La Corée du Sud pourrait acquérir deux avions ravitailleurs A330 MRTT de plus auprès d’Airbus

Avec une aviation de combat forte de plus de 400 appareils, dont 167 F-16, 59 F-15K, 40 F-35A et 60 T-50 « Golden Eagle », la force aérienne sud-coréenne [RoKAF] ne dispose actuellement que de quatre avions ravitailleurs, en l’occurrence des A330 MRTT « Cygnus », commandés en 2015 auprès d’Airbus pour environ 1,2 milliards d’euros.

Après la livraison du premier exemplaire, en novembre 2018, le ministre sud-coréens de la Défense d’alors, Jeong Kyeong-doo, avait explique l’A330 MRTT allait « renforcer les capacités d’intervention » de la RoKAF, en lui « permettant de répondre au mieux à la situation sécuritaire changeante autour de la péninsule coréenne ».

Il ne croyait pas si bien dire… puisque, après un apaisement dans ses relations avec Séoul, Pyongyang a changé de posture, avec, cette année, une série record d’essais d’armes [dont des missiles balistiques intercontinentaux] et une activité des forces aériennes nord-coréennes près de la zone démilitarisée [DMZ] en nette hausse. En outre, la Corée du Nord est suspectée de préparer son septième essai nucléaire.

Or, face à son voisin du Nord, la Corée du Sud a élaboré une stratégie militaire reposant sur trois pilliers : la « Kill Chain », qui associe le renseignement à des moyens de frappe afin de cibler préventivement les sites de lancement de missiles nord-coréens [lesquels sont… mobiles], un bouclier anti-missile [appelé KAMD, pour Korea Air and Missile Defense System] et des capacités de mener, le cas échéant, des raids massifs de représailles [KMPR, pour Korea Massive Punishment end Retaliation].

Pour mettre en oeuvre cette stratégie, il est question de renforcer encore la RoKAF, avec par exemple davantage de chasseurs-bombardiers F-35A [20 exemplaires de plus vont être commandés]. Ce qui suppose des moyens de ravitaillement en vol supplémentaires. D’où la décision annoncée par le gouvernement sud-coréen, le 29 décembre.

En effet, selon l’agence de presse Yonhap, le Comité de promotion des projets de défense a validé l’achat de deux avions ravitailleurs supplémentaires pour environ 900 millions d’euros, ceux-ci devant être livrés entre 2024 et 2029. ,

Étant donné que la RoKAF utilise déjà quatre A330 MRTT, Airbus paraît évidemment très bien placé pour obtenir une nouvelle commande, d’autant plus que l’industriel a proposé à Korea Aerospace Industries, en novembre, une « stratégie gagnant-gagnant » en lui fournissant un appui pour exporter vers l’Europe ses avions militaires, dont le T-50 et le KF-21 Boramae, qui a récemment entamé ses essais en vol.

Cependant, un choix en faveur de l’A330 MRTT ne serait sans doute pas aussi évident… puisque selon Yonhap, qui s’est fait l’écho « d’observateurs », un achat du KC-46A Pegasus de Boeing pourrait aussi être considéré par la DAPA, l’équivalent sud-coréen de la Direction générale de l’armement française. Mais une telle issue serait très surprenante…

Pour rappel, l’A330 MRTT peut transférer jusqu’à 50 tonnes de carburant pour une autonomie de 4 h 30 sur zone à 2.000 km, de tranporter 40 tonnes de fret à 7.000 km et 272 passagers.

À noter également que la DAPA va lancer un vaste de programme de modernisation des F-15K « Slam Eagle » de la RoKAF, lequel s’étalera entre 2024 et 2034, pour un montant de plus de 2,7 milliards d’euros. Ce chantier visera a doter ces appareils d’un nouveau radar à antenne active [AESA], d’un ordinateur de mission plus performant et d’une suite de guerre électronique améliorée.

