traité / Archives

Les États-Unis ont effectué un « vol d’observation » en Ukraine pour réaffirmer leur soutien à Kiev face à Moscou

Négocié par les membres de l’Otan et ceux du Parte de Varsovie, le traité « Ciel Ouvert » fut signé en 1992. Mais ce n’est que dix ans plus tard qu’il entra en vigueur, après sa ratification par la Russie. Ce texte permet de réaliser des vols de surveillance non armés au-dessus du territoire des 35 pays

Le président Trump suggère que le budget du Pentagone est trop élevé

En août dernier, le président Trump a promulgué le National Defense Authorization Act [NDAA], qui a fixé le montant du budget alloué au Pentagone à 716 milliards de dollars. Une nécessité, pour le Congrès, afin de « reconstruire » les capacités militaires américaines face à la menace de « puissances révisionnistes », comme la Chine et la Russie. Et

Le retrait des États-Unis du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires vise surtout à répondre aux menaces chinoises

En 1987, le président américain, Donald Reagan, et son homologue soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, signèrent, à Paris, le Traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI) afin d’interdire les missiles balistiques et de croisière sol-sol ayant une portée comprise entre 500 et 1.000 km ainsi que ceux dont la portée est comprise entre 1.000 et 5.500 km.

Les États-Unis se retirent du traité sur les Forces nucléaires intermédiaires

La décision que vient de prendre Washington n’est pas surprenante étant donné les récentes déclarations faites récemment par Robert Wood, l’ambassadeur américain sur le désarmement, à Genève. Ainsi, le 20 octobre, et alors que son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, était à Moscou pour « poursuivre » le dialogue avec l’exécutif russe, le président Trump

Pour Washington, le traité sur la militarisation de l’espace proposé par Moscou et Pékin est « hypocrite »

À l’heure où il est question de créer une « force spatiale » américaine, les États-Unis ont vivement critiqué, le 14 août, le projet de « Traité sur la Prévention du placement d’armes dans l’espace et de la menace ou de l’usage de la force contre des objets dans l’espace » [PPWT pour Treaty on the Prevention of the

Pour M. Trump, l’Otan serait « aussi mauvaise » que le traité de libre échange nord-américain qu’il veut renégocier

« Je suis confiant dans la capacité de l’Europe et des États-Unis à rester unis malgré d’importantes divergences », a récemment assuré Jens Stoltenberg, le secréraire général de l’Otan, lors d’un entretien donné à France24. Et d’insister : « Ils sauront démontrer l’importance du lien transatlantique » lors du prochain sommet de l’Alliance, les 11 et 12 prochains, à

Un rapport suggère que la clause de défense collective de l’Otan prenne en compte les « menaces hybrides »

Contrairement à ce que son appellation laisse supposer, l’Assemblée parlementaire de l’Otan [AP-Otan], créée en 1955, est indépendante de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, sa vocation étant seulement de permettre aux députés et aux sénateurs des pays membres de l’Alliance de débattre de sujets liés à la sécurité. Lors de sa dernière session, à

Le Royaume-Uni et la Pologne ont signé un traité de coopération militaire

Comme avec la France, en 2010, le Royaume-Uni a signé un nouveau traité de coopération militaire avec la Pologne, à l’occasion d’un déplacement à Varsovie de Mme le Premier ministre britannique, Theresa May. « Notre coopération en matière de défense et de sécurité est déjà forte, mais nous sommes allés encore plus loin aujourd’hui en signant

Sans surprise, la France ne signera pas le traité interdisant les armes nucléaires adopté aux Nations unies

Après plusieurs semaines de négociations portées par l’Autriche, le Brésil, le Mexique, l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, un traité visant à interdire les armes nucléaires a été adopté, le 7 juillet, par 122 pays membres des Nations unies ayant pris part aux discussions. Les Pays-Bas, membres de l’Otan, ont voté contre. « Nous allons quitter

La Russie se défend d’avoir violé le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires

C’est une affaire qui commence à devenir ancienne. En février 2014, l’on apprenait que l’administration du président Obama s’inquiétait d’une possible violation, par la Russie, du traité sur les Forces nucléaires intermédiaires (FNI), signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhael Gorbatchev. En cause : l’essai d’un missile de croisière terrestre à capacité nucléaire, effectué