Deux avions ravitailleurs KC-46A américains ont effectué une mission de 42 heures dans l’Indo-Pacifique

En novembre, un avion ravitailleur KC-46A Pegasus du 157th Air Refueling Wing de l’Air National Guard a décollé du New Hampshire et mis le cap vers Hawaï, puis vers l’île de Guam, avant de regagner la base aérienne de Pease, après 36 heures de vol, trois ravitaillements en vol [en tant que receveur] et avoir livré du carburant à des F-22A Raptor au-dessus du Pacifique.

Selon l’Air Mobility Command [AMC], cette mission était alors la plus longue jamais effectuée à ce jour. Et d’ajouter que ce vol de très longue durée entre dans le cadre d’une « approche visant élargir la façon d’utiliser le KC-46A tout en profitant de ses capacités de commandement et de contrôle ».

Plus généralement, cette mission s’inscrit dans le concept « Agile Combat Employment », lequel vise à accroître la flexibilité des forces aériennes américaines, en vue d’améliorer leur résilience tout en leur permettant de se projeter » dans des environnements contestés.

Quoi qu’il en soit, les records étant faits pour être battus, un vol du même type a été effectué par deux KC-46A, appartenant cette fois au 22nd Air Refueling Wing. Partis de la base aérienne McConnell [Kansas], le 17 décembre, ces avions-ravitailleurs ont atteint Guam, après avoir survolé Hawaï, afin de soutenir les opérations des bombardiers de l’US Air Force déployés dans la région [la « Bomber Task Force », ou BTF, ndlr]. Au total, leur mission aura duré 42 heures.

Le communiqué publié par la commandement américain pour l’Indo-Pacifique [INDOPACOM] n’a pas précisé le nombre de membres d’équipage présents dans chacun des deux KC-46A. En temps normal, un tel appareil est mis en oeuvre par un pilote, un co-pilote et un opérateur de ravitaillement en vol [ORV]. Mais pour un vol d’une aussi longue durée, deux équipages par avion ne seraient sans doute pas de trop pour assurer des relais.

« Des professionnels de la santé ont travaillé avec les équipages afin de leur proposer des horaires de repos suffisants pour réduire la fatigue endurée pendant la mission », est-il toutefois expliqué dans le communiqué. « Ces missions visent à réduire le nombre d’aviateurs à bord pour voir à quoi ressemblerait un vol comme celui-ci pour un équipage standard », y est-il ajouté.

Pour rappel, l’Air Mobility Command songe à supprimer la place du co-pilote à bord de ses KC-46A afin de gagner en flexibilité, en augmentant la fréquence des sorties en cas de besoin sur 24 heures. Une autre raison est que cela permettrait de remédier au décifit chronique de pilotes au sein de l’US Air Force. En tout cas, une expérimentation a été menée à cette fin, en octobre.

Photo : US Air Force

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

21 contributions

  1. Trotaralasoup dit :

    Ces messieurs ont-ils été piqué au vif suite aux 2 opérations longue distance de l’AAE…. Mais belle perf tout de même.

    • Frédéric dit :

      La limite de vol des aéronefs n’est pas leur consommation de carburant, mais celle d’huile moteur qui ne peut être renouvelé.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « celle d’huile moteur qui ne peut être renouvelé. » Il me semble qu’il y a une possibilité de fonctionner en récupérateur de lubrifiant. Cela doit être la norme pour des avions volant sur de très longues distances. Sur les turboréacteurs des avions de combat il semble que la récupération d’huile soit possible aussi sauf les anciennes générations surtout américaines!
        https://www.safran-group.com/fr/produits-services/echangeurs-turboreacteurs

    • ki2 dit :

      que c’est mignon l’oisillon veut apprendre à son père comment prendre son envol…..
      tu te moque de la gueule de qui, c’est pas au vieux singes qu’on va apprendre la grimace

  2. Raymond75 dit :

    Oui c’est bien : les militaires professionnels, il faut les pressurer au maxi car eux ce sont des hommes, des vrais, des mâles, pas des gonzesses de la CGT !!!

    • mich dit :

      Au moins avec vous on sait toute de suite que personne ne vous a piqué votre pseudo ! un insoumis ,un vrai pas un de ces dénonciateur pro qui se répète tout le temps !

