n’en contrôleront plus qu’environ la moitié, et c’est ça, qui va précipiter la fin du règne de ton amoureux… les russes ne lui pardonneront jamais de leurs avoir fait perdre la figure à la face du monde, devant une armée ukrainienne qu’ils considèrent toujours comme étant une armée de merde.
        Ton amoureux en est tellement conscient, qu’il ne sort plus du Kremlin, même pas pour la messe de noël qu’il a passé seul dans La Chapelle du Kremlin, à sursauter au moindre bruit.
        T’es éléments de language ont évolués, maintenant tu nous parles de la
        « sortie d’hibernation » de l’ours russe… je vais encore m’avancer, et te dire que lorsque ton ours sortira d’hibernation, il s’apercevra que sa tanière se trouve au beau milieu d’une caserne… ukrainienne.
        Même l’actuel général en chef des armées russes déclare que c’est
        « très compliqué », en language d’ambassade, dans les faits, cela veut dire « nous perdons cette guerre ».
        Et malgré toutes tes incantations pour conjurer le sort, et toutes tes circonvolutions pour détourner les faits, il n’en demeure pas moins que ce général a raison, et que l’ours n’est pas en hibernation, mais dans un comas artificiel, et ce sont des anesthésistes ukrainiens qui l’y ont mis et l’y maintiennent.

  25. rainbowknight dit :

    La méfiance et la défiance du pouvoir politique en place ( issu du système de la sécurité intérieure garante de la souveraineté de la pensée rétrograde du Kremlin) écarte les armes « intellectuelles ». Armée de l’Air et Marine ne sont que très peu représentées car la suspicion est grande envers elle. Ce sont des élites.
    A contrario la masse peu éduquée, dans laquelle le pouvoir va trouver des soutiens parmi les officiers supérieurs, est le socle sur lequel repose la garantie que les armées ne se rebelleront pas.. dans un laps de temps court.
    Les revers enregistrés par le Su-34 sont déroutants. L’appareil était susceptible de porter le feu dans nos contrées grâce à sa technologie aboutie. Face aux flottes aériennes occidentales et aux moyens A2/AD comment donc aurait il pu assuré le succès des armes russes ?
    La véritable force de la Russie c’est sa capacité à tromper, à convaincre par des illusions multipliées, que le village Potemkine c’est la réalité quotidienne du peuple russe.
    Cette guerre fratricide a fait tomber le rideau et révélée à tous la sordide vérité. Chronique d’un désastre caché.
    Les nations qui ont par conviction politique, philosophique, ou contrainte économique équipées leurs armées avec les matériels russes doivent être inquiètes des revers de la grande Russie. Les matériels sont beaux mais peu efficients et endurants quand ils sont opposés aux technologies des démons occidentaux.
    Il serait intéressant de comparer les performances des appareils produits en Russie avec leurs homologues sinisés. Silhouette similaire mais qu’en est il des systèmes, avioniques et autres ?

  26. Frédéric dit :

    Des drones partout donc a la place d’engins pilotés ? Mais comme indiqués sur le fil sur les hélicoptères japonais, brouillage et piratage peuvent tout mettre à terre.

  27. Nico from UK dit :

    Au bout d’un an de guerre je pense que les considerations liées au nombres d’heures d’entrainement sont du passé.

    • dolgan dit :

      Je doute que l entraînement soit prioritaire.

      Mais sinon oui, les pilotes russes sont sans doute experts dans le largage de bombes lisses .

      Espérons Pour eux qu ils n auront rien à faire de plus exigeant dans les mois à venir.

      • Mica X dit :

        Il semble que VP ait envoyé au casse pipe un grand nombre d’instructeurs et de pilotes avec un minimum d’expérience avec les résultats que l’on voit. Former la relève sera d’autant plus ardu.

  28. UnKnown dit :

    Ne pas oublier non plus la rareté des munitions dites intelligentes chez les forces aériennes russes. Gros manque de munitions guidées laser et à guidage glonass, tandis que leurs quelques munitions à guidage optiques sont de piètres pis aller étant donnée les limites d’emploi (courte portée, ce qui rend l’apareil vulnérable au moindre manpads qui traine). Et au grand étonnement de beaucoup de monde, une capacité de SEAD qui semble aux fraises (probablement à cause du « sur emploi » des capacités de guerre électronique tant vantée par Moscou – ce qui a l’effet fâcheux de brouiller tout le monde dans la mêlée – y compris ses propres troupes/appareils) D’où une doctrine d’emploi très dangereuse si on doit avoir recourt à des avions de frappes au sol, avec des altitudes relativement basses.

  29. albert dit :

    On découvre à quel point l'(armée russe n’est ne fait que l’ombre d’elle meme.
    Sur le papier une armée impressionnante, professionnelle, de haute technologie. On s’apercoit finalement avec cette guerre qu’ils sont désorganisés, que leur matériel est vieillot et les plus modernes surestimés, que les hommes sont mal entrainés et peu motivés, que les stratégies et tactiques de combats sont directement basées sur la secondes guerres mondiales. Une armée qui repose tout sur la masse d’homme et de véhicule, le principe du rouleau compresseur qui a été un succès en 1944. Mais de nos jours c’est dépassé.