Photo : Airbus

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. Hermes dit :

    Aider la corée du sud à exporter son Boramae vers l’Europe…
    .
    Airbus est au courant qu’il faut éviter de se couper l’herbe sous le pied ? Pour 2 MRTT, ca n’en vaut pas la peine…

    • philbeau dit :

      Effectivement , la disproportion d’intérêt est flagrante … Il y a toujours ce biais de boutiquier entre les allemands et les pays asiatiques , la Chine au premier chef , pour croire que ceux-ci sont nés de la dernière pluie et ne pousseront pas leur avantage ainsi offert au détriment de l’Europe . Mais qu’importent les autres pays pour l’Allemagne , on le voit en ce moment avec la menace de l’explosion du Covid en Chine qui s’apprête à répandre l’épidémie par l’export de ses ressortissants contaminés . L’Allemagne bloque toute initiative européenne pour ne pas déplaire aux chinois . L’Europe sous dépendance allemande .

        • philbeau dit :

          Non , ça vient de sortir hier soir , et c’est la course en ordre dispersé à celui qui ne pourra pas être accusé de laxisme , cette fois …l’unité européenne ,que tchique , rien n’a été retenu depuis trois ans …

        • Carin dit :

          @sepecat
          C’est bien, mais c’est que la moitié du boulot.
          Il faut aussi tester les voyageurs en provenance de chine, même par voies détournées, directement à leur arrivée, et soit les parquer dans des hôtels, soit retour direct au pays… bien entendu l’hôtel est à leurs frais… comme le faisait la chine jusqu’à présent! C’est bien gentil de demander à ces voyageurs un test négatif au départ, mais sans contrôle à l’arrivée, il faut bien comprendre que les gens qui pourraient êtres contaminés et hospitalisés vont coûter beaucoup plus que ce que les touristes en provenance de chine pourraient rapporter.
          Mais il est vrai que nos amis allemands bloquent au niveau des instances européennes pour ne surtout pas déplaire aux chinois, et cela entraîne une cacophonie au niveau européen, ou les pays qui tentent d’appliquer une juste réponse, passent pour des moins que rien, et son montrés du doigt dans de nombreux tabloïds. J’espère pour cette nouvelle année, que nos amis allemands, qui sont quand même un peuple plus vieux que la plupart des pays à qui ils imposent leur dictats, vont plus profiter que nous des cérémonies mortuaires qui s’annoncent…. La chine pourra leurs fournir des urnes à pas cher.

    • Lecoq dit :

      Airbus cherche a detruire les autres constructeurs …
      Scaf gros machin, tous ceux qui ne feront ps partie du projet seront en concurrence directe avec les coreen/airbus ds …
      logique allemande imparable … probablement qu’ils détourneront des fonds européens pour ca en plus

      • Carin dit :

        @Lecoq
        C’est bien la première fois que vous mettez le doigt sur une vérité…. la véritable motivation d’Airbus DE, c’est de couler les constructeurs européens, et s’arroger la construction des avions de chasse d’Europe en mettant fin à cette belle coopération avec la CDS. A l’arrivée, c’est Dassault et donc la France qu’Airbus DE vise, parce que l’autre constructeur SAAB n’est pas une menace du fait que ce constructeur est déjà verrouillé par les américains.

  2. PK dit :

    @LL,

    Je m’étonne que vous n’ayez pas écrit un article sur le récent survol de la CdS par des drones militaires de la CdN ?

  3. Yrr dit :

    La Corée, nord+sud, est un pays de taille modeste. Les avions de combat ont l’autonomie pour faire deux fois le tour de ces deux pays avant de devoir se ravitailler : Il est donc parfaitement évident que des avions ravitailleurs n’ont aucune utilité dans le cadre d’un conflit entre les deux Corées. Bref ces avions ravitailleurs ne seront utilisés que s’il y a conflit avec la Chine (et/ou la Russie), ce que toute personne intelligente a parfaitement compris, veuillez donc ne pas nous prendre pour des benêts avec vos histoires de menaces de la Corée du nord pour justifier cette aquisition.

    • Charles dit :

      Vous savez, prolonger l’allonge pour frapper d’axe inattendu n’est pas en soit stupide
      Les ravitailleurs donnent des options surtout pour les f35 qui sont moins longue portée que les f15.

