L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre visé par une attaque informatique

Établissement public placé sous la tutelle du ministère des Armées, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre [ONACVG] a la mission d’exercer la reconnaissance de la Nation à l’égard du monde combattant et des personnes affectées par la guerre. Il lui revient, à ce titre, d’attribuer les cartes et les titres ouvrant l’accès à des droits. En outre, il est l’opérateur principale de la politique mémorielle du ministère.

Or, le 10 décembre, l’ONACVG a été visé par une attaque informatique ayant interrompu le fonctionnement de ses systèmes d’information. C’est en effet ce qu’a indiqué le ministère des Armées, via un communiqué diffusé quatre jours plus tard.

Aucun détail n’a été donné sur la nature de cette « cyber-attaque », ni sur le degré de sa gravité, si ce n’est que les serveurs de l’ONACVG ont été « mis en sécurité » et que l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information [ANSSI] a été immédiament alertée, de même que les services spécialisés du ministère des Armées [probablement le Centre d’analyse en lutte informatique défensive – CALID – du COMCYBER].

« L’ONACVG étant un établissement public administratif disposant de systèmes d’information indépendants, cette cyber-attaque n’a pas d’impact sur le bon fonctionnement des systèmes informatiques du ministère des Armées », est-il précisé dans le communiqué.

Si le versement des retraites du combattant et des pensions militaires d’invalidité ne sera pas affecté par cette attaque informatique étant donné qu’il est assuré directement par le ministère des Armées, il pourrait en aller autrement pour le paiement de l’indemnisation due aux supplétifs de l’armée française en Algérie et à leurs familles, laquelle a été instituée par la loi du 23 février 2022. Un « report » est « possible pour les 687 bénéficiaires dont la situation a été examinée par la commission indépendante la semaine dernière, représentant un montant de 6 millions d’euros », prévient le texte.

Quoi qu’il en soit, le site Internet de l’ONACVG semble fonctionner normalement. Du moins est-il en ligne et de nouveaux contenus y ont été ajoutés le 12 décembre. En outre, le Centre gouvernemental de veille, d’alerte et de réponse aux attaques informatiques [CERT] n’a pas encore communiqué sur cet incident ayant affecté les systèmes de l’Office.

Ce n’est pas la première fois que des systèmes informatiques d’un organisme relevant du ministère des Armées font l’objet d’une attaque. En 2013, celui du Service historique de la Défense [SHD] avait été durablement affecté, en raison de « problèmes de sécurité résultant de l’obsolescence de sa pile logicielle », exploités par des assaillants. La situation fut rétablie grâce la Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de la défense [DIRISI].

Plus récemment [en 2019], l’Hôpital d’instruction des armées [HIA] Sainte Anne, à Toulon, a été victime d’une attaque au « rançongiciel », qui consiste à chiffrer les données d’un serveur afin d’exiger ensuite le paiement d’une rançon pour les rendre à nouveau disponible. La bonne réaction des équipes de l’établissement et l’intervention du CALID avaient permis d’y mettre un terme rapidement.

Illustration : Ministère des Armées

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

59 contributions

  1. Thaurac dit :

    « l’indemnisation due aux supplétifs de l’armée française en Algérie et à leurs familles, laquelle a été instituée par la loi du 23 février 2022. Un « report » est « possible pour les 687 bénéficiaires dont la situation a été examinée par la commission indépendante la semaine dernière, représentant un montant de 6 millions d’euros », prévient le texte. »
    Comment on ti’ls pu survivre en algerie sachant ce qu’il est arrivé aux harkis restés là bas !!!
    bref, environ plus de 8000 € chacun…

    • Czar dit :

      et quel supplétifs ? nombre de harkis étaient des terroristes ralliés . Un certain nombre ont viré leur cuti à nouveau dans les derniers mois. indemnisation pour quoi ? on ne parle pas de pension à condition de service, là

      • Salah dit :

        Cette histoire vous l’ignorez alors merci de ne pas diffamer, pour rappel 10*/* de ralliés et ce surtout à partir de 1958 ( Plan Challes ), les Harkis furent 4 à 6 fois plus nombreux que l’ALN pour 2 pour cent de désertion surtout en 1961/1962, donc je vous invite a lire Général Meyer, Général Faivre historien, Le colonel de Blignières, Hélie de St Marc, Bigeard pourquoi pas, et là, je reste dans votre domaine, celui du militaire sinon je peux vous citer une vingtaine d’autres historiens que j’ai lu et certainement pas vous sinon vous vous seriez abstenu d’insulter les morts et les vivants, les harkis sont des anciens combattants et enregistrés à l’ONACVG point, l’indemnisation arrivant bien trop tard est ridicule et les concerne pour les conditions d’accueil indigne sur le sol français, quand à leur abandon et leurs désarmements il n’est que rarement évoqué pour ne pas égratigner le mythe de De Gaulle dont tout le monde se réfère. C.Q.F.D
        Un fils de Harki

        • lgbtqi+ dit :

          @ Salah,

          Si vous remontez les interventions de cet intervenant, vous verrez que son comportement relève principalement de l’attitude de la hyène. C’est un trait de caractère constant chez lui. Il y a fort à parier qu’il n’a plus aucune liberté à cet égard.

