La frégate légère furtive « La Fayette » a été modernisée pour durer « au-delà de 2030 »

Si l’on s’en tient au format tel qu’il avait été défini par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013, puis précisé par la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, la Marine nationale doit aligner quinze navires de combat dits de « premier rang », savoir huit Frégates multimissions [FREMM], dont deux tournées vers la défense aérienne [les FREMM-DA Alsace et Lorraine, ndlr], deux frégates Horizon et cinq Frégates de défense et d’intervention [FDI]. Seulement, on en est encore loin du compte.

En effet, deux frégates Horizon et sept FREMM sont actuellement en service, la FREMM-DA Lorraine, récemment livrée à la Marine nationale, devant encore effectuer un déploiement de longue durée [DLD] afin de vérifer l’ensemble de ses capacités militaires. Quant aux cinq FDI, elles restent à constuire.

En attendant que celles-ci soient progressivement livrées, il a été décidé de doter trois des cinq frégates légères furtives [FLF] de capacités de lutte anti-sous-marine, afin d’en faire des navires de « premier rang ».

Dans le détail, il s’agit d’équiper chacune de ces frégates avec un sonar de coque actif/passif à basse fréquence Kingclip Mk2, des capacités de veille optronique améliorées et deux systèmes de défense anti-aérienne SADRAL, armés de missiles MISTRAL M3. La première FLF ainsi rénovée – le « Courbet » – a été remise par Naval Group à la Marine nationale en octobre 2021. La seconde vient d’être admise à nouveau au service.

« Le 24 novembre, la Marine nationale a prononcé la remise en service opérationnel de la frégate La Fayette rénovée », a en effet annoncé le ministère des Armées. Le navire « a réalisé une série d’essais à la mer et d’entraînements qui ont permis d’abord à la Direction générale de l’armement de prononcer le 15 septembre 2022 la réception des installations modifiées, puis à l’équipage de se les approprier et de confirmer la pleine disponibilité du bâtiment », a-t-il poursuivi.

Et d’ajouter : « Cette remontée en puissance s’est achevée par un stage de Mise en condition opérationnelle [MECO] d’une quinzaine de jours, réalisé sous la direction de la division « entraînement » de la Force d’action navale [FAN]. Ce stage a permis de qualifier l’équipage en vue des futures missions qui lui seront confiées ».

La FLF « Aconit » sera la prochaine à connaître le même sort. Ce qui fera que, en 2023, la Marine nationale disposera de treize navires de premier rang, dont huit FREMM, deux frégates Horizon et donc trois frégates légères furtives rénovées. Le format prévu ne pourra être atteint qu’une fois les FDI « Amiral Ronarc’h » et « Amiral Louzeau » livrées, c’est à dire en 2026.

Cela étant, et comme ce devrait être le cas pour les deux autres FLF concernées, cette « rénovation » de la frégate La Fayette, qui a commencé sa vie opérationnelle en 1996, permettra de prolonger sa durée de service « au-delà de 2030 » et de « contribuer à maintenir le format à 15 frégates de combat en attendant l’arrivée de l’ensemble des Frégates de défense et d’intervention », a souligné le ministère des armées.

Or, dernière de la série, la FDI « Amiral Cabanier » doit être livrée en 2029… C’est, du moins, ce qui était prévu jusqu’alors… Car il pourrait bien en aller autrement.

En effet, le 18 novembre, La Tribune a évoqué des « pistes d’économies » envisagées par le ministère des Armées dans le cas où la « trajectoire financière » de la LPM 2024-30 « ne collerait pas avec les ambitions du modèle ‘Armées 2030′ ». Et, parmi celles-ci, il serait question de reporter les livraisons des quatrième et cinquièmes frégates de défense et d’intervention à 2031 et à 2032. En outre, la Marine nationale pourrait faire une croix sur son quatrième bâtiment ravitailleur de forces [BRF].

Au Sénat, la toujours très bien informée commission des Affaires étrangères et de la défense a également eu vent de ces bruits de coursive… « Alors qu’on s’attendrait à une accélération, on n’entend en effet parler que de recherche d’économies, ce qui est pour le moins paradoxal », a ainsi lancé Cédric Perrin, rapporteur pour avis du programme 146 « Équipement des forces », le 23 novembre. D’autant plus que, a-t-il souligné, « il est d’ores et déjà acquis que plusieurs capacités n’atteindront pas le jalon 2025 fixé par la LPM ».

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

130 contributions

  1. Saint Chamond dit :

    Faut bien remplacer les Caesars et les Crotales. Il faut bien acheter sur étagère des Himars et des eurodrones pour préparer la guerre d’aujourd’hui qui sera demain la guerre d’hier.

    Si la France ne veut pas se donner les moyens d’une armée complète qu’au moins elle choisisse les capacités les plus propres à défendre ses intérêts. Or ses intérêts ce sont ses voies maritimes au sud ; pas les espaces de sous-traitance allemande et l’arrière-cour otanienne en Europe de l’Est.

    • Hyle dit :

      Bien dit. Surtout que pour l’Europe, il nous suffira d’atomiser pacifiquement de Stuttgart jusqu’à Bialystok.

    • Condrieu dit :

      Salut le Couramiaud. Très bonne réflexion.

    • Le Breton dit :

      Tant qu’à dépenser pour rénover ces trois La Fayette, pourquoi ne pas moderniser les deux autres…

      • HMX dit :

        « Modernisation » semble un mot un peu excessif. Un sonar de coque, et deux SADRAL, et hop ! unité de premier rang… On rappellera sobrement que la plupart des corvettes sont mieux, voir beaucoup mieux armées que ces malheureuses La Fayette.

        Le minimum syndical aurait consisté à leur intégrer des tubes lance torpilles, en même temps que le sonar, et de ne pas tout miser sur l’hélico ASM. Parce que avoir un sonar, sans avoir de torpilles, ça revient à partir à la chasse sans fusil.

        Quant au SADRAL avec sa portée de 6-7 km, c’est évidemment ridicule sur une unité de 3 500 tonnes, dite de premier rang. A défaut d’Aster, dont l’intégration serait sans doute trop coûteuse, le choix logique aurait été de lui intégrer le VL-MICA, ainsi qu’une tourelle RapidFire sur toit du hangar. C’était indispensable pour prétendre à une forme de crédibilité dans la décennie en cours, et « au delà de 2030 » puisque c’est apparemment l’objectif affiché…

        On est là clairement sur du bricolage à la petite semaine, on a fait avec les moyens du bord, avec les queues de cerise accordées en guise de budget. Encore un projet hérité de la période de disette, où le pavillon tricolore était considéré comme « le meilleur système d’arme » sur nos navires (salutations à l’Amiral Prazuck…).

        Comme beaucoup de programmes de « modernisation » lancés à l’époque (on pense par exemple à la pseudo « modernisation » du Leclerc…), il est encore temps de revoir à la hausse nos ambitions, et de rajouter en urgence ce qui est absolument nécessaire sur nos principaux systèmes d’armes.

        • Fralipolipi dit :

          @HMX
          Vous avez raison.
          Mais ce n’est pas le propos de @Le Breton.
          .
          Que cette modernisation soit d’un niveau suffisant, ou pas, est une chose.
          Mais même avec un niveau de modernisation insuffisant, ces bateaux restent utiles à très utiles, surtout au regard des carences par ailleurs …
          -Voir nos vieilles FS Floréal
          -Voir nos avisons et leurs remplaçants PO à l’armement symbolique ultra-light
          .
          Même avec cette modernisation en-dessous des attentes/besoins des FLF, il n’aurait pas été inutile, dans l’inertie de la modernisation des 3 premières, de bénéficier de l’effet de série, et de moderniser les 4ème et 5ème FLF.
          Ce n’aurait vraiment pas été du luxe, mais peut-être plutôt, … du pragmatisme ?!

      • Fralipolipi dit :

        @Le Breton.
        Tout juste !
        … D’autant plus qu’il semble que les 2 autres – non modernisées – vont qd même « aussi » devoir jouer les prolongations.
        N’en moderniser que 3 sur 5 ressemble un peu à une hérésie.
        .
        Et c’est pas comme si les FS Floréal, qui ne seront remplacées que très/trop tard, n’avaient pas également besoin d’un peu de soutien … notamment du côté indo-pacifique, où une telle FLF rénovée serait bien utile … et en cohérence avec tous les récents discours de nos Prédisent et Mindef.

    • fabrice dit :

      Saint Chamond
      La France commerce essentiellement avec l’UE et l’Amérique du Nord. La quasi totalité de ses quelques mille milliards d’euros d’IDE dans le Monde (un de ses rares points forts, l’Etat ayant toujours privilégié les gros groupes, ceux ci ont des capitaux colossaux à l’étranger) sont dans l’UE et en Amérique du Nord. L’Allemagne est notre plus gros partenaire.
      La sécurité de la ligne maritime UE-Asie par la Mer Méditerranée, Suez, la Mer rouge, l’Océan Indien, les détroits malais et indonésiens n’est pas une responsabilité française mais de toute l’UE. Par rapport à nos liens avec l’UE et aux USA c’est une voie secondaire et pas vitale.
      La France commerce en gros avec l’Asie pour 1/2 des Airbus et pour l’autre 1/2 du luxe (vin, fromage, sacs à main etc…)
      Perso, je ne pense pas que la vente de sacs à main en peau de crocodile soit d’intérêt vital pour nous (même si ça rapporte un max).
      Il est donc une erreur de penser qu’une politique « arabe », africaine et asiatique est primordiale alors que ces politiques ne devraient être que secondaires parce qu’au point de vue de nos intérêts, ils le sont.
      Ne pensez pas que notre diplomatie (comme celle des autres d’ailleurs) est le fait de « génies ». Il y a simplement 50 Etats musulmans qui ont chacun une ambassade français, soit 50 ambassadeurs français contre un ambassadeur français à Washington et un à Pékin. Il y a donc 50 types qui expliquent à Paris que l’Etat où ils siègent est « vachement important », que l’opinion musulmane compte etc…Or concrètement ces 50 Etats tous ensemble représentent moitié moins que la population chinoise et économiquement même pas le tiers de l’économie chinoise.
      Bref Paris, devrait donner la même attention à un seul ambassadeur d’un côté et aux 50 autres de l’autre…Ce n’est pas ce qui est fait.

