Tsahal / Archives

Le renforcement de la défense aérienne syrienne « ne limitera pas les capacités » d’Israël à agir, dit un ministre

La Russie a annoncé, le 2 octobre, avoir livre le système de défense aérienne S-300 aux forces syriennes, conformément à l’annonce faite par le président Poutine, après la perte d’un avion de renseignement Il-20 « Coot » en Méditerranée orientale. Pour rappel, cet appareil aurait été abattu par un missile syrien pendant un raid de l’aviation israélienne

Avion militaire russe présumé abattu : Israël conteste la version de Moscou et accuse le régime syrien

Au regard de la gravité des faits qui lui ont reprochés, l’état-major israélien a bien été obligé de s’expliquer sur les frappes aériennes ayant visé un site militaire syrien, à Lattaquié, dans la nuit du 17 au 18 septembre. Chose qu’il s’abstient généralement de faire. Ainsi, selon Moscou, alors qu’il volait à 35 km du

Finalement, l’avion militaire russe disparu aurait été touché par un missile syrien; Moscou tient Israël pour responsable

Après avoir affirmé que la frégate multimissions [FREMM] « Auvergne » avait tiré des missiles au moment de la disparition d’un de ses avions de renseignement Iliouchine Il-20 à 35 km des côtes syriennes [ce que Paris a tout de suite nié, ndlr], le ministère russe de la Défense met maintenant en cause l’aviation israélienne qui, au

Israël aurait effectué au moins 202 frappes en Syrie au cours des 18 derniers mois

Généralement, après que des frappes aériennes ont été signalées en Syrie, le ministère israélien de la Défense répond, quand il est interrogé sur son éventuelle responsabilité, par un laconique « pas de commentaires ». Aussi, rares sont les fois où Israël assume les actions militaires qu’il a mené chez son voisin syrien, avec lequel il est toujours

Israël n’exclut pas de mener des frappes contre des positions iraniennes en Irak

La semaine passée, l’agence Reuters a révélé que la force al-Qods, l’unité d’élite chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution iraniens, aurait livré des missiles Zalzal, Fateh-110 et Zolfaghar à la milice chiite irakienne « Kataëb Hezbollah », par ailleurs membre du Hachd al-Chaabi [Unités de mobilisation populaire]. Ainsi, plusieurs bases de lancement, placées sous

Israël va se doter de nouveaux missiles de portée intermédiaire

Actuellement, Israël dispose de missiles balistiques de portée intermédiaire Jericho 2 et Jericho 3. Les premiers qui, mis en service à la fin des années 1980, ont servi à développer le lanceur Shavit, peuvent parcourir une distance comprise entre 1.500 et 3.500 km. Les seconds, de conception plus récente, sont en mesure d’atteindre une cible

Pour le ministre israélien de la Défense, le maintien du président Assad en Syrie a des avantages

Depuis le début du conflit syrien, Israël s’est donné trois objectifs : empêcher tout transfert d’armes à destination du Hezbollah, la milice chiite libanais, dissuader la moindre intrusion sur son territoire et éviter une présence militaire iranienne. Sur le premier point, l’aviation israélienne a régulièrement visé, en Syrie, des convois d’armes destinées au Hezbollah depuis

Israël dit avoir abattu un avion de combat syrien ayant violé son espace aérien

C’est un air de déjà-vu. Ce 24 juillet, l’état-major israélien annoncé qu’une batterie de défense aérienne Patriot PAC-2/GEM + a abattu un avion de combat syrien de type « Sukhoï » qui venait de pénétrer dans l’espace aérien d’Israël. « L’armée israélienne a repéré l’avion syrien de type Sukhoi qui a pénétré de deux km dans l’espace aérien

Les femmes bientôt autorisées à servir dans les chars de combat en Israël?

Selon des chiffres officiels, 90% des postes des forces armées israéliennes sont ouverts aux femmes. Et la part de ces dernières au sein des unités combattantes ne cessent de progresser. Mais certaines spécialistés leur sont encore fermées. Il leur est en effet impossible de servir à bord d’un sous-marins ou d’un char de combat. Cependant,

La livraison à la Syrie de systèmes de défense aérienne S-300 « n’est pas à l’ordre du jour », selon Moscou

Après les frappes françaises, américaines et britanniques contre le programme syrien d’armes chimiques, la Russie fit part de son intention de livrer à la Syrie 6 batteries S-300 et 144 missiles intercepteurs du système de défense aérienne S-300, lesquels furent commandés par Damas en 2010 mais dont la fourniture avait été suspendue par Moscou en