Que ce soit lors de l’opération Serval [janvier 2013] ou de l’intervention de la coalition dirigée par les États-Unis au Levant, contre Daesh, plusieurs attaques informatiques [et ZM y a eu droit, ndlr] ont été revendiquées, si ce n’est attribuées, à la mouvance jihadiste. Généralement, le mode opératoire a consisté à « défacer » un site Internet