      • Saint Chamond dit :

        C’est pas parce que l’Allemagne nous exporte pour des milliards de véhicules, produits chimiques, machine-outils … que ça constitue nos intérêts. Nos intérêts ne se résument d’ailleurs pas simplement à nos intérêts économiques (si tant est que nos importations de produit transformés soient des intérêts).
        Les relations politiques qu’on construit avec l’Inde, l’Indonesie ou la Grèce à l’aide des exportations d’armes par exemple dépasse largement le simple bénéfice économique. Notre présence en baltique ou en Europe de l’Est ne servirait qu’à bien se faire voir de l’OTAN. Multiplier les déploiements de frégates et de GAN en Méditerranée ou en Indo-pacifique permet de soutenir notre politique de non-alignement ; notre politique de puissance d’équilibre. C’est « tenir son rang » comme dirait l’autre. C’est pourquoi notre priorité doit être notre capacité à projeter de la puissance navale, aérienne et terrestre (dans cet ordre là) au loin. C’est pour ça qu’il vaudrait mieux retarder la modernisation du segment lourd de l’AT plutôt que de ralentir la construction des FDI ou renoncer à un deuxième PA.

        • fabrice dit :

          Une puissance d’équilibre est une puissance qui, si elle va d’un côté ou de l’autre, fait pencher la balance. La France n’est pas une puissance d’équilibre. Qu’elle choisisse le camp du Qatar ou celui de l’Arabie, ça ne va ni ruiner le Qatar, ni l’Arabie. Qu’elle soutienne Taiwan ou la Chine, ça ne change rien à l’équation. Même chose pour l’Ukraine et la Russie. Ce concept de « France, puissance d’équilibre » est encore un concept à la con (c’est l’idée que je trouve conne, pas vous Mr Saint Chamond). Ce n’est pas parce que tout le Monde le dit que c’est vrai. Nos Enarques sont des spécialistes de la note de synthèse des idées des autres, mais pour une pensée indépendance… Ne sont pas formés pour ça. La France doit agir selon ses moyens et ses intérêts. C’est quoi le concept ? Il est très ancien, il vient de la Politique d’Aristote. Une Cité doit savoir ce dont elle a besoin et de quels pays viennent ces produits. Athènes importe du blé des Scythes (l’Ukraine) ou d’Egypte, éh ben qu’elle s’efforce d’avoir de bonnes relations avec ces rois. Si un Etat est beaucoup plus fort, il faut s’en faire un ami ou chercher des alliance qui équilibrent les forces. L’intérêt de la France n’est pas de se mettre à dos plus fort que soi sans bonnes raisons, ni se fâcher avec tous les Etats fournisseurs de produits vitaux. Enfin à quoi ça sert d’envoyer une flotte au loin si les murs de la cité ne sont pas protégés. La France a le devoir de protéger ses citoyens, elle ferait mieux de développer une défense opérationnelle du territoire et des équipements de lutte contre une guérilla urbaine plutôt que de faire le kéké dans le détroit de Taiwan ou la présence d’une frégate « force de drapeau » ne va impressionner personne. Quand à l’intérêt de défendre un plan d’eau dans le Pacifique rapportant trois poissons et coûtant 2 mds de subventions…

          • St Chamond dit :

            La France est une puissance d’équilibre dans la mesure où elle peut équiper et soutenir les puissances qui refusent de s’aligner sur les Etats-Unis, la Chine ou la Russie.

            La France a le cœur trop large pour se contenter égoïstement de contenter ses petits besoins. Il lui faut un « grand dessein ». Or depuis De Gaulle, son grand dessein, c’est de proclamer et défendre l’égale dignité de toute les nations ; aussi petites soient-elles.

            C’est ça la place de la France dans le monde. C’est son destin et même si les moyens lui manque, c’est son honneur d’assumer avec courage cette vocation.

          • St Chamond dit :

            La France a le cœur trop large pour se contenter de défendre ses petits besoins. Il lui faut une grande cause, un dessein. Ça cause c’est de défendre l’égale dignité de toute les nations. C’est aussi le contenu de sa politique arabe qui vous intéresse tant (va savoir pourquoi…)

            La France est une puissance d’équilibre dans la mesure où elle sert de recours à toute les puissances qui souhaite s’équiper sans dépendre des Etats-Unis, de la Chine ou de la Russie.

          • fabrice dit :

            Saint Chamond
            La France exporte dans les 500 mds d’euros par an, les exports militaires, environ 10 mds d’euros représentent 2% des exports français. En fait c »est totalement négligeable. Si ces ventes d’armes occupent disproportionnellement les politiques c’est que le « secret défense » est bien commode pour les rétro commissions. La politique « arabe » de la France n’a rien à voir avec une quelconque « grandeur » ou de quelconque principes moraux. Lisez des George Malbrunot ou Christian Chesnot, qui n’ont rien de pro israélien bien au contraire, vous comprendrez mieux quels sont les tenants de nos alliances avec l’Arabie, les EAU, le Koweit, le Qatar ou le secret bancaire libanais. Celà n’a rien à voir avec un « coeur trop large » mais beaucoup avec une alliance entre « élites » des copains et des coquins. Si seulement cette « alliance » bénéficiait au pékin moyen et à la Nation. Mais de surcroît c’est un désastre total, le Liban est à la ramasse de 70 mds d’euros, la Jordanie a besoin que l’aide internationale lui donne 50% de son budget chaque année, les Balestiniens sont une plaisanterie à 1 mds d’euros par an rien que pour la France, les conflits intra arabes abondent et du fait notre diplomatie navigue entre intérêts contradictoire, se fâchant les uns avec les autres…Est ce que cette politique a empêché des attentats islamistes sur notre sol ? Un moment faudrait faire le bilan au lieu de continuer comme avant par habitude. D’ailleurs on est le seul Etat à continuer cette politique. L’Italie (qui était pourtant un des précurseurs), l’Espagne, la Grèce, le Royaume Uni ont totalement changé leur approche. Nous pas.

          • French cancan dit :

            Fabrice :
            « Quand à l’intérêt de défendre un plan d’eau dans le Pacifique », etc.
            Quand on veut défendre la France mais aussi une certaine idée de la France, on ne s’interdit pas d’aller au-delà d’une logique purement pécuniaire.
            Quant à la Polynésie, la France était bien contente de l’avoir pour tester les armes sur lesquelles elle appuie aujourd’hui sa puissance.

  2. Félix GARCIA dit :

    « Alors qu’on s’attendrait à une accélération, on n’entend en effet parler que de recherche d’économies, ce qui est pour le moins paradoxal »

    Kooooâââ ?
    https://www.youtube.com/watch?v=h7khqQCC2XM

  3. philbeau dit :

    Pas de surprise le gouvernement est à fond sur comment continuer l’immigration et les députés s’echarpent sur…la corrida . Ce pays est en plein naufrage.

    • TINA dit :

      Bsr Mr PHILBEAU§

      Nous Sommes Plusieurs à rejoindre votre Constat….Et vos propos !

      Pour ce qui concerne l’Objet de cet article, FORCE est actée de reconnaître que le niveau de cette modernisation de cette CLASSE de Navire, est PARTIELLE.
      –> OUI ! Seule UNE Modernisation dite M2 sur les …5 … Et NON , les 3 prévues en M1… Sont impératives pour accroître les équipements et les parcs de notre flotte navale 1 de notre marine Royale!

    • SERATON dit :

      « Ce pays est en plein naufrage. »
      Malheureusement c’est la « fransse » d’aujourd’hui….

    • Eurafale dit :

      https://www.francetvinfo.fr/politique/gerald-darmanin/immigration-gerald-darmanin-demande-aux-prefets-de-durcir-l-application-des-oqtf-envers-l-ensemble-des-etrangers-en-situation-irreguliere_5483295.html

      https://www.lefigaro.fr/politique/projet-de-loi-immigration-darmanin-veut-inscrire-les-immigres-menaces-d-expulsion-au-fichier-des-personnes-recherchees-20221102

      C’est pas vraiment ce qu’on appelle « continuer l’immigration ». De toute façon, l’immigration a toujours existé, tout comme le discours « il y a toujours trop d’immigrés ». N’empêche que tous les métiers ingrats, éboueurs, homme / femme de ménage, etc… sont bien utiles à tout le monde. Et les personnes qui ont des médecins étrangers en plein déserts médicaux sont bien contents de l’immigration.

      Ce que je retiens surtout, c’est que ce gouvernement actuel ne comprends rien à rien et comme depuis 20 ans, le seul mot de vocabulaire que nos politiciens connaissent, c’est « Économies » ! On dirait un vieux mantra d’une secte débile.
      C’est pas comme si le coût des FREMM avait explosé suite à la volonté de réduire le nombre de bateaux pour faire des « sacro-saintes économies » ! Au final, moins de bateaux pour un cout + cher !! Merci les gouvernants !

      • Vinz dit :

        On pas besoin de 200 000 nouvelles femmes de ménage et d’éboueurs par an.
        On a pas besoin non plus de nouveaux délinquants, criminels et résidents pénitentiaires.
        On a pas besoin de tous ces milliards pompés par les cafards en cmu, aides, allocs, et dépenses indirectes police/justice.
        On a besoin de solutions, pas de problèmes. Les problèmes doivent retourner d’où ils viennent.

    • Posca35 dit :

      A 50 000 € le « mineur isolé » par an 2 milliards et ça ne cesse de monter ! Sans compter les centaines de millions pour des assos pro-migrants etc, etc… Les subventions en veux-tu en voilà, même à ceux qui servent des intérêts anti-française. Dépenser des milliards pour des champs d’éoliennes qui ne servent à rien, à part engraisser des sociétés étrangères, juste pour la COM. C’est sûr que les priorités de cet état ne sont pas les mêmes.

  4. Czar dit :

    Sinon, quelqu’un peut expliquer que les Italiens lancent un projet de super-contre-torpilleur et qu’on n’en entende pas parler chez nous quelle différence d’approche dans leur rôle entre les deux marines ? Est-ce qu’on délègue une part de leur rôle au fait que des SNA permettent plus que des soums classiques ,

    • Ita-lien dit :

      Un ou deux petits liens vers ce projet italien, siouplait Czar ?

    • john dit :

      Sinon, vous ne comprenez pas le principe de la géographie?
      Pourquoi l’Italie investit énormément de budget militaire dans sa marine, et la Suisse n’y investit pas?
      L’Italie est protégée de toute part terrestre par des hautes montagnes, la seule frontière « ouverte » est celle avec la Slovénie, et ce n’est pas plat non plus. Forcément sa défense est axée sur le domaine maritime…
      Et en plus, l’Italie ne cherche pas à intervenir aux 4 coins du monde, donc elle peut mettre son budget dans ses besoins défensifs, et pas dans les missions militaires qui coûtent en potentiel des équipements, en munitions, en logistique, etc…

      Quant à la Marine Française… Son rôle n’est pas de protéger la France de manière « conventionnelle ». Et l’Italie a une défense purement conventionnelle. Donc cela explique entièrement les choix de sous-marins et de navires !
      Et l’Italie n’a pas de territoire partout sur le globe, donc forcément, c’est plus facile à défendre. La France n’a pas d’intérêt à avoir une stratégie équivalente à celle de l’Italie. Ou alors, la France abandonne la dissuasion.
      Si vous ne comprenez pas que la dissuasion permet aussi de couper sur certains autres coûts, c’est un autre problème.

