US Air Force / Archives

Donald Trump tacle Boeing pour les coûts du futur avion « Air Force One »

Avec un président rompu au monde des affaires, les industriels américains du secteur de la défense ont sans doute du souci à se faire… Car « on ne l’a fait pas » à Donald Trump, qui prendra ses fonctions à la Maison Blanche le 20 janvier prochain. Et Boeing vient de l’apprendre à ses dépens. En cause

Des drones américains déployés en Tunisie

  Récemment, le Washington Post affirmait que des drones MQ-9 Reaper de l’US Air Force avaient été déployés sur une base tunisienne afin de mener des missions de reconnaissance et de surveillance en Libye, où les forces du gouvernement d’union nationale venaient de lancer une offensive visant à chasser les jihadistes de l’État islamique (EI)

Russes et Américains donnent une version différente d’un incident aérien en Syrie

Étant donné l’importance du trafic aérien militaire au-dessus de la Syrie, la Russie et la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont convenu de prendre des mesures dites de « déconfliction », c’est à dire des dispositions devant permettre d’éviter des incidents, grâce à une ligne de communication directe entre les deux parties. Cependant, ces mesures n’empêchent

Lockheed-Martin a présenté un nouveau concept pour le ravitaillement en vol (MàJ)

Le drone MQ-25 Stingray, développé dans le cadre du programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike, ou MQ-XX) de l’US Navy, devra finalement assurer principalement des missions de ravitaillement en vol au chasseurs-bombardiers embarqués à bord d’un porte-avions. Pour la marine américaine, disposer de 10 drones ravitailleurs permettrait de donner un allonge supplémentaire à

Afghanistan : Le nombre de frappes aériennes américaines en nette hausse

  En 2015, l’aviation américaine a effectué 500 raids aériens en Afghanistan pour appuyer les forces spéciales, éliminer des chefs terroristes, empêcher la reconstitution de camps d’al-Qaïda, voire l’implantation de l’État islamique dans le pays, et pour aider les forces afghanes à récupérer le terrain perdu face aux taliban, comme par exemple à Kunduz, en

Libye : Des avions américains F-15 bientôt basés en Corse?

Depuis le 1er août, à la demande de Tripoli, les États-Unis ont lancé l’opération Odyssey Lightning afin d’appuyer les troupes du gouvernement libyen d’union nationale (GNA) à chasser l’État islamique de la ville de Syrte. D’où une campagne de frappes aériennes menée par des avions AV-8 Harrier II et des hélicoptères d’attaque AH-1 SuperCobra embarqués

Le Pentagone a dépensé au moins 50 millions de dollars pour remettre en état la base d’Agadez, au Niger

En septembre 2014, le Washington Post évoquait le projet du Pentagone de remettre en état la piste de l’aéroport Mano Dayak d’Agadez, au centre du Niger, afin de pouvoir y déployer des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper. Le choix d’Agadez s’explique en partie par la position géographique de cette

Un avion espion TU-2S s’est écrasé en Californie

Un avion espion TU-2S, une version biplace du U-2 « Dragon Lady », s’est écrasé, le 20 septembre, à environ 70 km au nord de Sacramento, peu après avoir décollé de la base aérienne de Beale (Californie) pour une mission d’entraînement. Dans un premier temps, l’US Air Force a indiqué que cet accident n’avait pas fait de

Le futur bombardier stratégique de l’US Air Force s’appellera « B-21 Raider »

Après l’attaque de Pearl Harbor, les États-Unis décidèrent de bombarder Tokyo afin de montrer leur détermination face au Japon. Seulement, l’aviation américaine ne disposait pas, à l’époque, ni de bombardiers ayant un rayon d’action suffisant pour effectuer une telle mission, ni de bases assez proches. D’où l’idée très audacience de faire décoller 16 bombardiers B-25

Un bombardier B-52 Stratofortress pour détruire une usine d’armes chimiques de l’EI

L’on sait que l’État islamique (EI ou Daesh) utilise des armes chimiques tant en Irak qu’en Syrie. Récemment, un rapport du Joint Investigative Mechanism (JIM) remis au Conseil de sécurité des Nations unies a confirmé l’usage de gaz moutarde par les jihadistes en août 2015, dans la province syrienne d’Alep. Mais bien avant, des attaques