          Merci pour les précisions que vous apportez. Et merci aux Harkis. Un de mes meilleurs amis fut un fils de Harki, ce qui m’a permis de connaître un peu votre situation.

      • Salah dit :

        Témoignage de Djilali Mohand Bentoumi sur le massacre de Valée.
        Je m’appelle Djilali Mohand Bentoumi, j’ai 32 ans et je parle bien le français puisque j’ai été à l’école de M. Petitjean. J’étais caporal en Indochine pendant deux ans, mon père était adjudant au RTA et avait participé au débarquement de Provence
        Le 21 Mai 1956, je gardais les moutons non loin de ma Mechta El Garoubia près du village de Valée (Philippeville), j’avais vu en début d’après-midi, une colonne d’une vingtaine de fellaghas qui longeait en contre bas l’Oued et qui se dirigeait vers la mechta.
        J’ai eu le sentiment que quelque chose allait arriver, j’ai réuni toutes mes chèvres et me suis dirigé vers la mechta. Lorsque je suis parvenu sur la colline, j’ai assisté impuissant au massacre de ma famille, ma mère, Safia, ma femme Leila 21 ans, mes deux sœurs Zinia 17 ans et Dounia 12 ans, ma tante Habiba et ses deux filles Latifa 10 ans et Nabila 8 ans, étaient violées devant mon père et mes oncles attachés à des arbres, Les deux plus jeunes garçons, mes cousins âgés de 6 et 4 ans ont aussi été violés puis ils ont été éventrés devant tous les habitants de la mechta.
        Mon frère Riad âgé de 17 ans s’est rué sur un fellagha et il a été abattu d’une balle dans la tête.
        J’ai reconnu être une connaissance du douar de Saf Saf, C’est à partir de ce moment que le massacre à commencer comme des bêtes sauvages, ils se sont rués sur les enfants et leurs ont coupés les oreilles, un bras, et ensuite ils ont écrasés les têtes contre les arbres et ceux qui n’étaient pas morts ils les égorgeaient.
        Mes oncles ont été émasculés pendant qu’ils se tordaient de douleurs on leur a obligé d’ouvrir la bouche et de tenir leur sexe dedans, s’ils les crachaient, ils avaient soit le nez coupé ou les oreilles ou bien la langue, ils savaient de toutes les façons qu’ils allaient mourir
        Mon père était le chef du village, il se devait donc de mourir en dernier après avoir vu tous ce qu’il aimait mourir dans d’horribles souffrances mentales et physiques.
        Chacune des femmes ont été torturées et ma tante a été empalée avec une branche de cactus, elle criait de souffrances, si fort que je l’entends toutes les nuits, son calvaire a duré plus de deux heures et en ait morte.
        Ma femme Leila qui était enceinte a subi le plus d’outrages, ils savaient à qui ils avaient à faire, afin que sa mort soit la plus horrible ils lui ont crevés les yeux et l’ont éventrée, le bébé gisait à côté d’elle, pour finir ils l’ont brulée petit à petit. Je l’ai vu mourir.
        C’est à ce moment-là qu’ils se sont aperçus que je n’étais pas prisonnier et cinq fellaghas sont partis à ma recherche, je me suis dissimulé dans une cache que l’on avait construit à tout hasard et c’est là que j’ai retrouvé trois de mes frères et un petit voisin.
        Les fellaghas sont passés tout près de nous et j’entendais tous ce qu’ils disaient, entre autre de ne laisser aucun survivant de nos trois familles, et de toute façon ils reviendraient pour finir le travail, c’est là que j’ai entendu prononcer le nom de Zighoud Youcef de Condé-Smendou par un de ses lieutenant le dénommé Debbah, du Ksar Sbahi
        Je suis ressorti pour voir ce qui se passait et la boucherie sur les femmes éventration et égorgement, des flaques de sang partout. Soudain, les cris se sont tus et les fellaghas sont repartis aussi rapidement qu’ils étaient arrivés, on entendait que des gémissements, j’ai dû abréger les souffrances de Latifa et de mon frère Riad.
        J’ai attendu qu’ils se soient bien éloignés avant de me risquer dans la mechta, tous les habitants étaient terrorisés, ils pleuraient devant leur impuissance à sauver qui que ce soit. Je me suis penché sur toutes les victimes et j’ai constaté avec dégout que mon père avait été torturé de la pire des façons, ils lui avaient coupé le nez,
        les oreilles, les lèvres ensuite les deux bras puis ils lui avaient enlevé les deux yeux et comme cela ne suffisait pas, ils l’ont égorgé et décapité, sa tête était empalée sur un cactus.