      Les SNA français permettent des missions d’infiltration, de surveillance, d’attaque conventionnelle, de disruption d’une attaque ennemie potentielle, etc et ce partout sur le globe… L’Italie cherche à défendre ses côtes, et plus largement la Méditerranée. Les sous-marins nucléaires ne sont pas vraiment nécessaires.
      Et sinon, vous oubliez un aspect… L’OTAN… L’Italie et la France sont alliées. Est-ce que de répliquer des capacités, de les utiliser au même endroit renforce l’OTAN et donc ses membres? Non ! Par contre, un minimum de complémentarité a un réel intérêt sur la valeur ajoutée des investissements. 5% des budgets militaires de pays OTAN ont suffi à détruire la moitié de la force terrestre russe, à détruire des navires importants, à détruire une part importante des hélicoptères d’attaques et des avions d’attaques.

      • fabrice dit :

        Ce n’est pas l’argent de l’OTAN qui détruit des unités militaires russes mais les forces ukrainiennes.
        L’argent de l’OTAN est facilement renouvelable, les unités ukrainiennes moins.
        Dans un conflit ne focalisez pas juste sur les pertes de l’un, regardez aussi les pertes de l’autre.
        En plein hivers, 10 millions de personnes sans électricité, 8 millions d’exilés, cinq millions sous occupation pour les uns, libérés pour les autres.
        Combien de soldats ukrainiens hors de combat (morts ou blessés) ?
        La population russe étant 3X la population ukrainienne, pour avoir un rapport équivalent, il faudrait que les pertes russes soient 3X plus importante pour que proportionnellement on ait le même impact. Je ne parle pas des territoires et des infrastructures rasés ou perdus.
        La guerre en Ukraine risque de s’arrêter, non pas faute d’argent de l’OTAN (bien que je pense que sortir 100 mds de $ par an rien que pour l’Ukraine ce n’est pas rien) mais faute de combattants ukrainiens…
        Toujours pas de signe d’une révolution libérale en Russie.
        Au lieu de s’occuper de la Russie, les USA de « Biden » auraient mieux fait de s’occuper de l’Iran ou du Venezuela ou même du Qatar.

        • PainAuxRaisins dit :

          Sur l’Ukraine, votre analyse à long terme est pertinente.
          Cependant, l’Ukraine, pays envahi d’une façon particulièrement brutale, a peu de difficulté à faire accepter à sa population l’application d’une mobilisation générale. La Russie, en revanche, en dépit de son fonctionnement autoritaire, peine visiblement à imposer à son opinion une mobilisation même partielle pour aller mener une guerre qu’elle refuse même de nommer.

  5. Bernie dit :

    Et quid des VLS (qui auraient à l’origine dû être placés devant la passerelle)? Parce qu’avec un canon de 100mm, 2x20mm, 4 vieux Exocet et un sonar de coque, ça en fait une frégate de 1er rang?

    • Moddus dit :

      Il y a 8 Exocet, pas 4. D’autre part, il y a donc également 2 lanceurs SADRAL.
      Les FLF rénové seront donc en capacité de traité tous les types de menaces : aérienne, mer-mer, mer-terre et sous-marine.

      J’espère qu’on va rénover les 5 FLF et augmenter leurs durée de vie de 15-20 ans. Elle ne seront pas véritablement des frégates de 1er rang, mais ça pre-positionné dans les DOM-TOM, ça serait un sacré plus !

      • Vins dit :

        Aérienne? Mistral portée 6-10 kilomètres… pour les mouettes ok
        Mer-mer: en supposant qu’on mette bien les excocets dans leur tube.
        Mer-terre: sérieux au 100 mm?
        Sous marine: en espérant que l’helico embarque soit armé sinon à la 12/7 c’est compliqué d’avoir un sous marin…
        Bref juste un porte drapeau… mais sexy je l’avoue.

        • Loïc dit :

          Le 100 mm était plus efficace contre les cibles au sol que les 76 MM en LIBYE!
          Mais à part cela nos fremm sont sous armée!
          Pas de système cwis, ni de lanceur multiple.
          De plus, l’équipage est toujours au plus juste, donc pas de réserve en cas de blessée!

        • Royal Marine dit :

          La dernière génération d’Exocet est surface-surface, avec une capacité de tir contre des objectifs terrestres durcis… En plus du 100 mm, qui n’a pas été ridicule en Lybie, même si limité contre la terre, mais dont la capacité anti-aérienne/ anti-missile est un plus.

    • DoMoreau dit :

      l’emplacement dédié aux VLS a été affecté à l’installation d’un poste d’équipage dédié au personnel féminin compte tenu de la féminisation de la Marine

    • AlexS dit :

      Précisément. Ou est le 1er rang?

  6. Raymond LÉVY dit :

    Avant la Chine et la Rußie, adversaires potentiels, la Marine Nationale devracaffronter Bercy, le plus dangereux des trois….

    • Félix GARCIA dit :

      « L’ennemi, c’est Bercy »
      Michel GOYA
      https://www.youtube.com/watch?v=LP19DQ3Wkys
      ^^

      • tschok dit :

        En 2015.

        A votre avis, Félix, Michel Goya, en 7 ans, il changé ou pas?

        Ou est-ce qu’il est resté intégralement le même, comme vous, à se répéter les mêmes trucs, comme un moulin à prières?

        • Félix GARCIA dit :

          And again.
          And again.
          And again and again.
          And again and again and again and again.
          Andagainandagainandagainandagainandagainandagainandagainandagain !
          https://www.youtube.com/watch?v=9VDvgL58h_Y

          • Leclerc dit :

            Le gars Félix est parfois très énervant, mais son humour est souvent désarmant.

        • Félix GARCIA dit :

          Et pour répondre à votre question concernant Michel GOYA tschok :
          Non, Michel GOYA n’a pas changé d’avis si j’en juge par ce qu’il dit régulièrement sur le plateau de BFMTV, lors de ses diverses interventions, que ce soit à l’Assemblée Nationale ou en conférence, et sur son site « La Voie de l’Épée » ;

          « Guerre en Ukraine et LPM – Le top 4 des enseignements de la guerre actuelle »
          1. 20 % des ressources pour ceux qui font 80 % du travail, c’est peu
          2. Le stock, c’est la survie
          3. Le ciel est-il devenu trop dangereux pour les humains ?
          4. L’atome, c’est la paix ou presque
          https://lavoiedelepee.blogspot.com/2022/10/guerre-en-ukraine-et-lpm-le-top-4-des.html

          Tiendez, y a même écrit ceci à la fin :
          « C’est l’occasion de rappeler la nécessité d’avoir des moyens en fonction de ses ambitions – si on faisait le même effort de défense qu’en 1989 le budget des armées serait de 70 milliards d’euros – ou si ce n’est pas possible de faire l’inverse, sinon la France se trouvera dans la position actuelle de la Russie dès lors qu’il s’agira de faire réellement la guerre. »

          « La tactique au XXIe siècle : anatomie de la bataille contemporaine »
          https://www.youtube.com/watch?v=K-xJbFm56wQ

          « Audition de Michel Goya : quelles leçons tirer de la guerre en Ukraine ? »
          https://www.youtube.com/watch?v=aZe5diu87sk

          « Audition de Michel Goya : quelles leçons tirer de la guerre en Ukraine ? »
          https://www.youtube.com/watch?v=aZe5diu87sk
          « Auditions sur la situation en Ukraine »
          https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/organes/commissions-permanentes/defense/actualites/auditions-sur-la-situation-en-ukraine

          Quand il cause budget pour une armée française à la hauteur des enjeux, il évoque les 60/90 milliards d’€uros (en évoquant l’effort budgétaire américain, pour que ça cause à Jean-Glandu et m’dame Michu [je suppose, mais aussi pour les demeurés de plateaux télés]).

  7. bullnar dit :

    la flf, si furtive que son armement l est aussi, toujours pas d aster, l emplacement a ete transfome en quartier feminin, la croisiere s amuse…

    • john dit :

      C’est le problème des petits navires… Les FDI auront le même problème. Et les FREMM aussi… Trop petits pour réellement évoluer et augmenter les capacités dans le temps. J’ai lu bien des moqueries concernant des autres marines qui ont des frégates pas les mieux armées malgré la taille.
      Sauf qu’elles prennent en compte le besoin d’être flexible et de pouvoir installer plus d’armement, ou autres équipements dans le temps, car ce sont des investissements de 40-50 ans depuis le début du projet jusqu’au retrait du service.
      A quoi bon avoir des missiles Aster? Ces frégates n’ont pas le volume pour protéger quoi que ce soit autre qu’elle même. Et pour cela, pas besoin de missile longue portée !
      Ces frégates sont idéales pour des missions discrètes, de lutte anti-piraterie, anti-drogue, etc… Pas besoin d’investir tant que cela.
      Par contre, pour les FDI, là y a de quoi ajouter quelques mètres pour ne pas avoir ce problème dans 15 ans.

    • tschok dit :

      Oui, toussa c’est la foto meufs et aux zélites.

      On parie combien que les mecs se sont pas fait chier? Vous croyez sincèrement que les vieux phallocrates de la marines nationales ont intégré une présence féminine en sacrifiant une capacité opérationnelle, sur leur navire?

      Oh? Chou, t’es con à ce point là?

      Nan, attends, je t’explique: on se bat pied à pied, centimètre carré par centimètre carré pour empêcher les gonzesses de conquérir la moindre parcelle de pouvoir dans ce pré carré de la domination masculine.

      Tu crois quoi, toi?

      Andouille!

      On est même prêt à sacrifier des capacités opérationnelles pour ça. On sait bien que les meufs elles sont bonnes à la guerre. C’est tout le problème.

  8. Kamelot dit :

    Point n’est besoin de rêver, même à l’approche de Noël, les budgets ne sont pas extensibles. L’inflation va grignoter les efforts entrepris et les conséquences de la guerre en Ukraine le reste.
    Pour aller au-delà, comme le réclament certains, un consensus politique et une acceptation sociale sont indispensables.
    Là c’est moi qui rêve… 🙂

    • Czar dit :

      l’inflation grignote les hausses budgétaires et les ukrainiens joffrisés grignotent les russes,a principale menace qui nous est annoncée comme justifiant lesdites hausses l’un dans l’autre ça resta stable

    • PHILIPPE dit :

      Certes Macron n’est pas le père Noël mais c’est tout de même lui qui tient …. les rênes !

