violences / Archives

Le gouvernement malien annonce l’envoi de renforts dans les régions de Tombouctou et de Taoudéni

Le 15 décembre, après une visite de deux jours effectuées à Tombouctou, le Premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga, a annoncé une série de mesure pour renforcer la sécurité dans cette région ainsi que dans celle de Taoudéni, récemment créée. Il s’agit ainsi de répondre aux inquiétudes exprimées par la population, laquelle fait face à

« Gilets jaunes » – Un syndicat de policiers demande le renfort de l’armée pour protéger les bâtiments officiels

Après un premier rassemblement des « gilets jaunes » ayant dégénéré sur les Champs-Élysées, à Paris, le 21 novembre, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, avait annoncé que, pour le second, prévu le 1er décembre, la « plus belle avenue du monde » serait fermée à la circulation mais « ouverte aux piétons », après des contrôles d’identité la fouille des

« Une société qui ne protège pas ses anges gardiens est vraiment malade », dénonce le commandant de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris

Poignardés lors d’une intervention Villeneuve-Saint-Georges [Val-de-Marne], le 4 septembre, deux militaires de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris [BSPP] ont été les victimes de la folie d’un homme qu’ils étaient venus secourir. Malheureusement, le sapeur de 1ère classe Geoffroy Henry, 27 ans, ne survécut pas à ses blessures. D’où la colère exprimée par le

Nouvelle-Calédonie : Le nombre d’agressions contre les gendarmes est en hausse

Le phénomène a de quoi être inquiétant à quelques mois de la tenue du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Alors que, pour les six premiers mois de l’année, les chiffres de la délinquance sont globalement en recul, le nombre d’actes de violence ne faiblit en revanche pas. Les atteintes à l’intégrité physique ont ainsi

Centrafrique : Deux Mirage 2000D ont survolé Kaga Bandoro pour dissuader des groupes armés

À nouveau, la Centrafrique est au bord de connaître des affrontements intercommunautaires, comme en 2013. Le 1er mai dernier, l’église de Fatima a été attaquée par des hommes armés venus du quartier du musulman PK5 alors qu’une messe y était célébrée. Bilan : un dizaine de tués, dont un abbé respecté par les communautés chrétiennes

Centrafrique : La mission des Nations unies a mené une opération d’ampleur contre le groupe armé 3R

Parmi la myriade de groupes armés qui sévissent et tentent d’imposer leur loi en Centrafrique, celui qui se fait appeler « 3R » pour « Retour, Réclamation et Réhabilitation » a de nouveau fait parler de lui, fin septembre, en attaquant les localités de Bocaranga et de Niem, dans le nord-ouest du pays, malgré la présence de casques bleus

Centrafrique : Malgré un accord de cessez-le-feu, de nouveaux combats font au moins 40 tués à Bria

En Centrafrique, la durée d’un accord de cessez-le-feu est équivalente au temps qu’il faut pour reboucher les stylos avec lesquels il a été signé par les différentes parties. Depuis plusieurs mois, différents groupes armés, aux alliances fluctuantes, s’affrontent, en particulier dans le centre et le sud-est de la Centrafrique, sur fond de rivalités éthniques et

La Centrafrique risque à nouveau « l’instabilité généralisée » et « l’embrasement », prévient l’ONU

Ces dernières semaines, la Centrafrique a connu une flambée de violences, en particulier à Alindao, Bangassou, Mobaye et Bria, dans l’est du pays. Les affrontements signalés dans ces localités, à l’origine de la fuite de près de 90.000 civils en 15 jours, seraient le fait d’éléments appartenant à des groupes d’autodéfense anti-balaka, désignés ainsi « parce

La reprise des violences en Centrafrique a fait fuir près de 90.000 civils en deux semaines

Le « Mapping des violations graves du droit international des droits de l’homme et du droit international, humanitaires commises sur le territoire de la RCA de janvier 2003 à décembre 2015 » [.pdf], publié cette semaine par les Nations unies, est édifiant. Depuis la chute du président Ange-Félix Patassé jusqu’à la normalisation de la vie politique rendue

Centrafrique : Qui est derrière l’attaque de Bangassou?

D’après un premier bilan donné par les Nations unies le 16 mai, la flambée de violence qui a eu lieu à Bangassou, à 470 km à l’est de Bangui, près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), auraient fait au moins 26 morts parmi les civils. Ces victimes ont péri quelques jours