La marine indienne envisage de renoncer à son projet de porte-avions doté de catapultes

L’été dernier, le porte-avions indien INS Vikramaditya, acquis auprès de la Russie, a été rejoint par l’INS Vikrant, un navire construit par l’industrie locale selon la même configuration STOBAR [Short Take-Off But Arrested Recovery], c’est dire qu’il est doté d’un plan incliné et de brins d’arrêt pour faire décoller et récuperer ses avions embarqués, en l’occurence des MiG-29K.

Selon les plans de New Delhi, l’Indian Navy devrait posséder un troisième porte-avions, appelé INS Vishal [Indigenous Aircraft Carrier 2 ou IAC-2]. Mais à la différence des deux premiers, celui-ci devrait être équipé de catapultes et de brins d’arrêt [configuration CATOBAR], à l’image de ceux en service au sein de la Marine nationale et de l’US Navy [et, bientôt, de la composante navale de l’Armée populaire de libération].

D’où, d’ailleurs, le programme MRCBF [Multi Role Carrier Borne Fighters], lequel prévoit l’acquisition chasseurs embarqués pouvant être mis en oeuvre depuis un porte-avions doté d’un plan d’incliné ou de catapultes. Au départ, l’Indian Navy voulait se procurer 57 appareils… Mais cette cible a depuis été revue à seulement 26. Pour rappel, le Rafale Marine de Dassault Aviation et le F/A-18 Super Hornet de Boeing se disputent ce marché.

Cela étant, comme il est question de construire un porte-avions de plus de 60’000 tonnes, pour un coût deux fois plus élevé que celui de l’INS Vikrant, soit plus de cinq milliards d’euros, le projet IAC-2 attire les critiques… certains estimant que les investissements qu’il exige seraient mieux employés s’ils étaient destinés à renforcer la flotte de sous-marins ou à acquérir des missiles de croisière supplémentaires.

Tel est ainsi le cas de l’Air Marshal M Matheswara, un ancien responsable militaire indien désormais à la tête de la Pininsula Foundation, un groupe de réflexions spécialisé dans les relations internationales. « Certains membres du gouvernement considèrent le troisième porte-avions comme un ‘éléphant blanc’ terriblement cher. Ils soutiennent que l’Inde peut difficilement se permettre de telles dépenses sur une seule plate-forme alors que de nombreuses autres exigences exigent une attention immédiate », avait-il fait valoir, en octobre 2020. Et de faire observer que la construction de cet IAC-2 prendrait beaucoup trop de temps…

Cependant, l’Indian Navy estime qu’elle a besoin de trois porte-avions, afin de pouvoir disposer de deux groupes aéronavals prêts à appareiller à tout moment. Il s’agirait ainsi de pouvoir répondre aux activités des forces navales pakistanaises et chinoises dans les environs de l’Inde et de prendre en compte l’importance sans cesse croissante des enjeux maritimes.

Sur ce point, à l’occasion d’une conférence de presse donnée à la veille de la journée de la marine, la semaine passée, le chef d’état-major de l’Indian Navy, l’amiral R. Hari Kumar, a affirmé qu’il y avait en permanence entre quatre et six navires militaires de l’APL dans la région de l’océan Indien, sans compter « quelques navires de recherche » et un « grand nombre de bateaux de pêche » chinois, qui ne font pas toujours qu’appâter le poisson.

« Notre travail consiste à veiller à ce que les intérêts de l’Inde dans le domaine maritime soient protégés. Et à cet égard, nous les surveillons et les suivons de près », a souligné l’amiral Kumar.

En tout cas, il n’est pas question pour l’Indian Navy de faire une croix sur son troisième porte-avions… En revanche, elle va réduire sans ambitions. S’agissant de l’IAC-2, « nous travaillons toujours sur sa taille et ses capacités », a répondu l’amiral Kumar à une question sur ce sujet. Mais « pour l’instant, nous l’avons suspendu car nous venons de mettre en service l’INS Vikrant, dont nous sommes assez satisfaits », a-t-il ajouté.

Aussi, a conclu le chef de l’Indian Navy, « nous regardons si nous devrions pas envisager la commande d’un autre IAC-1 », c’est à dire d’un porte-avions similaire à l’INS Vikrant. Cependant, aucune décision n’a été prise pour le moment, a-t-il dit, après avoir souligné que la construction de l’INS Vikrant avait permis d’acquérir « beaucoup de savoir-faire » et conduit à la « création d’un grand nombre de moyennes entreprises ».

Quant au programme MRCBF, l’amiral Kumar a indiqué que les rapports établis à la suite des évaluations du Rafale Marine et du F/A-18 Super Hornet étaient toujours en cours d’examen. Mais pour lui, « l’avenir de l’aviation navale indienne est le TEDBF [Twin Engine Deck Based Fighter], un chasseur embarqué en cours de développement chez Hindustan Aeronautics Ltd [HAL]. « Un prototype est attendu d’ici 2026-27 et la production devrait commencer vers 2032 », a-t-il avancé.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

115 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Nouveau succès en vue pour le F-35 B ?

    On dirait bien….

    Le Rafale risque donc de prendre l’ eau….

    Question : qui veut commencer à écoper ?

    • albert dit :

      Le F-35 n’a pas été proposer aux indiens, les américains ne le veulent pas car l’Inde a de trop forte relation avec la Russie et possède beaucoup de matériel russe.
      Les USA ne propose que le F-18 aux indiens.
      Quand aux Rafale les ventes exports se portent plutot bien, recemement c’est 42 Rafale pour l’Indonésie, l’Armée de l’air en a aussi recommandé pour ses besoins, on parle meme d’un interet de l’Arabie Saoudite pour 100 Rafale, bref les 26 Rafale Marine Indiens (qui se décideront comme d’habitude dans 10 ans en changeant d’avis tous les mois) ca devient anecdotique pour Dassault, qui a de toute façon un carnet de commande plein jusqu’en 2030.

      • Thierry le plus ancien dit :

        détrompez vous, le F-35A en version modifié (comme pour Israel) est bien sur le tapis des négociations :

        https://idrw.org/us-to-offer-heavy-modified-f-35-to-india/

        Comme il s’agit de la version A du F-35 ça ne sera pas pour leur nouveau porte-avion quel qu’en soit l’issue pour sa flotille aérienne et le choix Catobar ou non, mais ça n’exclue pas pour autant quelques appareils à décollage vertical (version B).

        La Chine ne lésine pas sur la construction de porte-avions géant moderne, l’Inde ne peut pas faire l »impasse là dessus si elle veut être crédible dans la défense de sa souveraineté. A défaut de faire la guerre au moins faire respecter ses eaux territoriales.

        • albert dit :

          Article indien d’un indépendant totalement loufoque basé sur une rumeur, un avis perosnnel et sans aucun lien source.
          Et prétendre que LM laisserait à l’inde le soin de faire un F-35 modifié comme l’ont fait Israel c’est les surestimés largement. Israel a toujours été un partenaire de confiance et d’un grand savoir faire hitech, je doute fortement que l’Inde en soit là dans l’estime américaine, surtout vu la proximité des relations avec les russes (n’oublions pas que les indiens ont bossé avec les russes sur le Su-57).
          L’inde a déja du mal avec son Tejas, je les vois pas faire une version locale du F35. Si les israliéens excellent dans ces domaines de haute technologie il n’en est rien de l’Inde.

        • easye dit :

          Si tu bases cette affirmation sur la base de cette source il y a très peu de chance que ce que tu avances soit vrais.

          Les US ont propsé le F-18 et même une collab pour faire un 4.5 mais a aucun moment le F-35 n’a été proposé.