  9. Félix GARCIA dit :

    Est-ce qu’on a essayé le MISTRAL contre les missiles de croisière ?
    Depuis qu’on a vu un IGLA descendre un missile de croisière russe, je me pose la question.
    De même, pour la défense des lieux fixes ? Ce serait chouette si le MISTRAL pouvait faire partie de la défense antimissiles intégrée, non ?

    • Félix GARCIA dit :

      Le refroidissement prendrait trop longtemps ?

    • Etienne Declercq dit :

      Le Mistral est très léger.
      On peut toujours espérer.

      • Félix GARCIA dit :

        C’est à dire ?

      • john dit :

        HS… Peu importe la taille des missiles existants, si ils touchent un missile de croisière, il est mort.
        Le problème c’est de pouvoir le faire dans le temps où le missile est visible. Et l’autre c’est d’être au bon endroit au bon moment, ce qui est hautement improbable.

        Et pour info, un missile de ce type n’est pas aussi simple à utiliser que ce que certains peuvent penser. Avant de l’utiliser, le capteur doit être refroidi (1s). Cela prend un certain temps pour pouvoir acquérir la cible (1-2 s minimum). Et il faut regarder dans la bonne direction (5 s). Mais cela signifie le voir arriver et le voir partir, cela signifie que les militaires sont parfaitement attentifs en permanence, …
        Comme les missiles de croisière sont en très basse altitude, et volent à un peu moins de la vitesse du son, vous pouvez espérer le voir 2-6 secondes selon le dégagement. Donc presque impossible.

        Donc oui, il y aura des succès. Mais ce seront des exceptions, et pas une solution à grande échelle… A moins d’avoir un mur de tels missiles, et plusieurs rangées. Mais ce n’est pas réaliste.

    • tschok dit :

      Un missile de croisière, c’est subsonique avec un système de propulsion thermique, aux dernières nouvelles, et un système de guidage qui le fait coller au sol.

      Votre Mistral, Félix, il peut le shooter sans problème.

      La question, c’est de savoir si vous êtes capable de shooter des étoiles filantes. Vous avez un créneau de, mettons, 120°, et votre job c’est de tirer sur tout ce qui se présente dans votre secteur de tir.

      Si votre arme exige de chauffer comme un fer à repasser – plus exactement de refroidir – avant de tirer, vous en verrez passez du linge avant de faire votre premier pli.

      La cible va traverser votre espace visuel avant même que vous n’ayez le temps d’appuyer sur le bouton.

      Ne vous inquiétez pas pour le Mistral, il va vite. C’est pas lui le problème. C’est la DO = la désignation d’objectif.

      • Félix GARCIA dit :

        Yep, j’imaginais des MISTRAL sur des drones (effecteurs déportés) autour de nos navires.
        Genre à 5/10/15 bornes (notamment du fait du besoin de refroidissement).
        Pi un peu pareil autour des sites, des équipements ou des troupes à protéger.
        Dans une défense antimissile intégrée (« SCORPION antimissile »), comme vous l’expliquez, pour la « DO ».

        Mais c’est p’t’être une idée toute pourrite !
        ^^

  10. Themistocles dit :

    Penser qu’avec un simple sonar de coque et un hélicoptère panther on va faire le boulot d’une unité ASM avec un sonar remorque et un hélico ASM, c’est un délire de financier cherchant à sabrer les programmes militaires. Une fregate de classe La Fayette reste ce pourquoi elle a été conçue: une unité petite, lente et à peine armée, construite à l’économie.

    • Etienne Declercq dit :

      Ce n’est pas suffisant pour chasser les sous-marins.
      La chasse active n’est pas furtive.
      Si on s’entendait encore avec les Turcs ces frégates légères auraient pu suivre les avisos escorteurs.

    • Maxxx dit :

      On va finir par ajouter un ou deux gadgets à la « Classe Floréal » pour les passer en 1er rang. Petit tour de magie pour respecter les engagements? Apres tt c’est ce qui est fait avec la classe La Fayette »

    • tschok dit :

      Vous savez pourquoi elles ont été construites, vous, les FLF?

      Moi,, je sais pas.

      C’est une énigme. Même les marins, ils savent pas. M’enfin bon, on en a 5.

      L’idée c’est d’en faire un truc qui bouche les trous. Ca va pas pouvoir boucher tous les trous, non plus.

      Le truc chiant, c »est que ces 5 bouche-trous conditionnent le contrat opérationnel de la marine: on leur demande de faire nombre sur la photo, pour que notre marine continue à se prendre pour une des dix marines les plus puissantes du monde.

      Le hiatus, c’est que ça le fait pas.

      Mais les navires, en eux-mêmes, sont bien. Ils ne sont juste pas à la hauteur de nos fantasmes de grandeur., ce qui est injuste. Ce sont de bons navires. Il faut bien les traiter.

      • Aramis dit :

        « Vous savez pourquoi elles ont été construites, vous, les FLF? » Servir d’argument de vente à l’export.

  11. Sinope dit :

    Pauvre royale et surtout qu’elle nullité de nos dirigeants qui sacrifient nos armées et notre BITD pour des dépenses de clientélisme électoral.

  12. Marrec dit :

    S’il vous plaît, arrêtez d’appeler les FLF les frégates légères, les FLF sont les Frégates La Fayette fabriqués à la DCAN Lorient le nom frégates légères furtive n’est apparu que plus tard pour trouver sûrement une signification autre mais à l’origine c’était bien le L et le F de La Fayette , les Frégates Légères étaient les frégates fabriquées à Saint Nazaire type floreal ( Frégate de surveillance plus légère que les FLF) .
    Cela n’est pas grave non plus mais pour avoir passé quelques années à travailler dessus ..

  13. Etienne Declercq dit :

    Pas très impressionnant.
    Des corvettes munies de missiles de croisière à tête nucléaire pour menacer Kaliningrad et Saint-Pétersbourg en Baltique auraient été pluq judicieuses.
    D’autant que les nouveaux membres de l’OTAN peuvent assurer leur défense.

  14. radionucleide dit :

    « de capacités de lutte anti-sous-marine »

    sans armes ASM, j’ai un doute

  15. Mocco dit :

    Georges leygues et darlan se souvenir de ce qu ils ont fait pour la flotte française à l époque. Dommage qu elle ai finie au fond de la rade

  16. GUEPRATTE dit :

    Que çà doit etre chiant de naviguer aujourd’hui sur de tels bateaux lisses ,aussi lisses que leurs équipages ….nous dans les années 80, nous étions des rugueux , sur des navires rugueux avec des missions rugueuses ………genre canonniére du Yang Tsé Kiang …..aujourd’hui ,sur ces bateaux furtifs ,meme pas possible de griller une clope dehors comme sur les escorteurs d’escadre de type T47 refondus Malafon, qui étaient bourrés de recoins et de corniches pour prendre le soleil hors quart ,avec des emplacements de bronzage réservés pour chaque service….hors de question d’aller étaler une serviette sur le pont brulant chez les canonniers quand on venait du service CDN ou Trans sous peine de bagarre générale …quand on rentrait de mission du Levant ,on ressemblait à des Réunionais tellement on avait bronzé durant les transits ….aujourd’hui les équipages sont tous lisses ,tous « blancs comme neige », au sens propre comme au figuré ,meme en plein été … …..les pauvres ,enfermés dans la furtivité …Nous en escale entre deux opex à l’etranger ,on nous récupérait la plupart du temps chez les flics…on se prenait des jours d’arret….les vrais !! Pas de femmes à bord pour limiter les embrouilles inévitables ….à part celles qui figuraient à poil en photo dans nos armoires perso et ce tant que le Pacha n’était pas un Jésuite…On avait droit aux bizutages quand on embarquait pour la premiére fois et pas des plus tendres ….on n’en pleurnichait pas …..Notre bateau avait été béni directement par le Pape pour pardonner tous nos péchés ….On se tapait jusqu’à 11 jours d’affilée de postes de combat sous l’époque Andropov ,en poursuivant les sous marins Russkovs qui essayaient de se barrer sous la thermocline ….Autres temps autres moeurs….Quelque chose me dit que j’ai connu les meilleurs moment de la Marine Nationale….

    • vrai_chasseur dit :

      @GUEPRATTE
      Autres temps autres moeurs …
      Avant, les roublards des équipages payaient les p*tes éthiopiennes à l’escale de Djibouti avec les billets noirs et blancs de 1000 du jeu Monopoly du bord, obligeant le service consulaire de l’ambassade à sortir la tirelire pour calmer les choses… s’ensuivait une explication de gravure en famille, discrète et musclée entre les impétrants et le bidel et quelques gnons plus tard tout rentrait dans l’ordre.
      Aujourd’hui lors de l’exercice Polaris 21, une frégate du camp ‘Rouge’ pensait s’infiltrer en mode furtif le long de la côte, tous systèmes éteints. Elle s’est prise 14 missiles sur la tronche de la part des frégates du camp ‘Bleu’, parce qu’un de ses matelots du bord avait laissé son smartphone allumé avec l’appli SnapChat active, ce qui a permis de la géo-localiser à partir du réseau 3G littoral …

      • GUEPRATTE dit :

        à vrai chasseur…..ah les nuits chaudes à Djibout chez Mamie Fanta…. mieux qu’à Chicag ou on se faisait d’ailleurs connement plumer notre solde djiboutienne …..Et puis en surface ,ce n’est pas notre vieux magnétophone Sony à cassette qui aurait révélé depuis la chaufferie , notre présence aux Syriens entre Beyrouth et Tripoli ….Meme avec du Deep Purple à donf ….

      • Moogli dit :

        A partir de trois missiles, normalement ça gîte un peu.

        Surpris par l’activité d’un smartphone dans une tpb, pendant une séquence opérationnelle (même si entraînement). Même si utilisation du smartphone en plage arrière pour la clope après un quart, ce n’était pas le moment. Espérons que le retour d’expérience cultive tous les intéressés de la FAN.

        Pour la mission Antares, le GAN ne renseigne pas les unités précises de la task force. Ça va mettre plus de temps que d’habitude pour zieuter les bons liens Facebook, snapchat, Twitter, des familles et des copines. Ça risque de moins liker des posts que d’habitude. Espérons que cette fois, les smartphone éteints restent au caisson (comme il y a 15 ans).