    En dehors de son arsenal nucléaire, l’armée russe ne fait plus peur, elle s’est ridiculisé et il va etre difficile de reconstituer une vraie armée moderne après toutes ces pertes massives. Parce qu’un avion ou blindé moderne c’est 10x plus couteux à l’achat et l’entretien qu’un vieux véhicules des années 60/70. Et cela sera d’autant plus difficile à reconstitué avec moins d’argent, avec un blocus sur les composants hitech. Tout en sachant que plus un pays est grand plus il faut d’unité réparti partout pour couvrir ses frontières.
    Je pense qu’après cela les russes y réfléchiront à deux fois avant d’envahir un voisin. Et l’Otan de son coté à trouver un bon prétexte pour augmenter ses budgets de défense et rebooster son industrie militaire. Les contrats vont pleuvoir.

    • Aramis dit :

      « Une armée qui repose tout sur la masse d’homme et de véhicule, le principe du rouleau compresseur qui a été un succès en 1944.  » En 1944 c’était proportionnelement mieux que maintenant.

      • albert dit :

        Pas d’accord, en 44 l’armée en face (les allemands) étaient en déconfiture, ça reculait en mode sauve qui peut, ils voulaient fuir ce pays où ils avaient tant souffert du froid et de la faim.
        Là c’est différent les russes ont en face d’eux des gens coriaces et motivés parce qu’ils défendent leur terre, leur peuple et leur liberté.

        • Chocolatine dit :

          Pendant leur « déconfiture » en 44, les allemands ont infligés des pertes absolument énormes à l’Armée Rouge. Ont même obtenus de très beaux succès tactiques et se sont permis de contre-attaquer périodiquement et localement tout en retraitant.
          Ils ne pouvaient rien faire face à la masse soviétique, lancée sans grande estime pour la vie humaine d’ailleurs, mais ce fût loin d’être une débâcle.

        • Aramis dit :

          « Pas d’accord, en 44 l’armée en face (les allemands) étaient en déconfiture, ça reculait en mode sauve qui peut, ils voulaient fuir ce pays où ils avaient tant souffert du froid et de la faim. » A cause de Bagration et des autres offensives. Les allemands ont résisté mais leur aviation était à l’ouest avec la plupart des nouvelles unités.

    • Lecoq dit :

      Bah ils ont lancés une guerre sur un pays de 45millions de personnes avec 200k hommes …
      Un peu optimiste les ruskoff nazillons a souhaits …

      Bref depuis ca rame.

      Une premiere mob de 300k
      La seconde annoncée a 500k

      Malheureusement le rouleau compresseur russe sera peut être present sur ce plan

      Si ca casse, ils ne s’en relèveront pas … et risquent le démantèlement tant de la part de l’occident que de l’orient …

      • UnKnown dit :

        Je ne suis pas sur que la logistique Russie arrive-t-à fournir autant de monde. Ça semble déjà actuellement limite (apparemment pas mal de soucis dans l’approvisionnement en obus sur beaucoup de secteurs – au profit du front de Bakmut). Surtout quand on doit disperser les sites de stockages, comme les derniers kilomètres se font par camion, la multiplication des sites implique une multiplication des véhicules.

      • Ion 5 dit :

        +1.
        Ca rame d’autant plus que Zélensky lui même annonce avoir mobilisé plus d’un million de soldats ukrainiens.

        Par ailleurs, a supposer que ces 200 000 hommes soient TOUS des combattants (ce qui n’est pas), avec un territoire plus grand que le France, on en vient à une densité (en soldats russes) inférieure à celle de la population du Nunavut. Et je peux vous dire pour y être allé, que déjà en Minganie (toujours au Québéc) c’est vide de chez vide…

        Mais bon, ici cette simple évidence n’a pas l’air d’interpeller grand monde…

        • PK dit :

          Le problème est que les Ukrainiens ont déjà fait les fonds de tiroir. Ils ne pourront pas mobiliser beaucoup plus.

          Sinon, le problème principal des Russes est bien la masse. On verra bien comment il gère l’arrivée des 300 000 hommes (même s’il y a effectivement des rumeurs de mobilisation d’un groupe de 500 000 hommes supplémentaires). La prochaine offensive sera donc déterminante pour montrer les progrès tactiques chez les Russes, ainsi que la maîtrise de la log qui va avec.

          Il y a déjà des signes significatif, comme le raccourcissement de la chaîne de tir. Mais je ne crois pas que cela soit encore généralisé.

          Les semaines qui arrivent seront instructives… L’offensive devrait démarrer entre janvier et février.

  30. Le Breton dit :

    Excusez moi d’être hors sujet mais vu que 99% des articles sur l’Ukraine sont fermés aux commentaires je me permet pour cette fois…
    On envoie des AMX 10 en Ukraine mais pourquoi ne pas envoyer les derniers AMX 30 (chars lourds) qui nous restent et doivent être en train de prendre l’humidité dans des hangars ? Ils ne sont plus de toute première jeunesse c’est vrai mais ne seront pas de trop.

    • Aramis dit :

      « On envoie des AMX 10 en Ukraine mais pourquoi ne pas envoyer les derniers AMX 30 (chars lourds) qui nous restent et doivent être en train de prendre l’humidité dans des hangars ? » On a que ceux du CENZUB/94e RI qui ne rouillent pas. Mais il y en a une poignée.

