La ville-garnison de Kati, où loge le chef de la junte malienne, a été visée par une attaque terroriste

En août 2020, la ville-garnison de Kati avait été le point de départ du coup d’État qui allait renverser le président Ibrahim Boubakar Keïta [IBK] et porter le colonel Assimi Goïta au pouvoir, quelques mois plus tard. Depuis, les relations entre Bamako et Paris se sont détériorées, au point que la force Barkhane est en train de finaliser son retrait du Mali.

En outre, et sur fond d’attaques informationnelles contre les troupes françaises, la junte malienne a fait appel aux services de la société militaire privée [SMP] russe Wagner, laquelle a déployé environ un millier de mercenaires dans le pays.

Enfin, depuis maintenant plusieurs semaines, les actions de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali [MINUSMA] sont régulièrement entravées par Bamako, comme en témoignent la décision de suspendre les relèves de ses Casques bleus, les restrictions de ses mouvements aériens et l’expulsion de son porte-parole, Olivier Salgado.

Par ailleurs, les organisations jihadistes – État islamique au grand Sahara [EIGS] et Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM, lié à al-Qaïda] ont multiplié les violences et étendu leurs zones d’opérations quand ils n’ont pas renforcé leur présence dans certaines parties du pays, en particulier dans le nord et le centre, voire dans le sud.

C’est donc dans ce contexte que, ce 21 juillet, la ville-garnison de Kati, où logent le colonel Goïta et son ministre de la Défense, colonel Sadio Camara, a été attaquée dès l’aube par des hommes non identifiés.

Selon RFI, ce serait une partie du camp militaire de Kati, situé à 15 km de Bamako, qui aurait d’abord été visée par une première explosion, rapidement suivie par une seconde. Puis des tirs nourris d’armes automatiques ont été entendus. Des combats, ayant apparemment impliqué des forces spéciales maliennes ainsi que deux hélicoptères Mil Mi-24, ont duré pendant au moins trois heures.

Plus tard, l’état-major des Forces armées maliennes [FAMa] a évoqué une « attaque terroriste » contre la caserne de Kati « vigoureusement » repoussée par ses troupes. « C’était tôt ce matin, aux environs de 5 heures, avec deux véhicules piégés bourrés d’explosifs. Le bilan provisoire est de deux assaillants neutralisés. La situation est sous contrôle et le ratissage est en cours pour débusquer les auteurs et les complices », a-t-il expliqué.

Pour le moment, cette attaque n’a pas été revendiquée. Mais son mode opératoire rappelle celui du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM ou JNIM], dont l’une des composantes, à savoir la Katiba Macina, avait été accusée quelques heures plus tôt d’avoir mené l’attaque simultanée de six postes tenus par les FAMa dans le centre du pays et dans la région de Koulikoro, proche de Bamako. Dans au moins trois d’entre-elles, un véhicule chargé d’explosifs [ou VBIED] a été utilisé.

Jusqu’à présent, la garnison de Kati n’avait jamais été visée par une attaque jihadiste. Ce qui n’est pas le cas de Bamako, qui a notamment subi deux attentats revendiqués par le groupe al-Mourabitoune [désormais intégré au GSIM] en mars et novembre 2015.

Photo : capture d’écran

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

75 contributions

  1. Too dit :

    Le communiqué reportant la faute sur les Français dans 3..2…1…

    • AirTatto dit :

      Au moins ils appelleront plus la France à l’aide et comme la plus grosse partie de Wagner est dans le Sud du Donbass à ce faire étriller par les Ukrainiens… ils vont ce débrouiller tout seule les Putschistes et les supers FAMa .

      Je suis terrorisé, R2D2 fait des adeptes:
      https://www.youtube.com/watch?v=UyydJOemUQ4

      Wagner visits Ukraine?
      https://www.youtube.com/watch?v=nrzAPGRzaew

      • R2D2 dit :

        c’est quoi ton problème?

        • AirTatto dit :

          Faut pas tout prendre pour soi même Cher « @R2D2 » avec un @. L’idée ici était de parler de R2D2 de Star War en singeant les FAMa avec Ti ti ti tu tuuuu… mais bon

          • Oliver dit :

            Manquerait plus que des Stinger, NLAW et Cie détournés de leur destination principale, l’Ukraine, arrivent dans ces groupes [GSIM ou JNIM].

    • Nike dit :

      Il n’y aura pas de communiqué, vous avez une magnifique preuve par l’absurde que Wagner et les putschistes ce sont du flan. Ils peuvent essayer de s’humilier un peu plus en incriminant encore les Français.
      En réalité, toute l’Afrique observe le naufrage arriver. La question n’est plus si le navire Mali coule, mais quand aura t’il sonbré ?
      Dommage pour les Maliens, vous allez servir d’exemple pour les autres pays comme le Burkina- Faso et bien sûr la France ne vous portera pas secours une seconde fois.
      Le point positif c’est que les Algériens vont peut-être enfin sortir de leur position qui devient de plus en plus inconfortable. Pour le coup ce devrait être à eux de faire le ménage au Mali, ils en ont les moyens, mais en ont ont-ils l’envie ?