    • Noupat dit :

      Parce que le partage d’une expérience par un ancien, qui ne pas semble pas approprié à vos valeurs actuelles justifie un trollage …
      Les meilleurs moments d’aujourd’hui ont le contexte d’aujourd’hui …

  17. Hyle dit :

    Le parti maastrichtien (pro-OTAN, pro-UE) n’a que faire de la France, qui n’est qu’un tremplin pour des consulats donnés par l’Empire US. Macron en est le digne représentant et les médias aux ordres ne s’en cachent pas du fait qu’il en a rien à faire de la France et qu’il se projette déjà vers la présidence de l’UE voir d’une institution équivalente.

    A partir de là, l’armée française doit être diluée à l’instar de son peuple et de son Histoire, ce qui est déjà bien avancé.

    La victoire Russe serait bénéfique car elle sonnerait le glas de l’UE et des pro-OTAN. Au début, je me disais que la victoire ukrainienne pourrait être bénéfique aussi, car elle renforcerait les nationalistes baltes, polonais, hongrois qui ont une vision relativement patriotique. Mais quand on connait l’actualité des élites polonaises et ukrainiennes, elles donnent le change, mais sont bien pire que Macron.

    • Fèbo dit :

      Le salut de la France passerait par l’écrasement de l’Ukraine, la dissolution de l’U.E. et l’éclatement de l’OTAN, vraiment ?
      Et vous ne voyez pas qui, bien plus que la France, aurait intérêt à ce que cela se produise ?

    • Moogli dit :

      Le parti anti Maastricht (anti-OTAN, anti-UE) aime la France recto-verso, tremplin des autocrates qui aident les peuples à survivre. Lepzemouras en est le grand guide sauveur et les réseaux sociaux s’en gargarisent pour chasser Satan, les colorés, les socialos, les paydays, les riches mais pas tous, les athées, les anticonformistes, les ecolos, les bobos, le voisin du dessous, les kebabiers et l’aut’ truffe, pour se projeter vers le retour au bon vieux temps.

      A partir de là, l’armée française doit consommer 30% du budget de l’Etat, pour que ses millions d’engagés pensent tous comme l’OAS, à l’instar de l’immense majorité élue des Français de France en France, ce qui est évident.

      La victoire Russe serait bénéfique car elle sonnerait le glas de l’UE et des pro-OTAN. Au début, je me disais que la victoire ukrainienne pourrait être bénéfique aussi, car elle renforcerait les nationalistes baltes, polonais, hongrois qui ont une vision relativement patriotique. Mais quand on connait l’actualité des élites polonaises et ukrainiennes, elles donnent le change, mais sont bien pire que Macron.

      Je me félicite et je m’en vais comme un prince au sang bleu depuis moulte reproductions consanguines.

      Boris Figatello

    • Luc Naudin dit :

      Mais c’est pas possible toujours a raconter des conneries….

      Et l’ami américain t’as lu…??? ;0)))))

  18. Alain d dit :

    Du bricolage de bout de chandelles, comme d’habitude.
    La stabilité dans la médiocrité.
    1er rang ? C’est l’enfumage qui est de 1er rang !

  19. Carin dit :

    Elle est plutôt jolie cette frégate légère.. mais comme son nom l’indique, elle est légère pour du 1er rang.
    Le pire c’est que lorsqu’elle sera remplacée, elle n’ira pas rejoindre son vrai poste de frégate de second rang, mais directement le cimetière des bateaux de la royale. C’est dur de voir un navire, ne jamais avoir été employé dans son registre, mais surclassé, et du coup passer sa carrière à contre-emploi, alors qu’elle aurait dû prendre la direction des îles lointaines où je suis sur qu’elle aurait brillé.

    • Dédé dit :

      @ Carin
      Il y a aussi les différents standards pour les FDI.
      https://lefauteuildecolbert.blogspot.com/2019/01/fregate-de-defense-et-dintervention.html

    • guy dit :

      A quand remonte le dernier affrontement naval de la France?
      Quel est notre ennemi réel justifiant des navires puissants? Le pêcheur chinois? Un bateau pirate somalien? Le passage tous les 5 ans d’un vieux navire russe fumant au large de la Manche?

      Le grand « malheur » (mais qui ne l’est pas en fait) de notre armée, c’est que nous n’avons plus de menaces sérieuses face à nous qui justifierait de disposer de gros moyens. On a beau s’imaginer des guerres ou on serait seul contre la Russie, la Chine, la Turquie ou je nais qui, tout cela reste fondamentalement fictif pour ne pas dire impossible. On fait souvent comme si la France se retrouverait dans le cas de l’Ukraine ou de tout autre pays non nucléaire, que nous avons un territoire convoité par un puissant voisin, que notre passé militaire veut faire penser qu’on est encore un empire, qu’on a l’ambition de conquérir le monde et qu’on fait la guerre à d’autres empires pour se le partager. Mais non, rien de tout cela, voyons notre situation comme elle est, sans fantasmer des guerres ou des situations impossibles et dans lequel nous ne sommes pas.
      Quand la marine déclare peiner à satisfaire son contrat opérationnel, de quoi parle t-on? De notre capacité à contrer la marine de nos ennemis qu’on ne nommera jamais? Non, le contrat opérationnel pour seulement maintenir une présence afin de continuer à faire la police des pêches (je caricature à peine).
      On peut regretter que nous n’ayons plus d’ennemis, regretter que nous n’ayons plus l’ambition de conquérir le monde, mais on doit cesser de se faire peut inutilement. La France ne va pas se faire envahir car on va juger que 5 frégates légères ne sont pas assez armées pour être de premier rang. Elle ne va pas se faire envahir car on se dit qu’elle n’a pas assez de canons aux frontières.

  20. ArgentMagique dit :

    99% des commentaires: les politiques sont des incompétents ila ne consacrent pas 100% du budget aux forces armées. Beaucoup de décisions politiques dans notre pays ne sont pas bien heureuses mais heureusement qu’il n’est pas gouverné par l’espace commentaire d’opex360 -_-‘

    Pour info certains des pays qui consacrent l’essentiel de leur budget à la défense sont la Russie et la Corée du Nord.

    • Math dit :

      Vous vous attendez à quoi sur un blog consacré à la défense? Si vous voulez des crédits pour une association de quartier ou pour un plan de développement durable, je pense qu’il y a un offre assez large de sites internets pour satisfaire votre curiosité. Ici, vous rencontrerez des passionnés de sujets de défense. Grâce aux armées, vous avez le loisir de bénéficier d’un état, de parler français et de dire librement ce que vous pensez. Un état de droit n’existe que parce que les armes ce cet état triomphent. Donc avant de prendre les autres de haut…

      • GUEPRATTE dit :

        C’est d’ailleurs mathématique ,et ce que je ne cesse de répéter à ma femme qui est littéraire…..

      • ArgentMagique dit :

        Je ne méprise pas les auteurs de ces avis, simplement je ne comprends pas pourquoi on a tendance à ignorer volontairement un fait simple comme: l’argent n’est pas illimité.
        On peut regretter, à juste titre, la perte de capacité d’action militaire de notre pays depuis X années mais il faut malheureusement faire des arbitrages.
        Un exemple parmi d’autres: allez dans un hôpital public et vous verrez que tout ne tient que par la dévotion des gens qui y travaillent. Petits salaires, accueil du public difficile, rotations d’équipes en sous-effectifs par tranches de douze heures. Qu’allez-vous dire à ces personnes la prochaine fois que vous aurez besoin d’elles pour prendre soin de votre enfant ou d’un de vos parents? « Désolé mais je préfère avoir plus d’obus de 155 »
        Moi aussi je veux que la Royale ait 20 frégates de premier rang et autant de SNAs, malheureusement il faut choisir.

        • Saint Chamond dit :

          Sauf que la mission première d’un gouvernement n’est pas de soigner les gens mais de les protéger au dehors et au dedans. Les gens sur ce forum réclament essentiellement que l’effort de défense retrouve son étiage minimal historique qui autour de 3%. Rien de plus.

          Quand à l’absence d’ennemi, le problème, c’est que le rythme industriel et technologique, c’est trente ans pour faire une armée. Donc on peut pas se permettre d’ajuster l’effort au contexte géopolitique sous peine d’être aux fraises. Vous savez vous a quoi ressemblera le monde en 2050 ? Pourtant l’armée de 2050, on l’a bâti aujourd’hui.

    • Hyle dit :

      D’une part la démocratie libérale est par définition oligarchique. Par conséquent l’illusion du vote et de la représentativité ne laisse pas place aux tiers états pour se hisser au sommet.

      aussi aux dernières nouvelles la Russie n’emploie qu’entre 50b et 90b pour son budget militaire… soit lissé l’équivalent de la France tout en faisant bien mieux malgré cette guerre mal entamée

      • ArgentMagique dit :

        Vous avez raison: rien ne vaut une bonne dictature populaire 😉
        Quand au budget de la Russie il a évolué de manière… intéressante pour 2023

        • Cantatrice dit :

          « Quand au budget de la Russie »
          S’il vous plaît. Quant à, quant au. Avec un t. Pas un d.
          Quant à = En ce qui concerne. Quand = Lorsque.
          Quant au budget de la Russie.

      • Castel dit :

         » la démocratie libérale est par définition oligarchique »
        Voulez-vous que je vous rappelle la liste impressionnante des oligarques russes ?

        • PK dit :

          C’est marrant : c’est l’argument préféré de Jupiter.

          « Avec les autres, c’est pire. »

          Cela permet de tout faire, tout dire et ça passe comme une lettre à la Poste (sic) auprès des benêts.

      • jean Texier dit :

        T’as été voir….???? Ha non c’est toi qui surveille l’exécution des contrôles……?????
        décidément c’est une obsession … Xi-Vlad, Kim…????
        Du coup t’as pas le temps de lire « l’Amérique empire » de Mircovic…??? dommage… ;0)))))

    • MikeLima dit :

      @ArgentMagique
      Ahhh… Que ça fait du bien de lire une remarque intelligente, ici.

    • Philip Moreau dit :

      Hé t’as oublié xi…. il commence à être jaloux…. c’est les trois ou rien….!!!!!! ;0)))))

  21. Mat49 dit :

    Sur le plan militaire la France s’enfonce toujours plus. Il y a à l’évidence besoin de reconstruire une armée tout paide en ce sens… mais « en même temps » on ne fera rien de plus que ce qui est prévu pour gérer chichement l’existant.