    • rainbowknight dit :

      La guerre n’est pas officiellement terminée entre les deux Corées.
      Ne vous déplaise une large partie de la population de Corée du Nord accepterait de lâcher son bien aimé dictateur pour adopter la décadente civilisation Sud-Coréenne.
      Sans prétendre changer l’idéologie dominante cette population défaillante n’a pour seule aspiration qu’une amélioration de son ordinaire. Au quotidien le mot « survie » n’est pas galvaudé.
      Un conflit entre les deux « systèmes » tournerait irrémédiablement en faveur du Sud. Les raisons en sont : démographie plus grande, économie, industrialisation, supériorité technologique, PIB….. j’ajoute que le Nord n’étant pas en vérité l’éblouissante dictature paradisiaque promise, une grande partie de ses « forces » pourrait faire défection pour rejoindre l’ennemi.
      Immanquablement la Chine et la Russie (pour le peu qu’il en reste) ne pourraient qu’intervenir. Ceci explique peut être cela….

    • RIP dit :

      Yrr : En effet, c’est une évidence ! La seule explication pourrait tenir la route, c’est que Taiwan envisage de maintenir des avions d’interception ou autres en permanence au-dessus de leur territoire, avec seulement des relèves ponctuelles..

      • Malcomprenant dit :

        Vos évidences n’étant pas forcément immédiatement claires pout tous, pourriez-vous préciser votre théorie ?
        Est-ce que vous nous dites que ces A330 MRTT seraient en réalité destinés à être rétrocédés à Taïwan qui les utiliserait au dessus de son territoire ?
        Ou alors que ce sont des chasseurs taïwanais qui seraient positionnés de façon permanente au dessus du territoire sud-coréen en s’y ravitaillant au moyen de ces MRTT ?

        • RIP dit :

          Malcomprenant : en effet erreur de ma part : je parlais de la Corée du Sud et non de Taïwan, qui pourrait maintenir des chasseurs en vol en alerte permanente avec un système de ravitaillement en vol et de rotations d’appareils d’alerte..comme le SAC maintenait des bombardiers en l’air en permanence à une certaine époque

          • Malcomprenant dit :

            Merci, cest plus clair.
            Mais mas sûr que votre méthode soit la meilleure façon de gérer le potentiel de la flotte sud-coréenne.

    • Lotharingie dit :

      Yrr :

      Bonjour,

      « …La Corée, nord+sud, est un pays de taille modeste… »

      Petit rectificatif :

      La Corée du Nord et la Corée du Sud, sont deux pays de tailles modestes.

      La réunification ( ou annexion de l’un par l’autre ) à ma connaissance, n’est pas d’actualité.

      Bien cordialement.

    • vrai_chasseur dit :

      En opérations aériennes, les routes tactiques ne sont jamais en ligne droite (à moins de vouloir s’offrir aux défenses anti-aériennes adverses comme cible volante d’entrainement) et l’un des critères importants est le « playtime », la durée en vol sur zone pour effectuer la mission.
      Pour donner une idée, les russes font changer 80 fois en moyenne le cap de vol de leurs missiles de croisière tirés sur l’Ukraine depuis la Mer Noire, pour tenter d’éviter la défense anti-aérienne.
      Par ailleurs allumer la post-combustion d’un chasseur siphonne ses réservoirs : les rayons d’action théoriques sont des blablas marketing pour salons.
      Il faut prévoir également les manoeuvres d’évitement et les routes alternatives au retour, pour éviter les plots de défense sol-air qu’on aura évidemment réveillés à l’aller.
      On positionne les ravitailleurs suffisamment loin pour ne pas prendre de risque et suffisamment près des zones cibles de mission, afin que les pilotes de chasseurs arrivent dans la bagarre avec suffisamment de kérosène pour se concentrer sur la mission et pas sur leur jauge de réservoir.
      C’est à tout cela que servent les ravitaillements en vol.
      Même sur une géographie de conflit restreinte à la seule longueur maximale de la péninsule coréenne (dont par ailleurs 70% sont des reliefs montagneux, sollicitant plus la poussée), le ravitaillement en vol est absolument primordial.