  2. Cannot major dit :

    Et ça va etre ENCORE de notre faute….

  3. Fralipolipi dit :

    Mais à quoi sert vraiment ce millier de mercenaires Wagner ?… dont on sait qu’il sert aussi de garde prétorienne pour Goïta et Camara, justement ?!..
    S’ils commencent déjà à sentir le vent du boulet … dans les casernes de Bamako !!!, la junte militaire en place (après coup d’état), que l’on n’ira pas plaindre outre mesure (loin s’en faut), a vraiment du souci à se faire.
    .
    Pour autant, je suis certain que leur situation d’échec du moment (et pire encore dans le futur) ne modifiera nullement leur attitude d’arrogance à l’extrême … Mais ce n’est pas en transpirant perpétuellement de mauvaise foi à grands flots qu’ils sauveront leur putsch, et encore moins leur pays … pauvre Maliens.
    .
    Ils ont été prévenus, en même temps que lourdement assistés, aidés, pendant des années … et à cause de qques crapauds, tout le gain d’années d’efforts de Barkhane (mise dehors par les putshistes ciblés du jour) s’effondre en quelques mois (c’est moins rapide qu’en Astan, mais cela reste inéluctable).
    .
    Bon courage à ceux qui subissent (et qui n’ont pas soutenu) leurs putschistes de dirigeants imbéciles (et même pas heureux).

    • HMX dit :

      Wagner est principalement là pour jouer les gardes du corps pour les putschistes qui dirigent le Mali, et accessoirement pour mener quelques actions de formation au profit des FAMA. En contrepartie de leur présence, ils ont obtenu le droit de se payer sur la bête, notamment via l’exploitation minière. Il faut cependant croire que ça ne suffit pas, certains « employés » de Wagner se sont récemment mis en grève faute d’avoir été payés, ce qui en dit long :
      https://www.jeuneafrique.com/1354772/politique/mali-quand-les-mercenaires-de-wagner-se-mettent-en-greve/

      Vu le chaos sécuritaire qui se profile au Mali, il sera intéressant d’observer l’évolution de la présence de Wagner. La junte au pouvoir, déjà en situation de faiblesse sur le plan sécuritaire et isolée au plan africain et international, devient chaque jour un peu plus dépendante de Wagner pour sa survie (au sens physique du terme !). Une situation très inconfortable, alors que les attentats se multiplient et se rapprochent… Dès lors, on imagine volontiers que Wagner sera naturellement tenté de faire monter les enchères et « traire la bête » au maximum, puis de laisser tomber lorsque Goïta et ses sbires n’auront plus de quoi payer…

      Reste à voir ce qu’il adviendra du Mali après Goïta…

  4. Sempre en Davant dit :

    Donc deux trayeux de bouc suicides se font exploser chacun avec sa voiture.
    TBSboum1 et TBSBoum2 trouvent la mort dans l’explosion de leurs piègées bourrées…
    Pour qu’ils aient été dénombrés les charges devaient être modérés.

    Et pas de pertes parmi ceux qui se sont fusilladisés entre eux-mêmes dans un combat glorieux ?

    Pourvu que je sois mauvaise langue et attendons la sortie du film authentique grand écran 3D.

  5. hadrien dit :

    ça va plus durer longtemps cette histoire surtout que WAGNER doit maintenant protéger ses trois mines d’or et que le personnel commence à manquer avec tous le boulot à faire en Ukraine. Le colonel GOITA doit commencer à attraper des sueurs froide et c’est pas le COVID

  6. Nico80100 dit :

    Qu’ils se démerdent , point barre. L’étau se resserre, un bon coup de stress, et pour nous fin de l’histoire.
    Pays de branques, gouvernement de baltringues, Wagner idem des baltringues en puissance.
    Regardons la fin du Mali, en buvant un Ricard.
    Allez santé les baltringues, inutile de vous ruer sur l’Europe, Moscou recrute à fond.
    L’air de Moscou est bcp plus frais.
    Bon baiser de France. Ciao les branques.

  7. Clavier dit :

    Si un ratissage est en cours on ne va pas tarder à apprendre que les complices se sont fait passer pour des villageois et que leur soutiens se sont évaporés grace à l’aide d’une puissance étrangère occidentale….

  8. Arduin dit :

    La junte a-t-elle une opposition politique qui pourrait être responsable de cette opération ?

    • blavan dit :

      Il faut souhaiter que non , car si la junte se fait éliminer, l’alternance demandera le retour des français. Et il y a fort à parier que notre chef des armées se fera un devoir d’y retourner pour faire oublier aux français les problèmes intérieurs.

      • Aramis dit :

        Les français s’en foutent éperdument de la minuscule expédition au sahel.