        Je n’ai rien pu faire qu’à sauver ma peau, Avec l’aide des habitants, nous avons réunis tous les morts et je me suis dirigé vers le village de Valée qui n’est distant que de quelques kilomètres ou j’ai rencontré le garde champêtre qui a prévenu l’armée de Philippeville.
        L’armée est arrivée rapidement sur les lieux, le lieutenant Casimirius de la SAS de Valée (que je connaissais bien parce qu’il venait souvent nous soigner à la mechta) et beaucoup de soldats ont vomi, ils ont pris des photos et nous ont aidés à enterrer nos morts et ont recueilli mon témoignage, les autres habitants n’ont rien dit à cause de la peur.
        Le lendemain, j’ai été au douar de Saf Saf, j’ai été dans la maison de Oufkir, je l’ai tué ainsi que deux autres que j’ai reconnu, à sa mère et son père qui le pleuraient, je leur ai dit qu’ils avaient beaucoup de chance que je n’accomplisse pas ce que son fils et les mécréants avait fait subir à ma famille.
        Les fellaghas était venu afin de tuer toute ma famille qui avait une tradition de soldats depuis 1870 ou mon arrière-grand-père a fait la guerre, à chaque génération, il y a eu des militaires dans ma famille, nous étions tous français et c’est ce symbole que les tueurs sont venus détruire.
        C’était le 26 Mai 1956.
        En juillet 1956, Je me suis réengagé dans la Formation du Commando Expérimental “Chouff” du Colonel Duval,
        commandant le G.A.T.A.C. n°1 de Constantine, j’ai rejoint le Centre d’Entrainement “Jeanne d’Arc” à Philippeville. Fin août, nous étions opérationnels. Mon chef était le capitaine Souêtre
        En tant que pisteur, j’étais très souvent sur la route avec le soldat de 1° classe Faudel qui comme moi a eu sa famille massacrée à Feraoun, je ne dormais plus car je voulais à tout prix la peau de Zighoud Youcef, j’obtenais des informations par les habitants des mechtas et des douars car je me présentais à eux en tant qu’acheteur de moutons (ce que je connaissais le mieux), Il ne m’a pas fallu plus de 15 jours pour localiser sa katiba et je l’ai pisté jusqu’à Sidi Mesrich où je savais qu’il devait s’y rendre.
        En contact régulier avec mon chef, j’ai transmis cette information et avec le soldat Faudel nous avons été récupéré par les commandos du GCPA 541 et le 24 septembre 1956, avons mené une embuscade, le combat a été rude car il s’était déplacé avec sa katiba complète soit 80 djoundis bien armés, nous l’avons localisé au sein de sa Katiba, isolé, là nous l’avons blessé je me suis approché de lui, je lui ai dit que j’allais le tuer car il avait fait tuer ma famille et je lui ai tiré une balle dans la poitrine, il en est mort, au total il y a eu plus de cinquante djoundis mis hors de combat tués et blessés. J’ai reconnu parmi les morts beaucoup de ceux qui avaient participé au massacre de ma famille notamment un de ses lieutenants Ali
        Ma vengeance a été satisfaite pour ceux que j’ai perdu mais mon esprit n’est pas pour autant apaisé, je vivrais toute ma vie avec le poids de ce massacre.
        Témoignage recueilli
        le 5 Janvier 1957, par le lieutenant Commando VASSEUR Albert du GCPA 541
        Albert VASSEUR est né le 28 mars 1923 à Cateau (Nord). Engagé dans l’Armée de l’air le 26 septembre 1941 au titre du personnel non navigant du service général, il est affecté au Groupe de chasse 2/8 à Marignane jusqu’à sa démobilisation le 30 novembre 1942.
        En avril 1944, il rejoint les Corps francs du Puy-de-Dôme et participe aux combats pour la libération de la France. De retour dans l’Armée de l’air en octobre 1944, fusilier de l’air, il est admis à l’Ecole militaire de l’air en 1949 dans le corps des officiers des services administratifs de l’air.
        Volontaire pour servir en Algérie qu’il rejoint en mai 1956, il est breveté parachutiste militaire et, le 1er juillet 1957, affecté au Groupe de commandos parachutistes de l’air 15/541.
        Il participe à toutes les opérations de son unité et trouve la mort le 11 décembre 1957 lors d’un engagement contre une très forte bande rebelle.
        Le Lieutenant Vasseur était chevalier de la Légion d’honneur, titulaire de la Croix de guerre 39/45 et de la Croix de la valeur militaire avec deux palmes.
        Son nom a été donné à la Base aérienne 122 de Chartres