    • Carin dit :

      @Matt49
      Si vous appelez le renouvellement des SNLE,SNA,PA,de l’ensemble des matériels de l’armée de terre, y compris de l’équipement individuel, et j’en passe, « gérer l’existant » alors vous avez raison…

    • guy dit :

      Mais peut-on faire plus que ce qui est prévu? Voulez-vous qu’on augmente vos impôts ?
      Si on fait une LPM, c’est pour pouvoir prévoir des choses et bien souvent les problèmes ne sont pas liés à la volonté, mais à des limites industrielles, tout ne peut pas se régler en 2 ou 3 ans.

      • Géo l'ignare dit :

        @guy
        Le refrain « vous voulez que l’on augmente vos impôts ? » est lassant parce qu’il est de courte vue. Dans les années soixante, c’est sans augmenter les impôts que la France a fait un énorme effort budgétaire pour construire sa « force de frappe » nucléaire.
        Mais à l’époque la France savait fabriquer la monnaie dont elle avait besoin.
        .
        Il y eut, certes, de l’inflation (à un seul chiffre, toutefois) mais ça ne pesa en rien sur le pouvoir d’achat des Français parce que les salaires suivaient. De plus cette inflation, en renchérissant automatiquement les produits importés, protégeait les productions nationales de consommation courante.
        C’est depuis 1972 et le SME de Pompidou+Giscard que nous nous nous interdisons de fabriquer la monnaie dont nous avons besoin.
        .
        Par conséquent votre question « Voulez-vous qu’on augmente vos impôts ? » n’est pas totalement inutile dans la mesure où elle permet d’aborder un problème de fond que notre classe politique euro-atlantiste (et à sa suite la plupart des journaux grand public) préfère éluder.

        • asvard dit :

          Avant de vouloir être maitre de sa monnaie il vaut mieux réindustrialiser à mort le pays et avoir une balance commerciale très bénéficiaire parce qu’avec des billet de Monopoly on achète pas grand-chose.

        • Kiki de tous les Kiki dit :

          Peut-être que « Le refrain « vous voulez que l’on augmente vos impôts ? » est lassant parce qu’il est de courte vue », mais quoi qu’on en pense, on ne vit plus dans les années 60 et la réalité d’aujourd’hui est ce qu’elle est.

          Aujourd’hui, pour pouvoir fortement augmenter les budgets militaires, il faut soit trouver de nouvelles recettes, soit faire des économies ailleurs.

          Pour augmenter les recettes, au-delà du fantasme d’une lutte contre la fraude qui rapporterait soudainement des dizaines de milliards, il faut bien augmenter les prélèvements.
          Qui lève la main pour payer plus d’impôts pour financer des dépenses militaires supplémentaires ?

          Pour faire des économies, il faut baisser certains autres budgets et dans ce cas, lesquels ?
          Je pense aussi, comme beaucoup sur ce site, que les dépenses sociales sont trop élevées en France et qu’on pourrait y trouver un gisement d’économie, mais là encore, qui est volontaire pour une réduction des prestations auxquelles il estime avoir légitimement droit aujourd’hui, dans un pays où beaucoup crient déjà que l’Etat ne les aide pas assez alors qu’ils sont déjà parmi ceux en Europe qui sont le mieux protégés des effets économiques de la pandémie, de l’inflation et de la crise énergétique ?

  22. R2D2 dit :

    « Ce qui fera que, en 2023, la Marine nationale disposera de treize navires de premier rang »
    ca fait rêver… prochaine étape: inclure aussi les zodiacs comme navire de premier rang ^^’

  23. Thierry le plus ancien dit :

    Il eu été incompréhensible de mettre sur le banc de touche les frégates furtive de type Lafayette, elles ont toujours une énorme potentiel et des avantages certains sur bien d ‘autres navires de même taille ou même plus gros de toute nationalité et pour encore longtemps.
    Traiter l’usure et l’obsolescence puis remise en service, c’est ce qu’il fallait faire de mon point de vue. Elles ont encore un véritable rôle important à jouer dans le domaine qui est le leur.

  24. civis17 dit :

    Plus c’est petit plus c’est furtif .Nous on joue l’effet de surprise pendant qu’en face ils se tordent de rire.

  25. 05 frégates produites pour la Marine Française.Plus 15 flotteurs du même dessin furent construits en France ou à l’étranger. Ces frégates à l’architecture novatrice furent une bonne affaire pour DCN/Naval Group. Toutefois, les 15 plus létales ne sont pas au service de la protection du domaine maritime Français. Un petite quelque-chose ( MLU ? ) est bien en cours actuellement.Mais il en restera pour beaucoup, comme l’ impression générale d’un travail incomplet et aussi la perte d’une chance de faire mieux avec au moins 03 de ces 05 bâtiments intéressants. C’est pour le moins démotivant.

  26. Bobdoors dit :

    Alalala ou est passé ma flm si cherie le dusquene ? ✌️

  27. Den Helder dit :

    N’eut-il pas été préférable de moderniser la frégate-Guepratte- en lieu et place de la- La Fayette-. Au motif que la première est la plus jeune avec 5 ans de moins.
    Toutefois, compte tenu de ces bruits de retards pour l’admission des FDI, ne pourrait-on pas, en attendant, rajeunir la-Guepratte- ? Mais en mieux avec un Crash/program pour sa Missilerie/Armement ASM/capteurs.
    Des matériels éprouvés, disponibles dans des délais raisonnables, existent.
    Qu’en disent les comptables ?

  28. Niko dit :

    Super nouvelle! Les voilà donc équipées de 32 ASTER-15 pour survivre au moins à une première vague d’assaut?

  29. NRJ dit :

    Je suis le seul choqué par le fait que le mindef s’aperçoit lui-même que son plan d’augmentation du budget du mindef jusqu’en 2030 n’est pas réaliste et qui du coup propose un plan d’économie ?
    Je crois qu’il vaut mieux en rire. Et pour tous les guignols qui me disent « mais t’inquiète il faut juste un budget de Défense élevé pour faire le SCAF en solo », ou « Il n’y a pas de problème de budget pour faire un SCAF franco-français », ou autre bêtise du même acabit, j’ai une seule phrase pour vous: « fermez la bien comme il faut et regardez la réalité ».

    Que chacun le sache dorénavant, il n’y aura PAS d’augmentation de budget du mindef à 2.5% du PIB. Et déjà, si on se maintient à 2% du PIB ce sera un énorme effort. C’est peut-être triste, c’est peut-être malheureux, mais c’est bien avec ça qu’il faut gérer.

    • St Chamond dit :

      Pour l’heure les mêmes articles qui parlent d’économies budgétaires confirme un budget de 70 milliard annuel pour la fin de LPM. Le gros des investissements survenant durant la LPM suivante, je vois pas pourquoi ce ton acerbe et définitif ; ce ton assez malsain en fait..,

      En l’état actuel le SCAF franco-allemand ne tient qu’à l’obstination du président. Non seulement c’est possible mais ça devient très probable que le remplaçant du Rafale soit français. Et tant mieux.

      • NRJ dit :

        @St Chamond
        « Pour l’heure les mêmes articles qui parlent d’économies budgétaires confirme un budget de 70 milliard annuel pour la fin de LPM ». Ben on voit la confiance que les mecs ont dans leurs annonces. Ce n’est pas quelque chose d’habituel de préparer un plan B quand le plan A n’est pas viable financièrement. S’ils préparent ça, ce n’est pas par hasard, c’est parce qu’ils savent pertinemment que leurs annonces ne valent rien. Ou alors je vous laisse m’expliquer la vie.
        Après je suis intéressé de savoir où vous avez vu ce chiffre de 70 milliards.

        « ce ton assez malsain en fait.., ». Vous avez raison, j’éviterai de le refaire.

        « En l’état actuel le SCAF franco-allemand ne tient qu’à l’obstination du président » Il y a une petite question tout à faire mineur qui est celle du budget. Après je sais que sur ce site, on imagine que la France a des centaines de milliards à mettre dans le budget de la Défense, mais dans la réalité, il y a cet aspect à prendre en compte.

        « Et tant mieux. ». Quand on supprimera 1/3 de notre armée de terre pour se payer le SCAF, je vous laisserai me dire si vous trouvez que ça vaut mieux.
        Pour votre information, les anglais se sont trouvés dans la même situation que nous dans les années 2000: de grandes ambitions (Eurofighter, F-35, porte-avions en premier lieu). Et alors que leur budget n’a été que peu réduit ils se sont retrouvés étranglés. Ils ont ainsi dû sacrifier l’achat de F-35C pour ne prendre que des F-35B qui sont des appareils structurellement mauvais, dans une commande qu’ils ont réduit de moitié. Sur l’Eurofighter ils ont également été contraint de réduire le montant de la commande faute de budget. Sur les PA, il y en a un qui reprendra les opérations amphibies car les bateaux correspondants ne pouvaient pas être remplacé. Donc les anglais sont contrait d’utiliser un porte aéronef surdimensionné pour cette mission qui n’est pas celle pour laquelle il est conçu. Le mieux est les coupes dans l’armée de terre. 30 000 hommes perdus sur 100 000 entre 2000 et 2020 (alors la british army n’était déjà pas grande) ainsi qu’1/3 de leurs chars.

        Bref la grenouille a explosé. Il serait temps d’en tirer les leçons avant qu’on explose aussi. Mais bon c’est tellement bon pour l’égo de se dire que Macron est un crétin et que nous grand intellectuels on a tout vu tout compris et qu’il faut des centaines de milliards car la Frââânce a besoiiiin de çaaaaa !!!!

        • St Chamond dit :

          C’est le premier article paru à ce sujet à ma connaissance.

          https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/loi-de-programmation-militaire-la-fin-d-un-double-discours-940925.html

          Mon interprétation de cette contradiction entre un budget à 70 milliard et des annonces d’économies budgétaires, c’est que les armées ont de nouvelles ambitions capacitaires en particulier pour l’armée de terre (munition, capacité AA, artillerie …). Moi je pense que c’est une connerie et qu’il faut continuer à développer une armée de projection mais bon… on comprend en tout cas qu’il faille faire quelques économies. Il y a peut-être aussi une façon pour l’état-major de faire pression sur Bercy…

          Donc je part du principe qu’on aura 70 milliard chaque années avant 2030. Je ne connais pas assez la structure du budget des armées pour en déduire la capacité de R&D et celle d’acquisition mais il est probable qu’elles seront les principales bénéficiaires des hausses de budget. Il nous faudra 4 à 6 milliard entre 2030 et 2040 pour LE système d’arme le plus important de nos armées. Que vous ayez peur qu’on ait pas le budget, d’accord. Mais que vous en soyez sûr. C’est pas pareil !