  9. dompal dit :

    Je ne vais pas commenter, M. Lagneau sabre toujours mes com’ concernant l’Afrique…..je me demande vraiment pourquoi ? 😉 😉 😉

  10. Lucien dit :

    Je suis impatient que nos soldats quittent Gao pour le Niger et qu’on voit enfin les habitants de Bamako gérer les GAT, avec l’aide précieuse de Wagner lol

    Et anticipons : plus aucun visa pour les Maliens, et il ne faut plus leur accorder le statut de réfugiés. Ils « gèrent » leur pays, ils ne doivent pas avoir besoin de venir se cacher en France. D’ailleurs, on devrait aller les chercher, surtout à Montreuil, pour qu’ils aillent défendre Bamako fusil en pogne.

    • Lockass dit :

      Wagner en grève pcq l’état malien n’a plus de quoi les payer :
      https://www.jeuneafrique.com/1354772/politique/mali-quand-les-mercenaires-de-wagner-se-mettent-en-greve/

      C’est sur que quand c’était la France qui payait, la question de l’argent ne se posait pas. Mais bon, ils ont voulu être « libres et souverains ».

      • Oliver dit :

        Cela me fait penser aux recrues du fin fond de la Russie orientale où sont proposés des contrats pour guerroyer en Ukraine, oscillant entre 3500 $ à 6500 $ mensuels selon l’expérience. Des sommes mirobolantes là-bas (cqfd) loin des 150€/mois.
        Mais il y aurait un hic !
        Après le 1er versement il n’y a plus rien (Aïe !) . Sauf que le péquenaud est au front et qu’aucune réclamation n’est acceptée, guerre oblige.
        Il lui reste l’espoir de survivre et d’espérer avec l’aide familiale de recouvrir les fonds promis contractuellement.
        Pas sûr que cela fonctionne aussi de retour dans une boite métallique ?

  11. diplo.mat dit :

    trop occupés à mater l’Ukraine, Wagner?

    Attention, ça baisse la garde!

  12. Lyonpuce dit :

    Rien à battre du Mali, qu’ils se démerdent avec leurs potes Wagner. Personne ne les pleurera!

  13. nikopool dit :

    retour à la case départ pour le Mali, sous réserve que ce n’est pas l’intox.
    il n’est jamais souhaitable qu’il y ait trop d’états destabilisés, le centre de gravité du djihad est il déporté vers l’Afrique de l’ouest ?

  14. Bloodasp dit :

    Eh ben, il leur a pas fallu longtemps aux barbus pour aller « toquer » à la porte des putchistes…Et sinon les Wagners ils sont ou? Je croyais que c’était des supers soldats de la mort qui tue, MDR.
    Je sens que cette histoire va partir en sucette, façon chaos total, tant et si bien que Barkane va être obligé d’y retourner pour faire le ménage….Eh bien que nenni, on va s’installer dans un bon fauteuil, une binouse,un paquet de chips et regarder le film d’horreur à la TV

    • Ancien du Sahel dit :

      On regardera à la TV s’il y a encore des volontaires pour filmer.
      Avez-vous observé que l´on n´entend plus parler de RCA ni de Rwanda alors qu’il s´y déroule des guerres tribales (et cannibales, car il n´y a plus rien à bouffer).
      Bientôt on ne parlera pas plus du Mali qu’on ne parle de la RCA ou du Rwanda.

  15. Pascal (l'autre) dit :

    Tout fout le camp, plus aucun respect!

  16. souricière dit :

    Il est ou monsieur « tic tac » d’opex360 pour qui son seul intérêt au Mali est de voir la France partir ?
    C’est lui qui vient d’exploser et sert de prétexte à l’armée malienne pour dire qu’ils ont « repoussé l’attaque » ?

  17. Posca35 dit :

    Ca sent le départ vers la Suisse avec le magot !

    • lym dit :

      Pas évident: Le départ, peut-être, en rêvant un peu (il pourrait cafter lourd ensuite). Mais le magot, en s’étant entouré de mercenaires alors qu’on n’a plus aucun intérêt pour assurer un semblant de légitimité au pillage en règle du pays: AMHA peu de chance!
      On ne voit pas les petits trolls habituels venir s’exprimer sur les succès éclatants succédant au départ du méchant ex-colonisateur auxquels l’ours « bienveillant » succède par contre! Un oubli? Déjà partis?

  18. mulshoe dit :

    Pas grave, Wagner est là .

  19. breer dit :

    Dans toutes ces régions dont les populations ne font qu’augmenter et qui sont sur le plan psychologique assez frustres, les systèmes de société sont toujours carencés au point que l’avenir promis aux gens est dérisoire voire illusoire, sur les plans économiques, sociétaux, sanitaires, éducatifs et cognitifs. De fait un très grand nombre n’ont comme moyen en tant qu' »égo » qui veut se rattacher à quelque chose pour exister, que l’adhésion à un dogme, une faction, à l’armée, ou depuis quelques années à la fuite vers l’occident.
    L’Afrique ne fait que s’enfoncer dans un bourbier civilisationnel sans fin, qui se répercute déjà de diverses manières dans les pays européens, et occidentaux.