          • Thierry le plus ancien dit :

            Voyez les autres articles de ce site internet, ça n’est pas le genre à faire de l’info fantaisie divertissante ou de la fake news. Ils citent leur source, il s’agit d’une publication de défense britannique.

            plutôt que d’essayer vainement de discréditer la source trouvez donc une autre source qui dise le contraire, car ce que vous dites n’est que votre opinion personnel.

        • M.W dit :

          Thierry le plus ancien………………………….

          Le F35 n’est pas modifiable , par les clients sauf par Israël qui a convaincu les américains que leur avionique était meilleure.L’ avionique israélienne à obtenu des résultats qualifiés d’extra-terrestres. . .

      • Auguste dit :

        Sur l’Arabie Saoudite,j’y compterait pas trop.Malgré le tapis rouge,les gros bisous et les tapes dans le dos,MBS a choisi Navantia plutôt que Naval.Vu que la protection des USA n’est plus ce qu’elle était,il pourrait en chercher un autre de poids équivalent,surtout que le voisin EAU semble avoir franchi le pas.Et des poids équivalents, il n’y en a pas 36.

        • albert dit :

          Certains tenaient le meme discours que vous quand les rumeurs de contrats du Qatar et de l’Indénie étaient sur le tapis. L4arabie Saoudite a toujours joué la carte du plurialisme chez ses fournisseurs pour acheter la tranquilité diplomatique avec l’occident. Pour le moment ce n’est que le tout début et on sait que l’Arabie Saoudites ne se limite pas au prix des avions, c’est totalement secondaire pour eux, ils voient plus loin que ça.

      • M.W dit :

        Donc, schéma russe porte avion à tremplin, utilisant des appareils qui décollent à la seule force de leurs moteurs. c’est moins cher pas d’entretien , à faire sur le tremplin, l’inconvénient est que les appareils qui décollent doivent être légers, en emportant très peu de carburant et munitions, donc exit pour la rafale …

    • easye dit :

      Les US ne veulent pas vendre le f-35 aux Indiens d’ou les achats de rafale et le F-18.

    • GUEPRATTE dit :

      Qui va écoper ? ah ben comme d’hab M’sieur, ce sera le contribuable…..comme il l’a fait pour sauver les banques françaises en 2008 quand elles furent torpillées par l’USS Sub – Prime….

      • Jack dit :

        Le contribuable va écoper si le Rafale M n’est pas acheté par l’Inde 😮 ?!? Comme j’aimerais comprendre votre logique…

        • Carloman dit :

          Ce n’est pas de la logique, mais au contraire un message qui veut créer la polémique… un troll, quoi… Ces gens-là sont vraiment …

      • john dit :

        Pour info, l’arnaque est celle du secteur privé et de « la libéralisation de l’énergie » qui est la plus grosse arnaque…
        Si réellement les coûts de production d’électricité avait explosé, les bénéfices des distributeurs d’énergie seraient au plus bas, et les entreprises souffriraient. Or…
        Les producteurs de pétrole et de gaz font des bénéfices records, hausse purement spéculative, et les entreprises du secteur comme Total (€5.7 milliards de profit au 2e trimestre) et tous les autres se font des couilles en or avec comme prétexte parfait la guerre en Ukraine.

        Maintenant, pour l’électricité spécifiquement… La libéralisation que l’Europe tente d’imposer à la Suisse a pour résultat que les producteurs d’électricité font des bénéfices records. Certes, pour EDF ce n’est pas le cas à cause du nombre record de réacteurs à l’arrêt, et donc la nécessité d’acheter de l’électricité souffrant de la spéculation.
        – République Tchèque, CEZ a atteint des records
        – Centrica, distributeur de gaz et électricité au Royaume Uni, bénéfices records
        Et pour le secteur de l’énergie, au Royaume Uni, c’est £ 170 milliards de bénéfices additionnels sur 2022
        – Iberdrola, Espagne, énergie renouvelable, records, le prix de vente a explosé, mais le coût de production n’a pas changé.
        – ENEL, gaz + électricité en Italie,bénéfices records
        Bref… le problème n’est pas là où vous le voyez. Les profiteurs sont les autres.

        • ScopeWizard dit :

          @John

          Bien vu John !

          Concernant EDF , en plus de cette libération du marché voulue par ces idéologues vendus de l’ UE au nom du dogme d’ une libre-concurrence favorisant l’ offre pour le consommateur , il y a aussi le très gros problème posé par le fait d’ avoir délaissé notre filière nucléaire au profit d’ un renouvelable qui ne fonctionne pas mais qui a phagocyté une grande partie des budgets et investissements qui à ce jour font défaut ; même nombre des « hommes qui savaient faire » ne sont plus là .

          S’ est ajoutée à cela une restructuration et bien que la filière nucléaire ait malgré tout pu continuer d’ évoluer , les nouvelles approches se sont vues parasitées par toute cette cacophonie .

          Maintenant , ne pas oublier également que le « bras de fer » de Macron lorsqu’ il était président de l’ Europe ou celui de cette Ursula , face à nos besoins en gaz , ont enfoncé le clou ; la Russie de Poutine ayant alors beau jeu de nous faire danser autour de son petit doigt , les USA ayant celui de nous refiler leur GNL pour lequel nous sommes insuffisamment équipés et qui nous revient plus cher .

          Bref , à jouer à ces jeux de cons , les plus dépendants gagnent rarement .

        • ScopeWizard dit :

          On appelle ça une indexation .

          À l’ heure de la binarité ne s’ embarrassant plus de nuance et du lyrisme à la place des idées dans le style BHL , les crimes contre l’ humanité c’ est comme les trains : attention un crime contre l’ humanité peut en cacher un autre .

          Quoi qu’ il en soit , ne pas perdre de vue que nous sommes en plein à l’ heure des masques aussi….

          Alors plutôt que sortir tout et n’ importe quoi sur ton prochain , mates-toi ce classique du cinéma fantastique , ça te calmera .
          https://www.youtube.com/watch?v=HWvBZu3cr2g

    • Lotharingie dit :

      à Scope :

      Bonjour,

      « ..Le Rafale risque donc de prendre l’ eau….Question : qui veut commencer à écoper ?.. »

      Une  » petite information  » qui pourrait indubitablement vous faire plaisir ( si cela venait à se concrétiser ).

      « …L’ Arabie Saoudite voudrait prendre ses distances avec les Etats-Unis et l’Allemagne et se rapprocher de la France en s’équipant du Rafale :

      Selon La Tribune, l’Arabie saoudite s’intéresse de près au chasseur français.

      Une commande de 100 appareils -pouvant peut-être aller jusqu’à 200- serait en discussion.

      Le titre économique dévoile même la préparation d’une visite d’Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation à Riyad pour démarrer des discussions…’

      https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/defense/avions-de-combat-l-arabie-saoudite-s-interesse-de-pres-au-rafale-et-au-scaf_AN-202212050339.html

      Bien à vous.

      • Vinz dit :

        Oui enfin l’AS… Ils voulaient nous commander des milliers de Leclerc y a qqs temps. Faut pas se tourner de films avec ces charlots.

      • vrai_chasseur dit :

        @Lotharingie
        La toile de fond est la relation de défiance qui s’est cristallisée entre Biden et MBS (les 2 hommes ne s’appréciaient déjà pas beaucoup), après que ce dernier ait totalement ignoré la demande de Biden d’augmenter la production de brut pour diminuer les cours.
        Au contraire, l’AS a diminué sa production, à la fureur de Biden qui y a vu un geste de MBS pour soutenir l’économie russe, a pris ce geste comme une gifle, et a menacé publiquement l’AS de « conséquences ».
        Pour son armement, traditionnellement américain, l’AS tâte donc le terrain européen, au cas où.
        Dassault est en tête de leur liste pour discuter, la réputation du Rafale au Moyen-Orient est au sommet.

