Krauss Maffei Wegmann s’associe à Elbit Systems pour proposer un lance-roquettes multiple « européen »

Selon les auditions de son chef d’état-major [CEMAT], le général Pierre Schill, l’armée de Terre voudrait remplacer ses Lance-roquettes unitaires [LRU], dont elle a cédé deux de ses treize exemplaires à l’Ukraine, à l’horizon 2027 et non plus en 2030, comme il en était question jusqu’alors.

En effet, dans une réponse écrite à un député, publiée en janvier 2021, le ministère des Armées avait expliqué que le remplacement de cette « capacité de feux dans la profondeur » ferait l’objet d’un « dialogue avec l’Allemagne » et que des financements de l’Union européenne [PEDID et FEDef] seraient orientés vers le projet E-COLORSS [European COmmon LOng Range indirect Fire Support System], lequel vise à « préparer une solution européenne pour le remplacement du châssis et de la conduite de tir LRU à l’hozizon 2030 ».

Pour rappel, le LRU est une évolution du Lance-roquettes multiples [LRM ou MLRS], développé à partir de la fin des années 1970 dans le cadre d’un programme ayant associé les États-Unis, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et la France. L’armée de Terre en reçut 56 exemplaires… Et treize furent donc modifiés afin de pouvoir tirer des roquettes à charge explosive unitaire M31 en lieu et place des roquettes à sous-munitions M26, interdites par la Convention d’Oslo.

Cela étant, si l’armée de Terre songe à remplacer ses LRU, une réflexion est en cours dans d’autres pays pour en faire de même avec le MLRS. Tel est par exemple le cas de l’Allemagne, qui a envoyé quelques uns de ses exemplaires [désignés MARS II] en Ukraine.

Pour le moment, l’une des options consisterait à se procurer des M142 HIMARS auprès des États-Unis. À moins que la solution que compte proposer l’allemand Krauss-Maffei Wegmann [associé au français Nexter au sein de KNDS, ndlr], en collaboration avec l’israélien Elbit Systems fasse l’affaire.

En effet, après avoir signé un accord en vue d’intensifier leur « coopération stratégique », l’été dernier, Elbit Systems et KMW ont annoncé, le 2 décembre, avoir élaboré le concept « Euro-PULS » pour la « prochaine génération européenne de systèmes d’artillerie de longue portée » destinée à remplacer le MLRS.

Ce concept, qui aurait déjà été proposé à des clients européens, repose sur le PULS [Multi-Purpose Universal Launching System ou système de lancement universel polyvalent], développé par Elbit System, ainsi que sur des munitions guidées. Et KMW apporterait son savoir-faire et son expérience en matière d’artillerie de longue portée [notamment en matière de conduite de tir].

D’après Elbit, le dispositif PULS est « adaptable » aux systèmes d’artillerie existants, « ce qui permet une réduction significative des coûts de maintenance et de formation qui seraient nécessaires avec une nouvelle plate-forme de véhicules », tout en étant précis jusqu’à 300 km, selon les différents types de munitions tirées.

« Les deux sociétés envisagent une production locale afin d’assurer l’indépendance de l’Europe », avancent KMW et Elbit Systems dans le communiqué commun.

« Je suis convaincu que l’Euro-PULS fournira une solution efficace aux besoins opérationnels et industriels des pays européens. Je suis encouragé par l’intérêt que cette initiative suscite déjà chez des des pays européens de l’Otan », a commenté Yehuda Vered, le directeur général d’Elbit System Land.

Cela étant, l’américain Lockheed-Martin, avec son M142 HIMARS, a un temps d’avance… Après la Pologne et la Roumanie, l’Estonie a confirmé, ce 3 décembre, l’achat de plusieurs exemplaires de ce système d’artillerie pour 200 millions d’euros. La Lettonie et la Lituanie ne devraient pas tarder à en faire autant.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. yakafokon dit :

    J’espère une solution Nexter/MDBA/ Safran … quand on connaît le roublardise des Israëliens et le peut de sens européens des allemands …

    • GHOST dit :

      L´Europe.. c´est la « France » sans doute..

    • john dit :

      Arrêtez de confondre nation et industriel. Certes en France c’est la même chose.
      Sauf que KMW du côté allemand est une entreprise privée à fonds privés. C’est un INDUSTRIEL indépendant qui voit une opportunité commerciale, pour concurrencer d’autres projets. Et il s’agit d’un industriel qui ne conçoit pas de missiles ! Et l’état allemand n’entre pas dans cette question.
      Et autre point, KMW est dans le groupe KNDS, à moitié détenu par des familles allemandes. Si l’intérêt économique existait dans une collaboration européenne, ils l’auraient fait.