  20. Marsouin dit :

    Prévisible, hélas. Est-ce que les incultes surexcités de Bamako vont enfin prendre conscience de la réalité des faits ou persévérer dans leur délire (la junte disait il y a quelques semaines que la situation sécuritaire s’améliorait rapidement, contrairement aux rapports de l’ONU). J’ai bien peur qu’ils persistent dans leur délire, en accusant la France au passage, c’est si simple plutôt que d’assumer ses responsabilités.

    • souricière dit :

      Ils n’assumeront jamais la responsabilité de leurs échecs, le complotisme prendra le dessus pour tout justifier.

    • Sylvain dit :

      Après tout c’est logique. Regardez le gouvernement français…. il n est jamais responsable de rien et c est toujours la faute d un autre gouvernement. Même pour les clandestins…. c est la faute du gouvernement malien qui ne veut pas délivrer de visa pour les reprendre. Étrangement, rien sur le fait qu’ils ont passé notre frontière, obtenu l AME,….sans visa ni papier. Donc le gouvernement malien fait comme les autres, et se défausse sur d autres

      • sepecat dit :

        Apparemment le gouvernement français n’est pas votre tasse de thé… mais de là à le comparer à celui du Mali il y a un pas que vous auriez dû éviter de franchir. Cela vous aurait évité de démontrer clairement sur ce forum que vous avez loupé quelques épisodes.

  21. MAS 36 dit :

    Allez dans 6 mois la Katiba  » Macina  » défile dans Bamako.

  22. Je comprends les intervenants précédents qui veulent jouer les spectateurs mais le djihadisme c’est comme la rouille, une seule atteinte en profondeur (ici un pays entier) est plus délétère qu’une atteinte superficielle mais étendue…

    • Alexandre dit :

      Et oui, aider le Mali ça fait chier mais c’est pas cela l’important. Il faut empêcher a tout pris les djihadistes de s’épanouir dans le grand désert , afin d’éviter de très gros soucis à l’avenir.
      Serval 2 le retour c’est pour bientôt.

  23. Youssoufa dit :

    Peut-être que nos frères de Bamako, qui ont tant manifesté contre la France et l’ONU, alors qu’ils n’y ont jamais vu un djihadiste, vont commencer à comprendre à quel point ils sont manipulés et desinformés par notre gouvernement de putschistes et les russes. Ici dans la région de Tombouctou, on sent une impression de panique et de résignation depuis le départ des français.

    • sepecat dit :

      Apparemment certains habitants de Bamako se sentaient loin du problème et donc autorisés à se défouler sur une France qu’ils jugeaient envahissante. Aujourd’hui le problème en question est à leurs portes et certains bobos locaux réalisent à quel point l’avenir pourrait s’avérer difficile. De notre côté, puisque le Mali a estimé être assez grand pour se débrouiller tout seul et s’acoquiner avec les Russes, nous lui souhaitons bon vent. Quant à l’info selon laquelle les Wagner se mettent en grève pour non paiement de leur solde de mercenaire, si elle est avérée, c’est un sujet béni pour les comiques en mal d’inspiration sur scène.

    • Contractor dit :

      Pour y avoir été très récemment, j’ai plutôt ressenti une impression de calme. Bella Farandi est en train de se nettoyer grâce aux initiatives citoyennes et cela s’étend aux autres quartiers. Après, plus d’alcool en vente (hôtels compris) et présence de proxy de l’Emirat, cela peut effectivement apporter une tension. Mais la région semble plutôt mieux je trouve par rapport à d’autres. Il est vrai que les autorités régionales et communautaires s’impliquent.
      Concernant les W, le vernis craque : mésentente avec les FAMa, contrôle des ressources (eau et électricité) des camps au dépend des FAMa présents etc.
      Concernant Bamako, la question est de savoir quand ça va taper. Je pense que c’est pour très bientôt.

    • jean dit :

      Quel gâchis. Je suis désolé pour vous que tout aille si mal.
      Tant que le Mali n’aura pas un état fort et bien structuré au service de la population, les problèmes resteront et les gens sur place risquent de le payer cher.

  24. SELTIMBANQUE dit :

    est ce que les rétorsions et sanctions contre les banques russes avec la guerre en Ukraine ont un impact contre la junte malienne? (si ils avaient des comptes ouverts en Russie suite au coup d ‘état…) Est ce qu’ils ont des avoirs gelés et indisponibles du coup?

  25. ron7 dit :

    Le Big Bazar : Le chaos qui se précise de jour en jour, et bientôt on aura un gouvernement encore plus pro-russe au Mali !
    On met de la musique Wagner si on veut… en attendant la suite des opérations.

    On ne les entend plus les dirigeants du Mali, Wagner sur le papier, et Wagner dans la réalité, oups, raté pour le peuple malien qui va finir par comprendre que le miracle russe à venir, c’était d’abord des promesses sous un bel emballage 😉

  26. Lockass dit :

    Les Maliens vont expliquer que c’est la faute des Français qui les ont « lâché en plein vol » (pour reprendre une expression utilisée par la junte) tandis que les panafricanistes du net nous diront qu’en fait c’est un attentat mené par des terroristes français. La guignolerie continue.

