Tsahal / Archives

Golan : Israël a bombardé des sites militaires syriens

« Nous agirons avec force pour assurer la sécurité d’Israël », avait prévenu, le 18 mars, Benjamin Netanyahu; le Premier ministre de l’Etat hébreu, tout de suite après l’explosion d’une bombe artisanale sur le plateau du Golan ayant blessé 4 (et non 3 comme indiqué précédemment) militaires israéliens, dont un très gravement. Et il a tenu parole. Par

Des soldats israéliens blessés par un engin explosif sur le plateau du Golan

Cela faisait un petit moment que l’on n’avait plus entendu parler du plateau du Golan, arraché à la Syrie lors de la guerre des Six-Jours puis annexé, en 1981, par Israël. Les deux pays sont séparés par un No Man’s Land où sont déployés les casques bleus de la Force des Nations unies chargée d’observer

Nouveaux tirs israéliens contre une position du Hezbollah

Le 26 février dernier, après une frappe aérienne israélienne contre l’une de ses bases qui aurait abrité des missiles, le Hezbollah, la puissante milice chiite libanaise avait affirmé qu’il « ne ne restera[it] pas sans riposte » et qu’il « choisira le moment opportun, l’endroit approprié et la manière adéquate pour répondre ». Une semaine plus tard, par voie

Hausse sensible de l’activité opérationnelle des sous-marins israéliens

Il est rare de voir la marine israélienne communiquer sur les opérations de ses sous-marins de classe Dolphin, acquis à des conditions très avantageuses auprès de l’Allemagne au cours des 15 dernières années. En tout cas, c’est ce qu’elle a fait, la semaine passée… Ainsi, d’après un officier supérieur de la la marine israélienne, l’escadrille

La marine israélienne intercepte une cargaison d’armes destinée à la bande de Gaza

Au lendemain d’un raid aérien israélien contre un convoi d’armes destinées à la milice chiite du Hezbollah à la frontière libano-syrienne, le Premier ministre de l’Etat hebreu, Benjamin Netanyahu a déclaré, la semaine passée, faire « tout ce qui est nécessaire pour défendre la sécurité d’Israël ». Et d’ajouter, en réponse à une question concernant cette frappe

Le gouvernement israélien annule les coupes dans le budget de la Défense

Malgré un contexte régional pour le moins explosif, avec la crise syrienne, les tensions à Gaza, le nucléaire iranien et la situation dégradée dans le Sinaï, le gouvernement israélien avait décidé, en mai dernier, de baisser le budget de la Défense d’environ 3 milliards de shekels (650 millions d’euros). Cela dans le cadre d’une politique

L’aviation israélienne aurait à nouveau bombardé une base syrienne

Comme l’été dernier, des témoins ont fait état, dans la nuit du 30 au 31 octobre, d’une forte explosion dans le secteur alaouite de Lattaquié, où l’armée syrienne dispose de plusieurs sites, dont celui de Jableh, sur lequel sont stockés des missiles sol-air S-125 Neva:Pechora (code Otan : SA-3 Goa) de conception russe. En juillet,

Liban : 4 soldats israéliens blessés près de la Ligne bleue

Tracée en juin 2000 par les Nations unies après le retrait de Tsahal du Sud-Liban, la Ligne bleue sépare Israël du pays du Cèdre. Même si cette dernière n’a pas fait l’objet d’un accord officiel entre les deux pays, il s’agit de facto de leur frontière commune. Cette Ligne bleue fait toujours l’objet d’une vive

L’armée israélienne réforme ses matériels les plus anciens

En dépit d’un contexte régional pour le moins explosif, les forces armées israéliennes n’échappent pas aux contraintes budgétaires. Comme l’a rappelé, la semaine passée, leur chef d’état-major, le général Benny Gantz, l’effort qui leur est demandé porte sur environ 1,5 milliard d’euros d’économies. « Durant mes douze années au sein de l’état-major, je ne me rappelle

Israël s’inquiète de la livraison de missiles sol-air S-300 russes à la Syrie

Depuis que son chef, Hassan Nasrallah, a reconnu son implication armée aux côtés du régime de Bachar el-Assad, le Hezbollah ne se cache plus. Et les récents combats de Qousseir, une ville située à une dizaine de kilomètres du Liban, la milice chiite libanaise aurait perdu au moins 75 combattants. Pour le professeur Thomas Pierret,