US Air Force / Archives

Le chantier de la future base aérienne américaine d’Agadez, au Niger, a pris encore du retard

En 2014, et après avoir obtenu l’accord de Niamey, le Pentagone annonça son intention d’établir une base aérienne à Agadez, afin de pouvoir y affecter des drones MALE MQ-9 Reaper, voire des avions légers de renseignement. « Géographiquement et stratégiquement, Agadez présente une option intéressante … étant donné sa proximité avec les menaces dans la région »,

Plusieurs avions F-22 Raptor ont été endommagés, voire peut-être détruits, par l’ouragan Michael, en Floride

L’avion de combat de 5e génération F-22 Raptor, développé par Lockheed-Martin et mis en service en 2005, est précieux. Pas seulement pour son prix (près de 400 millions de dollars l’unité) mais aussi et surtout pour ses capacités au combat. Capacités que l’US Air Force évite d’ailleurs de dévoiler lors d’exercices internationaux… Avion de supériorité

Pour la première fois, des avions F-15 américains participent à des exercices aériens en Ukraine

Pour l’Otan, une Ukraine « souveraine, indépendante, stable et fermement attachée à la démocratie et à l’état de droit est essentielle à la sécurité euro-atlantique ». D’où les rapports étroits établis par l’Alliance avec Kiev, notamment dans le domaine militaire. Alors que ses relations avec la Russie sont au plus mal, avec le conflit dans Donbass, l’annexion

Associé à Saab, Boeing remporte le marché des futurs avions d’entraînement de l’US Air Force

Pour former ses pilotes, l’US Air Force dispose actuellement de 490 avions d’entraînement T-38 « Talon », un appareil conçu par Northrop et mis en service durant les années 1960. La question de leur remplacement, via le programme T-X, commença à poindre en 2003. Mais avec les contraintes budgétaires liées à la nécessité de financer d’autres projets

Pour rivaliser avec la Russie et surtout la Chine, l’US Air Force veut 74 escadrons de plus d’ici 2030

Publiée en janvier, la nouvelle stratégie américaine de défense nationale ne fait plus de la lutte contre le terrorisme la première des priorités. En effet, le document insiste sur la nécessité de répondres aux « défis » posés par la Russie et la Chine, qualifiées de « puissances révisionnistes » ayant l’objectif de « créer un monde compatible avec leurs

Lockheed-Martin aurait proposé à l’US Air Force un avion de combat combinant les capacités du F-22 et du F-35

En avril, l’on apprenait que Lockheed-Martin avait proposé à Tokyo de mettre au point un nouvel avion de supériorité aérienne combinant les caractéristiques du F-22A Raptor et du F-35 Lightning II dans le cadre d’une demande d’informations émise pour le remplacement, à l’horizon 2030, des F-2 (basé sur le F-16) actuellement utilisés par les forces

Le Pentagone a testé un engin pour leurrer les systèmes d’interdiction et de déni d’accès

Durant la Seconde Guerre Mondiale, et en particulier lors du Débarquement en Normandie, les Alliées utilisèrent des « Paradummy », c’est à dire des mannequins ayant l’allure de parachutistes, pour tromper les troupes allemandes. Le programme MALD-X, confié en 2016 à Raytheon pour 34,8 millions de dollars, reprend, à grands traits, ce principe… Mais pour les chasseurs-bombardiers.

L’US Air Force songe à utiliser de la soie artificielle d’araignée pour fabriquer des parachutes et des gilets pare-balles

En 2016, l’unité de recherche de l’US Army a confié un contrat – confirmée l’année suivante – à la société Kraig Biocraft Laboratories, afin de mener des recherches sur la soie d’araignée, un matériau aux propriétés étonnantes. En effet, trois fois plus résistantes que le Kevlar, utilisé pour confectionner les gilets pare-balles, la soie d’araignée

Le Pentagone confirme le déploiement de drones armés à Niamey

En novembre, après l’embuscade qui, tendue par l’État islamique au grand Sahara [EIGS] à Tongo Tongo [Niger], coûta la vie à quatre commandos américains et quatre militaires nigériens, Niamey annonça avoir donné l’autorisation au Pentagone de déployer des drones MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] armés de type MQ-9 Reaper sur son territoire. Et visiblement, les

La mise au point du futur avion-ravitailleur de l’US Air Force finit par coûter cher à Boeing

En février 2011, après 10 ans d’un feuilleton à rebondissements, avec des appels d’offres contestés, annulés et relancés, le Pentagone annonçait finalement avoir choisi le KC-46 « Pegasus » de Boeing pour remplacer les avions ravitailleurs KC-135 de l’US Air Force, aux dépens du KC-45A, c’est à dire l’A-330 MRTT, proposé par Airbus [EADS à l’époque], en