US Navy / Archives

Des cyber-espions chinois auraient volé d’importantes données relatives aux capacités sous-marines de l’US Navy

L’affaire de ces deux anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure [DGSE] mis en examen pour avoir communiqué des informations sensibles au renseignement chinois a récemment fait couler beaucoup d’encre. Cette semaine, rapporte Valeurs Actuelles, la cellule de coordination nationale du renseignement et de lutte contre le terrorisme (CNRLT), de l’Élysée, a

La marine américaine opte pour le Naval Strike Missile norvégien pour ses frégates légères polyvalentes

Le groupe norvégien Kongsberg a indiqué, le 4 juin, que son missile anti-navire longue portée « Naval Strike Missile » avait été retenu par la marine américaine dans le cadre d’un programme visant à doter ses frégates légères polyvalentes de type LCS [Littoral Combat Ship] d’une telle capacité. Ce marché était également disputé par Boeing, qui présentait

Face aux sous-marins russes, l’US Navy réactive sa 2e Flotte, dédiée à l’Atlantique Nord

Depuis plusieurs années, l’activité opérationnelle de la flotte sous-marine russe n’a cessé de s’intensifier pour retrouver un niveau proche de celui qui était le sien durant la Guerre Froide. En 2016, les sous-marins russes ont ainsi passé plus de 3.000 jours en mer, soit autant que pendant l’ère soviétique. En outre, Moscou a fait un

La marine américaine envisage de maintenir un groupe aéronaval en Méditerranée pour répondre aux activités russes

Le 20 avril, un groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions USS Harry S. Trumman est arrivé en Méditerranée pour être placé sous l’autorité de la VIe flotte de l’US Navy, dont le quartier général est installé à Naples. Ce déploiement n’a rien à voir avec les récentes frappes contre le programme chimique syrien étant

Opération Hamilton : L’envoi du destroyer américain USS Donald Cook au large de la Syrie a-t-il été un leurre?

Le 13 avril dernier, soit quelques heures avant le lancement de l’opération Hamilton, menée par les forces françaises, américaines et britanniques contre le programme chimique syrien, l’US Navy disposait, en Méditerranée orientale, de deux destroyers lance-missiles, à savoir les USS Donald Cook et USS Winston Churchill. Il était difficile d’ignorer la présence de ces deux

Les forces françaises, américaines et britanniques frappent le programme chimique syrien

Elles étaient annoncées depuis plusieurs jours pour répondre à l’attaque chimique de Douma [Ghouta orientale] attribuée à Damas. Et elles ont eu lieu dans la nuit du 13 au 14 avril. En effet, des sites liés au programme syrien d’armes chimiques ont été frappés par les forces américaines, françaises et britanniques au cours de plusieurs

Découverte de l’épave du porte-avions américain USS Lexington, coulé en mai 1942

Co-fondateur de Microsoft, Paul Allen est un passionné de technologie et d’histoire militaire. Et il consacre une partie de sa fortune à rénover des avions de combat, comme un Me-262, qui fut l’un des premiers appareils à réaction, et à rechercher des épaves de navire. C’est ainsi que, en 2015, que son équipe a découvert

La nouvelle classe de destroyers « Zumwalt » pourrait emporter des missiles de croisière nucléaires

Expliquant que la Russie « évalue à tort que la menace d’une escalade nucléaire ou d’un premier usage effectif des armes nucléaires servirait à ‘désamorcer’ un conflit à des conditions qui seraient favorables » (selon sa doctrine « escalade-désescalade), la nouvelle posture nucléaire des États-Unis (NPR), partiellement dévoilée le 2 février a conclu que les capacités américaines actuelles

Otan/Russie : La marine américaine a envoyé deux destroyers patrouiller dans les eaux de la mer Noire

Depuis quelques jours, deux destroyers américains de la classe Arleigh Burke patrouillent dans les eaux de la mer Noire. En effet, le 17 février, l’USS Carney y a rejoint l’USS Ross pour, a expliqué l’US Navy, « mener des opérations de sécurité maritime. » Il s’agit de répondre au renforcement des moyens militaires russes dans cette partie

Les catapultes électromagnétiques EMALS du dernier porte-avions américain ne seraient pas encore fiables

Près de 100.000 tonnes à pleine charge pour une longueur de 337 mètres et un maître-bau de 78 mètres : le dernier porte-avions américain, l’USS Gerald Ford (CVN-78), est le navire de guerre le plus imposant du moment. Et sans doute le plus technologiquement avancé, au regard des nombreuses innovations qu’il met en oeuvre, et