    • Polymères dit :

      Mais oui, c’est déjà écrit et il ne faut pas s’en étonner.
      Quand je dis et que je répète ici qu’il faut accepter de considérer ces gens comme nos ennemis, je ne le dis pas pour rien. Ils n’ont peut-être pas d’armes dans la main, mais ils combattent la France et par leurs actes ne font que faciliter le travail des terroristes.
      C’est un peu comme si vous nourrissez un lion (restons dans la « pensée africaine ») avec un stock de viande qui diminue de jour en jour, au final vous vous ferez bouffer quand vous n’aurez plus rien à lui donner.

      Ces gens ne comprendront pas car la plupart de ces gens ne sont pas directement concernés par les problèmes qu’ils critiquent et ils n’arrêteront pas de combattre la France, qu’on soit là ou qu’on ne soit plus là. C’est une idéologie qu’on ne doit pas laisser se développer car elle amènera la violence.
      Celui qui en aura marre des mots et voudra agir par les armes contre la France, chez qui il se tournera?
      Celui qui sera radicalisé au point de nous haïr, ne sera t-il pas un formidable sujet pour une action kamikaze?
      Beaucoup de ces personnes seront frustrées de voir qu’ils ne récolteront pas des fruits en plantant des cailloux, qu’ils ne vont pas devenir riche en ayant plus le franc CFA, qu’ils ne vont pas être plus en sécurité par le départ de soldats français, qu’ils ne vont pas se développer avec les chinois qui viendront exploiter leurs ressources avec des ouvriers chinois, qui leur donneront une compensation financière leur permettant d’embaucher des balayeurs et porteurs africains qui vont s’acheter derrière des produits fabriqués… en Chine.

      Ces gens sont les fossoyeurs de l’Afrique, mais des fossoyeurs qui pensent trouver de l’or en creusant…

      • PeterR dit :

        Bof, pas plus tard que cette semaine je me suis paumé en voiture. Le temps d’activer le GPS et il m’a fait traverser toute une zone pour rejoindre l’A86.
        Et ben, sur au moins 3km je n’ai pas vu UN SEUL gaulois. Que des personnes d’origine (ou pas) nord-africaine et d’Afrique subsaharienne.
        Et ce qui fout la trouille c’est que c’était pas dans le 9-3 (bien qu’un patelin limitrophe) mais dans le 92.
        Je n’imaginais pas que des zones de ce type pouvaient être si étendues. Bon, le point positifs est que les habits étaient très chamarrés … un plaisir pour les yeux.

        Quand nos édiles n’arriveront plus à nourrir toute cette population à coup de subvention et de « discrimination positive » on peut effectivement craindre le pire. Et d’ailleurs dans « discrimination positive » j’entends surtout « discrimination » … contre qui … je vous laisse conclure

        • Thomas dit :

          Bof
          Ce sont les mêmes qu’on voit dans les métros et RER à 5h30 du mat, pas beaucoup de gaulois pour aller nettoyer les tours de la défense, livrer les achats internet et ramasser leurs poubelles des braves citadins…

        • jean dit :

          Bof.
          Je crois que nous sommes la nation la plus forte pour que les gens se sentent chez eux en s’installant en métropole.
          Nous avons un des taux les plus élevés au monde pour les mariages mixtes.
          C’est une bonne chose et et facteur de cohésion.

  27. Olie dit :

    Qu ils se débrouille tout seul rien à battre de ce pays !

    • Nauatg dit :

      Vous verrez si on s en fout qd l Internationale djihadiste ira s entraîner sans contrainte dans le liptako Gourma sans bBarkhane pour les faire cavaler ces rats de l eigs ou autre! Et Dieu sait si on pouvait mieux faire!

  28. INEXPUGNABLE dit :

    Exactement… A force de cracher sur les français, de les humilier et de faire confiance à ces pleutres et pillards de Wagner ils vont récolter la monnaie de leur pièce pis vont revenir en pleurant vers nous :  » désolés revenez svp !  » J’espère qu’on saura dire non à eux de régler leur merdier

  29. Axer dit :

    Ce pays est foutu tant que le régime d’Alger le prend pour un territoire à prendre pour profiter de ses richesses, son or, uranium, pétrole et autre. Puis c’est un pays sur la route vers le Nigeria et le golfe de Guinée, dont les américains croisent au large. C’est foutu de foutu, les algériens ont fait marron Macron, les Hollande, les Sarkosy. Les maliens n’ont qu’à se débrouiller seuls maintenant, eux et leurs copains de Wagner. Faut plus risquer un seul de nos hommes, plutôt blinder le Niger, car il risque d’être le prochain sur la liste.

  30. Daniel BESSON dit :

    Cit :[ https://www.opex360.com/wp-content/uploads/kati-20220722.jpg ]

    Ils mettraient ces poteaux sur les toits de leur baraquements que cela leur permettrait d’avoir une capacité d’anticiper des approches avec une caméra, en particulier pour des véhicules !
    De la même manière j’aperçois à l’arrière plan un relief propice pour installer un poste d’observation de style  » tour de guet d’incendie  » On peut le protéger par une petit bunker sympa avec des matériaux locaux .
    En plus on peut faire facilement une triangulation des agresseurs .