        • lgbtqi+ dit :

          @ Salah :

          terrible témoignage, qui en corrobore d’autres.

          La barbarie n’a pas quitté cette terre : j’ai en effet un ami algérien récemment décédé d’un accident sur la route et qui a été dépouillé dans les minutes qui ont suivi et on en est à se demander si l’accident de voiture n’a pas été programmé pour le dévaliser.

          Et je sais le viol systématique, général, des sépultures des dépouilles françaises afin de voler l’air dentaire.

        • Mon père avait 20 ans dit :

          @Salah
          Merci pour ce témoignage.

    • Salah dit :

      Bonjour,
      Vous n’avez pas compris le sens de la phrase « supplétifs de l’armée française en Algérie et à leurs familles, », il s’agit bien des harkis ayant combattu le F.LN et ses méthodes en Algérie, fallait il précisé de 1954 à 1962, d’ailleurs cette loi est indécente sur le fond comme sur la forme en terme d’indemnisations, mais il s’agit d’un autre débat, au rythme ou ceux d’Algérie décèdent, chaque retard ne fait que réduire la somme allouée étalée sur 6 ans.
      Un fils de Harki dont les parents sont restés 5 ans dans une prison désaffectée

  2. Rapha dit :

    Les russes ne respectent rien.

    • lgbtqi+ dit :

      c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît…

      Il y a d’ailleurs une offensive générale sur nos systèmes informatiques, dont l’intensité s’accroit à chaque nouvelle sanction prise contre la poutinie.

  3. Lotharingie dit :

    Bonjour,

    HS :

    Comme DAESH, l’ Etat Voyou Poutinien dans sa barbarie assumée, repousse toujours plus loin les frontières de l’abjecte… :

    « …Dix chambres de torture ont été découvertes dans la région méridionale partiellement libérée de Kherson, dont quatre dans la capitale du même nom.

    L’une des chambres de torture contenait une pièce séparée dans laquelle étaient détenus des jeunes de moins de 18 ans.

    Les occupants ont aussi parlé d’une cellule des enfants. Pour y dormir, il n’y avait que quelques matelas sur le sol de la pièce humide.

    Il a également été établi que les enfants recevaient de l’eau tous les deux jours et pratiquement aucune nourriture.

    Les Russes auraient utilisé des pressions psychologiques, affirmant aux enfants que leurs parents les avaient abandonnés et qu’ils ne reviendraient pas.

    De tels incidents se sont également produits dans la région de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, selon l’Ukraine…. »

    https://www.rtbf.be/article/guerre-en-ukraine-lukraine-accuse-les-occupants-russes-de-kherson-de-torture-envers-des-enfants-11123483

    Bien à vous.

    • aleksandar dit :

      Et dans une autre pièce ils ont trouvé toutes les ADM de Saddam, et dans une autre les couveuses du Koweit.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        « Et dans une autre pièce ils ont trouvé toutes les ADM de Saddam, et dans une autre les couveuses du Koweit. » Et aussi pleins de bataillons d’ukronazis couverts de tatouages représentant la svastika où des « S » stylisés, la bave aux lèvres et prêts à aller violer de pauvres babouchkas et occire leurs enfants!

        • Paddybus dit :

          Même la presse occidentale s’interrogeait sur la montée du néo-nazisme en ukr-haine… il reste encore de nombreux articles en ligne… et aujourd’hui, les mêmes semblent regarder ailleurs, comme si de rien n’était… c’est beau la liberté de la presse…

      • Paddybus dit :

        Palme de la meilleur réponse… ;0)))

        • Dondaine dit :

          C’est bizarre, ça.
          A un autre, vous auriez dit : « Tu bottes en touche parce que t’as pas d’arguments ».

          • Paddybus dit :

            Diguedon… ajouter la médiocrité au dogmatisme et à la bêtise crasse ne semble pas vous suffire… la seule réponse possible est celle qu’Aleksandar a fait…

      • précision dit :

        si vous lisez l’article en entier, et pas uniquement les citations caviardées par lotharingie à des fins de propagande, l’information est plutôt plausible; il est vraisemblable que l’armée russe ne loge pas les personnes qu’elle soupçonne de les espionner dans des palaces 5 étoiles, et les techniques d’interrogatoire mettent généralement en oeuvre diverses formes de pression psychologique, dans tous les pays du monde.

        En règle générale, il me semble que les Russes n’ont pas la réputation de gérer leurs prisons ou interrogatoires avec beaucoup de subtilité, et qu’ils n’ont sans doute pas l’expérience des anglo saxons en matière de techniques d’interrogatoire, privations sensorielles et autres. Et pourtant même les anglo-saxons n’ont pas fait dans la dentelle lors de leurs dernières guerres. Donc l’information me semble crédible. C’est plutôt la façon de la présenter qui peut être discutée.

        • lgbtqi+ dit :

          @ fausse précision :

          on vous reconnaît bien en votre rôle et j’invite les lecteurs à remonter vos interventions, qui, en dépit de leur sinuosité présente une orientation constante au profit de poutin.

          • précision dit :

            S’ils remontent les votres ils pourront constater que vous attaquez constamment ceux dont vous ne partagez pas les avis, sans (presque) jamais rien apporter sur le fond. Les opinions d’une personne ne sont pas pertinentes pour juger la validité d’un argument et n’ont donc à peu près aucun intérêt, à moins de vouloir se faire juge des personnes plutôt que chercher à comprendre le monde. A chacun ses objectifs…

          • précision dit :

            ps : veuillez excusez l’aggressivité de mon propos. Si vous cessez les attaques ad hominem à mon propos et acceptez de restreindre la discussion au fond du sujet abordé, sans insulte ni ad hominem, je m’abstiendrai avec plaisir de répondre dans ce que j’estime être un registre similaire, probablement sans grand intérêt pour les lecteurs de ce blog. Ce que je fais déjà parfois lorsque vous écrivez des commentaires pertinents. Malheureusement je vous ai déjà fait quelques fois une demande en ce genre, il me semble, sans parvenir à vous convaincre de discuter de façon rationnelle lorsque vous vous adressez à moi. Bien à vous.

