taliban / Archives

Les pertes subies par les forces afghanes ont atteint un niveau difficilement soutenable

Certes, l’élimination de Saad Arhabin, le nouveau chef de la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique (EI-K), le 26 août dernier, lors d’une opération menée conjointement par les forces américaines et afghanes, est un succès. Pour autant, elle n’a pas empêché l’organisation jihadiste de commettre de nouveaux attentats, en particulier contre la communauté chiite. Et elle

Afghanistan : Le réseau jihadiste Haqqani annonce la mort de son chef historique

Fondateur, dans les années 1980, du réseau portant son nom pour combattre les Soviétiques en Afghanistan, Jalaluddin Haqqani a succombé à une « longue maladie », a annoncé le mouvement taleb afghan, via un communiqué repéré par Site Intelligence, un centre américain spécialisé dans la surveillance des activités numériques de la mouvance jihadiste. « Tout comme il a

Le Pentagone veut supprimer une aide de 300 millions de dollars au Pakistan

Au titre de la « guerre contre le terrorisme » lancée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, le Pakistan a reçu une aide financière substantielle de la part des États-Unis afin de combattre les mouvements jihadistes présents sur son territoire et faciliter les opérations menées en Afghanistan, que ce soit par l’accueil de drones ou

Une frappe aérienne d’origine inconnue a été effectuée dans le nord de l’Afghanistan

Quelle force aérienne a effectué une frappe dans la province de Takhar, frontalière avec le Tadjikistan, après un accrochage ayant impliqué des garde-frontières tadjiks, le 26 août? Selon Ahmad Jawad Hijri, porte-parole du gouverneur la province en question, a affirmé qu’il y avait eu, ce jour-là, un affrontement entre des garde-frontières tadjiks et des « trafiquants

L’idée de « privatiser » l’intervention militaire américaine en Afghanistan refait surface

  En août 2017, le président américain, Donald Trump, annonçait une nouvelle stratégie pour l’Afghanistan, consistant à renforcer les troupes déjà déployées, à sanctionner le Pakistan, accusé de soutenir les insurgés pour assurer ses intérêts face à l’Inde, à forcer les taliban à s’asseoir à la table des négociations et à s’en prendre au mode

Afghanistan : La situation reste confuse à Ghazni, cible d’une attaque de grande ampleur menée par les talibans

Dans la nuit du 9 au 10 août, les talibans ont lancé un assaut de grande ampleur contre Ghazni, la capitale de la province du même nom, située à seulement deux heures de route de Kaboul. Et cela a contraint l’aviation américaine à intervenir pour appuyer les forces afghanes chargées de défendre la ville. Quelques

Les talibans lancent une attaque contre la ville de Ghazni, à deux heures de route de Kaboul

Bien que leurs émissaires « discuteraient » discrètement au Qatar avec une délégation américaine emmenée par Alice Wells, sous-secrétaire d’État adjointe, chargée de l’Asie du Sud, les talibans continuent à mettre la pression sur les forces de sécurité afghanes. Ainsi, après Kunduz et Farah, deux capitales provinciales, le mouvement taleb afghan a lancé une offensive de grande

Afghanistan : Trois militaires tchèques de la mission Resolute Support tués dans un attentat-suicide

Trois militaires tchèques de la mission Resolute Support, menée par l’Otan afin d’entraîner et de former les forces afghanes, ont été tués, le 5 août, dans un attentat-suicide, alors qu’ils effectuaient une patrouille à pied aux abords de la base de Bagram, située à une cinquantaine de km au nord de Kaboul. Trois autres soldats

Otan : Le Royaume-Uni confirme son intention d’envoyer des renforts en Afghanistan

Menacé de perdre son statut de plus proche allié des États-Unis dans un courrier adressé par James Mattis, le chef du Pentagone, au ministre britannique de la Défense, Gavin Williamson, le Royaume-Uni a confirmé, ce 11 juillet, son intention de renforcer ses troupes actuellement déployées en Afghanistan, dans le cadre de la mission Resolute Support,

Le mouvement taleb afghan justifie la mort de civils lors des combats

Le 4 juin, au moins sept personnes ont été tuées dans un attentat revendiqué par la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique [EI-K] et commis contre une réunion, à Kaboul, de dignitaires religieux afghans qui venaient de proclamer une fatwa [décret religieux, ndlr] estimant que « les attaques suicides » et, plus généralement, le terrorisme étaient « contraires à