La Direction générale de l’armement s’intéresse de près à la surveillance maritime par des nano-satellites