    • HMX dit :

      @Yakafokon
      On espère tous une solution équivalente portée par Nexter (véhicule) et MBDA (munitions). A tous ceux qui émettaient des doutes ou annonçaient déjà que ce n’était pas possible, les industriels allemands sont en train de nous démontrer le contraire. Ils le font évidemment à leur façon, c’est à dire en renonçant délibérément à toute forme d’ambition en matière de souveraineté, et en se rendant volontiers dépendants de partenaires US, ou dans le cas présent, israéliens. C’est très discutable et probablement irresponsable sur le plan stratégique (mais qui s’en soucie en Allemagne ?), mais c’est leur choix.

      Il est pourtant évident que la France aurait un intérêt majeur à développer un système d’artillerie longue portée de type LRM. Ce n’est pas juste un caprice, ou un sujet secondaire : c’est désormais un vrai sujet de souveraineté. Chacun peut juger, en Ukraine, à quel point le MLRS constitue un « game changer ». Lorsque l’aviation est clouée au sol ou condamnée à rester loin du champ de bataille, l’artillerie reprend toute sa place, et l’artillerie à longue portée tout particulièrement. Pour un pays comme la France, qui dispose de l’intégralité des compétences nécessaires, et dans le contexte stratégique actuel, peut-on sérieusement envisager de dépendre d’autres pays pour se fournir en LRM avec les munitions associées ? Nous ne sommes pas l’Allemagne…

      Avec un minimum de volonté politique, nous pouvons parfaitement développer un équivalent au Himars, K 239 « Chunmoo » sud coréen, ou cet « Euro-PULS ». Nous pouvons le faire sans difficultés majeures, mais le véritable enjeu serait de réussir à le faire rapidement, de sorte à équiper nos forces armées avant 2030, et accessoirement de pouvoir proposer le produit, ainsi que ses munitions, sur le marché export qui s’annonce d’ailleurs florissant dans les années à venir.

      On imagine ainsi sans problème un véhicule lanceur basé sur le châssis 8×8 du Caesar, doté d’une nacelle conçue dès le départ pour être totalement compatible avec les munitions existantes du HIMARS et Chunmoo (dont nos alliés se dotent massivement), et une gamme de munitions qui pourraient être modulaires pour faire la différence avec la concurrence US ou sud-coréenne : module propulseur interchangeable, module de guidage interchangeable, et charges utiles variées pouvant être ajoutées ou remplacées rapidement sur le champ de bataille, pour un maximum de souplesse d’emploi, et permettant également des mises à jour et une adaptation plus régulières face à l’évolution des menaces.

  2. Czar dit :

    « En effet, après avoir signé un accord en vue d’intensifier leur « coopération stratégique », l’été dernier,  »

    question aux macrono-fédérastes : ça sert à quoi, exactement de lier Nexter avec KMW s’ils peuvent négocier des trucs sans qu’on y soit associé au départ (ou alors on nous a pas dit quelque chose) ?

    • Sorensen dit :

      Il vous a déjà été expliqué le montage KNDS et le nom de l’entreprise finale lorsque la fusion sera terminée. Si elle aboutie, bien entendu.

    • et v'lan passe moi l'éponge dit :

      C’est peut-être une conséquence du déblocage des dossiers SCAF et MGCS, les allemands semblent avoir renoncé à certaines de leur exigences…
      Il va falloir apprendre à partager les bonbons….

      • Sorensen dit :

        Dassault*

      • Albatros dit :

        les allemands ne renoncent jamais à leur intérêt industriel national…jamais.
        par contre Israël est un pays occidental sans doute un allié peut être mais n est pas du tout européen. même si on peut avoir beaucoup de sympathie pour cette nation qui a su prendre en main intelligemment son avenir militaire industriel et qui est une démocratie rare avec le Liban au Proche Orient.

    • Dolgan dit :

      vous
      êtes libre de devenir actionnaire majoritaire de kmw. vous pourrez alors décider de cela.

      • Czar dit :

        c’est bien beau de flatuler avec la bouche, mais as-tu pensé à ton bilan carbone, Duglan ? tu atteins le rare exploit de ne pas traiter la question posée et de rater ton effet comique t’as déjà entendu parler de « la mort du loup » de Vigny ?