    • Chocolatine dit :

      Parce que l’on n’a plus le personnel pour en assurer la maintenance et encore moins pour former d’autres personnels, que ce soit utilisation ou maintenance.
      Et qu’ils sont sans doute dans un état assez déplorable, que l’on a plus de pièces détachées et que sincèrement, je ne pense pas que ce soit un « cadeau » à faire à nos amis ukrainiens.

      • dolgan dit :

        Le châssis et même le tank (force adverse) est encore utilisé. Donc on a encore pilotes, mécanos et même une chaine d appro en pièce détachée. Le dernier point pose surtout un problème de coût et de délai. Choses dépassables dans un contexte de guerre.

        • Chocolatine dit :

          Je ne comprends pas. On base de quel véhicule sur base AMX 30? Les AUF F1? Les quelques engins de génies?
          Pour le coup, ce qu’il reste de personnel compétent sur AMX30 comme de pièces détachées, doit vraiment être échantillonnaire.
          On a déjà mis sous cocon la moitié de notre par de Leclerc pour des raisons budgétaires il y a bien longtemps, je ne pense pas que l’on ai dépensé un euro dans la MCO des quelques AMX30 Brennus qui nous restait…

    • dolgan dit :

      Au sec a saint Astier. Ou des Leclerc.

      Je pense que ça viendra. Il y un jeu politique entre puissances auquel on a pas accès. Avec sans doute la chine qui modère tout le monde en échange de sa neutralité .

    • Fanc dit :

      Il n’en reste qu’une douzaine je ne sais plus trop où.
      Les autres ont été ferraillés.

    • aleksandar dit :

      On a envoyé des AMX 10 en Ukraine ?
      Vous êtes sur ?

    • RIP dit :

      Le Breton : excellente observation et bonne remarque, la seule qui mérite d’être faite d’ailleurs, sur cet article : pourquoi est -il ouvert aux commentaires, sachant pertinemment que c’est l’ouverture du robinet à haine antirusse, qui va donc pouvoir se déverser librement pendant des centaines de messages ?
      pourquoi ouvrir volontairement le robinet de la haine ? en plus à partir d’un article basé sur les publications d’une officine soutenue par les services spéciaux américains et anglais, c’est à dire de la guerre informationnelle, à 100 % !

      • Chocolatine dit :

        C’est aussi l’ouverture du robinet pour les copier-coller des fermes à trolls de St Petersbourg.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « sachant pertinemment que c’est l’ouverture du robinet à haine antirusse, qui va donc pouvoir se déverser librement pendant des centaines de messages ? » Ah, vous nous rejouez la pleurnicherie en mode « Caliméro » Haine anti russe? Surtout anti Poutine (et sa clique). Pour des messages de haine je n’en ai pas vu beaucoup appellant à la « nucléarisation » de la très sainte Russie par contre je connais un « commentateur » qui lui, très régulièrement menace la France de frappes en précisant avec cette jubilation à peine dissimulée que c’est ce que nous méritons! Vous ne voyez pas qui? Le même intervenant changeant assez régulièrement de pseudo et prenant à témoin notre hôte de la méchanceté de ses contradicteurs alors que lui il est gentil tout plein! Vous ne voyez toujours pas de qui il s’agit?

    • Elwin dit :

      Il me semblait que les Brennus avaient été mis dans la naphtaline, mais combien?

    • UnKnown dit :

      La grenouille et la marmite. La température monte doucement, mais monte. Je pense qu’on y arrivera, les Abrams et le Leopard risquent forts de fouler le sol Ukrainien d’ici 12 mois. La livraison de Bradley est un gros signal envoyé par Washington: le flux de matériels lourds arrive.

  31. Nauatg dit :

    Face à autant de matos quelle armée de l air ferait mieux aujourd’hui avec autant de contraintes et si peu de pognon?
    Après, dans l histoire, les russes se sont tjs battus à la Pyrrhus et ont perdu toutes leurs incursions hors de leur territoire.
    Avec des structures de commandement aussi rigides et monolithiques y a pas de raison que ça change.
    Ca prendra plus de temps ou mènera à un status quo, car ils estiment que l Ukraine c est aussi la patrie.

    • vno dit :

      Ils ont campé sur les champs Elysées …

      • Mica X dit :

        Ils n’étaient pas les seuls, ils n’ont jamais gagné une guerre mondiale ou de grande échelle sans de puissants alliés.

        quant aux cosaques, un paquet étaient ukrainiens….

    • souricière dit :

      Comme de nombreux intervenants l’ont déjà indiqué, les russes n’ont pas de munitions de précisions et cela fait une grosse différence.
      Il y a 50 ans, la comparaison pouvait se tenir car tout le monde agissait de la même façon, sauf que depuis il y a eût beaucoup d’évolutions mais que les russes n’ont pas évolués.

