Terrorisme / Archives

L’État islamique a attaqué une base de la garde nationale russe en Tchétchénie

Dans la nuit du 23 au 24 mars, une base de la garde nationale russe implantée à Naourskaïa, dans le nord de la Tchétchénie, a été attaquée par un groupe de six hommes armés, qui ont profité d’un épais brouillard pour tenter de s’introduire dans l’enceinte militaire. Comme le raconte le Comité national antiterroriste russe,

Orly : Destiné aux aviateurs affectés à l’opération Sentinelle, le stage « Griffon » a permis d’éviter le pire

L’attaque d’une patrouille de trois militaires de l’armée de l’Air par Ziyed Ben Belgacem à Orly, le matin du 18 mars, aurait pu très mal tourner étant donné qu’elle a eu lieu dans un endroit très fréquenté. Sur les images de vidéosurveillance, on constate que l’assaillant a jeté un sac au sol avant de se

Un homme a été abattu après avoir tenté de voler l’arme d’un militaire à l’aéroport d’Orly (MàJ)

Vers 8H30, ce 18 mars, à l’aéroport d’Orly-Sud, un homme a agressé une patrouille de l’opération Sentinelle composée de trois militaires de l’armée de l’Air afin de s’emparer de l’arme de l’un d’entre eux. Dans un premier temps, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre Henry-Brandet, a déclaré que l’agresseur s’était « réfugié dans un commerce

L’administration Trump a assoupli les règles d’engagement pour les frappes de drones

En 2013, l’administration Obama avait décidé de limiter, au profit des militaires, le rôle de la CIA dans les opérations visant à éliminer des chefs terroristes via des frappes de drones afin d’éviter une dérive paramilitaire de la centrale de renseignement. Cette mesure avait également pour objectif de rendre plus transparent ce programme d’éliminations ciblées,

Le numéro deux présumé d’al-Qaïda a été éliminé par une frappe américaine en Syrie

Gendre d’Oussama Ben Laden et bras droit présumé d’Ayman al-Zawahiri, l’actuel chef d’al-Qaïda, Abou al Kheir al Masri (alias Abdullah Muhammad Rajab Abd al-Rahman) a été tué le 26 février par un missile tiré par un drone américain, alors qu’il circulait en voiture près d’Idleb, dans la nord-ouest de la Syrie. D’abord donnée par un

L’État islamique menace la Chine

En décembre 2015, après l’assassinat d’un otage chinois, l’État islamique (EI ou Daesh), via son agence de communication Al-Hayat Media, diffusa sur les réseaux sociaux, pour la première fois, des chants en mandarin appelant au jihad. A priori, l’idée était d’appeler les musulmans chinois à rejoindre ses rangs. La Chine compte une communauté musulmane relativement

Une attaque terroriste avec un drone ne pourra pas toujours être empêchée

Depuis quelques semaines, l’État islamique (EI ou Daesh) diffuse des films de propagande montrant des drones modifiés pour être en mesure d’emporter des charges explosives. Ainsi, la semaine passée, l’on a pu voir un Humvee des forces irakiennes être détruit par une bombe larguée par l’un de ces appareils. Cependant, l’authenticité des images reste à

L’Otan va créer un « centre d’expertise » pour évaluer les menaces émanant du Moyen-Orient et du Maghreb

Réunis à Bruxelles, les ministres de la Défense des pays membres de l’Otan ont donné leur feu vert pour la création d’un nouveau centre d’expertise qui, adossé au Joint Force Command de Naples, sera chargé d’évaluer les menaces provenant du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, en particulier d’Irak et de Libye. Ce centre d’expertise (ou

Le jihadiste français Rachid Kassim a été visé par une frappe américaine, près de Mossoul

L’assassinat d’un couple de fonctionnaires de la police, à Magnanville, et celui d’un prêtre à Saint-Étienne-du-Rouvray ont un point commun : ils ont tous les deux été inspirés par Rachid Kassim, un jihadiste français de l’État islamique (EI ou Daesh). On retrouve aussi son nom dans plusieurs autres affaires, comme celle de l’attentat à la

La Tunisie a reçu ses 6 premiers hélicoptères d’attaque OH-58D Kiowa

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a eu l’occasion de faire part, à plusieurs reprises, de sa préoccupation au sujet de la Tunisie. Et cela pour plusieurs raisons. La première est que ce pays, déjà frappé par plusieurs attentats meurtriers revendiqués par l’État islamique, compte des milliers de ressortissants dans les rangs