        « seul le silence est grand ».

        • Dolgan dit :

          pas d effet comique. je suis parfaitement dans le sujet. simplement ça dépasse vos capacités et je n’ai pas assez bu pour me mettre à votre niveau habituel

          cordialement, au plaisir de lire une autre absurdité dans votre prochain commentaire

          a défaut d être constructives, vos interventions sont toujours bonnes pour mon ego.

          • Czar dit :

             » je suis parfaitement dans le sujet »

            non le « sujet », buse verbeuse, c’est que les macronards de ton calibre piaillent en permanence sur l’évidence supposée de tout faire en coop avec l’étranger que l’indépendance serait une vieille lune etlà alors qu’on a marié en application de ce principe nexter avec KMW, je ne vois pas ledit partenaire entrer dans l’équation mais les grônprinssip, c’est d’un usage limité hormis les diners en ville, n’est-il pas ?

    • john dit :

      Wow, félicitations pour cette remise en question !
      Et vous savez ce qu’est KNDS? C’est un groupe qui détient les entreprises Nexter et KMW. Nexter et KMW sont malgré tout des entreprises séparées. MAIS sur tous les programmes et appels d’offre, il y a des discussions pour optimiser les chances.
      Nexter et KMW ne vont pas se concurrencer. Dans le cas de l’artillerie suisse, c’est très certainement un choix concerté de proposer uniquement le RCH 155 et pas le Caesar. Et c’est probablement après avoir étudié l’appel d’offre qui probablement favorisait les RCH 155.

      Et là, il y a une opportunité commerciale pour produire en Europe de l’armement européen. Et cela permet de grosses économies de ne pas avoir à développer l’ingénierie des systèmes. Et si l’accès est donné aux codes sources, alors la sécurité d’utilisation est garantie. Pour les effecteurs ensuite, rien n’empêche aux Européens d’en développer de nouveau. Et c’est ce que l’Allemagne fait déjà avec le missile JFS-M de MBDA Deutschland. Et celui-ci a été proposé pour équipé le M270, donc aussi le Himars si le client le veut, mais aussi sur un camion 6×6 de Iveco emportant 2 de ces missiles. Il s’agit d’un missile de portée supérieure à 300 km, guidage satellite + inertiel et optique, conception furtive.

      Bref, ce qui importe ici, c’est d’avoir ce genre d’armement à prix intéressant, et d’avoir du volume ainsi qu’une indépendance quant à la production des effecteurs et de tous les éléments. Si c’est le cas, c’est une bonne opportunité commerciale, et ça limite la position de leader du HIMARS.
      Et pour le faire avec Nexter, pourquoi vouloir refaire systématiquement ce qui existe déjà. Là où il y a du travail, c’est d’intégrer ces appareils au système de commandement de l’artillerie d’une nation.

      Dans ce cas précis, KMW propose une solution qui peut être implémentée rapidement, qui ne nécessite pas 20 ans de R&D, et c’est exactement ce qu’il faut maintenant. Et il s’agit d’un industriel qui voit une opportunité commerciale. Plutôt que de développer soi-même, et de se retrouver ensuite en concurrence face à cette entreprise, autant s’allier !

  3. Frédéric dit :

    Pour le HIMARS, le délai d’attente pour les livraisons est trop long désormais.

    Concernant ce LRM, je me demande si on peut plutôt s’associer aux espagnols qui se base également sur des roquettes israéliennes pour leur futur système.

  4. joe dit :

    Citation: »Et treize furent donc modifiés afin de pouvoir tirer des roquettes à charge explosive unitaire M31 en lieu et place des roquettes à sous-munitions M26, interdites par la Convention d’Oslo. « … je serai d’avis de donner discrètement aux Ukrainiens les vecteurs et munitions dites non conformes… pour destruction sur place en Ukraine. Officiellement un certificat de destruction devrait faire l’affaire.. quant aux munitions, pourquoi pas les envoyer aux russes. C’est une méthode de destruction comme une autre. Et puis une erreur de coordonnée est si vite arrivée.

  5. Sorensen dit :

    L’industrie allemande, ici bien représentée par KMW, toujours au cœur de la consolidation européenne. Bravo à la filiale allemande de Elbit Sytems de sauter le pas.

  6. Nico80100 dit :

    J’attends de voir réellement qui va le commander.
    Une solution nationale aurait été un plus.
    Les allemands sont tièdes et vendus aux américains, quant aux israéliens il faut s’attendre à des mauvaises surprises.

