TF Wagram / Archives

Avec l’appui de la coalition, les Forces démocratiques syriennes ont chassé l’EI de son dernier bastion important en Syrie

Au cours de ces dernières 24 heures, l’opération Roundup, menée par les Forces démocratiques syriennes [FDS, alliance de groupes armés arabo-kurdes, nldr] avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, a connu une avancée majeure. Une semaine après avoir brisé les lignes de défense mises en place par l’État islamique [EI ou

Irak : Les artilleurs français ont détruit une colonne de véhicules de l’État islamique avec des obus « BONUS »

Le 6 décembre, les Forces démocratiques syriennes [FDS], qui réunissent les milices kurdes syriennes [YPG] et des groupes arabes armés, ont assuré avoir progressé dans le secteur d’Hajine, c’est à dire la dernière position tenue par l’État islamique [EI ou Daesh] sur la rive orientale de l’Euphrate, dans la province de Deir ez-Zor. Pour rappel,

Les Forces démocratiques syriennes disent avoir capturé un responsable « dangereux » de Daesh

Depuis septembre, les milices kurdes [YPG] et des groupes arabes armés réuni au sein des Forces démocratiques syriennes [FDS] ont lancé l’opération « Roundup » afin de réduire la dernière position tenue par l’État islamique [EI ou Daesh] sur la rive orientale de l’Euphrate, dans la province de Deir ez-Zor. Malgré le soutien de la coalition anti-jihadiste

Les artilleurs français ont réalisé 54 missions de tir contre Daesh au cours de ces derniers jours

Au cours de la semaine passée, et ne disposant désormais plus que de trois CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie de 155 mm], les artilleurs français de la Task Force Wagram, engagés au titre de l’opération Chammal, au Levant, ont connu une activité que l’on n’avait plus vue depuis les dernières offensives contre l’EI en

Syrie : Face à la coalition anti-jihadiste, Daesh a lancé une contre-attaque dans région d’Hajine

Le dernier compte-rendu des opérations publié par l’État-major des armées [EMA] indique que la force Chammal a connu une activité soutenue au cours de ces derniers jours. Ainsi, depuis l’Irak, les 3 CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie de 155mm] des artilleurs de la Task Force « Wagram » ont réalisé 18 missions de tirs entre le

Avec l’appui de la coalition, les Forces démocratiques syriennes se lancent à l’assaut d’un des derniers fiefs de l’EI en Syrie

Alors qu’elle s’était réduite ces derniers temps, l’activité des artilleurs français de la Task Force Wagram, désormais dotée de trois CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie de 155mm], s’est accentuée la semaine passée, avec pas moins de 14 missions de tirs contre des positions de l’État islamique [EI ou Daesh] situées en territoire syrien, près

Chammal : Des artilleurs irakiens formés par des instructeurs français

Depuis leur engagement en Irak, en septembre 2016, les CAESAr [Camions équipé d’un système d’artillerie de 155 mm] de la Task Force française Wagram ont effectué 1848 missions de tirs, dont 6 au cours de la semaine allant du 4 au 10 juillet, dans le cadre de l’opération « Roundup » qui vise à réduire les dernières

Témoignage d’un chef de tir du 11e RAMa qui a dirigé des missions ayant neutralisé près de 150 jihadistes en Irak

La communication de l’État-major des armées [EMA] au sujet de la Task Force Wagram, c’est à dire le détachement d’artilleurs français déployé en Irak avec quatre CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie] est relativement succinte. Chaque semaine, le compte-rendu des opérations se borne en effet à indiquer le nombre de missions de tir effectuées contre

Chammal/Irak : Les artilleurs français devront faire avec un canon en moins

Depuis le début de l’opération Roundup, qui vise à réduire les dernières poches de résistance de l’État islamique (EI ou Daesh) à la frontière irako-syrienne, les artilleurs français de la Task Force Wagram, dotés de 4 Camions équipés d’un système d’artillerie (CAESAr), ont été mis fortement à contribution, avec pas moins de 148 missions de

L’artillerie tient un rôle prépondérant dans l’opération visant à réduire les dernières positions de Daesh en Syrie

Le 3 juin, et avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, les Forces démocratiques syriennes [FDS], constituées par des milices kurdes et des groupes arabes armés, ont lancé la seconde phase de l’opération « Roundup », dont l’objectif est de réduire les dernières poches de résistance de Daesh [État islamique ou EI] à