    Le Niger devrait être aussi surveillé amtha et ici Wagner™ pourrait apporter une aide efficace …

    Pour la petite histoire , lors de la conquête du Mali certains campements des troupes coloniales Françaises étaient protégés par des canons à mitraille montés sur des troncs de baobabs … ;0)

    • Lockass dit :

      « Le Niger devrait être aussi surveillé amtha et ici Wagner™ pourrait apporter une aide efficace … »

      Encore faudrait-il les payer :
      https://www.jeuneafrique.com/1354772/politique/mali-quand-les-mercenaires-de-wagner-se-mettent-en-greve/

    • Polymères dit :

      Le problème n’est pas d’avoir des idées pour la protection et l’organisation générale de leurs défenses, le problème est humain.
      Croyez moi, vous pouvez leur montrer comment créer un campement, comment protéger leurs installations, comment assurer la gestion du personnel, qu’ils ne le reproduiront pas.

      Vous allez leur faire un beau campement, bastion wall, barbelé, chicanes, abris renforcé, fossé anti-véhicules et tout ce qu’il faut, ils vont le prendre mais ne l’entretiendront pas. Ne soyez pas surpris du délabrement au bout de quelques mois, puis quelques années. Ne soyez pas surpris de voir que le fossé anti-véhicules soit devenu la décharge d’ordures, que le barbelé ait disparu, que les bastion wall s’effondrent, que les chicanes ait été remplacé par des bouts de bois ou des pneus (voir un tas d’ordures), car c’est plus pratique à enlever. Ne soyez pas surpris qu’au milieu de la nuit et même le jour, la protection du camp est assuré par des portiers, pas de QRF ou quoi que ce soit, ne pensez pas que dans les tours il va y avoir des mitrailleuses ou de l’AC. J’ai toujours ce sentiment d’être face à des gens qui ne comprennent pas le fond de tout cela que pour eux s’abriter derrière une feuille tôle ondulée c’est comme s’abriter derrière des sacs de sable.

      Je parle ici de situations ou ils sont incapables de « tenir » une installation qui pourtant a été correctement conçue et réfléchie.
      Mais si on laisse faire à leur façon, ils ne feront rien. Une emprise militaire ne serait pas bien différente d’un poste de gendarmerie, pas étonnant que les forces locales se font très souvent attaquées de cette manière, c’est presque un terrain ouvert ou la nuit tout le monde dort. On a vraiment l’impression qu’ils continuent de faire comme si leur pays ne courait aucun risque, qu’il n’y a pas de danger, pas besoin d’être vigilants, ce sentiment d’être face à des soldats engagés pour la gamelle.

      Il n’y a rien d’étonnant à voir cette armée malienne qui se précipite presque pour venir occuper les installations qu’on laisse, pour eux ils montent en gamme par rapport à ce qu’ils ont eux à côté. Mais comme je l’ai indiqué, ils ne l’entretiendront pas sur la durée, ils en « profiteront » sur l’instant et on est bien sympa de ne pas tout détruire. Ce sera pareil avec les installations de la MINUSMA.
      Mais vu que le problème est humain, la sécurité de ces installations ne sera pas la même, la vulnérabilité sera là car ils vont s’y enfermer et laisser l’initiative à l’ennemi.
      Il ne sert à rien d’avoir des installations si à côté vous ne contrôlez pas la zone autour, vous ne faîtes pas d’opérations (autres qu’aller acheter la bouffe au village).

      C’est pour cela que je dis depuis le début, que les maliens en agissant comme ils le font creusent leurs tombes. Ce n’est pas 1000 mercenaires russes qui vont remplacer les français et encore moins toute la MINUSMA. Ces mercenaires russes restent simplement des fantassins, rien d’autres, aucun moyen sérieux, en terme de renseignements,, communications, d’appui blindé, d’appui aérien. Une organisation qui n’est pas celle d’unités organiques d’une armée, ils sont juste une assurance qui est avant tout psychologique (on veut y croire).

      On assistera petit à petit à cet effondrement malien, on assistera de plus en plus à voir les terroristes agir à Bamako car en face ils savent parfaitement que le pays marche sur un fil très instable, qu’en agissant à Bamako on amène la guerre à ceux qui pour l’instant étaient épargnés et se sont construits une confiance illusoire.
      La sécurité va se dégrader, le sentiment de sécurité va suivre et amener des populations à remettre en question la situation. Ceux de Bamako qui pointaient la France comme responsable et incompétent pour amener la sécurité dans le pays récolteront la même chose du vide sécuritaire qu’on laissera et que la MINUSMA laissera (pour moi elle ne restera pas longtemps en place). Beaucoup visiblement n’ont pas compris que même si la situation n’est pas formidable, elle peut devenir bien pire, sauf qu’aujourd’hui ils continuent de croire qu’ils vont remplacer une mauvaise situation par une meilleure, c’est leur aveuglement idéologique anti-français, anti-MINUSMA, anti-CEDEAO et pro-russe qui dicte cela, la réalité du terrain rattrapera tout ce petit monde, plus vite qu’ils ne le pensent, mais ils n’assumeront jamais s’être trompé.