  7. Bohé dit :

    Je suis désolé mais Elbit ce n’est pas du tout européen, et après les différentes affaires on voit bien qu’on ne peut pas faire confiance aux entreprises israéliennes.

    • fabrice dit :

      Bohé
      Entre Israël et la France, le « manque de confiance » est parfois réciproque. Par exemple l’ONU a voté la semaine dernière que le jour de la naissance d’Israël soit déclaré le jour de la « Nakba » (« catastrophe » en arabe, mot copié de « shoah » dans le narratif palestinien parce que ces derniers estiment qu’ils sont de pauvres victimes innocentes du nazisme blablabla c’est pas comme si leur grand Mufti n’était pas à Berlin avec son ami Hitler). L’Allemagne a voté contre, l’Italie a voté contre, le Royaume Uni a voté contre. La France s’est « abstenu »…Paris est dans un logiciel pro nationaliste arabe qui idéalise la Cause (avec un grand C et la main sur le coeur) « palestinienne », il suffit de lire les « journalistes » qui sont en poste sur place, représentants de RFI, France info et autres organes de propagande, faites un tour sur leurs comptes twitter, Agnès Froussard par exemple, c’est ultra pro palestinien, tendance France insoumise très militante, pro immigration, comprenant le terrorisme (y compris celui qui a frappé en Europe), antisioniste militant… Les autres pays européens ont une analyse plus fine de la situation. Aujourd’hui les pays les plus riches et puissants du Monde musulman ont signé des accords de paix et ont des ambassades israéliennes sur leur sol (EAU, Turquie, Egypte…). Paris estime qu’il faut soutenir le « peuple arabe », les derniers mecs qui croient au nationalisme arabe sont au Quai d’Orsay qui se veulent plus pro arabe que les Etats arabes eux même (celà a été très loin, avec des responsables critiquant les EAU et les accusant de « trahir la cause arabe » en signant la paix avec Israël)…
      En gros pour simplifier, ce n’est pas Israël qui est hostile à la France c’est le Quai arabisant qui est hostile à Israël pour des raisons ultra idéologiques qui n’ont rien à voir avec la défense des intérêts français.
      Ce « trip » n’est partagée dans l’UE, qu’en France, en Belgique, au Luxembourg, en Irlande (portée par l’IRA dont les membres ont été formé dans les camps palestiniens au Liban dans les années 70).En fait, là encore la France est bien isolée.
      Mais pas simplement isolée diplomatiquement, les partenariats notamment dans la Défense se nouent entre Israël et les Etats européens. L’Europe de l’Est ne va pas attendre 10 ans que les armes européennes soient disponibles alors qu’elle en a besoin maintenant.
      Si on regarde plus largement, il serait préférable que des partenariats euro israéliens se créent plutôt qu’Indo israéliens, sino israéliens, israélo japonais sans compter américano israéliens, c’est ce que pense l’Allemagne…
      Si on regarde les levée de fonds israéliens et les investissements (colossaux) dans la hi tech israélien c’est d’abord US, puis Chinois, puis Japonais, l’Allemagne, le RU, la France est quasi inexistante. (Par exemple le Japon a environ 14 mds d’euros d’IDE en Israël dans la hi tech, la France à peine 1 mds en tout et c’est surtout de l’immobilier).
      L’UE n’est plus le centre du Monde. Le plus grand partenaire militaire d’Israël hors USA est l’Inde par exemple, pas l’Allemagne.
      La question est simple, veux-t-on bénéficier des avancées technologique israéliennes et arrimer Israël à l’UE ou préfère-t-on qu’Israël s’arrime à l’Asie ou reste arrimer aux USA. L’Allemagne et toute l’Europe de l’Est a répondu à la question.

      • tschok dit :

        Les européens se foutent d’accrocher le wagon israélien à telle ou telle locomotive. Ce qui les intéressent, ce sont des technologies militaires utiles dans la lutte pour le pouvoir et l’accaparement des richesses.

        Ce qu’on aime chez les Israéliens en matière de vente d’armement, c’est que ce sont des FDP, comme nous. Ils sont guidés par l’esprit de lucre et totalement dénués de scrupule.

        Dans la vie normale, c’est odieux, dans le secteur d’activité dont on parle c’est une qualité.

        Connecter ça à un projet de civilisation, c’est franchement ridicule. Et nous faites pas votre cinoche sur le mec qui va nous faire découvrir que l’Europe n’est plus le centre du monde, on le sait depuis 1945.

