taliban / Archives

Un fait d’armes hors du commun pour un tireur d’élite des Coldstream Guards en Afghanistan

Comment neutraliser 6 éléments hostiles en ne tirant qu’une seule cartouche? Ne chercher pas plus loin : un jeune tireur d’élite du régiment des Coldstream Guards, l’un des plus anciens d’Angleterre, a réussi un tel coup, sans que cela ait fait l’objet d’un communiqué officiel de la part du ministère britannique de la Défense (MoD).

Kaboul accuse les services de renseignement pakistanais d’être à l’origine de l’attentat contre l’hôtel Serena

D’habitude, quand les autorités afghanes rendent responsable le Pakistan d’attaques terroristes visant notamment des intérêts indiens sur leur territoire, elles parlent de « puissance étrangère ». Quand l’on connaît l’histoire des relations – compliquées – qu’entretiennent ces deux pays, personne n’est dupe. Et on l’est d’autant moins quand l’on sait que les services de renseignement pakistanais, l’ISI

Le général Dunford évoque le retour d’al-Qaïda en Afghanistan en cas de retrait total des forces de l’Otan

Le général Joseph Dunford, le commandant de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan, a insisté, le 12 mars, lors d’une audition au Congrès, sur l’absolue nécessité qu’entre en vigueur au plus tôt l’accord bilatéral de sécurité conclu entre Washington et Kaboul mais que le président Karzaï

Le mouvement taleb menace l’élection présidentielle afghane

Il n’est probablement pas judicieux d’organiser l’élection présidentielle afghane au printemps, dans la mesure où cette période de l’année coïncide avec la reprise des offensives du mouvement taleb afghan. Car ce dernier, même s’il ne prendra pas part au scrutin, est bien décidé à y participer…. Mais à sa manière. « Nous avons ordonné à tous

Les forces de sécurité afghanes ont perdu 13.700 hommes au combat depuis 2004

Voici une nouvelle donnée de mauvais augure pour la suite des opérations en Afghanistan… Depuis 2004, au moins 13.700 membres des forces de sécurité afghanes (armée, police et services de renseignement, NDS) ont été tués au combat, alors même que pendant une bonne partie de ces 10 dernières années, les troupes de l’Otan étaient en

L’Otan envisage un retrait total d’Afghanistan, y compris après 2014

Le temps passe et le président afghan, Hamid Karzaï, ne s’est pas laissé convaincre de signer l’accord bilatéral de sécurité négocié en octobre dernier par Washington, préférant passer le dossier à son successeur, qui sera désigné à l’issue de la prochaine élection présidentielle, en avril. Ce texte, qui, pourtant validé par la Loya Jirga (l’assemblée

20 soldats afghans tués lors d’une attaque menée par les taliban

Un nouveau rapport, commandé par le Congrès américain et récemment publié par le Center for Naval Analyses (CNA), n’a pas fait preuve d’un optimisme débordant sur les capacités des forces de sécurité afghanes à résister aux combattants taliban une fois que les troupes de l’Otan (ISAF, Force internationale d’assistance à la sécurité) auront quitté l’Afghtanistan,

Forte hausse des victimes civiles en Afghanistan

L’avenir de l’Afghanistan ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Selon le dernier rapport de l’UNAMA, la mission des Nations unies présente dans le pays, le nombre de victimes civiles du conflit qui oppose la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), sous commandement de l’Otan, et les troupes afghanes à l’insurrection menée notamment par

Kaboul suspecte des services étrangers d’être derrière l’attaque ayant visé un restaurant fréquenté par des expatriés

Le 17 janvier, le restaurant « La Taverne du Liban », qui, situé dans le centre-ville de Kaboul, est prisé par les expatriés travaillant en Afghanistan, a été la cible d’une attentat qui a fait  21 tués. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière commise contre des ressortissants étrangers depuis 2011… Le mode opératoire des assaillants a

La présidence afghane a annoncé la libération de 72 combattants taliban jugés dangereux par les Etats-Unis

Les responsables militaires américains craignaient la libération de plusieurs détenus dangereux une fois le contrôle de la prison de Bagram transféré aux autorités afghanes. Et visiblement, et même si des gages furent donnés à l’époque, ils avaient raison. Ainsi, le 9 janvier, la présidence afghane a annoncé la libération prochaine de 72 combattants du mouvement