          • lgbtqi+ dit :

            @ fausse précision :

            J’attaque non pas systématiquement mais généralement ceux qui se font les relais de la propagande de puissances qui en ce monde sèment ruine, désolation, souffrance et mensonge.

            Pour ce qui est de mes apports : d’une part, je n’ai pas la culture économico-industrielle de certains intervenants ici (mes compétences sont ailleurs), d’autre part j’ai pour règle de ne jamais instruire ceux qui sont hostiles ou à moi ou aux causes que je défends.

            Quant à vous, vos arguties d’apparence doctes ne trompent que vous et à condition que vous soyez sur le versant obessionnel (au sens clinique, pas au sens courant) que je suppose chez vous. Sans quoi elles ne sont que stratagèmes et insinuations.

    • précision dit :

      Vous caviardez l’article pour ôter l’explication « pour avoir prétendument soutenu l’armée ukrainienne.  » ce qui revient à donnez dans la propagande en sélectionnant les informations qui vous arrangent.
      Si l’armée ukrainienne fait appel à des enfants pour communiquer des informations sur l’armée Russe alors c’est choquant aussi et cela explique (sans les justifier) certains comportements russes envers leurs prisonniers.
      Il me semble que le traitement réservé aux espions par les armées est traditionnellement assez brutal.
      Bien sûr rien ne prouve que les personnes maltraitées se soient livrées à de l’espionnage non plus.

      Cela rejoint un point que j’avais souligné dès le début de cette invasion russe; il n’est pas très logique de se vanter d’utiliser les « civils » pour espionner la partie adverse, et s’étonner ensuite de ce que la partie adverse maltraite les civils.

      • Lotharingie dit :

        précision

        Bonjour,

        « ..Vous caviardez l’article pour ôter l’explication.. »

        Votre malhonnêteté avérée est une fois de plus confirmée.

        1) Je lis un article qui me semble issue de sources sure.

        2) J’en copie un extraite pour le partager sur ce site.

        3) PUIS, je joins à l’extrait de l’article coller : l’intégralité dd dit article ainsi que la source de l’article.

        Contrairement à certains ( y compris vous ), je n rédige pas une  » pseudo synthèse d’informations  » plus ou moins « bidouillée « , afin de faire passer insidieusement un message  » légèrement orienté « pour justifier l’invasion poutinienne et ses exactions.

        Hélas pour vous , les lecteurs de ce site sont tout, sauf des  » jambons  » , que vos misérables petits copains conspirationnistes aigris et vous, pensez benoitement pouvoir influencer au profit des actions belliqueuses et expansionnistes actuelles et à venir de vote idole du Kremlin.

        Bien à vous.

        • précision dit :

          que vous êtes aggressif ! Désolé pour vous, mais je n’ai pas conscience d’avoir des copains aigris, ne suis pas spécialement conspirationniste, ne soutiens pas l’invasion de l’Ukraine et n’ai pas d’idole. Gardez donc vos insultes pour vous et le débat sera de meilleure qualité. Sur le fond de ma critique, persiste et signe: vous avez sélectionnez dans l’article les informations qui vous arrangeaient, en en retirant le contexte qui expliquait, ce qui revient à orienter l’information en effet. Ou en d’autres termes à s’indigner sans chercher à comprendre. Je prone plutôt l’approche inverse.
          Par contre, oui, je vous sais gré d’avoir donné le lien de l’article source qui donnait une meilleure vision que les quelques extraits cités.

          • précision dit :

            Je dois aussi dire que le ton de ma réponse initiale était agressif par rapport au parti pris ce que j’estime avoir à reprocher à votre post initial. Le terme de propagande n’était probablement pas approprié. Et ma réponse était aussi (en réaction) exagérément orientée en sens inverse. Ceci excuse de mon point de vue votre réponse ad hominem et espère que nous pourrons la prochaine fois échanger sereinement en nous en tenant aux faits et aux idées.

        • Lotharingie dit :

          Oups —> désolé pour les fautes de frappe.

        • lgbtqi+ dit :

          @ Lotharingie :

          le rôle de cet intervenant sur ce blog consiste uniquement à instiller le doute au détriment de l’Ukraine libre, et ce au profit de poutin. Il est facile de remonter l’ensemble de ces interventions.

          Le patron des lieux a fait quelques articles sur la guerre informationnelle. Nous sommes en plein dedans.

          • Lotharingie dit :

            à

            Bonjour,

            « … rôle de cet intervenant sur ce blog consiste uniquement à instiller le doute au détriment de l’Ukraine libre… »

            Effectivement, je corrobore vos propos.