        Confondez pas: sur ce blog, il y a, c’est vrai, de la franchouille réactionnaire, nationaliste, souverainiste, ethnocentrée et conne à bouffer du foin. Ils sont persuadés d’être le centre du monde et les meilleurs des meilleurs. Oui, c’est indéniable. Mais c’est une poignée d’abrutis qui fait du bruit, c’est tout.

        Ne vous laissez pas emporter par l’ambiance particulière de ce salon de causeries. On a, comme tout le monde, nos ploucs arriérés. Ils ne dirigent rien, heureusement. Ils ont juste un pouvoir de nuisance, ce qui est déjà pas mal.

        • St Chamond dit :

          @tschock
          C’est sûr que des gens qui aiment leur pays, qui le veulent souverain et qui se navre de l’incurie des gouvernements depuis 40 ans, c’est vraiment des gens con « à manger du foin ». Ils continueront à le faire pendant que les nowhere des centres villes où des banlieues continueront de cultiver les doubles allégeances. Quitte à aller chercher l’herbe plus verte ailleurs. L’histoire jugera.

          Par contre je ne vois pas le lien entre votre logorrhée et celle de @fabrice (qui s’échine d’ailleurs lui même à cultiver la double allégeance). Très touchante, au passage, sa compassion pour ces millions d’arabes expulsé de leurs terres pour d’obscures raisons théologiques.

          • fabrice dit :

            St Chamond
            Les Juifs ne sont pas des colons à Jérusalem et les Arabes des autochtones en dehors de l’Arabie.
            Très touchante votre compassion pour les millions de Juifs expulsés des pays colonisés par les Arabes.

          • St Chamond dit :

            @fabrice
            Croyez bien que je ne pense pas plus de bien de l’antisémitisme des arabes que celui des allemands ou des polonais. Que les juifs du Maghreb qui ont choisi la France ne puissent plus vivre en paix à Sarcelle ou à Villeurbanne, c’est scandaleux. Maintenant la morale du talion a ses limites. Il y a eu un juif un jour sur une montagne …

          • fabrice dit :

            Saint Chamond
            Les Arabes ont 22 Etats dont 21 hors de l’Arabie, issus donc de territoires qu’ils ont colonisés en massacrant ou en assimilant les populations locales.
            Les Juifs n’ont qu’un Etat. Le leur en Judée, autour de Jérusalem.

          • tschok dit :

            Je vous laisse vous engueuler entre vous.

            Entre mecs d’extrême droite.

            Quand vous aurez 5 minutes à nous consacrer, n’hésitez pas.

        • St chamond dit :

          @ tschok

          J’ai déjà lu de vous des choses intéressantes. J’ai plus l’impression que vous essayez ici de faire votre interessant. Lisez un peu mieux.

          Il n’y que les imbéciles où les gens qui gèrent leurs intérêts qui ne sont pas qualifiés « d’extrême droite ». Quelques chevenementistes peut-être.

    • tschok dit :

      C’est la filiale allemande de Elbit, qui était anciennement Telefunken Racoms:https://elbitsystems.com/pr-new/elbit-systems-consolidates-operations-in-germany-rebrands-telefunken-racoms-as-elbit-systems-deutschland/

      Et KMW est une filiale à 100% de sa maison mère, KNDS, détenu à 50% par l’Etat français et la famille Bode-Wegmann, ce qui fait donc de KMW une entreprise franco-allemande et de Nexter une entreprise germano-française, ou l’inverse si ça vous chante.

      Bon les mecs, je vous explique: quand le capitalisme s’internationalise, il devient difficile de coller un petit drapeau sur les entreprises. Oui, je sais, c’est chiant, ça vous perturbe, mais c’est comme ça.

      Ce qui compte, en fait, c’est trois choses:
      – Qui prend les décisions?
      – Qui maîtrise les chaînes de valeur?
      – Où est créée la valeur ajoutée?

      Après, vous pouvez vous poser la question de savoir où remontent les dividendes, mais ça c’est si vous intégrez dans votre réflexion sur la nationalité d’une entreprise la dimension fiscale concernant ses bénéfices.

      Ce que vous pouvez aussi regarder, c’est la dimension boursière: est-ce que le capital est flottant, ou pas? Où l’entreprise est cotée en bourse (parce que si c’est aux Etats-Unis, la loi américaine s’applique)? Quelle est la capitalisation? Etc.

