Le président Macron sème le doute sur la doctrine nucléaire française

En février 2020, et comme ses prédécesseurs, le président Macron avait précisé les contours de la doctrine nucléaire française lors d’un discours prononcé devant les stagiaires de l’École de Guerre. Et à cette occasion, il avait dit ceci : « Soyons clairs : les intérêts vitaux de la France ont désormais une dimension européenne ».

Or, laissée à l’appréciation du chef de l’État, la définition des intérêts vitaux est floue [il s’agit de cultiver que l’on appelle l’ambiguïté stratégique] mais on considère qu’elle couvre le territoire, la population et la souveraineté de la France.

Si un adversaire s’avise de s’approcher du « seuil » de ces intérêts vitaux, alors la France se réserve la possibilité de procéder à une frappe dite « d’ultime avertissement » [a priori sur une cible militaire] afin de le convaincre de mettre un terme à son agression et de rétablir la dissuasion. Faute de quoi, il s’exposerait à des « dommages inacceptables » sur son territoire, « supérieurs à ce que serait l’enjeu du conflit, et ce, en toutes circonstances ».

Seulement, à l’antenne de France 2, le 12 octobre, le président Macron a semé le trouble sur cette doctrine alors qu’il était interrogé sur l’éventualité d’une frappe nucléaire russe contre l’Ukraine. « Moins on en parle, moins on agite la menace, plus on est crédible », a-t-il d’abord affirmé, dans une allusion aux propos de ses homologues russe et américain. Effectivement.

Car, relancé sur cette question, et plus précisément sur ce que pourrait être la réaction de la France dans le cas d’une frappe nucléaire tactique contre l’Ukraine, M. Macron s’est probablement emmêlé les crayons. Ou alors il a décidé, comme il en a le droit, de faire évoluer la doctrine française…

« La France a une doctrine nucléaire » qui « repose sur ce qu’on appelle les intérêts fondamentaux de la nation. Et ils sont définis de manière très claire. Et donc, ça n’est pas du tout ça qui serait en cause s’il y avait par exemple une attaque balistique nucléaire en Ukraine ou dans la région », ce qui n’appellerait pas une riposte nucléaire [française] car « nous avons un cadre pour ce qui nous concerne », a-t-il affirmé.

Ainsi, en disant exclure toute riposte à une frappe nucléaire visant l’Ukraine et sa région, M. Macron semble revenir sur les propos qu’il avait tenus à l’École de Guerre en 2020. En effet si Kiev ne fait pas encore partie de l’Union européenne [UE], ce n’est pas le cas de ses voisins [Pologne, Roumanie, Slovaquie], voire de la Bulgarie si on élargit ce voisinage à la mer Noire. Dans ces conditions que devient la « dimension européenne » des « intérêts vitaux de la France »?

Justement, s’agissant de ces derniers, il n’en est apparemment plus question puisque M. Macron a parlé des « intérêts fondamentaux », ce qui n’est pas la même chose. Et, effectivement, comme le souligne Jean-Dominique Merchet dans l’Opinion, il est exact qu’ils sont clairement définis puisqu’ils le sont dans l’article 410-1 du code pénal!

« Les intérêts fondamentaux de la Nation s’entendent au sens du présent titre de son indépendance, de l’intégrité de son territoire, de sa sécurité, de la forme républicaine de ses institutions, des moyens de sa défense et de sa diplomatie, de la sauvegarde de sa population en France et à l’étranger, de l’équilibre de son milieu naturel et de son environnement et des éléments essentiels de son potentiel scientifique et économique et de son patrimoine culturel », indique ce texte.

Doit-on ainsi en déduire que M. Macron ne fait plus la distinction entre intérêts « vitaux » et « fondamentaux », quitte à se priver de toute marge de manoeuvre en cas de crise grave? Faut-il donc y voir un lapsus ou un changement dans la doctrine nucléaire française?

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

206 contributions

  1. Roque dit :

    Pourquoi faudrait-il être solidaire avec une Pologne, une Hongrie ou une Allemagne qui sont tout sauf solidaires?

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Parce qu’en face tu as des russes qui ne rêvent que de revenir à la Grande Russie impériale de Catherine II, et de dominer de l’Atlantique à l’Oural !!!

      Roque tu étais ou depuis le 24 février au fin fond d’une grotte en Amazonie ???????????????????

      • Nauatg dit :

        Ils ne l ont pas fait pendant 50 ans de guerre froide et d un coup ils auraient des envies de venir jusqu à Brest…
        Alors évidemment s il se trouvent du monde pour croire ça je comprends mieux le succès d Anouna!!!

      • Czar dit :

        parce que la russie de catherine II dominait jusqu’à l’atlantique, mythomane bavard ?

    • LucienB dit :

      Parce que les Français ont un bon cœur et un petit cerveau. Nous sommes magnanimes !

    • Castel dit :

      Tous ces pays seraient obligatoirement solidaires de notre pays pour une bonne et simple raison :
      Si la Russie avait l’intention d’envahir la France, son armée serait d’abord obligée de traverser ces pays avant d’arriver à notre frontière….
      Donc, notre intérêt est bien de les aider à contenir un ennemi potentiel avant qu’il n’ait pu traverser leur territoire, et que, si confrontation il devait y avoir, qu’elle ne se déroule pas sur notre propre sol !!

      • calimero dit :

        Ce n’est pas comme si il y avait des enclaves islamistes dans notre pays qui elles sont parfaitement amicales.
        Toujours en retard d’une guerre….

    • Thierry le plus ancien dit :

      sans doute parce que Hitler avait fait la même chose que tente de faire Poutine, séparer ses adversaires pour les battre individuellement, en concluant un pacte avec Staline, en soutenant les pacifiste en France et partout en Europe, en arrosant de propagande mensongère, en niant leurs atrocités, en jouant les victimes à la place des vrais victimes, etc, etc.

      Poutine a tout tenté pour briser l’Europe avec ses accords de pétrole et gaz, en vain, les pays que vous citez sont solidaire avec nous et nous sommes solidaire avec eux. j’en veux pour preuve les livraisons d’armes et soutient à l’Ukraine, aux sanctions contre la Russie, etc
      Même la Hongrie réputé pro-russe met de l’eau dans son vin…il n’y a pas de séparatisme.

      • Nauatg dit :

        @ l ancien
        Ah oui qd mm! Donc effectivement Anouna peut avoir du succès il a les clients visiblement…
        Atterrant mais pas surprenant.

        • Obvbuh dit :

          Et si vous nous expliquiez de façon argumentée ce qu’il y a selon vous d’atterrant dans le propos de @Thierry, que nous puissions nous faire une idée de votre propre niveau d’anounisme ?

    • précision dit :

      Je ne suis d’accord avec aucun des 3 commentaires dessous. Parce-que je considère l’hypothèse que la Russie vise à dominer l’Europe à partir de l’Atlantique comme absolument déconnectée de la réalité. Mais je pense qu’on peut envisager d’être solidaire parce-que l’on partage en grande partie les mêmes valeurs, la même culture et la même histoire. Ou tout simplement la même humanité.

      Mais nous avons de toute façon beaucoup plus en commun que de différences avec les femmes et hommes de quelque pays (et idées) que ce soit. Et je préfèrerais largement que nous partagions avec eux l’absence d’armes nucléaires plutôt que de partager la possession d’armes nucléaires.
      Evidemment, en pleine guerre en Ukraine ce genre de discours a peu de chance d’être entendu. Mais il me semble pourtant frappé du bon sens au long terme, car dans le cas contraire il est à craindre que l’humanité ne finisse pas par refaire usage de cette arme, sans même parler des inconvénients (coûts, risques sécuritaires, pollutions et gâchis de ressources diverses) qu’engendre le maintien de la dissuasion.

      • Nauatg dit :

        Un peu idéaliste mais très vrai.

      • Tulio dit :

        « On partage en grande partie les mêmes valeurs, la même culture et la même histoire » avec qui ? Avec la Pologne ? La Hongrie ? L’Allemagne ? Vraiment ? Il faut le dire vite ! Avec notre ennemi héréditaire, l’Allemagne, surtout… L’Allemagne qui se réarme, envers et contre tout. Nous sommes quand même un pays latin et aussi catholique à la base et nos valeurs, on les retrouve du côté de la péninsule ibérique, de la botte italienne ou de la peninsule grecque.

  2. Czar dit :

    la ‘dimension européenne » avait été un hameçon dans un contexte où certains (forum sécurité munich) évoquaient un élargissement du parapluie nucléaire contre le financement par les autres de l’augmentation de son format

    les changements récents en ce domaine (rejet des ouvertures faites en ce sens, fusion de plus en plus nette du continent avec la carte de l’OTAN, projets d’hégémôn allemand et suivisme de quelques-uns à ces projets ) montre que la notion est désormais obsolète, si elle a jamais eu le moindre sens. Laisser un flou interprétatif à un agresseur, ok, risquer Strasbourg pour sauver Cracovie, hors de question.

    en tous cas, la presse anglo-saleconne néo-con bellciste – donc le même camp que certains tapins ici – s’en donne à coeur-joie sur le thème obligé des surrender monkeys au moins quand ils seront pakistanais, ils arrêteront de se branler sur azincourt

    • Castel dit :

      Parce que vous croyez que si les russes prenaient Cracovie, ils en resteraient la ?
      Comme dit un adage ; « la faim vient en mangeant  » !!!

      • Czar dit :

        bien sûr c****n : il tombe sous le sens que la russie avec sa population déclinante de 140 millions d’habitants est absolument prête à avaler un continent de 500 millions avec ses T34 qui lui restent de Koursk et quelques Sturmoviks de derrière les fagots. C’est évident, surtout à partir de la 5ème heure quotidienne de BFM (tu sais le moment où t’as ce petit filet de bave que tu ne parviens pas à retenir ?)

        • Ératosthène dit :

          Le nouveau communisme est l’UE.
          D’abord elle n’est pas démocratique.
          À partir de 2024, les opinions déviantes seront censurés.
          Les hommes ne devraient rien posséder et être heureux à partir de 2020 selon les membres du Forum Mondial International.
          Les interdictions affluent, etc.

      • STARBUCK dit :

        Il faut arrêter le délire là. C’est grotesque

      • précision dit :

        Ils l’ont fait par le passé, d’en rester là (en Pologne), sans aller plus loin. Les terrains de conflit historiques étant plutôt au Sud vers la méditerrannée. Les seules fois où ils sont allés à l’Ouest de la Pologne c’était en accord avec les anglais et autres alliés européens, il me semble. La seule fois où les russes sont venus à Paris comme troupes d’occupation, ils en sont repartis assez rapidement.
        Je ne vois qu’une exception, l’URSS après la seconde guerre, en effet. Le contexte était assez différent.

        Surtout, je doute qu’ils aient et l’envie et les moyens (ne seraient-ce qu’humains) de prendre et garder Cracovie. Donc l’hypothèse paraît farfelue à court et moyen terme, même si on ne peut garantir l’avenir.

      • blavan dit :

        @castel.Arrêtez de fabriquer des scenarios pour justifier votre fantasme d’envahissement de l’UE par la Russie.La Russie n’est même pas capable de conserver le Donbass et vous la voyez déjà aux portes de Paris. Les russes n’ont pas besoin de nous envahir, nous nous sommes auto détruits en nous coupant des ressources minières russes , que nous sommes obligés d’acheter maintenant via l’Inde et d’autres. L’oncle Sam est le seul gagnant de cette guerre et nous nous refusons de l’admettre pour le politiquement correct.

      • M.W dit :

        Castel

        il y a encore du chemin jusqu’à Berlin , la maintenance russe a quelque problème ….

      • Tulio dit :

        Qu’est ce que les Russes iraient faire à Cracovie ? Quel intérêt ? Leur population serait tellement en progression qu’ils auraient besoin d’un espace vital ? Et avec quoi ? Des T55 ?

    • Czar dit :

      ah c’est pas sur toi que j’en ferais autant, pour sûr. y a comme qui dirait des limites à la fertilité des imaginations les plus dépravées.

  3. albert dit :

    Avec Macron c’est toujours la meme histoire, il dit tout et son contraire. C’est le fameux « en meme » temps qu’il nous rabache sans arrete, dire une chose et son contraire.
    Avec Sarko on avait plongé, avec Hollande on avait touché le fond mais avec lui on creuse …

    • Castel dit :

      Allons, ne racontez pas n’importe quoi, avec Sarko et Hollande, on était au bord du gouffre, mais depuis son arrivée au pouvoir, nous avons fait un grand pas en avant !!!

  4. NVG dit :

    Franchement c’est de l’en****** de mouche à ce niveau. On peut se pignoler sur les termes du sujet pendant le thé ou après un verre de rouge, la vérité c’est que même môsieur le président n’a pas les idées claires sur quand sortir le gros pétard. Nous restons des hommes, faillibles et passionnés, point de manuel sur l’utilisation de l’arme atomique, la décision ne sera pas que rationelle, bref arrêtons de vouloir faire parler les mots utilisés plus que de raison.

  5. Catoneo dit :

    M. Macron dit lui-même que « moins on en parle, moins on agite la menace, plus on est crédible ».
    Que ne s’écoute-t-il et se retienne de faire le buzz sur un sujet où le silence est d’or.
    Une impulsion irrésistible à faire le show !

  6. Clavier dit :

    Mais vous ne comprenez pas…C’est en même temps les intérêts fondamentaux et les intérêts vitaux !
    Le changement tactique dans la continuité stratégique ….
    Le fin du fin quoi….!

  7. floco dit :

    Il y a déjà pas mal d’éléments de nos intérêts fondamentaux qui sont un peu chahutés non?
    – notre indépendance ( USA? Bruxelles ? Allemagne…)
    -l’intégrité de notre territoire ( Citées )
    -sa sécurité sauvegarde de sa population en France
    – Sa culture
    J’exagère à peine un peu, mais …

    • Raymond75 dit :

      Vous avez raison, c’est pourquoi il faut lancer plusieurs bombes atomiques sur nos banlieues … J’ai bon ?

  8. Fralipolipi dit :

    En même temps … les US ont également dit qu’ils ne riposteraient pas, non plus, par le Nuke si jamais Poutine faisait sauter 15kt en Ukraine.
    Rien de nouveau sous le soleil …
    On n’est plus dans la marge de l’ambiguïté lorsque la chose est déjà entendue par tous de la même manière.
    .
    Mis bout à bout : on ne riposte pas à une attaque de 15kt par un missile de 300kt (charge ASMP), encore moins lorsque la cible est la Russie, disposant de plus de 2.000 têtes nucléaires en ligne (et pas que des petits calibres ….),
    et encore moins si le tir ennemi a frappé un pays, certes ami, mais non membre de l’OTAN, non membre de l’UE et se situant à 2.500 kms de Paris …
    C’est tellement évident, que l’ambiguïté est superflue.
    .
    On parlerait de la Belgique, je pense que ce serait tout autre chose.

    • Patrick, de Belgique dit :

      Fralipolipi, d’accord avec vous, et surtout pour la dernière phrase ! En plus, ce serait sympa si on me laisse le temps de m’éloigner…

    • hum dit :

      l’Ukraine, pays mafieux et corrompu, un pays ami ? vous n’êtes pas difficile !
      Quand deux malfaisants se tapent sur la tronche, ça me réjouit qu’ils se neutralisent réciproquement.