      Si les armées modernes ont adoptés les bombes guidées, ce n’est pas pour payer plus cher une munition afin d’alimenter les débats de comptables sur internet. La munition de précision permet une frappe précise et à distance de sécurité quand les russes continuent à larguer des bombes comme durant la seconde guerre mondiale (je ne plaisante même pas). Les russes vont avoir des avions qui vont survoler leur cible, tournant autour pour identifier un point à frapper et vont devoir attaquer en piquet pour obtenir une précision. Ils sont dont à portée de tir des manpads et autres dispositifs à courte portée qui sont les dispositifs à proximité du front. Une aviation occidentale va avoir une équipe au sol qui va désigner une cible et vous allez avoir un avion qui va larguer une bombe à plusieurs km de là ne s’exposant pas aux défenses de courte portée. Ainsi une ligne de front comme on peut en voir en Ukraine pourrait bien mieux se traiter par une aviation occidentale.
      Ensuite les appareils russes manquent de bons dispositifs de protections et leurs avions sont souvent très gros, ce qui pour la détection et leur signature radar n’est pas un avantage.
      Dernier point, c’est le renseignement qui fait que les russes manquent de moyens pour trouver et neutraliser la défense anti-aérienne ukrainienne. On se souvient au début du conflit ou les russes « pensaient » avoir neutraliser l’anti-aérien ukrainien ainsi que leurs aéronefs, alors que pas du tout, 10 mois après on voit encore des aéronefs ukrainiens, y compris à proximité du front!

      • Chocolatine dit :

        Et encore pour l’équipe au sol… Les avions modernes ont des pods de désignation laser pour eux même ou un autre avion.

      • RIP dit :

        souricière : vous aussi , vous admirez des clips vidéo tirés du jeu vidéo  » Arma III » ou de « DCS ! » chapeau ! ça c’est de l’info ! bonne fin de partie, ça approche !

      • Elwin dit :

        Oui, votre dernier point est criant : les Russes ont été incapables de supprimer une flotte aérienne vieillissante, malgré toutes leurs affirmations.

  32. laurent dit :

    Je suis extrêmement dubitatif sur tous ces articles qui expliquent que les Russes ne comprennent rien à rien.
    C’est sur ils n’ont pas une armée de haute technologie comme les armées occidentales. Mais par exemple le retard en drone ou en bombe anti radar (entre autres) des Français devrait nous rendre plus humble. Sinon de maniéré générale, l’armée russe a prit une correction au début contre l’armée Napoléonienne et Nazi pour revenir plus forte ensuite donc il manque beaucoup de modestie dans les jugements actuels. La seule crainte est que petit à petit on rentre dans le conflit et jusqu’ou ?

    • Chocolatine dit :

      Prendre une raclée au début lorsque l’on est attaqué et quelque peu surpris, est assez normal.

      Prendre une raclée lorsque l’on attaque soit même, par surprise, une armée présumée bien plus faible, à ses frontières, c’est quand même pas très engageant pour l’avenir…

      Et nous nous engagerons jusque là ou il faut. Pensez vous vraiment que la Russie et Poutine, qui sont à la peine pour conquérir un lopin de terre à leurs frontières, aient envie de se rajouter un nouvel adversaire?
      Qui plus est un faisant partie de la plus puissante alliance militaire du monde? Une puissance nucléaire qui plus est?

      Est ce que vraiment, Poutine, dont l’armée est à la peine face à la « Grande » armée ukrainienne, ai envie de nouveaux belligérants?

      • PK dit :

        « Prendre une raclée lorsque l’on attaque soit même, par surprise, une armée présumée bien plus faible »

        LOL. 200 000 hommes à la base, 2000 chars de combats, etc. Autant dire… la première armée d’Europe « occidentale » sur le papier…

        Le « bien plus faible » est un gros piège naïf de l’OTAN.

    • Thierry le plus ancien dit :

      Aujourd’hui c’est la Russie l’agresseur, cela fait une différence notable avec l’époque ou elle défendait son territoire et n’est en rien comparable car la population en territoire occupé par elle n’est pas du coté de l’envahisseur, en dehors de la poignée de population russe emmené dans ses bagages pour remplacer les ukrainiens qu’ils ont fait fuir ou tués, ceux là repartent aussi avec l’armée russe quand elle recule.

      La campagne de destruction des réseaux électrique a pour conséquence de farouchement opposer la population ukrainienne aux troupes russes, les ukrainiens savent qui leur veut du mal. Là dessus il n’y a aucune ambiguïté, désormais la propagande du Kremlin glisse comme un pet sur de la toile ciré, alors qu’au début de la guerre elle avait pu rallier quelques esprit faible en jouant de confusion, mais cette époque là est révolue.

      Celui qui perd le soutient de la population perd la guerre, c’est la leçon cuisante de Napoléon et Hitler qui ne l’avaient pas compris. Poutine est de ceux là.

      • Aramis dit :

        « Celui qui perd le soutient de la population perd la guerre, c’est la leçon cuisante de Napoléon et Hitler » Ils n’ont pas perdu à cause de ça.