          Pour la Grande-Bretagne vous oubliez les engagements en Irak et en Afghanistan qui se sont conjugué à la fois à des périodes de disette budgétaire et aux acquisitions dont vous parlez. Accordez-nous qu’il y avait là une conjonction de facteurs particulièrement défavorables. Peut-on vraiment comparer …

          • Plusdepognon dit :

            @ Saint Chamond
            Oui, on peut comparer car nos pays ont un poids économique à peu près égal et les problèmes qui se posent au Royaume-Uni sont un avant-goût de ceux qui vont aussi nous concerner:
            https://warontherocks.com/2022/01/how-the-united-kingdom-can-confront-its-limited-capabilities/

            Je vous conseille ce joli podcast sur l’armée du Royaume-Uni, cette fois-ci en français :
            https://www.irsem.fr/le-collimateur/insuffisances-et-suffisances-d-une-grande-armee-le-cas-britannique-06-04-2021.html

            Avec une rengaine qui nous est connue :
            https://www.areion24.news/2021/03/23/royaume-uni-faire-plus-avec-moins-dun-peu-mieux/

            La prochaine chanson sera certainement le tube des armées pour les années à venir…
            https://www.franceculture.fr/geopolitique/moins-de-soldats-plus-de-drones-la-strategie-de-larmee-britannique

          • NRJ dit :

            @St Chamond
            « Mon interprétation de cette contradiction entre un budget à 70 milliard et des annonces d’économies budgétaires, c’est que les armées ont de nouvelles ambitions capacitaires en particulier pour l’armée de terre ». Non, le modèle 2030 de l’armée française était déjà sorti à la programmation militaire de 2019. On a changé des projets mineurs et c’est tout.

            « Il y a peut-être aussi une façon pour l’état-major de faire pression sur Bercy… » Quelle pression peuvent t’ils faire ?

            « Donc je part du principe qu’on aura 70 milliard chaque années avant 2030 ». Sauf que 70 milliards de 2030, ce n’est pas 70 milliards de 2022. Entre l’année 2022 et 2023, on s’attend déjà à 10% d’inflation. Donc vous pouvez d’ores et déjà compter 40 milliards de perdu sur la somme avancée (et cela seulement en 2023). Par ailleurs, le chiffre avancé prend t’il en compte les pensions ?
            Faut quand même regarder clairement les chiffres: En 2023 le mindef aura 43 milliards d’euros hors pension. Hors s’il veut être à 70 milliards par an en moyenne entre 2024 et 2030, ça veut dire qu’il faudra une hausse de de 27 milliards entre 2023 et 2024.
            Ca semble assez astronomique non ?

            Vraisemblablement ce budget comprend les pensions qui coûtaient près de 10 milliards en 2022. Si on fait le compte, ça fait 410 – 6*10 – 10%*410 = 309 milliards, soit 50 milliards par an. C’est déjà plus cohérent avec le budget de 2023 hors pension. Et cela en considérant l’inflation uniquement jusqu’en 2023 (il n’y a pas encore les chiffres pour après).

            Donc si vous ne voulez pas vous faire escroquer, je vous suggère de ne pas partir du principe qu’il y aura 70 milliards pour la Défense par an jusqu’en 2030.

            « Mais que vous en soyez sûr. C’est pas pareil ! ». Il suffit de regarder la situation.
            1er élément: Le programme Rafale avait déjà mis l’armée française sous forte contrainte, piquant le budget de programmes pourtant plus utiles comme le Talarion ou menant aux sociétés de projet.
            2ème élément: les programmes d’avions de chasse montent en flèche depuis 70 ans. Ce n’est pas juste en France, c’est partout dans le monde, et ça augmente bien plus que la simple inflation, notamment cas les technologies implémentées dans les avions/systèmes aériens sont de plus en plus pointues. Ainsi le F-35 a coûté 5 fois plus cher que le Rafale en R&D (et même initialement, la R&D de cet avion était déjà prévue à 25 milliards de dollars, hors surcoûts). Et ce malgré toute l’expérience que possédait Lockheed Martin sur les avions furtifs et des systèmes d’avions 5G (comme le refroidissement des flux de sortie) grâce au F-22, déjà fort coûteux.

            Ces deux éléments mis ensemble montrent que le successeur du Rafale, quel qu’il soit sera un gouffre financier et que le budget militaire français, qui était incapable de supporter le Rafale (qui fut sauvé par des exportations in extremis, c’est cas de le dire) ne pourra pas supporter un successeur qui sera beaucoup plus coûteux.
            Maintenant soit vous me garantissez que le successeur va être low-cost, à l’opposée de la tendance depuis 70 ans, soit vous garantissez que ce successeur va être un succès colossal et immédiat à l’exportation, et là je pense qu’on peut étudier en le faisant seul. Mais tant qu’il n’y a pas ces garanties, le faire seul et compter dessus équivaut à jouer au poker le futur de l’industrie aéronautique militaire française et européenne.

            « vous oubliez les engagements en Irak et en Afghanistan qui se sont conjugué à la fois à des périodes de disette budgétaire et aux acquisitions dont vous parlez. ». Si vous regardez le budget anglais de la Défense sur la période 2000 – 2020, ça a toujours été entre 2 et 2.5% du PIB. Donc dire qu’ils ont des périodes de disette budgétaire, faut quand même pas exagérer.
            Par contre vous aurez assez vite compris la situation: une fois que les anglais se sont embarqués dans ces programmes ruineux, le budget était tellement contraint que l’armée n’avait aucune marge pour supporter les aléas politiques et militaires. Donc les engagements en opex ont suffi à faire perdre un équilibre qui était par nature instable à cause des 3 programmes que j’ai mentionné. Et on aura la même chose: un budget de Défense très contraint par le SCAF franco-français qui mettra l’armée sur un équilibre instable qui tombera en miettes sitôt la première difficulté venue (opex, président un peu fou, surcoûts industriels etc).

          • Aramis dit :

            @NRJ « Hors s’il veut être à 70 milliards par an en moyenne entre 2024 et 2030, ça veut dire qu’il faudra une hausse de de 27 milliards entre 2023 et 2024. » Comment faîtes vous pour passer à ce point à côté. Il est prévu une hausse graduelle pour arriver à 70 milliards en 2030.

            Après oui 70 milliards hors pension dès 2023 indéxé sur l’inflation serait une bonne chose. Politiquement je n’y crois pas un instant par contre car ça veut dire des économies sur tout le système redistributif de l’état providence.

            « Ces deux éléments mis ensemble montrent que le successeur du Rafale, quel qu’il soit sera un gouffre financier et que le budget militaire français, qui était incapable de supporter le Rafale (qui fut sauvé par des exportations in extremis, c’est cas de le dire) ne pourra pas supporter un successeur qui sera beaucoup plus coûteux. » Problème uniquement lié à un budget de la défense suicidaire.

            « le faire seul et compter dessus » Il faut faire autre chose moins cher. Comme le Rafale a été moins cher que le F 15 sans être mauvais.

            « Si vous regardez le budget anglais de la Défense sur la période 2000 – 2020, ça a toujours été entre 2 et 2.5% du PIB. » Encore complètement à côté NRJ . Leur structure de coût est centrée sur l’armée qui coûte le plus cher: la Marine. Avec priorité à leur armée de l’air seule cela aurait été nettement moins douloureux. Mais comme l’industrie naval pèse lourd ils ont voulu la subventionner en priorité. Pour des pays européens une flotte de guerre hauturière c’est hors de porté même avec leur budget depuis depuis 20 ans. La preuve avec ce qu’ils ont réusis à faire.

            On ne pourrait comparer que et uniquement si les anglais avaient eux exactement la même armée que nous. Nous avons une micro force quasi impotente comme eux mais moins centrée sur la Flotte.

            « Ainsi le F-35 a coûté 5 fois plus cher que le Rafale en R&D » Encore complètement à côté de la plaque NRJ. Le F 35 a explosé tous les records de surcoûts. Un même programme mais fait raisonnablement aurait coûté nettement moins cher. Là encore aucune comparaison possible. On pourrait aussi comparer Rafale et F 22 tant qu’on y est.

            « Et ce malgré toute l’expérience que possédait Lockheed Martin sur les avions furtifs et des systèmes d’avions 5G » Encore complètement à côté de la plaque NRJ. Jamais Lockeed Martin n’a tenté de freiné une hausse des coûts du F 35.

            « Et on aura la même chose: un budget de Défense très contraint par le SCAF franco-français » Encore complètement à côté de la plaque NRJ. On aura un budget de Défense très contraint par le SCAF en coopération. En franco français on ferait un avion extrapolé du Rafale, pas un SCAF franco français car on ne pourra pas financièrement, ce qui explique qu’on ne fera pas.

            Rien ne nous oblige à faire les absurdités que vous défendez qui n’auront pour seul résultat que de tuer notre BITD et d’achever nos armées agonisantes. Malheureusement on va faire exactement la politique d’annihilation que vous préconisez.

            C’est les industriels qui devraient être au service des armées et non l’invers.

          • Saint Chamond dit :

            @plusdepognon @NRJ

            Vos revues de presse nous manquent @plusdepognon !

            Merci de vos contributions à vous deux en tout cas. Elles me font mieux comprendre l’intensité du risque qu’on ne traitera pas en effet avec des « « yakafokon ». Ça demande décidément de comprendre avec finesse toutes les dimensions budgétaires du problème. J’essaierai d’être plus attentif à ces sujets et à trouver plus d’informations.

            Ça ne veut pas dire que je renonce ! Par exemple il me semble que la fin du renouvellement des SNA, SNLE, Frégates et segment median de l’AT laisse quand même de la place à partir de 2035 ! Ça n’interdît pas non plus de chercher d’autres partenariats qui aboutissent à des solutions plus souveraines.

            Merci en tout cas

    • Sinope dit :

      « « fermez la bien comme il faut et regardez la réalité ». » C’est votre grande gueule qui devrait se fermer à coup de réalité. Vous proposez quoi vous? Faire comme d’habitude depuis 30 ans? Cela revient à baisser le budget de la défense et pour le reste on augmente tout à coup de dette « quoi qu’il en coûte ». Une super idée ça on sera ruiné d’ici quelques années.

      C’est incroyable le calibre de ce crétin qui n’a que l’insulte à la bouche. Il faudrait désinfecter pour que ça disparaisse cette espèce de nuisible.

      • NRJ dit :

        @Sinope
         » Vous proposez quoi vous? » Eviter de gaspiller l’argent bêtement. C’est un début.
        Le budget de la Défense doit pour moi être à 2% du PIB, en me basant sur ce qu’ont calculé des gens bien plus compétents que moi qui prennent en compte beaucoup plus de données que je ne pourrais jamais faire. Ces gens, c’est l’OTAN.