  9. Achille-64 dit :

    Et bien, si comme le suggère M Lagneau, Macron a recentré les intérêts fondamentaux (et vitaux) sur l’hexagone, les pays d’outremer, et nos approvisionnements essentiels, et éloigné notre doctrine nationale d’une Europe déliquescente, on ne peut que s’en féliciter car la conséquence est que l’usage de la frappe en redevient beaucoup plus crédible.

    Le président aurait-il pris acte de l’extension de l’empire américain et de son bouclier à tout le continent européen ?
    De la grande appétence des pays du continent (y compris les anti-nucléaires patentés) pour le B61-12 ?

    • M.W dit :

      Macron n’avait pas besoin d’engager , la France dans l’aventure ukrainienne , pour constater , que finalement , l’aventure ne mérite pas un copeck , surtout qu’il prend des baffes des qu’il ouvre la bouche….

      • Achille-64 dit :

        Franchement, ce sont deux éléments indépendants :
        – autant , c’est son choix de président élu (donc le nôtre … en fait) de s’engager aux côtés de l’Ukraine, bien que nous n’ayons pas d’accord d’alliance avec ce pays …
        – autant faire caraméliser la France parce qu’il aurait décidé que les intérêts vitaux de la France se trouvent à l’Est du Dniepr … c’est un choix qui ne lui appartient plus car il n’a pas inventé la doctrine de dissuasion française qui est ‘du faible au fort’ … donc qui vise à sanctuariser notre pays face à des plus forts qui menaceraient NOS intérêts fondamentaux (en gros notre existence)

  10. GUET dit :

    Une fois de plus Monsieur MACRON fait preuve de son amateurisme, malgré plus de 5 ans à la tête de notre Etat.
    Mais là il s’agit de notre sécurité extérieure, de notre survie en cas de menace, d’agression. Or les temps que nous vivons doivent nous inciter à la plus grande vigilance et à la plus grande fermeté. Après avoir insulté publiquement les armées peu de temps après sa prise de fonctions en 2017 à travers son chef d’état major des armées, maintenant il déstabilise notre ultime assurance vie, la dissuasion nucléaire. Certes le budget des armées augmente, mais il ne faut pas oublier son passé de conseiller puis de ministre influent de François Hollande.
    Il serait temps que Monsieur MACRON fasse autre chose que des effets de manche permanents dans tous les domaines, change sans arrêt d’orientation et qu’il fixe enfin une ligne directrice et une colonne vertébrale à son action, c’est ce que les français attendent d’un vrai président de la République.

    • ron7 dit :

      Oui, ça fait plus de 5 ans qu’il est aux commandes…
      Il n’ a rien appris ; De la retenue, ben non, il faut qu’il s’éparpille sur certains sujets !
      Des fois, il ne s’égare même pas, il cherche à avoir le dernier mot, et, c’est ça qui prime sur le fond du sujet !
      On est Président, on est pas là pour faire le buzz, être responsable et mesuré, savoir écouter et comprendre. Non…
      Rien de rien ; Bravo l’artiste, on ne change rien… Des déclarations toujours à la limite, voire au delà !

    • LucienB dit :

      Il faudra attendre encore cinq ans, puis réessayer d’avoir un vrai Président de la République !

  11. philbeau dit :

    « Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant »(Ecclésiaste 10:16-18) . Le cas de ce président vélléitaire , et à l’évidence pas maître de sa parole , et plus grave , de sa pensée , s’aggrave plus on avance dans les crises :
    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-brief-politique/emmanuel-macron-a-t-il-fragilise-notre-dissuasion-nucleaire-nos-allies-et-l-armee-s-interrogent_5388688.html

    • LucienB dit :

      Quelle surprise! Il y a encore quelqu’un dans la France athée qui cite la Bible! Je parie que tout le monde est curieux de savoir qui est cet Ecclésiaste…

      • Vevert250 dit :

        Julio ?

      • philbeau dit :

        Il y a dans la Bible , comme dans d’autres écrits qu’on dit religieux , des éléments de sagesse qui valent bien la déclaration des droits de l’homme . La réflexion humaine vient de loin , bien avant 1789 …

        • Patrick, de Belgique dit :

          C’est tellement évident, mais vous avez raison de le rappeler !

  12. Nosc dit :

    « Les intérêts fondamentaux de la Nation s’entendent au sens du présent titre […] de son potentiel scientifique et économique »

    Donc selon Macron on pourrait balancé une ogive lorsque les states nous pillent comme ce fut le cas pour Alstom?
    S’il s’y tient, promis, j’arrête de dire que c’est un petit mec.

  13. blavan dit :

    Je dis bravo à Mr Macron. Notre arme nucléaire n’est pas là pour cette guerre fabriquée par des intérêts qui n’avaient pour but que de détruire économiquement l’UE. Une attaque nucléaire tactique sur le sol de l’Ukraine ne nous concerne pas. Les va-t-en guerre voudrait nous pousser vers l’apocalypse . Il faut être pragmatique si la Russie envoyait un missile tactique nucléaire sur Kiev , que pourrions nous faire , envoyer un missile stratégique sur une ville russe, cela déclencherait immédiatement la destruction de toutes les villes d’Europe. Mr Macron a eu le courage de préciser notre doctrine .

    • Carin dit :

      @blavan
      Vous n’allez pas assez loin… car en plus du fait qu’il repositionne la doctrine nucléaire au centre du village gaulois, il vient de signer un pacte d’assistance à l’Ukraine…
      Cela veut dire, d’une part, que si nos amis américains veulent une riposte nucléaire à une agression nucléaire russe sur le sol ukrainien, ils devront la mener eux-mêmes, et d’autre part que nous irions jusqu’à engager nos propres forces armées en cas de retournement de la situation en faveur des troupes russes…
      Mais qu’en attendant, la France fournira tout ce qu’elle peut pour assurer la victoire ukrainienne.

    • le cheikh est mate dit :

      Soyons pragmatique : Si Poutine tire le premier, et a supposer que cela soit une frappe tactique, je ne vois pas comment on evitera l’escalade. Autant frapper toues les grandes villes russes des la premiere reponse car, a ce jeu de con, il n’y aura sans doute pas de seconde chance.

      • Ératosthène dit :

        Une frappe nucléaire ne peut pas être tactique. C’est impossible, puisqu’elle est prise par le chef de l’État ; elle est nécéssairement stratégique.

      • Carin dit :

        @On se fout de la couleur du cheick
        Si Poutine emploi du nucléaire sur l’Ukraine, il verra juste toutes les emprises russes en Ukraine, y compris celle entre Allemagne et Pologne, et ses bateaux alentours, ainsi que ses forces stationnées en Biélorussie, rayer de la carte dans la journée! C’est tout ce qu’il verra, répondre au nucléaire par du nucléaire, c’est valider la première utilisation nuc! l’OTAN a de quoi rayer toutes ces forces russes de la carte tous les jours pendant des mois…
        Macron vient tout juste de retirer son offre d’extension du nucléaire français, au reste de l’Europe, puisque ces derniers ont fini par choisir le parapluie américain.. rien de plus.
        Mais on partage déjà notre doctrine nucléaire avec les différents pays avec qui nous avons signé un pacte d’assistance mutuelle… Grèce, Égypte,EAU, Inde, pour ne citer que les plus gros. Si le petit père des peuples balançait un missile même nucléaire sur un endroit de France, la réponse conventionnelle viendrait aussi de certains de ces pays, les autres (Inde?), fourniraient quand même des fonds et du renseignement, voire mettraient certains de leurs avions (chasseurs,ravitailleurs, et transporteurs), à notre service. Et les frontières russes ne seraient plus considérées comme une limite, toutes les emprises militaires en Russie même deviendraient des cibles pour les MDCN, et autres missiles longue portée que nos alliés OTAN ne manqueraient pas de mettre à notre dispo. Je ne parle volontairement pas des forces OTAN, il y a de grandes chances pour qu’aucun de ces pays ne bougent, et fournissent des troupes, mais du matos en pagaille oui. Pas d’article 5 pour la France…
        Mais si il reste au petit père des peuples 2 sous de jugeote, il va très soigneusement éviter 1) de nous designer formellement comme co-belligerant d’une non-guerre, 2) d’envoyer un missile quelconque sur n’importe quel endroit où emprise de la France, parce qu’il sait que ce petit pays n’a pas actuellement les moyens de lui foutre une branlée a domicile, sauf s’il se débrouille comme un manche, et pousse nos alliés à nous fournir ces moyens.
        Donc désolé pour les tapineuses à Poutine, jamais il ne déclarera une
        « opération spéciale », au seul pays d’Europe capable de venir jusqu’à Moscou pour lui enfoncer profond dans le fondement, son missile, pour lui apprendre d’où nous vient le sobriquet
        de « French lover ».
        Ça c’est le scénario que vous ne verrez pas… par contre ce que nous allons tous voir, c’est que non seulement on va continuer à fournir les troupes ukrainiennes, mais nous allons faire en sorte qu’elles puissent foutre dehors de toutes les emprises russes en Ukraine, les troupes moscovites, dans le courant de l’hiver… la relève des ukrainiens au contact est en cours, celle des russes ne viendra qu’au compte gouttes, de très nombreux combattants russes sont en Ukraine depuis le début, et n’ont jamais été relevés… ils sont épuisés, et prennent conscience de l’abandon orchestré par Moscou dont ils sont les victimes.
        Dans 15 jours la relève des ukrainiens sera complète hommes et munitions, et la machine va se remettre en route, et toutes les groupies à Poutine ne vont voir qu’une chose, c’est l’impressionnant nombre de russes qui vont se rendre, non sans avoir au préalable dégommé l’ensemble de leur commandement, non pas par lâcheté, mais par dégoût d’avoir été instrumentalisés, et jetés en pâture.
        Ce phénomène a déjà commencé…

    • Aramis dit :

      On voit mal pourquoi on devrait le féliciter d’enfoncer une porte ouverte, qui plus est sans aucun changement de doctrine à al clé. Tout faux mon pauvre Blavan comme à chaque message.

  14. Alfred dit :

    Mais non voyons, c’est clair dans son esprit. Et puis au pire, ce serait juste une erreur de jeunesse, puisqu’il n’a pas eu l’occasion jusqu’ici de déclencher une frappe nucléaire. En même temps, à quoi cela servirait-il, eu egard à son charisme, ses talents de négociateur et son impact à l’international ? Pas la peine de s’en faire donc, puisque Poutine le consultera avant.

  15. Patadouf dit :

    Faut-il y voir du dilettantisme excessif sur un sujet majeur, de l’incompétence…

    • Czar dit :

      an mais au moins c’est pas un populisssss, et c’est le plus important, ça, surtout d’après alain béchamel (après je ne sais pas si ces amateurs eux auraient réussi à exploser le déficit budgétaire, le plafond de la dette et celui du commerce extérieur dans ces proportions, comme ces vrais pros diplômés l’ont fait probablement pas les bleu-bites, c’est toujours un peu intimidé, ça évite de trop ruer dans les brancards comme ça, et de lâcher tranquillou une grosse caisse en étant présentés à la Reine. ce petit côté emprunté, désuet et charmant des provinciaux)

  16. hoopy dit :

    Je pense que Macron veut surtout dire que ce n’est pas le jusqu’au-boutisme de Zelenski qui décidera de l’utilisation par la France de l’arme nucléaire. En d’autre mots, si Zelenski cherche un peu trop les russes en Crimée ou à Belgorod et qu’il s’en prends une, ce n’est pas notre problème.

  17. Riecko dit :

    Il faut y voir une nouvelle macronnade.

  18. TDK dit :

    Je n ai aucune autorité en la matière et pas plus de compétence mais cela me semble être une belle boulette…. Humble avis d’un citoyen Français…

  19. vascocap dit :

    La doctrine nucléaire Française est stricte et heureusement, elle n’a pas changé depuis le grand Charles,Mr Macron ,n’a fait que la rappeler !
    Toutes les autres jérémiades ne sont que le fruit, soit d’incultes, d’incompétents ou de provocateurs!

    • aoups dit :

      @Vascocap, merci! Enfin une parole objective au milieu de ce flot de haine, de propos incultes et fascisants.
      De nombreux participants, ici sont tellement omnibulés par le président qu’ils seraient capables de crier au scandale si le PR annonce un ciel bleu … par beau temps.
      Entre ceux qui sont prêts à abandonner les pays pacifiques et de surcroit voisin à un destin tragiques, et ceux qui ont oublié le résultat du détournement du regard lorsque le moustachu germanique s’est pris pour un empereur…
      Alors oui les USA n’est pas le meilleur pays, oui l’Europe est imparfaite, oui la France est imparfaite, oui les Français sont imparfaits, et oui je ne suis pas toujours d’accord avec mes amis et les membres de ma famille et oui il y a des valeurs qui rapprochent, à part quand on est schizophrène et qu’on idolâtre le maître du Kremlin tuant son moindre contradicteur, envahissant ses voisins au moindre prétexte (l’Ukraine n’est pas le premier pays)
      Donc oui à un moment donné il faut savoir dire stop, au mec qui empêche les autres de vivre tranquillement, qui parle d’opération spéciale quand il tue femmes et enfants sans sourciller, et qui est capable de faire mourir ses propres compatriotes en guenilles comme des chiens. Oui ce fou doit comprendre qu’il ne peut pas faire tout ce qu’il veut. Et oui notre dissuasion nucléaire n’a vocation qu’a protéger les intérêts suprêmes du pays et de nos amis, les messages de l’occident est clair, le peuple russe n’est pas notre ennemis, les dirigeants de la Russie ont intérêt à ne pas dépasser des limites qui signerait une riposte par armement conventionnel, tout à fait suffisant pour neutraliser cette armée en déconfiture. A tout ceux qui redoutent une quelconque riposte Russe si nous devions intervenir après une frappe nucléaire en Ukraine, quel est votre seuil de tolérance ? L’arrivée de Poutine en Europe de l’est ? En Alsace, c’est encore supportable pour les Parisiens ? A Paris encore supportable pour les Breton ? SLAVA UKRAINI, vive la liberté de vivre en paix, Vive la France… et pour les fans de Poutine bonne route vers l’EST

      • Ératosthène dit :

        « Oui ce fou doit comprendre qu’il ne peut pas faire tout ce qu’il veut. »
        Prendre son adversaire pour un fou est le meilleur moyen de perdre la guerre.
        Si j’avais été Poutine et si j’avais disposé de ses informations, j’aurais aussi mené une guerre spéciale en Ukraine.
        Malheureusement, il disposait d’informations erronées.
        (La manière dont il s’y est pris pour commencer sa guerre spéciale montre e x a c t e m e n t qu’il croyait poursuivre un ennemi aux abois, qu’il pensait faire tomber le régime de Kiev instantanément ; régime de Kiev qui avait viré outrageusement rapidement à l’Ouest, en grande partie à cause des États-Unis ; c’est donc aussi de la faute du régime de Kiev qui n’a pas su garder un équilibre entre les deux grands pays comme la Finlande.
        Peut-être qu’il faudra que l’Ukraine soit amputé comme la Finlande pour comprendre qu’il faut qu’elle respecte un équilibre.)
        Malheureusement, plus longtemps on est au Pouvoir, moins on dispose d’informations correctes, car plus on est entourés de courtisans qui n’hésitent pas à travestir l’information pour plaire.
        Il y a encore beaucoup de choses à écrire, car on envahit pas un pays pour une raison, mais pour de multiples raisons et ce message ne sera jamais assez long.
        Par ailleurs, une preuve qu’il ne cherchait pas à envahir l’Ukraine est qu’il était prêt à passer un accord avec Zelenski, qui était aussi prêt, quelques semaines après le début de l’opération spéciale. Un fautif supplémentaire est le britannique Johnson qui est venu le voir et lui a dit « non, continue la guerre, on va te livrer plein d’armes ».

