UE / Archives

La possible adhésion de la « Macédoine du Nord » à l’Otan provoque des tensions diplomatiques entre la Grèce et la Russie

Pendant 27 ans, la Macédoine a entretenu des relations difficiles avec la Grèce, qui lui reprochait son… nom, qui est le même que celui d’une de ses régions, ainsi que sa prétention à se réclamer de l’héritage antique de la dynastie des Argéades, et plus précisément des rois Philippe II et Alexandre le Grand. Et

L’Initiative européenne d’intervention voulue par Paris va être officiellement lancée

Lors du discours sur l’avenir de l’Europe qu’il a prononcé à la Sorbonne, en septembre 2017, le président Macron avait proposé de lancer une « Initiative européenne d’intervention » (IEI) afin que puisse se développer une culture stratégique commune aux pays européens susceptibles d’y participer. À vrai dire, contrairement à ce que laisse supposer l’intitulé de cette

L’UE veut renforcer ses opérations militaires avec une « Facilité européenne pour la paix »

Jusqu’à présent, les coûts communs des missions et des opérations militaires menées au nom de l’Union européenne sont pris en charge dans le cadre d’un mécanisme appelé Athena, auquel participent 27 pays membres [le Danemark en est exempté] sur la base de leur revenu national brut. Pour rappel, six missions et opérations sont actuellement financées

Ce que prévoit la coalition gouvernementale italienne « anti-système » en matière de défense

Dans le domaine militaire, l’on se plaît à évoquer, en France, les coopérations avec l’Allemagne et le Royaume-Uni. Mais c’est oublier que Paris et Rome ont établi des liens solides en matière de défense, tant au niveau opérationnel qu’industriel. En effet, l’Italie participe au programme de drone européen RPAS MALE, via Leonardo ainsi qu’à des

Le mandat de la mission européenne « EUTM Mali » prolongé de 2 ans et étendu à la force conjointe du G5 Sahel

Lancée en février 2013, dans la foulée de l’opération française Serval, à la demande du gouvernement malien et dans le cadre de la résolution 2085 du Conseil de sécurité des Nations unies, la mission militaire de l’Union européenne « EUTM Mali », chargée de former les soldats maliens, va durer au moins jusqu’au 18 mai 2020. En

L’Estonie donne le détail de sa participation à l’opération Barkhane

Le 9 mai, le Parlement estonien a donné son accord à écrasante majorité (69 voix contre 2) à l’envoi d’un contingent de 50 militaires au Mali, au titre de l’opération Barkhane. La ministre française des Armées, Florence Parly, a salué cette décision, qui « promet de renforcer une coopération bilatérale déjà particulièrement étroite » et qui « témoigne

Le projet de budget 2021-2027 de l’Union européenne prévoit au moins 17 milliards d’euros pour la défense

Avec une dotation de 17 milliards d’euros pour la période 2021-2027, le projet de budget de l’Union européenne, actuellement en cours d’élaboration par la Commission de Bruxelles, confirme les récentes annonces faites en matière de défense. Pour rappel, lancé en juin 2017, le Fonds européen de défense doit permettre de financer la recherche « collaborative » dans

L’Espagne veut récupérer l’état-major des opérations navales de l’Union européenne

Brexit oblige, l’état-major des opérations navales de l’Union européenne, actuellement installé à Northwood, au Royaume-Uni, va devoir trouver un autre point de chute. Si l’Italie est sur les rangs, c’est l’Espagne qui pourrait peut-être tirer les marrons du feu. « L’offre espagnole est un quartier général pour tous les types de missions » et « avec le Brexit,

L’Albanie souhaite une présence militaire américaine sur son territoire

Invité à Pristina pour le 10e anniversaire de la proclamation d’indépendance du Kosovo, en février dernier, le Premier ministre albanais, Edi Rama, a évoqué l’éventualité qu’il y ait « un seul président » pour les deux pays. « Le Kosovo et l’Albanie vont avoir une seule politique étrangère et non seulement des ambassades et des représentations diplomatiques conjointes.

Le bilan industriel des coopérations européennes en matière d’armement est « contrasté »

La France dispose d’une industrie de défense solide qui lui permet, si elle le décide, de lancer ses propres programmes d’armement sans recourir à des coopérations industrielles au niveau européen. Évidemment, cela vaut pour tout ce qui touche à la dissuasion et aux sous-marins nucléaires d’attaque (SNA). Mais pas seulement puisque, par exemple, le programme