SOUTEX / Archives

Le Qatar commande 12 Rafale de plus et signe une lettre d’intention pour acquérir 490 VBCI

Le président Macron n’aura pas fait le déplacement au Qatar pour rien. Au soir de ce 7 septembre, il repartira de Doha après avoir signé plusieurs contrats d’un montant total dépassant les 10 milliards d’euros. Dans le détail, la vente de 50 Airbus A321 a été conclue et la concession du métro de Doha ainsi

Mme Parly a confirmé l’intérêt du Qatar pour l’achat de 12 avions Rafale supplémentaires

Quand, en mai 2015, le Qatar a signé un contrat portant sur l’acquisition de 24 avions Rafale auprès de Dassault Aviation, il était question d’un option sur 12 appareils supplémentaires. Depuis quelques semaines, l’on prête à Doha l’intention de lever cette dernière. Ce qu’a confirmé Mme le ministre des Armées, Florence Parly, sur les ondes

Le soutien à l’exportation du Rafale pèse trop lourdement sur l’activité de l’armée de l’Air

Contractuellement, l’État s’était engagé à acquérir 11 Rafale par an afin de pouvoir maintenir la ligne d’assemblage de cet appareil chez Dassault Aviation. Or, la Loi de programmation militaire 2014-2019, avant son actualisation, prévoyait une réduction des livraisons de cet avion à l’armée de l’Air. D’où la nécessité absolue de décrocher des contrats à l’exportation.

Après des exportations d’armes en nette hausse en 2015, la DGA a besoin de recruter

Comme attendu, le Délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon, a confirmé, le 10 février, que le montant des exportations françaises d’équipements militaires a doublé en 2015, pour atteindre les 16 milliards d’euros. Pour M. Collet-Billon, qui s’est exprimé à l’occasion de la présentation du bilan annuel de la Direction générale de l’armement (DGA), l’année 2015