        • Haut château dit :

          « régime de Kiev qui avait viré outrageusement rapidement à l’Ouest »
          « c’est donc aussi de la faute du régime de Kiev qui n’a pas su garder un équilibre »

          Donc, parce qu’elle n’a pas voulu accepter le régime « équilibré » que voulait lui imposer son grand voisin ombrageux de l’Est, l’Ukraine serait en partie responsable d’avoir été envahie ?
          A vous suivre, tous les pays frontaliers de la Russie qui ont résolument choisi de se tourner vers l’Occident seraient en partie responsables de leur sort si la Russie essayait aussi de les envahir.

    • Courmaceul dit :

      Le commentaire que j’espérais. Merci.

  20. Frérot Georges dit :

    Quand on ne résiste pas à l’ivresse des mots …
    Quand on ne résiste pas à la chimère de l’Europe des marchands …

    Quand l’ambition personnelle d’un poste de président de l’Europe fait fît des intérêts vitaux de la Nation.

    Une fois retirée l’écume des mots que reste-t-il très concrètement de ces utopiques projets de coopération franco-allemande :
    – SCAF,
    – MGCS,
    – MAWS,
    – CIFS,
    – Tigre III,
    – et maintenant le défense aérienne.

    Un petit pas grand chose,
    beaucoup de retard pour nos armées …
    et une grosse « Kartoffel  » pour nos exportations.

    Et maintenant le benet niais décrédibilise la dissuasion nucléaire soustendue par l’ambiguïté stratégique en l’étendant à l’Europe.

  21. Rom dit :

    Macron est un fou furieux, c’est quoi ce délire d’intérêt vitaux européen, on a pas à être responsable de toutes les conneries que serait prête à faire certain des pays de l’est ou du moins à s’engager à une réponse nucléaire, c’est de la pur folie.
    Dans ce cas, par exemple si NS 1 et 2 c’est les intérêts vitaux européen, on devrait atomiser le responsable ? N’importe quoi.

    • M.W dit :

      Pas tellement fou furieux plutôt pragmatique , il pense que , comme la saloperie de Tchernobyl , la radio activité s’arrêtera toute seule ,a notre frontière , je commence a comprendre , enfin le pourquoi stratégique de Macron à vouloir par prudence l’évacuation des futur arrivant vers nos compagnes …..

  22. Logos dit :

    Selon la très pertinente expression de l’un des collègues -sinon confrères- de notre hôte (JD MERCHET pour le nommer), le PR a fait une faute de grammaire nucléaire. Cette expression a séduit, et même a été reprise par B. TERTRAIS, qui développe sur le sujet = https://twitter.com/BrunoTertrais/status/1580616695823372290

  23. lxm dit :

    Remarquez tout de même que tout le monde en occident nie l’existence même d’intérêts vitaux ou fondamentaux de la Russie. C’est pourtant en la poussant aux bouts de ses retranchements qu’on va créer à 100%( une certitude) un holocauste nucléaire.
    Encore dernièrement le haut fonctionnaire européen espagnol Josep Borrell, qui n’a dans son CV aucune compétence liée à son poste autre que le copinage et des affaires de corruption, vient de menacer la Russie de faire entrer en guerre l’UE contre elle, mettant en jeu la vie de 450 millions d’européens.

    Quand cela arrivera. Plus personne ne pourra jouer les étonnés. On a été prévenus maintes et maintes fois.

    Il faut je pense acter qu’il y aura une guerre nucléaire et se préparer au monde d’après, en protégeant et démultipliant ce qui est important. Même Elon Musk vient de le comprendre, il a été insulté et rejeté par l’Ukraine uniquement parce qu’il donnait son avis pour un plan de paix de dernière chance avant l’arrivée d’une guerre nucléaire.

    • Mal de mer dit :

      Parce qu’attaquer l’Ukraine, c’était conforme aux intérêts vitaux et fondamentaux de la Russie ?
      Et il ne faut pas essayer de s’y opposer parce qu’alors, vous en êtes certain à 100%, on va déclencher une guerre nucléaire ? Et ce sera notre faute, en plus ?
      Alors, on laisse faire ?

  24. Jojo67 dit :

    Ce type, Macron, fout la pagaille dans tout ce qu’il touche.

  25. Frédéric dit :

    Une bonne nouvelle si elle se concrétise. Victoire diplomatique européenne et recul de Moscou dans ces  »marches » :
    BREAKING: #Armenia and #Azerbaijan have agreed to sign a formal peace deal which includes an official delimitation of the border by the end of the year.
    Thomas van Linge
    @ThomasVLinge
    ·
    Suivre
    This deal (if successfully followed through) would be a major diplomatic victory for the European Union.

    Just last week intens negotiations between were taking place under supervision. The Kremlin was completely left out of the process

  26. Jre91 dit :

    Soyons clairs, la France n’utilisera jamais une charge nucléaire pour défendre un autre pays que la France, ou alors nous serions dans une guerre à l’échelle européenne ou mondiale.
    Dans le cas de l’Ukraine il n’y a même pas de sujet.
    Tout comme elle n’utiliserait pas d’armes nucléaires sauf à ce que le pays soit attaqué, et encore, la riposte serait graduée et dépendrait de plusieurs critères.
    Je ne comprends pas pourquoi on en reviens toujours à des choses improbables.

    On a du mal à bien qualifier le terme de non-belligérant, mais un pays qui attaquerait la Russie frontalement, serait de facto en guerre avec celle-ci, nucléaire ou pas.
    Ce serait l’escalade ensuite, car je ne vois pas la Russie en rester là si cela arrivait.

    Bref, on s’agite beaucoup sur un sujet qui n’en est pas un.
    Merci la presse.

    • lxm dit :

      Hollande avait mis fin à la guerre dans le donbass dans un discours en modifiant la stratégie nucléaire française pour en étendre le parapluie à l’europe entière, sans en définir les frontières. Dès lors tout s’est arrêté, le front s’est figé.
      Il voyait Poutine et Merkel parler entre eux et le snobant, il a voulu marquer un grand coup.
      L’idée était alors que la France fasse exploser une bombe quelque part( par exemple la mer du nord) pour signifier que la Russie était allée « trop loin », un coup de semonce; avant d’utiliser l’arme sur le territoire européen.
      Puis Biden fut élu et réveilla le conflit dormant en clamant qu’il soutiendrait coute que coute l’ukraine en dictant de ne jamais reconnaitre les gains russes, les vassaux durent s’exécuter.

      • tschok dit :

        Eh bé…

        Bon, ok, je veux bien que les moins informés croient que la France a étendu son parapluie nucléaire à l’ensemble de l’Europe, comme ça, sur une simple déclaration, au détour d’un discours sur un sujet de politique extérieure, de l’un de ses présidents. Ici, Hollande.

        C’est une connerie, mais après tout elle s’excuse.

        Mais, franchement, croire que c’est ça qui aurait provoqué un arrêt des combats dans le Donbass, ce qui n’a d’ailleurs jamais eu lieu, puisque les violations du cessez-le-feu constatées par les observateurs internationaux ont été multiples, ça c’est le bouquet.

    • Castel dit :

      De mon point de vue, la force nucléaire Française existe surtout pour une raison principale :
      Dissuader l’ennemi d’employer la sienne contre notre pays en premier.
      Car, on le voit bien en Ukraine, comme on l’avait déjà constaté aux malouines, que ce n’est pas parce qu’un pays ne possède pas d’armes nucléaires qu’il n’engagera pas de conflit contre un autre, possédant cette arme….
      Et il me semble que si les russes parvenaient à nos frontières, sans utiliser celles ci, je ne crois pas que nous serions les premiers à l’utiliser contre eux, sachant ce qu’il nous arriverait par la suite…
      Donc, comme je l’ai déjà signifié un peu plus haut, notre véritable intérêt est bien d’essayer de contenir la menace aux frontières, des pays européens de l’est avant de risquer nous trouver en première ligne

  27. Carin dit :

    Je pense qu’en 2020, lors de son discours Mr MACRON intégrait l’ensemble de l’Europe dans le cadre de la dissuasion nucléaire française… parce que ça servait « son » dessin d’Europe de La Défense…
    Aujourd’hui (les américains ayant fait le nécessaire au travers de l’Allemagne, mais pas que… ), il revient à la doctrine originelle, s’étant aperçu, qu’aucun pays européen n’interviendra aux côtés de la France, si le debile du Bosphore rentre dans le lard grec ou chypriote, que l’article de la charte européenne prévoyant aide et assistance à tout pays européen attaqué sur ses frontières, ne sera jamais suivit d’effet… que l’ensemble des programmes en coopération avec l’Allemagne sont enterrés et les derniers sont morts, la cérémonie d’inhumation est en cours, nos amis américains y ayant soigneusement veillé.
    Que cette Europe est menacée de se scinder en 2, entre les frugaux et les club med..
    Etc..etc…
    Il ne reste que les non alignés, et ces derniers demandes beaucoup en échange de leurs achats de matos…
    Ne reste comme option, que d’arrêter d’investir tout notre temps et toutes nos énergies dans cette Europe, adopter une politique clairement hostile lors des cessions, si nos intérêts propres sont disputés ( EDF, n’est qu’un exemple).
    Jouer a l’anglais ou l’allemand de service…
    Parier contre l’euro pour le faire encore baisser, à fin qu’il soit plus adapter à nous
    (Les club med), et non plus aux frugaux.
    Remettre en route notre politique industrielle qui a été volontairement mise en sommeil, pour permettre a l’Allemagne de bien réaliser sa réunification (vu le remerciement)..
    Se détacher de certaines réunions intra-européennes ou les américains viennent distribuer leur feuille de route, pour éviter des déclarations martiales de Mr Borrel, qui nous engage sans être notre représentant.
    Reprendre notre voix et notre voie dans nos rapports avec le reste du monde, en cessant de suivre la politique étrangère de l’Europe, qui n’a toujours fait que nous desservir nous tous peuples européens, au seul profit de Washington, qui encore une fois est notre amie, mais qu’à sens unique.
    Rentrer dans le lard des jaloux qui veulent notre place au sein des instances internationales et Otaniennes, en les remettants très fermement à leur place, lors des cessions et devant tout le monde…
    Il nous faut exiger, plutôt que demander, les personnages qui ont fait la grandeur de la France ou de n’importe quel pays, ne demandaient rien, ils exigeaient ce qui leur était dû!
    C’est à ce prix que la France redeviendra une partenaire ou une ennemie, mais plus jamais une faisant valoir ou vassale de qui que ce soit.
    Si nos représentants veulent aider l’Ukraine, il faut y aller à fond, mettre en suspens nos participations OTAN, qui nous coûtent très cher, (c’est quand mème nous qui construisons à nos frais une base qui restera a l’OTAN!!).
    Et s’il faut clairement dire à Poutine qu’on va venir grossir les rangs ukrainiens pour lui foutre la raclée qu’il mérite, j’estime que c’est une décision que nos représentants devraient prendre, pas une vague instance, sous couvert Europe/OTAN/Amérique du nord, et annoncé par un Borrel qui ne représente personne dans cette assemblée… et qui en plus menace de mort plusieurs centaines de milliers de militaires, au nom de Washington, qui n’enverra aucun de ses soldats au contact?
    Au nom d’une Europe presqu’allemande qui n’en enverra pas plus?
    En quels noms parle ce monsieur? (Je le sais)
    Dans quels buts? (Je sais aussi)

    • Fabiano dit :

      @ Carin

      Vous allez rire, je n’aurais pas dit mieux ( sauf pour les soldats français en Ukraine).
      Après l’épisode de la défense anti-missile, plus personne en France ne peut douter que l’Allemagne est redevenue notre principal ennemi. Son objectif: nous neutraliser que ce soit sur le plan énergétique et industriel avec les campagnes anti-nucléaires et le marché unique de l’énergie, sur le plan de la défense avec ses manœuvres anti-françaises et ses exigences sur le SCAF, le MGCS, etc… Prochain objectif: le bouton nucléaire français. Tout cela bien entendu sous le haut-patronage de Washington.
      Pourtant vous verrez à la fin du mois, je vous en fais le pari, l’exécutif français continuera à mendier des coopérations militaires avec l’Allemagne et à céder aux exigences d’outre-Rhin.
      Macron est un psycho-rigide. Il a été choisi pour finir de liquider la France et il s’y emploie.
      Le seul motif d’espoir, c’est que ça commence à se voir…

      • Castel dit :

        L’Allemagne n’est pas un ennemi, tout juste un concurrent, qui défend ses intérêts, comme nous le faisons concernant les nôtres, et qui c’est vrai possède sur nous une avance sur le plan industriel…
        Quand à Washington, au contraire, il ne verrait pas d’un très bon œil, une Europe trop forte ou trop unie , et je les soupçonneraient plutôt de tout faire pour essayer de la diviser !!!

      • bonnechancemonpapa dit :

        « Macron est un psycho-rigide. Il a été choisi pour finir de liquider la France et il s’y emploie. ». Il est le fondé de pouvoir de cette bourgeoisie décadente qui a vendu la France aux boches en 1940 et n’a pas réussi sont coup. Donc, rebelote 80 ans plus tard.

    • Lothringer dit :

      De Gaulle est décédé en 1970. Il n’a pas eu de successeur digne de son envergure.

      • STARBUCK dit :

        Et loin sans faux. De Gaulle restera dans la postérité des Grands de l’histoire de France, qui se révèlent dans l’adversité lorsque la France est au plus mal.
        Partis comme on l’est et avec se qui se prépare en terme de bouleversement sociaux-économique, il se pourrait qu’un autre émerge d’ici les 5 ou 10 prochaines années.

        • Van de Walle dit :

          De Gaulle était un grand homme, autant qu’un homme grand.
          Et pour être militaire, il n’en était pas moins littéraire.
          Il aurait écrit loin s’en faut plutôt que « loin sans faux ».