        • Czar dit :

           » après que ce dernier ait totalement ignoré la demande de Biden d’augmenter la production de brut pour diminuer les cours. »

          oui certes, mais ce serait oublier que biden avait publiquement promis de faire de MBS un pariah sur la scène internationale après qu’il a augmenté un peu la production de viande à kébab truc. personnellement je l’aurais aussi mal pris.

      • joe dit :

        C’est clair que l’AS n’a plus trop envie de suivre aveuglement les US en ajustant leur production. Sur le long terme, il prévoit, à juste titre, un retour de bâton des US sur l’accès aux armes de pointe. La France reste donc un partenaire plus que crédible. matériel éprouvé et largement suffisant pour faire face aux voisins turbulent. De plus les US sont sous la vague pour des années à produire pour eux et leurs alliés. 10 0 ou 200 rafale permettrait à Dassault d’ouvrir une deuxième ligne de prod.

        • Carin dit :

          @joe
          Vous êtes sûr pour la stricte suffisance du rafale?
          Je vous dis cela, parce qu’à ce jour le rafale a rencontré les meilleures productions mondiales, et est sorti victorieux… même le F35 a dû s’incliner… reste les vrais Klingons mais là ????
          Les Saoudiens ont un pacte dit de « Quincy » qui les attachent aux states et aux anglais… ce qui jusqu’à ce jour faisait de ces 2 pays les seuls fournisseurs des Saoudiens en ce qui concerne leurs divers matériels militaires.. sauf pour ce que ces pays ne proposent pas.
          Il se trouve qu’aucun de ces pays ne proposent un avion de tout premier rang, (l’un s’y refuse, et l’autre n’a pas). Donc les Saoudiens se tournent vers le seul constructeur capable de leurs fournir ce qu’ils demandent.. Dassault, et de fait, l’état français.
          C’est pas faute de ne pas avoir tenté leur chance ailleurs (ils se sont adressés à la Russie
          « SU35 », et la Chine « J20 », mais le test du SU35 chez les pharaons n’a pas convaincu, et les J20 se font régulièrement mettre dehors en Inde. Donc, visite en France, ou le prez sûr de son coup, lui a passé la savonnade des droits de l’homme, mais c’est son rôle, et ceci étant digéré, MBS revient comme le pharaon en son temps, et avec l’accord de l’état français, rendez-vous est pris avec Trappier en personne, à Ryad.
          Et si ça passe, il y aura d’autres matériels qui intéresseront les Saoudiens, grâce à SCORPION… parce qu’au front quand tous les matériels sont connectés entre eux, ça déménage, d’une part, et ça évite les tirs fratricides d’autre part.

          • Carin dit :

            Et puis n’ayons pas peur, quand la France vends du matos, il y a envoie de formateurs de qualité, et pas seulement pour faire apprendre comment fonctionne le matériel… il y a aussi les techniques d’utilisation qui évitent de perdre du matos en pagaille, comme les Abrams très mal employés…
            Du coup, nos amis saoudiens pourraient bien nous demander l’installation chez eux d’une base comme les EAU, histoire d’avoir une sorte de formation continue!

          • Momo dit :

            Il est tout à fait clair qu’une base locale a non seulement des vertus d’apprentissage mais aussi plus directement de défense avec la présence permanente de quelques équipes du pays d’origine des zincs, contractuellement prêts à donner un coup de main si nécessaire.
            D’aucun dirait même que, paraîtrait-il, une histoire de trucs en lybie, à ce qu’il semblerait, …

      • Carloman dit :

        Les serbes, mais aussi peut-être les bulgares…

    • Bench dit :

      @ Scope: le F-35 n’a jamais été un candidat valable pour les indiens. Ils souhaitent se procurer 57 avions de combat embarqués multi-rôles pouvant être mis en œuvre aussi bien depuis un porte-avions STOBAR que CATOBAR. Ce qui fait que les seuls candidats pour cette configuration sont le Rafale M et le F/A-18 Super Hornet.
      Et comme ils souhaitent lier l’achat de chasseurs embarqués à un accord des transferts de technologies, c’est plutôt mal parti pour une candidature et le choix du F-35.
      Aux dernières nouvelles lues à droite à gauche dans la presse spécialisée, il semble que le Rafale soit toujours favori par rapport au F/A-18. Avec un peu de bol les indiens annoncent leur choix avant la fin de l’année.

      • Ératosthène dit :

        @Bench : « Et comme ils souhaitent lier l’achat de chasseurs embarqués à un accord des transferts de technologies… »
        On peut ne pas comprendre les É.-U., car ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de vendre de la technologie défectueuse.

    • Gandalf dit :

      Les US ne veulent pas vendre le F35 a l’Inde, comme ils ont refuse aux EAU.
      Pour les PA STOBAR ca sera soit le Rafale M ou F18 Hornet.
      Pour l’IAF c’est entre Rafale, Typhoon, Gripen ou F16 Viper.
      Avec le temps de decision en Inde ce n’est pas encore decide. Peur etre ca changera dans 5 ou 10 ans.
      Patience.

      • Momo dit :

        Heu, le F35 aux Emirats, ce sont pas exactement les US qui refusent de vendre…
        C’est l’inverse… Et on sait pourquoi, pas khons les emiratis.
        Et puis biden peut menacer, gronder, grogner, ça n’y fera rien. Pas suisses les émiratis.

        • Carin dit :

          @joe
          Vous êtes sûr pour la stricte suffisance du rafale?
          Je vous dis cela, parce qu’à ce jour le rafale a rencontré les meilleures productions mondiales, et est sorti victorieux… même le F35 a dû s’incliner… reste les vrais Klingons mais là ????
          Les Saoudiens ont un pacte dit de « Quincy » qui les attachent aux states et aux anglais… ce qui jusqu’à ce jour faisait de ces 2 pays les seuls fournisseurs des Saoudiens en ce qui concerne leurs divers matériels militaires.. sauf pour ce que ces pays ne proposent pas.
          Il se trouve qu’aucun de ces pays ne proposent un avion de tout premier rang, (l’un s’y refuse, l’autre n’a pas).

          • Czar dit :

            Le pacte du quincy n’a aucun rapport avec la grande-bretagne, massaliote creux et que je sache, dans les années 70 les Séouds achetaient bien plus de matériel français qu’aujourd’hui bref, une fois de plus, tu racontes n’importe quoi en pensant qu’en parlant fort, avec les mains et longtemps, ça fera plus crédible retourne donc faire la touche locale pour les croisiéristes qui débarquent dans ton trou grand-remplacé.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Le rafale était prévu pour décoller depuis les PA indiens qui n’ont pas de catapulte mais ont des brins d’arrêt (But Arrested Recovery). Donc cette décision n’a pour moi pas d’impact. Je rappelle aussi que c’est le F18 qui est en course et pas le F35. Et vu la proximité des russes et des indiens (qui volent aussi avec des avions russes) je ne pense pas que le F35 soit proposé à la vente.

    • scalectric dit :

      Comme d’habitude, vous n’avez rien compris, le Rafale est toujours dans la course

      • ScopeWizard dit :

        @scalectric

        Je n’ ai peut-être rien compris comme d’ habitude , mais vous il est certain que vous n’ avez rien compris , comme d’ habitude . 🙂

    • forêt10 dit :

      Scope, êtes-vous sérieux ou ce n’est qu’une de vos boutades dont vous avez le (bon) secret?
      Si c’est le cas, la Saga Rafale est sur le point de s’achever.
      Ce serait en outre, une des explications de « l’acceptation (capitulation) » du contrat SCAF par Dassault.
      A suivre donc…

      • ScopeWizard dit :

        @forêt10

        Bah ; allez donc savoir…. 😉

        N’ empêche que les réactions , parfois contradictoires , sont des plus intéressantes !

