Terrorisme / Archives

L’Union africaine veut une force multinationale de 7.500 hommes pour combattre Boko Haram

Capitale de l’État de Borno, situé dans le nord-est du Nigéria, Maiduguri, qui compte habituellement un million d’habitants, a vu sa population croître de façon exponentielle avec l’arrivée de réfugiés venant des zones conquises dans les environs par le groupe jihadiste Boko Haram, coupable d’exactions et de massacres de masse. L’objectif de ce dernier est

Un militaire blessé à l’oeil par un pointeur laser devant une école juive à Villeurbanne

Le 22 janvier, des militaires affectés à la surveillance d’une école de juive située à Villeurbanne (Rhône) furent menacés d’être égorgés par un individu qui venait d’arrêter son véhicule à leur hauteur. Ce dernier, âgé d’une trentaine d’années, sera arrêté quelques heures plus tard et présenté devant la justice. Laissé finalement libre, il devra toutefois

La branche libyenne de l’État islamique frappe à Tripoli

Il est acquis que l’État islamique (EI ou Daesh) dispose de relais en Libye. Ainsi, en octobre 2014, la milice du Conseil consultatif de la jeunesse islamique (MCCI pour Majilis Choura Chabab al-Islam) de Derna (est) a prêté allégeance à Abou  Bakr al-Baghdadi, le chef de cette organisation essentiellement implantée en Syrie et en Irak.

L’État islamique compte de plus en plus de recrues originaires d’Asie centrale

L’on savait que l’État islamique, qui  a instauré un califat à cheval entre la Syrie et l’Irak, séduisait de plus en plus en Afrique du Nord (en particulier en Libye) ainsi qu’en Afghanistan et au Pakistan. Dans ces deux pays, des responsables taliban ont ainsi récemment fait allégeance à Abu Bakr al-Baghdadi. Mais, alors qu’il

Terrorisme : L’opération intérieure s’appelle « Sentinelle »

Depuis le 12 janvier, et suite aux attentats commis quelques jours plus tôt, 10.500 militaires ont été déployés sur l’ensemble du territoire dans le cadre d’une opération intérieure d’une ampleur inédite, afin de surveiller et de protéger les lieux dits « sensibles ». Comme toute opération, il fallait lui trouver un nom. Comme elle se déroule en

Des militaires en faction devant un lycée juif menacés de mort

Après les attentats commis entre les 7 et 9 janvier, les forces armées françaises ont déployé 10.500 hommes sur le territoire afin de surveiller et de protéger les « points sensibles ». Et, depuis, plusieurs militaires ont fait l’objet de menaces. Cela a été par exemple le cas dans la nuit du 17 au 18 janvier devant

Près de 2.700 emplois supplémentaires seront créés pour renforcer la lutte contre le terrorisme

Le dernier Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (LBDSN), publié en 2013, avait conforté les moyens de la communauté française du renseignement, notamment en prônant un renforcement de ses capacités techniques ainsi que le cadre juridique de l’action de ses services. Seulement, les récents attentats commis en France ont quelque peu changé

Deux militaires ont été menacés devant un collège en Seine-Saint-Denis

Dans la nuit du 17 au 18 janvier, vers 2 heures du matin, deux militaires ont été menacés par les occupants d’une voiture devant le collège juif Merkaz Hatorah du Raincy (Seine-Saint-Denis) dont ils assuraient la protection dans le cadre du plan Vigipirate. Selon les éléments disponibles, le véhicule s’est arrêté devant l’établissement scolaire. Les

Une force multinationale africaine est envisagée pour combattre le groupe jihadiste nigérian Boko Haram

Les forces armées nigérianes n’arrivent pas à contrer efficacement les jihadistes du groupe Boko Haram, lesquels contrôlent désormais  une grande partie de l’État de Borno, situé dans le nord du pays, sur les rives du Lac Tchad et à la frontière avec le Cameroun et le Niger. Désormais, la menace que représente Boko Haram n’est

Antiterrorisme : Le gouvernement belge prêt à faire appel aux militaires

Suite à l’opération antiterroriste au cours de laquelle 2 jihadistes « présumés » ont été tués lors d’une fusillade avec les forces de police et 15 personnes ont été interpellées, le gouvernement belge a décidé de porter à 3 le niveau d’alerte du pays sur une échelle qui en compte 4. « Le gouvernement a décidé jeudi soir