  3. Raymond75 dit :

    Je pense qu’avec un équipage mixte, et un petit cocktail cocaïne – LSD, ils pourraient tenir une bonne semaine 😉

    • farragut dit :

      Pas besoin. Un petit réservoir de Coca-Cola dans le ravitailleur, et la flotte entière de l’USAF peut faire le tour du monde plusieurs fois ! 😉

    • Pascal, (l'autre) dit :

      « Je pense qu’avec un équipage mixte, et un petit cocktail cocaïne – LSD, ils pourraient tenir une bonne semaine » Je me demande bien ce que vous prenez depuis des années à toujours nous servir votre brouet sur ces personnes méprisables que sont les militaires! Ca doit quand même être du « brutal »!
      https://www.youtube.com/watch?v=RNQcYEW56NE

    • Czar dit :

      si Petra est du voyage, je peux tenir une semaine, deux même si je force sur la vitamine C https://youtu.be/1e8adL47_Sg

  4. Titeuf dit :

    Ah…
    Ça sent la promo de fin de l’année !!!
    F35+KC 46 ….si toi y’en achète les deux ben t’auras les deux…
    Mais ça pue l’arnaque vôtre truc là !!!
    Non c’est Américain!!!
    Ah oki ben je prends alors…
    Vous êtes ???
    Allemands…..
    Joyeux Noël !!!!
    ( toute ressemblance ne serait que fortuite…)

  5. EchoDelta dit :

    La competition avec l’A330 MRTT de l’AAE pousse les américains a se dépasser avec le KC46… c’est bien.

  6. Julien dit :

    Encore une magnifique règle à la con inventée par des mecs qui dorment chaque soir dans leur lit.
    Bonne chance aux boomers en cas de crise cardiaque du mono pilote.

  7. Vins dit :

    Ces records ne me font pas rêver…
    Bien loin du fun Top Gun qui a attiré des générations de pilotes.
    Parlez aux gamins de ce genre de record, c’est sur qu’on va recruter après…

    • Tintouin dit :

      J’avais eu une conversation avec un ancien pilote de l’armée de l’air. Apprenant qu’il avait piloté un awacs, je l’avais questionné sur son expérience assez rare (4 awacs je crois en service chez nous). Il avait alors conclu sur le fait que ses missions étaient assez ennuyeuses, car consistant à faire des boucles pendant des heures dans une zone prédéfinie.
      Loin du mythe, le vécu 🙂

      • EchoDelta dit :

        Le job le plus intéressant d’un AWACS n’est pas dans le poste de pilotage c’est certain. Le Hawkeye a au moins le mérite du catapulte et de l’Appontage.

  8. Parabellum dit :

    Avec de ses missiles ou des drones adios les pilotes.et les ravitailleurs si vulnérables mais le lobby avia est fort et les robots pas sexy ….

  9. PHILIPPE dit :

    Avec ces essais les USA augmentent l’allonge de leur aviation sur la zone Indo-Pacifique.
    Cet ancien article ci-dessous s’inscrit, peut-être, dans la même démarche.
    Le Pentagone dévoile un nouveau concept d’hydravion de transport lourd :
    https://www.opex360.com/2022/05/19/le-pentagone-devoile-un-nouveau-concept-dhydravion-de-transport-lourd/

    • RIP dit :

      Le Pentagone est à la ramasse car la Chine fait voler un hydravion géant depuis 2017, il s’agit du AG600M  » Kunlong » dont il y a déjà diverses variantes dont un bombardier d’eau ..
      On comprend pourquoi en occident il est bien rare de trouver des informations ( qui existent pourtant à foison) sur les nouveaux matériels militaires chinois : ils abondent, en quantité et en qualité, et les productions occidentales semblent déjà issues d’un monde révolu .Il suffit d’observer un F-35, par exemple .

  10. Itseku dit :

    Plus de copilote ? Je suis étonné. Le mécanicien de bord sera t’il apte à seconder le pilote ?

    En terme de sécurité aérienne j’ai un peu de doute, la double tête étant là pour palier une défaillance ou donner un miroir au pilote.