US Army / Archives

L’US Army va tester une arme laser d’une puissance encore inégalée

Pour les responsables militaires américains, les armes à énergie dirigée (ou laser) ont un potentiel très intéressant dans la mesure où elles sont peu onéreuses tout en étant précises. En effet, il en coûterait seulement 1 dollar pour détruire une cible alors que le prix d’un missile dépasse souvent le million… Ces dernières années, plusieurs

L’US Army teste RAMBO, un lance-grenades fabriqué à l’aide d’une imprimante 3D

La technologie de l’impression 3D intéresse les armées et les industriels de l’armement dans la mesure où elle permet réduire les coûts de fabrication et de maintenance ou bien encore de rationaliser davantage la chaîne d’approvisionnement en pièces détachées dans la mesure où, ces dernières étant fabriquées à la demande, il n’y a plus besoin

Un général influent nommé conseiller à la sécurité nationale auprès du président Trump

Voilà une annonce de nature à rassurer ceux qui, à outre-Atlantique, s’inquiétent de l’influence que peuvent avoir certains conseillers de Donald Trump. Ainsi, afin de remplacer le sulfureux général Michael Flynn, contraint à la démission pour avoir eu des contacts non autorisés avec l’ambassadeur russe en poste à Washington, le général Herbert Raymond « H.R. » McMaster

Les forces américaines ont du mal à se remettre des coupes budgétaires de ces dernières années

En 2011, afin de réduire le déficit fédéral des États-Unis, le Congrès adopta le Budget Contral Act (BCA) qui prévoyait un mécanisme de coupes budgétaires automatiques dans les dépenses dites « discrétionnaires », dont celles du Pentagone. À ce « séquestre budgétaire » s’est ajouté, en 2013, le « shutdown », c’est à dire la paralysie des administrations fédérales faute d’accord

L’US Army va tester un pick-up « furtif »

À l’heure où l’armée française a commandé 3.700 Ford Ranger militarisés par ACMAT [Renault Trucks Défense] pour remplacer les P4, l’US Army va tester prochainement un nouveau type de véhicule de patrouille bénéficiant des toutes dernières innovations technologiques. Présenté cette semaine à l’occasion du Washington Auto Show, le ZH-2 promet d’être un véhicule très discret.

L’envoi en Pologne d’une brigade blindée américaine perturbé par des difficultés inattendues

Conformément aux décisions prises lors du dernier sommet de l’Otan, à Varsovie, l’US Army a envoyé, en Pologne, une brigade blindée forte de 4.000 hommes et de 90 chars M1A1 Abrams. Ce mouvement vise à rassurer les anciens pays du bloc de l’Est après l’annexion de la Crimée en dissuadant une éventuelle agression russe. Seulement,

Un drone pour ravitailler les soldats sur le champ de bataille

En décembre dernier, Amazon, a lancé son service « Amazon Prime Air » en livrant son premier colis par drone en moins de 30 minutes, dans le cadre d’un test effectué au Royaume-Uni. Mais une livraison de ce type avait déjà été effectuée quelques mois plus tôt dans le Nevada par la chaîne de magasins de proximité

L’US Army choisit le P320 de Sig Sauer pour remplacer ses pistolets Beretta M9

Depuis 1985, les militaires de l’US Army disposent de pistolets M9 Beretta comme armes de poing. Seulement, ces derniers n’ont pas forcément bonne presse. Et il se dit, dans leurs rangs, que l’utilisation la plus efficace d’un M9 est de le jeter simplement sur son ennemi (*)… Depuis quelques années, l’US Army envisage donc de

Le déploiement en Pologne d’une brigade blindée américaine a commencé

En mai 2013, avec la dissolution de la 172nd Infantry Brigade Combat Team, l’US Army ne disposait plus d’unité blindée en permanence sur le Vieux Continent. Puis, avec l’intensification des activités militaires russes dans l’est et le nord de l’Europe, consécutive à l’annexion de la Crimée, l’Otan a pris des mesures de réassurance au bénéfice

En 2017, l’US Army devrait compter 16.000 soldats de plus que prévu

Encore récemment, certains s’inquiétaient, outre-Atlantique, de voir les effectifs de l’US Army (forces terrestres) tomber au niveau qui était le leur avant la Seconde Guerre Mondiale. En effet, selon les plans du Pentagone, il était prévu de les faire passer de 570.000 à 450.000 soldats d’ici la fin de l’année fiscale 2018. Soit une baisse