        • Momo dit :

          Il confond avec les peuplades du lointain grand sud.
          Après, entre l’Histoire et le foot…
          😉

    • Paddybus dit :

      Sage analyse… jusqu’ou… certains aimeraient bien nous pousser au delà des limites… ça sert leurs intérêts…

    • rainbowknight dit :

      Vous faites référence à deux guerres au cours desquelles la Russie/URSS avait partagé avec des alliés la lutte contre l’envahisseur…
      Aujourd’hui la Russie est l’agresseur. Cette ressource dont vous ne dites pas le nom s’appelle MOBILISATION..
      Certes le nombre est là mais déjà les lacunes ont été soulignées et révélées par les mobilisés eux-mêmes… A cela j’ajouterai les départs précipités vers des pays riverains de citoyens russes plus « éclairés ».
      Cet élan patriotique sur lequel espère Vlad le Sanguinaire n’apporte pas la solution par un manque d’enthousiasme flagrant. Bien au contraire il pourrait même précipité la Russie dans un chaos que n’avait pas imaginé le Maître du Kremlin lorsqu’il a initié son opération militaire spéciale…la Russie n’est pas en guerre, pas encore , elle sera victime une fois encore de la guerre civile. En cela rien n’est rassurant…

    • joe dit :

      … Jusqu’à la victoire de l’Ukraine, état souverain qui n’a pas à céder un millième de son territoire souverain au prétexte qu’un gars illuminé veut revenir au temps des Tsars.

    • v_atekor dit :

      Ce n’est pas qu’ils ne comprennent rien à rien, c’est plutôt une histoire de structure de commandement. L’armée Russe est très centralisée, comme l’était l’armée française en 1914, qui a failli coûter la défaite par KO de l’armée française.
      .
      Ensuite il y un gros soucis d’intendance avec une dépendance forte au train et un manque de transport/routes. Ce qui en fait des cibles faciles. Ils se retrouvent avec des armes hypersoniques et aucun moyen de transporter leurs bidasse de façon sécurisée sur le front. Il y a eu aussi une grosse réduction de format des armées dans les années 2005-2010 pour former des troupes hautement entraînées. Sauf que ces troupes hautement entraînées se fatiguent comme toutes les autres, et ont pris des coups sévères autour de kiev.
      .
      Autre point et non des moindre, la résistance passive et de plus en plus active des Russes contre cette guerre, soit qu’ils ne veulent pas d’enrôlement, soit qu’ils ne voient aucune urgence à conquérir l’Ukraine, soit qu’ils ne comprennent pas pourquoi hier ils fondaient des familles avec les ukrainiens et désormais ce sont des nazis chez qui il faut arriver avec un fusil à deux pas du village de grand-mère…
      .
      Il y a beaucoup de sabotages et d’incendies en Russie… Et dans ce cadre, le point le plus critique, le commandement trop centralisé, n’évoluera pas car il y a un risque trop important que les armes de milliers de conscrits se retournent contre le pouvoir.

  33. vrai_chasseur dit :

    Trop de « pas assez » dans la VKS :
    – pas assez de jeunes recrues pilotes pour aller remplir les bancs des promos à Krasnodar,
    – pas assez d’avions d’entrainement Yak 130, obligeant les cadets à voler sur L39 Albatros des années 90 avant la transformation opérationnelle en 5ème année de formation, là où leurs homologues français auront déjà fait la transition PC21 / Rafale,
    – pas assez de moniteurs expérimentés, ils sont envoyés en mission de combat, et pas assez de simulateurs pour les remplacer sur les cours simples,
    – pas assez de munitions de précision et de pilotes formés pour employer le faible stock disponible, obligeant à des tactiques qui exposent fortement au tir sol-air adverse et qui compensent le manque d’efficacité des frappes par de la masse … sans avoir la masse disponible, en avions et surtout en pilotes,
    – pas assez de maintenanciers au sol avec des taux de disponibilité inférieurs à 30%, entrainant un autre « pas assez », celui des heures de vol d’entrainement des pilotes,
    – pas assez d’ambition dans la doctrine d’emploi, essentiellement tournée vers l’appui-feu sol : le coeur de mission de la VKS, c’est encore celle d’une « aviation de l’armée de terre »,

    Tous ces « pas assez » cumulés, c’est plusieurs décennies de retards structurels à rattraper pour l’aviation russe. D’autant que ces insuffisances sont en profondeur, jusqu’à la doctrine d’emploi même.
    La relative modernité technologique des avions russes récents n’y pourra rien.

    • Ion 5 dit :

      Oui, il n’y a que 107 Yak-130 en Russie, plus 118 Albatros.

      C’est vachement moins bien que nos 17 Pilatus…*

      * heureusement qu’on a un peu plus que ça!

      • Ion 5 dit :

        * PS: Plus avec le Grob, le restant des Alphajet et le menu fretin qui va à coté.
        Du coté jet moderne pour l’apprentissage, genre Yak-130, on n’a pas grand chose…

    • Momo dit :

      C’est exactement ça.
      Et cela s’étend à d’autres armes.
      Néanmoins cela ne suffira pas à l’Ukraine pour ‘gagner’, et c’est là ou l’UE devrait envisager la position à tenir à terme.
      Normalement. Mais ce ne sera pas le cas, l’UE ne comptant pour rien en terme de décision dans cette affaire, c’est l’OTAN et donc les US qui ont la main.