      • Laudatif dit :

        Encore un commentaire salutaire de vrai_chasseur !
        Merci et bonne année.

  4. Appius dit :

    « le Comité de promotion des projets de défense a validé l’achat de deux avions ravitailleurs supplémentaires pour environ 900 millions d’euros »

    450 millions l’avion ??

  5. Czar dit :

    al-Manar, la chaine du Hezbollah confirme (le 28 décembre) que l’Iran va acquérir 24 Sukhoi 35, sur le commande de 30 annulée par l’Egypte au profit du rafale.

    • lgbtqi+ dit :

      C’est toujours bien d’avoir un arabisant écoutant le Hezb’Allah, sur le blog…

    • RIP dit :

      Czar : une fourniture qui va quelque peu changer la donne dans la région et qui évidemment ne fait pas plaisir à certains.

      • lgbtqi+ dit :

        et qui évidemment présente des perspectives enchanteresses à d’autre-.

  6. fabrice dit :

    61ème lancement pour Space X cette année (pour rappel seul 5 lancements pour la « base de l’Europe » spatiale de Kourou).
    https://www.generation-nt.com/actualites/spacex-record-lancements-2022-fusee-reutilisable-2032131
    Est il prévu quelque chose pour remplacer l’échec du dernier lancement de la fusée Vega qui a détruit les 2 satellites Pléiades Néo (coût 440M d’euros) sur les 4 prévus ? Evénement plutôt peu médiatisé…. »Guerre communicationnelle » ?

  7. Lotharingie dit :

    Bonjour,

    Il faut admettre que l’ A330 MRTT est une belle réussite en terme de polyvalence et d’efficacité, de la part d’Airbus.

    Pour anecdote :

    A ma connaissance, sur les 7 A330 MRTT de l’armée australienne, 2 sont dans une  » livrée non militaire  » ( mais aux couleurs de l’état australien ) avec un aménagement » VIP « , qui peuvent être rapidement mis à disposition du gouvernement et autres élus pour leurs déplacements.

    Au royaume unis, certains MRTT sont loués à de compagnies aériennes privées pour leurs activités.

    Bien à vous.

    • Robert Collins dit :

      Les états sont unis, mais le royaume, lui, est uni.
      Le Royaume-Uni.

  8. Lado dit :

    Encore un indice que Airbus DS( la branche avion de combat, très germanique ) est à la « ramasse ».N’ayant plus rien à offrir à par l’EF en fin de course et décevant,s’étant faché avec ses partenaires It et Angl partis avec les Japonais,entrant dans un programme « politique » SCAF « incertain  » avec un rôle tout aussi incertain, trahis par le Gouv allemand qui prend des F35 sans même avoir demandé à DS de faire une proposition concurrente, en collaboration avec les US pour la B61,ou même de laisser tomber cet outil obsolete..Désolé mais le poids politique de l’All lui auirait permis de faire une négo avec les US
    Comme toute les boites dont le portefeuille de produits n’est plus à la hauteur ou vide , ils deviennent un distributeur ou un agent des produits des autres.Cela ne préserve pas des postes en usine ou en R§D/BE mais permet aux fonctions centrales de survivre…!.Son alliance avec les Coréens indique aussi qu’une aventure avec les Japonais/Italiens/Anglais devient très improbable
    Quand au, MRTT, c’est un vrai succès plutôt Français (les All ne sont jamais intéressés à la « projection »), A330 Toulouse, et Espagnols à Getafe.Moteurs RR Trent, pour l’essentiel

    • philbeau dit :

      Je partage totalement votre constat . Et se pose du coup la question de : 1) la réelle capacité d’Airbus DS à être à la hauteur de ce rôle complexe de réalisateur de l’ensemble du projet de système du Scaf . 2) ajouté à une incertitude politique interne en Allemagne sur le financement , et la trajectoire diplomatique hésitante du pays entre Washington et L’Europe de Macron , ce projet est à revoir de A à Z en partant de la situation géopolitique qui résultera de la fin du conflit en Ukraine .