      • Mat49 dit :

        La principale question pour KNDS c’est que dit le pacte d’actionnaire.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          « Le tempest n’est pas en solo, il y a les Japonais aussi dedans dans une certaines mesure. ». L’apport des différents partenaires actuels est négligeable. Pour le Japon on verra bien. Pour l’instant il n’y a rien d’écrit pour eux et personne ne sait encore comment aura lieu leur coopération.

          « Avec le prix du SCAF très improbable qu’on arrive à remplacer nos 225 Rafales. ». On observe une inflation du coût des avions de chasse depuis les années 50, quelle que soit la partie du monde. A partir de là il serait étonnant qu’on ne soit pas touché, même si on le fait en coopération. Vous défoncez des portes ouvertes là…

          « Sans bonnes conditions ça n’a pas lieu en général car ça foire. ». Tout dépend des choix politiques. Si les politiques de filer des milliards pour UN programme, ça peut marcher mais ce genre de choses n’arrive jamais (et ce serait de la mauvaise gestion, car ce qui compte, c’est la Défense et non pas un des industriels de ce secteur). Si un politique décide de supprimer les programmes de SNA et de PA, et de couper une partie de l’armée de terre, ça peut marcher.

          « Ce serait tout à fait logique militairement car un effecteur déporté/drone ne va pas remplacer seul un Rafale. » Non, mais un NGF avec ses remote carrier aura une puissance supérieure à un Rafale.

          « Le missile n’est pas dépassé. ». C’est bien ce que je pensais.
          Et bien peu importe que ce soit une bombe ou un missile. Quand un pays a une arme nucléaire, bombe ou missile, personne n’ose l’attaquer. Ca s’appelle la dissuasion, et c’est bien à ça que sert l’arme nucléaire (en missile, mais aussi en bombe). Donc avoir une bombe nucléaire portée par des avions supersoniques n’a rien de dépassé. Vous le voudriez bien, mais ce n’est pas le cas, car un avion supersonique et sa bombe nucléaire répondent au besoin de dissuasion, que vous le vouliez ou non.

          « Si vous lisez Jean Lopez vous verrez qu’Hitler rêvait de beaucoup de choses mais que quand il a fallu prendre la décision il y a eu débat. ». Forcément il y a eu débat. Hitler profitait des ressources russes par le pacte germano-soviétique, et il restait l’Angleterre invaincue. Forcément que la question se posait et qu’Hitler devait la considérer. Mais Hitler, tôt ou tard, aurait attaqué la Russie (à moins bien sûr qu’il ait perdu avant contre un autre adversaire). Ca par contre n’est pas en question. Si vous voulez me contredire, pourquoi pas, mais faites le bien.

          « C’est ce que vou dîtes sur Hitler et Barbarossa. Et sur tout autre sujet en fait. Inapte à appréhender le réel et sa complexité. ». L’exemple est plutôt bien trouvé, puisque c’est ce que tous les historiens disent.
          Après vous pouvez enfoncer une porte ouverte en disant qu’il y avait des discussions avant l’invasion, mais ça ne change rien. Et ce qui prouve le mieux ce que je dis, c’est bien les faits:
          Hitler était dans des conditions qui n’étaient pas forcément favorables à une telle offensive, que ce soit par la présence de l’Angleterre invaincue (qui bénéficiait en outre du soutien américain) qui attaquait les italiens en Afrique, l’attaque relativement tardive le 22 juin dans un pays connu pour ses conditions climatiques compliquées (ce qui a rendu le calendrier irréalisable, les avancées prévues étant hors d’atteinte), le manque de ressource qui aurait inévitablement résulté d’une attaque (manque de pétrole notamment) là où Staline lui offrait tout sur un plateau. Donc ce n’était pas les meilleures conditions à une offensive, et malgré tout Hitler a décidé d’attaquer. A partir de là il est logique et rationnel de se dire qu’Hitler aurait attaqué de toute façon l’URSS. Si vous ne voulez pas comprendre ça je ne peux rien pour vous.

          Au fait dans votre armée idéale, Pourquoi 70 000 pro et non pas 71 000, 75 000, 80 000 ou 130 000 ?
          Même question pour les réservistes: pourquoi 30 000 et non pas 31000 et non pas 35 000, 40 000 ou 50 000 ?

          « En prenant le pétrole synthétique de 1933 à 1945 oui. ». Ben non. J’ai précisé que le charbon utilisé par l’Allemagne était utilisé pour faire de l’hydrogène. Peut-être que vous avez besoin d’aller chercher des lunettes.

