Une perte de contrôle « irrécupérable » pour expliquer le dernier accident d’un Rafale en Méditerranée