      Et là ce n’est pas excellent pour l’Europe en général: pour biden tenir la russie dans le piège dans lequel poutine l’a mis est une bonne chose, ça les occupe bien et réduit leur capacité de nuisance par ailleurs.
      Super Bonus: le conflit tient économiquement l’europe affaiblie (y compris par les sanctions…) et permet aux US de vendre des energies hyperpolluantes en US $ avec mieux encore un effet supplémentaire négatif sur l’economie européenne après l’effondrement de l’euro.
      Et la cerise: tous les pays européens qui ont la frousse sont aux ordres et compteront pour du beurre pendant un moment.
      Constat déplaisant mais factuel.

  34. Thierry le plus ancien dit :

    C »est toujours ce qui arrive quand un pays n’arrive pas à obtenir la supériorité aérienne du champ de bataille, tous les moyens aérien dédié à l’attaque au sol sont envoyés au tapis, tel les chasseurs bombardiers et hélicos blindés d’attaque, principalement par la chasse adverse, mais aussi par les missiles de défense anti-aérienne comme le recense ce site internet :

    https://www.key.aero/article/russia-has-lost-more-10-its-su-34-fullback-fleet-ukraine-ops

    il serait prématuré et totalement faux d’en conclure que ce type d’avion et d’hélicos n’a plus sa place à la guerre car les drones d’attaque au sol se font eux aussi arracher leurs ailes et réduire en miette quand c’est l’adversaire qui contrôle le ciel (sauf les plus petit).

    En Ukraine, chacune des 2 parties contrôle le ciel au dessus du territoire qu’il occupe, et quand leurs avions, hélicos ou drones d’attaque s’aventurent au dessus du dispositif adverse leur chance de survie deviennent faible.

    Malgré tout l’Ukraine a réussit des coups de maître d’attaque individuel sur l’arrière russe avec succès en profitant de certaines faiblesse de la Russie qui s’est montré incapable de verrouiller son dispositif, non seulement en profondeur, mais aussi sur toute la longueur immense du front faute de moyens suffisant.

    Au début du conflit deux Mi24 ukrainien par un raid de nuit ont réussis à détruire un dépôt de carburant à Belgorod, alors que dans le même temps les hélicos Ka-52 russe tombaient comme des mouches au front, ce n’est pas le matériel qui est en cause mais la doctrine d’emploi, celui qui gagne la suprématie aérienne gagne l’attaque au sol, et dans le contexte ukrainien de haute intensité il faut un soutient aérien aux hélicos ou chasseur bombardiers.

    Les russes se sont montrés au dessous de tout dans cette guerre, en sacrifiant bêtement leurs chars par manque d’accompagnement d’infanterie sur les flancs, ils envoient leurs hélicos sans protection aérienne (durant la Guerre du Golfe les Apaches étaient couvert par les F-15 et F-14 embarqués), c’est pire que des amateurs, de véritables criminels sans cervelle voué à l’échec.

    La Russie a attaqué l’Ukraine sans avoir les moyens de gagner cette guerre,ses tentatives de mobilisation supplémentaire sont vaine car le matériel détruit ne peut être remplacé par cause de manque de moyens et d’embargos.

  35. Catoneo dit :

    Les Russes, comme toutes les nations du monde, apprennent de leurs échecs.
    Ce qui peut les bloquer dans tout sursaut qualitatif c’est l’embargo sur les composants qu’ils ne fabriquent pas et le caporalisme du régime de haut en bas de l’échelle de corruption.
    L’autre blocage est l’arrogance du premier cercle de pouvoir qui ne veut pas être contredit et s’obstine dans l’erreur.
    En attendant, ils tiennent leurs positions au Donbass pour un prix qu’ils ne cherchent pas à calculer, ayant intégré que la ressource est inépuisable.
    Quelle que soit l’issue de la guerre, la Fédération devient un nain économique posé sur les plus grosses rentes minières du monde qu’il ne sait pas transformer en développement économique et social. Un Katanga gouverné par Lucky Luciano !
    La Russie sort du Grand Jeu.

    • Thierry le plus ancien dit :

      D’accord avec vous, les proches du pouvoir en Russie ne sont pas ceux qui se sont distingués par leur compétence mais par leur servilité aveugle au pouvoir suprême, et généralement les gens deviennent courtisant quand ils manquent de capacité de se réaliser par leur compétence.

      Poutine est donc un mafieux entouré de lèche botte sans consistance, et c’est en toute logique qu’ils s’écroulent, y’en a pas un pour rattraper l’autre, l’huile ne se mélangeant pas avec l’eau.

  36. aleksandar dit :

    Pas de commentaire sur l’article, dans les CO, c’est le domaine de l’adjoint  » Air « .
    Je note simplement que la source Oryx est pour le moins douteuse.

    Par contre petit rappel pour les civils a la lecture des commentaires.
    Quand sur un théâtre d’opération, le rapport arty est de 9 contre 1, il y a toujours et partout plus de pertes du coté de l’armée la moins équipée en arty.
    La guerre c’est un peu de chance, beaucoup de planification et des données permanentes.
    L’affirmation selon laquelle russes et ukrainiens auraient le même niveau de pertes n’a aucun sens.

    • MERCATOR dit :

      @aleksandar « L’affirmation selon laquelle russes et ukrainiens auraient le même niveau de pertes n’a aucun sens ».