  8. Castel dit :

    Quoi, l’armée Française va bénéficier du savoir faire Allemand ?
    Pourquoi donc ne pas utiliser plutôt le Franco-Français, quitte à s’en prendre plein la gueule, mais en mourant en vrais patriotes……
    Cocorico !!!!!!

    • R2D2 dit :

      « Pourquoi donc ne pas utiliser plutôt le Franco-Français, quitte à s’en prendre plein la gueule, mais en mourant en vrais patriotes…… »
      On reparle du Pluton et du Hadès? 🙂

  9. titi dit :

    Décidément les allemands aiment Israël en matière d’armement 🙂

  10. Aymard de Ledonner dit :

    Je ne vois pas trop ou est la consolidation européenne dans un raprochement entre une boite allemande et une boite israelienne….

    • R2D2 dit :

      +1… je suppose que cela viendra quand le financement se fera avec des fonds… européens. Et une carotte, une!

  11. farragut dit :

    Curieux, cette façon de s’allier, entre Israéliens et Allemands de 2022, en fabriquant en commun des armes de destruction sur le dos d’un troisième intervenant…
    Je préfère la méthode Coca-Cola, qui s’implante au Vietnam pour rabibocher l’Oncle Sam avec son ancien adversaire. 😉
    https://www.cocacolavietnam.com/

  12. Franz35 dit :

    Il est si difficile que cela de développer des roquettes ? On a toute l’expertise nécessaire pour faire cela, donc je ne vois pas l’intérêt de s’associer à Elbit. Bien au contraire, ce serait dangereux.

    • FJAG dit :

      C’est juste d’un lance roquette dont il est question, pas des roquettes elle-même.

  13. Seb dit :

    la grue et le tourelleau téléopére semble judicieux et très pragmatique. l’empreinte logistique d’un véhicule à roue plus réduite qu’un véhicule chenille.
    Nexter devrait s’en inspirer.

  14. Matou dit :

    MBDA n’a pas ce genre de roquettes ? dommage de devoir s’allier à ELBIT Systems. Concernant la solution française, j’aurais bien vu une plateforme camion type CAESAR (communalité des pièces pour MCO) et effectivement une nacelle peut-être à étudier entre MBDA et Thalès. Aucune idée du temps que cela peut prendre en revanche car aussi fonction de ce qui est réutilisable ou pas par ailleurs. A l’est de l’Europe, il n’y a rien d’étonnant à ce que les pays cherchent d’abord la vitesse d’approvisionnement. La Russie a déclenché une crainte généralisée suite à son agression envers l’Ukraine. Ce dont ce gouvernement russe est capable est vraiment et profondément écoeurant. Avoir aussi peu de considération pour la vie humaine mérite qu’on s’en protège.

  15. Vertdegricide dit :

    @yakafokon
    Comment ça le peu de sens européen des Allemands ?!…Les Allemands ont au contraire un sens européen très affirmé: ils veulent une Europe à leur botte. C’est ce qu’ un Sorensen appelle sans doute la consolidation européenne.

  16. Lado dit :

    Pourquoi Elbit (Electronicien à la Thales , quotée a TLV mais aussi au Nasdaq…..) et pas un missilier (comme Rafael tres present en All avec les Spikes, ou meme IAI(Arrow, et sa filiale Elta pour les radars.) .Elbit a racheté IMI qui fabrique un « Himar « Israelien » ..en service depuis 2018 et mieux que l’original semble t’il, on n’en sait pas grand chose en fait
    Cela nous dit qq chose des trous dans la raquette de la BITD allemande..et surtout de leur volonté de les combler avec des produits dispos sans s’embarasser de developpements, a fortiori avec des européens, pas uniquement MBDA ,mais aussi Saab , Kongsberg, les Italiens …. mais aussi des US (pourquoi pas de une licence US tout simplement?)).C’est d’abord une stratégie de reconstruction rapide d’une BITD nationale avec un partenaire de haut niveau mais aussi prêt à beaucoup plus de concessions technos pour rompre ce qu’il perçoit comme son « encerclement » » diplomatique , en particulier au coeur de l’EU, sensible à ses yeux aux pressions arabes ( Fr, Esp , It.Bel..) du fait de leur proximité et de l’immigration.L’Europe c’est pour les discours …mais c’est vrai aussi en France ..