        Tenez , n’ allons pas plus loin , la vôtre par exemple….
        « Si c’est le cas, la Saga Rafale est sur le point de s’achever. »

        Ben , l’ Armée Française devrait encore passer commande , de même que sur certains marchés export , en toute logique l’ avion devrait en remporter quelques-uns….

        Par conséquent , si vous pouviez préciser votre pensée ?

        • M.W dit :

          La rafale surement un tres bon avion, n’est pas, et ne sera jamais un succès à l’export ! De plus, vendu en occasion , comme des vieilles Peugeot en Afrique , ou alors, par un système de troc contre des matières premières , avec des prêts bancaires des banques Françaises aux clients étrangers, garanti par l’État Français, donc pour notre poche-ci en cas de pépin-ci le pays reste insolvable .

        • forêt10 dit :

          Bonjour Scope!
          Je fais suite à votre invitation et je précise:
          1. Je prends votre hypothèse comme fil conducteur:
          – Si Washington permet la vente de F-35 à l’Inde, cela implique un changement de doctrine profond (?)
          2. Donc par voie de conséquence, l’influence US en Indo-Pacifique doit être consolidée, et ainsi être étendue à l’Indonésie.
          Un couple F-15, F-35 en Indonésie ce serait la main mise totale US (après, celle sur le Japon , la Thaïlande, la Corée du Sud, l’Inde etc.) dans cette région du monde.
          => Inde + Indonésie = 0 Rafale (L’Indonésie n’en est pas à un retrait près [dixit Su-35 et T-50]).
          3. Revenons plus près de nous et regardons maintenant; la Turquie.
          Vous avez certainement observé, le net réchauffement opéré ces derniers temps par l’Administration Biden envers ce pays, avec à la clef la mise à jour des F-16 au standard 72 dirigé par LM.
          Or LM = aussi F-35 donc dans la foulée (sur quelques années bien sûr) on place également une petite cinquantaine de F-35.
          Ah, mais vous allez me rétorquer: Mais que va dire la Grèce?
          Qu’à cela ne tienne: une autre petite cinquantaine de F-35 au lieu de 24 initialement prévus, assaisonnés de 2 à 3 Arleigh Burke de 1ère génération et pourquoi pas 1 à 2 Ticonderoga qui vont de toute façon être mis hors service par l’US-Navy et le tour est joué.
          => 24 Rafale et Basta en Grèce.
          4. Vous connaissez les liens qui unissent RT Erdogan et l’Emir du Qatar.
          Donc le transfert d’informations concernant le F-35 vers le Qatar, va fonctionner de la même manière qu’il avait en son temps fonctionné au détriment du Rafale, sauf que cette fois-ci c’est RT qui renvoie l’ascenseur.
          => Des 18 options Rafale du Qatar encore en suspend reste 0.
          5. Une fois la boîte aux pandores ouverte au Moyen-Orient, BSM (Arabie Saoudite) entre en jeu et commande à son tour une ou 2 centaines de F-35 et la boucle est bouclée.
          Plus un seul Rafale à l’horizon. La Saga est terminée.
          Ce n’est pas quelques 48 Rafale F-4 pour l’AAE qui vont profondément changer la donne.
          Pour ceux qui doute de ma démonstration, je rappellerais simplement, comment une simple hypothèse de travail issue du Quotidien La Tribune concernant un achat potentiel de Rafale par l’Arabie Saoudite, a été reprise et modifiée par d’autres Médias, pour finir en certitude…
          Bien à vous…

          • Mise en boîte dit :

            « la boîte aux pandores »
            Erreur involontaire ou formulation sciemment déformée afin d’obtenir un effet comique ?
            En l’occurrence, il ne s’agit pas d’une histoire de gendarmes enfermés dans une boîte mais de celle de Pandore, première femme de l’humanité dans la mythologie grecque, répandant les malheurs sur le Monde en ouvrant la boîte que Zeus lui avait donnée en lui recommandant de ne jamais l’ouvrir.
            Ouvrir la boîte de Pandore.

            https://fr.wiktionary.org/wiki/ouvrir_la_bo%C3%AEte_de_Pandore

            https://www.lalanguefrancaise.com/expressions/ouvrir-la-boite-de-pandore

            Et si vous vous demandez pourquoi on surnomme un gendarme un Pandore :
            https://lessor.org/societe/pandore-gendarmerie-veritable-histoire
            https://www.youtube.com/watch?v=DSWMGn84FXU

          • ScopeWizard dit :

            @forêt10

            Bonjour forêt10 ! 🙂

            Excellent !

            Honnêtement , vous devriez intervenir plus souvent !

            « Je fais suite à votre invitation et je précise »

            Bah , je dirais que vous êtes autant « invité » que je le suis moi-même….

            « 1). Je prends votre hypothèse comme fil conducteur:
            – Si Washington permet la vente de F-35 à l’Inde, cela implique un changement de doctrine profond (?) »

            Oui , c’ est ce qui paraît le plus logique .

            « 2. Donc par voie de conséquence, l’influence US en Indo-Pacifique doit être consolidée, et ainsi être étendue à l’Indonésie. »

            Ce qui paraît logique là aussi puisque d’ un point de vue géographique donc géostratégique , cela permet de tenir le terrain de la zone périphérique de l’ Australie des Five Eyes , ce qui par extension correspondrait à un renforcement de l’ AUKUS….

            « Un couple F-15, F-35 en Indonésie ce serait la main mise totale US (après, celle sur le Japon , la Thaïlande, la Corée du Sud, l’Inde etc.) dans cette région du monde. »

            Disons que cela verrouillerait les velléités expansionnistes de la Chine , mais alors là attention à ne pas déclencher un nouveau complexe obsidional , fut-il créé artificiellement par le PCC .

            « => Inde + Indonésie = 0 Rafale (L’Indonésie n’en est pas à un retrait près [dixit Su-35 et T-50]). »

            Concernant l’ Inde je n’ en suis pas du tout sûr .

            « 3. Revenons plus près de nous et regardons maintenant; la Turquie. »

            OK faisons ça .

            « Vous avez certainement observé, le net réchauffement opéré ces derniers temps par l’Administration Biden envers ce pays, avec à la clef la mise à jour des F-16 au standard 72 dirigé par LM. »

            Oui , j’ en ai entendu parler mais j’ avoue ne guère m’ y intéresser .

            « Or LM = aussi F-35 donc dans la foulée (sur quelques années bien sûr) on place également une petite cinquantaine de F-35. »

            Ce qui ne manque pas de sel vu comment la Turquie s’ est vue écartée du programme en tant que partenaire participant à son développement .

            « Ah, mais vous allez me rétorquer: Mais que va dire la Grèce?
            Qu’à cela ne tienne: une autre petite cinquantaine de F-35 au lieu de 24 initialement prévus, assaisonnés de 2 à 3 Arleigh Burke de 1ère génération et pourquoi pas 1 à 2 Ticonderoga qui vont de toute façon être mis hors service par l’US-Navy et le tour est joué.
            => 24 Rafale et Basta en Grèce. »

            Oui , c’ est possible .

            En revanche , face à un Rafale , selon le standard ou même face à un Mirage 2000-5 Mk2 , je ne donne pas cher de la prétendue « inéluctable supériorité » du F-35 .

            Plutôt que 24 , je miserais donc bien davantage sur le double , soit 48 , voire 60 Rafale et en conservant le 2000-5 Mk2 le plus longtemps possible ; au total dans les 100 avions Dassault qui le moment venu pourraient alors faire la différence .

