US Navy / Archives

Un F/A-18E américain a abattu un avion d’attaque syrien au sud de Tabqa

Un F/A-18E Super Hornet de l’US Navy, engagé dans la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, a abattu, le 18 juin, un avion d’attaque au sol Su-22 « Fitter » de l’aviation syrienne qui venait de bombarder une position des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le secteur de Tabqa, récemment repris par ces dernières à l’État islamique

Les corps des marins portés disparus après la collision de l’USS Fitzgerald avec un cargo ont été retrouvés

Les corps des sept marins portés disparus après la collision de leur destroyer, l’USS Fitzgerald, avec un porte-conteneur philippin, l’ACX Crystal, ont été retrouvés sans vie à bord de leur navire gravement endommagé. L’incident s’est produit dans la nuit du 16 au 17 juin, à environ 56 milles au sud-ouest de la ville japonaise de

Sept marins américains portés disparus après la collision de leur destroyer avec un cargo

Il était environ 2H30 (locales), le 17 juin, quand le destroyer américain USS Fitzgerald est entré en collision avec le porte-containers philippin ACX Crystal, à environ 56 milles au sud-ouest de la ville japonaise de Yokosuka, précisément à 12 milles au large de la de la péninsule d’Izu. Selon un premier bilan donné par les

Un navire iranien a braqué un faisceau laser sur hélicoptère CH-53E américain

Régulièrement emprunté par les navires de la marine américaine, dont l’état-major de la Ve Flotte est implanté à Bahreïn, le stratégique détroit d’Ormuz donne souvent lieu à des actions « dangereuses » et « non professionnelles » menées par la composante navale des Gardiens de la Révolution iraniens. C’est ainsi que, par exemple, en décembre 2015, des tirs de

L’administration Trump entend faire respecter la liberté de navigation en mer de Chine méridionale

Durant la course à la Maison Blanche, Donald Trump avait adopté un ton très offensif à l’endroit de la Chine, en l’accusant d’avoir des pratiques commerciales déloyales et de « voler » des millions d’emplois aux États-Unis. Puis, une fois élu président, il a mis un peu d’eau dans son vin dans la mesure où l’appui de

Les forces américaines manquent de moyens dans la région Asie-Pacifique

Au début des années 2010, il n’était question que du pivot des États-Unis vers la région Asie-Pacifique. Dans une tribune publié par Foreign Policy, Hillary Clinton, alors à la tête du département d’État, expliquait que cette zone était le « moteur clé de la politique internationale ». Et d’ajouter qu’il s’agissait de contrer l’influence grandissante de la

Corée du Nord : Le porte-avions américain USS Carl Vinson n’est pas là où il avait été annoncé

Une semaine avant les célébrations du « Jour du Soleil » à Pyongyang, au cours desquels les observateurs s’attendaient à un probable sixième essai nucléaire nord-coréen, un porte-parole de l’US PACOM, le commandement militaire américain pour le Pacifique, avait annoncé le départ d’un groupe aéronaval constitué autour du porte-avions USS Carl Vinson vers la péninsule coréenne par

Une nouvelle version du F/A-18 Super Hornet pourrait détecter les avions furtifs

Ces derniers temps, après le coup de sang du président américain, Donald Trump, sur les coûts prohibitifs de l’avion de combat furtif F-35C Lightning II, développé par Lockheed-Martin, il a beaucoup été question du F/A-18 XT (ou Advanced Super Hornet) comme solution alternative. Mais Boeing a une autre proposition dans ses cartons, basée sur une

Un groupe aéronaval américain se dirige vers la péninsule coréenne, par « mesure de précaution »

Fin mars, les analystes de l’US-Korea Institute de l’université américaine John Hopkins, a affirmé qu’il fallait probablement s’attendre à un sixième essai nucléaire nord-coréen, au vu de l’activité constatée sur le site de Punggye-ri. Ainsi, sur des images prises par satellite, on peut y voir la présence de véhicules et d’équipements spécifiques pouvant laisser penser

Deux destroyers américains ont lancé 59 missiles Tomahawk contre la base syrienne d’Al-Shayrat

« Ce que Assad a fait est terrible » et « ce qui s’est passé en Syrie est une honte pour l’humanité et il est au pouvoir. Donc je pense que quelque chose devrait se passer », avait déclaré le président américain Donald Trump, peu avant l’examen par le Conseil de sécurité des Nations unies d’une résolution concernant l’attaque