US Navy / Archives

La marine russe a lancé un exercice en mer Noire, où l’US Navy se prépare à envoyer un navire

L’information était passée inaperçue en raison des tensions entre la Russie et l’Ukraine en mer d’Azov, le 25 novembre. Ce jour-là, la presse d’outre-Quiévrain a révélé que, trois jours plus tôt, le navire de commandement et d’appui logistique belge A960 « Godetia » avait été survolé à basse altitude par deux bombardiers tactiques russes Su-24 Fencer armés,

Un commando des Navy SEALs accusé d’avoir tué un combattant de Daesh blessé

En 2010, un officier canadien avait été radié de l’armée pour avoir « achevé » un combattant taleb dont les blessures qui venaient de lui être infligées lors d’un accrochage sérieux ne lui laissaient pourtant aucune chance de survie. Seulement, il avait été considéré qu’il n’avait pas respecté les conventions de Genève qui « qui demandent à ce

L’US Navy veut une escadrille de sous-marins « agresseurs » pour muscler la préparation au combat de ses équipages

Ces dernières années, la Russie a mis davantage l’accent sur le renforcement de sa flotte sous-marine que sur celui de ses navires de surface. Désormais, ses forces forces navales disposent de sous-marins performants [13 leur ont été livrés depuis 2014, ndlr], mis en oeuvre par des équipages bien entraînés. La conséquence est l’activité des submersibles

Incident entre un destroyer américain et un navire chinois en mer de Chine méridionale

Bien que, en juillet 2016, la Cour permanente d’arbitrage de La Haye ait estimé que ses prétentions en mer de Chine méridionale n’avaient « aucun fondement juridique », Pékin a continué à pratiquer la politique du fait accompli en aménageant plusieurs récifs des archipels Spratleys et Paracels à des fins militaires, c’est à dire en y installant

Boeing a été choisi pour mettre au point le drone ravitailleur embarqué de l’US Navy

À l’origine, la marine américaine voulait se doter d’une drone de combat furtif qui, depuis un porte-avions, aurait été utilisé pour opérer dans des environnements fortement contestés. D’où le programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike) et les essais du démonstrateur X-47B lequel, conçu par Northrop-Grumman, « défricha » le terrain, la mise en oeuvre d’un

Le Pentagone a testé un engin pour leurrer les systèmes d’interdiction et de déni d’accès

Durant la Seconde Guerre Mondiale, et en particulier lors du Débarquement en Normandie, les Alliées utilisèrent des « Paradummy », c’est à dire des mannequins ayant l’allure de parachutistes, pour tromper les troupes allemandes. Le programme MALD-X, confié en 2016 à Raytheon pour 34,8 millions de dollars, reprend, à grands traits, ce principe… Mais pour les chasseurs-bombardiers.

La « guerre électronique » prend de plus en plus d’importance dans les opérations navales

La Syrie est devenue « l’environnement de guerre électronique le plus agressif de la planète », confiait, en avril dernier, le général Raymond Thomas, le chef de l’US Special Operations Command [USSOCOM], lors d’un colloque sur le renseignement géospatial [GEOINT]. Et d’évoquer des cas de brouillage de communications entre des avions de la coalition anti-jihadiste, dirigée par

Pour l’US Navy, l’activité navale chinoise dans l’Atlantique Nord crée une « nouvelle dynamique »

Pendant longtemps, la mission de la composante navale de l’Armée populaire de libération [APL] se limitait à la défense des côtes de la République populaire de Chine, voire ses environs proches. Mais, avec la mondialisation des échanges et l’essor économique chinois, Pékin a d’abord adopté un concept de « défense active des mers proches », puis une

La marine américaine manque de bouées acoustiques pour traquer les sous-marins (russes)

Lors du dernier sommet de l’Otan, la création d’un commandement destiné à « aider à protéger les routes de communication maritimes entre l’Amérique du Nord » a été confirmée. Une telle structure existait lors de la Guerre Froide, sous le nom de Commandement allié Atlantique [SACLANT], avant d’être dissoute en 2002. En outre, quelques semaines plus tôt,

Des cyber-espions chinois auraient volé d’importantes données relatives aux capacités sous-marines de l’US Navy

L’affaire de ces deux anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure [DGSE] mis en examen pour avoir communiqué des informations sensibles au renseignement chinois a récemment fait couler beaucoup d’encre. Cette semaine, rapporte Valeurs Actuelles, la cellule de coordination nationale du renseignement et de lutte contre le terrorisme (CNRLT), de l’Élysée, a