            « 4. Vous connaissez les liens qui unissent RT Erdogan et l’Emir du Qatar. »

            Non , pas vraiment ; les politiques de ces pays m’ énervent au point qu’ elles ne m’ intéressent pas ; par conséquent , je dirais que j’ ai tout de la grosse bille sur ces sujets .

            « Donc le transfert d’informations concernant le F-35 vers le Qatar, va fonctionner de la même manière qu’il avait en son temps fonctionné au détriment du Rafale, sauf que cette fois-ci c’est RT qui renvoie l’ascenseur. »

            Voilà ; de bonne guerre mais niveau mentalité comme loyauté , pourri .

            « => Des 18 options Rafale du Qatar encore en suspend reste 0. »

            Oui…

            « 5. Une fois la boîte aux pandores ouverte au Moyen-Orient, BSM (Arabie Saoudite) entre en jeu et commande à son tour une ou 2 centaines de F-35 et la boucle est bouclée. »

            Encore un super-dirigeant…

            « Plus un seul Rafale à l’horizon. La Saga est terminée.
            Ce n’est pas quelques 48 Rafale F-4 pour l’AAE qui vont profondément changer la donne. »

            Ben déjà ce sont plus de 100 Rafale supplémentaires dont l’ Armée de l’ Air comme la Marine auraient besoin ; soit plus du double .

            « Pour ceux qui doute de ma démonstration, je rappellerais simplement, comment une simple hypothèse de travail issue du Quotidien La Tribune concernant un achat potentiel de Rafale par l’Arabie Saoudite, a été reprise et modifiée par d’autres Médias, pour finir en certitude… »

            Soit je ne suis pas au jus , soit je l’ ai été mais j’ ai tout paumé en cours de route ; quoi qu’ il en soit , pourriez-vous préciser ?

            Bien à vous de même

  2. Teddy dit :

    Quelle surprise ! … Pour vendre aux Indiens il faut pas être pressé.

  3. Czar dit :

    « Il s’agirait ainsi de pouvoir répondre aux activités des forces navales pakistanaises et chinoises dans les environs de l’Inde  »

    qu’y a-t-il qui ne puisse être fait depuis la terre, pour une marine qui sera au moins pour les décennies à venir à compétence essentiellement régionale ?

    • vrai_chasseur dit :

      @Czar
      « qu’y a-t-il qui ne puisse être fait depuis la terre » : la lutte contre les sous-marins, par exemple.
      Même pour une marine de portée régionale, la sécurisation des approches maritimes, pouvant aller jusqu’au déni d’accès à toute force adverse, nécessite de projeter des forces navales et aéronavales conséquentes.
      En l’occurrence la stratégie navale indienne est d’être une force crédible pour le déni d’accès de toutes ses façades maritimes,, avec un rayon d’action pouvant s »étendre jusqu’à la mer de Chine méridionale.
      Elle a négocié des accords de libre accès réciproques pour sa marine dans les ports militaires régionaux stratégiques : avec les USA (Diego Garcia), la France (la Réunion), l’Indonésie (Sabang) et Oman (Duqm).

      • Czar dit :

        je ne saisi pas : pour le successeur de l’Atlantique 2, – qui a aussi une vocation ASM, Dassault annonce un rayon d’action de 11.000 bornes pour le Falcon dédié la flotte indienne a essentiellement vocation à dominer son environnement stratégique (que vous citez) avec une telle portée des appareils et peut-être une capacité de ravitaillement en vol, ils peuvent le contrôler depuis la terre avec un coût largement moindre, non ? n’y a-t-il pas surtout une histoire de boutique qui ne veut rien céder de son périmètre plus qu’une véritable nécessité opérationnelle ?

    • Daniel BESSON dit :

      Cit :[ qu’y a-t-il qui ne puisse être fait depuis la terre, pour une marine qui sera au moins pour les décennies à venir à compétence essentiellement régionale ]

      Ce sont des craint déguns ! Ils veulent aussi s’imposer dans le  » sibéde ouârfère et l’undeurssi dômineunche  » Sahib et surtout face aux Pékinois !

      https://www.financialexpress.com/defence/is-the-indian-navy-ready-for-seabed-warfare/2702303/
      https://www.cescube.com/vp-india-s-drone-warfare-in-the-indian-ocean

      Le tout bien sûr avec une  » tôknôlôgie nôtiônôle « – Le « méke inne innedia »™© – avec des composants importés à au moins 75%
      On accuse souvent les Pékinois de  » copier  » de manière low-tech certains concepts mais là on touche le fond , c’est le cas de le dire , avec par exemple leur projet de singer – il y en a beaucoup en Inde – la  » grande muraille  » sous-marine Pékinoise .
      On attend encore une production nationale digne de ce nom d’hydrophones depuis 2016 …
      En fait une grande partie des atermoiements Indiens dans les contrats militaires c’est du à la  » bureaucratie  » , c’est à dire à l’acceptation par les différentes filières et clans ( DRDO ,… ) de la répartition de la corruption !

      Après l’Inde se voit en  » puissônce régiônôle  » et se propose de pouvoir intervenir aux Seychelles , à Maurice , Madagascar , Mayotte ( Eh wi ! ] , La Réunion ( Rewi ! ) ,… Donc ils n’ont pas l’intention de faire comme Charlemagne avec les drakkars Vikings : Regarder passer incontinents les navires Pékinois sans leur  » porter l’insulte  » .
      N’oubliez pas que c’est un officier de marine Indien qui a inventé cette escroquerie intellectuelle pro-interventionniste d’ « Indo Pacifique  » , du moins comme ils ne sont pas capables de beaucoup de choses y compris en matière de concepts géopolitiques , il l’a pompé chez Karl Haushofer en en travestissant le sens dans un article …

      Heureusement qu’il y a des personnes dans la région qui essayent de leur dégonfler la coucourde …. Ils répondent un peu à votre question amtha …
      https://www.lowyinstitute.org/the-interpreter/aggressive-sea-control-isn-t-option-india-s-navy

      • Czar dit :

        « c’est du à la » bureaucratie » , c’est à dire à l’acceptation par les différentes filières et clans ( DRDO ,… ) de la répartition de la corruption !  »

        j’avais émis une hypothèse de pré carré ministériel, mais ça peut rajouter une petite couche en ce sens.

        • Daniel BESSON dit :

          @Czar

          La corruption , les luttes d’influence entre les  » clans  » importé/ fabriqué en Inde , les luttes entre les civils et les militaires c’est le quotidien du CMI Indien . A cela viennent s’ajouter de manière insidieuse depuis que MODI est aux affaires des soupçons de  » non-cahroutité  » de certains industriels Musulmans du CMI .

          Je pense que vous serez intéressé par les origines de  » Indo-Pacifique  » dans son sens contemporain . ( voir infra )
          Cela recouvre désormais un concept qui est proche et est un mélange du  » Proche étranger  » et du  » Russkii Mir  » Russe : Une espèce de  » sphère de co-prospérité  » Hindutviste . J’écris bien  » Hindutviste  » de  » Hindutva  » et non pas Hindouiste .
          Alors bien sûr quand une telle idéologie contamine les planificateurs militaires et les chefs politiques et militaires cela finit par avoir une répercussion sur les choix et les configurations des matériels ( PA ) … Discuter rayon d’action , capacité d’emport ,  » chiffons  » …. Doit prendre en compte amtha ce facteur : Peu importe que l’on dispose d un ‘avion de patrouille maritime ayant un rayon d’action de XXXXX miles d’une base terrestre du sous-continent à partir du moment ou l’on vise une hégémonie régionale jusqu’aux côtes de l’Afrique .
          N’oubliez pas que vous avez un CEM de l’Indian Air Force qui a cité des textes apocalyptiques en sanskrit , des  » chariots volants lançant des éclairs  » de mémouâre , lorsque le premier Rafale™ a été livré !

          https://thediplomat.com/2018/01/the-origin-of-indo-pacific-as-geopolitical-construct/

    • Aymard de Ledonner dit :

      L’Inde possède aussi les iles Andaman et les iles Nicobar qui sont proches de l’Indonésie. Là où la Chine cherche à s’implanter partout (la Chine a une sorte de protectorat sur le Sri Lanka et contrôle son port principal) avec un risque de blocage du commerce, c’est l’intérêt des indiens d’avoir les moyens d’agir dans le golfe du Bengale et vers l’océan indien. Il y a souvent des exercices avec eux vers la Réunion par exemple.