            Malgré ses circonvolutions scripturales, il s’est rapidement inscrit dans une démarche de désinformation au service du Kremlin ; à l’instar des quelques navets qui viennent maugréer leurs énervements dus à la lenteur de l’Opération Spéciale de 297 jours, initiée par leur idole.

            Bien à vous.

          • précision dit :

            « consiste uniquement  » encore un mensonge dont vous êtes coutumière puisqu’une proportion non nulle de mes interventions n’a aucun rapport avec l’Ukraine, et même sur cette page vous trouverez des posts de ma plume qui ne sont pas au détriment de ce pays. En outre, mon but n’est pas le doute, sauf lorsqu’il sert la vérité, mon but est au contraire la vérité, une meilleure compréhension et la fraternité avec tous. Je crains que vous n’ayiez de la peine à le comprendre puisque vous vous répétez à critiquer mon point de vue sans jamais rien apporter sur le fond… Si vous vous concevez comme actrice de la guerre informationnelle, vos interventions ne me paraissent d’un intérêt proche de 0. Peut-être mes interventions sont peu intéressantes, mais je me flatte de ce qu’elles sont au moins loin d’être aussi médiocres que les votres, et en tout cas je ne m’inscris pas dans une approche de guerre informationnelle car je considère toutes les guerres que j’ai pu observer comme néfastes.

          • précision dit :

            @lotharingie il est triste de vous voir ici mimer lgbtqi, dans ses accusations et la vacuité de ses commentaires De grâce ne vous abaissez pas à ce point à critiquer les personnes plutôt que les erreurs ou imprécisions; vous pouvez faire mieux. Ainsi, plutôt que d’accuser dans le vide en parlant de désinformation, montrez-moi où je me trompe et je vous en saurai gré.

          • lgbtqi+ dit :

            @ fausse précision en ses circonvolutions :

            vous avez l’intelligence de parsemer tantôt un pouillème d’interventions pour donner le change, mais une fois encore, tant qualitativement que quantitativement, cela ne trompera que les imbéciles.

            Ceci étant dit, il ne tient qu’à vous de changer votre attitude, également identifiée par d’autres pour ce qu’elle est.

            Je ne vous présente pas mes excuses d’être franche, plus claire et plus concise que vous.

    • Cave canem dit :

      Mais c’est qu’il mordrait, en plus de tous nous vouloir nucléarisés !

  4. GUEPRATTE dit :

    Pour éviter les emmerdes informatiques ,ils n’ont qu’à faire en France comme les Russkovs du FSB…..Au lieu de mettre tout au numérique piratable à souhait ,mettre tout sur du papier torche bal à partir d’une bonne vielle machine à écrire et le tout enfermé avec les rubans de la machine dans un coffre fort gardé par des prétoriens eux memes gardés par des hommes du GRU ……

  5. Thierry HENRY dit :

    Comment plusieurs intervenants peuvent-ils incriminer la Russie ? Quelles sont leurs preuves ?

    • Michel Moutard dit :

      la majorité des membres du forum n’y connaissent rien en informatique, tu penses bien qu’ils vont se ruer sur des aprioris pour déblatérer de la merde

    • Paddybus dit :

      Ha, mais ici, pas besoin de preuves pour l’armée des pr’otan… tout ce qui n’est pas bien est Russe, tout ce qui est bien est occidental… pas de débat…. et vous êtes accessoirement prié de vous « asseoir » sur les faits, sur l’histoire récente ou pas, et de vous soumettre aux insultes des quelques acharnés fadas dogmatiques, telles que « troll, poutiniste, pote des kim/xi/Poutine… j’en passe, et des meilleurs…
      En un mot, vous n’avez en aucun cas l’autorisation d’être défenseur des réalités… seul le dogme et la soumission aux fables sont acceptables… Lisez quelques lignes plus haut… édifiant…

    • précision dit :

      qui bono? Il n’y a pas beaucoup de pays qui aient un motif pour organiser ou même encourager ce genre d’attaques. Et pas beaucoup peuvent se le permettre. La Russie a les moyens de ce genre d’action, a pour tradition d’encourager (ou au grand minimum tolérer) ce genre de pratique par ses hackers, quand elle ne l’organise pas directement, a un motif du fait du soutien par l’Occident de l’Ukraine, et pourrait considérer qu’elle n’y serait pas perdante vu qu’on lisait déjà dans les journaux il y a des mois que les équipes cyber des pays occidentaux soutiennent déjà l’Ukraine. J’ai lu des sources indiquant il y a quelques mois que jusqu’à présent les cyberattaques russes avaient peu frappé l’Europe hors de l’Ukraine sans doute par peur d’escalade, mais c’était il y a quelques mois, or le conflit ne fait que s’aggraver avec des escalades des deux parties… Les Russes pourraient tout à fait estimer n’avoir plus grand chose à perdre. Il y a eu ces derniers mois plusieurs administrations victimes de cyberattaques https://www.lemonde.fr/pixels/article/2022/11/22/la-region-guadeloupe-victime-d-une-cyberattaque-de-grande-ampleur_6150979_4408996.html

      Bien sûr, ce n’est pas une preuve d’autant que la cybercriminalité était en hausse avant l’invasion russe de février, mais c’est une hypothèse vraisemblable, tant qu’on n’en fait pas plus qu’une hypothèse.