    • v_atekor dit :

      @Carin, tu ne devrais pas trop t’inquiéter sur le rôle des intellectuels français dans la pensée stratégique française, car de l’autre côté, en Russie, lorsqu’on fait mine d’appeler l’aide l’armée Biélorusse, on risque en fait de déstabiliser ce pays où le pouvoir ne tient qu’à un fil. Bien malheureusement pour les Ukrainiens, le Biélorusse à moustache – Plekszy-Gladz, plus vrai que nature ! – n’enverra pas ses troupes, car il risque avant tout qu’elles aillent à Minsk plutôt qu’à Kiev…

  28. Paddybus dit :

    Sauf erreur, il se dit que la Russie n’a aucune arme nucléaire tactique…. alors que signifie cette façon d’amorcer une situation improbable…???
    Qui est en train de chauffer la situation…???
    Qui sera celui qui va balancer une bombe nuc, sous faux drapeau…???
    Pourquoi quelques imbéciles soufflent sur les braises, alors que le rôle de tout politique devrait être l’apaisement et la négociation…???
    Qui veut déclencher un grand conflit en europe…???
    Quels intérêts servent ceux qui jouent ce jeu…???

    • mich dit :

      Bonjour ,  » il se dit que la Russie n’a aucune arme nucléaire tactique  » , il se dit ? plutôt marrant en parlant de ce pays , beaucoup de gens ont leurs appréciations sur la définition d ‘une arme tactique comme on en avait parlé avec @Aleksandar ,perso et du peu que je connais la Russie a largement de quoi mener une frappe nucléaire disons  » limité  » , quand à la contrôler c ‘est autre chose au vu des résultats de ces 8 mois de campagne…de guerre ..enfin d ‘ operations je ne sais plus trop ,eux non plus d ‘ailleurs.

      • Paddybus dit :

        Bonjour, merci de votre réponse, mais j’aurais aussi aimé que vous répondiez à toutes les questions…. car une vue d’ensemble est plus importante…

        • mich dit :

          Bonjour , vos questions sont surement pertinentes mais vous oubliez qu ‘un grand pays a donné le bâton pour se faire battre depuis février .  » Vae victis  » pourrait on dire , on veut tirer beaucoup de leçons de ce conflit ,perso la plus importante et utile pour notre pays c ‘est de savoir comment la Russie s ‘est mis aussi vite dans ce bourbier alors qu ‘elle semblait avoir les cartes en main au début .On peut chercher plein de raisons mais elle est la principale fautive si elle en est là aujourd’hui ,d ‘ ailleurs si c ‘ était la France à la place de la Russie on aurait deja entendu nos grands souverainistes sur ce site venir surtout dénoncer notre grande incompétence , je n ‘en ai aucun doutes .

          • Paddybus dit :

            Quand ce grand pays s’est fait repousser, salir, mépriser, et accuser pendant 20 ans…. que le voisin et frère s’est laissé prendre en main par les plus grandes ordures financiaristes et manipulatrice de la planète, il me paraît normal qu’a partir du moment ou un pan de sa population, même si elle avait été détachée subrepticement, se fait maltraiter et agresser par ceux là même qui sont censé les protéger…. il y ai eu la réaction que l’on connaît… et qui est à leur honneur, même si déclencher une guerre n’est pas en soi un acte valorisant…

            Qui de celui qui avance masqué en écrasant une partie de la population qu’il devrait protéger, ou de celui qui réagit contre cela est le plus en tort…???

            Pour ce qui est de la manière, certes, on peut considérer qu’il y a eu échec…. mais il semble bien que le but de la Russie était de « libérer » l’ukr-haine de l’emprise nazillonne, et aussi de l’emprise extérieure, sans que la population ne soit trop pénalisée, ils ont semble-t-il donc tenté de préserver les infrastructures….
            Mais il s’avère que la population s’est soit laissée embrigader dans des réactions aussi délirantes que l’européisme que nous subissons depuis 40 ans…. et que ceux qui avaient encore l’esprit libre n’ont pu ou pas réussi à avoir le courage d’affronter les gang nazi qui se permettent tout (voir Boutcha) … les nettoyages ethniques et les règlements de comptes vont faire plus de morts que la guerre…
            Une partie de la population s’est donc impliquée, et les attentats qui se succèdent semble pousser la Russie vers un changement de stratégie… attendons en les résultats…!!!!

            Pour ce qui est de la France, non seulement les souverainistes, dont je suis, sont déjà scandalisés par les décisions lamentables prise par celui qui occupe la place de chef, qui apportent la preuve d’une incompétence crasse, d’un manque de culture historique, sociétale, d’une incapacité à avoir une ligne de conduite cohérente, et des objectifs sains… Mais aussi du mépris qu’il porte aux instances démocratique représentatives du pays…
            Le type qui occupe la place avait une première mission qu’il a lamentablement échoué, c’est la garantie d’application des accords de Minsk…
            Sa deuxième mission aurait dû être la négociation, afin d’empêcher la survenue de cette guerre, en contraignant les ukr-haineux à appliquer ces accords, et à tout le moins faire le maximum pour limiter les dégâts de la guerre avec le minimum d’armement et de financements…. or, il a fait strictement le contraire…
            Alors, oui, macreux est fort critiquable, car non seulement il montre son incapacité à gouverner par tempête, mais il place la France dans une situation stupide vis à vis de la Russie qui ne nous a fait aucun mal, et qui a tout fait pour les intérêt de la France en nous laissant accéder à son énergie à prix raisonnable, et en ouvrant les portes aux échanges économiques dont nous avons grand besoin au vu de l’attitude agressive de ceux qui se prétendent nos « alliés »…. (je ne vais pas vous rappeler les dégâts que les sanctions de 2014 avaient fait dans notre économie…. alors qu’on nous affirme que c’est pour nuire aux Russes…!!!)

            Pour ce qui est de nos militaires, je ne doute pas trop de leurs qualités techniques…. je suis bien plus perplexe pour ce qui est du volume…. et donc de sa capacité à résister à une guerre de longue haleine…

          • mich dit :

            Bonjour , j’ ai lu jusqu’ au bout même si déjà je penses que votre première phrase est largement exagérer .Alors vite fait ,libre à vous de penser que la Russie a voulu mener une opération  » humanitaire  » mais les moyens engagés ne trompent guère , leurs planification a échouée en peu de temps ,sauf en partie dans le sud . Pour ce qui est du souverainisme je ne vois aucune honte dedans mais quand je dis les « grands souverainistes » c ‘est surtout que je pense que pour certains c ‘ est une façade bien pratique pour faire passé des idées politiques en hésitant pas à manipuler des concepts qu ‘ils goutent peu , la démocratie par exemple . C ‘est votre droit de critiquer la gouvernance Macron , perso je ne sais pas trop ce qu ‘aurait donnée une autre , en fait si , j’ ai bien peur que cela n’aurait fait rien de plus ,même pas de nous aligner avec les Russes , au fait quels problèmes pour notre économie en 2014 ? vous ne pensez pas à nos pauvres éleveurs de cochon et au BPC comme certains j ‘espère ,la vérité c ‘est que l’ on commerçait fort peu avec la Russie même si nous investissions dans ce pays et à raison je penses , pour le long terme je ne sais pas ce que cela aurait donné ,pas facile la concurrence Chinoise . Pour l’ énergie je penses que vous confondez notre cas avec l’ Allemagne , d ‘ ailleurs je crois vraiment que c ‘est elle qui perds le plus dans cette histoire ,aller cela ne vous fait pas un peu plaisir ? Enfin pour la partie militaire , pour ceux qui connaissait un peu nos capacités pendant de la guerre froide , je penses qu ‘il y a beaucoup de larmes de crocodile car on s ‘en remettait déjà à la sainte dissuasion qui a eu la priorité des moyens alloués ,c ‘est là que le débat actuel est intéressant car il va falloir que l’ on sache si cette dernière sera toujours capable d ‘être le rempart qu ‘elle a été car jamais un bouclier n ‘est resté invulnérable . Les guerres de longues haleines pourront prendre plusieurs formes et pas seulement l’ affrontement d’armées blindées ,encore une fois attention aux conclusions tirées du conflit Ukrainiens pour le peu que l’ on en sait .

          • Paddybus dit :

            Mich, non, vous vous trompez, les sanctions de 2014 ont été très coûteuses à l’agriculture Française… au bas mot 20% de la filière Porc…. cela à provoqué un carnage…. et il y a la filière Poulets qui a aussi été attaquée, mais par un ukroligarque…. allez écouter ce qu’en dit M. Asselineau… édifiant…!!!

            Pour la guerre de Poutine, n’essayez pas de me faire dire ce que je n’ai pas dit…. j’ai bien dit qu’ils avaient essayé de préserver la nation ukrainienne et les infrastructures qui sont leurs support de vie…. mais bien évidemment cela n’a pas été analysé chez nous comme cela…. c’est de bonne guerre, on a choisi le mauvais camp….

            Pour ce qui est de l’impact de la destruction de l’économie teutonne, vous ne semblez pas vous rendre compte que non seulement en Alsace et Moselle, il y a de très nombreux travailleurs Français qui sont salariés en teutonnie…. immanquablement, ils seront les premiers touchés par les licenciements….
            Mais aussi, nous avons assez peu de grosse entreprises dite « intermédiaires », et nos entreprises de taille assez faibles, sont souvent des sous-traitants de l’industrie teutonne, vous pouvez comprendre l’impact que cela pourrait avoir…

            Mais il y a aussi l’impact sur les prix de l’énergie des citoyens…. impact qui promet d’être majeur et délétère…. et durable si l’euro ne se rétablis pas…. car c’est la moitié de la situation…. mais personne ne le souligne…!!!

            Pour l’action mili… espérons que comme depuis 75 ans, nous n’aurons pas à vérifier….!!!!

            Pour ce qui est du poids de l’économie avec la Russie, je vais vous rappeler l’entretien qu’avaient eu Poutine et Sarko…. dont sarko est sorti apparemment bourré…. Or, il ne boivent ni l’un ni l’autre….

            La petite « histoire » qui est sorti quelques années plut tard, c’est que Poutine a remis sarko a sa place…. et lui avait asséné une leçon magistrale, qui fut le prémisse d’une envolé des échanges économiques…. mais cela il vaut mieux le cacher…!!!
            La Russie VOULAIT des échanges avec la France, ceux avec la Chine n’ont rien à voir… et ceux qui ont imposé les sanctions ont parfaitement su cibler les sanctions….
            Merci de vos échanges…

        • tschok dit :

          @Paddy,

          Je ne vais pas répondre à toutes vos questions, qui présentent un intérêt assez variable, disons, mais je peux au moins vous apporter une précision.

          La Russie est créditée de 2.000 armes nucléaires tactiques. Ces ogives ne sont pas déployées, mais stockées dans une douzaine de sites.

          Je suppose qu’il s’agit pour l’essentiel de vestiges de la période soviétique, et marginalement de têtes plus modernes.

          Savoir si elles sont toute en état de fonctionnement, c’est une autre question. Mais le nucléaire n’est pas un domaine dans lequel les Russes sont réputés maladroits, donc on peut supposer qu’il dispose d’un potentiel suffisamment dangereux pour être inquiétant, donc surveillé.

          • Paddybus dit :

            Oui, mais les affirmation éternelles de choc-ola, on s’en fout, vous êtes un propagandiste des ricains….
            Ce que je dis, c’est qu’un certain nombre des experts internationaux du nucléaires, eux, disent qu’il n’y a pas de nucléaire tactique en Russie, alors, la seule réponse que j’attend, c’est des éléments sérieux, d’une personne libre, et si possible avec des choses probantes….. vous arrivez à comprendre ça…??? ça me surprendrait…. mais j’essaye quand même….!!!!

            Et dans tous les cas, le président Poutine est quelqu’un de trop sérieux pour démarrer un conflit nucléaire…. je crains bien plus les exactions dont sont capables les mondialistes ricano-financiers, qui sont prêts à tout pour engendrer le chaos…. y compris pousser le plus instable d’entre eux, celui qui a pris la place du chef, chez nous, sans en avoir ni les capacités ni l’envergure….!!!!!

          • tschok dit :

            Vous n’essayez rien d’autre que d’injurier quelqu’un qui vous apporte une précision, pour l’instant.

            Et… vous n’y parvenez pas.

          • Paddybus dit :

            Hihihi…. le naze…. il ne cesse d’accuser de trollisme, et autres nom d’oiseaux…. et maintenant, il joue les vierges effarouchées…. MDR…!!!!

          • précision dit :

            @Paddybus vous vous excitez un peu, là. Nul besoin de 3 « ? » ou de 4 « !3, pour ne parler que de la forme.
            Comme tschok vous l’a écrit (et je l’ai écrit dessous) la plupart des experts accordent à la Russie un nombre entre 1000 et 2000 têtes. La réponse de tschok était plutôt nuancée.

            Quand à être libre, il n’a pas du vous échapper que tschok et moi avons souvent des avis divergents sur certains points de ce conflit. Mais sur ce sujet nous avons les mêmes données. Et j’ai fourni un lien vers une page wikipedia ou vous pourrez trouver quelques liens. Un autre élément donnant un indice sur cette question : V.Poutine refuse de discuter la question à moins d’inclure dans la discussion le non-déploiement par les US de telles têtes dans les états nucléaires. S’il pose des conditions pour négocier sur ce sujet, c’est assez vraisemblablement qu’il en a.

            Je vous retournerais bien la question; quels experts sérieux affirment que la Russie n’a pas de têtes nucléaires non-stratégiques?

            Peut-être s’agit-il d’un simple malentendu (vecteur, doctrine, etc?).
            Quand à affirmer que le président Poutine est « trop sérieux » c’est un point de vue très subjectif, assez difficile à étayer (surtout qu’en matière militaire les grandes puissances mettent parfois en oeuvre une très vilaine doctrine « escalate to de-escalate », qui est même déjà une interprétation possible du conflit actuel. Décrire notre président comme « le plus instable des mondialistes qui a pris la place du chef », ce n’est pas une base saine pour argumenter quoi que vous puissiez penser d’E.Macron (ou de J.Biden, si c’est à lui que vous décrivez ainsi)…

          • LEONARD dit :

            @précision
            Soyons précis….
            La Russie, 1000 à 2000 têtes, on est loin de la précision….

            On a quand même quelques chiffres, parce qu’il y a des accords internationaux que US et Russes appliquent encore:
            Bref, il y en a 1588 officiellement déployées, 2889 en réserve, 1500 retirées du service et destinées au démantèlement:
            https://fas.org/issues/nuclear-weapons/status-world-nuclear-forces/

            Les 1588 sont « stratègiques », càd déployées à terre ou sur SNLE, sur des missiles intercontinentaux.
            MAIS
            Là ou les ricains affichent clairement la couleur en mentionnant 100 B61 en « non-stratégic », la doctrine russe est plus alambiquée: Officiellement, il n’y a pas de « tête tactique » (donc de faible puissance), mais des missiles à armement dual, typiquement l’Iskander
            https://www.opex360.com/2022/05/05/la-russie-a-simule-des-tirs-de-missiles-a-capacite-nucleaire-iskander-depuis-kaliningrad/
            ou le Kinzhal,
            https://www.frstrategie.org/publications/notes/missiles-hypersoniques-cas-kh-47m2-kinjal-2022
            l’idée de départ (avant Ukr), étant d’échapper, « par le bas » aux traités START. Considérés comme missiles « conventionnels », ces engins sont mentionnés comme « pouvant être nucléaires » et sont souvent publicisés comme tels depuis peu.
            Et comme il y a 2889 têtes en réserve, il se pourrait bien que certaines d’entre elles soient destinées aux Iskander et Kinzhal. Elles seraient alors, par la portée, la puissance et l’utilisation, des armes « nucléaires tactiques ».

            https://www.ifri.org/fr/espace-media/lifri-medias/guerre-ukraine-serait-capacite-de-destruction-dune-arme-nucleaire-tactique

    • VinceToto dit :

      Faut sauver le soldat $?