      • Czar dit :

        j’ai regardé les distances, rien qui ne puisse se faire depuis la terre, s’ils renforcent leurs capacités de ravitaillement en vol, bien sûr.

  4. Hadrien dit :

    il n’y aura pas de F35 a b ou c ou même d e f chez les Indiens

  5. yakafokon dit :

    Il peuvent se joindre à notre programme.

  6. Tempo dit :

    Les dernières nouvelles ne semblent pas très optimistes concernant l’appontage du Rafale sur le INS Vikrant. L’absence d’une version navalisée d’un biplace et d’un mécanisme de repli des ailes permettant un accès facilité à ses ascenseurs constitue 2 handicaps importants qui militent en faveur du F18SH.
    Il n’est pas sûr que la synergie mise en avant pour une maintenance commune avec les Rafale de l’IAF ait beaucoup d’écho auprès de l’Indian Navy, pas plus que les dernières propositions commerciales faites lors de sa visite par notre MinArm.
    En espérant que ce pronostic soit infirmé.

    • Mic dit :

      Le Rafale n’a pas besoin d’avoir des ailes pliables il est beaucoup moins encombrant que le F18.. Renseignez vous avant de dire n’importe quoi !
      det puis les dernières nouvelles : les sources Svp ?

      • Tempo dit :

        L’envergure du F18 SH est de 9,94m ailes repliées contre 10,9m pour le Rafale (avec saumons). Il a été question en un temps de démonter les saumons en bout d’aile pour permettre l’accès aux ascenseurs. L’envergure du Mig29k est de 11,30m ailes dépliées, on peut en déduire que l’envergure est encore plus réduite ailes repliées. Rappel les dimensions des ascenseurs de l’INS Vikramaditya dont l’INS Vikrant a repris les spécifications sont 18,8m x 9,9m
        Pour les nouvelles : idrw.org est votre ami

    • R2D2 dit :

      La version biplace est elle vraiment indispensable sur des appareils modernes? Elle n’a pas été développé pour les appareils embarqués récent comme le Rafale ou le F35…
      Le coup des ailes repliables ne tient pas, le F18 reste imposant meme ailes repliées.

      « Il n’est pas sûr que la synergie mise en avant pour une maintenance commune avec les Rafale de l’IAF ait beaucoup d’écho auprès de l’Indian Navy »
      c’est pourtant tout l’intéret de l’opération et ce qui facilite le financement des nouveaux appareils…

    • EHRET dit :

      Pour le rafale N, il y avait eu pas mal de boulot fait dessus avant que la Marine ne fasse arrêter le projet à Dassault…. si les indiens y mettent le prix et que la Marine s’engage aussi à en prendre qqes uns, ce Rafale N pourrait enfin voir le jour

  7. GUEPRATTE dit :

    J’ai eu ouie dire que les plans de voilure des Sukhoi et des Migs avaient étés refités pour leur version navale ,en raison de leurs difficultés de décollage à partir de ces ponts d’envol particuliers à forte pente positive ,dont la courbure de pont occasionne aussi une force centrifuge qui a tendance à écraser l’avion au sol ….si il y a ici des matafs experts en branlage de manche pour en parlementer , ils ont d’avance ma clearance pour apponter sur mon post….

    • vrai_chasseur dit :

      @GUEPRATTE
      qq éclairages succincts en léger HS
      Navaliser un avion c’est a minima :
      renforcer la structure pour résister au stress mécanique de l’appontage et à la décélération brutale lors de l’accroche crosse/brin d’arrêt, renforcer le train principal et élargir son assiette sol, augmenter la contenance des réservoirs (le décollage plein pot sur tremplin ampute d’emblée 1/3 du rayon d’action), compenser en ajoutant le dispositif de ravitaillement en vol (pour être ravitaillé ET ravitailleur), changer le profil de voilure pour les angles d’attaque plus cabrés et à vitesse plus réduite aussi bien au décollage qu’à l’appontage (il faut aussi penser à modifier les commandes de vol…), rajouter à l’avionique de bord un collimateur automatique d’approche pont, ajouter aux commandes de vol le dispositif d’auto-manette cockpit pour le contrôle des gaz, changer les points d’emport externes sous voilure (pour améliorer l’équilibre ventral / latéral), modifier le logiciel du moteur pour optimiser la poussée initiale au décollage, sans compter un nouveau train avant spécifique pour les avions catapultés, comprenant un dispositif ressort qui lui fait « lever le nez » en fin de catapultage (c’est entre autres ce qui manque aux chasseurs russes).
      On rajoute, pour les avions furtifs comme le F35C, la mise au point d’un revêtement de « peau externe » anti-radar qui ne pèle pas à cause de l’eau saline, tant qu’à faire…
      Bref, c’est bien plus que rajouter une crosse à un avion existant, comme on l’a vu comiquement chez Airbus avec l’Eurofighter « naval » (ils ont vite retiré la maquette des stands). C’est le refondre lourdement.
      Les américains eux-mêmes se demandent encore aujourd’hui, alors qu’ils testent le F35C, comment ces diables de frenchies de Dassault sont parvenus à faire 80% de pièces communes entre Rafale M et Rafale Air.

      • St Chamond dit :

        @vrai_chasseurs
        C’est pour ce genre de post qu’on se serine les dizaines et les dizaines de commentaires primaires ou mal informés qui saturent malheureusement certains sujets (il suffit de regarder les centaines de réactions identiquement primaires et dénués d’arguments dès qu’il y a le mot SCAF dans le titre). Grâce à vous et à quelques autres, on apprend des choses. Merci

        • Gallinette dit :

          J’abonde dans votre sens. Vrai_chasseur est un intervenant de grande qualité.

      • PK dit :

        « Les américains eux-mêmes se demandent encore aujourd’hui, alors qu’ils testent le F35C, comment ces diables de frenchies de Dassault sont parvenus à faire 80% de pièces communes entre Rafale M et Rafale Air.  »

        Quand on n’a pas de thune, on se casse le beignet.

      • Jojo dit :

        Simple, Dassault a développé un avion marin… puis ils ont viré tout ce qui ne servait à rien pour faire la version air… Personne n’a encore fait comme cela à ce jour… les avions marins US sont des avions marins donc certains sont basés à terre (tous les F4-F14-F18 sont capables d’apponter) les avions russes c’est le contraire, ils sont partis d’une base terrestre et ont tenté de navaliser, idem le projet Gripen, idem le JaguarM qui était une catastrophe.. idem le F111B catastrophe… etc etc… et le F-35C c’est pareil sauf que vu le budget ben ils ont changé un max de pièces pour que ca marche….

      • GUEPRATTE dit :

        @ vrai chasseur …….et bien voilà avec vous tout est CAVOK ….merci pour le briefing appontage ….. « et la chasse bordel… »

    • Ératosthène dit :

      @Gueprate : Yes, merci pour ta clearance. J’understand ce que you mean dans this post, which has peu de brins d’arrêt. Beaucoup de Grüße, hmm… Excusez-moi, sincerely vôtre

      • GUEPRATTE dit :

        @ erastosthène ………et bé de rien you are welcome and clear to go around ….rappelez en short final….cheerio !