    • fabrice dit :

      Elbit est une entreprise privée, IAI et Rafael sont des entreprises publiques. Rien n’empêcherait KDNS d’acheter Elbit (bon, dans la réalité, Elbit est deux fois plus gros que KDNS)
      Leonardo vient bien de racheter l’entreprise israélienne RADA (qui fabrique surtout des radars tactiques)
      https://www.naval-technology.com/news/leonardo-rada-merger-new-company/
      En réalité, les entreprises françaises (Dassault…) voudraient investir davantage en Israël, c’est le Quai qui met un veto, pas nos industriels.
      Par exemple Dassault (N°1 de l’aviation d’affaire) aurait pu racheter le Galaxy israélien au lieu que ce soit Gulfstream (le principal concurrent de Dassault)
      https://en.wikipedia.org/wiki/Gulfstream_G280

      • tschok dit :

        @Fabrice,

        Pas vraiment, non. Ce qui distingue KNDS de Elbit, c’est que Elbit a une structure plus ouverte et elle est cotée en bourse, alors que KNDS résulte d’une fusion entre du capitalisme familial (Allemagne: famille Bode Wegmann) et étatique (France: GIAT industrie) avec une synergie entre deux spécialistes du même secteur, mais dans un cadre assez vertical et fermé, arrimé à un projet intergouvernemental (le MGCS).

        Sinon, sur vos délires sur le Quai d’Orsay, c’est votre truc, m’enfin bon, essayez de vous modérer un peu c’est embarrassant à force.

  17. Jean de Pologne dit :

    La Pologne finira par produire du Chunmoo avec des munitions, donc elle devance l’Allemagne, car il y a des contrats.

  18. basstemp dit :

    « Précis a 300 km » , Huuuum … C’est pas que je doute qu’on puisse en Europe produire une munition suffisament précise mais bon , taper a 300 km , avec un sol sol européen … Deja qu’avec un Scalp : Qui part de 10 km de haut (env) et a environ 900 km/h (croisière subsonique) on est pas foutu de taper a + de 250 km , alors avec un sol sol ou les allemands vont exiger d’avoir les principales usines de prod … Sachant très bien que eux , ils veulent ce genre de machins pour exporter et faire jolie dans un inventaire a la Prevert …

  19. scalectric dit :

    Quelle est la part de Nexter, partenaire avec KMW dans KNDS dans la réalisation et la production de ce lance rockets multiple ?

  20. guig dit :

    Solution européenne… ? L’Israël est dans l’union européenne depuis longtemps… ?

    • fabrice dit :

      Visiblement Berlin a plus confiance en Israël qu’en Paris.

    • Nexterience dit :

      Ils participent à l’Eurovision.
      Concours servant peut-être de couverture pour se vendre des armes entre ex et futurs européens.

  21. R2D2 dit :

    « Elbit Systems et KMW ont annoncé, le 2 décembre, avoir élaboré le concept « Euro-PULS »  »
    Avant quand on mettait « euro » dans un nom cela signifiait que plusieurs pays européens étaient derrière.
    Mais ca c’était avant, il semble que la présence de l’Allemagne soit nécessaire… et suffisante.

  22. Carin dit :

    Une question sûrement conne, à quoi sert la grue?

    • Sorensen dit :

      Oui elle est conne. Elle sert à pouvoir recharger en quelques minutes avec le moins de personnel possible.

  23. Thierry le plus ancien dit :

    Selon la photo illustrant cet article, et sans préjuger des capacités de cet engin, il me paraît d’une facture très classique et dépourvu d’imagination, les Himars ont un aspect plus original car revêtu d’un blindage léger, pare-brises pare-balle, ce qui les met à l’abris des éclats de tir de contre batterie ou des drones kamikaze léger, ce dont le Canon Ceasar est dépourvu également et qui lui manque clairement en Ukraine.

    Donc j’espère que ce sera bien plus qu’un simple camion civil avec des tubes à l’arrière (qui manquent eux aussi de protection), sinon ça serait aussi décevant que tous ces systèmes d’orgue de Staline russe nombreux mais imprécis et terriblement vulnérable datant de l’union soviétique..

    • Riecko dit :

      « Donc j’espère que ce sera bien plus qu’un simple » En quoi cela suscite l’espoir? Vous êtes allemands?

    • fabrice dit :

      Le HIMAR US a été vendu à la Jordanie. Si la Jordanie peut l’acheter, Israël peut l’acheter. Si Israël ne l’a pas acheté en se servant de l’aide militaire US (qui est conditionné à l’achat d’armes US) c’est qu’ils ont mieux…