Le ministère des Armées mise sur VerDi pour faire la chasse aux « fausses nouvelles »