Terrorisme / Archives

Cinq ans après le raid contre Ben Laden, le directeur de la CIA veut la tête du chef de Daesh

Il y a cinq ans, on apprenait l’élimination d’Oussama Ben Laden, le fondateur et chef d’al-Qaïda, lors d’un raid mené par la Team 6 des Navy Seals à Abbottabad, au Pakistan. Pour autant, l’organisation jihadiste n’a pas disparu… Et l’on peut même dire que, grâce à ses franchises, al-Qaïda a depuis étendu ses zones d’opérations,

La France et le Nigéria renforcent leur coopération militaire

Le Nigéria a au moins deux problèmes sécuritaires importants : l’activité du groupe jihadiste Boko Haram, présent dans la zone du Lac Tchac, et la piraterie maritime au large de ses côtes. Pour y faire face, ce pays pourra compter sur l’appui la France, une feuille de route sur une coopération militaire accrue ayant été

Nigéria : Le groupe jihadiste Boko Haram est encore loin d’être anéanti

Le groupe jihadiste nigérian Boko Haram, lié à l’État islamique, a perdu de sa superbe en 2015, sous l’effet conjugué de la reprise en main des forces armées nigérianes et de l’intervention, dans le nord du Nigéria, des troupes tchadiennes et nigériennes. Ainsi, cette organisation a perdu l’essentiel de ses gains territoriaux et a désormais

Un nouveau schéma d’intervention pour les forces de police et de gendarmerie en cas d’attentat

Lors des attentats de Paris et de Saint-Denis, le 13 novembre 2015, le premier groupe d’alerte du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) avait quitté Satory pour prendre position dans la caserne des Célestins, afin de pouvoir appuyer, le cas échéant, les unités anti-commandos de la Brigade de recherches et d’intervention (BRI) et du

Pour la Pologne, la Russie est plus menaçante que l’État islamique

Que ce soit au sein de l’Otan ou de l’Union européenne, les États membres ne partagent pas tous les mêmes priorités en matière  de défense. Une nouvelle preuve en a été donnée par Witold Waszczykowski, le ministre polonais de la Défense, lors de la conférence annuelle sur la sécurité « Globsec », organisée le 15 avril à

La Mission des Nations unies au Mali a encore d’importantes lacunes capacitaires

Dans le dernier rapport sur la situation au Mali qu’il a remis au Conseil de sécurité, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a souligné les difficultés rencontrées pour l’application des accords de paix entre les mouvement indépendantistes présents dans le nord du pays et les autorités maliennes ainsi que la capacité de nuisance

Le coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme redoute une cyberattaque contre une centrale nucléaire

Il y a quelques jours, la justice américaine a annoncé la mise en examen de 7 ressortissants iraniens qui, liés aux Gardiens de la Révolution, auraient mené des attaques informatiques contre des banques et visé un barrage situé à une trentaine de kilomètres de New York. « Un des inculpés doit répondre de l’accusation d’avoir obtenu

Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique insiste sur le risque d’attentat nucléaire

Le rapport relatif à l’emploi des forces armées sur le territoire national, qui a fait l’objet d’un débat au Parlement la semaine passée, a évoqué, au chapitre des menaces terroristes, la capacité de Daesh (État islamique ou EI) de produire des agents toxiques chimiques, avant d’estimer « peu probable à ce stade » l’utilisation de tels produits

Le chef du groupe jihadiste Boko Haram est apparu mal en point dans une vidéo

Après avoir semé la mort et le chaos dans la région du Lac Tchad, et en particulier dans le nord du Nigéria, le groupe jihadiste Boko Haram, lié à l’État islamique (EI ou Daesh) depuis 2015, est désormais sur la défensive grâce à l’action menée par les forces tchadiennes et la remobilisation de l’armée nigériane.

Libye : Selon M. Le Drian, environ 800.000 migrants attendent de passer en Europe

Selon les chiffres qui circulent, environ 800.000 migrants attendraient de passer en Europe via la Libye… Ce qu’a confirmé, ce 24 mars, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, pour qui c’est une estimation « à peu près convenable. » D’où l’importance pour l’opération navale européenne « Sophia » de pouvoir intervenir au plus près des côtes libyennes