USMC / Archives

Un escadron de F-35B des Marines brièvement cloué au sol à cause du logiciel ALIS

Suspendus pendant 11 jours après que des pilotes ont ressenti des symptômes d’hypoxie, les vols des 55 avions F-35A du 56th Fighter Wing, basé à Luke Air Force Base, ont repris cette semaine, avec cependant des restrictions, la cause du problème (qui n’a pas affecté les appareils présent au salon du Bourget) n’ayant pas encore

Un navire iranien a braqué un faisceau laser sur hélicoptère CH-53E américain

Régulièrement emprunté par les navires de la marine américaine, dont l’état-major de la Ve Flotte est implanté à Bahreïn, le stratégique détroit d’Ormuz donne souvent lieu à des actions « dangereuses » et « non professionnelles » menées par la composante navale des Gardiens de la Révolution iraniens. C’est ainsi que, par exemple, en décembre 2015, des tirs de

Vers une capacité de ravitaillement en vol et d’alerte avancée pour les MV-22 Osprey des Marines

Après des débuts difficiles, l’appareil hybride V-22 Osprey, développé par Bell et Boeing, n’en finit pas de laisser espérer de nouvelles fonctionnalités susceptibles d’améliorer significativement les capacités des forces américaines, et en particulier celle du corps des Marines (USMC). Déjà, des études sont en cours pour améliorer la puissance de feu de cet appareil, qui,

Près de 300 militaires américains déployés en Norvège pendant au moins un an

En octobre 2016, il avait été question de déployer au moins 300 militaires américains à Vaernes, près de Trondheim, à environ 1.000 km, à vol d’oiseau, de la frontière que partagent la Norvège et la Russie. À l’époque, une porte-parole du ministère norvégien de la Défense avait expliqué qu’il s’agissait d’une demande adressée par Washington

Premier déploiement à l’étranger pour les F-35B des Marines

Le corps des Marines (USMC) a annoncé, le 10 janvier, l’envoi à Iwakuni, au Japon, de 10 avions F-35B du Marine Fighter Attack Squadron (VMFA) 121. Il s’agit du premier déploiement à l’étranger de ce type d’appareil dont la capacité opérationnelle initiale (OIC) a été prononcée en juillet 2015. Le F-35B est l’une des trois

Afghanistan : Les Marines américains sont de retour dans la province du Helmand

En 2016, les taliban ont étendu leur influence, en particulier dans le Helmand (sud), où ils menacent désormais Lashkar Gah, la capitale provinciale, mettant en grande difficulté les forces de sécurité afghanes, « conseillées » par des commandos américains et une poignée de militaires britanniques de la mission Resolute Support, menée par l’Otan. Alors que les combats

Fin de l’opération américaine « Odyssey Lightning » menée contre l’EI à Syrte

Le chef du gouvernement libyen d’union nationale (GAN), Fayez al-Sarraj, a annoncé officiellement la libération de Syrte, où les combats pour en chasser les jihadistes de l’État islamique ont duré plus de 6 mois. Aussi, l’opération Odyssey Lightning, lancée le 1er août dernier par les États-Unis à la demande de Tripoli, a pris logiquement fin.

Réflexion sur une possible présence militaire américaine en Norvège

Une porte-parole du ministère norvégien de la Défense, Ann Kristin Salbuvik, a confirmé une information publiée par le quotidien Adresseavisen selon laquelle les États-Unis envisageraient de déployer 300 militaires du corps des Marines à Værnes, localité située à l’ouest de Trodheim, à un peu plus d’un millier de kilomètres de la frontière avec la Russie.

Libye : L’opération américaine contre l’EI à Syrte dure plus longtemps que prévu

Le 1er août, à la demande du gouvernement libyen d’union nationale (GNA), les ֤États-Unis lançaient l’opération Odyssey Lightning afin d’appuyer l’offensive des forces gouvernementales visant à chasser les jihadistes de l’État islamique (EI) de Syrte. C’est ainsi que, depuis, les avions AV-8 Harrier II et les hélicoptères AH1W SuperCobra du 22nd Marine Expeditionary Unit, embarqués

Le porte-avions HMS Queen Elizabeth pourrait accueillir des F-35B et des V-22 Osprey américains

Quand, en 2010, Londres annonça sa décision de modifier au moins l’un de ses futures porte-avions de la classe Queen Elizabeth pour le tranformer en configutation dite CATOBAR (Catapult Assisted Take-Off But, c’est à dire avec catapultes et brins d’arrêt), l’on croyait possible une éventuelle coopération franco-britannique dans le domaine aéronaval. Finalement, devant les coûts