      • précision dit :

        surtout, l’ONACVG est une cible plutôt symbolique. Et on voit mal quel pays plus que la Russie pourrait être intéressé à envoyer ce genre de message. Pour la plupart des autres acteurs (pays, malfrats) le risque d’être identifié parait trop élevé pour un faible enjeu.

        • Michel Moutard dit :

          Je doute qu’ils crament leurs modus operandi et deux trois adresse ip sur un établissement de militaire boomer juste pour de la symbolique, ça pue le script kiddies du dimanche rien de plus…

          • Pascal, (l'autre) dit :

            Au « colonel » Moutard  » Ben oui tout cela n’est que vétilles, broutilles et billevesées. Enfin ça commence toujours comme et puis on passe aux cyberattaques contre des hôpitaux par exemple! Et qu’importe que cela foute le bordel voire que cela mette en danger des vies surtout s’il s’agit d’un « amusemen »t du dimanche! Comparaison n’est pas raison mais vous me faites penser à ceux qui trouvait que l’on en avait beaucoup trop au sujet d’une claque donnée par un député de L.F.I. Tintamarre pour une claque sauf que pour les 122 femmes de 2021 et probablement quasiment autant en 2022 cela a commencé par une………………….claque!
            Minimise, éluderr un problème c’est…………………..pratique èa évite de se poser trop de questions, question de courage!

  6. Pascal, (l'autre) dit :

    « Comment plusieurs intervenants peuvent-ils incriminer la Russie ? Quelles sont leurs preuves ? Au royaume des aveugles les borgnes sont rois! Moshe Dayan.

  7. Pascal, (l'autre) dit :

    Et dire qu’il y a des spécialistes de la sécurité informatique! Des experts…………………..sans doute!

    • PK dit :

      De ce que j’ai pu constater depuis de nombreuses années : le système informatique du privé va du médiocre au mauvais. Celui du public va du catastrophique à l’inimaginable.

      Ne pas attribuer à l’ennemi ce que l’incompétence peut largement justifier. En moyenne, un cracker de 4 ans peut foutre en l’air la plupart des serveurs des services de l’État. Je pense que s’ils sont encore debout, c’est que le trophée a tellement peu de valeur dans les contre-allées du darknet que personne ne souhaite le faire, encore moins s’y attribuer le mérite, de peur de passer pour un branquignole.

      Il faut dire que beaucoup de crackers ont un ego au moins égal à celui de Macron, la compétence en plus.

      • Pascal, (l'autre) dit :

        Votre post n’est pas faux jusqu’à ceci, : »Il faut dire que beaucoup de crackers ont un ego au moins égal à celui de Macron, la compétence en plus. » je ne vois pas top le rapport mais si ça peut soulager vos brulures d’estomac où vos hémorroïdes!

      • lgbtqi+ dit :

        ça c’est clair que vous n’imputerez jamais rien à la Très Sainte Poutinie. Vous êtes ici connu pour cela. C’est le fond de chacune de vos interventions.

  8. Alfred dit :

    Intérêt de cette « cyber attaque »? Toucher les pensions d’invalidité et les retraites du combattant à la place des titulaires ? ( Feraient pas fortune) Vendre le fichier des titulaires ? (S’agissant de personnes avec des séquelles traumatiques ou ayant dépassé l’âge de la retraite, mis à part des assureurs santé et des fabriquants de matériel médical on ne voit pas trop). Que reste-t-il, à part des anti-militaristes ou des petits génies de l’informatique qui s’ennuient ?

    • précision dit :

      simples hypothèses mais: « montrer qu’on peut », « causer du mécontentement » en France ou ailleurs, « tester les réponses » voire « rançonner » me paraitraient des motifs plausibles au vu de l’article.

  9. Lotharingie dit :

    Bonjour,

    HS :

    « …(Reuters) – Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne se sont accordés jeudi sur une aide de 18 milliards d’euros à l’Ukraine pour 2023 et de nouvelles sanctions contre la Russie, tandis que le bloc continue de discuter du plafonnement des prix du gaz et du soutien à apporter à l’industrie européenne…

    Réunis à Bruxelles, les Vingt-Sept sont également convenus d’un neuvième train de sanctions contre la Russie, ont rapporté des diplomates.

    L’accord, qui doit être formellement finalisé vendredi, prévoit d’inscrire près de 200 personnes supplémentaires sur une liste noire et d’interdire les investissements dans l’industrie minière russe, entre autres…. »

    https://www.challenges.fr/top-news/l-ue-s-accorde-sur-l-aide-a-l-ukraine-et-des-sanctions-contre-la-russie_839236

  10. Lotharingie dit :

    Bonjour,

    « …Depuis plusieurs mois, la Russie s’entraîne à une déconnexion de l’internet mondial. L’information a en effet été annoncée par le média français Le Figaro qui explique que c’est une mesure qui pourrait s’inscrire dans le cadre de la guerre que mène la Russie en Ukraine.

