La « régionalisation » des carrières et le télétravail pour limiter les effets des changements d’affectation des militaires?