    • Daniel BESSON dit :

      @Lockass et @Polymères

      C’était juste une réflexion au dépoté pendant la construction d’un scénario  » TMWWBK  » ;0) D’ou ma remarque sur le baobab .
      https://ospreypublishing.com/the-men-who-would-be-kings

      Par contre je ne comprends pas ce manque du côté du fleuve Niger ?
      Quelques semi-rigides ou encore mieux des  » pirogues armées  » et même des  » pirogues-pinasses d’assaut amphibies « *du style de celles utilisées par Boko-Haram … Le tout avec des mines fluviales Ukrainiennes pour protéger certaines rives . ;0)

      Merci d’avoir répondu .

      * Une rampe de proue en bois déployable pour débarquer trois motos . Dire que certains sur ce blog mouillaient leur petite cu****** pour un navire d’assaut fluvial Suédois dans les commentaires disparus …;0)
      https://www.opex360.com/2022/01/23/larmee-de-terre-evalue-lembarcation-styx-pour-renforcer-ses-capacites-de-combat-fluvial/

  31. Géo dit :

    Nous avons tous de solides motifs de ne plus croire en l’avenir de l’Afrique. Les Africains eux-mêmes n’y croient pas.
    Mais comparons l’avenir de l’Afrique à ce qu’était l’avenir de la Chine dans les années cinquante/soixante : à l’époque, chez la plupart des géographes, économistes, démographes, futurologues, l’avenir de la Chine ne suscitait pas du tout l’optimisme.
    .
    C’est seulement en 1973 qu’un livre – qui fut fortement critiqué* – affirma que la Chine avait peut-être un avenir correct. La situation de ce Pays peuplé de centaines de millions d’habitants, approchant le milliard, était comparable à celle de l’Afrique Noire aujourd’hui, qui compte 1,1 milliard d’habitants.
    Comparable mais différente.
    .
    Comparable parce que la misère déclenchait des massacres, comme aujourd’hui en Afrique où dans certaines régions affamées**, le retour au cannibalisme est une réalité. Dans la Chine des années cinquante/soixante la propagande du gouvernement communiste cachait l’impuissance de celui-ci à empêcher les massacres : pour ça le PCC*** donnait à ces massacres incontrôlables des noms qui se rapportaient à son idéologie et qui, chez nous, trompaient les naïfs****.
    .
    La Chine dans les années cinquante/soixante, comme l’Afrique aujourd’hui, était surpeuplée au sens techniquement exact de ce mot, c’est-à-dire qu’elle ne produisait pas assez de nourriture pour toute sa population. Aujourd’hui au contraire, la situation alimentaire et démographique en Chine est devenue moins désespérante qu’autrefois. Ceci parce que la Chine a su maîtriser sa démographie, en limitant les naissances. Par des méthodes certes efficaces mais dont on ne connaît pas tout.
    .
    La Chine a su, également, organiser la production et la distribution alimentaires. Là encore par des méthodes efficaces dont on ne connaît pas tout. L’une des critiques adressées au livre de 1973 précité, c’est d’avoir ignoré le laogaï, le réseau des camps de rééducation par le travail, le goulag chinois.
    .
    Comparables, la situation de la Chine des années cinquante/soixante et celle de l’Afrique Noire aujourd’hui sont cependant différentes par beaucoup d’aspects. Principalement parce que la Chine, tout en limitant la croissance de sa population, a su garder chez elle et utiliser ses citoyens productifs. La plupart des Pays d’Afrique Noire au contraire ne font rien pour limiter la croissance de leur population ni pour garder chez eux et utiliser leurs citoyens productifs.
    .
    Quand j’étais engagé volontaire dans l’Armée française, j’ai risqué ma vie pour aider les Africains. Cependant aujourd’hui je ne me permettrais pas de dire aux Africains ce qu’ils doivent faire.
    Notamment je ne préconise pas d’imiter la Chine du 20ème siècle, inhumaine.
    .
    Mais je veux dire qu’il reste de l’espoir, pour deux motifs. D’abord parce que certains Pays s’en sortent et donnent l’exemple : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Gabon, d’autres sûrement que je ne connais pas. Ensuite parce que j’entrevois une perspective de redressement mental, au sens sportif du mot : bien qu’actuellement les jeunes Africains les plus dynamiques croient que leur avenir est en Europe, le redressement africain – qui devra se situer, avant tout, dans les mentalités africaines – reste possible : à ce moment-là les jeunes resteront au Pays. Il n’est de richesses que d’hommes*****.
    .
    Pour l’avenir de l’Afrique, pour redonner aux Africains confiance en leur destin collectif, il faut souhaiter que le prochain Pape soit Robert Sarah******, qui est un prélat catholique guinéen. Ses déclarations, pleines de bon sens et d’humanité, sont porteuses d’espoir car elles rejettent et réprouvent l’essentiel des mauvaises habitudes prises par les Africains depuis la décolonisation.
    .
    En voici quelques-unes. « Certes, les flux migratoires ont toujours existé. Les mouvements actuels se distinguent en revanche par leur importance. […] Comment les nations africaines vont-elles se développer si tant de travailleurs font le choix de l’exil ? »… « Quelles sont ces étranges organisations humanitaires qui sillonnent l’Afrique pour pousser de jeunes hommes à la fuite en leur promettant des vies meilleures en Europe ? »
     « Les statistiques montrent qu’il y aura dans un avenir très proche un grave déséquilibre culturel, religieux et démographique en Occident. L’Occident a renié ses racines chrétiennes. Mais un arbre sans racines meurt. »
     « L’Europe semble programmée pour s’autodétruire. […] Elle doute d’elle-même et a honte de son identité chrétienne. C’est ainsi qu’elle finit par attirer le mépris. »
    .
    Bien sûr, on peut objecter que ce sont seulement de belles paroles. Mais j’imagine que l’accès de Robert Sarah à la dignité papale – ce que je souhaite – lui donnerait un prestige extraordinaire et donnerait à ses paroles un retentissement profond, générateur d’un sursaut vital de cette Afrique qui s’enfonce dans la misère – famine, insécurité – et voit fuir par millions*******, pour devenir esclaves en Europe, les plus dynamiques de ses enfants.
    .
    Le Cardinal Robert Sarah est né le 15 juin 1945 à Ourouss (région de Boké, nord de la Guinée). Archevêque de Conakry de 1979 à 2001, il est créé cardinal par Benoît XVI en 2010. Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements de 2014 à 2021, il en reste préfet émérite et se voit nommé membre de la Congrégation pour les Églises orientales.
    .
    Le Cardinal Robert Sarah nous dit que l’Afrique Noire n’est pas définitivement maudite. Puisse le monde – et d’abord les Africains eux-mêmes – entendre le Cardinal Robert Sarah.
    .
    * « Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera » Alain Peyrefitte, Fayard 1973
    ** La Centre-Afrique, les Grands Lacs, d’autres que l’on ne sait pas parce que plus aucun observateur n’ose y aller.
    *** Parti Communiste Chinois
    ****Ainsi en fut-il de la « campagne pour éliminer les contre-révolutionnaires », lancée en octobre 1950 qui dura un an ; de la « campagne des trois antis » lancée fin 1951 ; de la « campagne des cinq antis » lancée en janvier 1952 et qui aggrava la précédente ; puis de la « campagne des cent fleurs » (1957) , du « grand bond en avant »  (1958-1962) ; de « la révolution culturelle » (1966). Le nombre de morts, dont on sait seulement qu’il est très élevé, n’a jamais été connu.
    ***** Jean Bodin, économiste, philologue, scientifique (1529 – 1596).
    ****** Robert Sarah — Wikipédia (wikipedia.org)
    ******* D’après l’Institut Montaigne, 1% des Africains (sur 1,1 milliard d’Africains) sont installés en Europe.