        Pour le reste, il me parait urgent de réduire les dépenses de l’Etat. L’assurance chômage, les retraites, la formation des étudiants, tout doit y passer. Ensuite, il y aura quelques menus investissement pour la transition énergétique qui ne sera clairement pas une partie de plaisir. Et après, s’il reste quelques milliards à dépenser, ben je pense que le mindef peut les avoir.
        Après ces 2% ne sont pas fixes, ils doivent être conditionnés sur la durée (dit simplement si le PIB se réduit de 2% l’année on ne va pas réduire de 2% le budget de l’armée. C’est décisions sur 5 ans) et peuvent varier en fonction de la situation internationale.

  30. Achille-64 dit :

    Pas d’ambition pour la Marine, pas d’ambition pour l’Aviation, pas d’ambition pour l’Armée de Terre.
    La France rejoint gentiment son rang au sein de l’OTAN, avec encore une incongruité, sa force de dissuasion indépendante.
    En gros, la composante ‘combat’ de l’AAE pèse comme celle de la Belgique en 1980.

    Mais cessons de nous lamenter sur le rétrécissement militaire de la France, et regardons vers le haut : le nombre de milliardaires français ne cesse d’augmenter ( https://www.lefigaro.fr/societes/le-nombre-de-milliardaires-francais-est-passe-de-95-a-109-pendant-la-pandemie-20210707 ).
    Préoccupons-nous de trouver des sacs en plastique pour faire face au ruissellement, qui ne saurait tarder depuis le temps qu’on l’annonce. Car n’oublions pas qu’augmenter les impôts de ceux qui peuvent en payer, c’est mauvais pour notre pays.

    Avoir de meilleures armées, c’est (1) le vouloir, (2) trouver de l’argent pour les financer, (3) avoir des usines capables de fabriquer les équipements, et (4) avoir des militaires en nombre suffisant. Quatre éléments qui sont difficiles à réunir dans la réalité … alors qu’il suffit de ‘bien’ communiquer pour faire croire que l’on est un grand homme d’Etat qui travaille pour le bien de son pays.

  31. SKoh6371 dit :

    Bientôt une commande de couteaux suisses pour nous préparer au combat de haute intensité.

  32. Francois dit :

    bienvenue dans les comms d’opex360 🙂 et ca ne s’ameliore pas 🙁

  33. guy dit :

    A chaque fois qu’il y a un article, on a toujours les mêmes critiques, comme si on remettait tous les 15 jours une pièce dans la machine.
    On va dire le 1er du mois que « ce n’est pas normal », puis le 15 on va dire « bordel mais rien a encore été fait » et le 30 on passe à « on est condamné à l’invasion ».
    Il n’y a plus de débats d’idées, il n’y a que des « plaignants » qui pensent qu’en répétant tous les 5 jours le même message ils vont faire sortir des dizaines de frégates, des centaines d’avions des usines.

    Qu’on juge qu’il n’y a pas assez de ceci ou de cela, tout le monde peut le faire, pas que pour les armées d’ailleurs. On manque toujours de tout et dans le milieu militaire, comprenons le bien, il n’y aura jamais un moment ou on se dira qu’on est bien et qu’il n’y a pas besoin de plus, jamais!
    Si on a un porte-avions on en voudra un second, si on en a deux on en voudra un troisième. Il y aura toujours les arguments pour le justifier. On veut toujours voir le verre à moitié vide, on dira qu’avoir un seul porte-avions ne sert à rien, mais c’est le jour ou il n’y en a plus aucun qu’on va se dire qu’en fait, un ce serait déjà bien.
    Ce que je veux dire, c’est qu’il faut arrêter de cracher sur ce qu’on a, de le rabaisser comme si ça ne serait rien sous prétexte qu’on juge que ce n’est pas assez.
    On a des chantiers navals qui ne peuvent pas sortir des navires tous les deux mois, qu’on y mette l’argent ou la volonté ne changera pas cette situation. Nous ne pouvons plus produire de chars Leclerc, pourtant à chaque fois qu’on parle de chars, certains vont se plaindre qu’il n’y en a pas assez, qu’il faudrait en refaire. On se dit que 200 ce n’est pas assez et que lorsqu’on en avait 400 c’était bien, sauf que beaucoup oublient qu’à cette époque, on avait droit à ceux qui disaient que 400 ce n’est pas assez car on prévoyait d’en avoir 650 en 1993 et qu’à ce moment là on avait des gens qui disaient que ce n’est pas assez car à l’origine on en voulait 1500.
    Comprenez bien que nous ne sommes jamais « content » des chiffres et qu’on en veut toujours plus. C’est ainsi dans le milieu militaire, c’est comme vouloir remplir une passoire d’eau en se disant qu’au bout d’un moment elle va bien finir par déborder.

    Ce qu’on juge le « strict minimum » un jour ne l’est pas un autre jour. Nous savons que nous sommes aujourd’hui dans une phase d’écriture d’une nouvelle LPM, avant de s’emporter à imaginer des choses, attendons d’en savoir plus. Ne faisons pas non plus comme si l’économie et les finances du pays seraient formidables et qu’on peut se permettre de faire ce qu’on veut, l’argent c’est toujours celui du contribuable.

    • Aramis dit :

      « il n’y aura jamais un moment ou on se dira qu’on est bien et qu’il n’y a pas besoin de plus, jamais! » Définir un format d’armée et une stratégie evite ce type d’aberration car si on a un format réaliste qui n’a pas tout mais qui a ce dont nous avons besoins c’est bon.

      « Ce que je veux dire, c’est qu’il faut arrêter de cracher sur ce qu’on a, de le rabaisser comme si ça ne serait rien sous prétexte qu’on juge que ce n’est pas assez. » Ce n’est pa sce qu’on a la cible c’est les décideurs.

      « Nous ne pouvons plus produire de chars Leclerc, pourtant à chaque fois qu’on parle de chars, certains vont se plaindre qu’il n’y en a pas assez, qu’il faudrait en refaire. » On pourrait relancer une chaine pour un Leclerc II mais ce serait cher. Est ce que ça ne vaut la peine? Peut être.

      « On se dit que 200 ce n’est pas assez » Là clairement oui surtout avec la moitié en état de rouler, en ca sde huerre en deux seamines on a plus de chars.

      « à l’origine on en voulait 1500. » C’était aussi pour assurer l’équilibre du programme. mais oui on aurait dû en faire 1500, en mettre 406 pour l’active, 400 pour la réserve, une centaine pour l’entrainement et le reste en stock avec possibilité de le vendre très rapidement en recomplétant derrière.

      Comprenez bien que quand on ne peut presque rien faire avec ce qu’on a c’est difficile de justifier ausis peu.

      « l’argent c’est toujours celui du contribuable. » Rasison de plus pour le dépenser en priorité là où il sert le contribuable.

    • MERCATOR dit :

      @guy

      « Ne faisons pas non plus comme si l’économie et les finances du pays seraient formidables et qu’on peut se permettre de faire ce qu’on veut, l’argent, c’est toujours celui du contribuable. »

      Un petit rappel général lorsque l’on parle de l’argent du contribuable, 55 % des citoyens français ne payent pas d’impôts , la TVA collectée est trois fois plus importante que l’impôt sur le revenu,, et cette TVA n’est pas payée par les seuls consommateurs français, les touristes étrangers en 2019 ( avant la crise COVID) représentent 3% du PIB total.

      En 2020, 1096 milliards d’euros ont été déclarés au titre de l’impôt sur le revenu. Les 45% de contribuables assujettis ont payé 76,9 milliards pour une moyenne de 4520 euros.

      En 2021, les recettes réalisées grâce à la collecte de la TVA s’élevaient à près de 243 milliards d’euros, soit un niveau jamais atteint depuis 2007.

      Le Conseil des ministres a adopté le 7 juillet 2022 le projet de loi de finances rectificative pour 2022 (PLFR). Le besoin de financement de l’État pour 2022 a été révisé à 311,0 milliards d’euros, soit +13,4 milliards d’euros par rapport à la Ioi de finances initiale (LFI).

  34. PHILIPPE dit :

    En matière de dépenses militaires selon, Forbes, magazine économique américain, la Russie aurait déjà dépensé l’équivalent de 82 milliards de dollars pour son « opération spéciale » en Ukraine soit le quart de son budget annuel or, c’est bien connu. l’argent c’est le nerf de la guerre. De plus les mères et femmes de soldats russes manifestent de plus en plus…

  35. bob dit :

    Ce que la guerre en Ukraine a démontré, c’est que les forces conventionnelles qui sont une menace pour la France sont déjà anéanties avant même d’être arrivé au porte de l’UE.
    D’autre part, la Pologne et l’Allemagne vont probablement devenir tellement armés qu’il n’y aura plus aucun intérêt à renforcer d’avantage nos forces.
    Au final, l’accent devrait être donné sur la MN qui doit assurer la surveillance de notre littoral et notre ZEE. Ce n’est pas 15 frégates qu’il faudrait avoir, mais au moins le triple, avec une flotte complète dans le pacifique.

    • Dodo dit :

      Des frégates pour surveiller une ZEE ?
      Encore une fois, rappelons le, le « besoin » revendiqué par la marine pour cette mission, c’est du patrouilleur pas des frégates, des sous-marins ou autres qui sont les besoins fantasmés d’internautes.
      Et combien de patrouilleurs réclame t’elle ? Pas forcément une masse en plus, c’est deux ou trois par zones, c’est suffisant par rapport à la menace « réelle » qui détermine le besoin et non par rapport à l’idée qu’on se fait du besoin de nos ZEE qui sont généralement si éloignées des côtes qu’il n’y a que très peu de passage, même civil. Il y a plus à surveiller au bord de la manche que dans toute notre ZEE du Pacifique, ce n’est pas la surface qui détermine les moyens à engager.

      • bob dit :

        Visiblement vous n’avez pas les enjeux des Dom-Tom en tête. Il faut y vivre pour se rendre compte du trou dans la raquette et des appétits de nos voisins qui lorgnent sur nos ressources halieutiques au point où ils testent nos capacités à réagir … Cf contentieux territoriaux avec le brésil en Guyane, ou dans le pacifique avec des incursions régulières de blue boat en Nouvelle-Calédonie etc.
        Si la Russie, est entrée en guerre en Ukraine c’est pour partie pour contrôler un grenier à blé. Il en sera demain de même pour les ressources halieutiques.

  36. Hébrides dit :

    Pour une fois, vous êtes drôle. Dommage que ce soit si rare.