      • Lado dit :

        Notre president,E Macron sera « périmé » dans 18 mois..il verra son autorité s’évaporer lentement alors que les candidats potentiels devront se positionner ,animer des « écuries »et donc « s’opposer », surtout dans son camp,pour se démarquer(« lui c’est lui, moi c’est moi » ! pour les plus anciens)
        Ou en sera le SCAF, porté à bout de bras par EM, dans 2 ans/3 ans?Ou en sera Scholtz et les Socialistes/FDP allemands plus « atlantistes » que les Americains?

      • Clavier dit :

        ……et de la disparition de Macron à la tête de la France

        • Pascal, (l'autre) dit :

          « et de la disparition de Macron à la tête de la France » Adepte du grand Soir?

    • Cantatrice dit :

      S’il vous plaît. Quant à, quant au. Avec un t. Pas un d.
      Quand = Lorsque. Quant à = En ce qui concerne.
      Quant au MRTT, c’est un vrai succès.

      • Lado1 dit :

        Exact, désolé, on ne se relis pas assez.Autre faute, »à part » et non pas « à par », trouvée en me relisant..

        • Fleuriste dit :

          « on ne se relis pas assez »
          En fait, le souci c’est plutôt qu’on ne se relit pas assez.

    • vrai_chasseur dit :

      Oui c’est à peu près ça.
      Airbus DS se dit industriel européen mais ne sait pas s’extraire de considérations nationales pour ses projets. Ils n’arrivent pas à atteindre le stade au-dessus, le vrai projet européen. Seules 2 démarches prévalent : soit la chasse en meute à la subvention européenne ensuite chacun rentre dans sa tanière avec son morceau de viande, soit l’exigence d’un leadership national sans fondement industriel. Aucune de ces 2 démarches ne tient la route.
      Certes les politiques nationalistes de chaque pays ne l’aident pas à grandir. Par exemple l’AFTJ, le futur avion d’entrainement à réaction. Projet hispano-espagnol envasé dans le manque d’argent espagnol, alors que plusieurs pays d’Europe avaient besoin d’un successeur à l’Alphajet. Autre exemple plus récent, l’Eurofighter SEAD, le petit lot germano-allemand à l’usine allemande de Manching pour les consoler de l’achat des F35.
      Cette incapacité de l’industriel à développer une vision européenne alors qu’il est le mieux placé de tous pour cela, est très lourde de conséquences : une des grosses opportunités manquées par Airbus DS est par exemple de ne pas avoir su proposer un chasseur monomoteur léger européen, bien équipé et compatible OTAN, pour rééquiper tous les pays d’Europe Centrale ex-Pacte de Varsovie.
      Les signaux et appels du pied ne manquaient pas, pourtant : Hongrie et Slovaquie qui louaient des Gripen entre autres, Pologne qui modernisait ses Mig29 à la sauce OTAN, faute de mieux.
      Aujourd’hui ces pays ne trouvent que des chasseurs d’occasion, F16 ou Rafale, forcément très rares.
      Ce sont les coréens qui prennent ce marché à leur place, cf la Pologne. Ils en sont probablement les premiers surpris.

      Le MRTT a une origine militaire française : l’A340M, pensé et voulu par le COTAM dès le début des années 90 (article de l’époque : http://www.lesechos.fr/1991/04/larmee-de-lair-reclame-des-appareils-de-transport-944591 ). C’est sans doute pour cela qu’il correspond à de vrais besoins militaires et « passe » très bien à l’export.
      Airbus à Toulouse n’a eu qu’à s’engouffrer dans le sillage de ces études des militaires français et remplacer la cellule A340 par l’A330, ce qui a facilité les choses (les pylônes de ravitaillement imaginés par le COTAM sont directement ceux disponibles des réacteurs 1 et 4).
      Le résultat est probant, c’est probablement le meilleur avion multi-rôle ravitailleur et transport au monde à l’heure actuelle. Merci au COTAM.