  8. Alfred dit :

    Conclusion: ce seront des avions indiens qui se poseront sur les porte avions indiens. Mais ce n’est pas encore fait, et y parviendront-ils ? En attendant, ça entretien le flou, et c’est toujours un coup de pression sur les compétiteurs. A moins que les essais réalisés par les uns et les autres aient été mis à profit pour enrichir les bases de données indiennes.

    • Mic dit :

      Coup de pression ou ça
      Dassault est plein pour les Rafales jusqu’en 2030….et plus tard encore si les Saoudiens en commande une centaine comme il s’en murmure…
      Par contre il serait peut être nécessaire que la France en cde au moins 24 pour la MN pour remplacer les Rafales Marines les plus « rincés » aux environs de 2028/2030, surtout si le CDG est en opération plus intensive compte tenu de la situation internationale actuelle.

  9. Edgar dit :

    L’Inde est une péninsule, bornée au nord par la barrière de l’Himalaya, à l’ouest par l’espace iranien, largement désertique, et à l’est par les montagnes qui la sépare du monde birman. Les liaisons maritimes ont donc toujours eu une certaine importance. Politiquement, au nord se trouve le rival chinois, à l’ouest le frère ennemi pakistanais (allié de Pékin), à l’est le Myanmar, allié de la Chine. Donc les liaisons maritimes n’en deviennent aujourd’hui que plus décisives. Et comme ces routes maritimes doivent être protégées dans tout l’océan indien, à des milliers de kilomètres des côtes de la République indienne, il faut effectivement des porte-avions à la marine indienne. A moins que New Delhi décide de s’en remettre, pour sa sécurité, à la flotte des USA…

    • Czar dit :

      merci de me faire un cours de géo niveau seconde , mais jue ne vois toujours pas ce que ne pourrait faire une force aérienne avec des ravitailleurs dignes de ce nom la marine indienne n’a pas vocation à protéger les routes maritimes pour ses importations chinoises, n’est-ce pas ?

      • Edgar dit :

        @ Czar Désolé, mais la géographie de la région, colossale par son étendue, mais simple, est la clef du problème. Le commerce maritime représente 70% du commerce extérieur de l’Inde, en valeur, et 95% en volume. En cas d’affrontement avec la Chine, même limitée à des accrochages en mer et un début de blocus naval chinois, si les USA ne s’engagent pas, cela signifie que la marine indienne devra faire l’effort de protéger les routes maritimes qui aboutissent dans les grands ports indiens aussi loin que l’entrée de la mer Rouge (à 2500 km de Bombay), que les côtes australiennes (à 5000 km de Madras), que le cap de bonne-Espérance (à 7000 km du cap Comorin). Sans oublier de possibles opérations dans l’Atlantique. Impossible avec seulement des avions basés à terre. A titre de comparaison, il y seulement 1500 km entre la Corse et Syrte en Libye. Et protéger ne signifie pas seulement « lancer un raid », mais bien « occuper le terrain » et chasser les unités ennemies. https://www.investindia.gov.in/fr-fr/sector/ports-shipping

        • Czar dit :

          je comprends bien tout ça mais en l’occurrence, je n’ai toujours pas la réponse à ma question : quand la France envoie son GAN dans l’océan indien, on devine qu’elle ne pourrait pas sinon déployer une force aérienne équivalente depuis la métropole mais là l’Inde agit sur son pré carré : avec des avions basés à terre et une flotte correcte de ravitaillement est-ce que ça ne serait pas une option moins coûteuse pour obtenir des effets équivalent s à ceux d’un PA, à savoir la maîtrise aérienne dans un espace donné 2500km de Bombay c’est bien du domaine de la chasse, , renforcée par des ravitailleurs

          • PK dit :

            C’est une question d’allonge. L’Inde doit surveiller et pouvoir intervenir à des centaines de kilomètres de ses côtes qui sont très longues. Un PA verrrouille tout un secteur avec une dispo avia sur le secteur immédiate.

            Des chasseurs terrestres, c’est le temps de vol aller, le ravito, puis le retour. Au final, ça fait des vols très longs pour une dispo mini, des pilotes usés et un temps d’arrivée sur zone trop long.

            Alors, un mix des 2 est intéressants : 2 ou 3 GA pour verrouiller certaines zones (quitte à déplacer ces zones au fur et à mesure des besoins) et les terriens pour le reste.

            Sans compter que les terriens ont déjà beaucoup à faire sur les frontières terrestres du pays…

          • Edgar dit :

            @Czar Dans l’espace maritime proche de l’Inde, dans une bande de 2000-3000km, oui. Mais l’ennemi se concentre (généralement…) là où vous êtes faible. Dans la cas indo-chinois, je suppose que la marine chinoise bloquera le commerce maritime indien dans les environs du Cap, au large des côtes de l’Australie, et dans la mer Rouge. Le problème est d’ailleurs identique pour la Chine en cas de conflit avec une puissance maritime: ses porte-conteneurs et pétroliers seront aussi interceptés à plus de 5000 km des côtes chinoises, en pleine mer. Se rappeler le rôle des corsaires, du temps de la marine à voile ou pendant les deux Guerres mondiales. Les voiliers de commerce britanniques étaient attaqués dans l’océan Indien ou l’Atlantique sud plutôt qu’au large de la Grande-Bretagne. Se souvenir de la croisière de l' »Emden » (et de celles de ses successeurs…).

          • Czar dit :

            oui, là y a déjà plus d’éléments convaincants le PA, c’est effectivement une bulle de rayon d’action mouvante merci à vous trois pour les éléments d’appréciation

    • Mic dit :

      les USA ne peuvent pas être partout….
      ils ont prioritairement la Chine dans le viseur puis la Russie et accessoirement la Corée du Nord.

    • BRAVO CHARLIE dit :

      pour info, l’Inde est bordée à l’ouest par le Pakistan et l’Afghanistan …

  10. Carin dit :

    Il me semble qu’il y auras un 3eme PA, mais il sera identique au 2 premiers…
    Avec peut-être un recul de 10/15 mètres du point de départ des avions, histoire de partir plus lourds.
    Quant aux catapultes, nos amis indiens n’y couperont pas… mais ils ont pas mal de matos à changer avant.
    Et je suis persuadé qu’ils seront les acquéreurs du Charles de Gaulle, nos amis indiens aiment bien tester longuement un matériel, pour juger par eux-mêmes du bien fondé de la liste de ce que ce matos apporte pour de bon.

    • Mic dit :

      Achat du CdG quand ? et si il est à vendre ce qui n’est pas le cas ?
      Qui vous dit que la France voudra le vendre au moment où son successeur sera opérationnel ?

      • Carin dit :

        @Mic
        La logique…
        Posez-vous la question de tout ce qu’il faut autour et sur un PA d’aujourd’hui… et essayez de chiffrer ça même à la pelle mécanique, et voyez par vous même le résultat!
        Moi aussi je voudrais bien d’un second PA, et nous en aurons peut-être un… mais ça va prendre beaucoup de temps, et d’argent, et de ressources humaines mais pas que.

  11. Sorensen dit :

    L’Inde n’investira dans un porte-avions Catobar que le jour où Airbus aura sorti son Eurofighter navalisé, en utilisant l’expérience incomparable d’Indra et Rheinmetall en la matière

    • Clavier dit :

      pas demain la veille ….Airbus n’a aucune expérience en matière d’avion navalisé

      • Carin dit :

        Associé à Indra et Rheinmetall, l’Inde a le temps de mourir et renaître 100 fois!
        Le sot rincé divague… il faut adapter son traitement.

