Somalie / Archives

L’Iran enverrait des armes au Yémen via la Somalie

En mars dernier, la frégate multimissions (FREMM) Provence, alors intégrée à la Force opérationnelle combinée (CTF-150) mise en place en 2002 pour lutter contre les trafics dans la golfe arabo-persique et l’océan Indien, avait intercepté un boutre à bord duquel un importante cargaison d’armes fut trouvée. Quelques jours plus tôt, la frégate australienne HMAS Darwin

L’opération anti-piraterie européenne Atalante prolongée jusqu’en 2018

Contrairement à ce que l’on pourrait penser à la lecture des rapports trimestriels du Bureau Maritime International (BMI) et même si l’Otan vient de mettre un terme à son opération Ocean Shield dans la région, le phénomène de la piraterie n’a pas totalement disparu au large de la Somalie. En effet, les pirates s’en prennent

L’Otan met un terme à son opération contre la piraterie au large de la Somalie

Officiellement, l’Otan mettra un terme à l’opération Ocean Shield le 16 décembre prochain. Mais dans les faits, la dernière mission de lutte contre la piraterie dans l’océan Indien a été effectuée cette semaine par un avion de patrouille maritime Challenger 604 des forces aériennes danoises. Toutefois, l’Otan assure qu’elle restera engagée dans la région, « en

La branche somalienne de l’État islamique a brièvement contrôlé une ville portuaire au Puntland

Alors que les milices Shebab, liées à al-Qaïda, continuent d’attaquer la force de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) – la dernière en date a été commise avec un camion-suicide à Beledweyne -, à perpétrer des attentats au Kenya et à reprendre le contrôle de localité abandonné sans explications par les troupes éthiopiennes (comme encore récemment

Somalie : Le contingent éthiopien de l’AMISOM laisse le champ libre aux jihadistes

En juin, l’Union africaine a dit envisager de mettre un terme à sa mission militaire en Somalie (AMISOM) en octobre 2018, alors que le Conseil de sécurité des Nations unies venait de prolonger d’un an le mandat de cette dernière. Déployée depuis 2007 en Somalie, l’AMISOM est chargé d’appuyer le gouvernement central somalien, de rétablir

Somalie : Les forces américaines auraient été trompées pour frapper une région rivale à celle du Puntland

En Somalie, les régions autoproclamées semi-autonome du Puntland et du Galmudug entretiennent des relations détestables, au point que, en novembre 2015, de violents combats entre leurs milices respectives ont éclaté en raison de la construction d’une nouvelle route. Si une paix relative a pu être rétablie depuis, il n’en reste pas moins que la méfiance

L’Union africaine envisage de retirer ses troupes de Somalie à partir de 2018

Le Conseil de sécurité des Nations unies vient de renouveler pour un an de plus le mandat de l’AMISOM, la mission de l’Union africaine en Somalie, dont la mission est, depuis 2007, de soutenir le gouvernement somalien, aux prises avec les milices jihadistes Shebab, liées à al-Qaïda. La résolution adoptée par le Conseil a aussi

Deux importants chefs jihadistes somaliens visés par deux raids disctincts

Le massacre commis en 2015 par les shebab somaliens, liés à al-Qaïda, à l’université kényane de Garissa, à la veille du congé pascal, fit 148 morts, dont 142 étudiants. Et cela, dans une relative indifférence. Très vite, les autorités kényanes accusèrent un certain Mohamed Mohamud Ali d’être le « cerveau » de ce carnage. Issu d’une famille

Des militaires britanniques sont arrivés en Somalie pour soutenir la force de l’Union africaine

Le ministère britannique de la Défense (MoD) a annoncé, le 2 mai, l’arrivée en Somalie d’un premier détachement de la British Army dont la mission sera d’appuyer l’AMISOM, la force de l’Union africaine qui, soutenue par les Nations unies, est aux prises avec les jihadistes des milices shebab, liées à al-Qaïda. Ce détachement fournira à

Sécurité maritime : Le nombre d’actes de piraterie en nette baisse

Après avoir atteint un niveau record en 2011, le nombre d’actes de piraterie en haute mer continue de baisser, avec 37 cas signalés au premier trimestre 2016 contre 54 l’an passé, à la même époque. Et seulement 3 navires ont été détournés. Cette tendance s’explique en partie par l’action de forces navales internationales déployées au