    • MERCATOR dit :

      @Geo

      Vous oubliez le fait essentiel que le « politiquement correct » et même la loi m’interdisent d’évoquer ,nous n’avons pas le droit d’en parler et j’en comprend la raison,mais du coup l’ensemble des analyses s’en trouve biaisé !

      • Plouc putatif dit :

        @ MERCATOR
        De quel « fait essentiel » parlez-vous ?
        Si vous n’avez « pas le droit d’en parler », dites-nous au moins quelle loi vous interdit de l’évoquer.

      • Roger Dubreuil dit :

        A quelle loi faites-vous allusion, Mercato ?

      • Habitué d'opex360 dit :

        Si le fait est essentiel, mercato, une allusion (prudente) permettrait à tous de comprendre ce que vous ne voulez pas dire.

    • albatros24 dit :

      La Chine a une histoire millénaire centralisée, mais l Afrique a des histoires des religions des langues et elle n’est pas unie comme l’est la Chine.
      La Chine a conquis et colonisé, l’Afrique a été conquise et colonisée.
      L’Afrique ne sait que faire de ses nombreux enfants trop nombreux et ses gouvernants sont corrompus et roulent pour leur ethnie.
      La Chine et l’Afrique : rien à voir…

    • Florian dit :

      Il y a bien d’autres différence entre la Chine des années 70 et l’Afrique d’aujourd’hui.
      La principale, c’est que l’Afrique n’est pas un état, c’est un ensemble d’états qui ne coopèrent pas toujours. La CEDEAO a fonctionnée plutôt bien jusqu’à présent mais le revirement récent du Mali (bientôt suivi du Burkina Faso ?) n’augure pas un avenir serein.
      De plus, la Chine était un état fort et autoritaire, capable d’imposer des mesures fortes pour changer la trajectoire. En Afrique de l’Ouest, aucun état ne serait capable d’imposer de tels mesures. Alors le faire de manière coordonnée, c’est impensable.