Washington donne son feu vert à l’achat par Séoul de 18 hélicoptères de transport CH-47F Chinook

Si l’acquisition d’hélicoptères de transport lourd [HTL] fait régulièrement débat en France, il n’en va pas de même ailleurs, où cette question a été tranchée depuis longtemps. Il va par exemple ainsi de la Corée du Sud, dont les forces armées mettenant en oeuvre une trentaine de CH-47D Chinook.

Et il n’est pas question pour ces dernières de se passer d’une telle capacité, même si le maintien en condition opérationnelle [MCO] de leurs appareils s’avère compliqué en raison de difficultés à se procurer des pièces de rechange, en particulier pour les versions les plus anciennes.

Toujours est-il que, en décembre 2021, le ministère sud-coréen de la Défense décida de renouveler une partie des CH-47D Chinook utilisés par ses forces terrestres [RoKA, pour Republic of Korea Army] par 22 nouveaux appareils. Restait alors à connaître le type d’hélicopère qui allait être retenu, sachant que ce marché ne pouvait se jouer qu’entre l’AW-101 de Leonardo, le CH-53 King Stallion de Sikorsky et le CH-47F Chinook de Boeing.

Finalement, en juillet, Séoul annonça sa préférence pour le second… ainsi qu’une baisse de ses ambitions puisqu’il était désormais question de commander 18 appareils pour un coût d’environ 1,06 milliard de dollars, dans le cadre du programme « Heavy-lift Helicopter II ».

Pour rappel, par rapport au CH-47D, le CH-47F dispose d’un poste de pilotage conforme au CAAS [common aviation architecture system], avec une avionique modernisée, un système de contrôle de vol numérique avancé [DAFCS], d’une protection renforcée et d’une motorisation plus puissante.

Cela étant, le gouvernement sud-coréen devra sans doute augmenter l’enveloppe prévue pour cet achat. En effet, le 6 décembre, la Defense Security Cooperation Agency, chargé des exportations d’équipements militaires américains via les « Foreign Military Sales » [FMS] a publié un avis pour recommander au Congrès d’autoriser la vente à la Corée du Sud de 18 CH-47F Chinook à un prix évalué à 1,5 milliard de dollars.

Outre la livraison des appareils, cette somme couvre la fourniture de six moteurs T55-GA-714A de rechange, différents systèmes de communication ainsi que des systèmes d’alerte radar AN/APR-39 et des transpondeurs IFF AN/APX-123A.

« La vente proposée améliorera la capacité de la République de Corée à répondre aux menaces actuelles et futures en renforçant les capacités de transport lourd de son armée », a justifié la DSCA, précisant que ces hélicoptères seraient sollicités pour des missions « d’évacuation médicale, de sauvetage, de parachutage et de secours en cas de catastrophe naturelle ».

Cela étant, il n’est pas impossible que d’autres CH-47F Chinook seront ultérieurement commandés par Séoul dans les années à venir… Ne serait-ce que pour compléter la dotation de la RoKA et remplacer les appareils utilisés par les forces spéciales sud-coréennes ainsi que les HH-47D du 231e Escadron de recherche et de sauvetage au combat de la RoKAF [Republic of Korea Air Force].

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. Titeuf dit :

    C’est vraiment bizarre quand même que la France ne veuille pas d’un hélicoptère lourd…

    • tow dit :

      Incroyable que certains doivent répéter tous le temps le même commentaire en pensant faire une nouvelle révélation jamais débattue ici.

    • JC dit :

      Pourquoi faire ? Pour transporter le véhicule présidentiel au fort de Brégançon ? Humour. Halte au feu !

    • EchoDelta dit :

      En fait je n’ai jamais compris quelles étaient les missions nécessitant absolument un hélico lourd par rapport à deux ou trois hélico plus petit ou des avions tactiques. Est ce que l’on envisage de pouvoir transporter des véhicules ? Si et seulement si c’est l’unique mission d’un hélico lourd, je ne pense pas que cela vaille la peine pour la France par rapport à un vrai avion tactique qui peut se poser sur un terrain court, non balisé vue le prix et les cout d’exploitation d’un hélico lourd.
      Mais dans ce domaine peut être que mon ignorance des missions me joue des tours.

    • marianne dit :

      pour faire quoi ?

    • Namroud dit :

      plutôt bizarre que personne n’a pensé à remplacer les super frelons

      • Cela en dit long sur la vision à long terme de nos décideurs ! Car c’est en effet une question que je me suis posé il y a longtemps au sujet de ce super Frelon, ou du moins les moderniser.

        Mais nous payons là je pense les dividendes de la paix d’il y a 20 ans.

      • Castel dit :

        Pas tant que ça, quand on sait ce qu’ils nous ont couté, pour en plus, un très faible taux de disponibilité….
        Bien que de dimensions inférieures, les Pumas se sont avérés bien plus fiables.
        Disons que pour des hélicoptère de cette taille, nous n’avions pas à l’époque une technologie parfaite….
        Aujourd’hui, nous l’avons probablement, mais comme nos armées sont organisées pour travailler avec un gabarit légèrement inférieur, et un retard concurrentiel à combler, pour des raisons budgétaires , il me semble que nous n’avons pas forcément intérêt à changer notre fusil d’épaule !!