      • Paddybus dit :

        Et votre rente à vachequitonne…??? elle arrive à l’heure…?? .. car pour vos horaire de commentaires, vous êtes revenu au habitudes et régularité…!!!!

        • Paddybus dit :

          réponse sans aucune conviction…. essayez autre chose….
          Vos capacités de propagandiste s’affaiblissent… la doxa a ses limites… que vous semblez déjà avoir dépassé…!!!

    • Carin dit :

      Je me suis arrêté à « bombe nucléaire sous faux drapeau »
      Tu viens de faire ma soirée … merci.

      • Paddybus dit :

        On savait que tes limites sont très vite atteintes…. pas utile que tu nous le rappelle à chaque fois….!!!!

      • Paddybus dit :

        Je ne suis pas du genre à avoir de la haine envers les handicapés, que ce handicap soit intellectuel, mental, ou atteint les capacités de connaissance…!!!
        Sortez vous donc le doigt du nombril…!!!

    • précision dit :

      ce qui se dit (à certains endroits) n’est alors a priori pas exact.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Tactical_nuclear_weapon
      « The thousands of tactical warheads wielded by both sides in the late-1980s declined to an estimated 230 American and 1,000 to 2,000 Russian Federation warheads in 2021, although estimates for Russia vary widely »

      Dans la mesure où le camp occidental semble en mesure de l’emporter sur le plan conventionnel sans trop d’effort (sauf pour les Ukrainiens), je doute qu’il prenne le risque d’une escalade nucléaire.

      • Paddybus dit :

        L’emporter est une chose… même si dans ce genre de situation, le moins qu’on puisse dire, c’est que rien n’est jamais certain….
        Par contre, une chose est assez facile à envisager, pour les esprits libres du moins, c’est que le but de cette guerre instillée par une puissance qui se permet tout ce qu’elle veut et toutes les guerres déclenchées ces 80 dernières années, n’est pas forcément de finir bientôt…. et une escalade douteuse pourrait être un moyen de pourrir la situation des nations européennes pour très longtemps….!!!!

    • Décryptage dit :

      À partir d’un « sauf erreur, il se dit que », vous extrapolez que si une charge nucléaire venait à détonner du côté de l’Ukraine, cela pourrait venir « sous faux drapeau » d’un autre pays que la Russie ? Joli !
      En commençant une phrase par « sauf erreur, il se dit que » on peut dire et faire dire n’importe quoi, son contraire, et même les deux en même temps, tout en prétendant être de bonne foi.
      Et les triples points d’interrogation, c’est pour marquer le fait que vos questions sont insidieuses et orientées ?

      • Paddybus dit :

        Vous avez certainement les preuves qui me manquent…??? Si vous pouviez me fournir ces preuves de l’existence de bombe nuc tactiques en Russie, je vous en remercie….. mais pour les sources que j’ai, cela fait doute…

        « Sauf erreur » c’est parce que je laisse la place au doute… contrairement aux experts qui sévissent un peu trop ici ou ailleurs…!!!
        Les triples points te gênent …??? fait comme s’il y en avait qu’un seul…. mais tes capacités de lectures en sont peut-être incapable…???????? ;0)))))))))

  29. cipal dit :

    Bonsoir,
    Ce qu’il y a de formidable avec le benêt Elyséen, c’est que l’on est assuré d’avoir au moins un sujet de consternation tous les jours ! à chaque fois que sa médiocrité prétend éclairer la nation ‘au fait il sait ce que c’est la nation française ? il faudrait lui expliquer que notre frontière nord c’est plutôt le Rhin que la Baltique, et que ses fantasmes euros béats avec nos pseudos amis les teutons et autres européens pas particulièrement nos amis du côté de l’est ! en fait ce type devient dangereux il dépouille notre armement au profit des Ukrainiens (ce serait parfait si nous avions le matériel ! en fait il nous met à poil sans sourciller, car si ça tourne mal il sera ailleurs comme toujours !) et cerise sur le gâteau son dernier exploit constitue une attaque sur les principes de notre dissuasion ! on sait que ses potes les alboches veulent qu’on leur file le parapluie, la clé qui va avec et de plus notre siège au conseil de sécurité ! Et bien évidemment c’est le foutoir en notre beau pays et nos gouvernants réfléchissent à comment augmenter le foutoir ! c’est effectivement dans l’ordre des urgences le moment de s’occuper des retraites ! Dormez bien brave gens le micron et ses amateurs veillent sur votre sécurité !

  30. vno dit :

    La doctrine, ce n’est pas lui qui l’écrit et encore moins lui qui la change seul … heureusement manifestement ! Par contre, il vient de donner au parlement les clés de sa destitution pour désordre mental, On aurait pu s’en rendre compte avant avec ses cours de théâtre obsessionnels de pervers que rien n’arrête ! Il y a un principe de base dans la dissuasion; la Sécurité des Français, pas leur mise en danger !

  31. LucienB dit :

    Il faudrait demander à McKinsey, Rothschild et Soros, ils sauront sûrement guider les moutons français.

    • Lémurien officiel dit :

      Pour les autres entités je sais pas, mais pour nous bien sûr qu’on vous dit pas tout. Sinon Gilbert il vient contrarier nos plans machiavéliques. Hein ? Mais non il est pas mort.

    • Paddybus dit :

      LucienB…. voyez vous les réaction automatiques que provoquent l’évocation des quelques personnages clefs de la finance mondialiste manipulatrice dans un avis…???

      On vous répond: ummite et lémuriens….. c’est bien la preuve que non seulement vous avez ciblé juste…. et que ceux qui sont ici soupçonnés d’être les chiens de garde de ce qui ne doit pas être abordé, réagissent au quart de tour… et aboient immédiatement, afin d’essayer de décourager…. c’est donc bien la voie qu’il faut suivre….

      Oui soros est une ordure, et un fou furieux qui s’auto-intitule « chef d’état sans état »…. tout un programme, et toute une vision de la démocratie…. ou le peuple n’a évidemment pas droit au chapitre…!!!!

      Allez les toutous du monde ricano-mondialiste, ajoutez encore quelques aboiements contre moi…. ça va vous faire du bien, et ne me fera pas de mal….!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ;0))))))))))))))))))))))))))))

  32. Lecoq dit :

    La doctrine française a toujours ete de protéger son territoire. Ses intérêts sont laissés a l’appréciation du gouvernement/de l’assemblée

    Il a ete proposé aux pays européens de passer sous parapluie francais. Ce qui veux dire :
    1 participer au financement
    2 double clef

    Comme pour l’otan avec les usa …

    Les pays europeen ont refuses,
    Bref rien de neuf.

    • tschok dit :

      @Lecoq,

      Nous n’avons jamais fait une telle proposition, qui n’existe que dans votre esprit.

      Eût-elle été faite qu’elle aurait été refusée. Mais même ce refus n’a jamais été formel, puisque la proposition qui est censée en être la cause est une fiction.

      Il s’agit d’une légende urbaine.

        • tschok dit :

          @nexterience,

          Avant de vous le résumer, il faudrait que vous le lisiez et que vous le compreniez.

          Ensuite, si vous y tenez, je vous ferai votre résumé.

      • v_atekor dit :

        Pas exactement. L’établissement de fait de l’Europe comme intérêts vitaux français depuis M. Chirac il me semble. Ce qui veut dire qu’en fait les autres pays bénéficient du parapluie français sans le financer

        • tschok dit :

          @v_aketor,

          Non, pas du tout. Vous me pardonnerez d’être bref, mais je me suis déjà si longuement étendu sur ce sujet sur ce blog que j’en ai un peu marre de me répéter.

          En fait, il y a une extension à l’Europe de la zone géographique des intérêts vitaux, qui ne sont donc plus limités au seul territoire national, ce qui ne signifie pas du tout extension du parapluie nucléaire français à nos partenaires européens.

          Alors, c’est un truc de jésuite, je suis bien d’accord avec vous (je veux dire par-là que c’est subtil, sans doute un peu trop) mais c’est tout ce qu’on a proposé à nos alliées, outre de participer à des comités Théodule, histoire de forger avec eux une culture stratégique commune ( en gros, pour qu’ils alignent leur vision stratégique sur la nôtre).

          Et, bien sûr, ça a fait flop.

          Bon, voilà, dans le concept c’est simple, il faut distinguer deux choses:
          – La zone géographique des intérêts vitaux de la France, qui couvre l’UE;
          – Le parapluie nucléaire français, qui protège exclusivement la France.

          Et ne pas oublier comment marche le système: l’atteinte aux intérêts vitaux, c’est le critère de déclenchement du feu nucléaire. Donc, la cible peut être située hors de l’UE (d’ailleurs, elle doit l’être).

          C’est apprécié par le président, chef des armées.

          Ca marche un peu comme une police d’assurance:
          – L’assuré: c’est la France et uniquement elle
          – le risque assuré: c’est l’atteinte aux intérêts vitaux de la France, situés en France incluse mais avec extension à l’UE
          – La garantie: c’est le feu nucléaire, qui prend pour cible tout auteur de l’atteinte, où qu’ils soit dans le monde, hors la France et l’UE ( et nos autres alliés dans le monde).

  33. Parabellum dit :

    Pour changer de doctrine vers une frappe en premier il faudra créer les missiles mobiles ad hoc gente hades ? Que temps et d argent perdu .la défense nationale doit être revue totalement pour sortir du syndrome bss ´ du baratin europeiste et des retards …bon courage .la future lpm devrait être révolutionnaire mais il n y a pas de majorité politique ni de volonté.

  34. Taboulé dit :

    Faut-il donc y voir un lapsus ou un changement dans la doctrine nucléaire française ? … ou simplement de l’embrouille de communicants à peu de frais, sans grande considération pour la marge de manoeuvre ou l’efficacité de la dissuasion en cas de crise ?

  35. Cédric dit :

    Ce mec est lamentable, il salit tout ce qu’il touche! On a compris, il veut céder la dissuasion à l’Union européenne, c’est à dire concrètement à l’Allemagne sans que celui-ci viole les accords de Moscou! Et pour cela son « en même temps » sur cette question sert de ballon d’essai!

  36. MAS 36 dit :

    Le Président paraît être sur la même longueur d’onde que le chef de la diplomatie Européenne Josep BORREL qui a déclaré :  » Si utilisation de l’arme nucléaire il y avait en Ukraine, une réponse militaire, non nucléaire serait si puissante que l’armée russe sera anéantie. « . Toutefois laisser planer une ambiguïté totale sur l’utilisation de l’arme nucléaire fait partie intégrante de la dissuasion.

  37. breer dit :

    Ce président est un mégalomane. Dommage qu’on ne fasse pas passer des tests de personnalité, à tous les individus qui se présentent comme candidats aux fonctions dirigeantes au sein des gouvernements, chez les hauts fonctionnaires et les leaders des parti politiques, cela éviterait peut être d’avoir des névropathes aux postes clés. Mais peut-être, qu’en vérité, il faut être très névrosé pour vouloir accéder à toutes ces fonctions qui sous entendent d’être, très ambitieux, voir arriviste, d’être orgueilleux, voir imbu de soi-même, arrogants voir colérique. Si nous pouvions lire dans les esprits de nos dites « élites » , nous serions sans doute parfois horrifiés, choqués et souvent fortement déçus.

    • LucienB dit :

      Megalomaniac est la meilleure de toutes les possibilités. Je serais heureux si c’était vrai. Mais nous avons d’autres options comme la lâcheté et la trahison.

    • Torr e penn dit :

      je pense avoir saisi sa personnalité au travers de ses frasques télévisées: ce type est très dangereux, et même pathologique : je ne lui aurais jamais confié ne serait ce qu’une escouade de corvée de quartier !

      • Plouc putatif dit :

        @ tous
        En récapitulant sa dizaine d´interventions, l´on voit que ce prétendu « lgbetc. » poste toujours entre 1h et 3h du matin (heure française).
        .
        Par conséquent, c’est de deux choses l´une : soit il souffre d´insomnie, soit il est très à l´est ou très à l´ouest, loin de chez nous en tout cas.
        .
        Méfiance donc, car ce personnage n´est pas ce qu’il prétend être.

    • Devoirs dit :

      Par pitié, pour dire « et même », utilisez l’adverbe voire, pas le verbe voir.
      Ambitieux, voire arriviste.
      Orgueilleux, voire imbu.
      Arrogant, voire colérique.
      Merci.

  38. hoche38 dit :

    Une action de cobelligérance a déjà été engagée en Ukraine contre une puissance nucléaire majeure et dans le flou quant aux limites mêmes du champ d’application de notre dissuasion nucléaire.

    Il commence à y avoir une urgence et une obligation démocratique à en informer le Parlement.

    • Patrick, de Belgique dit :

      Opération militaire spéciale…Je ne peux m’empêcher de penser à une époque où j’entendais notre république bien démocratique qui nous parlait des EVENEMENTS en Algérie, fameux évènements en effet, où la France a du engager jusqu’à 450 000 hommes (et femmes, les PFAT) sur place, c’est à dire la moitié de l’Armée française en ce temps là, et donc le double des effectifs russes au début de l’attaque contre l’Ukraine, s’il faut croire les chiffres officiels; tout çà pour dire que le pouvoir politique, que ce soit un ancien du KGB dans la droite ligne des tyrans moscovites, ou bien un socialo-gugusse comme Guy Mollet, sait utiliser les mots qu’il faut pour berner les populations pour peu qu’elles veuillent bien s’en laisser conter ! Poutine finira bien par disparaître, tout comme nous, d’ailleurs, mais il est possible que lui, disparaisse violemment, enfermé dans sa logique, il l’aura sans doute chercher.

  39. Alpha (α) dit :

    Si c’est le cas, peut être que Macron s’est enfin aperçu que beaucoup d’Européens jouaient contre la France, ne voulant pas d’une défense européenne et se complaisant à être sous la seule protection US dont ils sont clairement les vassaux…
    Auquel cas, il signifie à ses mêmes européens qu’ils n’ont qu’à se démerder en cas d’attaque nucléaire !
    Non ?

    • Estelassar dit :

      J’aimerais que ce soit ça.

    • LucienB dit :

      Toi qui n’as pas compris. L’objectif de Macron est de démanteler la dissuasion nucléaire française. Alors nous serons des vassaux complets des Américains.

      • Alpha (α) dit :

        « L’objectif de Macron est de démanteler la dissuasion nucléaire française.  »
        Ah ? Il dit ça Macron ? Fichtre ! Mince alors !…
        Heureusement que tu es là pour nous éclairer de ta lumière Lulu !
        Sinon, tu as combien de Ricards dans le cornet là ? 🙂

        • Fabiano dit :

          @ Alpha

          Vous devriez lire les propos de Roland Lescure, Ministre délégué à l’Industrie et macroniste de la première heure. Il parle d’en finir avec l’héritage gaulliste dans notre pays et de transférer notre siège au Conseil de Sécurité de l’ONU à l’UE. En filigrane, vous vous doutez bien que la question du bouton nucléaire n’est plus très loin…

    • tschok dit :

      @Alpha,

      Ils ne se complaisent pas, ils n’ont pas le choix: l’offre US est la seule sur le marché. C’est pas plus compliqué que ça.