      Effectivement ;;

      Hi Mar 12 lanceurs de 6 projectiles chacun, soit 12 × 6 = 72 .
      CAESAR 18 lanceurs .
      72 +18 = 100
      Précision inférieure à trois mètres.

      Artillerie russe 10.000 bouches à feux, au maximum, en état de tirer (on considère qu’il n’y a plus de rayures au bout de 2 à 3 000 tirs) .
      Précision entre 100 et 300 mètres

      Donc équilibre entre les deux parties .
      Sachant qu’un attaquant contre des positions fortifiées subit un ratio de pertes de 1 à 5 , on peut estimer les pertes ukrainiennes à 8 000 morts et blessés lourds et les pertes russes à 35 000 morts et blessés lourds .

      • Ion 5 dit :

        Et le Su-34?

        Je dis ça, par ce que là vous racontez VRAIMENT n’importe quoi…

        La précision d’un canon du siècle dernier pour obus non guidé est de 50 mètres. Le CAESAR c’est 20 mètres, au mieux. Et encore, sans erreur de la part du désignateur de a cible. (VOA, drone etc)
        Les 3 ( en fait 8) mètres c’est pour un obus guidé par GPS ou GALLILEO qui comprend également des incertitudes.

        A part ça, la durée de vie d’un 152 mm L30, soit comme le ML20 ou le D20, c’est 10 000 tirs environ*. Et, quand les rayures sont bouffées, on réforme les canons, c’est tout.

        * De mémoire, pour l’AMF3, ce n’était pas très différent.

      • aleksandar dit :

        1- Votre affirmation comme quoi 100 tubes peuvent avoir les même effets que 10 000 n’a aucun sens et votre démonstration est incompréhensible, vous mélangez le nombre de tubes, les LRM et les canons,la précision et ……….l’age des canons.
        2 – Vous ignorez manifestement la double utilisation possible de l’artillerie dans le schéma tactique, soit tir de destruction, soit tir de saturation.
        Dans ce dernier cas la CEP est sans importance puisque l’on cherche un effet de zone.
        3 – La CEP d’un obus russes Krasnopol a guidage laser c’est 1/3 mètres.
        4 – Les tubes usés cela se change et assez facilement sur du matériel russe rustique
        5- Votre ration de pertes sur des positions fortifiés est celui observé dans le cas d’un rapport arty 1/1.
        Il diminue en fonction du rapport arty, plus il a de tubes, moins l’assaillant subit des pertes.
        6 -De plus ce ratio est le ration  » brut » ligne de front. Il ne tient pas compte des frappes sur les arrières, lignes logistiques, dépôts et zones d’attente.
        7 – Un médecin franco-ukrainien sur place indiquait que les blessés et les morts étaient presque tous blessés ou tués par éclats d’obus, très peu par balles.
        Les soldats ukrainiens se font tuer avant même d’avoir rejoint la ligne de front.
        Ce qui modifie encore votre ratio.

        Inutile de se hasarder a une quelconque estimation chiffrée, c’est strictement impossible.
        Mais la guerre a sa logique et elle est sans appel, le belligérant qui a un rapport arty favorable subit le moins de perte.

        Parce que cette supériorité modifie la tactique.
        C’est clair à Bahmut.
        Des groupes de 5 en éclaireurs.
        Une résistance.
        Repli + arty
        Et on recommence.
        Jusqu’à ce que la force en face soit résiduelle et traitable à faible échelon.
        Cela ne va pas vite, mais cela économise les personnels.
        Jusqu’ a ce qu’on trouve un point faible qui permet une rupture de front, comme ces jours-ci a Soledar.

      • PK dit :

        Votre ratio de perte est tout bonnement admirable. Même la championne Von der La Guerre a avoué que l’Ukraine était au-dessus des 100 000 morts… Même le poudré dans ses vœux parlent  « de dizaine de milliers de victimes »…

        Vous donnez les chiffres de la propagande ukrainienne qui est tellement outrancière que personne de sensée n’est capable de les croire. Ils ont même réussi à affirmer qu’ils avaient abattu plus de missiles russes qu’ils n’en avaient comptés. On peut les comprendre – ils sont un peu aux abois – mais de là à relayer tout et n’importe quoi…

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « Même le poudré dans ses vœux parlent « de dizaine de milliers de victimes »… » Il faudrait connaître le ratio civils militaires! Surtout que le botoxé du Kremlin a une conception toute particulière de la vie humaine!

          • PK dit :

            Justement : le nombre de pertes civiles semble être le plus bas jamais enregistré dans un conflit ouvert. On parle bien plus haut des pertes militaires…

  37. Lotharingie dit :

    à Laurent :

    Bonjour,

    « … crainte est que petit à petit on rentre dans le conflit et jusqu’ou ?… »

    La situation est extrêmement complexe, car il y a plusieurs objectifs pour les forces occidentales face à l’invasion des forces poutiniennes :

    1) Démanteler tout doucement mais surement les forces poutiniennes ainsi que le complexe militaro industriel sous jacent ( avec l’espoir de faire  » tomber  » le régime autoritaire du kremlin ), en assurant le soutient économique, financier et militaire de l’Ukraine.

    2) Eviter toute confrontation directe entre les forces occidentales et l’armée poutinienne qui risquerait d’obliger Moscou d’envisager une riposte nucléaire pour éviter d’être submergé.