    • blavan dit :

      @titeuf. Parce que Marignane n’en produit pas. Nous mettons 2% du PIB dans la défense, ce n’est pas en plus pour acheter US. De plus ces hélicoptères lourds ne servent que dans les OPEX dont on a pu vérifier la justification in fine. On va devoir emprunter en 2023, 230 milliards , celà ne permet plus d’avoir des ambitions militaires mondiales , contentons nous de rester le troisième exportateur d’armements cela sera déjà une grande victoire militaire.

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      La France « bombe » le torse !!!
      Et là c’est une posture politique ridicule, d’autant que les industriels français ne proposent pas ce type d’hélico, et si on doit attendre d’en avoir un « fabriqué en France » un hélico lourd, on le verra sortir dans 30 ans comme le SCAF !

      Le souci en France c’est un certain renoncement des industriels contrairement aux années 50 et 60 ou ils osaient !!!

    • Jack dit :

      C’est vraiment normal quand même que la France veuille utiliser des hélicoptères moyens (produit en France) plutôt qu’un hélicoptère lourd (produit aux Etats-Unis)…
      .
      Fin de l’histoire 😉

  2. albert dit :

    Comme si Washington allait refuser la vente d’appareils à la Corée du sud !!!!!

    • Frédéric dit :

      il y a des refus de livraison de matériels par Washington à la Corée du Sud. Elle voulait des missiles de croisière américain pour ses F-15K, refusé. Et à donc commandé des Taurus allemands à la place.

      • albert dit :

        De l’armement hitech de pénétration en territoire ennemi ce n’est pas pareil qu’un simple helico de transport. On ne peut pas tout mélanger.
        Franchement qui a cru une seconde que la vente de Chinook pouvait être refusé à la Corée du sud ?

  3. Félix GARCIA dit :

    « Si l’acquisition d’hélicoptères de transport lourd [HTL] fait régulièrement débat en France »

    C’est quand même pas à cause de ça ?
    https://disclose.ngo/fr/article/etat-contre-liberte-presse-des-journalistes-disclose-convoques-dgsi

  4. La marmotte et le papier alu dit :

    Franchement les US sont entrain d’exploser leurs exportations. La balance commerciale va être incroyable cette année. Y’a pas à dire, le complexe militaro-industriel ainsi que le complexe énergétique (gaz (de schiste) et pétrole) se frotte les mains à fond. En ces temps de crises et d’incertitude mondiale, les américains font le job et savent faire, un plan marchall 2 lol.
    En tout cas, eux se battent pour conserver l’hégémonie et la domination, on fait vraiment pas le poids entre une UE qui ne bosse pas pour l’UE et un pays comme la France dirigé par un pro monde de la finance anglo-saxonne, on est quasi condamné à subir. De toute façon les dés sont jetés, on a déjà perdu notre d’autonomie, on peut presque passer à la 6 ème République, une république officiellement soumise au dictat US avec tout ce qu’il faut pour ne plus être indépendant (on est déjà plus indépendant). Pourquoi pas demander à être un état supplémentaire aux USA, ah bein non, ça va pas les intéresser, notre population n’a pas la mentalité de battant.
    Allez, je vais monter la bannière étoilée dans mon jardin et descendre le tricolore, ce dernier ne veut plus rien dire.

  5. Jason Bourne dit :

    Pourquoi la France ne souhaite pas acheter de Chinoock alors qu’elle en a grandement besoin ? Je pense qu’il y a un gros blocage psychologique sur le prix . Car si on regarde le contrat des chinoock vendue aux allemands ( 5 milliards pour 60 appareils ) . Cela fait près de 83 millions d’euros par appareil ! Biensur à ce tarif, vous avez le lots de pièces détachés et le maintien en condition opérationnel pour au moins 20 ans . Or 83 millions d’euros, c’est quasiment le prix d’un Rafale !
    Autant la France a du acheter des Reaper, Des Hawk eyes, des catapultes car elle n’avait pas trop le choix mais bizarrement pour le Chinoock qui sera exclusivement utilisé par l’armée de terre, il existe une espèce de barrière mentale ou du moins une partie de l’armée qui est contre cet achat car certains officiers estiment qu’il y a des choses plus urgentes à acheter et à remplacer, ce qui n’est pas faux non plus . Il existe une probable guéguere interne au sein de l’armée française sur l’achat de cet hélico lourd.

    • Frédéric dit :

      Et pourtant on a eu un total de 108 H-21  »Bananes » qui ont servi avec succès. Je ne comprends pas ce blocage.

      • Promo sur la banane dit :

        Je ne voudrais pas trop m’avancer, mais je crois avoir lu quelque part qu’à l’époque ce matériel nous était fourni pour pas cher par les USA dans le cadre de l’équipement des pays de l’OTAN.

      • blavan dit :

        @frédéric. Le seul point commun c’est le double rotor. Le H21 c’était 10 soldats équipés pour une masse maxi de 6950 kg, le CH47 , c’est 44 soldats pour une masse de 22865 kg.