      Quand on est en face de la Russie, on a besoin d’un parapluie nucléaire, au cas où. Qui en offre? La France? Non. Le Royaume-Unis? Non plus. Israël? Il n’est pas censé avoir la bombe. Le Pakistan? Trop loin. L’Inde? Pareil. La Chine, Non, trop risqué. La Corée du Nord, Faut pas exagérer, quand même.

      Bref, il n’y a que les Amerloques qui mettent leur garantie nucléaire sur la table. Elle ne vaut pas grand-chose? Peut-être, mais c’est mieux que rien.

      Comment on fait pour la souscrire?

      On signe le pacte de l’Atlantique en bas à droite, ça ouvre droit à l’article 5, qui est la garantie standard. Et si on veut la garantie Gold, on adhère au système du partage nucléaire.

      Le club des clients Gold comprend 5 membres:https://fr.wikipedia.org/wiki/Partage_nucl%C3%A9aire

      Belgique, Allemagne, Pays-Bas et Turquie. Et bien sûr les Etats-Unis, qui fournissent les armes nucléaires (actuellement, les B61).

      Ceux-là sont dits « sanctuarisés », car il accueillent des armes nucléaires de l’Otan, fournies par les Etats-Unis, donc ils sont susceptibles d’être la cible de tirs nucléaires russes, ce qui impliquerait alors une réponse de l’Otan de même type, donc une réponse américaine nucléaire, puisque ce sont les Etat-Unis qui ont les armes nucléaires et les clés.

      C’est du moins la logique sous-jacente du système. Mais à vrai dire, on n’en sait pas grand-chose, parce que les documents sur le partage nucléaire sont classifiés.

      Dernier point: on ne devient pas membre du club Gold comme ça. C’est un système qui est marqué « Guerre Froide ». Par ailleurs, les Américains se sont engagés à l’égard de la Russie à ne pas étendre vers l’Est l’implantation de leurs armes nucléaires.

      Cela concerne la Pologne qui a dernièrement évoqué la possibilité d’accueillir de tels armes sur son sol. Si les Américains acceptaient ce qui n’est pas encore une requête formelle, mais qui pourrait en devenir une dans l’avenir, cela impliquerait de revenir sur cet engagement et vraisemblablement de clarifier le statuts des membres Gold.

      Est-ce qu’ils ont tous bien conscience d’appartenir au noyau dur de l’Otan? C’est pas évident quand on regarde la Turquie, par exemple. Pour l’instant, on peut penser que les Américains ne veulent pas bouger sur le sujet.

  40. Morbihan dit :

    Je répète: n’importe quoi!

  41. Alain d dit :

    Bah, oui, effectivement, il aurait mieux fait de la fermer.
    Ceci étant, le France est fondatrice de l’UE, donc ça sous-entend, à mon avis, que l’UE dans son intégralité fait partie des intérêts français. De plus une nation de l’UE doit porter secours aux autres nations de l’UE, si besoin, mais ce n’est pas totalement clair.

    • Fralipolipi dit :

      @Alain d
      « donc ça sous-entend, à mon avis, que l’UE dans son intégralité fait partie des intérêts français. »
      …. des intérêts, oui. Vitaux, non.
      .
      Le Nuke, ça ne se partage pas comme les bonbons à la guimauve.
      Si on commence à jouer, on a vite fait de retrouver tout le monde grillé.
      Donc faut pas non plus se forcer à jouer lorsque ce n’est pas strictement nécessaire, ni se laisser embarquer par des pays que l’on ne maîtrise pas.
      C’est triste, mais sur le Nuke, faut savoir être un peu égoïstes … surtout lorsque l’on voit comment fonctionnent un certain nombre de nos chers amis européens …
      .
      Après tout, l’Europe a déjà le F35 et la B61 … ce n’est pas suffisant ? 😉

      • Alain d dit :

        @Fralipolipi
        Les pays de l’est l’EU qui sont menacés par Poutine sont dans l’OTAN. Donc si un de ces pays se prend une frappe nucléaire, l’OTAN doit répliquer. Et il me semble bien que la France est membre de l’OTAN. Tous pour un et un pour tous. Sans quoi l’OTAN n’a aucun sens.
        Si la France veut juste se limiter à la défense de l’Hexagone et de son Outre-mer, alors elle devrait sortir rapidement de l’OTAN.
        Donc : « il aurait mieux fait de la fermer »
        Et comme, des forces de l’OTAN sont pré-positionnées dans ces pays de l’est de l’UE, la question ne se pose même pas. Poutine ne frappera pas parce qu’il se prendrait une réplique auto-bronzante, ce qui entrainerait l’engrenage fatal pour les deux camps.

        • Petit missile dit :

          La force de dissuasion française n’est pas intégrée dans l’OTAN.
          La France est membre de l’OTAN mais concernant l’utilisation éventuelle de ses armements nucléaires, elle en décide seule et selon sa propre doctrine.
          La solidarité militaire que nous devons à nos alliés dans le cadre de l’OTAN n’implique pas qu’elle soit nucléaire.
          On peut penser ce que l’on veut de la décision de Sarkozy d’avoir fait revenir la France dans le commandement intégré de l’OTAN (c’est de ce commandement que de Gaulle s’était retiré, pas de l’alliance elle-même) mais il n’y a apporté que nos forces conventionnelles.

          • Alain d dit :

            Oui, oui, oui, la France a gardé son autonomie nucléaire par rapport à l’OTAN, enfin c’est ce qui est écrit, mais ça me fait de plus en plus sourire.
            Le mieux, c’est que nous soyons pas contraint, en réaction d’une agression contre l’UE-27, à faire un choix !

    • nanard dit :

      L’UE est une confederation d’ordre economique. La CED a ete flinguee par mon general il y a belle lurette. La France ne partagera jamais son commadement strategique avec qui que ce soit. Macron appiera sur le bouton qu’en cas de d’aggression sur notre sol. Biden aussi. En matiere de nucleaire, il n’y a aucun aucun accord explicite de solidarite, et encore heureux sinon bonjour le bbq inclusif mondial…

  42. aleksandar dit :

    Une dose de réalisme.
    La France ne prendra pas le risque de voir Paris ou Lyon partir en fumée pour l’Ukraine.
    Pas plus que les USA ne prendront le le risque de voir New-York ou Washington partir en fumée pour sauver Paris ou Berlin.
    Les élites occidentales sont malhonnêtes et dépravées mais pas suicidaires

    • mich dit :

      Par contre peut être le risque de vraiment faire fumer l’ armée Russe , et là ils prendront quels risquent eux ? vous oubliés un peu vite les élites Russe dans votre comentaire de fin ,faut pas faire de jaloux c ‘est jamais bon non plus !

  43. ScopeWizard dit :

    Non mais ça , un « chef » de l’Etat ?

    Un pignolo , oui !

    De Gaulle , faites un effort et revenez ; vite !

    Surtout traînez pas !

  44. Jacques999 dit :

    Je suis assez d’accord avec la limite aux intérêtes nationaux. C’est l’OTAN qui est Responsable d’une réponse nucléaire éventuelle si ses intérêts sont touchés, d’où l’idée d’une adhésion rapide qui assurerait la Russie d’un niveau de réponse dissuasif si les moyens de l’agression sortent du conventionnel.

    Je pense que la citation initiale a été faire à une époque où il y avait encore une idée de défense européenen et des projets d’armement commun.

  45. Réno dit :

    Un président immature ! On le savait déjà mais certains ont revoté pour lui ./

    • ScopeWizard dit :

      @Réno

      Y a pas que lui ; souvenez-vous…

      « Soyez fiers d’ être des amateurs »

      Et lui ou son Kohler en sont les chefs….

      Maintenant , indépendamment de son résultat aux élections qui à lui seul pose question niveau légitimité , oser se présenter à une telle fonction alors que tu n’ es pas à la hauteur….

  46. Paul-Laurent ZACCARIE dit :

    Comme c’est bizarre !
    Dans ce fort joli texte très officiel (voir ci-dessous) je relève trois éléments qui devrait entraîner a minima une intervention militaire sérieuse.
    Mais je dois posséder de mauvaises lunettes.
    A moins qu’il ne s’agisse de très mauvais « responsables » de notre Pays.
    Voici le texte, choisissez les interventions à réaliser de toute URGENCE.
    « Les intérêts fondamentaux de la Nation s’entendent au sens du présent titre de son indépendance, de l’intégrité de son territoire, de sa sécurité, de la forme républicaine de ses institutions, des moyens de sa défense et de sa diplomatie, de la sauvegarde de sa population en France et à l’étranger, de l’équilibre de son milieu naturel et de son environnement et des éléments essentiels de son potentiel scientifique et économique et de son patrimoine culturel »

  47. Torr e penn dit :

    Le sieur macron n’a pas fait mystère de mettre nos armements nucléaires sous contrôle de Bruxelles et donc de Berlin… Les « clefs » de tir seront donc partagées, Et il faut s’attendre à l’embarquement à bord des SNLE d’officiers délégués, accrédités par Berlin et munis desdites cartes… Ce sera la fin de la défense française… Et c’est même le but !

    • Camelot dit :

      C’est la nouvelle légende bretonne ?
      Depuis que la forêt de Brocéliande a brûlé cet été, Arthur, Viviane et Excalibur ne faisaient plus recette ?

  48. Raymond75 dit :

    Je ne vois pas en quoi un bombardement, même de ‘nucléaire tactique’, sur l’oblast de Kerson mettrait en cause ‘les intérêts fondamentaux de la France’ … Mais une invasion de l’Union Européenne qui atteindrait un pays voisin, oui.

  49. mich dit :

    Pour une fois pas trop d’accord avec vous , c ‘est plutôt claire à mon avis par rapport à certaines autres parties de l’ interview , pas de riposte nucléaire à une attaque nucléaire , mais il ne dit pas qu ‘il n ‘y aura pas de riposte .

  50. PHILIPPE dit :

    « La parole est d’argent, le silence est d’or » ici encore cette maxime conserve toute son acuité.
    Ceci étant voici deux points qui appelleront tôt ou tard une réponse unitaire, précise et rapide de la part du camp occidental :
    * dès à présent la Biélorussie, vassale de la Russie, est-elle ou non cobelligérante ?
    Cette question risque de se poser vite :
    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/guerre-en-ukraine-le-president-belarusse-accuse-l-ukraine-de-preparer-une-attaque-contre-son-pays-et-annonce-le-deploiement-de-troupes-russo-bielorusses_5408836.html
    * qu’en est-il de la Crimée ? Faut-il « fâcher » Poutine en affirmant qu’elle est et reste ukrainienne ?
    Vous avez 4 heures !!!

  51. VinceToto dit :

    (hypothèse) Depuis Sarko, la dissuasion nucléaire française est passée sous contrôle US (avec la bénédiction d’Israël, de la Russie et de la Chine s’inquiétant de ce pays de tarés pires que les USA).
    Avec un président comme Macron cela rassure, même avec un Président US comme Biden.

    • tschok dit :

      L’hypothèse, ou la nouvelle façon de dire des conneries en se donnant des airs de scientifique.

      Si ça marche, vous avez raison d’essayer.

  52. Fabiano dit :

    Mbappé voulait quitter le PSG, Macron est intervenu pour qu’il reste et maintenant c’est la panique pour Mbappé. Ce type détruit tout ce qu’il approche. Alors la France…

    • Sérieusement ? dit :

      Vous introduisez une dimension footballistique dans un débat sur la dissuasion nucléaire ? Sérieusement ?
      D’accord, dans footballistique il y a ba(l)listique, mais ce n’est pas une raison pour mélanger ballons et missiles.

      • Fabiano dit :

        @ Sérieusement

        Vous devriez savoir que le foot, ce n’est pas une question de vie ou de mort, c’est beaucoup plus important que ça! (elle n’est pas de moi 🙂

        Quant à Macron, ce type est toxique. Tout ce qu’il approche se dégrade à vitesse grand V, à commencer par la France, son industrie, sa sécurité, son système de santé, EDF, son armée et bientôt son arme nucléaire.

  53. VladVirus22 dit :

    Et sinon, un commentaire en rapport avec l’article ?

  54. Vins dit :

    Pure imagination,
    Mais tout le monde s’agite sur le nucléaire, c’est qu’il y’a une raison.
    Les russes reculeraient ils pour atomiser une partie de l’Ukraine?
    Poutine a toujours dit que l’Ukraine « appartenait » à la Russie. S’il ne peut pas la reprendre, ça m’étonnerait qu’il se retire sans rien faire…
    Danger….

  55. P4 dit :

    Quand on voit les réunions de L’Otan et les discussions* qui s’y tiennent il est bon de faire savoir notre position à nos partenaires de l’Otan dont les nukes sont verrouillées par les USA, à la Russie et aux autorités de Kiev.

    *https://warisboring.com/nato-discusses-preparations-for-a-nuclear-scenario-in-ukraine/

  56. toufik dit :

    Si Macron est aussi maître de ses mots que vous le semblez le penser, alors on peut aussi considérer sa mention de « en Ukraine ou dans la région » sous 2 autres points de vue :
    – que c’est effectivement à l’OTAN de gérer la situation actuelle ; nous participons aux efforts de l’OTAN à ses frontières, avec des moyens conventionnels. Donc il n’est pas idiot de rappeler que notre dissuasion nucléaire ne s’applique pas à la situation actuelle en Ukraine, on laisse l’OTAN gérer finement l’argument de la dissuasion nucléaire face à la Russie car les frontières se sont dramatiquement défloutées ces derniers temps, la situation est dangereuse et mérite ces clarifications.
    – que en précisant « ou dans la région », Macron au contraire re-floute légèrement les frontières, à l’avantage de l’Ukraine : imaginez qu’il se soit arrêté à « en Ukraine », ces déclarations auraient été un beau cadeau à Poutine et un bras d’honneur clair et net aux Ukrainiens.
    C’est Josep Borrell qui devrait se calmer un peu ; qui représente-t’il avec ses déclarations de jeudi 13 (après Macron), a-t’il bien peaufiné son discours avec les états-membres de l’UE, dont la France…?

  57. Coléo91 dit :

    Mon dieu !
    Que de bêtises/mensonges/erreurs/approximations/désinformations/etc… sont écrites ici
    Pitoyable

    • Rhâlala dit :

      En effet.
      En faire le constat en invoquant le Seigneur suffit-il ?
      Certains essayent de répondre et d’argumenter.