    Moscou évalue sa possibilité à être autonome si éventuellement, une déconnexion lui était imposée par l’extérieur ou si il décidait lui-même de quitter.

    Le média français cite en effet le journal russe Kommersant.

    Selon ce média russe, les autorités du Kremlin ont envisagé cette possibilité dès les premières semaines qui ont suivi la guerre en Ukraine…. »

    https://lanouvelletribune.info/2022/12/la-russie-se-prepare-a-une-deconnexion-dinternet/

    • précision dit :

      Pseudo-scoop journalistique sans grand intérêt. Cela fait des années que les autorités du Kremlin « envisagent » cette possibilité. Tenez, un article datant de 2016 https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2016/12/29/russia-could-disconnect-itself-from-global-internet-during-a-crisis-putin-adviser-says/
      Il est probable que l’invasion de Février ait accru leur intérêt pour ces questions et les efforts russes en la matière, mais le « dès les premières semaines qui ont suivi la guerre » parait assez risible pour dater un tel serpent de mer, que ce soit dans le russe kommersant ou le béninois lanouvelletribune.

      • Lotharingie dit :

        à précision

        Bonjour,

        « …parait assez risible pour dater un tel serpent de mer, que ce soit dans le russe kommersant ou le béninois lanouvelletribune…. »

        Vous avez parfaitement raison,  » Grand Prophète Incompris de la Pensée Unique « :

        Effectivement, » Kommersant  » et « Nouvelle tribune  » ; qui sont, faut il le rapeller, deux publications Otano-atlantiquo-bruxello-européo-woko – judéo-ukraino-lgbti-nazies macronistes.

        Publications financées, éditées, imprimées et diffusées depuis Washington ; et dont le siège social bien évidement, se trouve au Pentagone sous la supervision exclusive de la CIA et de la NSA.

        Cela vous convient ??

        J’ai tout bon ?

        Ou dois je encore en rajouter pour être en conformité et en adéquation avec vos aspirations pro dictatoriales ?

        Bien cordialement.

        • Lotharingie dit :

          à Précision :

          Bonjour,

          Milles excuses !

          « …et dont le siège social bien évidement, se trouve au Pentagone sous la supervision exclusive de la CIA et de la NSA… »

          J’avais oublié :

           » ..les satanistes islamo-gauchistes-socialo-écolo-démocrato-socialo-américano-communiste-colonialiste- impérialiste- indouiste-sophiste-Ximiste-Kimoiste-Poutinoiste-Bolsoranoiste- fascistes !…

          Voilà, il me semble que j’ai fait le tour de vos névroses ?!…

          Bien à vous.

        • précision dit :

          Mon commentaire en la matière n’avait rien de pro-russe ou anti-OTAN. Il montrait qu’un fait présenté comme nouveau ne peut pas l’avoir été, plutôt que d’argumenter je vous vois ici m’attribuez des intentions absurdes sur la seule base de vos préjugés (où d’une caricature ad hominem), sans discuter du fond. Au lieu d’attribuer comme ci-dessus une forme de « malhonnêteté avérée  » à vos interlocuteurs, tâchez d’avoir un esprit suffisamment ouvert pour accepter les remarques justifiées.

          Dans mon post, j’ai explicitement expliqué que l’erreur semble venir du russe Kommersant. Vous vous ridiculisez donc en me prêtant des propos que je n’ai pas.

  11. Czar (le vrai) dit :

    hé débilos, ton alzheimer t’a déjà empêché d’associer ta mièvre dyslexie à un pseudo tout à toi ?

  12. lgbtqi+ dit :

    Il appartient à chacun en France, particulier comme entreprise, de faire ses backup alors que les attaques informatiques se multiplient, notamment au lendemain de chaque nouvelle sanction contre poutin.
    Au prix de la mémoire informatique, c’est très facile pour un particulier. ça ne demande qu’un peu de discipline, de régularité.

    • précision dit :

      Pour une fois nous sommes d’accord; les sauvegardes permettent de limiter l’impact des rançongiciels (et nous sommes (même?) d’accord sur l’origine probablement russe des attaques, même si je n’ai pas d’élément concret permettant de l’affirmer en dehors des arguments que j’ai listé ci-dessus, mais ce n’est pas le sujet de ma réponse ici).

      Par contre même des sauvegardes régulières sont loin de résoudre les problèmes d’attaques informatiques.

      D’une part il n’est pas toujours pratique de faire des sauvegardes suffisamment régulières (et les mettre à l’abri de l’attaque), ce qui explique des négligences.

      D’autre part les sauvegardes ne suffisent pas. Parce-que les sauvegardes ne protègent pas des vols de données, des DDOS … et ne suffisent même pas toujours à rétablir les services perturbés par une attaque de type rançongiciel. Non seulement les intrusions peuvent compromettre les données sans être détectées rapidement, mais en plus il n’est parfois pas prudent de tenter de rétablir le service tant que l’attaque n’a pas été comprise et contrée.