    • Sorensen dit :

      C’est stupide. Je suis pour des portes drone automatisés. Plus de porte-avions. Mais c’était drôle. Vous avez oubliez MTU pour la propulsion nucléaire.

    • blondin dit :

      vous faites dans l’humour maintenant ? pourquoi pas mais vous risquez surtout d’etre pris au serieux.

  12. Moogli dit :

    @Tina.

    J’en ai croisé, des commentaires de débiles incultes, mais je reconnais que les tiens méritent leur pesant de cacahuètes. J’envie beaucoup tes amis et contacts, friands d’informations officieuses, que tu transmets avec grande efficacité, pour nous apprendre à marcher.

    MERCI TINA o7

  13. Albigeois dit :

    Tina en minuscules articule mieux ses textes que TINA en majuscules, mais le contenu reste toujours aussi gratiné.
    Juste par curiosité, elle vous vient d’où, cette « information » officieuse ?

  14. Thierry le plus ancien dit :

    mince alors,, il manque un lien vers votre info soit-disant « officieuse », votre fusée d’artifice retombe à l’eau sans avoir explosé.

    Officieuse, ça ne serait pas plutôt l’officine vicieuse de désinformation du Kremlin ? ça y ressemble bien en tout cas.

  15. Mic dit :

    N’importe quoi !
    Facke News…

  16. Too dit :

    On a un « sachant » ici !
    Ils sait tout, ne fera rien, mais c’est de votre fautes messieurs! Car lui il l’a dit !

  17. Félix GARCIA dit :

    « La Chine, des ambitions maritimes majeures »
    Conférence de Bruno Modica (agrégé d’Histoire, spécialiste de géopolitique)
    https://www.youtube.com/watch?v=8YgM27yxpUs

    « Antoine Bondaz : la Chine dans le contexte géopolitique actuel »
    https://www.youtube.com/watch?v=D0BQQFtUrJ4

    Ça va zouker …

    • Félix GARCIA dit :

      « Une zone économique exclusive pour quoi faire ? La France et son domaine maritime. »
      https://www.youtube.com/watch?v=Qvd08JnGvio
      « Il faut imaginer le jour où la Chine aura une flotte permanente en Méditerranée » …
      D’un coup, j’me sens à la place de ceux qui n’aiment pas voir l’U.S. Navy trainer pas loin de leurs côtes …

      « Le Japon et la mer. Entre frontière-glacis et nouvelle frontière »
      https://www.youtube.com/watch?v=EMxEJeRJ_Go
      Cette conférence est passionnante, très éclairante sur la stratégie navale du Japon, et pour partie, de la Chine, ainsi que de leurs conceptions respectives des frontières et de la profondeur stratégique.

      Les pays du Golfe, l’Égypte, l’Inde, l’Indonésie, et l’Australie (ainsi que la Malaisie ?), sont et seront nos alliés majeurs.
      C’est vraiment con qu’on s’entende pas avec l’Iran quand même …

      En avant pour une grande flotte de voiliers (voiles Solid Sail) motorisés !
      Commerce (bravo à CMA-CGM pour son investissement dans le domaine) : Rouliers, vraquiers, porte-containers, croisière, pétroliers …
      Militaire : navires océanographiques, navires ASM (surtout pour l’écoute), navires ROEM, porte-drones (une version type Ro-Ro pour les drones de surface et sous-marins, et une autre version avec une grande hélisurface pour les drones aériens), ravitailleurs, catamarans/trimarans patrouilleurs …

      PS : La Chine annonce réduire la voilure sur le culte zombie (l’hystérie autour du Coronavirus [la même que chez nous : délirante, sans fondements, dogmatique, obscurantiste, liberticide, arbitraire, tyrannique, techno-féodale … mais en pire …]) … ce qui aura pour effet d’accélérer leur consommation de ressources, notamment en hydrocarbures (pile au moment où on a mis en place les sanctions … coïncidence ?) …

  18. Trent dit :

    Comme quoi l’adage dit vrai : Indien vaut mieux que deux tu l’auras.

  19. St Chamond dit :

    Quand la France envisage de n’avoir qu’un seul PAN CATOBAR, sachant qu’il n’y pas de permanence d’alerte possible, ne doit-on pas en conclure que la Marine Nationale, ne conçois l’emplois de GAN français que comme une force supplétive de l’OTAN et plus précisément de l’US Navy ?

    Est-ce que si le principe d’indépendance restait principal, la priorité de la Marine Nationale ne serait pas plutôt de disposer de deux ou trois plateforme aéronavale (quelques soient leurs capacités) plutôt que cet unique bâtiment ?

    • Captain Pif dit :

      Un 2ème PA pourquoi pas, il reste à le financer alors que d’autres besoins de la Royale ne sont pas couverts (nombre de frégates ou de SNA p.ex., mais aussi besoin de quelques Rafale M supplémentaires).
      Un 3ème? Là on change complètement de registre. 3 PA permettent d’en avoir 2 à la mer mais alors il faut doubler les flottilles de chasse et de guet aérien, les destroyers/frégates de défense aérienne (on n’a construit que 2 Horizon quand il était prévu d’en avoir 4), augmenter les SNA pour l’escorte, augmenter le nombre de BatLog…

      • PK dit :

        Le sévice public nous coûte un demi-porte-avion chaque année avec les 2,5 milliards d’euros qui leur sont alloués pour chanter les louanges de l’anti-France.

        Il y a sans doute un moyen de résoudre deux problèmes à la fois en réorientant correctement son budget 🙂

      • Trent dit :

        Hé oui, le yaka fokon est toujours confronté au réel…
        Avec quel argent ? qui on saigne pour payer tout ça ?

    • Achille-64 dit :

      Je vous reçois 5 sur 5.
      Ou d’un groupe aéronaval européen imaginaire qui ferait des ronds dans l’eau en attendant qu’une quelconque décision tactique soit prise.

    • 3e groupe dit :

      Je conçois.
      Tu conçois.
      Il, elle, on conçoit.

  20. Lothringer dit :

    Peut-on imaginer que ce 3e PA indien soit une copie légèrement remaniée du PA-02 ? en rallongeant le pont de plusieurs dizaines de mètres pour donner un peu de longueur d’accélération avant le tremplin. Et une fois qu’il est construit, les PA 01 et 02 retournent au chantier pour se voir à leur tour dotés d’une longueur supplémentaire. 20-25 mètres, cela fait-il une grosse différence pour l’avion, ou est-ce insuffisant ? D’ailleurs , leur PA-01 d’origine russe (284m) est plus long de environ 20 mètres que leur PA-02 (262m).
    Quand on voit la disposition du pont, cela ne semble pas gagné pour effectuer une modification a-posteriori du PA-02 : les extérieurs bâbord du pont sont bien encombrés.
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/56/INS_Vikrant_CGI.png
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/94/IAC-1_Vikrant_going_for_its_maiden_sea_trials.jpg/1024px-IAC-1_Vikrant_going_for_its_maiden_sea_trials.jpg

    Je ne crois pas non plus à la piste du F35, pour des raisons techniques : il faudrait renforcer la protection thermique du pont d’envol. Pour quelle durabilité ?

  21. Bob dit :

    Après la perte du Moscou par des missiles anti-navires et les attaques de drônes en Mer Noire, les indiens pensent qu’un gros tas de PA CATOBAR n’est pas indispensable sans parler de l’aéronavale. Ils ont raison surtout s’il n’ont pas les moyens financiers et qu’il faudra 2 décennies pour en avoir 1 opérationnel.
    La France doit revoir sa copie avec le PANG et le SCAF associé surtout en MED.

  22. Lerespect dit :

    et je rejoins les voisins du dessus. merci vrai chasseur ,!