    • Courmaceul dit :

      Je crains qu’ici Dieu ne vous sera d’aucun secours. Et puis il est très occupé ailleurs. 🙂

  58. OBIOU dit :

    Macron dit tout est son contraire , je sais même plus s’il est le président des Français et surtout le président de la nation française .
    Il est un grand Européen ( pas dans le bon sens du therme) .
    Quant à l’emploi de l’arme nucléaire , il est sans doute président mais dans un cadre très précis , entre les paroles, il ne peut faire n’importe quoi .
    Nous avons un président non fiable .
    De plus concernant l’arme , l’europe fait partie de l’OTAN , et chaque pays veux avoir la possibilité de pouvoir utiliser cette arme .
    Preuve en es le chantage des américains pour acheter des F35 .
    Comme si les USA allaient laisser le droit à un pays de l’OTAN d’utiliser cette arme .
    C’est eux seules qui décideront , comme malheureusement ils utilisent les Européens pour les seuls intérêts de l’Amérique ,
    le reste n’est que du blabla de politicards

    • Terme échu dit :

      Européen (dans le bon sens du « therme »).
      Il ne faudrait pas confondre Aix-la-Chapelle avec Aix-les-bains.

      • OBIOU dit :

        Pardon très juste terme et Therme , même si Aix les Bains est une jolie petite ville dans un cadre magnifique

  59. Trent dit :

    HAhah toutes les critiques de Macron sont d’une débilité.
    IL n’a rien dit de particulier. RIEN.
    Mais quand on voit midi à sa porte …
    Cette obsession Anti-Macronienne relève de la pathologie.

  60. Jul dit :

    Il raconte n’importe quoi cet article, on le sait depuis 20 ans que la doctrine française repose sur la défense des intérêts vitaux de la nation (donc de l’état) ce n’est pas nouveau du tout ! C’est pour cela que je disais déjà il y a 15 ans qu’on ne frappait aucunement un pays agresseur à notre encontre dans notre pays, et qu’il y aura d’abord la guerre conventionnelle puis la guerre nucléaire graduel après, jamais on balancera à tout-va une frappe nucléaire tactique ni même une frappe balistique intercontinentale PUISQUE SA NE NOUS CONCERNE PAS ni à l’intérieur ni à l’extérieur de nos frontières en métropole.

    • tschok dit :

      Oui, vous avez raison, Jul, jamais on ne frappera un agresseur avec une arme nucléaire dans notre propre pays.

      C’est bien d’avoir compris au moins ça.

      Pour le reste, euh…

      Bon, il faut savoir qu’on peut parfaitement vivre heureux sans rien comprendre à la dissuasion nucléaire, sauf que ça fait boum. C’est le seul truc à savoir, finalement.

  61. Harry Kauver dit :

    La dissuasion consiste essentiellement à tenir un adversaire éventuel dans l’ignorance du « quand » et du « comment ». Si l’on doit choisir un exemple, prenons celui de nos voisins britanniques: avez vous un jour entendu une seule autorité britannique aborder ce sujet? Cherchez, vous ne trouverez pas. Il est vrai que leurs SNLE sont armées de fusées américaines et ceci explique cela.
    Que sont nos intérêts vitaux? Laissons à un éventuel adversaire le soin de l’apprécier lui même, lui donner la moindre information, même vague, peut l’inciter à frapper juste au-dessous du seuil que nous lui aurions indiqué.
    Donc en ce domaine un profond silence s’impose: ne jamais dire quand, ne jamais dire comment, ne jamais dire ce que l’on fera et encore moins ce que l’on ne fera pas.

  62. Les intérêts vitaux de la nation française ne sont pas ceux de l’Union Européenne, ne doivent pas l’être et ne le seront jamais !!!
    La lamentable liaison avec les intérêts vitaux européens faits par Emmanuel Macron est une trahison manifeste de l’intérêt national et aurait dû entrainer des démissions dans l’appareil d’État Français. Nous devons refuser absolument de mourir pour la Bulgarie !

    D’autre part, il n’y a plus, depuis Sarkozy 2008, de notion d' »ultime avertissement » qui serait atomique, la dissuasion mentionnant des « conditions extrêmes de légitime défense » exclusivement.
    Affirmer qu’en aucun cas la force nucléaire française ne serait appliquée à l’Ukraine est donc à strictement parler exact, et il est hors de de question d’annoncer à l’avance vouloir punir la Russie pour avoir écrasé par exemple d’inconséquentes provocations polonaises…

    • Géo l'ignare dit :

      La loi française (article 1 du statut militaire) est claire et personne ne la conteste sur ce point : les armes protègent les intérêts SUPERIEURS de la Nation et non pas seulement les intérêts vitaux.
      La notion d’intérêts vitaux, qui est insuffisante, a été introduite par le rédacteur d’un discours de Chirac en 2006 : avec cette formulation irréfléchie, on oublie les intérêts moraux qui sont inclus dans le concept d’intérêts supérieurs.
      Les capitulards de juin 40 avaient la certitude de préserver les intérêts vitaux de la France.

  63. Gaulois78 dit :

    @le cheikh est mate

    Effectivement avec un stock mondial de 13 000 bombes nucléaires déployées, en réserve, en attente de démantèlement il n’y aura pas de seconde chance, ni même de première…

    J’accepterai à mon âge, contrairement aux générations Y.Z et une partie de la mienne d’enfiler l’uniforme uniquement si l’on agresse mon pays, habitant à 11 kms en vol d’oiseau de l’Elysée si un gros nuk explose, va être chiffonné le treillis..

    Si Macron a réellement dit que la dissuasion nucléaire dans laquelle la France a investi entre 450/600 milliards (civil+militaire) sans l’aide de personne est destinée aux intérêts de la France, c’est la phrase la plus intelligente qu’il est pu dire depuis son entrée en politique.

    Et croyez moi, il m’en coûte de l’écrire…Je n’ai pas écouter son interview, j’ai un problème d’hypertension et sa vue m’indispose… Désolé…

    Souhaitons que la dissuasion reste de la dissuasion.

  64. Gaulois78 dit :

    qu’il ait pu

  65. tschok dit :

    Pourquoi les propos du Prèz ont jeté le trouble dans l’esprit des commentateurs?

    On voit émerger trois raisons.

    La première, c’est ce qui semble être un lapsus, ou une confusion entre les intérêts vitaux et les intérêts fondamentaux. C’est une question de sémantique, c’est intéressant, mais il faut aimer se couper les cheveux en quatre.

    La deuxième a trait à un problème de stratégie immédiate: annoncer ce qu’on ne va pas faire n’est pas toujours une bonne idée. Soit on bluffe (on annonce ce qu’on va faire, quitte à ne pas tenir ses promesses, ce qui s’appelle du bluff), soit on ferme sa gueule, ce qui permet au moins de laisser planer un doute, et avec du bol, cela peu jeter l’adversaire dans l’expectative (le mec va attendre, quoi, ça va le figer dans son action).

    La troisième est liée à un problème de doctrine, plus précisément à un biais d’interprétation de la doctrine de dissuasion nucléaire par les commentateurs dans les médias.

    Pour comprendre ce biais, il faut tout simplement explorer un peu notre inconscient collectif. Dans leur inconscient, les Français perçoivent la France comme une belle et noble déesse guerrière protectrice des arts et des lettres, mais aussi protectrice de l’Europe et de l’idée de civilisation qu’elle incarne. Un peu une gonzesse comme Athéna, vous voyez? Un peu ombrageuse, quoi, et puis avec les moyens de l’être. Faut pas la faire chier, sinon c’est une mandale, direct.

    Les Français ont ainsi tendance à surinterpréter la doctrine de dissuasion nucléaire française et à voir dans un minuscule changement de doctrine une déclaration unilatérale de la France de prendre sous son aile protectrice les pays membres de l’UE, qui ne lui ont absolument rien demandé.

    Dans un commentaire un peu plus haut, Alpha a mis en lien un article de 2020 qui a été rédigé par l’un de ces observateurs, Stefan Barensky, journaliste bossant pour un magazine aéronautique.

    Cet article est intéressant par son titre et son chapeau.

    Voici le titre: L’Europe sous le parapluie nucléaire français

    Voici le chapeau: « Dans un discours appelé à faire date, le président Emmanuel Macron a précisé la doctrine de dissuasion nucléaire française, qui place clairement l’Europe sous la protection des armes françaises, en totale autonomie de l’Otan mais aussi de l’Union européenne ».

    Donc, là on se dit que la France, par la voix de son Prèz, se comporte comme cette belle et noble déesse guerrière qui prend l’Europe sous on aile protectrice et que c’est Macron qui l’a voulu, comme ça, un beau matin, en se levant.

    Maintenant, allez lire l’article, et vous verrez qu’il dit exactement le contraire.

    https://www.aerospatium.info/europe-sous-parapluie-nucleaire-francais/

    Psychologiquement, ça s’appelle un clivage. Vous êtes intellectuellement clivé quand votre main gauche écrit un titre et un chapeau d’article de presse qui dit que la France étend son parapluie nucléaire à l’Europe, alors que de votre main droite vous écrivez un article qui dit exactement le contraire.

    C’est typique: le Français a tellement envie de croire que la France est une belle déesse guerrière etc, qu’il va surinterpréter un changement de doctrine, qui en réalité ne visait qu’à inclure dans la doctrine française un fait stratégique dont elle avait jusqu’alors fait abstraction: la construction européenne.

    C’est en fait un changement assez mineur, et plutôt une mise à jour de la doctrine, qui prend en compte la situation réelle (oui, l’UE existe désormais depuis 65 ans, il serait temps de mettre à jour le logiciel).

    Ce changement de doctrine a commencé sous Chirac et, depuis, chaque président y a apporté sa petite brique, en prononçant une « petite phrase » dans un discours officiel sur le sujet. Il se trouve que Macron a voulu donner à sa « petite phrase » une dimension stratégique en l’associant avec son fameux projet d’autonomie européenne.

    Tous ses conseillers en communication sont allés voir les journalistes et leur ont dit: « la petite phrase à bien noter, c’est celle-là » . Et il leur ont montré a phrase en question:

    « Soyons clairs : les intérêts vitaux de la France ont désormais une dimension européenne »

    Oui, tout ce ramdam pour ça. Et la machine à fantasme à fait le reste.

    C’est ainsi que, depuis le discours de l’Ecole Guerre du 7 février 2020, on vit avec cette légende urbaine, qui a pris d’autant plus de force qu’elle a aussi été exploitée politiquement, notamment à l’extrême droite, pour accréditer l’idée que Macron, ce traiiiiiiitre! avait bradé la dissuasion nucléaire frôôônçaise à l’Allemagne, le salaud!

    Alors que c’est juste un putain de petit détail technique d’extension à l’UE de la zone géographique des intérêts vitaux de la France, et pas une extension de la garantie nucléaire française à d’autres assurés.

    Si on raisonne en termes assurantiels, on se rend mieux compte de la chose.

    Bon bref, là-dessus le Prèz donne une interview et là, paf! il se plante et confond intérêts vitaux et intérêts fondamentaux. Et zou! Rebelote, la machine à fantasme se remet en route…

    Mais cette fois-ci dans l’autre sens: comment ça, on est plus la belle et noble déesse guerrière protectrice de l’Europe, et donc de l’Ukraine, injustement attaquée par etc?

    Ben nan, et on ne la jamais été. La dissuasion nucléaire, c’est un truc de fils de pute: on protège notre cul, pas celui des autres et il n’a jamais été question d’aller sauver la veuve et l’orphelin à l’Est du Dniepr. Ca, c’est notre fantasme, c’est pas la doctrine.

    Même en cas de tir nucléaire de la Russie? Ben ouais. Choquant? Peut-être. Et encore, ça se discute.

    Maintenant, si on pouvait en finir avec cette foutue légende urbaine, je pourrais aller me coucher.

    • LEONARD dit :

      @tschock

      Bon, pour commencer, on est bien d’accord que « fondamentaux » et « vitaux », c’est synonyme.
      https://dictionnaire.lerobert.com/definition/vital
      Synonymes de vital, vitale adjectif
      indispensable, capital, décisif, de première nécessité, essentiel, fondamental, incontournable, majeur, primordial

      Pour autant, je vois dans « l’inflexion » sémantique un autre champ géographique que l’Europe.

      Soyons clair: « intérêts vitaux », c’est profondément hexagonal, et donc, çà ne concerne pas forcément l’Europe et, à mon sens, çà éludait les DOM-TOM. Est-ce que la dissuasion nuc s’appliquait à la Nelle Calédo ou La Réunion, est-ce que ce sont les « intérêts vitaux » de la France ? Perso, avec « intérêts vitaux », je pense que dans l’esprit initial, seul le territoire métropolitain était « sanctuarisé », d’autant plus qu’on n’avait pas forcément les moyens d’une frappe proportionnée en riposte à une agression dans les DOM-TOM. En clair, on avait du M51 anti-cités, mais pas de nuc « de théâtre » et çà pouvait être considéré comme une escalade dangereuse que de passer d’une bombe de 15 Kt chinoise sur Tontouta à la vitrification de Shangaï. Donc, on avait laissé planer le doute…

      Sauf que désormais, le trio MRTT-Rafale-ASMP-A permet un raid aérien nuc dans le Pacifique (Heifara-Wakea), avec une létalité suffisamment maitrisable pour ne pas être « excessivement escaladante ».

      Avec ces capacités, on passe sémantiquement de « vital », sous-entendu hexagonal pour nos ennemis, à « fondamental », sous-entendu « territoire national constitutionnel ».

      Et donc, incidente, on change de destinataire: La Russie, risque historique (qui sortira laminée de l’Ukraine et qui ne pouvait viser que l’Europe), est complétée par la Chine.

      Votre avis sur mon analyse m’intéressera.

  66. Stratège de bac à sable dit :

    Sidérante est l’incohérence dans notre doctrine de défense nationale introduite non seulement par les contributeurs de ce blog (ce qui n’est pas grave) mais surtout par les discours officiels (ce qui est grave).
    .
    Il y a incohérence et même contradiction entre ces discours et notre dissuasion, sans cesse améliorée : celle-ci est destinée à rendre impossible une guerre contre la France. Ce principe est contredit par tous les discours petits et grands qui visent à nous préparer à une guerre sur le modèle ukrainien : les effectifs de réserve qu’il faut renforcer, les stocks de munitions qu’il faut augmenter, la préparation à la haute intensité confondue avec la longue durée, la dispersion de nos bases aériennes à l’imitation de la Finlande, les missiles antimissiles qu’il nous faudrait, la création (en 2016) d’une Garde nationale « destinée à concourir, le cas échéant par la force des armes, à la défense de la patrie », etc.
    .
    Bien sûr, l’on peut douter de notre dissuasion à cause de notre classe politique : celle-ci, visiblement, en doute elle-même. N’importe qui peut deviner que les décideurs désignés par l’article 16 de notre Constitution attendront l’autorisation d’on ne sait qui pour faire usage de nos armes de dissuasion. De ce fait elles ne sont pas dissuasives. Ces décideurs attendront une autorisation si toutefois ils ne sont pas simplement introuvables ou injoignables, en tournée d’inspection dans les territoires les plus isolés de la République.
    .
    Pourtant, car désormais notre dissuasion n’est plus nécessairement nucléaire, l’on pourrait espérer que nos décideurs politiques ne se planqueront pas. Nos MGP sont capables de disperser un gouvernement ennemi sans faire de dégâts collatéraux. Ainsi nos décideurs, aussi timorés soient-ils, devraient trouver le courage d’utiliser nos MGP plus facilement que le courage de tirer nucléaire.
    .
    Par conséquent, constatant l’incohérence de notre politique de défense qui semble oublier nos capacités de dissuasion, ma question est : à quelle influence cèdent les politiciens qui prétendent nous préparer à une guerre de type ukrainien ?
    .
    (Nota : je ne suis pas vraiment un stratège de bac à sable.
    C’est par pure hypocrisie que je me pseudonomme ainsi, car en plus d’être irrévérencieux je suis très hypocrite.)