    3) Envisager  » l’avenir  » à moyen et long terme ( qui sera je pense, extrêmement difficile ) :
    pour essayer de » retisser  » des liens entre les populations ukrainiennes, russes et européennes dans une ambiance apaisée et constructive.

    Mais selon moi, ce conflit va encore perdurer, car :

    – Poutine ( et sa clique mafieuse ) joue sa survie politique en cas de défaite flagrante. Il n’hésitera donc pas à sacrifier la population et détruire l’économie de la Russie, pour essayer de rester en place le plus longtemps possible.

    – l’Ukraine, qui bénéficie du soutient de la puissance économique, financière, militaire et politique des occidentaux, est extrêmement motivée pour retrouver son intégrité territoriale et sa légitime souveraineté.
    Les nouvelles livraisons d’armes et les aides financières à venir de la part des « économies avancées » à Kiev, ne présage aucunement d’une possible nouvelle tentative de négociation de paix dans cette guerre débutée en 2014 ( Minsk 1 et Minsk 2 étant de terribles échecs ).

    – Le désir affiché de reprise de la Crimée par les ukrainiens, qui devient progressivement une forteresse, promet de très longs combats terriblement destructeurs en hommes et matériels des deux cotés.

    Bien à vous.

    • Patatra dit :

      Le désir affiché de reprise de la Crimée par les ukrainiens, qui devient progressivement une forteresse, promet de très longs combats terriblement destructeurs en hommes et matériels des deux cotés.

      C’est peut-être pour cela qu’une autre stratégie sera mise en place, d’attrition, de harcèlement, d’incitation au soulèvement, de …. plein de choses qui ne soient pas de la vive force effectivement, destructrice d’hommes et de matériels.

      Attendons déjà les prochaines offensives, si vers le Sud pour couper les voies de ravitaillements de la Crimée qu’est-ce que cela va donner….

      Mais la Crimée à d’autres avantages stratégiques que les sols de L’Ukraine n’ont pas…

    • aleksandar dit :

      « Minsk 1 et Minsk 2 étant de terribles échecs. »
      Au contraire !
      Depuis l’aveu de Merkel qu’il n’a jamais été question de les faire respecter par les Ukrainiens, et qu’ils n’ont été signé que pour permettre a l’Ukraine de se réarmer, on peut les considérer comme un succès pour les occidentaux.
      Évidement, l’impact futur sur les relations entre l’Europe et la Russie risque d’être défavorable.
      Ils ont un mot pour ça : недоговороспособны

  38. Franz GODEAU dit :

    Comparer le nombre de bombes nucléaires Russes ou Occidentales est inutile. Suite à l’utilisation de la première, la riposte qui s’en suivrait signifierait la fin du monde… et des béligérants, rien que des perdants !

    Nombreux sont ceux qui espèrent la mort de. Poutine et la fin de la guerre, mais derrière lui il y a Medvedev qui n’est pas beaucoup mieux !

    • sentinelle dit :

      Et bien je ne le crois pas du tout les USA ne vont pas risquer leur anéantissement pour Berlin ou Varsovie et c’est heureux cette problématique a été évoquée de multiple fois durant la guerre froide avec la même réponse qui est non d’ou la dissuasion française plus de france mais plus de russie ou de Chine.

  39. Objectif dit :

    La France n’aurait jamais du se rattacher à l’ OTAN, car elle dispose
    de sa propre force de dissuasion,
    contre n’importe quel attaquant.

    • Patatra dit :

      Peut-être, mais l’OTAN est une certaine garantie collective, assez efficace.
      De plus, aujourd’hui, la France n’a que très peu les forces conventionnelles pour agir seule.

      Il y a quelques décennies déjà l’Argentine a envahie les Malouines, territoires d’une puissance nucléaire établie et crédible… Comment les malouines ont-elles été reprises ? Seriont capables, demain, de défendre la nouvelle-calédonie, voir de la reprendre ?

      • Momo dit :

        Pourquoi faire?
        De toutes façons personne ne veut envahir la NC.
        Ni Mayotte hélas… -_-

        • Patatra dit :

          C’est là que vous vous trompez et devriez aller lire un peu ce qu’il se passe en NC.

  40. Félix GARCIA dit :

    HS Navions :
    Enfin ! La chasse est de retour au-dessus de chez moi !
    Je viens de voir un Mirage (seul) faire un virage magnifique (par ciel dégagé) au-dessus de l’ENSOA ! Cela faisait des mois que je n’en entendais ni n’en voyais plus !
    Quelqu’un connais la raison de ce nombre de survols en baisse ?

  41. Rémi dit :

    Juste une question comment suis-je censé lire:
    le nombre d’heures de vol moyen des pilotes de chasse russes serait de moins 100 heures par an »… Pour rappel, la norme de l’Otan est de 180 heures par an…
    On compare un réalisé à un standart.
    On comparerait le réalisé russe au standard russe ca aurait un sens.
    On comprerait le réalisé russe au réalisé OTAN ca aurait aussi du sens, mais là, c’est légérement douteux et ca gache un peu l’article.
    `NB: Quelles sont les pertes aériennes ukr?