    • PK dit :

      « Bien sûr, l’on peut douter de notre dissuasion à cause de notre classe politique : celle-ci, visiblement, en doute elle-même. N’importe qui peut deviner que les décideurs désignés par l’article 16 de notre Constitution attendront l’autorisation d’on ne sait qui pour faire usage de nos armes de dissuasion. De ce fait elles ne sont pas dissuasives. Ces décideurs attendront une autorisation si toutefois ils ne sont pas simplement introuvables ou injoignables, en tournée d’inspection dans les territoires les plus isolés de la République. »

      Le fond du problème : quid de la valeur de la décision si la main qui doit appuyer sur le bouton n’est pas volontaire ?

      Je doute qu’un type comme Macron soit à la hauteur de cette tâche (comme un Hollande ou l’excité Sarkozy). Tout le monde oublie qu’on élit avant tout un Président capable d’envoyer la purée (sans mauvais jeu de mot).

      • Stratège de bac à sable dit :

        @ PK, merci de m´avoir lu et d´avoir réagi.
        Comme vous, « je doute qu’un type comme Macron » (ou n´importe lequel de nos politiciens) soit capable d´appuyer sur le bouton.
        Mais, paradoxalement, cette pusillanimité n´est pas grave.
        .
        Regrettable, méprisable, mais pas grave : compte on tenu de l´énormité des dégâts qui seront infligés à l´agresseur,
        on n´imagine pas celui-ci dire « je tente le coup parce que le minet de l´Élysée n´osera pas ».
        .
        Un commandant de SNLE me disait autrefois « le seul point faible du système, c’est le Président de la République ».
        Cette remarque m´a fait longtemps réfléchir (je suis un peu lent, je fais avec mes moyens) pour finalement conclure que l´important c’est d´avoir les armes en état de fonctionnement.
        .
        Car si le PR se défausse, un ordre de dévolution existe parmi les hautes autorités de l´État.
        L´important c’est que l´agresseur potentiel n´ai pas la certitude que nos armes ne fonctionneront pas.
        Cette certitude, personne ne peut l´avoir.

        • Stratège de bac à sable dit :

          J´ajoute qu´avec nos MGP, l´argument « énormité des dégâts » n´est plus valable, remplacé par un argument tout autant persuasif : « je vais me prendre un missile qui me sera personnellement adressé, j’ai donc intérêt à ne pas insister ».

        • PK dit :

          « Car si le PR se défausse, un ordre de dévolution existe parmi les hautes autorités de l´État.
          L´important c’est que l´agresseur potentiel n´ai pas la certitude que nos armes ne fonctionneront pas.
          Cette certitude, personne ne peut l´avoir. »

          Certes. Malheureusement, cette fonctionnalité de défausse engendre une faiblesse au système qui profite au doute. Un « fou » sera toujours davantage enclin à en profiter qu’un sain d’esprit, mais comme nous ne sommes pas entourés que de gens sain d’esprit, il est dommage pour notre intégrité qu’aucune certitude ne prévaut quant à l’assurance d’être atomisé en cas d’attaque. Je dirai même que c’est le contraire, car les militaires sont par essence peu frondeurs et n’oseront pas outrepasser la fonction présidentielle tant que ce dernier sera « opérationnel », pour le bouton rouge. L’ordre de dévolution est surtout effectif en cas d’incapacité présidentiel (non joignable, mort ou blessé) : pas pour un dégonflé.

          Je crains que vous ne vous fassiez des illusions quant à l’effet dissuasif de notre système. Un gars sain ne s’y risquerait pas, mais le système n’est pas étudié pour ce cas de figure…

      • tschok dit :

        Vouloir un système de dissuasion qui rende la guerre impossible, c’est trop lui demander.

        Ce qu’on peut lui demander, c’est d’inhiber dans l’esprit d’un ennemi toute volonté de nous anéantir.

        Mais ça ne rend pas, en soi la guerre impossible.

  67. Bob dit :

    Jupiter a envoyé un message a lepen et aux russes en disant que les russes peuvent employer des mad mais que la France enverra des armes conventionnelles.
    La tradition militaire des défaitistes français des gamelin, Pétain, de Lattre, à l’OAS est connu à l’étranger, la France puissance d’équilibre d’initiative de paillasson.

  68. Nexterience dit :

    Fondamentaux : relatif aux fondations.
    Le soubassement. J’interprète ce périmètre comme l’Hexagone et je préfère dire joker pour les collectivités doutre mer ( exemple des Malouines).
    Vitaux: relatif à la vie, le mouvement et les flux. Avec l’ouverture des marchés, le cercle est grand.
    Exemple, la production électrique pour la France. Intérêt majeur en cette période d’import, il comprend les plus gros producteurs électriques européens, donc à leur territoire.
    On peut extrapoler aux autres énergies et ressources: pétrole, gaz, filière du cycle du combustible nucléaire, acier, engrais, etc.
    .
    Bref, nos intérêts vitaux couvrent peut-être également la Russie : sans son service incontournable sur le cycle nucléaire, on peut surcharger l’usine de la Hague jusqu’à blocage.
    C’est peut-être un motif de chantage russe sur notre position diplomatique.
    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/guerre-en-ukraine-des-ong-denoncent-la-dependance-de-la-france-vis-a-vis-de-la-russie-dans-le-domaine-nucleaire_4998426.html

  69. Cyd dit :

    Macron est réputé pour macronner

    Ce qu’il dit n’a pas vraiment d’importance, il a la fiabilité d’une girouette

  70. Bench dit :

    De Gaulle revient, ah si on avait un De Gaulle aujourd’hui, le Général doit se retourner dans sa tombe, etc..
    P…… les mecs, ça va cinq minutes De Gaulle, arrêtez avec ça. On n’est plus dans les années soixante. Tant qu’à enfoncer des portes ouvertes, disons que l’époque et le monde ont changé au cas où vous ne vous en seriez pas aperçu. Ca ne rime à rien d’évoquer de Gaulle à tout bout de champ, pourquoi pas aussi dans ce cas invoquer Vercingétorix, Louis XIV ou Dieu le Père?

    • ScopeWizard dit :

      @Bench

      Parce que c’ est lui LA référence la plus récente , pardi .

      En somme , celle d’ un chef d’ Etat ayant contribué à façonner la France à son meilleur .

      Quel serait son successeur ?

      Pompidou ? Poher ? Giscard d’ Estaing ? Mitterrand ?

      Et encore , hormis l’ intérimaire Poher , même si pensant bien faire ils ont fait des conneries , ceux-là ont au moins tous réussi à tenir l’ Etat ainsi qu’ à permettre à la France de conserver son rang .
      Leur passé de « résistants » ou anciens des « temps difficiles » partagés avec la majorité de leurs homologues n’ y étant sans doute pas pour rien .

      Mais quid de ceux qui ont suivi ?
      Chirac ?
      Pourtant un gosse pré-ado durant la SGM qui connaîtra l’ Indo ( de loin ) et l’ Algérie y portant même volontairement l’ uniforme , s’ exposant au feu tandis qu’ il était élève de l’ ENA et avait un temps été séduit par le Communisme , Algérie où il sera blessé .

      Malgré cette belle preuve de courage et d’ engagement , avec lui la France n’ était déjà plus aussi tenue .

      Sarkozy ? qui lui ne connaîtra rien de tout ça mais juste la Guerre Froide et l’ abondance de Consumérisme à l’ américaine hérité du Plan Marshall .
      Hollande ? Pareil .
      Tous deux hyper-favorables à l’ idée de l’ Europe maastrichtienne….

      Macron ?
      Encore moins ; mais lui aussi à fond pour une France « chiure de mouche » devant laisser place à une Europe « salvatrice » garantissant en bla bla la « grandeur » de ses membres….
      UE comme Macron qui ne jurent que par un état de droit qu’ ils envoient valser quand bon leur semble ou qui font appel à des cabinets de conseil US afin de décider de ce que doit être la politique étrangère et même intérieure du pays….

      Ils sont là les « successeurs » ?

      Non , De Gaulle qui LUI a tout connu était unique ; et pendant un temps avec la Vème il nous a « sauvés » avant que tous ces « génies » ne dilapident son héritage .

      Voilà pourquoi De Gaulle reste LA référence .

      N’ en déplaise à tout ce « jeunisme » aux dents longues qui s’ imagine que le monde est né avec eux et ira mieux grâce à eux .

    • Géo l'ignare dit :

      Bench veut déconstruire l’histoire de France. Le poudré a déjà dit la même chose récemment.
      .
      Quand on parle de dissuasion nucléaire (comme d’ailleurs d’énergie nucléaire), évoquer Charles de Gaulle est parfaitement légitime (excepté bien évidemment pour ceux qui veulent déconstruire l’histoire de France.
      C’est Charles de Gaulle qui, dès octobre 1945, trois mois après la première explosion expérimentale américaine, créait le CEA (commissariat à l’énergie atomique) afin d’étudier l’usage que la France pourrait faire de cette énergie nouvelle.
      Pourtant à l’époque, la France avait beaucoup d’autres préoccupations : rétablir l’état sanitaire (la mortalité infantile était remontée au niveau de celle de 1913), nourrir toute la population (dans les villes la malnutrition restait une réalité), désarmer les maquis communistes, reconstruire les villes et les infrastructures ayant subi les « carpet bombing » libérateurs.
      .
      Bench est donc probablement un rédacteur à l’Elysée. A moins qu’il soit tout simplement inculte ou trop paresseux pour se documenter avant d’écrire.

      • PK dit :

        Le principe d’un déconstructeur est de salir systématiquement les figures de référence afin que les gens ne puissent plus se raccrocher à un discours ou un système cohérent, qui pulvériserait au passage le discours du déconstructeur.

        Alors ils salissent ou s’approprient (avez-vous remarqué que tout le monde est plus ou moins gaulliste aujourd’hui ?) avec une mauvaise foi absolue. Mais ils peuvent se le permettre, car il n’existe plus de journaliste aujourd’hui (autre que marginaux, sur Internet) qui se permette d’apporter la contradiction.

        Leur niveau est pourtant d’une faiblesse sans nom. Macron ne tiendrait pas dix secondes face à un de Gaulle. Le gamin poudré se ferait écrabouiller sur place, façon puzzle. Question de pointure ! Et je ne parle même pas d’une Sandrine Rousseau, dont le niveau intellectuelle aurait fait simplement scandale dans les années 80, pourtant déjà pas très regardantes sur les politiciens…

      • Jean-Childebert Brizeux d'Orquis dit :

        @ Géo / dernier paragraphe
        L´un n´empêche pas l´autre : on peut à à la fois être rédacteur à l´Élysée et inculte, à l´imitation du patron.

        • LEONARD dit :

          @JCBO
          Dire d’E.M qu’il est inculte en réponse à @Géo l’ignare, c’est savoureux.
          Mais comme vous ne l’avez manifestement pas fait exprès, çà ramène votre propos à votre intention, glisser votre petite quenelle l’air de rien.
          un Dieudonné à partie-cul, quoi !!

      • ScopeWizard dit :

        @Géo l’ignare

        Je ne sais pas ce qu’ il est ; il est .

        Et comme la très grande majorité d’ entre nous , avec le temps , les épreuves , les changements de tous ordres , il évoluera ; dans un sens ou dans un autre , c’ est lui que ça concerne .

        « C’est Charles de Gaulle qui, dès octobre 1945, trois mois après la première explosion expérimentale américaine………… »

        Et ne pas oublier les deux « expérimentations » in vivo sur des villes peuplées de civils humains ; Hiroshima et Nagasaki deux mois plus tôt ; respectivement les 6 et 9 août .

        Oui , et malgré toutes ces urgences , également la SNECMA et l’ ONERA qui mettront tellement à profit nos trouvailles Nazies , humaines comme matérielles , issues de l’ opération PAPER CLIP avec des Américains et des Anglais qui pensaient pourtant nous avoir envoyés à la pêche dans le Sud quand selon leur renseignement , la plupart du butin technologique était ailleurs .

        Ce qui du reste me pose un problème de logique….

        En effet , avec les moyens de renseignement qui étaient les leurs , notamment aériens , comment les Anglais ou les Américains ont-ils pu à ce point se fourvoyer , d’ autant que me semble t-il les US avaient , avant nous , réussi à mettre la main sur ce brave Doktor « O » dont au contraire des Français qui vont ainsi pouvoir rafler la mise , il ne voulaient pas de l’ ensemble de son équipe ?

        Comment ont-ils également pu laisser leur échapper l’ ultra-moderne grande soufflerie du Tyrol Autrichien qui après rapatriement et remontage deviendra celle de Modane si utile au renouveau de l’ aviation Française , notamment à réaction ?

        • PK dit :

          « « C’est Charles de Gaulle qui, dès octobre 1945, trois mois après la première explosion expérimentale américaine………… »
          Et ne pas oublier les deux « expérimentations » in vivo sur des villes peuplées de civils humains ; Hiroshima et Nagasaki deux mois plus tôt ; respectivement les 6 et 9 août . »

          Notez que de Gaulle a été une des rares personnalités au courant de la futur bombe A, étant donné que Goldschmidt (pas celui du FN : un homonyme) le prévint discrètement (en « trahissant » les Américains, mais en faisant son devoir de Français) juste avant les lancers. C’était des chimiste de la bombe A et a été considéré longtemps comme la personne à extraire prioritairement de France par les Américains en cas d’invasion de la France. Ce statut n’a été révoqué que dans les années 80.

          Lire les mémoires de ce chimiste est très instructif.

  71. Bench dit :

    @Scope, @Géo l’ignare: vous me faites marrer les gars avec vos figures de style sur la référence, le Dieu qu’on invoque à tout bout de champ. Parce que ce ne sont rien d’autres que des figures de style.
    D’accord avec vous pour dire que de Gaulle a été un grand homme pour notre pays; et je n’ai jamais prétendu le contraire Géo; mais sans cesse revenir citer son œuvre ne rime à rien. D’où Vercingétorix et Louis XIV!

    Quant à ma supposée volonté de « déconstruire l’histoire », Géo l’ignare (pseudo bien choisi soir dit en passant), faudra que tu m’expliques ce que ça veut dire parce là aussi, je ne vois pas bien le sens de cette expression à la mode.
    Bref, garde tes insinuations de paresse et d’inculture pour toi, et écris en français.

  72. Maudite dit :

    Bon en même temps E.Macron sème le doute tout court et sur tout. Que ce soit en politique intérieur ou extérieure personne ne sait plus trop qui il est et ce qu’il veut.
    Je ne sais même pas si lui sait réellement ce qu’il veut. C’est ce qui arrive quand on a quelqu’un qui n’a aucune stratégie (le très long terme) sur rien, du coup il est dans le tactique (moyen et court terme) et dans la réaction, d’où son autoritarisme exagéré. Je pense même qu’il vit cela comme un complexe.
    Après pour lui ôter toute charge, le nucléaire est justement une affaire de doute, fera ou fera pas.